Dossier : Comment nettoyer les cuirs : daim, suèdes, nubuck… les secrets de leur entretien

Temps de lecture : 8 minutes

329
Nous avons encore développé le sujet dans un article plus récent qui répondra à beaucoup (toutes on espère !) de tes questions. Par exemple, comment de fois par an dois-je entretenir mes chaussures ? Faut-il avoir une paire d'embauchoirs pour chaque paire de chaussures ? Et plein d'autres !

C'est par ici que ça se passe.

Bonne lecture.

Astuce : ce qui t'intéresse c'est simplement de trouver un bon cordonnier ?

Je te propose de télécharger le guide des meilleurs cordonniers de France. Comme ça tu n’auras plus besoin de chercher mille ans pour réparer tes beaux souliers.

Et en cadeau je te propose également de télécharger gratuitement notre Guide BonneGueule 2.

 

Envoi immédiat. Gratuit et sans spam.

Enfin une réponse à cette grande question métaphysique : comment entretenir et nettoyer les cuirs suédés (ou chamoisés, c'est la même chose), c'est à dire le daim, la suède ou le nubuck. Bref, vous saurez enfin quoi faire si on marche sur vos chaussures en suède bleu.

Dans la foulée de l'article de Benoît sur l'entretien des vêtements, et de ceux de Valéry et Vianney sur le blouson en cuir et les combat boots, voici un article que beaucoup attendent depuis un moment (vu le nombre de fois où on me pose la question par mail ou que je l'aperçois sur le forum).

Mais déjà, quelle est la différence entre cuir suède et cuir nubuck ?

De visu, c'est plus ou moins la même chose, mais la technique de fabrication diffère.

Le cuir suède est en fait l'envers de la peau de l'animal (côté chair), c'est pour ça qu'on retrouve parfois les appellations "veau retourné" ou "agneau retourné", qui veulent en fait dire suède, tout simplement. On prend en général l'entre-deux-couches de l'animal pour avoir un matériau suffisamment fin et souple pour en faire des vêtements (coudes des vestes ou gants par exemple).

Maille Roberto Collina avec coudes et épaulettes en suède.

Le cuir nubuck (ou cuir daim) est quant à lui un cuir classique dont on a poncé la surface pour lui donner ce côté velouté. D'autres procédés de fabrication existent, comme les tannages à l'huile de poisson. L'appellation daim désigne la même chose, rien à voir avec l'animal (si ce n'est la similitude avec les cornes de daim qui ont un toucher velouté). Comme la peau est moins altérée, il est tout chose égale par ailleurs plus solide que le suède.

Sac Isaac Reina en nubuck de veau (ou veau retourné).

Mais selon les peaux, les animaux et la qualité du tannage, on peut trouver des suèdes plus solides que des nubucks : il faut mettre de l'eau dans son vin.

Et c'est pas trop fragile des chaussures en cuir suède ?

Un des grands mystères de l'univers pour ceux qui commencent à s'intéresser à la mode et se disent :

"mais si je prends cette jolie paire de desert boots, elles risquent pas d'être trop fragiles et de se salir en moins d'1 mois ?"

Desert boots Opening Ceremony.

Pas du tout, tout dépend de la qualité initiale du cuir. Si le fabricant fait bien son travail en sélectionnant des cuirs qui ne sont pas nervurés et bien homogènes : ce ne sera pas beaucoup moins solide qu'un cuir lisse.

Tout dépend essentiellement de l'épaisseur de la peau, et de l'animal (le veau est par exemple plus solide que l'agneau),

Je traine ma paire de sneakers Lanvin depuis 4 ans, certes en prenant soin du cuir tous les 6 ou 7 mois et en passant à la boutique de temps à autre pour récupérer des lacets neufs (Lanvin utilise des lacets waxés, qui ont un finish un peu brillant grace à la cire, et qui leur donne ce petit plus).

Eh bien elles n'ont pas tellement bougé : la preuve en image (vous pouvez cliquer pour agrandir).

Comme quoi, quand on achète de la qualité, tout n'est plus qu'une question d'entretien (ce qui ne veut pas forcément dire acheter chez Lanvin : on trouve des choses très bien en entrée de gamme également, ou alors on reste en embuscade sur eBay et les forums pour toucher une paire moitié prix : c'est ce que j'ai fait il y a 4 ans),

Comment évaluer la qualité d'un cuir nubuck ou cuir suède ?

Les réflexes sont les mêmes que pour une peau lisse, voici les bonnes questions à se poser :

  • usage : l'épaisseur du cuir satisfait-elle l'usage qu'on en fait ? (un cuir trop fin pour des chaussures est un mauvais choix de la part du designer, idem pour un cuir trop rigide pour des coudières de veste, car il risque de se désolidariser par manque de souplesse),
  • qualité : la peau est-elle douce, uniforme, souple ? N'hésitez pas à la froisser (ou plier la chaussure) pour voir si vous pouvez facilement la faire revenir à son état normal en massant un peu. Sur les plus beaux cuirs chamoisés, vous devez être capables de dessiner des motifs en passant votre doigt sur la peau.
  • couleur : la teinte est-elle bien profonde ? ou ai-je affaire à une couleur un peu poussiéreuse ?

Voici un bon exemple avec des Clarks :

Et le contre exemple avec G-Star :

Comment entretenir et nettoyer le cuir suède, daim ou nubuck ?

Enlever la poussière : une brosse

Oui, je sais, c'est un scoop : on peut enlever la poussière avec une brosse. Il n'empêche que certains n'en ont toujours pas chez eux alors que c'est un indispensable de l'entretien de vos chaussures.

Sur les cuirs type daim et nubuck, il y a 2 écoles (OUI, les noms des deux écoles sont effectivement ridicules. NON, il n'y a pas vraiment d'école pour ça) :

  • l'école de la brosse douce : J'en fais partie. Selon moi pas besoin de sortir la grosse brosse métallique là où une brosse plus douce suffit. Et si vraiment vous avez des tâches à enlever : Woly est votre amie. Ce qui m'embête également avec les brosses dures, c'est que même si elles sont sans danger pour le cuir, elles bousillent un peu les coutures ou les oeillets à force.

Brosse en poil.

mais aussi :

Brosse en crêpe.

  • l'école de la brosse dure : C'est l'école des bourrins, qui il est vrai, est plus efficace sur les cuirs nubuck ou daim, mais dangereuse sur le long terme quand la peau est fine (vêtements). Moi je vous conseille plutôt la subtilité, pour que vos amies les chaussures restent aussi douces que les fesses de bébé.

Entre les marteaux-piqueurs et les ponceuses à disques...

Raviver le cuir : avec un spray nettoyant

Je ravive chaque année mes chaussures en suède ou nubuck. Pour cela j'utilise un spray spécial peaux chamoisées, en veillant à choisir une marque de bonne qualité (c'est très important, sinon vous risquez de flinguer vos chaussures avec les cochonneries qu'on trouve en grande surface).

Nous vous recommandons Famaco, Grison, Saphir (toutes les 3 sur Internet et chez les bons cordonniers), et nous vous déconseillons fortement Kiwi ou Barane.

Voici le mode op' :

  • je brosse le cuir pour libérer la fibre de la poussière et des saletés
  • je passe généreusement l'aérosol
  • j'attends que ça sèche, disons une bonne heure
  • je brosse la peau dans le sens voulu

Ils font tous l'affaire.

Réhydrater le cuir : avec un spray rénovateur cuir

Les marques que je viens de citer proposent aussi des sprays et lotions qui nourrissent le cuir. Cela peu être nécessaire si votre cuir traverse de nombreuses années, ou si vous oubliez une paire de chaussure mouillée à côté d'un radiateur ou au soleil (un cuir qui sèche trop vite ce n'est jamais bon).

Mais selon moi ce n'est pas vraiment utile si le cuir est de bonne qualité, dans le cadre d'un usage normal (les premières années en tout cas).

Selon si le cuir est gras ou non, plusieurs produits existent.

Enlever les tâches sur le cuir avec de la gomme Woly

Cet été je me suis retrouvé avec d'énormes auréoles de transpiration sur un blouson type teddy avec tout le buste recouvert de cuir chamoisé. La transpiration (qui est pire que l'eau car elle est acide et salée) a fait migrer la teinture vers les extrémités de la tâche, me laissant avec deux magnifiques demi-cercles de chaque côté de la poitrine (comme quoi même en connaissant bien les matières et leurs qualités, on n'est jamais à l'abri de ce genre de petite surprise). Désolé pour l'image.

Verdict du pressing du coin (un des meilleurs de la capitale, mais quand même...) : 90 €.

Facture (hyper) salée pour ressusciter une pièce achetée le double (bien que soldée) : ça fait réfléchir ! Du coup je me suis renseigné auprès de quelques bons cordonniers, et là j'ai trouvé la perle : Woly, mon nouvel ami.

La gomme Woly ressemble à une pierre ponce mais c'est en fait bel et bien une gomme, qui est légèrement abrasive. Elle enlève un petit peu de matière quand on frotte (donc n'y allez pas comme des bourins !) et les tâches en surface disparaissent. Pour ceux qui seraient un peu sceptiques (comme moi au début), je vous promets que c'est vraiment efficace et très facile/rapide à utiliser.

Pour les tâches les plus incrustées, il existe des détachants. Mais je vous conseille tout de même de demander au moins l'avis (et le devis) du pressing de qualité du coin avant de sortir les grands moyens (il y a toujours un risque de faire partir la teinture avec la tâche quand avec les produits chimiques).

Faut-il imperméabiliser le cuir suède / daim / nubuck ?

Pas forcément. Il est vrai que les peaux chamoisées "boivent" davantage les liquides (et donc les tâches, ou la pluie). Mais leur surface moins uniforme rend aussi les tâches moins visibles que sur une paire de chaussures en cuir lisse marron clair par exemple.

Exemple d'imperméabilisant.

Si vous les salissez souvent, si vous êtes peu soigneux, ou s'il pleut démesurément chez vous (rien contre vous, amis bretons) : imperméabilisez.

Sinon, laissez comme tel, et prenez tout de même garde à ne pas trop les exposer aux risques de la météo (bonus : une excuse de plus pour regarder les jolies présentatrices de Canal+).

C'est à droite de l'écran que se trouve l'info utile.

Ce qu'il ne faut PAS faire dans l'entretien du cuir daim, suède et nubuck

  • Utiliser de l'eau : niet ! Vous risquez d'imbiber le cuir trop profondément et de le déshydrater, sans garantie de disparition de la tâche (ou alors vraiment en surface avec peu d'eau et un peu de savon de Marseille).
  • Chercher à teindre le cuir, recolorer la tâche ou que sais-je : vous n'êtes plus en cours de poterie/macramé (à moins de vraiment savoir ce que vous faites).
  • Eau de javel et autres joyeusetés : ça me paraît évident, mais certains essaieront tout de même : "oh, des chaussures à pois !"
  • Ne pas laisser ses chaussures près d'une source de chaleur (comme un radiateur), sous peine de dessécher le cuir.

Maintenant vous savez tout.  J'espère que cette matière vous effraiera moins en terme d'entretien (c'est plus robuste et facile à entretenir qu'on peut le penser), voire que ces quelques lignes ressusciteront quelques paires que vous pensiez laisser au rebus !

Et pour aller plus loin, on a également écrit un guide complet sur l'entretien des souliers en cuir lisse.

Des bottines en suède Mark Mc Nairy.

Plus d'articles sur l'entretien et la réparation des chaussures

Laisse-nous commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.