Guide d’achat de vos chaussures en cuir : entretenir, réparer et vivre heureux avec ses souliers ? (Partie 5)

Temps de lecture : 23 minutes

Merci d'être au rendez-vous !

Cet article sur l'entretien des chaussures fait partie d'un guide d'achat plus vaste qui peut t'intéresser :

Si tu ne les as pas lus, je t'y encourage car elles permettent de bien mettre en perspective tout ce qu'on va voir maintenant.

Bonne lecture !

Dans l’imaginaire collectif, un homme qui entretient ses chaussures en cuir est soit un maniaque à tendance psychopathique, soit un amoureux des belles choses.

Lequel serez-vous ?

Le deuxième, j’espère.

En fait, entretenir ses chaussures en cuir de manière régulière est LA chose intelligente à faire :

  • Cela vous fera faire des économies puisque vos chaussures dureront plus longtemps
  • Vous aurez le plaisir de voir se patiner le cuir
  • Vos tenues vont gagner en style

À quoi sert-il de payer cher des chaussures pour ensuite saboter leur durée de vie par négligence ?

Et puis, vous aurez peut-être du mal à le croire, mais cela devient vite un plaisir de cirer ses chaussures. Si, je vous assure.

Si vous avez des enfants, enfermez-les dans une pièce. Vous pouvez même calfeutrer les interstices de la porte, afin d’éviter d’être dérangé par le son de leurs voix réclamant leur petit-déjeuner.

Trouvez-vous une playlist, quelque part entre luxe, calme et volupté. De la soul à la Al Green, ça ne peut pas faire de mal. Servez-vous la boisson chaude de votre choix et, à partir de là, ce moment n’appartient qu’à vous.

chaussure cuir rouge chaise bois

La satisfaction d'obtenir un résultat (presque) immédiat. (Alden en cordovan)

Le travail manuel libère votre esprit. De dimanche en dimanche, vous avez la satisfaction de voir que le cuir évolue, qu’il fonce (c’est normal) et vous pansez les plaies, massez, prenez soin de l’instrument essentiel qui vous permet de vous déplacer.

Vous êtes fiers.

Pour ceux qui ne sont pas encore initiés à cet art, ne me regardez pas avec des yeux ronds, je vous assure qu’il y a une belle différence à chausser une paire de souliers que l’on a bien entretenue.

Si vous voulez connaître ce sentiment, suivez le guide !

14 questions auxquelles il faut avoir la réponse

Que se passe-t-il si je n’entretiens pas mes chaussures ?

Un cuir non entretenu devient sec. Un cuir sec fissure. Une chaussure dont le cuir est fissuré ne se répare pas.

Quand je parle de fissure, je veux dire au niveau des plis de marche surtout, sur les flancs avants. Une petite fissure peut être colmatée avec de la colle, mais c'est un pansement provisoire qui ne saurait passer l'épreuve du temps.

cuir marron fissure plis

Attention, je ne veux pas dire que le cuir bien entretenu d'une chaussure de qualité ne fissurera pas avec le temps. C'est normal. Mais le non-entretien précipite cette usure naturelle.

Et puis aussi, des chaussures en cuir non entretenues sont ternes et ne vous rendront pas service.

homme trench rue chaussures noires

C'est quand même mieux, des chaussures bien entretenues ! On devine qu'elles sont impeccables. (Crédits Photo : GarconJon)

Les embauchoirs sont-ils indispensables ?

Oui.

La différence entre une paire de chaussures ayant bénéficié du travail des embauchoirs et une autre non est flagrante.

Mon conseil : ne remettez pas à plus tard, achetez les embauchoirs en même temps que la paire de chaussures. C’est dès les premiers ports qu’ils seront décisifs pour les plis de marche. Une fois que le cuir sera marqué, il sera trop tard.

Utiliser une paire d’embauchoirs est simple : quand vos chaussures ne sont pas à vos pieds, alors elles doivent contenir des embauchoirs. Quand vous vous déchaussez le soir, il faut immédiatement les mettre. Cela doit devenir un réflexe.

C’est le premier acte d’entretien de vos chaussures. Le deuxième étant de passer un petit coup de brosse avant de les ranger pour la nuit dans le placard afin d’éviter que les saletés ne s’incrustent dans le cuir.

Oliver Sweeney.

Quel type d’embauchoirs faut-il choisir ?

Du plastique : n’y pensez même pas. Du bois vernis, c’est joli non ? Oubliez également. 

Il faut du bois brut. Eh oui, parce que la fonction de l’embauchoir est d’absorber l’humidité (la transpiration qui se met dans le cuir) et de tendre la peau pour que la forme de la chaussure se maintienne.

C’est primordial.

Le bois brut peut être du cèdre rouge ou du hêtre. Le cèdre rouge serait un bon répulsif contre les mites.

embauchoirs cèdre

Embauchoirs en cèdre rouge de chez Monsieur Chaussure, 29,90€.

Bref. Ils doivent bien remplir la chaussure, et donc, il faut tenir compte de la détente du cuir. Prendre ses embauchoirs dans une pointure supérieure à celle de ses chaussures est une bonne idée. Dans l’idéal, la forme des embauchoirs devrait correspondre à la forme de vos chaussures. Dans les faits, assurez-vous simplement que ceux-ci remplissent bien la chaussure. Il faut avoir un peu de mal à retirer l’embauchoir. Un peu, seulement.

Est-ce qu’il me faut une paire d’embauchoirs pour chaque paire de chaussures ?

Un principe simple : si vos chaussures sont en cuir (le nubuck et veau velours sont bien des cuirs aussi !), elles ont besoin d’embauchoirs. Donc idéalement oui.

Pour autant, si vous avez des paires que vous ne portez plus, vous pouvez retirer les embauchoirs pour les mettre dans les neuves. Le travail des embauchoirs n’a de sens que consécutivement au travail du cuir.

Puis-je utiliser mes chaussures en cuir tous les jours ?

Non, laissez-les reposer 24h avant de les reporter. C’est crucial.

La résistance du cuir vient du collagène présent dans la fleur de celui-ci (voir le premier article sur la fabrication du cuir). Ne pas laisser reposer le cuir endommagera ces fibres de collagène. Et le cuir sera donc moins résistant dans le temps.

D’où le bénéfice d’investir dans plusieurs paires de chaussures en cuir dès le début. Si vous en portez toute la semaine, une base de trois paires en rotation semble satisfaisante. Bien entretenues, vous les garderez des années et des années.

A quelle fréquence dois-je entretenir ma paire de chaussures ?

Bien comprendre : la fréquence d’entretien dépend de la fréquence d’utilisation, des conditions climatiques dans lesquelles ces chaussures ont été utilisées. Avec l’expérience, vous saurez reconnaître d’un coup d’œil quand un cuir est sec et qu’il réclame d’être nourri.

Attention : il vaut mieux entretenir régulièrement ses chaussures qu’une fois tous les six mois.

Par défaut, si vous en avez une utilisation fréquente dans des conditions climatiques normales (pas de pluie, de neige, de boue, ni une température trop basse ou trop élevée), je dirais qu’un entretien toutes les trois semaines est convenable.

noir et blanc rue cireur chaussures homme chapeau

Il est fini le temps où on pouvait se faire cirer les chaussures pour une pièce au coin de la rue. Cela dit, je pense qu'ils ne faisaient que cirer et frotter. L'entretien, c'était à la maison.

C’est indispensable de cirer ses chaussures, non ?

Le cirage est facultatif.

Oui, vous avez bien lu. Mais attention ! Je parle de la pâte de cirage, pas du fait de “cirer ses chaussures”, expression que l’on emploie de manière abusive pour dire que l’on va les entretenir.

En fait, le cirage n’entretient pas le cuir, il le protège en le recouvrant d’un couche. Le cirage, en quelque sorte, c’est du maquillage. Cela permet de rectifier l’esthétique d’une paire de chaussures, la faire briller davantage et protéger le cuir de la pluie et de la poussière, mais en aucun cas cela n’entretient le cuir. Cela bouche même les pores du cuir !

Et plus encore, si l’on ne devait que cirer nos chaussures, sans jamais enlever ces couches de cirage successives, on ne ferait que suffoquer le cuir qui ne durerait pas bien longtemps.

C’est d’ailleurs pour cela que, si on a ciré sa paire de chaussures, il est important dans l’entretien suivant, de se débarrasser au préalable de cette couche de cirage, pour pouvoir nourrir le cuir correctement.

Dois-je utiliser un chausse-pied ou c’est du folklore ?

chausse-pied bicolore

C'est joli, n'est-ce pas ? C'est fait en Angleterre. Bon, un en métal fait en Chine suffit mais c'est pas le même plaisir.

Cela peut paraître futile mais, de cette manière, vous éviterez une usure prématurée des contreforts et du glissoir à l’arrière de la chaussure. Et puis, cela met dans un état d’esprit un peu différent que de les enfiler en tordant le pied à droite et à gauche en mettant tout son poids sur le talon tout en se tenant au meuble le plus proche.

Dois-je faire poser un patin et un fer ?

Oui.

Certaines personnes vous diront que c’est une hérésie, que le cuir de la semelle a besoin de respirer, que vous allez le faire suffoquer, craqueler, sous un horrible patin asphyxiant, qu’ils trouvent que c’est moche ce que vous faites et que vous n’êtes pas des esthètes autant qu’eux.

Ce sont des gens qui portent des Weston généralement.

Mais la vérité, c’est que faire poser un patin (en caoutchouc naturel souple ; certains l’appellent “crêpe”) et un fer (encastré, vissé) cela allongera la vie de vos chaussures car cela protègera la semelle qui n’aura pas besoin d’être changée (ressemelage).

La pose du patin et du fer, c’est entre 30€ et 40€, pour un travail de qualité.

Un ressemelage, cela coûte entre 95€ et 150€.

Alors, patin-fer ou pas patin-fer ?

Le fer est-il indispensable ?

Oui, car il protègera le patin pour éviter qu’il ne se décolle. Et ainsi vous ne serez pas obligé de venir régulièrement chez le cordonnier pour faire reposer un patin.

Semelle en cuir ou en gomme ?

paire boots cuir alden

Paire d'Alden ressemelée. C'est reparti pour un tour.

La semelle en gomme est plus souple, elle est donc plus confortable. Elle apporte plus de chaleur aussi, ce qui fait qu’elle est plus adaptée à l’hiver. La semelle gomme est généralement anti-dérapante.

Si on parle d’entretien, la semelle gomme est plus chère. Comme on l’a vu, la semelle cuir peut se protéger grâce à la pose d’un patin et d’un fer. Pas la semelle gomme. Elle s’abîmera donc plus rapidement et devra être ressemelée dans un délai plus court (on peut toujours changer le talon sans avoir à changer toute la semelle cela dit).

Combien de temps faut-il attendre avant de faire poser un patin et un fer ?

Des chaussures de qualité peuvent être rigides au début (il faut “casser la semelle”). Peut-être qu’il ne vaut mieux pas rendre la tâche plus difficile encore en ajoutant tout de suite un patin qui viendrait rigidifier encore plus cette semelle.

De plus, un patin posé sur une semelle non déformée (donc pas faite) peut se décoller plus facilement.

Vous pouvez donc faire la chaussure dans un premier temps. La porter trois-quatre fois avant de faire poser le patin et le fer. Mais attention, si vous faites cela, il ne faut pas marcher sur des sols détrempés ou simplement humides, car le cuir de la semelle boirait l’eau et y resterait alors que le patin la recouvrirait ensuite, fragilisant la paire de chaussures.

Il y a autre chose : sous la chaussure, quand celle-ci est neuve, voyez-vous la couture qui fait tout le tour de la semelle ? Alors il vaut mieux ne pas trop tarder à poser un patin et un fer pour protéger cette couture de l’abrasion d’un sol de béton.

semelle chaussure clous

La gravure fermée de nos anciennes boots faites avec 7L. La couture est au-dessous.

Et qu’en est-il des fers pour protéger le talon ?

C’est bien sûr une question valable, puisque le talon s’use beaucoup, à l’instar de la pointe de la chaussure.

Toutefois, le talon est un point d’appui quand la pointe ne l’est pas. Ce que ça implique, c’est que : d’une part vous entendrez à chaque pas le cliquetis de la pièce de métal contre le sol et que vous aurez l’impression d’être John Wayne qui entre dans un saloon (c’est amusant à peu près cinq minutes) ; d’autre part, les vibrations engendrées par ce choc metal/béton risque de résonner jusque dans votre colonne vertébrale et vous causer des problèmes de dos.

Oubliez ces fers au talon qui, d’ailleurs, se change en un rien de temps et pour pas trop cher : autour de 15-20€.

Je choisis comment mes produits d’entretien ?

Le cuir vient de la peau de l’animal. Le bombarder de produits chimiques peut-il être bénéfique selon vous ?

Non, vous avez raison.

Il faut à tout prix éviter le silicone contenu dans les produits cheap car alors, en voulant bien faire, vous allez en fait tuer le cuir à petit feu, couche après couche de produit chimique.

Un conseil : vous devriez posséder des produits de chez Saphir. La qualité des produits d’entretien joue beaucoup sur la durabilité de vos paires de chaussures.

Quelle couleur de cirage dois-je choisir ?

david gandy chapeau costume gris chaussure marron rue

Vous pensez que David Gandy utilise quel genre de cirage ? Vous pensez que David Gandy les remet à quelqu'un qui les cire pour lui ? Peut-être oui...

Chaussures noires = cirage noir.

Chaussures marron = cirage marron.

Chaussures aubergine = cirage aubergine.

Etc.

La vie est simple. Bon, mais sinon, pour vous aider davantage, il faut suivre ce principe : toujours choisir une pâte de cirage plus foncée que le cuir de vos chaussures.

Exemples :

Chaussures marron moyen = cirage marron foncé.

Chaussures marron clair = cirage marron moyen.

Sachez que le cuir fonce naturellement. Mais si vous voulez accélérer ce processus naturel, vous pouvez par exemple utiliser un cirage marron foncé sur une paire de chaussure de couleur cognac (un marron moyen avec une pointe de rouge).

Mais les premières fois, vous devriez vous en tenir au principe de base que j’ai évoqué juste avant.

Le cas du cirage transparent : c’est bien si vos chaussures sont d’une couleur improbable mais il vaut mieux l’éviter en règle général puisque, à force de couches de cirage transparent, vous verrez apparaître un dépôt blanchâtre peu séduisant dans les plis de marche du cuir.

Le nubuck (ou veau velours) est-il plus fragile que le cuir lisse ?

Non, c’est exactement la même chose. J’y réponds un peu plus en détail dans mon premier et deuxième sujet.

homme extérieur chaussure velours camel manteau carreaux

Un peu d'inspiration ne fait pas de mal. Il ne faut pas avoir peur des chaussures en suède. C'est magnifique.

Passer à l’action : comment entretenir une paire de chaussures en cuir lisse ou grainé

Si vos chaussures sont neuves, attendez quelques ports avant de l’entretenir. Le cuir n’a pas encore été agressé par quoi que ce soit, il serait malvenu de l’entretenir car cela pourrait endommager la fleur.

Un cuir sec, ça se voit, il donne une impression d’être cassant, moins souple, plus terne aussi ! C’est à ce moment-là que vous devez agir !

Le message important est qu’il faut adapter l’entretien à l’état du cuir. Certains cuirs très secs vont réclamer plus de produit. Sur des vieilles chaussures encore, il faudra cirer la lisse ainsi que la couture “petits points”.

Bref s’adapter.

Quelques précautions préliminaires !

Tout d’abord, préparez votre espace de travail. Vous vous apprêtez à accomplir une tâche salissante : protégez votre table avec du papier journal ou une vieille nappe ; protégez vos mains avec des gants en latex (franchement, c’est mieux, ça vous évitera d’avoir les ongles noirs).

Retirez les lacets de la paire de chaussure et mettez les embauchoirs (qui devraient déjà être présents dans la chaussure).

D’une manière générale, il ne sert à rien de mettre une quantité trop importante de produit d’entretien ! Cela pourra même avoir un effet négatif en décolorant la chaussure par exemple.

Voici deux scenarii d’entretien. Le premier vous montre ce que vous devriez faire quand vous avez peu de temps, et le deuxième, ce qu’il faut faire idéalement.

Scénario 1 : Faire le minimum vital (entre 5 et 10 min environ)

brosse cirage chaussure

De quoi avez-vous besoin ?

  • Un décrottoir (brosse poils durs)
  • Un chiffon de coton (vieux t-shirt déchiré)
  • Du lait nettoyant
  • Un chiffon doux (chamoisine)

Vous pouvez trouver cela chez Valmour, Accessoires Chaussures ou chez votre cordonnier ou chausseur.

Marche à suivre

1. Se débarrasser des saletés et de la poussière

Pour cela, il faut brosser le cuir avec une brosse décrottoir : insister surtout sur la partie trépointe. Il faut prendre plus de précaution en brossant la tige en revanche qui pourra se rayer si on brosse trop vivement !

2. Nettoyer et nourrir le cuir

Pour cela, il va falloir vous servir du lait nettoyant. Pour l’appliquer, enveloppez deux doigts de votre main forte avec le tissu de coton. Et mettez une petite quantité de lotion au bout de vos doigts, sur le tissu.

Commencez par l’arrière de la chaussure. Faites attention de bien répartir la lotion, en cercle concentriques lents et maîtrisés, sans appuyer.

Il ne faut pas frotter, il faut plutôt masser.

Observez comme le cuir absorbe le liquide.

Prenez bien soin d’insister sur les parties de la tige qui travaillent le plus : les plis de marche. Utilisez un peu plus de lotion pour nourrir ces endroits-là. Ils le méritent. Et, il faut bien voir que les fissures apparaissent souvent là où le cuir est le plus sollicité, donc ces plis de marche sont cruciaux.

Si la semelle est en cuir (en tout cas, le talon n’est pas fait de bois, ce ne sont pas des sabots !) et non en gomme, vous pouvez (“devez”, en vérité) la nourrir également avec un peu de lotion. Si les patins ne sont pas encore posés, vous pouvez aussi nourrir le dessous de la chaussure : après tout, c’est du cuir également !

cuir chaussure marron polish

Note : si le cuir de la tige est vraiment très sec, vous devriez réitérer l’opération plusieurs fois. Parfois, le cuir arrive difficilement à satiété et il ne faut pas hésiter à continuer à le nourrir.

3. C’est déjà fini

Là, vous pouvez attendre quelques minutes que la lotion pénètre bien le cuir.

Prenez ensuite le tissu de coton à pleines mains et passez-le sur toute la surface du cuir afin d’enlever l’excédent de produit.

Puis, prenez la chamoisine et faites la même chose. Cela devrait briller. Arrêtez-vous quand vous le souhaitez.

Voilà.

Votre paire de chaussures est entretenue correctement. Franchement, c’est simple et cela ne prend vraiment pas longtemps. Devant un épisode de votre série du moment, c’est presque trop court.

Scénario 2 : Faire ce qu’il faut quand il le faut (entre 10 et 30 min environ)

De quoi avez-vous besoin ?

  • Un décrottoir (brosse poils durs)
  • Un chiffon de coton (vieux t-shirt déchiré)
  • Du lait nettoyant
  • De la lotion rénovatrice
  • Un chiffon doux (chamoisine)
  • Un brosse à trépointe
  • Une crème pommadier colorée adaptée
  • Une pâte de cirage adaptée
  • Une brosse à reluire

table cirage fleur chaussure

Marche à suivre

Suivez les étapes du premier scénario dans l’ordre. Puis voici la suite :

4. Passer de la crème pommadier colorée ou non

Pour moi, la crème rénovatrice se passe deux à trois fois par an quand le cuir en a besoin. Si le cuir a besoin d'être recoloré optez pour de la crème pigmentée, sinon de la crème incolore.

ATTENTION ! En guise d'entretien, vous NE DEVEZ PAS passer UNIQUEMENT et REGULIEREMENT de la crème rénovatrice colorée. Sinon, à force un dépôt va se créer, durcir et vos chaussures seront bonnes à jeter. Il est important de bien nettoyer régulièrement la peau à la crème universelle (lait nettoyant).

Quoi qu'il en soit, cette étape de crémage ne doit pas être systématique. 

La surfine colorée s’utilise quand le cuir est décoloré par le temps, quand vous voulez faire pénétrer les pigments dans le cuir.

Il faut appliquer cette crème de la même manière que la lotion, avec le même geste patient et peu de produit.

Après avoir passé cette couche, attendez quelques minutes encore et, au moyen du tissu de coton pris en main pleine, frottez/caressez le cuir. Cela brille encore plus.

5.  Entretenir votre semelle

À force, avec le temps, la trépointe va perdre un peu de sa couleur. Et, si vous vous contentez d’entretenir la tige de la chaussure mais pas la trépointe, cela fera comme si, en lavant votre voiture, vous aviez pris soin de faire briller la carrosserie mais que les jantes et les roues étaient pleines de boue.

Tapotez le bout de la brosse à trépointe dans le pot de pâte de cirage. Puis, étalez cette pâte sur la trépointe. Tout le long, tout le tour.

6.  Cirer

cirage chaussure cuir crockett

Si votre cuir est toujours sec, évitez de cirer, vous allez l'assécher encore davantage. Vous pouvez recrémer si le besoin s'en fait sentir.

Reprenez le tissu de coton et changez l’endroit de ce tissu que vous allez utilisez. C’est le même geste que pour la lotion et la crème.

Mettez vos deux doigts recouverts du tissu dans le pot de cirage. Vous pouvez avoir la main un peu plus généreuse ici. En restant raisonnable bien sûr.

Passez-en sur toute la surface du cuir en prenant soin de bien étaler. Si le cuir comporte des perforations et des coutures, il faudra bien faire attention d’enlever les bourres de cirage laissées à ces endroits, au moyen d’une brosse.

7.  Jouer de la brosse à reluire

C’est le moment de faire briller, en passant énergiquement la brosse sur le cuir. Allez-y doucement quand même : l’idée c’est de faire des mouvements rapides mais qui caressent le cuir.

8. La touche finale

Utilisez la chamoisine pour faire briller encore davantage.

(9. Vous voulez encore plus de brillance ?)

Cette étape est optionnelle mais vous pouvez tout à fait, à ce moment-là, faire briller encore davantage le cuir avec un peu d’eau… ou votre propre salive.

Eh oui.

Vous pouvez repasser une très fine couche de cirage sur l’ensemble de la tige et, soit postillonner sur la chaussure (oui, je sais, c’est bizarre, mais bon, c’est un moment fort que vous vivez, un moment intime, personne ne le saura jamais), soit asperger le cuir de petites gouttelettes d’eau projetées au moyen de votre auriculaire, après avoir versé dans le capot de la boîte de pâte de cirage un petit peu d’eau.

Caressez ensuite le cuir avec vos deux doigts dans le tissu de coton (un autre endroit du tissu encore !) et faites des cercles concentriques assez vastes et énergiques. Toujours pareil, il faut de l’énergie mais de la douceur.

Vous devriez voir les particules de cirages se cristalliser et briller. C’est une amorce de glaçage. Facultatif mais jouissif.

Voilà qui est bien résumé dans notre vidéo avec Mathieu Preiss de chez Septième Largeur :

Entretien d’une paire de chaussures en nubuck ou veau velours

Vous allez aimer ce que je vais dire : il n’y a rien à faire !

Ou plutôt, presque rien à faire.

Une fois de temps en temps, selon votre utilisation, vous pouvez dépoussiérer la chaussure, lui redonner un petit coup de jeune !

Ah mais, j’y pense, vous avez aussi acheté des embauchoirs pour vos chaussures en daim, hein ? Non mais c’était juste pour vérifier.

De quoi avez-vous besoin ?

  • Tissu de coton
  • Lotion rénovatrice
  • Pâte de cirage
  • Une brosse crin de cheval et laiton
  • Un chalumeau (de cuisine par exemple)

Marche à suivre

1. Brosser

Faites des mouvements rotatifs pour brosser la peausserie. Insistez là où des taches de poussière se sont incrustées.

2. Passer le chalumeau

Ensuite, il convient de lisser le cuir dont les “poils” disons, se sont hérissés sous l’action de la brosse crin et laiton. La flamme doit lécher le cuir sans le brûler. C’est un mouvement précis, à la bonne distance, sans jamais arrêter la flamme sur le cuir bien sûr.

boot chalumeau daim

Crédits Photo : Express Look.

3. Si la semelle est encrassée, il faut la nourrir et la cirer.

Avec le tissu de coton, passez de la lotion sur la lisse en allant doucement pour ne pas en mettre sur le veau velours.

Ensuite, vous pouvez déposer un peu de cirage sur la lisse en prenant encore plus de précautions pour éviter de tacher le cuir.

Voilà.

Vous pouvez aussi passer une brosse en crêpe régulièrement si vous le souhaitez.

Si vous avez taché la peausserie, il y a des solutions : j’y viens à la fin de l’article.

Entretien d’une paire de chaussures en cuir gras

Le cuir gras est gras. Merci bien.

C’est-à-dire qu’il est saturé de graisse. Il ne peut donc pas s’entretenir de la même manière qu’un cuir non saturé. (J’explique ce qu’est un cuir gars dans cet article que vous devriez lire.)

De quoi avez-vous besoin ?

  • Un décrottoir (brosse poils durs)
  • Tissu de coton
  • Brosse à trépointe
  • Lait nettoyant
  • Graisse
  • Chamoisine

Marche à suivre

Les premières étapes sont les mêmes dans le scénario 1 pour entretenir le cuir lisse.

Vous pouvez ensuite graisser la trépointe à l’aide de la brosse éponyme et d’un peu de graisse.

Après, il faut appliquer la graisse comme on applique du cirage. Même geste, même quantité.

Il faut alors lustrer avec une brosse à reluire et/ou une chamoisine.

Astuce : Avant de lustrer avec la brosse, aspergez le cuir de quelques gouttelettes d’eau. Ça va briller, c’est une certitude !

Entretien d’une paire de chaussures en cordovan

chaussure cuir poulain cordovan bordeaux perforations

Des derbys en shell cordovan Florsheim made in USA.

Ce cuir de poulain ne nécessite que très peu d’entretien. Il faut le brosser régulièrement et le nettoyer à l’aide d’un chiffon humide. Rien de plus.

Tout au plus, un peu de crème rénovatrice en petite quantité une fois tous les six mois ou plus.

Ah, si tous les cuirs pouvaient s’entretenir comme le cordovan. Oui, mais le cordovan est rare et cher. Il se vend à 700-800€ la paire minimum.

Cordonnerie, réparation : ce qu’il est possible de faire

La pose d’un patin et d’un fer

J’en remets une couche, je sais, mais vous ne devriez à aucun moment hésiter à en faire poser.

Effectivement, c’est 30 ou 40€ supplémentaires, en plus des embauchoirs et des produits d’entretien. Mais cela vaut vraiment le coup : vous sortez une petite somme d’argent maintenant destinée à vous empêcher d’en sortir une plus grosse plus tard.

Ok, alors comment faire la différence entre du bon et du mauvais travail ?

Tout d’abord, je te conseille toujours d’aller à la rencontre d’un cordonnier qu’on t’aura conseillé. Voici notre liste de bons artisans triés par ville. Et, à nouveau, je citerais Jacques & Déméter avec leur carte des meilleurs cordonniers de France.

Si vous suivez ces listes, vous ne pouvez pas vous tromper.

Mais quand même, si vous y allez au hasard juste parce que vous êtes joueur ou un peu téméraire, sachez que rien ne différencie un bon cordonnier d’un mauvais juste à l’œil. Il faudra tendre l’oreille.

S’il vous dit que vous pouvez venir récupérer votre paire de chaussures dans deux heures, c’est un mauvais.

Sinon, disons entre trois jours et une semaine, c’est un bon. Ou du moins, c’est bon signe.

Pourquoi ? Le temps de séchage de la colle. 24 heures sont nécessaires pour que le patin adhère parfaitement à la semelle.

Et puis aussi, pour que le patin ne se décolle pas au premier désagrément, il faut aménager la semelle pour qu’elle le reçoive et donner une forme au patin pour lui permettre de mieux épouser votre semelle.

Voilà du mauvais travail :

patin topy chaussures mauvais

Rien qu'à voir ça, j'ai l'impression que les patins vont tomber tous seuls.

Voilà du très bon travail :

patin boots crepe fer cordovan alden

Beau travail sur ces boots en cordovan de chez Alden. Le patin est incrusté et bien fini. Par Atelier Maubeuge

Et puis, quand on arrive à ce niveau de détail, on se doute que le travail est soigné :

semelle fer pointe cordonnerie

Travail réalisé par La Cordonnerie des 2 Lutins. On voit le soin porté à la queue de semelle taillée en moustache.

Il est primordial de demander un fer également. Il faut qu’il soit encastré, vissé (et non cloué) dans un matériau qui ne rouille pas (laiton, inox).

Le patin est dépendant du fer qui le protège. On attaque souvent l’avant de la chaussure. Et cela donne quelque chose comme ça, à force :

semelle chaussure avant déformé cuir

Voilà une semelle qui aurait nécessité la pose d’un patin et d’un fer. Est-ce trop tard ? Hum… au cordonnier d’en juger mais il est souvent possible de redresser la semelle. (Photographie issue du forum Style Forum)

Voilà pourquoi, il est nécessaire de protéger l’avant de la chaussure.

patin talon fer vissé semelle chaussure

Le patin est encastré dans la semelle qu’on a légèrement creusée, afin que celui-ci épouse au mieux sa forme. Le fer vissé protège le patin. Le talon a été changé.

Le talon

Il faut savoir que les talons qui s'usent rapidement, se changent facilement. C'est une opération courante pour le cordonnier qui n'aura qu'à changer le bon bout (la partie en contact du sol) et non tout le talon.

On le voit sur la photographie précédente.

Le glissoir

Si vous n'utilisez pas de chausse-pied ou que votre pied frotte contre le talon ou pour toute autre raison, viendra le moment où la doublure de la chaussure au contact du talon devra être changée. De la même manière que le bon bout, c'est très facile.

doublure cuir weston chaussure intérieur

Usure normale sur ces Weston. Toute la partie endommagée se change.

Savoir quand ressemeler

Ah oui, ça me fait penser : ressemeler ne signifie pas “faire poser un patin et un fer” mais bien changer la semelle. Beaucoup de gens se trompent.

Un ressemelage, cela coûte entre 95€ et 150€ (voire plus selon le montage notamment) et, bien sûr, c’est une réparation que l’on veut voir le moins souvent possible.

Toutefois, un ressemelage est toujours moins cher qu’une paire de chaussures neuve de qualité et il tiendra des années. D’ailleurs, il existe aussi des ressemelages partiels moins coûteux :

Il faut changer la semelle quand elle ne joue plus son rôle. C’est simple. S’il y a un trou dedans par exemple. Même s’il faut nuancer la chose : si la paire est très fatiguée, que le cuir de la tige s’apprête à se fissurer, il est possible également de faire poser un empiècement de cuir et recouvrir d’un patin en caoutchouc. Mais la solution viable est de ressemeler.

Le trou s’est formé sur le point d’appui de la personne. Jusqu’à la garniture de la chaussure.

ressemelage chaussure trou semelle

Un miracle est possible pour ceux qui croient.

Nettoyer des taches du cuir et réparer les accrocs :

C’est là que le cirage est quand même pratique. Des chaussures bien cirées auront beaucoup moins de chance que la tache n’imprègne le cuir. Si vous agissez vite, il n’y aura aucune conséquence.

Si vous avez des enfants en bas âge par exemple, peut-être qu’il faut y réfléchir. Vous savez le petit vomissement inattendu pile en direction de vos Carmina toutes neuves…

Enfin bref !, si un tel malheur vous arrive je vous conseille la lecture de cet article de Jacques & Déméter qui brosse (si je puis dire) le sujet de très belle manière. C’est assez complet. Vous saurez quoi faire.

C’est bien expliqué.

Pour ce qui est de la réparation des accrocs, parfois un simple entretien vous permet de venir à bout de griffures.

Mais si le cuir est trop dégradé, je ne saurais que trop vous conseiller de vous rendre chez votre cordonnier, en lequel vous avez désormais toute confiance.

Faire disparaître les plis de marche, et si c’était possible ?

Oh le titre racoleur que voici. J’en suis désolé.

Je crois que le rêve de tout homme en chaussures de cuir, c’est de n’avoir aucun pli de marche. À titre personnel, je me dis que mes plis de marche n’appartiennent qu’à moi, qu’ils sont uniques, que personne n’a les mêmes.

chaussures noires plis marche

Et puis, comme je l’écris dans le second article de ce guide d’achat des chaussures en cuir, les plis de marche sont quasiment inévitables, sauf à avoir trouvé la forme absolument parfaite pour son pied, doublé d’un cuir très qualitatif, non déformé par une démarche particulière. Je m’arrête là, mais il y a tant d’autres paramètres qui peuvent causer des plis de marche qu’il est bien plus réaliste d’estimer que vous en aurez sur toutes vos paires de chaussures jusqu’à la fin de vos jours.

Bref. Cette réalité peut être altérée par un peu de soin. S’il n’est pas possible de les faire disparaître totalement, il est envisageable de les atténuer un peu.

De quoi avez-vous besoin ?

  • Un sèche-cheveux (je ne blague pas)
  • Crème rénovatrice
  • Tissu en coton
  • Décrottoir
  • Brosse à reluire

Marche à suivre

1. Mettez les chaussures sur embauchoirs
2. Chauffer le cuir

Oui un sèche-cheveux parfaitement. C’est pour faire monter le cuir en température afin que ses pores se dilatent et qu’il puisse être manipulé. Chauffez-le seulement là où se trouvent les plis de marche.

Bon, il est vrai que cela fonctionne mieux avec un pistolet thermique industriel (à 15-20cm du cuir, pas moins). Cela dit, un tel outil ne coûte pas excessivement cher. Si vous tombiez dans un amour infini pour le monde des souliers de qualité, ce ne serait pas un achat inutile. Pour la fête des pères par exemple, ou juste pour votre propre plaisir, un jour où vous ne savez pas quoi faire.

Attention de ne pas trop chauffer le cuir toutefois, vous pourriez le brûler.

3. Massez-le

Eh bien oui, l’entretien des chaussures est une chose sensuelle.

Il existe chez les chausseurs un outil pour lisser les plis qui est un marteau à tête ronde. Mais je doute que vous en ayez à votre disposition, donc c’est bien avec les doigts qu’il faudra faire.

Lissez les plis comme vous le pouvez. Si ça n’a aucune incidence sur le cuir, c’est qu’il n’est pas suffisamment chaud. Rechauffez-le.

Vous pouvez, avec votre poids, appuyez simultanément à l’avant et l’arrière de la chaussure pendant quelques minutes pour tendre le cuir de la claque (là où sont les plis).

Ensuite, il faudra entretenir la chaussure de manière normale, avec un peu de crème nourrissante.

Vous y arrivez ? Regardez comme fait Justin Fitzpatrick :

Comment rendre vos chaussures plus confortables ?

Vous souffrez le martyr.

Quand vous croisez des gens dans la rue, vous faites votre possible pour avoir une démarche normale, mais la vérité, c’est qu’en secret, vous avez développé des techniques de marche inédites pour éviter de souffrir.

Vous regardez par-dessus votre épaule, pas de passant en vue. Vous reprenez votre démarche de pantin désarticulé. Ouah, c’est quand l’heure de s’asseoir dans son canapé ?

Comme je vous comprends. Ça vous est déjà arrivé ? De souffrir à ce point dans vos chaussures, à se demander ce qu’il s’est passé entre le moment où tout allait bien dans la boutique et celui-ci, où vous vous écroulez de douleur dans votre canapé, avant de jeter de rage vos chaussures à l’autre bout du salon.

Saleté de vendeur.

Plusieurs explications possibles :

  1. Les chaussures sont trop petites et on ne peut rien faire. Vous les avez achetées, alors que vous aviez les pieds particulièrement dégonflés (températures froides, matinée).
  2. La forme correspond peu à la forme de vos pieds.
  3. C’est la première fois que vous faites l’expérience de chaussures rigides en cuir.

Dans le premier cas, il paraît compliqué qu’elles vous aillent un jour, mais ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas tenter d’améliorer leur confort.

Dans le deuxième, il est peut-être possible d’intervenir mais, désormais, vous ne ferez plus l’erreur de choisir une forme qui ne vous est pas adaptée.

Dans le troisième, tout va bien, persistez un peu et si cela ne passe pas, vous pouvez essayer la chose ci-dessous.

Si elles sont trop petites en longueur, c’est peine perdue, comme je l’explique dans mon article sur la forme et la pointure.

Et si elles sont trop grandes, une semelle de confort peut vous changer la vie car il réhausse le pied qui remplit alors mieux le chaussant.

Pour en revenir aux chaussures trop serrées, voilà ce que l’on peut essayer.

Si votre talon est douloureux :

Avec le sèche-cheveux (oui, encore !), il faut chauffer le talon. Il y a dans les contreforts une résine qu’il va falloir amollir, car elle est trop rigide et vous provoque des douleurs.

pistolet thermique bosch

Le fameux pistolet thermique. C'est bien si vous avez du papier peint à décoller aussi.

Une fois que c’est fait, appuyez avec votre paume pour casser le talon vers l’intérieur de la chaussure.

Une fois que c’est fait, enfilez la chaussure normalement et gardez-la pour une bonne demi-heure.

Le talon devrait se mouler autour du votre et les douleurs s’estomper (ceux qui ont déjà thermoformé les chaussons à l’intérieur de leurs  chaussures de skis comprendront !).

Si vous avez mal sur les côtés du pied :

Malgré la promesse du vendeur, le cuir ne s’est pas détendu.

Ça peut arriver. Cela ne signifie pas que c’est un mensonge et que le cuir ne se détend pas. Cela veut simplement dire qu’il ne s’est pas suffisamment détendu ou que vos pieds étaient plus petits que d’habitude, à l’essayage, par exemple.

Deux solutions :

  • Soit vous pouvez vous procurer un assouplissant que vous allez vaporiser sur les zones à écarter à l’intérieur et à l’extérieur de la tige, avant de porter la chaussure pendant une heure au moins.
  • Soit vous vous rendez chez votre cordonnier de confiance qui va mettre vos chaussures sur une espèce de machine à écarter les cuirs, tout en utilisant lui aussi de l’assouplissant.

La plupart du temps, cela soulage quand même pas mal le porteur. Il ne faut donc pas perdre espoir. Même quelques millimètres peuvent changer le confort. Et il ne faut pas hésiter à réitérer l’opération. Même si, au bout de deux fois, si cela n’a rien fait, c’est sûrement peine perdue.

Cas particulier : comment remettre d'aplomb des chaussures qui ont pris la pluie

Il serait faux de dire que le cuir n’aime pas l’eau, mais disons qu’il n’est pas non plus son plus grand fan. La relation entre les deux est un peu comme celle qui vous lie avec cet oncle qui fait des blagues grivoises en vous lançant un clin d’oeil : vous le voyez de temps en temps, vous le supportez bien, il vous fait rire parfois mais vous ne le verriez pas tous les jours.

En fait, le problème de l’eau n'est pas l'eau en elle-même, c’est qu’elle contient des éléments salissants.

Si vos chaussures n'ont pas été entretenues régulièrement, le cuir va boire l'eau à grosses gorgées, c'est inévitable. De larges auréoles apparaissent, vous ne savez pas quoi.

bruce pask homme neige rues saute

Êtes-vous aussi aventureux que Bruce Pask ?

Marche à suivre

  • Avec un tissu absorbant, débarrassez la peau de toutes les constellations de gouttes restées sur le cuir.
  • Mettez les embauchoirs tout de suite. (Le papier journal bourré dans les chaussures, c'est non car l’action de l’eau aura rendu le cuir malléable et bourrer de papier journal ne respecte pas la forme de la chaussure. Il peut donc la déformer.)
  • Laissez-les sécher sur la tranche. (Ne mettez pas à côté d’une source de chaleur, il faut que l’eau s’évapore lentement. Une source de chaleur peut provoquer un racornissement du cuir (c'est-à-dire devenir dur et craqueler par la suite) ou avoir une incidence néfaste sur la colle, le liège ou encore décoller le patin.)
  • Puis, oubliez les quelques jours.
  • Après cette période de repos, et avant de les reporter, il faut les entretenir.

 

Quelques conseils :

  • Un cuir bookbindé (recouvert d’une couche de plastique en fait) est certes moins noble et durera moins longtemps dans le temps (parce qu’aucune crème d’entretien ne peut y pénétrer), mais vous pouvez très bien en faire votre paire pour les sales temps. Avec une semelle crêpe par exemple, c'est l'idéal.
    cuir derby bordeaux

    Derbys de chez National Standard.

  • Le nubuck ou veau velours ne résiste pas moins bien à l’eau.
  • Nous ne conseillons pas particulièrement l’utilisation d’un imperméabilisant qui peut asphyxier le cuir (s’il contient du silicone, cette saloperie de silicone).
  • Les cuirs gras sont parfaits pour la pluie, car saturés de graisse comme on l'a vu. Et donc ne permettent aucune absorption de l’eau. (Parfaits pour la neige aussi.)
  • Les montages à privilégier en cas de pluie : le goodyear, le norvégien ou le veldtschoen.
  • Il existe aussi des sur-chaussures, comme ceux de Fred&Matt, mais est-ce vraiment ce que vous voulez ? Pour la moto et le scooter, je dis pas... 

Le mot de la fin...

Ne jetez pas vos chaussures surtout. Peut-être est-il encore temps de les sauver.

Je vous laisse avec cet avant/après qui, je l'espère, vous en convaincra :

Avant :

chaussures vintage noire

Cordonnerie BS Shoes à Boulogne Billancourt.

Après :

chaussures noires vintage cirage cordonnerie

Cordonnerie BS Shoes à Boulogne Billancourt.

Jordan Maurin Jordan Maurin

Adepte des romans d’Ellroy et de Vian, j’essaie de vivre ma vie le plus artistiquement possible (comme le disait Glenn O’Brien). Fervent défenseur du pantalon blanc (Squarzi président !), j’aime le vêtement quand il donne confiance et ne déguise pas. Pour moi, s’habiller différemment, ça veut dire se donner le droit de penser différemment.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.