Notre guide du sac week-end

11 min

Notre guide du sac week-end

11 min
Publié le : 26 mars 2024Mis à jour le : 26 mars 2024
couv_article_sac_weekend_1152x648

Crédit photo de couverture : Mismo

De sa riche histoire en passant par ses dimensions, de l'importance de sa matière à son entretien, et en passant par nos recommandations de marques, nous vous présentons notre guide complet pour bien choisir votre sac week-end.

De quoi être stylé même en vadrouille.

Sac 48h, sac week-end et duffel bag, quelle différence ?

Tant de noms pour un sac de voyage ! Mais qu’en est-il réellement ?

Pour ce qui est du sac “48h” et sac “week-end”, les deux dénominations désignent le principe même du sac : celui qui permet d’emporter des affaires le temps de deux jours - voire davantage si vous êtes économes sur vos sous-vêtements?Mais bon, à éviter si possible. ou utilisez beaucoup de matières naturelles qui retiennent peu les odeurs -.

On devrait plutôt distinguer le duffel bag du sac week-end finalement :

  • Un sac week-end ne désigne pas de type de sac en particulier. Ça peut être n’importe quel sac ayant une contenance suffisante pour un court séjour. Mais cette notion reste assez subjective.
sac_de_voyage_cabine_kaki_bdc_1920x1920

Un sac de voyage Bleu de Chauffe.
Crédit : Bleu de Chauffe

  • Le “duffel bag”, ou “sac Duffel”, dans la langue de d’Hergé, désigne le type de sac qui a été créé en Belgique (j’y viens juste après), et possède des caractéristiques spécifiques : un sac large, de forme cylindrique le plus souvent, avec une matière naturelle ou synthétique en canvas ciré, qui se ferme avec une fermeture éclair ou un cordon coulissant.
duffel_bag_1920x1280

Un Duffel bag contemporain. On retrouve les caractéristiques principales, ainsi que des bords un peu arrondis.
Crédit : Wikipédia

En règle générale, les duffel bags sont utilisés pour les affaires personnelles des militaires, pour les voyages, le sport ou à peu près tout et n’importe quoi.

Finalement, la plupart des sacs weekend ne sont qu’un dérivé du duffel bag. Dans tous les cas, on retrouve l’esprit d’un sac qui se veut "fourre-tout".

Note : On voit souvent deux orthographes qui cohabitent : duffel et duffle.

  • Duffel est le nom de ville natale du matériau en laine qui composait initialement les duffel coats et bags. C’est normalement comme ça qu’on doit l’écrire.
  • Duffle par contre, est une anglicisation du mot.

Lorsque les anglophones parlent de “duffels”, ils se réfèrent aussi bien aux sacs ou manteaux fabriqués à base de duffel?Le duffel-coat, comme vous l’aurez deviné. (le matériau qui vient de la ville belge Duffel donc). Mais quand ils disent juste “duffle”, ils font référence au sac.

J’espère ne pas vous avoir perdu avec mes étymologies.

Les origines du sac, parlons-en !

L’histoire d’un sac qui voyage

Un sac quadri centenaire

Le sac weekend tel qu’on le connaît aujourd’hui remonte au début du XXe siècle?20e sicèle, pour ceux qui n’ont pas envie de décrypter les chiffres romains. Mais ses racines remontent à plus loin encore.

Tout comme le duffel-coat, les duffel bags naissent au XVIIe siècle?17e siècle, je pense à vous, dans la ville de Duffel, en Belgique et à proximité d’Anvers, qui était réputée pour fabriquer de la laine très résistante et chaude. C’était un matériau rugueux et granuleux, mais durable et résistant aux vents forts en raison de son épaisseur.

Le duffel était très prisé des marins, particulièrement des anglais, espagnols et portugais, qui s’en servaient pour en faire un sac qui pouvait facilement se ranger, tout en étant un fourre-tout pour leur long voyage en mer.

Une modernisation au front

Comme beaucoup d’innovations, c’est durant les guerres que le duffel bag connut le plus de changements.

Les américains se sont servis pour la première fois du duffel bag durant la Première Guerre mondiale. Ça ressemblait davantage à une musette ou un sac de linge, plus petit et peu pratique à traîner dans les tranchées.

canadian_war_museum_duffel_bag_2800x2261

Un duffel bag de l’armée canadienne, durant la première guerre mondiale.
Crédit : Canadian War Museum

C’est durant la Seconde Guerre mondiale que le sac de voyage tel qu’on le connaît est apparu : plus longs et larges, à base de coton pour les rendre plus légers (et moins chers à fabriquer), et avec des lanières afin de porter des charges plus lourdes sur le front.

duffel_bag_history_world_war_2000x2000

Crédits : Boarding Pass NYC

À la fin de la seconde guerre mondiale, ce type de sac s’est popularisé en milieu urbain, par le biais de surplus militaires et par l’usage de vétérans de l’armée l’ayant rapporté avec eux.

À mesure des décennies, ils sont devenus plus fonctionnels et esthétiques, conçus à partir de divers matériaux comme le synthétique ou le cuir, qui sont les plus populaires.

Les années 1970 ont vu le sac week-end devenir un sac du quotidien, et tout particulièrement un sac de sport, avec le fameux design en cylindre.

1980s_duffel_bag_history_of_the_gym_bag_1018x660

Crédit : Boarding Pass NYC

Quelles sont les dimensions d’un sac weekend ?

Un sac week-end est fait pour ne pas vous encombrer et voyager en toute simplicité.

Chaque marque aura sa propre définition et taille du sac de voyage, mais généralement il est plus grand qu’un sac à dos et plus petit qu’une valise.

La taille d’un sac week-end dépendra de la durée de votre voyage, mais on considère que la taille standard correspond à un bagage cabine, soit : 55 x 35 x 25 cm, soit environ 30-40 litres.

sac-de-voyage-zephir-kaki-waxe-bdc_1200x1200

Un sac de voyage Bleu de Chauffe (oui, encore eux), au format cabine d’une trentaine de litres.

Le sac comporte généralement une seule grande poche ventrale, et quelques compartiments.

Certaines marques essaient d’innover en proposant des sacs plus compartimentés avec des poches aussi bien extérieures qu’intérieures, pour un rangement optimal.

weekend_bag_seagale_1150x650

Le sac week-end de Seagale offre une multitude de poches dans la poche ventrale, mais également à l’extérieur. Il est très pratique pour compartimenter ses affaires et y mettre un ordinateur ou des documents.

Que peut-on mettre dans un sac week-end ?

La plupart du temps, un duffel bag n’a qu’une poche ventrale. Les sacs week-end quant à eux, peuvent avoir plusieurs rangements, en plus de la poche principale.

Dans tous les cas, un sac week-end est conçu pour mettre au minimum deux jours d’affaires, et plus si vous êtes doué à Tetris.

Voici une liste d'affaires typique que Benoît vous propose dans son guide des vêtements de voyage :

Benoît, co-fondateur

Voici une gear list typique de ce genre de week-ends :

  • un pantalon, porté sur vous, et un deuxième en back up,
  • un tee-shirt mérinos, porté sur vous, et un deuxième en back up,
  • un pull fin en laine, porté sur vous, comme notre pull Asti ou le Trévise
  • une chemise dans le sac, si voulez pousser la coquetterie
  • un set de sous-vêtements en mérinos et un autre en back up (prenez-en un supplémentaire si vous n’êtes pas à l’aise à l’idée de partir avec si peu de sous-vêtements de rechange)
  • un mid layer : notre veste Bergame ou notre surchemise Milo en laine sont des candidates parfaites pour ce rôle,
  • un outerwear plutôt léger, car vous avez déjà de quoi être au chaud, à moduler en fonction de la météo prévue.
  • et vos affaires de toilettes, vos câbles de recharges, etc
sac weekend bonnegueule vert

Un sac bien rempli (BonneGueule).

Un sac weekend… pour tous les jours de la semaine ?

On pourrait se dire qu’un sac pour partir en week-end correspond à un usage très précis, qui ne concerne pas forcément tout le monde.

Voyons plutôt le sujet dans l’autre sens : demandons-nous quel pourrait être l’usage d’un sac week-end au quotidien.

Un weekender peut être utile pour tous ces moments où vous avez besoin d’avoir beaucoup d’affaires avec vous (pour dormir chez quelqu’un, pour apporter des vêtements chez le retoucheur, etc).

C’est aussi un sac utile si vous pratiquez une activité physique qui requiert d’avoir des affaires de rechange (musculation, escalade, yoga, foot, etc).

Et de manière plus large, c’est un type de sac qui peut être utile si vous avez beaucoup d’affaires avec vous au quotidien.

Dans mon cas (c’est David qui écrit ici), j’ai quasiment tous les jours dans mon sac :

  • Des affaires de sport
  • Un tupperware avec mon repas du midi
  • Potentiellement mon ordinateur et le chargeur associé
  • Une bouteille d’eau

Cela fait trop d’affaires pour un sac 24h classique. Et n’étant pas fan de sacs à dos, on arrive assez vite sur un sac porté main de 30 et quelques litres… donc un sac weekend.

sac lundi paris marron cuir

Un espace de rangement généreux pour des escapades... ou pour des journées bien chargées ! Crédit : Lundi Paris

La bonne matière pour votre sac weekend

La matière, c’est le nerf de la guerre.

De cette matière choisie découle du style de votre sac (plus casual, plus élégant, plus workwear) mais aussi sa qualité, sa beauté et sa tenue dans le temps.

Voici les matières que vous trouverez le plus communément.

Tout en cuir : un piège à éviter

Si je vous parle d’un beau sac weekend, vous pensez peut-être à un modèle entièrement en cuir.

Oui, c’est l’option la plus noble. Mais ce n’est pas forcément celle qu’on recommandera à tout le monde.

En effet, le cuir, c’est cher. On en a parlé en détail dans cet article ou encore dans celui-ci.

fftm_slide_cuir_1024x330

Or, un sac weekend est par définition un grand sac, qui utilise donc beaucoup de cuir. Donc un sac entièrement en cuir coûte cher.

Cher à quel point ? 450€ me semble être le minimum pour espérer avoir un sac décent en cuir. Cela ne signifie donc pas que tous les sacs à ce prix valent le coup.

bobbies_positano_bourbon_1700x1248

Le sac weekend Bobbies, à 475€. Pas si cher pour un sac avec un cuir européen certifié, et une confection en Europe.

Si vous voulez un beau sac weekend tout en cuir, nous ne vous conseillons pas vraiment de faire l’acquisition d’un modèle d’entrée de gamme au prix alléchant (par exemple 200€) mais plutôt :

  • D’économiser et de faire l’acquisition d’un sac bien fait qui restera beau longtemps
  • De regarder en seconde main
  • De plutôt partir sur un sac en toile avec des détails en cuir, moins onéreux (on en parle juste après)

Il n’est pas facile de distinguer la qualité d’un cuir, que ce soit vrai ou en photo. Voici tout de même quelques conseils issus de mon expérience pour vous aider :

  • Un beau cuir a un aspect régulier, il présente peu de marques (plis, veines)
  • Un beau cuir peut présenter une très légère brillance, mais pas exacerbée (si ça brille trop, c’est mauvais signe)
  • Un beau cuir a un coloris profond, riche et vibrant. Un cuir de faible qualité aura souvent un aspect terne, atténué, délavé..
sac_de_voyage_cabine_cuir_veiné_marron_avion_naturel_paulmarius_900x768

Un cuir à l’aspect terne et surtout très veiné : à éviter

Enfin, pour les types de cuir, c’est comme pour les chaussures, vous en trouverez de différents types : lisse, grainé, suédé ou gras.

Je trouve que le sac en cuir grainé est un bon choix sur un weekender. Si vous ne le saviez pas encore, on obtient ce rendu à l’aide d’une presse qui va “imprimer” un grainage sur le cuir.

L’avantage du cuir grainé par rapport au lisse est qu’il marque beaucoup moins les plis, tout en conservant un aspect assez élégant.

lundi_weekender_leather_bag_Navy_2048x2048

Un cuir grainé très visible ici. Sac Lundi Paris

Toile de coton et cuir : le bon compromis

C’est pour moi une très bonne option pour les personnes n’ayant pas le budget pour s’acheter un sac entièrement en cuir.

Vous ne perdez pas forcément en style (un sac en toile de coton peut être très beau, d’autant plus qu’on reste sur une matière naturelle), ni en durabilité (si la toile est suffisamment dense et épaisse) mais vous économisez sur le budget.

mismo_weekend_bag_2200x1648

Vous voyez, il n’y a pas que le tout cuir dans la vie ! Sac Mismo.

Vous trouverez beaucoup de sacs en toile canvas : il s’agit d’un tissage assez serré avec un fil de chaîne est en croix de façon assez serrée avec le fil de trame. Son aspect visuel est assez caractéristique et vous dira forcément quelque chose :

single_fill_duck_725x725

Un canvas de coton vu de très près.
Crédit : Canvas Etc

En plus de sa texture assez chouette, le canvas est un tissage robuste, donc tout à fait adapté pour un sac qui va subir des charges plus ou moins lourdes et de nombreux frottements.

Sur des marques plus workwear, vous trouverez des sacs en toile cirée (huilée) qui ajoutent du caractère, un potentiel de patine à la pièce et aussi une plus grande résistance à la pluie.

Le cas du synthétique - et pourquoi pas ?

Dernière grande option : le sac en matière synthétique, souvent en polyester.

On déconseille usuellement les vêtements en synthétique sur BonneGueule, mais qu’en est-il des sacs ?

Eh bien, notre constat est plus nuancé. En effet, le synthétique peut avoir du sens ici : c’est léger et robuste, ça se nettoie facilement, ça résiste plutôt bien à la pluie, ce n’est pas forcément horrible visuellement et ce sont des matières accessibles, qui donnent donc des sacs au budget raisonnable.

Vous trouverez les sacs :

  • En canvas synthétique

L’aspect est forcément moins naturel qu’un canvas de coton, mais le rendu est parfois honnête, avec une légère texture apportée par le tissage. C’est une option convenable à mon sens.

sandqvist_weekender_bag_1024x1280

Un sac en canvas de polyester chez Sandqvist.

  • En synthétique mat, comme ce que peut proposer Rains ou Seagale par exemple.

Il s’agit de matières imperméables un peu comme ce qu’on trouve sur les cirés. L’aspect est très lisse et plastique.

seagale_weekender_bag_1150x1050

Sac Seagale.

Certains n’accrocheront pas mais sur un sac, ce que je peux comprendre.

Le style est ici forcément décontracté, donc à ne pas associer avec un beau costume ou autres vêtements très élégants.

À noter aussi : parmi les marques que j’ai croisées, j’ai vu beaucoup de sacs en 100% polyester recyclé à partir de bouteilles d’eau, ce qui réduit l’empreinte carbone de ces sacs en matière issue de la pétrochimie.

Comment bien entretenir votre sac

Vous pouvez commencer par dépoussiérer votre sac avec une brosse type décrottoir, qui va enlever les saletés en surface.

decrottoir_sac_weekend_1228x680

L’indispensable brosse décroittoir.

Ensuite, tout va dépendre des matériaux utilisés sur votre sac.

Si votre sac est en synthétique ou en coton, c’est assez simple : un coup de chiffon (ou d’éponge) mouillé(e) avec de l’eau savonneuse devrait suffire pour un entretien courant.

Si votre sac est en cuir ou contient des parties en cuir (les anses par exemple), on vous conseille d’utiliser un produit spécialisé.

J’ai appris qu’il existe des produits spécialisés pour l’entretien des sacs et maroquinerie, de la marque Bôme notamment.

gel_nettoyant_maroquinerie_1008x904

Un gel nettoyant Bôme, qui fonctionne aussi bien sur de la toile ou du cuir. Je serais curieux de tester !

Les produits de marque Saphir et équivalents sont plutôt pour des chaussures en cuir, et ils pourraient réagir de manière différente sur un sac.

En cas d’hésitation, ne tentez pas le diable et demandez conseil à un pressing ou un spécialiste du cuir (dans le cas d’un sac en cuir), qui pourront vous donner des indications.

La durabilité d’un sac weekend

Vous voulez que votre sac dure, le plus longtemps possible.

Et je vous comprends.

En fait, la durée de vie d’un sac dépend de plusieurs critères : la qualité intrinsèque du sac (les matières utilisées, les coutures), mais aussi l’usage que vous en faites.

Pour donner un ordre d’idée, je dirais qu’un sac weekend devrait durer minimum 4 à 5 ans, avec un usage raisonnable. Si c’est moins, soit le produit est de qualité un peu limite, soit votre usage a été un peu trop intensif (ou alors une combinaison des deux).

Un sac de belle facture, avec une belle matière, bien entretenu et utilisé raisonnablement peut durer 8, 10 ans voire bien plus.

filson_medium_duffle_1000x745

Un sac Filson bien patiné avec le temps, autant au niveau de la toile que des parties en cuir ! Crédit : Red Clay Soul

Pour faire durer votre sac, pensez à :

  • Ne pas le surcharger : c’est une erreur que je fais parfois, à remplir mes sacs plus que de raison. Cela crée de la tension sur la matière, sur les anses, sur les zips aussi.
  • Procéder à de petites réparations si nécessaire : comme pour les vêtements, des petits accrocs peut être rattrapés. Un petit trou dans la toile peut être comblé avec du fil, une doublure craquée se recoud, un zip se remplace, etc.

Notre sélection de 10 marques où trouver votre prochain sac week-end

Vintage : prix variables qui commencent à quelques dizaines d’euros

En fouillant un peu, en seconde main ou dans des fripes (physiques ou en ligne), vous trouverez pas mal de sacs vintage.

Vous avez d’une part les sacs militaires, au style rustique, souvent dans des coloris vert olive, mais très fonctionnels et robustes. De l’autre, vous trouverez des sacs de marques classiques mais anciens.

Bonne gueule
Bonne gueule

À gauche : un sac militaire vintage des parachutistes français des années 1970, chez Universal Surplus.

À droite : un sac de voyage Ralph Lauren vintage de seconde main, déniché sur Vestiaire Collective.

Herschel : entre 110 et 160€

Différents modèles de sac de voyage au design sobre, en toile technique (synthétique) et assez fonctionnels.

Le modèle Novel Duffle Tech présente par exemple un compartiment dédié en bas du sac pour y mettre une paire de chaussures, deux compartiments internes (un pour un ordinateur, un casque, une console et un autre pour des vêtements) ainsi qu’une petite découpe pour poser le sac sur la poignée rétractable d’une valise.

Une option intéressante pour qui cherche des sacs avec plus qu’un grand compartiment interne.

herschel_weekender_bag_2000x1823

Rains : entre 100 et 150€

La marque danoise décline sa toile imperméable que l’on trouve sur les manteaux de pluie sur des sacs weekends.

Le style est décontracté, les formes sont minimalistes. Les prix sont assez accessible, la matière est imperméable et probablement assez résistante.

rains_weekender_bag_1024x846

En coloris noir ici pour une discrétion maximale.

Sandqvist : entre 180 et 350€

Le minimalisme suédois. Des modèles épurés, en toile synthétique (ou mélange synthétique/coton), efficaces et sans chichis.

sandqvist_weekender_bag_1024x938

Vous cherchiez un sac au design minimaliste ?

Bobbies : entre 300 et 500€

La marque française propose une gamme de sacs week-ends, en toile et en cuir.

Tous confectionnés au Portugal, les modèles ont un design urbain plutôt chic.

Une bonne option pour un sac week-end sur un budget intermédiaire.

bobbies_weekender_bag_774x639

Toile de coton bleue, anses en cuir marron : un classique

Bleu de Chauffe : entre 400 et 750€

De très beaux modèles dans de beaux canvas de coton ou des cuirs à l’aspect robuste et légèrement patinés, dans des formes qui changent un peu de ce qu’on voit ailleurs.

Un style plutôt workwear, des pièces de caractère. Tout est confectionné en France.

bleu_de_chauffe_weekender_bag_1200x1200

Un grand weekender dans un très beau cuir coloris chocolat/noisette (voilà, j’ai faim maintenant).

Filson : entre 500 et 1000€

La marque américaine, très connue pour sa bagagerie, propose une gamme assez étendue de sacs week-ends.

Vous trouverez différents modèles et tailles de sacs de voyage, dans différents matériaux, principalement en canvas de coton épais ou en coton huilé (comme sur les vestes Barbour).

Si la marque est connue pour ses modèles iconiques confectionnés aux Etats-Unis, ce n’est pas le cas de tous les produits. Les fiches produits précisent cette info : certains sacs sont bien produits aux USA, mais d’autres sont faits au Vietnam ou en Roumanie.

filson_weekender_bag_600x800

Une déclinaison des iconiques sacs 256 et 257, sur un plus grand format.

Mismo : entre 600 et 900€

Marque danoise que j’ai découverte il y a quelques mois et dont je suis fan.

Des sacs weekends en toile beaux, élégants et assez minimalistes. Le style scandinave en somme.

Les fiches techniques sont riches : vous avez les détails de chaque élément du sac (matière, poignées, zip, doublure).

mismo_weekender_bag_900x674

Ce sac beige en toile de lin mélangée à motif chevrons m’obsède depuis que je l’ai vu.

Lundi Paris : entre 650 et 700€

Marque française créée en 2014 qui propose des sacs élégants en toile et cuir ou tout en cuir.

Les modèles présentent de nombreux compartiments, dont une poche pour les chaussures.

lundi_paris_weekender_bag_2048x2048

Le vert olive et le noir sont deux couleurs qui s’associent bien ensemble. Pensez-y pour changer du classique (mais toujours efficace) vert + marron.

Bennett Winch : entre 1000 et 2000€

Marque britannique que j’ai découverte avec le Suit Carrier Holdall qui est composé de deux parties : un sac week-end que l’on peut entourer en plus d’une housse de costume, dans la même matière. Chaque sac peut être utilisé indépendamment.

Petite particularité : ce sac a été utilisé par James Bond (Daniel Craig) dans le film Mourir peut attendre !

bennett_winch_weekender_bag_800x1300
bennett_winch_housse_weekender_bag_800x1300

Un sac… non, en fait deux !

Un weekender pour hommes élégants, qui ont besoin d’avoir un costume de rechange pour les voyages. En plus de ce modèle en particulier, la marque propose aussi d’autres modèles au style plus classique.

Tous les sacs sont confectionnés au Royaume-Uni.

RRL : entre 500 et 2000€

Des prix élevés.

On mentionne tout de même la marque, qui est la branche haut de gamme au style très americana / cowboy de Ralph Lauren, pour ses modèles aux spectaculaires motifs jacquards amérindiens tissés à la main.

rrl_weekender_bag_600x600

C’est beau. Ne parlons pas du prix s’il vous plaît.

Le mot de la fin

Toutes les cartes sont désormais entre vos mains pour choisir le sac qui vous accompagnera lors de vos prochaines aventures.

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire si vous avez encore des questions, on vous répond !

Nos dernierslooks

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures