Conseils : Comment avoir du style après 40 ans ? #2

110

Dans la première partie de l'article, Hugo Jacomet, Guillaume Cadot et Patrice Brandmeyer ont partagé leur réflexion et expérience avec nous.

On va maintenant explorer plus en détails les possibilités vestimentaires qui s'offrent à vous passés 40 ans.

Je vais d'abord beaucoup insister sur ce qu'il se passe dans votre tête, car de ce que j'ai vu, de mauvais achats sont provoqués par de mauvaises décisions, elles-mêmes provoquées par de mauvaises croyances.

Pour vous aider à vous y retrouver, voici un "petit" sommaire :

Ces croyances qui vous bloquent

Pour illustrer ce point, j'ai sorti ma tablette graphique pour vous dessiner la situation idéale :

singe1

Sauf que dès votre première sortie shopping, un esprit malicieux surgit dans votre esprit tel un singe, vous détournant une première fois de votre but ultime :

singe2

Premier obstacle : le poids des habitudes.

Singe de l'esprit #1 : le poids des habitudes vestimentaires

Certes, ce n’est pas le paragraphe avec le plus de conseils pratiques, mais il en demeure pas moins très important. Si vous sautez ce paragraphe, il est fort probable que vous fonciez en boutique et que finalement, essayage après essayage, vous ayez beau y faire, vous ayez l’impression que rien ne va. Vous vous sentirez franchement mal à l’aise à l’idée d’essayer de nouveaux vêtements, encore plus si votre femme vous accompagne.

C'est un problème causé par quelque chose de bien précis : les (mauvaises) habitudes vestimentaires.

En effet, si cela fait plus de 40 ans que vous ne vous êtes jamais penchés sur vos tenues, si cela fait plus de 40 ans que vous vous habillez trop grand, ou uniquement à but « fonctionnel » (histoire de pas être tout nu quoi), eh bien les premiers changements peuvent paraître très intimidants.

Du temps où j’étais relookeur, je l’ai vécu de nombreuses fois avec des clients de plus de 40 ans.

Contrairement à « un jeune » qui se cherche un peu, qui débute tout juste dans la vie active et qui achète ses premières pièces fortes avec des goûts qui évoluent, votre identité est déjà bien établie et enracinée : vous avez eu vos premiers succès professionnels, vous avez sûrement fondé une famille, vous avez des passions fortes que votre travail permet de financer, bref, vous vous êtes trouvés.

Et justement, cette identité est parfois un peu mise à mal dès qu’on commence à faire un grand ménage dans votre garde-robe. Ca se traduit par des « Ah… J’aime bien mais je n’ai pas l’habitude… » ou des « C’est joli mais… vu que je n’ai jamais porté ça, je ne sais pas si je peux » au moment d’essayages de nouveaux vêtements.

tri penderie

Avec 40 ans d'accumulation de vêtements et des habitudes qui vont avec, ça peut être intimidant de repartir de zéro. Cette photo est d'ailleurs tirée d'un article sur la méthode de rangement KonMari. Et par expérience, pour l'avoir vu avec les membres du Programme BonneGueule, il y a bien 80% de vêtements qui ne servent plus à rien.

C’est un peu comme si je prenais tous les meubles de votre appartement et qu’on les changeait un à un, même si certains sont là depuis bien longtemps. C’est bien plus dur de s’en séparer que lorsque qu’on est étudiant à 20 ans et qu’on vit au milieu de mobilier Ikea, jetable à la première occasion.

Solution contre le singe #1

  • Trier, donner (ses vêtements), c'est se libérer,
  • Ce vide apaisant, cette sensation de sérénité après un placard vidé et trié à 80 %... Ne sous-estimez pas son effet, allez le chercher de tout votre coeur,
  • Pour ceux qui ont un gros mental : allez dans une boutique l'esprit totalement neuf, ça ne doit pas vous angoisser d'enfiler un vêtement que vous n'avez jamais essayé en 40 ans.

C'est donc plein d'espoir que vous redressez la barre sauf que… un deuxième singe de l'esprit arrive :

singe3

La bataille des prix commence !

Singe de l'esprit #2 : "les vêtements chers, ce n'est pas pour moi"

J'ai toujours été étonné de voir qu'il est parfois bien plus facile de faire acheter une chemise à 150 € à un jeune actif qu'à un quadra en séance relooking. En effet, le prix des vêtements est aussi un élément pouvant se montrer très effrayant.

Après tout, quand on a passé 40 ans à considérer ses vêtements comme un « poste de dépense » qui doit être le plus bas possible, pourquoi mettre 300 € dans une paire de chaussures quand on a jamais dépensé plus de 100 € en 20 ans de shopping ? Pourquoi dépenser plus de 150 € dans une chemise qu’on a toujours acheté des chemises chez Zara pendant 20 ans pour aller travailler ?

Ajoutez à cela que, parfois, on a été longuement éduqués sur le fait que mettre de l’argent dans ses vêtements, c’est mal.

J’ai aussi croisé quelques lecteurs quarantenaires qui, à cause d’une déformation professionnelle, rationalisent à l’extrême leurs achats et occultent complètement la notion de plaisir, ce qui est bien dommage !

prise de tete

Sérieusement, construire un style qui vous plaît ne devrait jamais ressembler ça. C'est beaucoup plus simple et plaisant.

En gros, ils considèrent le vêtement sous un angle extrêmement binaire : bon / mauvais ; bien coupé / mal coupé ; qualité / cheap ; rentable / pas rentable ; en essayant absolument de se raccrocher au rapport qualité/prix, comme s’ils faisaient le benchmark d’une solution informatique. Mais quand il faut raisonner en termes de goût, de design, de plaisir, de nuances et de subtilités, ça peut être la panique totale pour certains.

Solution contre le singe #2

  • Arrangez-vous par tous les moyens pour enlever la moindre friction dans l'achat de vos vêtements : visez les sites avec des conditions de retours faciles, faites les boutiques un jour de semaine où il n'y a pas grand monde...
  • Dans un premier temps, ne vous concentrez pas trop sur la dimension technique du vêtement. Prenez-en un vêtement qui vous plaît, dans une matière que vous aimez et bien coupé, que vous aurez envie de porter. Vous aurez tout le loisir de vous prendre la tête plus tard sur le nombre de points de couture au centimètre de votre chemise, ou la matières des boutons.
  • Dès que vous raisonnez en matière de "coût par port" d'un vêtement, vous êtes en plein overthink, Laissez tomber tout ça et remettez le focus sur vos envies et vos goûts.

On se dit donc qu'on est tiré d'affaire, ça y est, on tient LE jean qui va parfaitement nous aller ! Dans un monde idéal, c'est exactement ce qui se passerait mais il reste le dernier singe de l'esprit, le plus terrible :

singe4

Singe de l'esprit #3 : l'avis des autres

Et je n’ai pas abordé le poids de l’entourage social : certains ont peut-être peur d’être chambray chambrés sur leurs nouveaux achats, leur compagne / compagnon aura un petit mot à dire…

Bref, il peut y avoir des éléments inconscients (identité, habitudes, perception du prix du vêtement, entourage) qui influencent très lourdement votre rapport au vêtement. En prendre conscience est déjà le premier pas de la libération !

Attention également à l’avis de votre compagne / compagnon, qui est parfois à prendre avec des pincettes, avec tout le respect que j'ai à son égard 🙂

Elle / il peut avoir une image un peu trop arbitraire de ce qui vous va ou pas. En relooking, j’ai souvent eu des retours de clients quarantenaires me disant « Ma femme ne pensait pas que ce type de vêtements pouvait m’aller aussi bien ! ». À méditer…

Et puis un homme qui développe ses goûts de lui-même, autonome dans son style, je ne pense pas me tromper en disant que c’est quand même un minimum attirant pour son partenaire.

Solution contre le singe #3

  • Faites votre shopping seul, on reviendra sur ce point,
  • Vous avez le droit d'avoir des goûts différents de ceux des autres, et vice versa. Respectez ce bel équilibre !

La bonne nouvelle !

Mais alors, pourquoi se donner autant de mal pour s’habiller ? Est-ce que vous êtes condamnés à être tiraillés entre vos goûts et ceux de votre entourage ? À culpabiliser dès que vous allez dépenser plus que d’habitude pour un jean ? À aller faire "vos courses" à reculons ?

Évidemment que non.

C’est LE point que les quarantenaires qui débutent ont beaucoup de mal à concevoir après des années de shopping laborieux :

Bien s’habiller devient forcément un plaisir.

Je vous le garantis.

À tel point qu’aller chercher un nouveau costume, essayer une nouvelle paire de chaussures deviendra aussi plaisant que de boire un café en terrasse ou vous promener dans un parc.

husbands

Ouaip, mettre un costume croisé sera aussi amusant que dans la dernière campagne photo de la marque Husbands pour le Kennedy Magazine 🙂 Pour la petite info, cette campagne a été imaginée par l'agence Poiret, fondée Laurent Laporte et Gauthier Borsarello, qui a un compte instagram génial sur les pièces vintages.

Je m’en suis bien rendu compte pendant notre Tour de France : pour bon nombre d’hommes dans cette tranche d’âge, le vêtement est devenu une immensité de passion et de découvertes en tout genre.

Si vous êtes du genre à avoir une curiosité insatiable, à aimer vous renseigner sur un sujet en lisant du contenu par d’autres passionnés, vous allez être servis. Entre les aficonados de l’art tailleur, les passionnés du style italien façon Pitti, les maniaques des souliers, c’est un fantastique terrain d’apprentissage qui s’offre à vous.

Et surtout… ça va très vite !

Il ne suffit que de quelques mois voire quelques semaines pour (re)prendre goût au port d’une belle cravate, pour être en admiration devant une épaule de chemise rabattue à la main, ou en émoi devant la patine et la forme d’une chaussure Aubercy…

Aubercy Valmont Bleu Prusse

Bientôt, ce genre de photo évoquera chez vous des émotions insoupçonnées. Il s'agit ici d'une paire d'Aubercy, d'un étonnant bleu Prusse, du magnifique blog de la Maison.

Quelques semaines, quelques mois pour y prendre goût, mais quelques jours pour acheter vos premiers vêtements qui vous feront kiffer (on va voir lesquels bientôt).

Dernier petit « shift » à faire dans votre tête pour commencer votre voyage stylé, c’est… de prendre plaisir à bien vous habiller.

C'est ça la révélation fracassante ?

cliffhanger

"Non, ça ne peut pas être ça la clé d'un bon style ! C'est trop simple pour être vrai ! Tu mens !"

Je sais, ça paraît tout bête dit comme ça. Je l’ai déjà répété, mais être bien habillé pour vous doit être aussi plaisant qu’une femme se fait belle pour un rendez-vous important.

Vous devez aimer porter votre plus belle veste, de la même manière qu’une femme se sent au top quand elle enfile sa robe préférée.

costume james bond

On se sent capable de beaucoup de choses dans son costume préféré. Même de marcher sur les toits pendant une fête des morts, en tenant une arme à feu pour aller faire du ball trap.

Bon, on a vu quels étaient les obstacles dans la recherche de votre style (les singes de l'esprit), passons maintenant aux avantages !

Les avantages du style masculin après 40 ans

De nombreuses sources d'inspiration

Vous avez un immense avantage par rapport à d’autres styles : il y a plein d’icônes de mode de votre âge ! En effet, il est très facile de trouver des personnalités masculines qui affichent un très beau style depuis plusieurs années, ne serait-ce qu’au Pitti. Cela fait une source d’inspiration fiable et franchement inépuisable.

Yasuto Kamoshita

Yasuto Kamoshita, créateur de la très belle marque Camoshita, est clairement un homme de goût, avec une préférence pour les grosses mailles portées avec un costume.

C’est peut-être étonnant à croire à première vue mais pour des vingtenaires, les icônes de mode sont beaucoup plus rares car on verse souvent vers des hommes en tout début de célébrité, avec tous les excès qui vont avec…

Alors que pour vous, il n’y a que l’embarras du choix ! Entre les superstars du Pitti, les acheteurs connus, les créateurs de mode et même certains acteurs, vous avez de quoi faire.

a year ago .... Maduro Japan magazine. #alessandrosquarzi #asstyle #gipsyclassic #aslive #milan #first

Une photo publiée par Alessandro Squarzi (@alessandrosquarzi) le

Alessandro Squarzi est une bonne source d'inspiration pour les quarantenaires qui cherchent un style décontracté et intemporel. Petites astuces : c'est un fervent partisan de l'utilisation du pantalon blanc dans quasiment toutes ses tenues, et il porte également très souvent le sweat.

Nick Wooster 2

Nick Wooster, considéré comme "l'homme le mieux habillé au monde" par certains magazines, mélange très souvent des pièces aux influences militaires avec des vêtements plus formels.

Ce sont des sources d’inspiration très utiles, que je vous encourage à voir la tenue avec un minimum de recul. Au lieu de dire « Tiens, elle est jolie cette tenue », prenez l’habitude de vous demander « Qu’est-ce qui me plaît exactement dans ce que je vois ? Comment fait-il pour porter aussi bien son sweatshirt / pantalon blanc / chaussettes rouges / souliers / blazer... Qu’est-ce que je pourrais reprendre pour mon style ? »

Pensez aussi à Instagram, qui regorge de très belles sources d’inspiration.

Mais comment font-ils pour choisir parfaitement cette veste au tissu original ? Ce pantalon peu vu ailleurs, alors que vous galérez sûrement à en choisir un simple ?

C'est assez simple : ce que vous voyez, c'est l'aboutissement de leur garde-robe. Ils ont sûrement acheté deux ou trois vestes bleues et puis un jour, ils ont eu envie d'un nouveau blazer et se sont dit "J'ai déjà une veste grise, j'ai déjà une veste bleue, comment je peux apporter de la variété ?"

C'est comme ça qu'ils prennent un peu plus de risque que d'habitude (de toute façon, ils ont déjà leur stock de bons basiques polyvalents), et c'est ce que vous voyez sur les photos Instagram.

Comment bien regarder une photo d'inspiration ?

Inutile de faire un copier coller d'une tenue de Nick Wooster, c'est le meilleur moyen de vous dire que ça ne vous ressemble pas, que ce n'est pas pour vous. Faites plutôt ceci à la place :

  • Identifiez LA ou LES pièces que vous aimez dans la tenue et voyez comment vous pouvez les incorporer dans vos tenues,
  • Si vous pouvez capturer chaque photo qui vous plaît dans un carnet "inspirations" ou Evernote, c'est mieux !
  • Quelques valeurs sûres pour trouver de la bonne inspiration :
    • Les rubriques "Personnalités" et "Inspirations" de l'excellent blog For The Discerning Few,
    • la rubrique "Italien comme…" de Milanese Special Selection, où Laurent décortique le style de quelques personnalités italiennes avec beaucoup de pertinence, à ne pas manquer et à relire régulièrement !
    • la très belle série "This week I'm wearing…"de Mr Porter, bourrée de bonnes idées

Voilà, maintenant, vous n'avez plus le droit de dire que vous n'avez pas d'idées pour vos tenues 🙂

Phil Cohen, sous le pseudo The Pacman 82, s'est fait connaître par ses tenues photographiées "à plat". À suivre impérativement, il détaille les marques de chaque vêtement, tout est de qualité et très facile à porter !

Le pouvoir d’achat

Évidemment, à 40 ans, en étant bien installé dans la vie active, vous avez la chance d’avoir un pouvoir d’achat qui fait rêver bon nombre de jeunes hommes. Il n’est pas forcément question d’envisager des costumes à 1500 € tous les mois, mais investir 600 € dans un costume une fois par an n’est pas quelque chose de délirant pour vous.

Cela ne mettra pas en péril votre santé financière, même si ça représente un petit budget. Acheter un manteau à 400 € est possible pour les trois prochaines années, là où c’est totalement impossible pour un étudiant boursier par exemple.

where is my money

Ne vous inquiétez pas, avoir du pouvoir d'achat ne veut dire que vous devez tout acheter de manière insensée ! Il s'agit au contraire de dépenser au mieux votre argent.

Vous pouvez donc avoir facilement accès à des pièces milieu voire haut de gamme, et c’est tant mieux car vous passerez directement sur de jolies pièces, le plaisir en sera d’autant plus grand.

Petit aparté sur le « bon budget » à investir dans sa garde-robe

Aborder la question du budget ici rendrait l’article trop long, mais sachez que j’explique ce point en détails aux inscrits de la newsletter, dans les emails de bienvenue. Il y a deux règles d'or à ce sujet :

  • L'achat d'un vêtement ne doit jamais dégrader votre qualité de vie : hors de question de se priver de quoique ce soit à côté pour acheter de beaux souliers,
  • L'achat d'un vêtement ne doit jamais se faire au détriment d'expériences de vie avec ceux que vous aimez. Vous vous souviendrez toute votre vie de vacances dans un cadre incroyable avec votre famille et vos amis, du moment où vos économies vous ont permis de gravir le Kilimandjaro. Pas de celui où vous êtes ressortis d'une boutique avec un vêtement qui vous a plu.

Plus de détails dans les mails de bienvenue dans la newsletter 🙂

S'habiller après 40 ans pour un homme : votre style en pratique

C'est le moment de rentrer dans le concret. Et là aussi, avant les conseils, les précautions d'usage sur quelques vêtements.

Les 5 vêtements dont vous devez vous méfier

Bon, vous êtes bien motivés, vous avez envie d’être bien dans vos souliers et vous n’attendez qu’une chose : aller faire les boutiques. Attention cependant, car dans l’élan du changement, j’aimerais que vous fassiez attention à certains vêtements dans un premier temps, malheureusement sur-représentés chez les quarantenaires autour de moi, et qui plombent souvent une tenue.

Les tee-shirts

J’ai beau chercher, rares sont les looks sympas de quarantenaires en tee-shirt (hors style un peu rock à la Régis Dacjzman). Ce n’est pas le type de pièce qui vous habille, c’est à vous d’habiller un tee-shirt. En gros, vous avez intérêt à avoir un look bien sympa à côté : une belle gueule, pourquoi pas quelques accessoires, de jolies lunettes, etc.

Si vous pouvez vous passer des tee-shirts, c’est vraiment mieux. Vous allez me dire que c’est confortable et qu’on est bien content de les avoir parfois. Je vous réponds que non, et que les chemises décontractées feront cent fois plus de bien à votre style qu’un tee-shirt bleu.

ben affleck teeshirt

Le genre de photo totalement trompeuse : enlevez la carrure très athlétique, sa coiffure et surtout son statut d'acteur connu, et vous avez une tenue sans intérêt.

Les polos

Ah les polos, ce faux-ami de l’homme ! Ce fameux modèle vert pomme, avec un col qui rebique comme pas possible et qu’on veut rentrer dans le bermuda pour faire « classe et décontracté à la fois » !

Très honnêtement, dans 99,99 % des cas, une belle chemise décontractée, aux manches retroussées s’il le faut, vous rend aussi cent fois plus service qu’un polo.

polo ostentatoire

Sans parler du délavage du jean affreux, c'est le genre de polo qui n'a aucun intérêt. Mais vraiment aucun !

Attention, je n'interdis rien du tout, et sûrement pas aux hommes de porter des polos. C'est simplement une pièce que je déconseille largement, à part si vous suivez les conseils de Romain et de son guide complet du polo 🙂

Cela dit, il y a des exceptions et des polos sympas (personnellement, j’aime beaucoup les polos Marchand Drapier, Hédus et Max Rosse).

Pensez également aux polos à manches longues. Pour avoir des idées de marques à ce sujet, allez lire l’article de nos confrères de For The Discerning Few qui donne énormément de pistes. Patrice m’a également assuré qu’Arthur & Fox faisait de sympathiques polos à manches longues, qu’il aime bien porter avec un costume.

Les chaussures bateaux

Les Sebago ne sont pas dénuées d’intérêt, mais peuvent vite donner un côté un peu trop « papa qui part en vacances et qui s’habille en conséquence ». Vous allez m’objecter que c’est le seul type de chaussures décontracté et estival.

sebago homme

Le genre de look sur lequel on est tous déjà tombés en vacances.

Que nenni ! Même au bord de la plage, il y a d’autres choix plus intéressants. Au Pitti, j’ai vu des looks estivaux très sympas et décontractés, sans l’ombre de chaussures bateaux, comme des New Balance Vintage avec des chinos. Mais je vais revenir sur ce point.

Les chinos trop grand

Attention, j’ai appelé cette liste « les vêtements où vous devez faire attention » et non les vêtements interdits !

Le chino est évidemment une pièce indispensable mais, je vous en prie, prenez-le un minimum fitté à la cheville ! Jamais de chino trop large, le rendu est affreux. Si en plus vous mettez des chaussures bateaux, ça n’a aucun intérêt…

chino dickies

Malgré tout le respect que j'ai pour Dickies, c'est clairement le genre de coupe que vous devez oublier à tout jamais.

chino outlier

Là c'est beaucoup mieux ! Notez comment la silhouette est bien plus mise en valeur. C'est un chino de la marque "urban techwear" Outlier.

Nos articles sur le sujet

Les vêtements en cuir trop grands

NON !

NON !

Ah le cuir, cette matière noble qui se pâtine avec le temps, qui évoque un imaginaire sauvage et masculin…

Ajoutez à ça que ce sont souvent des pièces coûteuses (nécessitant donc un certain pouvoir d’achat, bien différent d’un étudiant), et on comprend pourquoi le vêtement en cuir est très apprécié des quarantenaires. Mais souvent, il est pris trop large, trop grand et il est peu flatteur…

blazer cuir

NON ! (bis)

Quand au blazer en cuir, n’y pensez même pas, c’est le faux-ami ultime. Je n’ai jamais vu le moindre look réussi avec cette pièce, et ce, depuis plusieurs années.

Mais ne désespérez pas, car si un blazer en cuir est souvent un désastre vestimentaire, un blouson en cuir très bien choisi, parfaitement coupé, c’est la classe ultime sur un homme.

etq leather jacket

Voilà un beau perfecto de la marque ETQ, dans une tenue facile. La coupe est beaucoup plus flatteuse !

cuir john wrazej

Voilà un cuir très bien porté. On aurait pu remplacer le bas par un bon jean selvedge et des workboots pour une tenue plus sage 🙂

Bref, un vêtement que je conseille à condition de TRÈS bien le choisir. Sinon, ça ne sert à rien.

Nos articles sur le sujet

Les vêtements sous-estimés quand on a 40 ans

À l’inverse, il y a des vêtements désertés par les quarantenaires, ce qui est bien dommage tant j’ai vu de jolies tenues avec.

On va commencer par le grand sujet des sneakers et y passer un peu de temps parce qu'à 40 ans, on a souvent une certaine méconnaissance du sujet.

Peut-on porter des sneakers après 40 ans ?

sneakers pitti

Voilà comment on peut mélanger sans problème des sneakers et des pièces plus habillées : il suffit de faire comme si ce n'était pas des sneakers !

C’est la grande question ! Et ce ne sont pas les objections qui manquent :

  • « J’ai peur de vouloir faire trop jeune »,
  • « Ce n’est plus de mon âge »,
  • « Je n’en ai encore jamais portées "

Alors entre le confort qu’elles procurent, leur facilité d’entretien et plus globalement la touche de décontraction qu’elles apportent dans une tenue, vous devez au moins posséder une paire, fût-elle toute sobre ! (et après, vous aurez forcément envie d’en avoir d’autres)

En revanche, il y a sneakers et sneakers.

sneaker1

Nous, on va s'intéresser uniquement au rectangle vert.

Je me souviens notamment de David Lamarche, le charismatique directeur commercial d'Aigle, qui avait une jolie édition spéciale de Nike portées avec un chino lors de notre premier rendez-vous, ou de Guillaume Cadot, croisé par hasard dans la rue avec une paire de Nike Air Max (évidemment assemblées avec un jean selvedge).

Pourquoi est-ce que ça fonctionnait ?

Parce qu’ils ont choisi des sneakers avec un parti-pris, un goût pour un coloris particulier, et non pour le confort uniquement. Alors oui, les sneakers sont définitivement un choix à considérer. Même après 40 ans, j’ai vu beaucoup de tenues très réussies pour vous en convaincre.

Today finally feels like spring! / oggi è finalmente primavera! #alessandrosquarzi #asstyle #gipsyclassic #aslive #fortelastyle

Une photo publiée par Alessandro Squarzi (@alessandrosquarzi) le

Squarzi, encore lui ! Il porte très souvent (et avec beaucoup de facilité) des sneakers vintage, avec son indéboulonnable pantalon blanc.

Attention, vous devez quand même éviter les sneakers d’entrée de gamme au design un peu quelconque, surtout si elles sont usées.

tennis

C'est adapté pour jouer au tennis, mais sûrement pas dans une tenue non sportive !

Souvenez-vous : il doit y avoir un parti pris dans votre choix, cela doit montrer que vous avez un minimum de goût pour apporter une touche surprenante et décontractée.

Parmi les "sneakers pas faites pour le sport", on peut les subdiviser en deux catégories, la première étant les sneakers de créateurs.

sneaker2

Les sneakers sobres de créateurs

Si on monte un cran au-dessus en matière de budget, et que vous voulez avoir quelque chose de plus « créateur », plus exclusif, mais tout en étant facile à porter, le marché des sneakers milieu de gamme s’est considérablement développé ces dernières années.

L’avantage, c’est que les matériaux sont bien plus haut de gamme, avec des doublures cuir ou des semelles de la marque « Margom », bien connue pour sa durabilité et la pureté de ses proportions.

sneakers buttero

Les Butterro ont une ligne intemporelle qui leur permet de s'insérer facilement dans de nombreuses tenues.

Liste rapide des marques de sneakers de créateurs que l'on aime bien

  • National Standard : on en a beaucoup parlé sur le blog, mais pour quelqu’un qui souhaiterait faire un premier pas dans des sneakers plus haut de gamme, avec des designs faciles à porter, cette marque a largement fait ses preuves. Difficile de se tromper car les couleurs et les lignes restent relativement sobres.
  • Axel Arigato : un « National Standard like », abordable,
  • Buttero : costaud, résistant, intemporel, pour une touche plus « root » que des sneakers de créateurs immaculées. Au Pitti, des hommes en portaient régulièrement avec un costume en coton, c’était canon comme tenue.
  • Feit : un gros coup de coeur pour cette marque pointue, obsédée par le handmade et les matériaux respectueux de l’environnement et de très haute qualité (par exemple, peu de marques utilisent du Cordovan pour des sneakers). C’est sacrément cher, mais pour en avoir une paire que j’ai beaucoup maltraitée, c’est justifié tant elles demeurent increvables et vieillissent merveilleusement bien. Et c’est personnellement la paire la plus confortable que je n’ai jamais eue, grâce à une construction intérieure astucieuse et une semelle en Hévéa.

Passons maintenant à la dernière catégorie des sneakers…

sneaker3

Les runnings

saharienne et sneakers

Sur cette tenue, les sneakers sont sobres et se fondent dans le pantalon. Il va articuler son ensemble autour de la saharienne nouée à la taille, avec les manches retroussées.

Ce n’est pas compliqué, tous les quarantenaires que j’ai vu avec des runnings étaient supers stylés, des plus vintage (les New Balance) aux plus pointues (les Nike avec une matière Flyknit, ou même des Under Armour).

Les sneakers vintage ont l’avantage d’avoir des designs qui ont traversé les âges sans trop de problèmes, elles restent intemporelles.

Contrebalancées avec une chemise en haut, un chino sobre mais bien fitté et retroussé, on a une tenue bien sympathique. Petite contrainte cependant : à chaque fois, les pantalons étaient roulottés à la cheville, et c’est à mon avis la meilleure manière de procéder.

Comment porter des sneakers à 40 ans ?

  • Choisissez des designs vintages / intemporels OU des sneakers de créateurs (ou les deux 🙂 ),
  • Commencez simple : un jean brut et un chino, avec une chemise décontractée en haut,
  • N'hésitez pas à roulotter vos pantalons avec !
  • Souvenez-vous : il y a bien peu de vêtements qui n'iront pas avec une paire de sneakers, même à 40 ans, à condition de bien les choisir. Je ne veux pas d'overthink sur ces chaussures !

Pour aller plus loin

La veste en jean

look veste en jean homme quadra

Vous voyez quelque chose de difficile à faire dans cette tenue ? Moi non plus 🙂

Pour un vêtement âgé de 150 ans, difficile de faire plus iconique et intemporel. C’est une pièce qui a l’avantage de bien vieillir, en se délavant et se patinant avec le temps.

Elle se porte aussi bien avec un chino retroussé et une chemise décontractée, qu’avec une chemise plus habillée et une paire de jolies bottines. J’ai également vu quelques looks sympathiques qui incluaient des cravates tricotées.

veste en jean cravate

Plus américain dans l'approche mais facile à faire : la veste en jean dans une tenue plus habillée.

Bref, certains sont visiblement déterminés à utiliser la veste en jean comme un pilier central de leur garde-robe.

veste en jean manteau

Une veste en jean sous un manteau, il fallait y penser ! L'ensemble marche super bien, c'est la force du layering. Photo tirée du très bon He Spoke Style.

Gideon, directeur artistique de Aigle et passionné de workwear japonais, en a d’ailleurs fait son uniforme. Il ne porte quasiment que des blousons en jeans.

gideon day

En voyant Gideon, vous voyez bien qu'il n'y a rien de sorcier à porter une veste en jean !

Comment porter une veste en jean à 40 ans ?

  • Attention, on ne porte pas de jean et de blouson en denim ensemble, à part si vous êtes un fan de workwear,
  • Si vous souhaitez vraiment le faire, arrangez-vous pour créer un contraste de couleur en portant un blouson en jean bleu avec un jean gris par exemple,
  • Là aussi, on est face à une pièce parfaitement adaptée aux chinos et aux chemises décontractées,
  • Pensez à faire du layering avec votre veste en jean, c'est là que j'ai vu les looks les plus intéressants.

Pour aller plus loin

accessoires habillés tenue

Ne pas hésiter à ajouter des accessoires plus habillés avec votre veste en jean !

La veste M65

On en a assez peu parlé sur BonneGueule mais il s’agit pourtant d’une pièce bien utile dans une garde-robe masculine, qui mélange de la décontraction et de l’intemporalité.

Veste M65 par la marque Drapeau Noir, où on peut voir qu'elle se porte avec zéro prise de tête 🙂

Pour rappel, il s’agit d’une veste en coton kaki d’origine militaire, légère, pratique et aux lignes qui ont traversé les âges très facilement.

Il y aurait vraiment beaucoup à dire sur cette pièce devenue culte (et portée dans de nombreux films). Retenez juste que, du fait de la pureté de ses lignes et de son côté vintage, elle est évidemment à l'aise sur des looks casual... mais pas seulement :

M65

M65 the sartorialist

Rien d'insurmontable, n'est-ce pas ? Des couleurs de bases, quelques pièces habillées, et c'est parti !

Comment porter une veste M65 à 40 ans ?

  • Là aussi, plutôt que de se demander avec quoi la porter, demandez-vous avez quoi ne pas la porter. À part des costumes très formels et stricts, je ne vois pas…
  • C'est une pièce particulièrement à l'aise avec un chino, et à peu près… tout type de chemise !
  • Au niveau des chaussures, les sneakers, bottines et autres desert boots sont toutes trouvées, mais vous pouvez mettre des derby ou des Richelieu, à condition de placer des pièces plus habillées dans la tenue : blazer et chemise élégante notamment

Pour aller plus loin

  • Nos confrères de Redingote ont également bien creusé le sujet. Difficile de faire une faute de goût avec ce vêtement tant il s’adapte facilement à nombre de tenues. Si les tenues décontractées sont l’option de base, la M65 recèle quelques usages inattendues : au Pitti, je l’ai vue régulièrement être portée par-dessus un costume, ça rendait très bien ! À Paris, le magasin Jinji propose des pièces intéressantes dans ce style. (D’ailleurs, j’aimerai faire une collaboration un jour sur cette pièce)
m65 look vintage

Photo bonus : très belle tenue, qui n'utilise que des couleurs basiques, mais exécutée avec beaucoup de goût. Notez le rôle de la coiffure impeccable !

La slack jacket

slack jacket pitti

Le côté "mou" de la slack jacket, notamment au niveau des épaules, ajoute instantanément de la décontraction à la tenue, surtout quand elle est portée avec un jean et une chemise au col cut away 🙂

Il s’agit d’un blazer dit « déstructuré », c’est-à-dire sans rembourrage aux épaules, très léger, presque pas doublé, au tombé fluide et décontracté. C’est un peu la pièce « élégante mais décontractée » ultime… mais aussi la plus sous-estimée des quadras que je vois autour de moi.

En effet, l’absence de padding aux épaules lui donne un côté beaucoup moins guindé et formel qu’un blazer normal. Attention, soyez bien vigilants sur la coupe parce qu’une slack jacket un peu trop grande, avec des manches trop longues, ça ne rend pas bien, mais alors vraiment pas bien du tout.

Elle se porte exactement comme un blazer. Etant donné qu'on a déjà bien creusé le sujet sur BonneGueule, je vous invite à lire nos articles autour de ce vêtement.

slack jacket elegante

Une slack jacket peut également se porter de manière très élégante !

Pour aller plus loin

Trois marques de slack jacket me viennent en tête :

  • Hartford, qui est toujours de très bon goût quand il s’agit de faire du vêtement décontracté et élégant,

Le sweatshirt

nick wooster sweatshirt

Un sweat intemporel, un gilet sans manches avec de flanelle et vous avez un look parfait pour le week-end, le tout dans des couleurs très simples ! En revanche, il apporte un peu d'inattendu avec ses lunettes et sa montre à la couronne verte.

Prenez-le sobre, dans un coton un peu chiné (toujours important l’aspect vintage, toujours ! ). Surtout pas de logos, ça vous donnerait un côté ado qui ne serait pas le bienvenue. N’hésitez pas à porter un sweat avec une chemise en oxford / chambray en-dessous, pour « la petite note élégante qui fait tout ».

Et si vraiment vous n'êtes pas convaincus du potentiel du sweatshirt chez un homme, repassez-vous les looks d’Alessandro Squarzi. C’est le genre de pièce qui se marie à la perfection avec une autre au design plus « brut » /workwear : veste en jean, blouson en cuir ou veste M65, justement.

tenue sweat

Un très bon exemple d'une tenue décontractée avec des pièces habillées (chaussures, veste), venant de la page produit d'un sweatshirt Officine Générale sur Mr Porter.

Pour aller plus loin

Au niveau des marques :

  • Si vous voulez un peu de fantaisie, Benjamin Jezequel propose de très beaux sweats en ce sens,
  • Ou alors, regardez du côté de Marchand Drapier, marque décidément pleine de surprise pour « twister » comme il faut ce genre de pièces.
  • Uniqlo et Maison Standards proposent également des sweats très bien en entrée de gamme,

La chemise en denim / chambray

chemise chambray costume motif

Une chemise en chambray portée à la perfection ! Ca se remarque moins, même si ça joue beaucoup sur la tenue : la barbe est parfaitement taillée et la coiffure impeccable.

On ne va pas s’étendre sur cet item car vous savez ce qu’on en pense, on a parlé de cette pièce en long et en large sur le site, depuis plusieurs années déjà. D’ailleurs, avec les années qui passent, j’ai toujours autant de mal à trouver une tenue où une chemise en chambray n’a pas sa place.

chemise chambray col arrondi

En jouant sur le col, les textures, et en restant sur des couleurs très simples, les possibilités sont déjà très intéressantes !

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si Husbands, marque porte-étendard d’une élégance intemporelle et iconique, propose depuis ses débuts un modèle de chemise en chambray spécifiquement conçue pour être portée avec un costume (et il a bien raison, avec une cravate tricotée, le résultat est génial).

chambray costume

Chemise chambray + costume, c'est facile à faire mais personne n'y pense jamais !

Bon, avec tout ce que vous venez de lire, vous devez avoir beaucoup d’idées en tête… Mais vers quelles marques se tourner ? C’est parti pour quelques recommandations !

tenue marron chine cravate verte

Avec un col plus mou, le rendu est plus décontracté, mais il fait des merveilles dans une tenue avec du marron chiné et une cravate verte.

Des marques à connaître pour s'habiller après 40 ans

Autant vous le dire, l’offre de marques « belle matière / belle coupe / design facile à porter / mélange élégant et décontracté » est tout simplement pléthorique. C’est d’ailleurs le genre de marques dont on parle le plus sur BonneGueule.

En d'autres termes, ce n'est pas le choix qui manque pour trouver des vêtements de qualité sans faire de faute de goût ! Et ça c'est la bonne nouvelle !

(Pour de l’entrée de gamme, vous avez le fameux tryptique Boggi / Suit Supply / Louis Purple où vous pourrez vous faire une garde-robe complète sans vous ruiner.)

Mais ici, j’ai voulu vous sélectionner quelques marques avec un univers assez matûre et facile à porter, parfaitement adaptées aux quadras et plus (pas de couleurs bizarres, de vêtements trop ados ou trop hype).

Pas de marques trop pointues, juste des créateurs avec une vraie vision, qui proposent sur le moindre vêtement « ce petit quelque chose en plus » qui fait tout le charme d’une tenue.

Il y a évidemment une tonne d'autres marques dans ce style, mais ici, c'est mon coeur qui a parlé 🙂

Husbands

Photographe : Eric Amblard

Costume, chemise, cravate, tout est exécuté à la perfection chez Husbands, avec les meilleures coupes que j'ai pu voir en prêt-à-porter.

C’est l’une des marques que je préfère, tout style et toute catégorie confondus (et c’est cette marque qui va vous réconcilier avec le style tailleur).

Si vous voulez de la pièce iconique, c’est par là qu’il faut aller chercher.

Nicolas Gabbard, ancien avocat qui a tout plaqué pour se lancer, se place presque en tant qu’historien du vêtement puisqu’il s’inspire très fortement des grandes personnalités des années 60 à 70. Faisant fi des modes et des tendances, Husbands propose des vêtements au design qui va durer. Regardez son compte Instagram où il poste régulièrement des photos cultes de plusieurs époques.

campagne husbands

La marque se plaît à se mettre en scène dans des situations bien éloignées des campagnes de com' habituelles du haut de gamme…

De manière beaucoup plus terre à terre, ses vêtements sont régulièrement les mieux coupés que j’essaie, avec un gros focus sur la qualité : les costumes sont entoilés, dans des tissus anglais très haut de gamme, les chemises ont des cols « montés en libre » et les écharpes sont tricotées à la main.

Et je vous assure que même si vous n’achetez rien, vous ressortirez changés d’une visite dans la boutique de Nicolas. Un énorme coup de coeur dont j'espère parler plus en détails sur BonneGueule.

manifeste husbands

La manifeste d'Husbands, et pour bien connaître la marque, je vous assure que ce ne sont pas des mots en l'air.

Marchand Drapier

chemise marchand drapier

Des chemises dans de très belles matières, avec un petit détail qu'on ne trouve nulle part ailleurs : c'est la signature de Marchand Drapier.

Benoit Carpentier étant l’un des quarantenaires les plus stylés que je connaisse, impossible de faire l’impasse sur sa marque, Marchand Drapier.

La marque arrive à trouver un bel équilibre entre élégance et « ce petit détail en plus que l’on ne trouve pas ailleurs », en mélangeant habilement de subtiles influences, avec une très belle utilisation de la couleur, même en hiver.

benoit carpentier

Benoit Carpentier, dans ses vêtements et son style bien à lui.

On part globalement d’une base élégante (blazer, pantalon en laine, chemises à rentrer dans le pantalon) mais de nombreux twists sont rajoutés, comme des cols au design unique ou des matières atypiques. C’est la marque parfaite pour ceux qui veulent un style élégant avec un peu d’inattendu.

La Massada, l'une des grosses mailles iconiques de Marchand Drapier, aux multiples usages.

Hartford

hartford hiver14

Le choix chez Hartford est énorme, tout en étant de très bon goût et parfaitement adapté à une clientèle qui a dépassé les 40 ans.

Marque française plus discrète, Hartford est néanmoins âgée d’une trentaine d’années. Yves, le fondateur, est passionné des matières et du vêtement. C’est souvent la marque que je recommande pour des lecteurs qui ont passé la quarantaine, voulant des vêtements décontractés "zéro prise de tête". À noter : il y a du choix dans les coupes, notamment pour les physiques les plus costauds.

Vous voulez du pantalon blanc ? Pas de problème. De la chemise en chambray ? Un basique chez eux. Une chemise avec un motif camo de bon goût ? Aucun souci. Une veste kaki pour l'été façon Squarzi ? Ils l'ont aussi. Et la liste pourrait durer encore longtemps ! Bref, Hartford coche régulièrement toutes les cases d'un vestiaire masculin, simple et intemporel. Vraiment TOUTES les cases !

hartford chemise ete

En plus de tissus basiques, Hartford explore beaucoup de textures et de motifs dans ses chemises.

C’est bien simple, TOUT le vestaire décontracté de l’homme est couvert par la marque. Par exemple, rien qu’au niveau des chemises, il y en a pour tous les goûts : du Royal Oxford de chez Albini dans toutes les couleurs, de la flanelle dans toutes les épaisseurs, du carreaux, du tissu Liberty, des rayures et parfois même un peu de (très beau) camo.

Hartford est définitivement un passage obligé pour tous les quadras (mais aussi pour les plus jeunes, leurs chemises sont parmi mes préférées par exemple).

Les autres marques à connaîtres

Cet article commençant à être bien long, je n'ai détaillé que 3 marques mais comme je l'ai dit, depuis quelques années, le choix est tout juste énorme (et de très bonne qualité) dans cette gamme de prix et de designs.

Si vous en voulez encore, regardez du côté de :

  • Officine Générale : marque haut de gamme best-seller sur Mr Porter, les matières sont excellentes et les designs de très bon goût. Aucun risque de se tromper chez eux tant leurs vêtements sont faciles à porter au quotidien. Il faut cependant un peu de budget : comptez environ 190 € pour une chemise et 175 € pour un chino, les deux étant bien souvent en tissus japonais sans concession.
  • Norse Projects : marque scandinave au minimalisme conférant énormément de polyvalence à leurs vêtements. Ce n'est pas pour rien si certaines pièces sont devenues cultes, comme leurs chinos "Aros" ou leurs chemises "Anton". Les prix, au regard de la qualité, sont très raisonnables. Et sur une note plus personnelle, je suis fan de leur coupe confortable, aux épaules bien ajustées. C'est parfait pour les morphologies aux bras musclées.
chemise norse project anton

Le modèle "Anton" se décline dans une multitude de matières et couleurs.

  • Drapeau Noir : marque française très récente mais qui a bénéficié d'un énorme succès critique (on d'ailleurs fait une collaboration ensemble). Après une carrière en tant qu'avocat, Nicolas a voulu créer, je cite, "un vestiaire d'intemporels masculins, bien coupés, et confectionnés en Europe dans les plus belles matières, tout en donnant du sens à ce projet". Et c'est exactement ça. La marque fait un énorme effort sur ses prix (vous ne trouverez nulle part ailleurs une chemise en chambray japonais à 120 €), vous pouvez y aller les yeux fermés.
  • Enfin, si vous cherchez des univers plus « créateur », MELINDAGLOSS (maintenant renommé « Editions MR ») et Ly Adams, sont deux marques que j’ai l’habitude de recommander. Plus intimidantes pour un débutant car elles proposent des pièces plus fortes, mais qui seront très rafraîchissantes quand vous voudrez aller au-delà des basiques.
tenue ly adams

Même s'il est difficile de se projeter avec des mannequins aussi jeunes (eh oui, ça joue !), la tenue de droite, composée de pièces de chez Ly Adams, est plus contemporaine qu'une garde-robe simplement constituée de basiques.

Petite habitude à prendre absolument : même si vous n’achetez rien chez ces trois marques, pensez à systématiquement regarder leurs lookbooks et, pourquoi pas, à capturer les photos des tenues qui vous plaisent. C’est le genre de petit truc très plaisant qui peut faire la différence, calcul à l’appui :

  • Imaginez, vous regardez seulement trois lookbooks par an, composés chacun de 20 looks. Cela fait 60 tenues par saison, donc 120 tenues par an.
  • Vous n’en regardez qu’un seul par an, soit 20 tenues par saisons, donc 40 par an.

Entre quelqu’un qui a regardé 120 photos de looks contre quelqu’un qui en a regardé 40, en matière d’idées de style, d’inspirations, de bon goût, il commence à y avoir un gap… qui peut encore se creuser de manière plus prononcée (faites les calculs avec 6 lookbooks de marques par saison par exemple). Donc REGARDEZ les lookbooks, ça prend littéralement deux minutes à faire.

officine generale tenue

Le lookbook d'Officine Générale donne de solides exemples de tenues stylées du quotidien.

Et après ? La première sortie shopping

Ok, maintenant vous connaissez les marques où aller, c'est le moment d'aller en boutique !

Vous y allez SEUL ! C’est une obligation, et surtout pas avec votre compagne / compagnon car il y a un moment, c’est à VOUS de décider, c’est à VOUS de forger VOTRE goût, VOTRE esprit critique, VOTRE style, de faire VOS découvertes, VOS essayages et personne ne doit vous influencer, et vous ne devez rechercher l’approbation de personne non plus. C'est VOTRE coeur qui doit parler.

Si vous rechignez à sortir seuls, que vous avez peur d’être perdus face à l’offre, dites-vous que vous êtes un homme, plus un petit garçon, et que vous n’êtes pas censé avoir peur d’une simple sortie shopping 🙂 (bouh l’argument viriliste à deux balles, mais il est parfois nécessaire).

Interdiction également d’aller dans de l’entrée de gamme type Zara ou Celio, et encore moins dans du low cost type Kiabi ou C&A.

horror_dark_forest_landscapes_ultra_3840x2160_hd-wallpaper-234959

Oui, votre prochaine sortie shopping sera beaucoup plus agréable que cette sombre forêt inquiétante.

Là aussi, prenez votre courage à deux mains s'il le faut et allez dans des boutiques haut de gamme de votre ville, celles où un manteau coûte plusieurs centaines d’euros.

Mais ne vous inquiétez pas, très vite, ça va devenir un plaisir 😉

Et si ça ne vous pose aucun problème de prendre en main une chemise à 150 € ? Tant mieux, vous aurez d'autant plus de facilité à arpenter et à découvrir de nouvelles boutiques !

Petit tips pour les moins anxieux : même si vous avez l’intention de ne rien acheter, essayez quand même un vêtement qui ne nécessite pas de passage en cabine, comme un manteau ou un blazer.

Bon, on va passer à la méthode maintenant.

La méthode de base pour construire sa tenue

Chez tous les quarantenaires stylés que j’ai pu rencontrer, j'ai bien analysé leur tenue en mode reverse engeeniring, je vais donc vous livrer mes conclusions.

Comment s'habiller en casual chic, ce fameux mélange "décontracté habillé" ?

Dans une tenue, il doit toujours y avoir un ou plusieurs vêtements habillés (porter une chemise à la place d’un polo / tee-shirt, un pantalon en laine plutôt qu’un jean...) bien souvent mélangés avec un vêtement plus décontracté...

… avec si possible du jeu dans les textures et les matières !

lalla jonhson

Le pantalon cargo retroussé et le sweat contrastent avec le très beau blazer et la chemise. C'est toujours sur ce contraste que les meilleures tenues sont construites… à condition de rester dans des couleurs simples dans un premier temps ! Shooting de Lalle Johnson par Mr Porter (encore eux ! ).

Les couleurs viennent dans un second temps, car j'ai vu une quantité impressionnante de tenues très réussies avec seulement du bleu, du gris, du beige, du kaki et du blanc, mais déclinés dans une infinité de textures et de matières. Restez dans ces couleurs au début, le reste viendra dans un second temps.

alexander gilkes

Des exemples de tenues pour la semaine, avec Alexander Gilkes. Faites attention aux couleurs utilisées et aux contrastes, maintenant que vous avez appris à les repérer.

Le rôle des accessoires dans votre style

Dans une tenue, vous devez placer un petit élément de folie, quelque chose d’inattendu et spontané. Très souvent, il s’agit d’un accessoire (pochette, bracelet, broche pour revers, etc).

Au fur et à mesure de mes réflexions, je me suis aperçu de l’importance capitale d’avoir un peu d’inattendu dans une tenue, mais les accessoires sont trop souvent mis sur le côté par les quarantenaires, ce qui est vraiment dommage !

Soyez vraiment attentifs à ce point, et je parie que 90 % des photos de tenues que vous appréciez comportent forcément un élément du genre.

Benoit Carpentier, de Marchand Drapier, est extrêmement doué pour dénicher un accessoire un peu insolite et ce, depuis que je l’ai rencontré (ça remonte à quelques années).

benoit carpentier

Ceinture, lunettes et bracelets, voilà comment Benoit Carpentier accessoirise sa tenue. Encore une fois - et vous commencez à avoir l'habitude - les couleurs de sa tenue restent très simples, mais l'ensemble est égayé par les sneakers Raparo insolites et ses accessoires.

C’est lui qui m’a fait prendre conscience de l’utilité des accessoires sur les tenues d’hommes plus âgés.

Par exemple, il a chiné des Ray Ban Aviator vintage, à la forme simple, mais aux reflets des verres un peu insolites. Il a plusieurs ceintures assez « marrantes » comme des imprimés léopard. Plus compliquées à porter, il a aussi des bottines en cuir exotique qu’il met avec un pantalon en laine plus sobre. Mais attention, ses accessoires sont systématiquement fondus dans des pièces plus habillés et neutres.

Il ne quitte jamais ses bracelets en or, qu’il a accumulé durant toute sa vie lors de ses voyages. Là aussi, c’est grâce à lui que j’ai compris que porter des accessoires de couleur dorée ajoutait une touche sympathique dans une tenue.

benoit carpentier accessoires

Même dans le choix des bijoux, Benoit Carpentier utilise un petit contraste de style : il mêle des bracelets en or avec un bracelet beaucoup plus simple en pierres semi-précieuses de chez Catherine Michiels.

Le tout est de choisir des bijoux au design un peu unique et inhabituel, comme son bracelet en forme de barbelés. Benoit a dit que cet ensemble ne peut fonctionner qu’à une seule condition : réellement assumer ce que l’on porte.

Si quelqu’un vient vous dire que votre ceinture est un peu bizarre ou que vous portez trop de bracelets, ça ne doit absolument rien vous faire, tout au plus sourire. Idem si quelqu’un dit que vous êtes trop « looké ».

C’est très important de bien comprendre ce point qui peut paraître simple, mais qui est déterminant dans votre style. Rassurez-vous, si vous suivez bien nos conseils, ce sont des compliments que vous allez recevoir et non des remarques perplexes 😉

Inspirations : avoir du style après 40 ans (avec des quarantenaires que je connais)

J’aimerais que vous preniez le temps de regarder toutes les photos de ces quarantenaires que je connais personnellement, aux styles différents.

nicolas gabard husbands

Nicolas Gabard, lors de son interview sur les yummies, porte un costume croisé a priori très sobre, mais parfaitement exécuté. Il apporte un "twist" avec des bottines beaucoup plus rock. Vous avez ici un bel exemple d'une tenue avec un costume que l'on prend plaisir à porter.

guillaume bo chapeau

Gui Bo porte assez peu de vestes en été. Il se contente d'un gilet qu'il va habiller avec son foulard (toujours noué de la même façon) et son canotier.

benoit carpentier vacances

Encore une photo de Benoit Carpentier (désolé pour la qualité, mais au moins elle est très parlante) en vacances, loin de tout enjeu "mode". Il est intéressant de voir comment un créateur de mode masculine s'habille pour se promener en bord de mer. Je ne vous refais pas le topo sur les couleurs simples, mais il va mélanger sa chemise préférée avec une doudoune sans manche Uniqlo et des sneakers sobres (ben tiens, ça ne vous rappelle rien comme conseil ? ) aux chevilles apparentes. Les lunettes un peu insolites tombent à point nommé !

hugo jacomet

Hugo Jacomet à droite, qui ne porte quasiment que du costume croisé, et qu'on imagine mal porter autre chose que du costume (je l'ai vu une seule fois porter un jean). À gauche, Renato Plutino, une figure du Pitti.

brandon svarc

Brandon Svarc, fondateur de la marque Naked and Famous, qui porte systématiquement ses chemises complètement boutonnées, avec un blazer et ses jeans à lui. Il ajoute systématiquement de l'inattendu avec ses chaussures. Là aussi, que des pièces simples, mais avec un bon équilibre entre habillé et décontracté.

Quand je montre ces photos à des quadras, leur premier réflexe est de me dire « Oui mais ça n’irait pas aux autres, ni à moi ». C’est vrai, et c’est d’ailleurs plutôt bon signe !

Ca veut dire qu’inconsciemment, vous sentez que, entre leur personnalité et leur tenue, il y a une adéquation parfaite. C’est notamment ce qui donne l’impression de quelqu’un de « bien habillé ».

C’est surtout une piste de réflexion intéressante que j’ai inlassablement répétée

Est-ce que mon image représente ma personnalité comme je le voudrais ?

En effet, je verrais très mal Hugo Jacomet porter la multitude de bracelets de Benoit Carpentier, Brandon Svarc porter le chapeau de Gui Bo, ou Nicolas Gabard porter un jean et une chemise en jean à la Régis Dacjzman.

Et finalement, c'est peut-être ça ce qui définit un super style : c'est quand on imagine très mal quelqu'un avec une tenue vraiment sympa d'une autre personne. Là, ça veut dire qu'on touche quelque chose.

Ce qu’il en ressort, c’est qu’ils ont des tenues qui ne cherchent pas la validation d’autrui. On « sent » qu’ils se font plaisir, qu’ils ont dépassé depuis bien longtemps les problématiques d’assemblages de couleurs ou d’overthink. Ils ne cherchent pas le consensus, bien au contraire, je pense que même certains aiment provoquer ou polariser les autres avec leurs tenues.

johan wrazej short

John Wrazel, le "creative director" de Ralph Lauren, porte une veste avec un gilet assorti, une cravate au "pin collar" et… un short qui envoie balader tous les codes formels habituels ! Oui, c'est un énorme contraste de style…

C’est la grande leçon à tirer : pour avoir un style unique et être bien dedans, vous devez vous éloigner le plus possible du consensus des autres. Comme dit l’adage, à vouloir plaire à tout le monde, on ne plaît à personne.

Je sais que c’est pas évident, mais n’oubliez donc jamais : un bon style passe forcément par une prise de risques, aussi minime soit-elle, fût-elle une simple pochette colorées sur votre blazer bleu marine !

Apporter le "petit truc en plus" dans sa tenue

Voici quelques éléments sur lesquels vous pouvez jouer pour apporter ce fameux truc en plus et vous différencier :

  • Les chaussures, évidemment. Au lieu de prendre une simple paire de derby noires, allez vers plus d’originalité (et ce n’est pas l’offre qui manque) : patine spéciale, bottines, brogues, etc (on a abordé le sujet plein de fois sur le blog)
souliers septieme largeur

Des bottines avec une patine originale apporte un cachet fou à vos looks (modèle Septième Largeur).

  • J’ai déjà dit que le pantalon permettait d’apporter de la couleur. Au lieu d’un bleu tout simple, ouvrez-vous un peu et ayez le réflexe d’être attentif à la sélection de pantalons quand vous entrez dans une boutique. Bernard Zins est une source d’inspiration intarissable, avec un goût très sûr dans le choix du design. Ce sont aussi les pantalons les mieux coupés que je connaisse ! Et comme dirait Alessandro Squarzi, n’ayez pas peur du jean / pantalon blanc, qu'il considère comme étant la couleur de "l'âme pure", portable avec tout.
  • Côté chemises, ceux qui me suivent connaissent ma prise de position : c’est un élément qui doit rester neutre dans les coloris (du blanc ou du bleu, dans toutes variations de matières et de motifs possibles). Donc restez sobre sur ce coup là 😉
  • La pochette pour veste est un accessoire sous-estimé, surtout si vous n’en avez jamais portée pendant 40 ans. Et pourtant… Facile à porter (et à retirer), peu coûteuse, convoyant de la personnalité et amusante, vous DEVEZ franchir le pas avec la pochette. Et je vous parie qu’à la fin, vous vous sentirez presque nu en sortant sans en porter 😉
cravate pochette chevrons sinabrochar

Une pochette verte, bleue et rouge, qui plus est avec des motifs, se porte très bien avec une chemise bleue (couleur sobre) et une veste à chevrons (pensez textures !).

  • Le cas de la montre : devez-vous investir dans une marque de luxe ? On pourrait en faire un article entier ! C'est au cas par cas, en fonction de vos goûts (par exemple, si vous aimez Rolex). Entre les vintages, les marques plus récentes et abordables à la March LAB, vous avez de quoi faire 😉 Mais dans tous les cas, la montre reste un accessoire fantastique qui apporte un vrai plus, à tous les prix possibles.
  • Les bracelets : vous n’êtes pas obligé d’en porter 5 ou 6 sur votre poignet, mais un ou deux ne vous feront pas de mal 😉 Plus de ressources chez Milanese Special. Et n’oubliez pas le conseil sage et précieux de Benoit Carpentier à ce sujet : jamais de bracelet sur le même poignet que la montre !
  • La cravate : l’accessoire le plus mal aimé chez certains, tant il représente l’asservissement au grand capital (= l’accessoire pénible à nouer chaque matin pour aller au travail). Et pourtant, nombreux sont les hommes au Pitti qui considère que c’est l’élément le plus important d’une tenue.
gilet louis purple cravate rouge

Luca porte sa cravate Gutteridge façon sprezzatura, en décalant légèrement les deux pans.

  • L’écharpe : là aussi, de nombreuses possibilités colorées et inattendues ne demandent qu’à être exploitées !

Comme vous le voyez, rien de bien fracassant, juste des petites touches à exploiter à droite et à gauche. Inutile de se compliquer la vie car si les petites rivières font les grandes fleuves, ce sont les petits accessoires mis bout-à-bout qui font des styles uniques.

Petit aparté sur la question du costume

Pour certains d’entre vous, le costume est un passage obligatoire… quotidiennement. Et c’est bien là le problème : être obligé de porter CHAQUE JOUR un vêtement dont on ne veut pas, ce n’est pas très agréable. Mais la bonne nouvelle, c’est que ça peut changer sans problème.

Si pour vous ne prenez pas de plaisir à porter des costumes élégants, c’est que vous ne portez pas les bons. Impossible de porter un costume Husbands par corvée par exemple.

Très sincèrement, une fois qu’on goûte au plaisir de l’entoilage complet, de la chemise blanche ultime ou du plaisir de la pochette, je vous assure qu’enfiler votre pantalon, votre veste, votre chemise, nouer votre cravate deviendront un vrai kiff du matin. Et vous le savez, c’est important de bien commencer sa journée 🙂

Et c’est là que le cercle vertueux s’engage…

Mes recommandations pour aimer porter le costume :

  • Débrouillez-vous pour acheter un costume que vous adorez. Encore une fois, pensez au fameux triptyque Suit Supply, Boggi, et Louis Purple si vous avez un petit budget, ou lisez la sélection de costumes de Parisian Gentleman, toujours d’actualité. Je vous encourage vraiment à mettre un petit budget dans votre costume (au moins 700 euros), car c’est un vêtement où les différences de prix permettent d’accéder à des qualités bien différentes.
  • Lisez de temps en temps du contenu de passionnés de l’art sartorial, car n’oubliez pas que l’enthousiasme et la passion sont contagieux,

Quelques idées de tenues

Pour vous aider à y voir plus clair, j’ai pensé à quelques idées de tenues en fonction de l’occasion.

Ce sont des choix très spontanés, j’ai mis les premières pièces qui me sont venues en tête et, évidemment, ce ne sont pas des choix absolus, il y a tout un tas d’autres marques qui auraient pu convenir pour chaque item 🙂

De plus, on est sur une base « élégante et décontractée », je n’ai pas spécialement pris en compte le style workwear ou l’urban techwear par exemple, car cet article s’adresse avant tout aux débutants.

Bref, ce ne sont que des « idées », des suggestions, mais sûrement pas des obligations.

Comment s'habiller le week-end pour un homme de 40 ans ?

  • Chemise Hartford, parce que c’est une marque sous-estimée pour les quarantenaires,
  • Caban MELINDAGLOSS / Editions MR pour le travail des coupe, des couleur et matières (laines précieuses et imperméables notamment)
pantalon duffy marchand drapier

Le pantalon de Marchand Drapier, modèle "Duffy", très confortable grâce au Lycra. Parfait pour les ballades du week-end !

Exemple de tenue de travail homme

  • Costume Husbands, parce qu’on peut difficilement faire mieux coupé et plus classe (oui, on peut trouver moins cher en costume, mais bon, je me fais plaisir sur les suggestions 🙂 ),
  • Chemise Office Artist ou Hast (pour une chemise régulièrement portée et lavée pour un usage professionnel, je préfère rester dans ces gammes de prix),
office artist chemise oxford

Dans un cadre professionnel, restez sur des couleurs simples en chemise mais variez les textures, comme sur cette chemise oxford de chez Office Artist.

S'habiller pour sortir au restaurant avec sa compagne / compagnon

  • Souliers Aubercy, si vous avez un très beau budget ! Ou n’importe quelle jolie paire de souliers 🙂
veste smoking eclectic

Veste entoilée, matière insolite, doublure en mesh, épaule très travaillée, cette veste de smoking de chez éclectic est l'une de mes vestes préférées. Je la porte d'ailleurs très souvent !

S'habiller pour une sortie entre mecs (dégustation de vin, franches pintes pour fêter quelque chose)

  • Chemise en oxford Maison Standards, pour la chemise décontractée à petit prix OU chemise tunisienne Marchand Drapier (Benoit Carpentier ne porte que ça le week-end),
  • Jean gris / chino comme il en existe partout (Norse Projects, Drapeau Noir, Le Pantalon, Officine Générale, Homecore, vous voyez l’idée),
  • Grenson montantes en cuir grainé avec une petite semelle Vibram, pour le confort et le côté habillé de ce modèle (Guillaume Cadot m’a convaincu avec les siennes sur ce type de chaussures)
grenson vibram

Ne vous laissez pas intimider par l'épaisseur de la semelle. Vu d'en haut, elle paraît beaucoup moins imposante, et surtout, sa légèreté procure un très grand confort !

Et le physique ? Cheveux + Corpulence

Impossible de faire un article sur comment s'habiller après 40 ans sans parler des cheveux et de la corpulence.

De l'importance de soigner sa coupe

C’est notamment visible au Pitti, la plupart des hommes stylés que vous verrez ne négligent pas leur coupe de cheveux. De tous les quarantenaires stylés que j’ai pu croiser en plusieurs années, ils avaient TOUS une coupe au minimum soignée, calvitie ou pas d'ailleurs.

Je n’ai croisé AUCUNE exception à cette règle. Vous devez vraiment considérer vos cheveux (et votre barbe) comme un vêtement à part entière, alors soignez-les bien.

adrian shine

Le charismatique Adrian Shine, dirigeant du Loch Ness Project. Oui, c'est vraiment l'organisme chargé de récolter des informations sur l'existence ou non du célèbre monstre. Il a un sacré charisme, que son costume trois pièces en tweed impeccablement porté, et sa barbe, ne font qu'accentuer.

Ca commence par trouver un bon coiffeur. Là aussi, je vous invite très fortement à faire une expérience : offrez-vous une coupe de cheveux chez un coiffeur plutôt haut de gamme, aux alentours de 50 € la coupe. Je ne vous demande pas de faire ça toutes les semaines, mais essayez au moins UNE FOIS pour voir le résultat, par PURE curiosité.

Souvenez-vous, un bon style, dans lequel vous êtes fier de votre image, ça passe forcément par un changement d’habitudes (et plus largement, de paradigmes) et l’essai de nouvelles choses 😉

Allez-y, et dites simplement que vous avez envie d’évoluer dans votre style - donc de changer de coupe de cheveux - et que vous aimeriez avoir son avis. À Paris, j’ai toujours beaucoup apprécié Christophe-Nicolas Biot et ses coiffeurs très pros.

La calvitie, un vrai problème ? (Par Luca)

Chaque homme pense à la calvitie lorsqu'il passe un certain âge, deux tiers perdent leurs cheveux avant 40 ans. Plusieurs solutions s'offrent à vous :

  • Prendre des pilules pour ralentir la chute des cheveux (quand il est encore temps), mais qui impactent directement la libido,
  • Choisir l'option implantation artificielle, qui chiffre vite (plusieurs milliers d'euros) pour une chevelure que partiellement "réparée",
  • Assumer sa calvitie. Rien ne vous empêche d'être élégant, ou même séduisant avec une calvitie. Lorsque la chute des cheveux est assumée, elle ne se remarque pas.
squarzi cheveux

Je reprends l'exemple d'Alessandro Squarzi, il est conscient de la perte de ses cheveux et ne cherche surtout pas à le cacher et il fait partie des hommes les plus stylés de la planète. Inspirez-vous de lui !

Le cas des silhouettes corpulentes

À propos de l’embonpoint, nous avons déjà écrit un guide sur le sujet, et Parisian Gentleman aussi. Je remets ici mon avis très personnel sur la nécessité (ou pas) d’entamer un régime. Je reçois régulièrement des questions du type : "Je m’apprête à faire un régime, est-ce que ça vaut le coup que j’investisse dans ma garde-robe ?".

Dans ce cas-là, je conseille d’investir un petit peu dans des vêtements élégants (j’ai bien dit élégant, pas de sportwear) en entrée de gamme (Zara, Hast, etc). Et je trouve que c’est un bon facteur de motivation de voir que vous flottez désormais dans d’anciens vêtements, ça prouve que votre perte de poids est efficace 😉

Quant à la question plus intime de la perte de poids, quand on me demande mon avis, je réponds que c’est une bonne chose de vous y intéresser. Certes, il est facile pour moi d’en parler alors que j’ai toujours eu une morphologie dans les standards du prêt-à-porter, mais je pense très personnellement (là, c’est Benoit qui parle et pas BonneGueule) que la vie est trop courte pour être vécue en se sentant mal dans son corps ou dans ses vêtements.

style elegant homme corpulent

Ceci dit, on peut également avoir de l'embonpoint ET du style !

Chez de nombreux lecteurs, la mode masculine est le premier pas d’un long voyage vers l’amélioration d’eux-mêmes. Si, pour vous, elle peut être un facteur de motivation pour perdre du poids et avoir une silhouette plus en phase avec les standards du prêt-à-porter, vous devez foncer !

D’ailleurs, pour clore cette parenthèse, j’en profite pour vous (re)donner l’adresse de l’excellent blog de Benjamin : Naturacoach. C’est l’équivalent BonneGueule de l’alimentation, avec un point de vue documenté, rationnel, raisonné et modéré (il n’érige pas en vérité absolue le régime paléo ou le régime low carb), tout en conservant le plaisir de manger (ne manquez pas sa recette de Naturola ou son analyse passionnante de Kellogg’s). Il avait d’ailleurs écrit un article dans nos colonnes sur les 4 piliers d’une bonne alimentation.

Personnellement, il m’a beaucoup aidé à me débarrasser de certaines mauvaises habitudes alimentaires sans pour autant me priver, chose que je pensais impossible pour un gros mangeur comme moi.

Conclusion

Eh bien voilà, on arrive au bout de ce guide... et vous connaissez la bonne nouvelle ? Le meilleur reste à venir !

Il est temps de penser à vous, et de vous faire plaisir. Vous verrez, le vêtement pour un homme est quelque chose de passionnant, et même en ne faisant que quelques sorties shoppings par an, je vous garantis que vous avez maintenant les connaissances nécessaires pour en faire des moments plaisants.

Ce guide a demandé plusieurs dizaines d'heures de travail, de sa réflexion initiale jusqu'à l'écriture de cette conclusion. Pour ma part, même si ce fut un chantier de longue haleine, j'ai pris beaucoup de plaisir à transmettre toutes mes connaissances en quelques 14 000 mots, une longueur très inhabituelle chez BonneGueule.

J'avais envie d'expérimenter quelque chose de plus dense, sans concession sur l'information, nécessaire pour vous aider dans le choix de vos vêtements. Je veux que ce travail soit partagé, discuté, enrichi, bref, je veux que ce guide vive !

De ce fait, n'hésitez pas à le partager autour de vous, je suis convaincu qu'aider les hommes à se sentir bien dans leurs vêtements ne peut rendre que leur vie meilleure.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Frank Quesnel

    Et puis c’est vrai que c’est vachement utile d’avoir des abdos sous un tee-shirt … sauf si tu met des tee-shirt transparents ou en résille, mais là on peut plus rien pour toi !!!!

  • Nicolò – BonneGueule

    Il y a beaucoup de photos dans cet article qui montre que non, pas forcément, on peut s’en sortir avec un très bon style tout en étant corpulent 🙂

    https://www.bonnegueule.fr/guide-comment-shabiller-homme-gros-fort-corpulent/

    Par contre c’est sûr que ça limite les options valorisantes qui s’offrent à toi.

  • Jean-Michel MARTZ

    Mais si tu as négligé l’exercice physique ainsi que ton alimentation, et que tu te retrouves avec de l’embonpoint… Que tu portes une chemise en chambray japonais, un T-Shirt Uniqlo ou la soutane de l’abbé Busoni, rien ne te sauvera; t’auras l’air cloche dans tous les cas de figure, me semble-t-il.

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton commentaire.

    Par contre nous, on est pas trop dans ce délire de mâle alpha et de mâle beta. Sincèrement, c’est quand même un beau paquet de fumisteries avec, je trouve, des connotations idéologiques légèrement douteuses. ^^

    Mais ce n’est pas le sujet du blog, et je voudrais justement qu’on évite de s’y rattacher et de s’y attarder 😉

    Pour en revenir au début du propos, oui, si même à 40 ou 50 ans tu as encore un physique en béton, le tee-shirt passera beaucoup mieux, et reste tout aussi valorisant qu’à 20 ou à 30 ans, on est d’accord.

    C’est juste statistiquement plus rare pour un homme de cet âge d’être en forme olympique.

  • Jean-Michel MARTZ

    Permettez-moi de me faire l’avocat du T-Shirt, qui a été quelque peu bousculé dans cet excellent guide:
    J’aime son côté modeste, viril et intemporel.
    Avec un jean BG et des Buttero, un simple T-Shirt uni peut vous mettre en valeur.
    A condition bien entendu, d’avoir des épaules, des pecs et des abdos; nous sommes bien d’accord…
    Pour moi, ça reste un classique dans le dressing du mâle Alpha.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Barbiche !

    J’aimerais bien te dire, mais franchement quand on vous dit que Benoît prend le culte du secret très au sérieux, c’est pas une blague : même pour moi parfois c’est difficile de lui soutirer des infos !

    Du coup… Aucune idée pour le moment :p

  • Barbiche

    « D’ailleurs, j’aimerai faire une collaboration un jour sur cette pièce »
    Est-ce que la field jacket est toujours dans les petits papiers de Benoît ? 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Diantro !

    Bien joué 😉

  • Diantro

    OK merci. Heureusement celui que j’ai pris est bien 100% coton.
    Bon grâce (à cause) de vous, je viens d’acheter le premier jean selvedge de ma vie. En réduc, 105€ au lieu de 150€, mais quand même. Merci BG!

  • Rafik – BonneGueule

    Exactement !

    Pour le coup, ce n’est pas tant le made in Bangladesh qui pose problème, mais surtout la matière. Les pulls Petrol Industries sont majoritairement composés de polyester. À petite dose, ça va, mais dès qu’il y en a trop, cela devient désagréable à porter. On se met à transpirer et on chope plus facilement froid. Le comble pour un pull 😉

    Dans la mesure du possible, oriente-toi vers des matières naturelles, c’est ce qu’il y a de mieux !

  • Diantro

    Merci de ta réponse. Je m’amuse déjà pas mal à regarder le look des gens dans la rue, c’est instructif!
    Question précise: une maille « Petrol Industries » à 70€, made in Bangladesh, à fuir ou ça peut quand même être de qualité?

  • Rafik – BonneGueule

    Salut Diantro,

    Déjà, sois le bienvenu parmi nous ! Et bravo, faire ce constat est déjà une étape de franchie en soi.

    Il ne faut pas que tu t’inquiètes, comme pour n’importe quel autre domaine, on progresse pas à pas. Tu verras qu’à mesure que tu t’y intéresseras, tu finiras toi-même par y prendre un plaisir que tu n’aurais pas soupçonné jusqu’à lors. Sans compter qu’en matière de vêtements, il y a un certain bénéfice à faire des erreurs : ça nourrit notre réflexion et, plus simplement, c’est comme ça que l’on s’améliore.

    Je t’invite à lire les articles de notre rubrique « Bien commencer », ils constitueront une bonne base pour t’orienter : https://www.bonnegueule.fr/comment-bien-shabiller-homme/

    Si tu souhaites aborder un point précis plus amplement ou pour toute question style, n’hésite pas à nous envoyer un mail à conseil[at]bonnegueule.fr, on se fera un plaisir de t’aider.

  • Diantro

    Je découvre ce blog depuis quelques jours, et cet article extrêmement travaillé me laisse totalement perplexe. D’abord parce qu’il s’applique totalement à mon cas. 41 ans, je me retrouve parfaitement dans ce portrait du quarantenaire qui voudrait faire table rase de 20 ans à s’habiller chez Jules et chez Celio voire Leclerc, avec certes parfois quelques heureuses incursions ailleurs, mais quand même toujours de façon sage et peu personnelle. Je connais intimement les trois singes si bien décrits dans cet article au point de m’être bien marré en le lisant tellement c’est criant de vérité.
    Et voilà, alors qu’aujourd’hui je voudrais tout remettre à plat, cet article prétend que parce que j’ai plus de quarante ans, il faudrait que je fasse attention à certaines choses. Qu’il y a des trucs qu’il vaut mieux éviter. Que je ne devrais plus porter de t-shirts! Mais des t-shirts l’été je ne mets que ça! Soudain, j’ai l’impression d’avoir perdu 20 ans de ma vie!
    Je partais plein d’allant, près à prendre plaisir à tout renouveler, et cet article vient me coller quelques doutes et hésitations avant de me lancer. La route risque d’être longue et semée d’embûches!

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Julien !

    Bien sûr ! L’article s’appelle bien « comment s’habiller après 40 ans » et pas « quels vêtements ne sont pas portables avant d’avoir 40 ans » 😉

    Le rendu de la matière est sympa mais il vaut mieux être plutôt fin pour équilibrer le bas de la silhouette en portant une pièce aussi rembourrée

    Et niveau qualité Zara ce n’est pas top malheureusement (surtout sur les grosses pièces comme celle ci où il faut investir plus) :/

  • Julien Massa

    Bonsoir, très bon article comme toujours. J’ai 36 ans et ce que vous proposez comme vêtements et style peut-être conseillé même pour les plus jeune. Je ne suis pas du genre à mettre des doudounes ou gros blouson l’hiver mais en cherchant un blouson, suis tombé sur celui-ci sur zara :

    http://m.zara.com/fr/fr/homme/blousons/matelass%C3%A9es/blouson-pied-de-poule-c527505p3646464.html

    J’aime les habits en pieds de poule mais avec la capuche je ne sais pas si ça peut le faire pour mon âge.

    Merci de vos avis.

  • Rafik – BonneGueule

    Hello Boo,

    Idéalement, oriente-toi vers un modèle de leur ligne Made in UK, bien plus durable. Alexandre les a testées ici d’ailleurs : https://www.bonnegueule.fr/test-des-sneakers-new-balance-m576-made-in-uk/

  • boo

    hello, quel modèle de NB vous recommandez ? merci 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Boo !

    Les Smart et Club car les autres sont des trois boutons (et de nos jours c’est assez passé de mode en plus de pas valoriser la plupart des morphos)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Boo !

    Ca me paraît faisable même si c’est vrai que les montantes c’est plutôt connoté « jeune ».

    Laisse le jean / pantalon par dessus dans le doute.

  • boo

    hello, parmi les nombreux modèles de slack jacket de J.Keydge, lequel recommanderiez-vous ?
    Merci et longue vie…

  • boo

    bonsoir, sawa ayant des modèles sympas, est-il possible de prendre des sneakers mid-cut, ou bien est-ce trop typé « jeune de moins de 40 ans » ? merci, je n’arrête pas de relire cet article 😉

  • boo

    bien vu ! j’ai essayé aujourd’hui une taille S dans un surplus (marque Brandit) et ça fit bien au niveau des épaules, le M était bien trop grand.

  • boo

    ok merci pour la réponse qui montre que j’ai encore beaucoup à apprendre :). continuez, vous êtes formidables 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Boo !

    Comme je te l’ai dit par mail, on connaît pas la marque, je trouve ça assez banal mais si tu cherches quelque chose de basique et très casual ça peut tout à fait faire l’affaire !

  • Luca – BonneGueule.fr

    Tout dépend de la marque à vrai dire.

    Les M65 sont souvent coupées droites, c’est peut-être pour cette raison 🙂

    N’hésite pas à essayer et à te faire ton propre avis, si les épaules ne sont pas tombantes, c’est que c’est ta taille !

  • Euxane – BonneGueule

    Hello Boo,

    Merci à toi pour ces compliments 🙂

  • boo

    yo again ! que pensez-vous des « starck jacket » de ymc pour un quadra ? http://www.youmustcreate.com/products/ss16-ymc-coats/
    merci again 😉

  • boo

    bonjour
    petite question concernant les vestes m65. j’ai l’impression que ça taille grand. je fais une taille M en standard et je me demande si une taille S pour cette veste n’irai pas mieux. avez-vous des retours sur l’ajustement de cette veste ? merci

  • boo

    je viens de découvrir cet article, et je tenais à vous féliciter pour le travail et surtout l’aide que cela m’apporte. Enfin j’ai des pistes pour m’habiller en cohérence avec mon âge, ce que je désespérais de trouver. Encore merci ! 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello !

    Non je ne les ai pas (l’image a été trouvée sur le web)

    https://www.bonnegueule.fr/comment-choisir-ses-chaussettes/

    Tout ce qu’on a comme marques niveau chaussettes est ici, comme recommandations de marques.

    Après si tu veux vraiment des trucs de fou il y a William Abraham mais bon les prix s’envolent (c’est vraiment un positionnement luxe)

  • unamoureuxdeparis

    La photo des Buttero me rend dingue !!!!
    Surtout le combo avec les chaussettes … Vous connaissez la réf ? Ou quelque chose qui se rapproche de ca pour les chaussettes ? La texture de fou …

  • Aurélien

    Super, merci du conseil !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci beaucoup Aurélien !

    Je te conseille Maison Standards si tu la veux ajustée.

    Levi’s aussi éventuellement (sur ce produit là ils sont plutôt bons) , Naked & Famous ou A.P.C.

    Oui ça vient de chez Levi’s (on ne connaît pas le monsieur sur la photo mais tu peux le deviner à la petite étiquette rouge « signature » sur l’avant)

  • Aurélien

    Bonjour, je suis à la recherche d’une veste en jean un peu ajustée. Quelles marques / modèles conseillez-vous ? Sur la première photo du § « veste en jean », s’agit-il d’une trucker jacket LEVI’S ?
    PS : bravo pour votre site/blog/boutique, vous avez changé ma vie ! (du moins pour ce qui est de l’habillement…)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Mikado !

    Merci pour ce retour syndical :p

    Comme le dit Benoît, le piège du polo vient surtout du fait que la grande majorité d’entre eux sont effectivement de vrais « faux amis ». Mais il y a bien de (belles) exceptions. Le fait est qu’il est bien plus facile de se tromper avec le polo qu’avec la chemise 🙂

  • Bonjour, Ici le syndicat du Polo
    Je reviens sur votre paragraphe  » le polo…ce faux-ami de l’homme ! » déconseillant le port du polo sur la voie publique au profit d’une chemise décontractée.
    Notre corporation s’étonne de voir ici le polo porté affreusement dans un style kéké.
    J’imagine que vous connaissez le style sportchic.
    Alors permettez-nous de compléter votre excellent billet par trois exemples de polos faciles à porter.
    Nous vous remercions de prendre en compte nos revendications dans vos publications futurs 😉

    Vive la Québec libre !
    Syndicat du Polo.

  • Titoun Harranger

    J’ai cherché et je n’ai rien trouvé…merci du conseil

  • Benoit – BonneGueule

    Non malheureusement… Essaye de faire une recherche d’images inversée de Google, ça va peut-être marcher.

  • Christophe Nicolas Biot

    Merci Xavier, ce fut un plaisir que m’occuper de vous. 😉
    A très bientôt

  • Titoun Harranger

    Bonjour, auriez vous la référence du pantalon (semblablement en lin) à rayures, que porte l’homme au kimono avec manches retroussées ?

  • Louis

    Quel article, bravo ! à mettre pour le coup entre toutes les mains. D’autant que nous les quadras avons quelques (mauvaises) habitudes souvent bien ancrées. Et aussi sur des motifs débiles sur les vieux stéréotypes de genre « une femme qui prend soin à s’habiller c’est normal, un mec c’est juste louche ou pas viril » classe…Mais heureusement, les habitudes changent, les gars parlent à nouveau chiffon, se passent les bons plans et se mettent à faire attentions à leurs tenues et pour le coup font aussi de la gym pour aiguiser leur allure.
    Hé oui car à la quarantaine, sache le ami jeune, chaque calorie de junk food/bière compte double. Et souvent ce qui permet de reprendre le fil de son style à 40 ans commence à faire fondre ses poignées pour éviter l’effet muffin qui déborde du slim.

  • Benoit – BonneGueule

    C’est très touchant de voir que tu nous suis depuis tes 13 ans 🙂 Merci encore pour ce très beau compliment !

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Florian, on va continuer dans ce sens 🙂 Pour les comptes Snap, pas trop d’idées pour le moment, peu d’usages pour le moment !

  • Anass

    Sincèrement les BG, quel boulot ! Un article fantastique, je pense un des plus abouti de BonneGueule. Je n’ai que 17 ans, et pourtant je crois qu’il y a de quoi faire pour tout le monde ici (merci pour l’insta de Phil Cohen, une tuerie). Au passage, c’est la quatrième année que je vous lis, et franchement je me devais de vous remercier, vous faites un travail fantastique, et vous m’avez donné comme à beaucoup d’autres personnes le goût de la mode, je prends plaisir à m’habiller chaque matin, et c’est grâce à vos conseils et vos articles. Je vous souhaite tout le meilleur pour la suite, en espérant qu’elle soit longue et belle, mais je vous fais confiance pour ça 😏

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci 🙂

    C’est quand même un maître Jedi de la mode, il faut l’avouer :p
    (même si je suis dubitatif moi aussi sur ce détail. Il a sûrement voulu faire le coquet et montrer au maximum sa boucle de ceinture…)

  • Florian

    Quel taf mon Ben là dessus !! Franchement c’est GE-NI-AL. Transmis au padre direct même si ça je l’ai lu moi même avec grand plaisir.
    Pour un retour sur la forme, il ne faut pas que ça (de toute façon c’est trop de boulot 😉 ). Mais ce type de format est pour moi à refaire vraiment.

    PS : tu donnes le lien d’un article donnant les instagram à suivre, vous avez des bons comptes Snap intéressants à suivre ?

    Well done !

  • Gaby31

    Enorme article qui me concerne ;o) J’ai par contre un peu de mal à appeler « homme le mieux habillé du monde » un gars qui fourre sa cravate dans son pantalon….

  • mraffoul

    Merci Nicolo, je reprends ma quête !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Mraffoul !

    Pour un produit de ce genre, avec ce design bien américain, dans la même gamme de prix, tes meilleures chances sont clairement chez Schott.

    Ensuite si tu veux vraiment faire sauter la tirelire pour un produit très haut de gamme (voir luxe) et vintage, il y a The Real McCoys et RRL Vintage

    Et pour du moyenne gamme, mais en plus contemporain, va chez All Saints.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Claude !

    Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂

    Pour ton opinion sur le sweatshirt, tu sais, tout le monde finit par avoir ses fixettes très personnelles (et souvent irrationnelles), que les autres ne comprennent pas.

    Exemple : Florian ne supporte pas les franges sur les écharpes.
    Moi je n’aime pas les Derbys.
    Luca a du mal avec la couleur orange…

    Bref, c’est normal, l’important c’est d’avoir essayé et de s’être ouvert 😉

  • Fuzzfactory

    Hey Merci Nicolo, ce sera donc un Merc (pas les moyens pour un Baracuta G9 et la marque Harrington est vraiment trop médiocre). Au passage, le dernier film de Guy Ritchie montre un agent en blouson Harrington, quelle classe

  • mraffoul

    J’ai plus de quarante ans, je suis accro à l’élégance… et je meurs d’envie de m’acheter un perfecto repéré sur Luca : un magnifique blouson marron Marco Destroy de chez Les chats perchés (http://www.leschatsperches.com/fr/boutique/blousons/321-blouson-marco-destroy.html) mais apparemment, ils ne le font plus et d’ailleurs ils semblent fermer boutique.
    Quelle marque me conseilles-tu pour trouver un blouson aussi sobre, élégant et… « badass » ?

  • Pascal

    Je te rassures, moi non plus je n’ai pas la solution idéale, et en fait je pense tout simplement que chacun compose comme il peut avec les priorités du moment …
    En tout cas bravo car ce n’est jamais simple de rédiger des articles qui ne nous concerne pas, il faut savoir se projeter sans à-priori, et ce n’est pas pour rien que vous avez pu faire des relooking 😉

  • Claude

    Hello All,

    Excellent article sur le fond et la forme.
    Je suis dans la cible de l’article et apprécie de pouvoir lire quelque chose nous concernant directement sur B.G.
    J’ai toujours fait très attention à mon style, avec une préférence pour le côté chic décontracté sans « trop en faire ».
    Je suis toujours consterné de constater que dans l’univers pro, peu d’attention est portée au style et aux habits en général… et ce à tous les niveaux de poste…Je passe toujours pour l’extra terrestre en terme de style…mais je m’en moque !
    Pour revenir à votre article, il n’y a qu’un élément que je n’intègre jamais à mes tenues c’est le sweatshirt… j’ai essayé de revoir mon opinion en lisant vos articles et regardant vos collabs, mais rien n’y fait, je trouve cette pièce d’inspiration trop « sport », je vous renvois à sa traduction d’ailleurs 😉
    Dernier commentaire, la cravate, j’ai un malin plaisir à ne plus devoir en porter sauf en de rares occasions, et je n’ai pas l’envie de revenir en arrière…en revanche j’ai redécouvert le plaisir de porter une belle écharpe, et c’est là je trouve un article parfait pour les quadras, vous l’évoquez à la fin de l’article, mais à mon sens elle aurait méritée une plus grande place.

    Encore bravo pour votre travail de vulgarisation et de décryptage, c’est une vraie source d’inspiration et de réflexion pour tous ceux qui aiment prendre soin de leur style.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Fuzz !

    C’est un choix sans risque et qui fonctionne toujours aussi bien aujourd’hui 🙂

    Je pense que pour tout ce qui est doublures, tu peux y aller, même si tu choisis le tartan le plus audacieux ça restera discret vu que ce n’est que la doublure 🙂

  • Fuzzfactory

    Salut la team,

    Quid d’un blouson type harrington? J’aimerais en offrir à mon paternel pour son anniversaire, vu qu’il est fan de Steeve Mcqueen, cela irait fort bien avec ses lunettes Persol éditions limitées.

    Est-ce que la doublure en tartan est un motif trop osé?
    Merci les gars

  • Benoit – BonneGueule

    Ahah oui John Wrazel est un sacré phénomène !

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Pascal ! Tu mets le doigt sur quelque chose de très juste et que j’ai sous-estimé en effet. Le problème est encore plus fort quand passé la quarantaine, on veut s’acheter une belle montre à plusieurs milliers d’euros, alors qu’il y a sûrement une cuisine à refaire, un beau voyage avec madame, etc. Pour le moment, vu que je n’y suis pas encore confronté, je n’ai pas encore de solution idéale 🙁

  • Pascal

    Salut Benoît et surtout bravo pour cet énorme article, aussi bien sur le fond que la forme ! 😉

    Comme d’autres je lis d’habitude BG au bureau, mais là l’article était trop long ! (rires)

    Juste une petite remarque de (presque) quarantenaire bien installé professionnellement et avec famille à charge : même si on sait la valeur des vêtements, même si on prend beaucoup de plaisir, on ne peut s’empêcher de penser qu’avec l’argent dépensé on aurait pu acheter quelque chose aux enfants, faire des réparations, etc. et cela sans même parler de privation ou autre, juste que même si on a le budget, on ne manquera pas de replacer la famille au centre des intérêts, en tout cas c’est mon cas et je ne pense pas être le seul.

    Encore bravo pour ce travail d’investigation 😉
    Pascal

  • Winw

    Super intéressant, finalement non seulement quand on passe à une tranche d’âge, mais aussi ,quand on a cumulé beaucoup de (mauvaises) habitudes, dans lesquelles on est profondément ancré.

    C’est bien poilant de scroller la photo de John Wrazel, l’effet de surprise du short est mortel xD

  • Benoit – BonneGueule

    Encore un super retour !

    C’est vrai que les marques que je conseille sont assez fittées. Dans ce cas là, Hartford est parfaite pour les gens qui ont un peu plus d’embonpoint 🙂

    Un très beau commentaire en tout cas, plein de sagesse !

  • Benoit – BonneGueule

    Ah ben ça c’est du commentaire !
    C’est une bonne idée le coup du PDF, surtout ce genre de format long, je vais transmettre ça à l’équipe !
    Content que les conseils te plaisent alors que tu n’as pas 40 ans 🙂
    Pour le parfum, on a déjà fait quelques articles, mais c’est malheureusement un domaine où on est pas très experts… Cela dit, si tu veux écrire sur le sujet dans nos colonnes, ça serait avec plaisir.
    Et ne t’inquiète pas, j’ai prévu de multiplier ce genre de format à l’avenir.

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Phil ! C’est vers ce genre de format que j’aimerai me diriger maintenant pour les articles de fond 🙂
    Comme tu dis, beaucoup de « débutants » ont souvent une approche très technique, sans plaisir, et ça se ressent beaucoup dans leurs tenues, qui sont assez « scolaires »…

  • Phil

    Je rejoins les commentaires plus bas c’est pour moi un des meilleurs articles de fond BG (et pourtant la barre est à chaque fois de plus en plus haute) !
    Bravo Benoit j’ai vraiment été captivé !
    Je suis particulièrement sensible à ta conclusion que je trouve très juste voire essentielle !
    Les règles de base pour être stylé, c’est bien (et votre côté pédagogue en toute humilité est très très appréciable) mais la notion de plaisir reste la clef ! Pour accroitre sa curiosité, avancer, créer son style, être fier de ce qu’on porte et au final se sentir mieux dans sa peau!

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Fabien ! C’est un plaisir pour nous de lire ce genre de commentaire !

  • merci à toi Frédéric !

  • Fabien

    Bravo pour ce travail de fourmi pour la collecte de la données et restitution longue mais pas indisgeste. C’est tellement un plaisir de vous lire à chaque fois. Au bureau mes pauses c’est de la lecture Bonne Gueule malheureusement à cause de vous c’est souvent plus long que les collègues en pause clopes 😀

  • fred

    Merci Benoît et toute l’équipe pour ce formidable travail. J’y trouve plein de conseils, et une nouvelle énergie pour me trouver de nouvelles idées. C’est le singe n°3 qu’il m’a été le plus difficile de chasser (Le regard des autres). C’est bête je sais, mais bon, timidité, quand tu nous tiens…
    C’est d’ailleurs peut-être grâce à l’âge que j’ai pu m’en défaire; et bien sûr des précieux conseils de BG, Parisian Gentleman et autres.
    J’ose plus assumer aujourd’hui, j’ai d’ailleurs sorti mes premières pochettes sur mes vestes depuis quelques mois. Et bien, finalement, quand on assume, ben…. les autres aussi!! Et je prends vraiment du plaisir à essayer de me trouver les petits trucs en plus dans mes tenues.
    Je comprends tout à fait que vous ne citiez pas vos produits, mais je les lis aussi au travers des autres conseils…
    Je trouve super l’idée de suivre des comptes Insta de blogueurs, je ne l’avais pas fait régulièrement jusqu’à présent.
    Je suis d’ailleurs conquis par les exemples de combos autour de la chemise chambray.
    Merci encore.

  • Hugues

    Bravo à vous pour cela d’ailleurs, c’est tout à votre honneur surtout qu’il n’y aurait aucune honte (et même une utilité) à présenter vos propres pièces dans vos aides et conseils. Mais montrer une éthique journalistique/éditoriale est une réelle valeur ajoutée à vos contenus. Une forme d’élégance même, nous sommes dans le sujet !

  • Hugues

    Excellent article. C’est vrai, mais néanmoins la plupart du temps quand je croise un a priori « quadra » portant des new balance dans une tenue casual chic, je ne peux m’empêcher de penser qu’il s’est habillé devant un blog de conseil en style masculin. Bref, on lui a dit, ça fait bien donc il les met en perdant l’effet spontané… En revanche je croise parfois des looks moins « fitté » avec des matières plus robustes extrêmement bien portés par des quadra/quinqua avec naturel et élégance.

  • Chris

    Pas grand chose à rajouter par rapport aux autres commentaires. Je me joins juste à eux pour te/vous féliciter sur ce très très bon article. 😉

    Plusieurs retours en vrac :

    – Le format long n’est absolument pas un problème quand le sujet passionne. Certes, le lectorat moyen sur le web ne veut pas passer plus de 5 minutes sur une page, mais le lectorat passionné de sites comme BG ou PG recherche justement le contraire : de l’information, des conseils, une belle plume, et seul un article long peut fournir ceci. Je fais notamment partie de ceux qui ont acheté la version PDF de l’article de Tim sur la conquête de Mars par Elon Musk, pour pouvoir le lire tranquillement dans le métro, donc les articles longs et passionnants, c’est mon dada. ^_^

    – Je rejoins les autres sur le fait que l’article s’applique aussi aux trentenaires. Ayant 31 ans, j’applique déjà une grande partie des conseils que vous avez prodigué dans l’article, et mes marques préférées sont déjà celles que vous conseillez (Melinda Gloss, Marchand Drapier, Ly Adams, pour le côté « formel with a twist »). A noter que la lecture parallèle de PG me pousse aussi à aller de plus en plus vers le haut-de-gamme, par plaisir mais au grand damn de mon porte-monnaie, pour y trouver des savoirs-faires autres (Scavini, Corthay, Drakes, Rubinacci, etc.).

    – Dans mon parcours personnel, en grande partie grâce à vous, j’ai noté que la recherche du beau et du style passe par les vêtements, également les accessoires, mais aussi par le parfum. De la même manière qu’une personne qui cherche à s’habiller mieux va commencer à faire du shopping par plaisir et apprendre à reconnaêtre de beaux produits confectionnés dans les règles de l’art avec de belles matières, il va (doit?) aussi affiner son nez avec des parfums originaux, à mille lieux des horribles parfums de synthèse que je ne nommerai pas, mais qui figurent chaque année dans le top 10 des ventes de parfums pour homme grâce au martelage médiatique. A quand un petit article sur des maisons comme Guerlain, Caron, Penhaligon’s (Bleinheim Bouquet, mon parfum préféré!) ou Miller Harris ?

    – Comme vous le notez si bien, à 40 ans, on est dans la fleur de l’âge et bien établi, et je ne peux que noter que les icônes de style masculines ont presque toutes 40 ans et plus. Parmi les personnes qui me marquent le plus au niveau du style sont celles qui apparaissent dans le magazine The Rake, et elles ont toutes de 40 à 70 ans. Mais bon, forcément, ça aide d’être habillé en Cifonelli, Brunello Cucinelli ou Edward Sexton …

    En tout cas, continuez comme ça. Un article dans ce format tous les 6 mois serait un pur bonheur. 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Martin ! J’y suis pas encore à la quarantaine, mais effectivement, je pense parfois à comment je m’habillerai à cet âge là 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Merci ce retour ! Pour la cravate, regarde chez Howard’s, Zampa Di Gallina/Beige Habilleur, ou Office Artist, ils ont souvent ce genre de cravate texturées…

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Enrique ! J’espère que ce guide sera encore là dans 10 ans 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Xavier ! Oui Christophe Nicolas et son équipe sont vraiment tops !

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Xavier ! Bonne lecture 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Clément, comme je le disais, c’est ce genre de retour qui me donne envie de continuer sur ce format très long !

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Loïc 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Fred, c’est grâce à des retours comme le tien que j’ai envie de faire le même genre de format pour d’autres sujets !

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, je m’en rends compte aussi ! Merci beaucoup !

  • Benoit – BonneGueule

    Hello Sébastien, oui tu n’es pas le seul à me faire ce retour, comme quoi il y a plein de conseils qu’on peut appliquer quand on est plus jeune 🙂
    Je n’inclue pas notre saharienne dans les must have, car comme d’habitude, on s’interdit de recommander nos propres vêtements pour des raisons d’indépendance éditoriale !

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Pierre-Alex 🙂

  • Pierre Alanski

    Félicitations pour cet article, Benoît !!!
    Le boulot que ça a dû demander, j’ai du mal à me l’imaginer !
    Mais l’article est parfaitement exécuté, comme à votre habitude chez BonneGueule !
    Mes 40 ans ne sont pas pour l’an prochain, mais c’est extrêmement intéressant de lire cela !
    Merci encore !!!

    Pierre-Alex

  • Sébastien

    Salut !

    Je confirme ce que j’avais dit dans mon commentaire sur la 1ère partie de cette article : vraiment beau travail, complet, intéressant et utile ! Et format pas si long que ça dans la mesure où c’est hyper passionnant.
    Par contre j’ai un gros doute : j’ai à peine 30 ans, et pourtant j’ai trouvé pleins d’infos utiles pour moi et ma garde robe… M’habillerais-je comme un « vieux » ? 😉

    Si c’est comme un quarantenaire stylé, alors j’assume !

    PS : au passage, incluez-vous votre saharienne dans la catégorie M65 des must have ? car on s’en approche beaucoup non ?

  • Edouard

    Très bel article Benoit, avec j’imagine un énorme travail derrière! Il est de plus généralisable à une plus grande tranche d’âge selon moi 🙂
    Bravo!

  • Fred

    Tout simplement le meilleur article guide de bonne gueule. Un travail immense pour un vrai moment de plaisir à te lire. Une référence en somme. Un grand MERCI.

  • Loïc

    Je ne pouvais pas ne pas laisser de petit mot pour vous féliciter du boulot fait pour pondre cet article ! Chapeau ! C’est tellement un plaisir de vous lire (même lorsqu’on a la moitié de la quarantaine )
    Merci BG

  • Clément Ozanne

    Articles (en 2 parties) extrêmement riches et passionnants, à lire et à relire. Merci beaucoup pour ce travail colossal bourré d’informations et source d’inspiration indéniable. Je souhaite vous encourager à poursuivre car vous lire est un plaisir au quotidien autant qu’un rendez-vous devenu pour moi maintenant incontournable. Merci merci merci

  • Xavier P.

    Très bon article Benoit.
    Je trouve les conseils adaptés à tous les âges finalement. La mode se démode, le style jamais…

  • Alcandre

    Super long article, qui navigue avec délicatesse loin des sujets qui fâchent passé la quarantaine : calvitie et embonpoint 😉

    Plein de bons conseils, beaucoup dans le plus pur style Bonne Gueule. En contrepoint, je me permets de dire que :

    * un des problèmes pour moi, ce n’est pas tant les vêtements que je n’ai jamais porté que ceux que j’ai *déjà* portés. Franchement, je n’ai plus envie de remettre ces T-shirt et ces sweatshirt d’étudiant. À chaque fois que j’en enfile un… pfff… bref, j’en enfile plus ! 🙂

    * Il faut quand même savoir suivre ces a-priori personnels, et écouter son conjoint. À 40 ans, on a acquis une bonne expérience de ce qui ne nous va pas et de ce qui nous flatte. Mais en revanche, il faut être intransigeant : si ça ne va pas, ça ne va pas ! À la jeunesse, on passe facilement une faute de goût, mais pas à la maturité !

    * Je ne sais pas si tu t’en rends compte, mais tu conseilles beaucoup de marque qui taillent serré (Marchand Drapier, Drapeau Noir, Mélinda Gloss, etc.) Or les poignées d’amour sont une réalité génétique incontournable. Beaucoup de marque à la mode ne sont plus accessibles, sauf à avoir gardé une belle ligne ! De façon générale, les coupes slims/carottes etc. sont à éviter, et les «semi-slim» et autre « ajustée » à tester avec d’un œil attentif.

    * A propos des vêtements que vous conseillez, ok, mais ils doivent correspondre à une personnalité, une histoire. Rien de pire que porter une veste en jean (par exemple) en ayant l’air coincé. Il faut véritablement savoir « porter » ces vêtements. D’accord avec toi pour dire qu’il ne faut surtout pas s’interdire de les essayer et même de les acheter… mais le faux pas est terrible avec ce genre de fringues !

    * Je trouve les vêtements avec du lycra, stress, etc, peu flatteurs en général, et en particulier sur des hommes qui n’ont pas un beau corps pour les former. Je pense qu’il faut suivre l’avis d’Hugo Jacomet et de Patrice Brandmeyer dans l’article d’hier : favoriser les belles matières un peu lourdes, les coupes plutôt confortables et qui « tombent » bien sans être trop amples.

    * Dernier « contrepoint » (oui, je suis pas trop d’accord avec tes choix de marques, j’assume !)
    Le gros kiff, passé quarante ans, c’est de profiter de toutes cette belle tradition de mode homme un peu classique (ou dit « de vieux » quand on a vingt ans de moins ! ).

    Ça vaut plus que jamais le coup de se payer des chaussures anglaises ou italiennes de bonne qualité (casual ou formelles peu importe), de se faire tailler un pantalon en laine impeccable, d’investir dans une belle veste (même bleu marine et discrète). Il y a vraiment un monde d’élégance à découvrir !

    Un homme à partir d’un certain âge, objectivement, les gens font attention à lui, ils l’écoutent. C’est, a priori, un pilier de la société. Alors pas la peine d’en faire trop dans la tenue : laine, cuir, coton, matières un peu profonde et couleurs classiques… il faut savoir jouer à fond sur ce qui fonctionne. Mais attention, il faut être rigoureux ! Dans la coupe, dans les matières, dans le soin qu’on apporte à sa personne. Et puis ne pas être triste non plus, ce serait bête !

  • xavier

    Un article qui donne envie de vieillir ! Pourtant j’ai le même âge que vous, Vraiment très très intéressant, merci. J’ai une garde robe bien complète et maintenant j’essaie d’investir dans des pièces de créateurs, avec une vision à long terme. J’aime me dire naïvement que je pourrais encore porter mes pièces préférées dans 10 ans.
    C’est drôle parce qu’après avoir passé plusieurs années chez des coiffeurs quelconques, ou me les être coupés moi-même, j’avais décidé d’aller chez Christophe Nicolas Biot aussi pour changer tout ça. Et c’est aussi là que j’ai réalisé l’importance de la coupe de cheveux, car j’apportais du soin à mes vêtements mais je négligeais cela. Bref depuis je retourne chez eux dès que je peux, je recommande.

  • Enrique

    Je l’ai lu par petits bouts, au boulot, puis à la maison, en prenant le temps pour ne pas le parcourir en diagonal. Clap, clap, clap. Un grand bravo pour cette bible de la mode masculine qui résume à elle seule la démarche pédagogique de BG. Comme le disait un précédent commentaire, beaucoup des conseils présents ci-dessus sont applicable à 30 comme à 50 ans et c’est pour cette raison que cet article est, à mon sens, incontournable. Encore bravo et merci !

  • Des Esseintes

    Très bon article, avec un véritable contenu et de nombreuses inspirations bien choisies. J’ai lu cet article avec un plaisir certain, alors que je survolais de plus en plus les parutions du blog. Et pourtant, j’ai 24 ans ! Les tenues sont toujours plus intéressantes lorsqu’elles sont portées par quelqu’un avec une « gueule » (et qui assume son style comme s’il n’était qu’une des rides de son visage) et non un de ces minets qui porte les mêmes associations que son camarade de l’instagram d’à côté.
    Par ailleurs, je me permets d’abuser un peu : auriez-vous une idée d’où on pourrait trouver une cravate avec une couleur et une texture similaires à celle de la photo de la partie chemise en chambray, où le modèle porte une ocre en tweed ? 🙂

  • Martin

    Article vraiment passionnant, bravo Benoît. Le simple fait de se projeter dans la quarantaine et de devoir réfléchir à d’autres tenues en phase avec notre personnalité et notre physique est un vrai délice.

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Hervé ! Ce fut un travail de longue haleine, mais on y est arrivé !

  • Hervé

    L’article le plus complet de Bonne Gueule, et ce n’est pas peu dire. Vous continuez à me surprendre dans le bon sens 😉
    Bravo Benoît, du très beau travail !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci beaucoup Jérémy !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Karim !

    Merci beaucoup 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Olivier !

    Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Sav !

    Pour certains à vrai dire, c’est même là que ça commence 😉

  • Benoit – BonneGueule

    Eh oui, j’adore WBW ! Mais cela dit, pour les singes de l’esprit, l’inspiration vient tout autant des temps anciens du bouddhisme : http://www.kolibricoaching.com/self-management/singe-esprit-concentration/

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Jérémy pour ton commentaire, car j’ai passé un temps fou derrière, et l’équipe m’a énormément aidé dans cet article de longue haleine !

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Karim, on essaye vraiment de se challenger sur le contenu !

  • Benoit – BonneGueule

    Merci à toi ! C’est un article qui m’a pris bien 20 ou 30 heures de travail, tout avis est donc très apprécié !

  • Benoit – BonneGueule

    Exactement, même si le costume cravate reste toujours une solution super élégante !

  • sav92

    Le temps passe bien vite……. mais c’est beau de voir que même passé la quarantaine , le style n’est pas un problème. C’est beau de voir aussi qu’à cette âge , bien s’habiller ne veut pas forcément dire costume-chemise-cravate.

  • Olivierumbra

    Félicitations Benoît pour ton article, qui est l’un des plus complets et bien écrit, précis et synthétiques à la fois. Il est intéressant à mon avis queque soit son âge. J’ai moi-même 43 ans et beaucoup progressé depuis que je connais Bonne gueule.

  • Karim r.

    Comme quoi il y’a de très bons conseils qu’on pourrait utiliser un jeune trentenaire comme moi.En tout cas, très bon dossier dans l’ensemble et bien documenté. Avec le temps, Bonnegueule se bonifie avec ce dossier et le second sur la perte de valeurs des marques de luxe.

  • Foucault Jérémy

    Article passionnant à lire. Je sent tout le travail et la recherche qu’il y a derrière !

  • Mokyx

    C’est Tim qui va être content de voir ses idées réutilisées ! Bon article !