Conseils : Le guide du polo, quelle coupe et qualité choisir ? Comment le porter ?

Temps de lecture : 11 minutes

Depuis sa publication, cet article a été mis à jour. Pour la toute dernière version, c'est par ici.

Souvent mis de côté, le polo est pourtant un élément incontournable du vestiaire masculin estival : le parfait intermédiaire entre le tee-shirt et la chemise. Je vous propose donc d'en apprendre un peu plus sur le vêtement en lui-même, puis de voir quels sont les différents éléments sur lesquels se pencher au moment de l'achat.

La petite histoire du polo...

Le polo trouve ses racines en Inde, à la fin du 19ème siècle. Les britanniques, alors colonisateurs massivement présents, n'ont jamais renoncé à pratiquer l'un de leur sport favori - wait for it : le Polo - et ont converti certains notables indiens à cette discipline.

Parmi eux, le maharadjah de Jodhpur : son nom peut vous évoquer quelque chose car il est l'inventeur du pantalon d'équitation éponyme, régulièrement présent sur les podiums.

polo team équipe années 30

Regardez cette belle équipe de joueurs de polo datant des années 30 !

Cet amoureux de l'apparat doté d'un grand sens pratique a vite été ennuyé par les chemises peu confortables et maillots traditionnellement portés pour jouer au Polo. Il va donc retravailler le vêtement de façon à ce qu'il soit plus adapté aux mouvements des cavaliers : la chemise gagne en amplitude, et se retrouve raccourcie au niveau de la ceinture.

Démocratisation du polo avec René Lacoste et André Gillier

La saga du polo connaîtra ses heures de gloire suite à la rencontre entre René Lacoste et André Gillier (ingénieur et entrepreneur). Le polo tel que nous le connaissons aujourd'hui, fluide et boutonné au niveau du col, n'est qu'une concrétisation de l'expérience du tennisman français, lassé des chemises peu fonctionnelles imposées au tennis, et de l'inventivité du polytechnicien de génie.

Pour l'anecdote, Gillier est aussi l'inventeur du... slip kangourou !

01_35329492_north_600x_white

René Lacoste en pleine partie de tennis...

Le polo deviendra rapidement un classique du vestiaire masculin pour son intemporalité : sa maille de coton piqué est respirante et robuste, son col lui confère un côté chic, ses manches courtes côtelées et sa chute au niveau de la ceinture allient confort, élégance et pratique au quotidien. Un vêtement finalement assez masculin !

Connoté preppy, le polo Gant est cependant très robuste et très bien fabriqué : une valeur sûre.

Connoté preppy, le polo Gant est cependant très robuste et très bien fabriqué : une valeur sûre si vous aimez cet univers... et les logos brodés !

Il occupe une place de choix auprès de nombreuses marques en parallèle de Lacoste, telles que Gant mais aussi Ralph Lauren, De Fursac ou encore Hermès.

Parfois décliné en jersey (la matière des tee-shirts) ou en popeline (qu'on trouve davantage sur les classiques chemises blanches) et revisité à souhait, il constitue aujourd'hui une base sûre grâce à laquelle de nombreux designers peuvent exprimer leur "identité" (tout en s'assurant un succès commercial certain).

Quel style de polo choisir ?

Il y a une infinité de styles de polos différents, et tout autant de possibilités pour les porter. Les basiques en coton piqué colorés unis côtoient des versions plus luxueuses (avec des matières telles que la soie ou le cachemire), plus texturées (tricotés, brodés...) mais aussi plus farfelues (imprimés, coupes...).

Voici maintenant quelques exemples concrets !

La version classique du polo de Lacoste

lacoste polos manches courtes

Plutôt droit ou cintré ?

En version droite ou fittée, difficile de passer à côté de Lacoste. Un vêtement pour tous les jours, mais qui fait une belle carrure et valorise les biceps un tant soit peu volumineux. Vraiment un super allié, notamment pour partir en vacances en s'assurant élégance, simplicité et confort !

Note de Benoît : tant qu'à faire, si vous voulez du Lacoste, je trouve que la gamme Lacoste L!ve est plus intéressante, en termes de créativité. J'ai été agréablement surpris par la gamme Lacoste Sport, qui se dirige tout doucement vers du techwear, tout en restant créatif dans le design. De ce fait, je trouve ça dommage de se restreindre uniquement aux polos de base quand, pour le même prix, vous pouvez avoir du design et du technique, avec ces gammes !

De même, le polo Lacoste reste quand même une pièce très basique sur son design, arrangez-vous donc pour embellir la tenue avec de très jolies chaussures et un pantalon (chino coloré par exemple) parfaitement coupé. C'est pour cette raison que je n'ai jamais été un grand adorateur du polo, car il est compliqué de sortir d'une tenue un peu fade "polo + jean brut".

Porter un polo de manière habillée / formelle

polo formel sobre

Le polo trouve parfaitement sa place dans une tenue habillée, et apporte même avec lui un petit effet smart très sympa. Avec un pantalon en flanelle légère ou carrément sous une veste de costume, son col lui donne un côté sophistiqué, alors que sa forme tee-shirt décontracte l'ensemble formel avec légèreté.

Note de Benoît : pour la version portée avec un costume, arrangez-vous pour que le col se place parfaitement entre les revers de la veste (c'est le moment de bien repasser le col) et surtout, portez des chaussures décontractées : comme des sneakers basses épurées.

En effet, le mélange costume + polo + chaussures habillées ne fonctionne absolument pas.

Par contre, si on retire la veste comme sur la photo de gauche, on peut le porter avec ce type de chaussures ; mais elles se devront là aussi d'être impeccables et très jolies. Aucun intérêt de faire ce type de tenue avec une paire de Richelieu noires.

Du côté des marques, il y a une toute petite marque française qui s'est illustrée par des petites trouvailles ingénieuses sur le polo, c'est Max Rosse. Par exemple, les manches ont un système d'élastique qui s'adapte parfaitement au bras, et la taille au niveau des hanches est ajustable. Et enfin, il y a une boutonnière cachée et fine, détails que j'aime bien sur un polo !

polo max rosse

Le travail sur la boutonnière est très sympa sur ce polo Max Rosse.

Les polos aux imprimés acidulés

Etro propose toujours des pièces à imprimé Paisley, fantaisistes mais très intéressantes.

Etro propose toujours des pièces à imprimé cachemire (ou "paisley"), fantaisistes mais très intéressantes.

En réalité, on trouve facilement des polos fantaisistes : profitez-en pour apporter un peu de pep's à des tenues plus sages. En été comme en hiver, on apprécie de voir quelques couleurs vives et acidulées sur un polo, avec comme ici un jean et une paire de sneakers blanches. Encore une fois, le polo a l'avantage d'être plus chic qu'un tee-shirt, et moins formel qu'une chemise.

Porter un polo de couleur vive avec pantalon (ou short) blanc

NM-4US8_mz

Le blanc valorise aisément la couleur.

L'été est donc une saison propice pour porter le polo avec un pantalon ou un short blanc. Couleurs intenses et profondes ou tons pastels, ce sera selon votre envie. Les palettes de bleus - marine notamment - pencheront vers une inspiration navy, à compléter avec un blazer et une paire de sneakers, mocassins ou carrément des chaussures bateau.

Sur les podiums : les polos de créateurs

podiums

Enfin, comme je le disais plus haut, les créateurs se lâchent parfois sur le polo ! Prada le travaille oversizé et porté par dessus une chemise à imprimé tropicaux, lorsque Ana Locking joue sur les textures avec un top tissé de différentes matières (rafia, cordes...) et couleurs. Bien que rarement retenu dans les tendances clés, le polo apparaît régulièrement dans les collections de créateurs.

Note de Benoît : je vous encourage vivement à regarder les polos dans une marque haut de gamme, il est très intéressant de voir comment un créateur arrive à insuffler de la créativité pour une pièce qui est, à la base, très épurée.

Mais concrètement, comment reconnaître un polo classique de qualité, le genre de pièce increvable qui pourra se marier avec tout ? Je vous propose quelques pistes !

Comment bien acheter un polo de qualité ?

La matière : un beau piqué

Si le jersey, plus souvent utilisé pour les T-shirts, peut servir à confectionner un polo, je ne saurai trop vous conseiller de partir sur un piqué.

Robuste et élégamment texturé, il constitue l'âme du polo classique. Loin d'être rigide et cartonné, ce type de tricot nécessite une quantité importante de coton vu la complexité de sa réalisation : il alterne fils tendus et fils libres, totalisant 2 fils d'armure et 2 fils de trames, soit 4 fils pour un point.

Sans titre

Avec la lumière, on voit bien les détails du tissage. On remarque aussi une matière un peu trop fine...

Pour reconnaitre un bon piqué, il est important de constater une certaine épaisseur de la matière, bien que certaines tissus pour l'été soient conçus un peu plus fins. Le tissage doit être extrêmement régulier et bien serré. Le moyen le plus efficace de tester cela est tout simplement de le mettre à la lumière :

Ici, en pleine lumière, l'épaisseur du piqué apparaît bien.

Au niveau du col, assurez-vous d'une chose essentielle : s'il est côtelé (ce qui est plus que souhaitable), celui-ci se doit d'être un peu rigide et épais, de façon à ce qu'il forme une belle courbe en venant se poser sur vos épaules !

Car à terme, les cols - et bords de manches - fins vrillent, même chez les plus grandes marques de luxe comme Hermès ! En pinçant le col et en tirant légèrement dessus, vous devez sentir qu'ils résiste. Sinon, une ondulation va se former et donnera un aspect très inélégant au col et aux manches.

polo hermès vs polo lacoste

Hermès (290€) VS Lacoste (89€). "Y'a pas photo" comme on dit : la matière du col Hermès étant tout simplement mal choisie car peu adaptée. Avec un SAV rejetant la faute sur le client, au passage... Note de Benoît : je suis obligé de le reconnaître, mais oui, le col du polo Lacoste a une bien meilleure tenue que le polo Hermès.

Confection du polo : un montage net et propre

Le montage du polo est - théoriquement - simple ; et c'est relativement facile de vérifier s'il a été bien réalisé.

À l'intérieur, on reconnaît une belle qualité à la régularité et surtout à la solidité des coutures en surjet (90% des cas) joignant l'avant et l'arrière du vêtement.

Il peut y avoir quelques fils qui dépassent, voire même un aspect un peu grossier : l'essentiel, c'est que si vous tendez la jointure de part en part à l'extérieur, elle reste bien nette et ne se détende pas. Le risque, surtout lors des lavages et essorages, serait d'avoir un cintrage/une coupe qui se relâcherait de manière hétérogène et peu esthétique.

Même en étirant le tissu, la couture latérale au niveau des flancs ne bouge pas.

Même en étirant le tissu, la couture latérale au niveau des flancs ne bouge pas.

Même remarque pour l'ensemble des coutures (emmanchures, bas du polo, manches...), dont la robustesse est essentielle pour le bon maintien du polo. Au niveau du col en particulier, on voit fréquemment un liseré posé à l'intérieur, voire à l'extérieur du polo pour cacher une couture épaisse, et bien maintenir le tissu normalement épais.

Un surjet bien serré et régulier.

Un surjet bien serré et régulier.

Quel modèle choisir ? Les détails de confection qui n'en sont pas

La boutonnière voit habituellement se superposer 2 pattes de boutonnage (une avec les boutons, l'autre avec les passants), soit parfois 4 épaisseurs de tissu (lorsque ces empiècements sont double face).

Beaucoup de matière, et donc un risque de fragiliser les parties plus fines au niveau des angles de la patte. Rien de grave à l'horizon si les coins ne fragilisent pas le piqué.

Le risque, c'est ça. Donc bien vérifier que le tissu à ce niveau ne parait pas déjà relâché/menaçant à l'achat.

Le risque, c'est ça. Donc bien vérifier que le tissu à ce niveau ne paraît pas déjà relâché/menaçant à l'achat.

Enfin, une emmanchure propre, ça ne mange pas de pain et ça fait toujours plaisir. Enfilez le polo, votre oeil aguerri fera le reste !

Autres petits détails qui peuvent faire la différence

Selon la coupe du polo, des renforts au niveau des fentes latérales sont plus que bienvenus, voire indispensables sur des modèles longs descendants sous la taille. Frottements, lavages et tensions diverses induits par votre vie active peuvent fragiliser votre polo (j'ai l'impression de faire une pub pour un produit de beauté). Un renfort posé à l'intérieur protègera durablement la pièce des risques de déchirure.

PicMonkey Collage

Pour éviter les déchirures, préférez les modèles dotés d'un renfort comme sur le visuel de droite.

Au niveau du col, un renfort peut être prévu à l'arrière dans le but de bien le maintenir et d'éviter qu'il ne s'affaisse. Tous les petits détails comptent, même s'ils sont un peu superflus mais dénotent une attention particulière portée au produit !

P1010182

Enfin, comme toujours, on apprécie également les boutons en nacre, montés en croix ou non : je dois avouer que le seul bouton de polo qui a sauté sur la trentaine que j'ai - oui, j'en porte vraiment beaucoup - était monté en point de croix donc bon... Je vous conseille aussi de fermer / ouvrir les boutons pour vous assurer qu'ils ne s'ouvrent pas tous seuls : mal symptomatique de coutures serrées, passants trop larges, bref une boutonnière mal conçue !

Comment choisir un polo en fonction de sa morphologie ?

Si vous avez un physique mince

Être trop mince n'est pas forcément un avantage lorsqu'il s'agit de trouver un haut bien taillé et adapté.

Mais au diable les appréhensions, le polo offre de nombreuses possibilités, même pour les grands minces ! Si un vêtement trop près du corps serait inapproprié (cf noir et blanc), vous pouvez en revanche compter sur les coupes ajustées de Lacoste par exemple. En boutonnant le col haut, vous valoriserez davantage les épaules !

Note de Geoffrey : les polos Junk De Luxe sont bien adaptés pour les petits gabarits.

Dior Homme FW 13/14 et Lacoste

Si vous êtes de corpulence moyenne

Les choix qui s'offrent à vous sont infinis.

En coupe droite, vous opterez pour un style un peu casual et confortable pour l'été. Le côté un peu "loose" peut avoir son charme porté dans une tenue vraiment décontractée.

En coupe ajustée, vos épaules et votre carrure seront mises en valeur, surtout si vous optez pour de l'uni. L'avantage de ce type de modèles est qu'ils passent partout, dans un ensemble décontracté ou plus habillé.

Que la coupe soit slim ou droite, les corpulences normales sont les mieux loties pour le polo.

Si vous avez un physique plus "costaud"

Il n'est pas forcément évident de trouver un polo convenable lorsqu'on a de l'embonpoint, car si vous optez pour une coupe trop droite, l'effet "flottant" sera désastreux, mais un fitting trop près du corps révèlera des formes tout aussi disgracieuses.

Mais heureusement, de nombreux compromis s'offrent à vous. Certaines marques comme Eden Park ont par exemple une expertise particulière pour les physiques forts (musclés, mais pas que). Mais n'hésitez pas à vous rendre dans d'autres boutiques (Lacoste, encore...) car vraiment, un polo bien taillé peu s'adapter à nombre de morphologies !

On préfère une coupe légèrement fittée et on fuit la coupe droite trop large aux épaules tombantes.

Orientez vous vers une coupe légèrement fittée, fuyez la coupe droite trop large aux épaules tombantes comme sur la photo de droite.

Où trouver des beaux polos ?

  • Marchand Drapier continue saison après saison à proposer de très jolis polos,
  • Jagvi, marque très discrète qui recèle de nombreuses pépites, propose également des polos à la matière originale,
  • Hédus propose aussi de très beaux polos,
  • Évidemment, SuitSupply est très fort pour proposer des polos au rapport qualité/prix imbattable, avec un beau design.
  • MELINDAGLOSS, avec son polo élégant "back to the fifties", pour le Vespa en amoureux,
  • Max Rosse, comme je l'ai dit, propose un vrai effort pour innover dans le polo,
  • Kent Wang propose des polos très bien pricés, avec un joli col de chemise (merci à Bobi pour le lien),
  • John Smedley a une très belle ligne de polos dans l'un des meilleurs cotons au monde, le Sea Island (merci à Jean-Baptiste dans les commentaires pour la référence)
  • Theory, qui nous propose un polo léger et déstructuré, tout en sobriété,
  • Etro, pour les polos à la touche très "créateur" comme évoqué plus haut,
  • et si vous voulez la Roll's du polo, G. Inglese s'est fait connaître pour ses "polos shirts" à mi-chemin entre le polo, à la confection tout simplement sublime (mais au site Internet d'un autre âge).

Voici donc l'essentiel de ce qu'on peut dire pour vous guider dans l'achat d'un polo. À votre disposition si vous avez des questions !

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.