Conseils : Comment choisir ses lunettes de soleil ?

/

Parmi tous nos accessoires, les lunettes de soleil occupent un rang spécial. C’est une pièce que l’on prend généralement son temps à choisir, sans compter le nombre d’essayages par lequel on passe avant de trouver la perle rare.

À côté de cela, les solaires s’accompagnent généralement d’une flopée d’indices et d’informations pas forcément toujours clairs.

Comment s’y retrouver dans les différents types de verre ? Quel matériau choisir pour la monture ? Vers quel style se tourner ? Quelles sont les meilleures marques ? Autant de questions auquel on va répondre ensemble.

Accrochez-vous, on est partis !

L'indice de protection, trop souvent négligé

Lorsque les premiers rayons du soleil arrivent, on a tendance à se précipiter pour acheter ses solaires... ce qui est bien dommage. On privilégie souvent l'aspect esthétique à l'aspect fonctionnel, là où vos lunettes doivent avant tout vous protéger des UV.

D'ailleurs, toutes les lunettes aux verres sombres protègent-elles du soleil ?

La réponse est non. La protection UV n'a rien à voir avec la teinture des verres : certains presque transparents peuvent s'avérer suffisamment protecteurs. Ce qu'il faut regarder, c'est la qualité de filtration des rayons nocifs.

Comment choisir la bonne protection ?

Il existe quatre catégories, variant de 0 à 4 :

  • la catégorie 0 est à éviter, elle ne répond qu'à un besoin esthétique,
  • de 1 à 2, on est davantage sur des modèles adaptés à la mi-saison,
  • 3 est la catégorie idéale pour la plage, le ski, l'été : la protection est excellente,
  • la catégorie 4 est réservée aux cas de luminosité solaire extrême, si vous alpinistes par exemple.

Enfin, le dernier critère à vérifier est qu'elles comportent bien la mention CE, qui signifie qu'elles respectent la législation européenne au niveau de la protection UV, et ne sont donc pas juste teintées.

Être sûr d'investir dans de la qualité : le choix des verres

Deux types de verres davantage adaptés aux solaires

Le mieux est de choisir un verre capable de s'opposer au passage des UV, de respecter les couleurs le plus fidèlement possible et d'avoir une bonne qualité optique.

On distingue plusieurs types de verres filtrants.

Le verre minéral

Il offre un vrai confort optique et une résistance aux rayures. En revanche, il est assez lourd et peu résistant aux chocs. De toute façon, il est de moins en moins vendu sur le marché : on lui préfère le verre organique ou polycarbonate.

Le verre organique (ou CR39)

Il est plus léger et résistant aux chocs, mais se raye plus facilement. Il filtre de 98 à 100% des rayons UV. Associé à un traitement anti-reflets, il est le plus adapté pour un usage urbain classique.

Vous le trouverez chez la plupart des marques, ici un modèle Jimmy Fairly.

Le verre polycarbonate

C'est le plus mince et le plus costaud (10 fois plus résistant que le verre organique), il est aussi très léger. Enfin, il offre 100% de protection UV aussi. C'est le plus adapté pour des lunettes de soleil de sport.

Faire la différence entre un traitement des verres utile / inutile

Outre la composition des verres, vous pouvez demander à ce qu'ils bénéficient de traitements. Mais attention : si certains se révèlent très utiles, d’autres ne sont pas indispensables et peuvent également s’avérer très coûteux.

Voici les principaux qui peuvent être utiles pour une paire de solaires :

  • anti-rayures : atténue l’usure du verre et rallonge ainsi sa durée de vie,
  • anti-traces : rend la surface du verre hydrophobe et laisse glisser l’eau. Antistatique, les poussières et traces de doigts ne sont plus un problème et le nettoyage des verres est plus facile,
  • anti-buée : règle une bonne fois pour toutes ce problème de condensation quand on entre dans des pièces surchauffées ou dans des lieux humides. Et accessoirement, si vous faites de la moto, vous ne pourrez plus vous en passer.
  • Amincir le verre : réduit l'épaisseur, allège le poids du verre et apporte plus de confort et d’esthétisme. On évite ainsi l’effet "cul-de-bouteille". Aminci, le verre est aussi mieux inséré dans la monture.

Vous voyez l'effet "cul-de-bouteille" ?

  • Les verres teintés : le principe est de filtrer une partie des rayons lumineux qui composent une lumière dite « blanche » pour minimiser l’inconfort de vision. C'est une condition obligatoire sur des solaires.
  • Les verres photochromiques : ils vont se foncer pour répondre à l’intensité lumineuse et adapter la protection solaire en conséquence. Très pratique si vous changez souvent d'environnement (intérieur/extérieur).

À chaque couleur, son effet

Les verres teintés ont des effets différents selon la couleur choisie :

  • le gris : restitue une vision naturelle des couleurs en toute situation d'ensoleillement,
  • le brun : augmente les contrastes et réduit l’éblouissement. Peut créer une gêne visuelle à cause de l’assombrissement,
  • le jaune : va améliorer très nettement la perception des contrastes lorsque la luminosité sera faible (brouillard, forêt),
  • le vert : protège de l’éblouissement dans toutes les conditions,
  • Le rose, le rouge, le bleu ou le bicolore : ces couleurs fantaisie n’apporteront qu’une touche d'exotisme à votre vision mais ne doivent pas être considérées comme des protections sérieuses au soleil. Les contrastes sont très limités : on voit tout moins bien et ils peuvent abîmer la vue si le soleil tape fort.

Réservez-les surtout à vos soirées enflammées !

Comment choisir sa monture ?

Vous devez décider quel critère a le plus d’importance à vos yeux. L’originalité, le poids... le prix, peut-être ?

Des lunettes ultra résistantes et légères : pour les plus sportifs

Si vous cherchez des lunettes à porter pour le sport, ou tout du moins pratiques et solides, privilégiez les matières légères, solides et qui ne s’oxydent pas.

Le titane est par exemple utilisé dans l’aéronautique, l’automobile ou encore la chirurgie, car il est plus flexible que la plupart des matériaux communément utilisés, et beaucoup plus léger. Son rapport poids/résistance aux chocs est exceptionnel.

De plus, il ne s’oxyde pas au contact de l’eau de mer ou de la transpiration.

L’aluminium est le plus polyvalent : léger et résistant à la fois, il est insensible aux dégâts de l’eau. C’est l’alternative idéale si on souhaite se rapprocher des propriétés du titane à un coût moins élevé.

La fibre de carbone est également plus légère et solide que l’acier. Une monture en fibre de carbone est conçue pour une utilisation à long terme. Sa structure de fibres lui donne une élasticité qui amortit les chocs.

Elle est donc très résistante...

Des lunettes durables et esthétiques : pour les plus écolos

Si vous cherchez un rendu esthétique et une qualité à la hauteur, deux matériaux devraient vous plaire :

L'acétate de cellulose : c'est un matériau durable et écolo. Cette matière et son processus de fabrication donnent un aspect unique à chaque monture, notamment au niveau des couleurs.

En revanche, sa fabrication requiert une centaine d’heures. Le coût peut être assez élevé... beaucoup de marques de luxe l'utilisent pour leur ligne optique.

Le bois, eco-friendly. Il est agréable au toucher, change la perception des lunettes et respecte l'environnement.

Attention à certains designs parfois patauds en raison de la difficulté à travailler le bois. Privilégiez les montures fines.

Le bois de rose et l'ébène, la corne mais encore les écailles sont également utilisés de manière à proposer de véritables œuvres d’art. Mais ça a un prix...

Des lunettes abordables, au rapport qualité/prix correct : pour les petits budgets

Le plastique est le plus commun. Il en existe dans une très grande variété de couleurs et de motifs. Ce sont les moins chères du marché mais la durée de vie s’en ressent.

Certains plastiques sont même plutôt bien travaillés et imitent d'autres matières, comme l'écaille ici.

C'est un bon choix si vous aimez changer régulièrement de monture ou si vous les perdez facilement.

Les alliages : ils permettent d'associer entre elles les caractéristiques de différents matériaux, par exemple augmenter la résistance de la monture ou sa légèreté.

Certains alliages à mémoire de forme permettent même de tordre ses lunettes dans tous les sens sans abîmer la structure. Seul bémol : ils sont parfois moins esthétiques.

Enfin, l’aluminium reste un très bon choix ici. Léger, solide et polyvalent, il est facilement accessible en termes de prix.

Comment reconnaître des lunettes de contrefaçon ?

La contrefaçon : certains aiment, d’autres non. Ce qui est sûr, c’est qu’on y est confrontés lorsque l’on achète sur le Web - en occasion notamment - et cela peut causer des dégâts irréversibles à vos yeux.

En plus de demander une facture et de comparer les photos de l’objet avec celles trouvées sur le site Internet de la marque, voici quelques points pour repérer facilement les contrefaçons les plus grossières :

  • la signature : certaines marques gravent une signature sur un des verres. Cette signature doit suivre la courbe de la lunette,

Sur cette paire de Randolph, on remarque bien la signature discrète qui suit la courbe du verre en haut à droite.

  • la qualité des finitions : si le matériau utilisé est cheap, mal coloré ou que la couleur s'écaille, si les vis tiennent mal...,
  • la fixation du verre : si le verre est mal inséré dans la monture ou présente des marques inhabituelles sur le bord,
  • le prix : dès lors que le prix de vente est inférieur à 40% du prix d’achat, méfiez-vous. D’autant plus si les modèles sont rares ou peu connus.

Quel style de lunettes choisir ?

Une forme adaptée à la morphologie du visage

De manière générale, on conseille souvent de se référer à la forme de son visage pour choisir sa paire. Pour obtenir une bonne harmonie, la forme des lunettes doit être inversée à la forme du visage.

Par exemple, si vous avez le visage rond, optez plutôt pour une paire fine et rectangulaire. Au contraire, si votre visage est très carré, orientez-vous vers des formes rondes ou ovales.

Typiquement ici, la paire de Ray-Ban Aviator à la forme arrondie met en valeur la mâchoire carrée de son porteur.

Si vous avez le visage ovale ou rectangulaire, vous êtes plutôt chanceux : toutes les formes peuvent a priori vous aller !

Bien sûr, si une paire vous va sans respecter cette règle, alors ne vous empêchez pas de la prendre. Au contraire ! Et si vous n'arrivez pas à déterminer la forme de votre visage - ce qui est très souvent le cas - ne désespérez pas non plus : le feeling joue aussi beaucoup dans le choix d'une paire de lunettes.

Le meilleur conseil qu'on puisse vous donner est d'essayer, essayer, et essayer encore pour savoir ce qui vous va ! Évitez donc d'acheter sur Internet, et ne vous fiez jamais aux sites qui proposent la réalité augmentée pour choisir votre paire.

Pour faire simple, gardez simplement à l’esprit que les formes rondes sur un visage rond, par exemple, accentuent la forme de votre visage.

On le voit très clairement ici, d'autant que la paire est un peu petite par rapport à la forme du visage.

Des lunettes à la bonne taille, pour l'esthétisme et le confort

La forme ne signifie finalement pas grand chose si l'on ne prend pas en compte les proportions. À la fois pour le confort et l'esthétisme, choisir des lunettes à la bonne taille est indispensable.

Voici les points à prendre en compte lors de l'essayage :

  • les bords inférieurs de la monture ne doivent pas entrer en contact avec vos joues, même lorsque vous souriez,
  • les bords supérieurs ne doivent pas cacher vos sourcils. S’ils sont entièrement masqués par la monture ou qu’on les voit à travers vos verres, c’est que la monture est vraiment trop grande,
  • sur les côtés, le cadre des lunettes doit s’arrêter entre le coin de l’œil et les oreilles,
  • les branches ne doivent pas comprimer les tempes ni être trop épaisses.

Vous voyez la différence ?

Une couleur en harmonie avec vos cheveux, votre teint ou vos yeux

Vous ferez rarement d’erreurs en choisissant des couleurs sobres et pour une fois, le noir est autorisé !

On conseille en général d'assortir la couleur de sa monture à ses cheveux (ou par défaut à sa peau, ou ses yeux). Donc si vous avez les cheveux clairs, ou le teint clair, préférez des montures marron ou écaille. Si vous avez les cheveux noir, toutes les couleurs devraient vous aller.

Retenez finalement que les couleurs sombres vont davantage durcir le regard et affirmer la personnalité, surtout si vous avez les yeux clairs, là où les couleurs claires vont adoucir le regard et harmoniser le visage.

Les motifs écaille, les lunettes bicolores, un jeu de matière sur la monture ou encore des branches quelques peu stylisées, apporteront une touche d'originalité à votre style.

Si logo il y a, on évitera de le choisir trop imposant ou ostentatoire par souci d'élégance. Si vous pouvez vous en passer, c'est mieux.

Un petit effort... on peut trouver encore plus discret.

Établir un budget cohérent pour choisir sa paire de solaires

En premier lieu, il faut se demander quelle attention vous portez à vos lunettes. Un distrait devra par exemple éviter d’y mettre une somme conséquente, au risque de s’en mordre les doigts une fois l’accessoire oublié négligemment sur une table à la terrasse d’un café.

Ensuite, demandez-vous également à quelle fréquence vous comptez les porter. Là aussi, si vous ne comptez pas les utiliser régulièrement, l'investissement peut être légèrement moindre.

Il n’y a que deux catégories de budget pour les lunettes...

Les lunettes d'entrée de gamme : entre 20 et 180€

Ne mettez pas davantage pour des marques « classiques ». Diesel, Police, RG512 et j'en passe, sont les mauvais élèves qui affichent des tarifs trop élevés au vu de la qualité de leurs produits.

Persol et Ray-Ban s'en tirent beaucoup mieux avec des produits de meilleur goût et plus convaincants, mais rien d'exceptionnel non plus.

Jimmy Fairly propose le meilleur rapport qualité/prix du marché et une multitude de designs. C'est clairement la première marque à observer pour de l'entrée de gamme.

The Bespoke Dudes Eyewear propose de beaux modèles à un prix plus qu'abordable là-encore, avec une confection tout à fait correcte. C'est la marque fondée par le blogueur Fabio Attanasio.

Randolph est une marque iconique de solaires - surtout aux U.S.A, un peu moins connue en France - avec un prix souvent au-dessous des 200€ qui vaut vraiment le coût, notamment si vous aimez les modèles vintage !

Rezin est l'une des rares marques à proposer des solaires en bois où les montures restent fines et le design travaillé.

La monture reste fine et discrète, la couleur est lumineuse : cette paire originale est facile à porter.

Les lunettes haut de gamme : au-dessus des 200€

Souvent vous aurez le choix entre :

  • une paire de lunettes de créateur : dans ce cas, vous payerez le travail du design mais également la marque. Vous aurez donc une jolie paire de lunettes mais pas forcément des plus solides,
  • une paire d’un fabricant spécialiste qui va concentrer l’essentiel de son travail dans la fabrication du produit, la qualité des matériaux, la recherche de confort et d'esthétisme... On conseille plutôt ce second choix.

Parmi ces spécialistes, citons la marque Mykita qui apporte une technicité originale à la conception de ses modèles : ils n’utilisent pas de vis pour le mécanisme de pliage des branches.

On entre un peu dans le futur en fait. Mais je vous rassure, des modèles plus classiques existent aussi.

S'ajoute la marque Dita, qui travaille avec des matériaux très pointus, autant le titane que l’or, l’argent ou l’acétate japonais. Déjà abordée sur BonneGueule, vous devriez maintenant tous en avoir un modèle (après avoir vendu un rein et être devenu un parrain du négoce de produits stupéfiants, car oui... elles coûtent un peu !).

N'hésitez pas aussi à regarder du côté des spécialistes Cutler and Gross, Moscot ou encore Maison Bonnet, qui font de très belles montures également.

Le mot de la fin...

Si les lunettes de soleil comptent parmi nos accessoires préférés, elles demandent un minimum de réflexion avant de passer à l'achat.

Prenez bien vos besoins en compte, de sorte de vous assurez que la paire de vos rêves y réponde. Indice de protection, matière des verres, de la monture... Autant d'éléments qu'il vous sera utile de choisir en conséquence.

La meilleure façon de trouver les lunettes qui nous correspondent le mieux reste tout simplement d'essayer, alors allez-y ! Et amusez-vous.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Franck !

    Merci pour ton soutien ! 🙂

    La plupart des marques qui vendent en ligne proposent un retour gratuit si tu n’es pas satisfait de ton achat (il me semble que c’est le cas pour Jimmy Fairly), tu peux donc commander le modèle en ligne sans prendre trop de risques. Tu peux aussi tout à fait aller voir du côté de marques comme Ray-Ban et Persol qui sont souvent présentes chez les opticiens et restent un rapport qualité-prix assez correct. 😉

  • franck

    Bonjour,

    Avant toute chose, merci pour le travail que vous faites avec ce site, il n’y en a pas un à ma connaissance qui soit aussi propre que le votre 🙂

    Il n’y a pas de magasin fairly ni aucune des marques que vous recommandez dans ma ville, quelle est la meilleure alternative selon vous :
    – Acheter une paire dans leur boutique en ligne (j’aime bien la classique rochdale L de jimmy fairly) mais cela ne représente t-il pas un risque de se retrouver avec la mauvaise taille de lunettes?
    Ou devrais-je me rabattre sur une marque classique comme Ray-ban qui a l’avantage d’être dans tous les magasins d’optiques et qui propose beaucoup de choix? Sinon quelle autre marque présente chez les opticiens me conseilleriez-vous?

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Jahkusa !

    Merci beaucoup d’avoir fait remonter ça, c’est corrigé ! 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Hubert !

    Ca sort un peu de notre coeur de métier, mais il me semble que Vuarnet a un bon rapport qualité-prix. Ils sont notamment très forts sur les paires techniques (montagne, etc.). 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello GTSebou !

    C’est rien, on a tous nos petits moments d’absence, merci d’avoir voulu aider en tout cas ! 🙂

    À bientôt,
    Pierre

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Lau !

    On ne connaît pas la marque, donc je ne peux pas trop te dire ce que ça vaut niveau fabrication. Je ne suis pas très convaincu par le liseré rouge, mais ils ont l’air d’avoir quelques modèles sympas. 🙂

  • Lau

    Bonjour à vous !

    Merci pour cet article super intéressant. Connaissez vous la marque Simple Eyewear; un de leur modèle me plait, avoir un avis qualité sur la marque m’aurait plu ?

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Julien !

    Luca a acheté sa paire sur le net, je ne suis pas sûr qu’ils aient de distributeurs en France. Tu peux toujours contacter leur service client pour vérifier ça. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello GTSebou !

    Merci pour ton soutien, on est content que notre travaille te plaise ! 🙂

    Et au risque de te décevoir, l’article a bel et bien été relu, et davantage s’écrit effectivement sans apostrophe, je te laisse vérifier dans un dictionnaire. 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Dante !

    Mais en fait, on est d’accord avec toi, je ne comprends pas la critique. On recommande bien-sûr de privilégier la qualité, y compris dans l’optique, plutôt que le markerting des marques.

    Par contre sur le fait de ne pas avoir avoir fait un « guide » sur cette partie là : reste le fait que cet article est une introduction à la lunette de soleil, pas un guide sur l’otpique non plus 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Jordan !

    On ne connaît pas la marque ici, mais ça pourrait être intéressant de faire un détour par là un de ces jours, je note .;)

  • Pierre – BonneGueule

    Ah effectivement, avec mes lunettes vissées sur le nez h24 je ne pensais même pas aux reflets que doivent subir les personnes en face du porteur. Ca cache quand même beaucoup les yeux en effet (bien plus que les reflets verts de l’anti-reflet).

    Après, je ne doute pas que la technologie sera plus développée et plus confortable d’ici quelques années, mais c’est vrai que pour le moment c’est vraiment destiné à ceux qui ont de la fatigue visuelle à cause des écrans.

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Celia !

    En effet, ils proposent souvent des modèles assez sympas. 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Anon !

    Pour avoir testé les deux dans l’équipe, je placerais Garrett Leight au-dessus. Ce n’est pas tout à fait le même prix, mais niveau confort et solidité, c’est quand même plus intéressant. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    J’ai une paire Venezia de chez GLCO, et j’en suis très content même si elles ont un peu vieilli (le problème du plastique transparent aux branches, ça). Le système de clips est super pratique !

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Tim !

    Merci de nous avoir fait remarquer cette boulette qui a passé la relecture, j’ai corrigé ça à l’instant ! Après, cette mention est censée être gage de qualité niveau protection UV, mais elle est aussi facilement contrefaite, ce qui pose problème avec un certain nombre de monture chinoises (ou d’ailleurs) vendues à la sauvette. 😉

    Merci pour toutes ces marques, je vais jeter un coup d’oeil. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Merci Thomas pour ton retour et tes conseils ! 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Merci pour les infos, Matthieu ! 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Loïc !

    C’est un marché sur lequel pas mal de marques surfent déjà (je pense notamment à See Concept et Jimmy Fairly, par exemple).

    Pour avoir testé un peu, c’est pratique pour une paire de travail (ça sauve Lucas des migraines, d’ailleurs), mais ça jaunit pas mal la vision quand même, donc pour une paire de tous les jours hors boulot ça peut être assez gênant, je trouve.

    Sans compter le fait que tous les traitements ne se valent pas. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Nathan !

    Luca est assez convaincu par les Bespoke Dudes lui aussi. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Romain !

    Tu parles bien de GLOC ou c’est GLCO/Garrett Leight ?

    On a déjà quelques marques dans nos tests de lunettes, mais je vais jeter un oeil à celles dont tu parles. 😉
    https://www.bonnegueule.fr/tag/lunettes-homme/

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Sébastien !

    On n’a pas cité toutes les marques qu’on recommande dans cet article, mais tu peux en trouver un bon nombre (dont Retrosuperfuture) par ici pour les optiques et solaires. 😉
    https://www.bonnegueule.fr/tag/lunettes-homme/

  • Sébastien

    Vous avez oublié la marque RETROSUPERFUTURE qui est un peu hype en effet mais qui fait des lunettes osées et superbes! Puis il existe aussi Barton Perreira, des lunettes qui sont la plupart du temps faites au Japon. Juste magnifique à mon sens.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Paul !

    40 euros pour des montures, c’est pas beaucoup à vrai dire.

    Normalement sur des produits bien faits mais accessibles, on est plus autour des 100, comme chez Jimmy Fairly.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Hervé.

    On est désolé que tu aies eu cet expérience, et je comprends parfaitement ton irritation.
    Merci pour ton retour, quoi qu’il en soit.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Deprekel !

    Ne te focalise pas trop sur les couleurs non plus, le plus important reste avant tout d’être cohérent en terme de proportions du visage.

    En ce moment, une marque que l’on conseille beaucoup pour ses jolis designs et son bon rapport qualité prix est Jimmy Fairly. Va faire un tour chez eux 😉

  • Nicolo BG

    Hello Canvas !

    Tu n’as pas de raisons particulières de te sentir limité dans ton choix pour ça. Tu peux te permettre pas mal d’autres choses. Long porte par exemple des lunettes écaille, et ça rend tout à fait bien.

    Là ou tu dois faire attention par contre, quelle que soit ton ethnie, c’est surtout à la forme de ton visage 🙂

  • Nono

    I just did 🙂 !!!

  • RemiBG

    Go for it 😉 Très bien !

  • Nono

    Hello messieurs,

    Je suis à deux doigts de craquer sur cette paire de W/Sun (à mon avis elles atterrissent dans mon placard avant la fin de semaine) :
    http://shop.wait-paris.com/fr/bois2/84-city-epicea.html

    Un avis sur cette marque (j’ai vu que vous la mentionniez dans l’article) ?

  • RafikBG

    Salut Koko,

    Il ne sera pas publié d’ici à demain (pour octobre), mais il devrait paraître d’ici à la première moitié de novembre 🙂

  • RafikBG

    Salut Hanovre,

    Merci beaucoup pour ces précisions, c’est très intéressant ! Un autre article sur les lunettes se prépare, stay tuned 😉

  • RafikBG

    Très bon film, très bon acteur, mais aucune idée de la marque.. Sorry !

  • Koko

    Est-ce qu’un grand malade pourrait me sortir de son chapeau magique la marque de la paire de lunettes portée par le journaliste dans le film, entretien avec un vampire ? 🙂

  • merci beaucoup Marie-Paul, c’est tout à fait juste, on corrige de suite ! à bientôt,
    Geoffrey

  • Paulpote

    Bel article, je suis tombée dessus par hasard…
    Opticienne, je retrouve pas mal de mes cours dans cet article 😉

    Par contre, ça piquotte les yeux de lire qu’un « anti UV » limite l’éblouissement par réverbération… Ca, c’est le rôle du filtre polarisant !
    L’anti UV, lui, a un rôle moins flagrant sur le court terme : il octroie une protection supplémentaire à l’oeil contre…les UV que le verre laisserait encore passer (qu’il soit teinté ou non).

    Donc on peut trouver un anti UV dans un verre optique (= non teinté) ou solaire, alors qu’un filtre polarisant ne se retrouve que dans un verre solaire.

    A part ça, si vous choisissez d’acheter vos lunettes sur internet, libre à vous. Mais par PITIE n’allez pas ensuite voir un opticien en lui demandant de les ajuster parce qu’elles sont trop grandes (ou trop petites…) ! On ne pourra rien faire, vous aurez juste acheté un produit sans l’essayer, et pas à votre taille. Et qui peut très bien aller à votre pote, mais pas du tout à vous pcq vous n’avez pas la même morphologie. Mais ça, sans essayer, on ne peut pas le savoir… C’est bête !

    Bien à vous, je vous laisse à présent entre dandys 😉

  • Uncle Bob

    Haha, la classe cet article ! Vraiment marrant, bien joué 😉

  • boby

    merci. ils m’ont dit que c une véritable, et c une marque plus connu pour des lunettes de soleil, merci encore.

  • on ne connait pas du tout, désolé

  • boby

    bonjour tout le monde, voila, j’ai acheté une monture de lunettes de vue ..opéra chic, une italienne, vous pensez quoi de cette marque? merci.

  • Pat

    Absolument d’accord, nous ne sommes pas tous des nantis, ou abrutis par les marques, dont, personnellement, je me fous. En tout cas merci pour ton article très intéressant.

  • Threepwood

    Article très complet et très intéressant; merci!
    Néanmoins je regrette un peu que les marques et modèles un peu plus accessibles soient balayés d’un revers de main dans une parenthèse (RayBan, Persol, Diesel, Police) au profit de modèles inaccessibles.
    La paire de Dita est magnifique mais non, je ne mettrai pas 530€ (et non 250€ comme indiqué dans l’article) dans une paire de lunettes ^^
    Ca mériterait bien un second article avec l’arrivée des beaux jours 😉

  • on ne connait pas du tout, désolé

  • TTA

    Que pensez-vous des lunettes de vue Acuitis?

  • Judicieux, j’étudie dans le domaine de l’optique et tous ces détails sont d’une grande précision, chirurgicale en fait. ;P

  • Diidjy

    Une belle histoire d’amour alors. 

  • Baptiste

    Super article, je suis tombé amoureux des lunettes écailles de Persol  

  • j’ai déjà essayé, ça ne se fait plus trop hélas…

  • estacado

    Très bon article , j’aime beaucoup les modèles mis en exemples, surtout les DITA. 
    Dites moi, est ce que vous connaissez des opticiens sur Paris qui acceptent qu’on puisse acquérir des lunettes de soleil grâce à une mutuelle d’assurance maladie ?

  • RLK

     J’ai juste utilisé TinEye, un module FFox de recherche d’images. 🙂
    (Ca doit marcher aussi avec Google Image, qui a mis en place un service de recherche d’image via url/fichier y’a pas longtemps.)

  • Diidjy

    Génial ! Comment as tu fait pour trouver ? 

  • RLK

    Visiblement, ce serait des Moscot (marque « familiale » New-Yorkaise), dixit ici : http://www.dmarge.com/2010/01/moscot-eyeglasses.html

  • Diidjy

    Bonjour et merci ! 
    Malheureusement, je ne connais pas la marque de ces lunettes, c’était une « random pic ». Désolé.
    Content que l’article t’ait plu !

  • Gatsu

    Si comme moi , vous ne connaissiez pas l’acétate de cellulose , lisez ceci , c’est passionant et ça va assez vite à lire http://www.lunetteattitude.com/c’est-quoi-l’acetate/

  • Nico

    Quelle est la marque de la paire de lunette sur la photo allant de pair avec la partie « acétate de cellulose » ?

    Excellent article par ailleurs !

  • Diidjy

    Merci pour ton retour ! Porteur de lunettes de la première heure, c’est pas facile de trouver une paire convenable et les tessons de bouteille c’est dur. ^^ 

  • Mathieu

    très bon article, c est tout les bon critères a regarder lorce que l on choisis ses lunettes, j ai tout fais pareil 😀
    portant des lunettes depuis l age de 5 ans et n ayant jamais aimé ca  pour l effet intello, ca faisait facilement 4 ans que je ne les portais plus . par besoin et du a l incompatibilité des lentilles sur ma correction j ai du me reconcilier avec. quand ont cherche vraiment et qu on prend la peine de trouver LA paire qui met le visage en valeur ca change du tout au tout. j ai flashé sur une paire de chanel (femme)en acétathe havane , très grandes mais fines ( qui correspond mieux que d énormes wayfarer pour ceux qui veulent des grandes lunettes mais ont le visage fin ) . les verres ca c est une toute autre paire de manche , quand j était petit j avais des tessons de bouteilles en guise de verres , la sont aussi fins que la monture. depuis 8 mois ma perception du monde a changé . c est magique.

  • merci beaucoup pour ces ajouts ! 

  • Diidjy

    Commentaire très interessant et éclairé. Le but de ce guide était avant tout de donner une vision globale. Rentrer dans le détail des corrections aurait encore allongé l’article. Mais c’est évident qu’il faut faire avec sa correction. On doit adapter au mieux le guide à sa situation propre.  Merci à toi en tout cas.

  • Gauvain

    Quelques précisions sur les verres:
    -Privilégiez l’organique. Le minéral est lourd, fragile, et limite le choix de monture. A moins de bosser dans le BTP ou autre milieu poussiéreux, et d’avoir besoin d’un verre vraiment inrayable, c’est à oublier. Le polycarbonate a une qualité optique médiocre (pour ceux que ça intéresse, c’est le verre avec la constringence la plus faible), et une facheuse tendance à étoiler sur les montures percées (mais les lecteurs de Bonnegueule sont des gens de bon goût, et n’ont pas de montures percées, pour la plupart franchement
    fadasses).
    L’organique se décline en plusieurs indices (1.5, 1.6, 1.67, 1.74), dont dépend l’amincissement, et les indices 1.6 et 1.67 permettent les montages plus
    complexes.

    -A moins d’être franchement sensibles à la lumière, oubliez les photochromiques. Comme dit dans l’article, ils ne sont pas efficaces en voiture, ont un temps de passage du teinté au clair relativement long, et ont une durée de vie limitée. Au bout de deux ans, l’amplitude de teinte est moins grande, ce qui fait qu’au repos, la teinte résiduelle est plus voyante, et du coup voile légèrement le regard. Économisez, et mettez ça dans une bonne paire de solaire.

    Sur les traitements:
    -« l’anti-rayure » n’en est pas un, c’est un abus de langage. On devrait parler de durci, ça protège, mais pas à 100%, à vous de faire attention.

    -je pense qu’il y a confusion entre anti-UV et polarisés dans l’article.

    – si vous prenez anti-reflet (et vous le prendrez parce que c’est quand même vachement plus beau et confortable), prenez « l’anti-salissure ». Là aussi, abus de langage,
    ça se salit, mais quand même beaucoup moins, et c’est beaucoup plus simple à nettoyer, ça ne « beurre » pas.

    Pour résumer, si vous voulez quelque chose de bien, et sauf cas particuliers, c’est organique anti-reflet anti-salissure. Selon l’indice, comptez entre 80 et 100 euros par verre pour de la bonne qualité, dans les corrections les plus fréquentes. Je laisse de côté le cas particulier des progressifs, s’adressant plutôt aux 45 ans et plus, qui ne sont pas je pense le coeur de cible de Bonnegueule.

    Sur les formes de montures, l’article est on ne peut plus juste, pas d’overthink.

    Sur la taille, petite précision: l’oeil doit être centré dans le verre. Si il doit être décentré, c’est vers le nez et vers l’intérieur. L’inverse ne fait vraiment pas beau.
    Pour les matières, juste une remarque: les opticiens disent souvent plastique pour acétate. Chez un opticien respectable, toutes les montures épaisses sont en acétate. Le plastique injecté, ça s’entend. Si vous tapez sur la branche et que ça sonne creux, c’est de l’injecté. Et c’est de la merde, tout simplement. Avec les montures en acétate, il faut faire attention à la manière dont la monture pose sur le nez: si la forme de la monture ne suit pas exactement celle du nez, ce ne sera ni beau, ni confortable, et contrairement aux montures métal, ça ne se règle pas. Idem pour le bois ou la fibre de carbone, qui n’offrent que peu de marges de manoeuvres pour le réglage.

    Au passage, la lunette, c’est l’un des derniers domaines où on peut acheter du français made in france, de qualité et avec des designs sympas, grace à une tradition lunetière ancienne. On peut citer des marques comme Variation Design ( http://www.variation-design.fr/#!__vdesign/5634 ) ou parasite ( http://www.parasite-eyewear.com ).
    N’hésitez pas à taper dans l’original, ou dans un peu de couleur. Vous devez porter des lunettes, autant en faire un atout: il n’y a rien de plus laid que la petite monture percée (sans entourage) hyper-fine, grise, bref fade.

    Pour finir, trouvez-vous un bon opticien, et écoutez ses conseils. Méfiez vous des enseignes qui font -40% toute l’année ou de celles qui vous propose 22 paires pour le prix d’une (pour au final n’en porter qu’une, que vous ne trouverez au final pas terrible). Méfiez vous des vendeurs qui se débrouillent pour tomber juste sur le remboursement de votre mutuelle, ou qui vous proposent de passer le prix d’une solaire pour votre copine sur votre paire de lunettes pour qu’elle soit remboursée: c’est malhonnête, et si ils ne sont pas réglos avec la mutuelle et la sécu, qu’est-ce qui vous dit qu’ils seront honnêtes avec vous?

    Pour ce qui est d’internet, c’est comme pour les vêtements: difficile de choisir sans essayer. Disons que pour les petites corrections, pourquoi pas, pour des corrections plus importantes, les mesures nécéssaires justifient à elles seules de passer par un magasin, et ainsi faire un choix de montures et de verres adapté.

    Désolé pour le pavé.

  • Jimmy

    Article très intéressant !

  • cloran

    Euh… ayant des lunettes depuis l’enfance, la première chose à prendre en compte c’est le défaut traité par les verres. L’importance et le type (myopie, astigmatisme, presbytie, etc.) de la correction à apporter conditionne souvent la taille, la forme et l’épaisseur des verre (épaisseur pas toujours identique pour les deux yeux)s, donc le type de monture et le prix (selon le remboursement des verres…). Bref, on peut avoir parfois un choix plus réduit… Après, toujours penser que les lunettes sont un bijou pour les yeux, même pour les hommes.

  • Diidjy

    Merci, content que ca plaise 🙂

  • visiteur

    Une chose à ne surtout PAS négliger pour le gens à forte correction (je sais de quoi je parle): votre visage est souvent déformé par les verres, et plus vos verres sont larges, plus cet effet sera important.

    Ceci explique surement pourquoi les personnes ayant une myopie forte sont condamné aux petites lunettes  arrondies façon geek   -_-

  • Fabien

    Quelques modèles en bois aussi sur l’Exception 
    http://www.lexception.com/fr/homme/accessoires/

    Sympa ton premier article Rémi

  • Yohanmata

    Les lunettes de chez Kapital sont aussi très belles, au niveau des montures bois.