Rencontre avec Christophe-Nicolas Biot, coiffeur homme à Paris

/

En 5 ans de blogging, vous n'imaginez pas le nombre de mails que j'ai pu recevoir à propos de la coiffure, avec des questions du type :

  • quelle coupe m'irait ?
  • où je trouve un bon coiffeur visagiste ?
  • comment savoir quelle coupe me va ?
  • mes cheveux sont comme ça alors que je voudrai me coiffer autrement, c'est possible pour moi ?

Et à chaque fois ma réponse était la même : la coiffure, ce n'est pas vraiment le coeur de métier de BonneGueule, la meilleure chose à faire c'est de s'adresser à un spécialiste.

Entretien avec un grand coiffeur homme

Tout récemment, j'ai eu la chance de m'entretenir presque une heure avec Christophe-Nicolas Biot, un grand coiffeur parisien. Quand je dis "grand", c'est-à-dire qu'il est maintenant largement reconnu dans la profession, notamment à travers ses shows de création.

Et c'est avant tout quelqu'un absolument passionné par son métier, avec un savoir encyclopédique sur le sujet qu'il ne demande qu'à partager. C'était la première fois que je parlais à un coiffeur aussi passionné et pointu. Pour tout vous dire, ça m'a même rappelé mes premières rencontres de créateurs.

Bon alors, quand BonneGueule rencontre un grand coiffeur pour lui poser des questions, qu'est-ce que ça donne ? Eh bien une réflexion d'une portée insoupçonnée sur la coiffure masculine...

De l'utilisation du mot "visagiste"...

Christophe-Nicolas en pleine action, lors de ses shows de création.

D'entrée jeu, Christophe-Nicolas se montre très clair sur le mot "visagiste". Pour lui, c'est un mot complètement galvaudé, qui avait du succès il y a 25 ans, quand on a commencé à prendre bien en compte les lignes du visage.

Il estime que ce n'est pas la bonne approche, car si on se concentre sur le visage, on oublie le corps, l'aspect social, la manière dont la personne a de se "mover" (j'expliquerai ce mot un peu plus loin). Des paramètres qui sont d'autant plus importants à prendre en compte, car Christophe-Nicolas considère qu'un coiffeur doit penser sa coiffure en terme de globalité. Par exemple, il n'hésite pas à dire à certains clients de se laisser pousser les cheveux et de revenir plus tard afin qu'il ait plus de volume à travailler.

Selon Christophe-Nicolas, un très bon professionnel ne va peut-être pas dans le sens du client car parfois les clients ont des attentes complètement stéréotypés, et un professionnel doit le comprendre. Un bon coiffeur doit donc aller au-delà des tendances et être centré sur le client et ses cheveux, et non sur la dernière mode capillaire.

D'ailleurs, Christophe-Nicolas préfère parler de style plutôt que de coupe, car il considère la coiffure dans une vraie globalité comme nous l'avons vu. Il exprime d'ailleurs ça très bien :

"L'homme aujourd'hui veut changer de style, mais il ne veut pas que ça voit, que ça se remarque. Il veut qu'on ait l'impression que ça s'est fait naturellement. Là est le challenge d'un vrai professionnel de la coiffure. Il ne veut pas qu'on ait l'impression qu'il ait passé 3 heures dans sa salle de bain à se faire un brushing. La femme, elle, veut que ça voit quand elle sort du coiffeur. Ce sont des paramètres psychologiques très important à prendre à compte pour une clientèle masculine."

Coiffure homme : faut-il aiguiller le professionnel ou pas ?

Ne vous laissez pas influencer par ces lookbooks de coiffeurs de grandes chaînes !

Quand je lui demande si quelqu'un qui veut changer de tête doit proposer des pistes au coiffeur, Christophe-Nicolas est catégorique : c'est au professionnel de proposer d'abord. Il ne faut surtout pas aller chez un coiffeur avec des stéréotypes plein la tête.

Christophe-Nicolas ajoute que si l'on n'est pas capable de dire ce qu'on veut, il est au moins important de formuler ce qu'on n'aime pas, ce qu'on ne veut pas. Pensez-y la prochaine fois que vous irez chez votre coiffeur !

Christophe-Nicolas demande donc toujours en premier à un client ce qu'il n'aime pas, et surtout pourquoi.

Je lui demande ensuite si on doit apporter des photos de coupes qui nous plaisent à un coiffeur. Là aussi, Christophe-Nicolas répond sans détours : c'est hors de question, car à chaque style correspond un visage.

Et quand bien même il y aurait des visages relativement semblables, il ne faut pas partir d'une coiffure en photo, car Christophe-Nicolas souligne justement qu'on s'oriente vers de la standardisation plutôt que vers de la personnalisation en procédant ainsi. Et Christophe-Nicolas ajoute aussi qu'on n'aide pas le coiffeur avec des photos, mais on lui complique la tâche.

Et après, le coiffeur peut prendre en compte la nature du cheveux. Christophe-Nicolas insiste également beaucoup sur la question de la tenue du style (je rappelle qu'il utilise le mot style au lieu du mot coupe !), et il conseille de ne pas hésiter à demander longuement à son coiffeur comment reproduire son nouveau style chez soi.

D'ailleurs, selon lui, un cheveux très bien coupé peut tenir très longtemps. Il prend son exemple personnel, où il ne s'est pas coupé les cheveux plusieurs mois, mais il les a simplement laissé pousser. Il insiste sur le fait qu'il préfère les styles évolutifs aux styles définitifs. Mais vous vous en doutez bien, pour avoir une telle vision à terme, le coiffeur doit être sacrément doué.

Comment choisir un bon coiffeur homme ?

Je cherche ensuite à savoir ce qu'est un bon professionnel selon Christophe-Nicolas. Immédiatement, il me répond qu'un bon coiffeur n'attend jamais un client la paire de ciseaux en mains, mais qu'il l'écoute d'abord longuement sur son besoin et sa recherche de style et regarde ses vêtements et son corps.

Un autre élément qui doit vous mettre la puce à l'oreille : un très bon professionnel pose énormément de questions !

Il ouvre également une parenthèse sur le fait qu'on ne peut pas changer de look et de style tout les mois ! Car pour Christophe-Nicolas, un coiffeur correspond à une tranche de vie, une dizaine d'années, voire plus. "Un coiffeur vous correspond à une décennie car vous avez un style, une allure, une morphologie qui ne sera pas la même à 20 ans ou 30 ans."

Il fait également un parallèle avec les couturiers : les très grands coiffeurs ont une signature, un coup de ciseaux, qui un jour ne correspond plus forcément au client, car un client évolue, change au fil des années.

A l'inverse pour Christophe-Nicolas, un mauvais coiffeur ne regarde pas le client, lui fait directement un shampoing et demande au client, avec ses cheveux mouillés devant le miroir : "qu'est-ce que je vous fais aujourd'hui ?". C'est une phrase qu'un client ne devrait jamais entendre.

La question épineuse des tendances en coiffure...

J'aborde après la question des tendances de la coiffure masculine. Il me corrige de suite en disant qu'actuellement, il n'y a pas vraiment de tendances, car Christophe-Nicolas croit fermement que nous sommes dans une ère de personnalisation, et non plus de standardisation comme nous l'avons vu plus haut.

Malgré tout, il rappelle qu'il y a eu une ère "Zidane" en 98/2000 qui poussait de nombreux hommes à se raser les cheveux, alors qu'avant, c'était uniquement la communauté gay qui le faisait. C'est pour lui la dernière grande tendance masculine avec la coupe "boule" (ce sont vraiment ses mots !) que vous connaissez bien.

Et si je n'habite pas à Paris ?

Le très beau salon de Christophe-Nicolas, avec des matériaux chaleureux très bien utilisés.

Il me reste plus que quelques minutes, j'en profite donc pour demander à Christophe-Nicolas comment trouver un bon coiffeur alors que l'on n'habite pas à Paris.

Sa réponse est franche et directe : des très bons coiffeurs, il y en a partout. Il présente même un conseil surprenant : selon lui, il ne faut pas hésiter à aller une première fois chez un coiffeur uniquement pour avoir un conseil (car il pense que la dimension conseil va devenir de plus en plus importante dans la coiffure masculine).

Il dresse un parallèle avec une boutique de prêt-à-porter où l'achat n'est pas obligatoire... Christophe-Nicolas insiste donc vraiment sur le fait d'appeler ou de pousser la porte juste pour demander un conseil. Les "très grands pros" comme Christophe-Nicolas les appelle obtiennent bien souvent un rendez-vous derrière grâce à la qualité du conseil qu'ils viennent de vous donner.

À propos des coiffeurs haut de gamme hors Paris, Christophe-Nicolas insiste sur le fait qu'il y a des bons coiffeurs même dans les grandes chaînes, mais il déplore le fait que les coupes sont minutées car il y a une logique de rentabilité. Cependant, pour commencer, il affirme que le prix est quand même un indicateur de qualité, et devrait être une première piste pour trouver LE coiffeur de votre ville.

Ainsi donc s'est finie mon entrevue avec Christophe-Nicolas, riches en réflexions.

Un immense merci à Christophe-Nicolas pour sa disponibilité alors qu'il est hyper demandé !

http://www.christophenicolasbiot.com/

Son salon est situé au 52, saint andré des arts, à Paris, dans le sixième. C'est un beau salon, n'hésitez pas à y faire un tour !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Benoit – BonneGueule

    Une très bonne nouvelle 🙂

  • Arthur

    Hello Geoffrey,

    Suite à ton commentaire, je suis allé chez CN Biot, ne sachant pas trop ce que je voulais (mais je savais ce que je ne voulais pas :)); le coiffeur m’a proposé une coupe dont je suis vraiment content.
    Merci!

  • Hello Arthur,

    Moi j’ai toujours été content de CN Biot, même si c’est dans une tranche tarifaire un peu haut de gamme (mais en rapport avec la prestation finalement).

    On m’a aussi conseillé Kel’Hair au 36 rue Keller (un des coiffeurs, Albin, est un lecteur), mais je n’ai pas encore testé moi-même.

    Très bonne journée,
    Geoffrey

  • Nicolo BG

    Merci pour ce retour Teugos !

  • Teugos

    J’y suis allé plusieurs fois depuis et c’est bien franchement, tu peux faire confiance aux autres coiffeurs !

  • OnurBG

    Merci pour tes informations complémentaires Loric ! Ça sera certainement utile à d’autres lecteurs :))

  • Loric

    Si jamais, pour ceux qui sont sur Genève, on a
    la chance d’avoir Christophe Durand, un coiffeur assez bien reconnu internationalement
    et c’est aussi le fondateur du Bal des Créateurs. Donc si vous sécher un peu
    sur votre nouvelle coupe de cheveux, prenez un rendez-vous avec lui, dites-lui
    ce que vous voulez ou en tout cas ce que vous ne souhaitez pas et laissez-lui
    carte blanche (il vous expliquera ce qu’il compte faire avant je vous rassure)…
    et la magie opérera 😉
    http://www.lebaldescreateurs.com

    P.-S : il a beau être d’une incroyable
    modestie, il a un sacré cheminement derrière lui :
    https://fr.linkedin.com/pub/christophe-durand/2a/9a3/a28

  • RafikBG

    Hello Jonat,

    Fais un petit tour sur son site, tu y trouveras les infos que tu recherches 😉

    http://www.christophenicolasbiot.com/cheveux-soins

  • Jonat

    Bonjour Lionel,

    Un peu tard de ma part, mais connaissiez vous les tarifs pour homme ?

    Merci beaucoup !

  • Thomas

    Ça marche ! Merci pour votre travail en tout cas !

  • hélas non, c’est un peu tombé à l’eau avec la personne qui pouvait le faire pour nous. Mais on essaiera de remettre ça à jour au fil des rencontres 🙂

  • Thomas

    Bonjour,

    Auriez-vous plus de nouvelles concernant la date du prochain article sur le sujet ? J’ai trouvé celui-ci très intéressant et j’ai hâte d’en savoir plus !

  • pas du tout Mickael, je suis désolé. A part faire des recherches sur google…

  • Hello,

    Lecteur assidu de votre blog, peut être avez vous une petite idée pour trouver un bon coiffeur en Belgique ?

    Merci

  • c’était juste un interview 🙂

  • Olivier

    Merci pour cet article, il est pour moi très difficile de trouver un bon coiffeur!

    Tu t’es fait coiffer par le boss lui-même, ou l’on peut faire confiance à ses assistants?

  • Letdimitri

    SALUT BENOIT

    JE CHERCHE UN TRES BON COIFFEUR HOMME A LILLE ,,????
    MERCI DE VOS REPONSES

  • pas de délai, par contre un autre intervenant est à prévoir.

  • Skiffen

    Oui, dommage que l’article soit si abstrait, bien qu’intéressant, il dit grosso modo que pour avoir une bonne coiffure il faut aller voir un bon coiffeur^^.
    Un délai approximatif pour le prochain article, pour avoir un ordre d’idée, sa sera de nouveau rédigé/via question à Christophe Nicolas Biot ?
    Beau boulot sur le blog et bonne continuation en tout cas

  • pliskin

     Salut! Est-ce que je peux te demander où il se trouve? Je suis de Strasbourg et cherche également un bon coiffeur dans le coin! merci d’avance!

  • moi j’aurai tendance à choisir un homme, dans cette même logique. mais j’ai eu de bonnes surprises avec les 2.

  • connait pas, désolé

  • moi j’aurai tendance à choisir un coiffeur homme, mais j’ai eu de bonnes surprises avec les 2.

  • Jordan

     par contre les gouts musicaux ça va 🙂

  • Jordan

     …et demande au client, avec ses cheveux mouillés devant le miroir : « qu’est-ce que je vous fais aujourd’hui ?« . C’est une phrase qu’un client ne devrait jamais entendre.ça fait 20ans que je l’entend…bon je viens de changer de ville, et je cherchais un nouveau coiffeur… j’ai fait ma petite enquête et je pense savoir ou aller… Ma question est la suivante : est ce qu’il faut privilégier un coiffeur homme, je sais plus si c’est dans votre ebook ou vous dite qu’une fille se plante souvent en relookant un mec… j’ai l’impression que c’est pareil pour les cheveux. Je ressort souvent avec une coupe qui ne me correspond pas , trop gentil garçon, inadapté a mon lifestyle à mes gouts etc…

  • c’est grace aux lecteurs et aux forumeurs, ils ont toujours de bonnes idées ! un autre arrive sur la coiffure, plus concret, mais pas encore prêt.

  • C’est génial. Je viens de me rendre compte que mon coiffeur est un bon coiffeur. Même si je m’en doutais un peu en fait.
    Un très bon article au passage. C’est pas mal ce petit écart. Vous devriez peut-être continuer à vous diversifier un peu dans ce style là, c’était véritablement passionnant.

  • Visiteur

    Très bon article ! Cela fait un moment que je recherche un coiffeur à l’écoute plutôt qu’un coupeur de cheveux à la chaîne. J’habite Lyon donc si vous avez des bonnes adresses je suis tout ouïe !

  • Johann

    Article intéressant ! 150 euros la coupe.

  • Josue

    Mdrr

  • Djegu

    Le nombre de fois où je suis passé devant son salon en me disant « bon dieu qu’il est beau son salon ! » mais je n’ai jamais osé franchir le pied de la porte, je regrette un peu maintenant ! 

  • Arnaud

    Cool l’article ! J’ai trouvé très récemment un excellent coiffeur à Strasbourg. Il m’a justement posé beaucoup de questions et ma coiffure a évolué en fonction de mes réponse pendant la coupe et il a pris beaucoup de temps avant de me couper pour réfléchir: Ca c’est un bon coiffeur ! On ne m’avait jamais fais ça auparavant.

  • bats

    La vraie question est, peut-on lui faire confiance, il porte des jeans blanc…
    http://www.youtube.com/watch?v=_W4SMi2fSUw

  • Pascal O.

    Excellent article, qui est bien dans l’esprit du blog et complétement à contre-courant des articles/pubs de magazines et blogs masculins qui nous auraient inondés de photos de coupes « tendances ». C’est marrant, c’est effectivement au bout d’une dizaine d’années que j’ai quitté mon coiffeur habituel qui était presque devenu un ami pour aller voir ailleurs, départ symbolique puisque je changeais de vie et affirmais un style plus personnel et moins dicté par la mode. Je ne regrette absolument pas, même si ce n’est parfait, il est difficile de trouver un coiffeur de qualité dans les petites villes de province sans exploser son budget.

  • Lionel

    Je me posais aujourd’hui la question d’un changement de coiffure, je vois ce post comme un signe du destin.
    Article très intéressant, car le sujet est sous-traité dans les blogs, alors que c’est IMPORTANT. Présentement, j’ai l’air d’un bolet. Et les bolets, Christophe aurait certainement beaucoup à en dire.
    Je vais d’ailleurs me renseigner sur ses tarifs. Quitte à changer de coupe, autant que ce soit réussi.

    Très belle journée!
    Lionel