Conseils : Comment entretenir ses vêtements ?

/

Vous avez intégré l'idée qu'investir dans des vêtements de qualité et qui durent est plus intéressant que d'en acheter sans cesse à bas prix, qui ne tiendront pas la route.

Mais qu'arrive-t-il si vous investissez dans une pièce chère et que celle-ci s'abîme ? Vous êtes nécessairement déçus... C'est ce qu'on veut éviter à travers ce guide, en vous donnant les conseils de base nécessaires à l'entretien de vos vêtements.

C'est une question qui revient d'ailleurs très souvent pour Nicolò, notre Community Manager de choc : "Lavage à la main ? De quelle manière ? Et le pressing, c'est quand ? Je peux utiliser ma machine à laver ?".

Même si ce n'est pas le point le plus drôle de la mode masculine, c'est quelque chose qui est absolument indispensable car l'entretien de vos vêtements va directement impacter leur durée de vie.

La base : décrypter les étiquettes

Avant toute chose, il est nécessaire de pouvoir décrypter les étiquettes de vos vêtements. Ce n'est pas le seul indicateur valable pour savoir comment entretenir ses pièces mais ça sert ! Encore faut-il comprendre les symboles...

Voici les principaux et leur signification :

symbole-lavage-machine

Si vous devez laver un vêtement à la main, pensez à bien le rincer à l'eau froide et le faire sécher à plat ensuite.

symbole-nettoyage-sec-chlorage

Les lettres "P", "A" ou encore "F", parfois présentes dans le rond, correspondent aux produits autorisés pour le nettoyage à sec. C'est le pressing qui devra les prendre en compte.

symbole-sechage-repassage

Si vous avez peur d'abîmer certains tissus (en soie ou synthétiques, par exemple) en le repassant, pensez à mettre un linge humide entre le fer et le vêtement.

Ce sont les principales indications à connaître, celles qu'on retrouve généralement. Mais attention, il ne suffit pas de les comprendre pour garder nos vêtements comme neufs. Voyons ensemble quels sont les autres points sur lesquels être vigilants.

Les petites astuces anti-taches

Bah oui, mieux vaut prévenir que guérir ! Pour cela on vous conseille de mettre une petite serviette autour de votre cou et sur vos genoux au moment des repas. 😉

Blague à part, si vous tacher un vêtement, il y a UNE règle à connaître : prenez immédiatement un chiffon et de l'eau très chaude, puis frotter délicatement sur la tache. Pas de savon, pas de produit, RIEN ! Si vous le faites dans l'immédiat, de l'eau chaude suffit.

Si vous utilisez un savon ou autre, vous risquez de décolorer votre vêtement et de vous retrouver avec une tache blanche une fois celui-ci sec. Je parle en connaissance de cause car j'ai moi-même taché un pantalon vert de cette manière.

Graisse, herbe, sauce, chocolat, terre... Cette technique - pas très compliquée - est efficace sur tout type de tache, sauf le sang ! Au contact de l'eau chaude, il "cuit". Donc juste pour le sang, utilisez de l'eau froide.

Ok, ça c'est si vous vous êtes aperçus de la tache et que vous avez agi à temps. Mais comment détacher une tache incrustée ?

Prenez un détachant efficace et, si possible, adapté au type de tache (lait, oeuf, graisse, crayon, etc.). Attention, il ne faut jamais frotter une tache avec ces produits ! Ils vont tuer la fibre et votre vêtement sera fichu...

detachant

Ma mère a toujours utilisé ceux de cette marque et, par conséquent, moi aussi. Je les trouve plutôt efficaces. Le K2r est souvent recommandé également.

Tamponnez délicatement la tache pour l'imbiber du produit. Laissez agir le temps conseillé sur le flacon et ne dépassez jamais ce temps. Lavez ensuite votre vêtement comme vous faites d'habitude. Vraiment, ne le laissez pas dans un bac à linge une semaine avec du détachant dessus.

L'entretien de vos vêtements, pièce par pièce

Oui, les bonnes chemises passent en machine

Je vais être très clair là-dessus : une bonne chemise passe sans problème en machine à laver. J'ai des chemises de gammes et de matières différentes, et je n'ai jamais eu le moindre problème.

L'intérêt de la machine à laver ? Ça lave bien mieux qu'un lavage à la main ! Surtout au niveau du col et des aisselles.

chemise-col-aisselles-detacher

À ce propos, il existe aussi des détachants efficaces contre les taches situées à ces endroits-là.

Normalement, une chemise en popeline, en oxford ou en twill peut supporter un lavage de deux heures (la durée d'un cycle coton sur la plupart des machines à laver) sans soucis. Cependant, je vous invite à mettre la température à 30° (toujours) et l'essorage au minimum.

Évitez également, comme j'ai déjà pu le faire, de mettre un linge de couleur que vous venez juste d'acheter avec vos chemises blanches. Personnellement, c'était une serviette de bain rouge... et des chemises non plus blanches mais roses. Mais c'était il y a bien longtemps.

Si votre chemise est un petit peu fragile, ou si elle a une matière particulière, n'hésitez pas à laver en délicat.

Pour le séchage, JAMAIS de sèche linge (cette machine est le mal absolu, elle ne fera que brûler vos précieux vêtements). Un bon vieux étendoir à linge fera 100 fois mieux le job. Repassez-la correctement, pliez-la et hop, le tour est joué.

En règle générale, si vous avez un doute, privilégiez toujours la technique la plus soft.

Pas de prise de tête pour les tee-shirts

Comme pour les chemises, n'importe quel tee-shirt digne de ce nom passe sans problème en machine à 30°, avec un séchage sur un fil à linge. Même les tee-shirts haut de gamme en coton bio se lavent facilement. C'est sûrement la pièce la plus simple à laver…

Conseils mode homme Tee Shirt

"Ah bah, c'est pas pour rien que j'en mets hein !"

Pour les tee-shirts ultra haut de gamme, avec des mélanges de soie et de modal par exemple, un lavage en délicat fait complètement l'affaire. Les plus inquiets peuvent se tourner vers un lavage à la main classique.

Et comme d'habitude, JAMAIS de sèche-linge pour les tee-shirts. En fait, jamais de sèche-linge tout court. Sauf pour vos draps et vos serviettes.

Prendre soin de ses jeans

On a déjà beaucoup parlé de l'entretien de cette pièce, notamment dans notre article sur comment choisir un jean. Mais en résumé, voici les trois manières de faire à retenir :

  • Le laver retourné, en cycle délicat : le moins pénible mais le plus agressif, la toile sera très légèrement usée après les premiers lavages. N'oubliez pas de mettre un bouchon de vinaigre, ainsi que de la lessive pour textiles sombres, afin de fixer les couleurs.
  • Le lavage dans votre baignoire, avec toujours votre bouchon de vinaigre et de lessive pour textiles sombres. Retournez votre jean et laissez-le tremper une vingtaine de minutes, complètement étendu, au fond de votre baignoire afin qu'il soit complètement immergé. Rincez abondamment et faites sécher à l'ombre.
  • Enfin, le lavage à la main (ou le pressing) pour les jeans très haut de gamme, avec un délavage ou une matière hyper travaillée (les jeans waxés, par exemple).

La meilleure option selon moi : le lavage dans la baignoire.

Séchage à plat obligatoire pour la maille !

Ah, le sujet délicat… C'est presque au cas par cas ici, en fonction de l'épaisseur de la maille et de sa matière. 

Vous n'aurez cependant aucun problème avec des pulls en coton, ils passent sans problème en machine à 30°.

Pour la maille en laine, en cycle délicat et dans un sachet exprès pour les textiles fragiles, ça passe normalement sans problème.

Ne vous amusez jamais à monter la température, sauf si vous souhaitez retrouver votre pull en taille 2 ans et en laine bouillie.

filet-a-linge-avec-glissiere-50x70-cm-blanc-700x745

Non, ce n'est pas un débardeur de créateur, mais simplement un filet de lavage !

Cela dit, le lavage à la main reste le moins dangereux. 

Plongez votre maille dans de l'eau tiède, avec la moitié d'un bouchon de lessive pour textiles délicats. Pour le séchage, vous pouvez mettre votre cardigan dans un sachet pour textiles fragiles en essorage minimum (généralement, à 500 tours par minutes, ça va durer 5 minutes).

Dans tous les cas, le séchage à plat est obligatoire ! On ne met jamais une maille sur un cintre, sinon celle-ci se déforme totalement.

Vous avez sûrement lu qu'il était possible de sécher sa maille entre deux serviettes éponges. C'est effectivement la meilleure option, mais aussi la moins pratique, et de très loin. Je vous défie d'y arriver sans inonder votre salle de bain !

Il y a un point spécial pour le cachemire : c'est une matière qui adore l'eau, donc n'ayez pas peur de le mouiller. Le meilleur lavage reste à la main, en eau tiède, avec un peu de shampoing.

"Massez" votre cachemire dans le lavabo afin de bien le laver. Laissez tremper moins de dix minutes, rincez abondamment et séchez comme pour de la maille classique (en essorage minimum ou à plat sur un linge). Un cachemire de qualité encaissera sans problèmes ce type de lavage.

À noter : la laine et le cachemire se lavent relativement peu, ce sont des matières qui ne retiennent pas du tout les odeurs de transpiration. À méditer pour ceux qui ressentent un besoin compulsif de laver trop souvent leurs vêtements…

Vestes, blousons, manteaux et costumes : tous au pressing

Le pressing est non-négociable ici.

costume et chemise en flanelle BonneGueule

Un costume représente un investissement mais surtout, il ne peut vraiment pas être porté s'il n'est ne serait-ce qu'un peu abîmé. Il est donc important de ne pas faire n'importe quoi avec.

Pour un manteau ou un blouson, une fois par an suffit. Avant l'hiver par exemple, ou juste après.

Pour un costume, l'idéal est environ 2/3 fois par an. Plus souvent ne servirait à rien. Pire, ça agresserait la fibre. Les costumes sont faits en laine, une matière respirante aux propriétés anti-bactériennes, donc ils restent plus propres que vous ne le pensez !

Le mieux est encore d'enlever votre costume en rentrant et de le mettre sur cintre, sans le porter le jour suivant, pour qu'il puisse bien s'aérer et que les plis se défassent.

Si vous pensiez que le pressing comme ce petit endroit délicat où on prend soin de vos vêtements : détrompez-vous, c'est très variable ! Les produits chimiques utilisés agressent le vêtement, le nettoyage à sec implique également pas mal de frottements mécaniques. Alors n'y allez pas trop souvent si vous ne voulez pas envoyer vos vêtements au paradis du textile un peu trop vite.

Comment entretenir ses souliers en cuir ?

Pour les souliers, il y a tout un protocole spécifique et des techniques différentes selon le cuir : lisse, daim, suède, etc.

J'espère que ce guide vous sera utile et dédramatisera cette question épineuse de l'entretien des vêtements. D'ailleurs, toutes les astuces sont bonnes à prendre, alors n'hésitez pas à nous partager les vôtres en commentaires !

A propos Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Exactement, à plat direct c’est mieux. Tu peux l’essorer délicatement à la main pour éviter de créer une innondation mais c’est la méthode la plus safe à 100%.

    Sur le notre c’est ok. Mais en fait je ne te disais pas qu’il est garanti que tu aies un problème, la plupart du temps ce n’est pas le cas, mais juste que peut arriver, et pas que sur les mailles d’entrée de gamme d’ailleurs, donc par principe je trouve qu’il vaut mieux éviter. 🙂

    C’est vrai que l’article dit le contraire, je n’avais pas vu… C’est embêtant, parce que du coup moi j’ai toujours procédé différemment de Benoît, là dessus.

    Ceci dit j’ai fait un petit tour de table, et les avis dans l’équipe sont partagés. D’un côté ceux qui n’ont jamais eu de problèmes, de l’autre, ceux qui en ont déjà vu comme moi et préfèrent prévenir que guérir ^^’

    Autre possibilité que le tricot : je pense qu’il peuvent aussi avoir utilisé un fil qui n’était pas pré-rétréci / stabilisé.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Michel !

    « essorage minimum à 400 tours dans un sachet pour textiles fragile » tu l’as lavé à la main ou au « programme main » de la machine à laver ? Parce qu’évidemment, ce n’est pas exactement la même chose haha ^^

    En tout cas la réponse se situe probablement dans l’essorage (oui, même faible…). C’est pas garanti d’arriver mais selon le point de tricot, le type de fil utilisé… Tu peux avoir des surprises.

    400 tours / minute ça fait quand même 6 tours par seconde (imagine ce que ça ferait si tu essayais de le faire en faisant tourner le pull avec tes mains). Ca reste une sacrée force centrifuge pour une matière aussi lourde et flexible à la fois… :/

    Je ne mettrais pas de shampoing mais par contre, si la maille est suffisamment lourde, la laisser sécher sur un cintre lorsqu’elle est trempée peut effectivement l’allonger.

    Après peut-être que leur tricot manquait un peu de densité mais bon, ce n’est pas non plus un signe de « mauvaise qualité » juste un choix de conception différent.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Wolric !

    Actuellement on est en phase de test avec SoyezBCBG pour un partenariat sur les pressing, c’est tout ce qu’on peut recommander pour l’instant :/

  • Nicolò – BonneGueule

    Je comprends 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Oui après on ne peut pas contrôler l’intégralité de ce qu’ils vont dire haha ^^

    Bah pour le coup, s’ils font ça avec un vrai remaillage/ stoppage (et pas juste une couture un peu sale sur le trou), c’est une opération bien casse-pieds et le tarif me semble justifié. Malheureusement c’est aussi compliqué (et couteux) à faire sur un cardi à 50 euros que sur un cardi à 500 :/

    Les 10 euros ne sont pas « abusés » parce que c’est du temps de travail malgré tout, mais c’est juste que ça me paraît inutile de leur faire faire alors que tu as tout ce qu’il faut pour essayer toi-même.

  • Nicolò – BonneGueule

    Ca me paraît absurde de recommander le lavage en machine plutôt que le lavage main, qui sera toujours plus délicat (sauf si tu t’amuses avec faire Jiu-Jitsu Brésilien avec ton cardigan en le lavant haha), mais bon soit.

    Pour la technique du fer, j’irais pas payer 10 euros pour faire ça. Je suis sûr que tu as une machine à laver et un fer à repasser toi aussi, et je pense pas qu’ils utilisent une quelconque technique spéciale…

    Bref, pas convaincu.

  • Antoine

    Merci beaucoup pour les conseils Nicolò !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Antoine !

    Comme pour tout vêtement en coton, moins tu le laves, mieux c’est.

    Concrètement, moi je les lave tous les 30 ports, mais je suis assez chanceux niveau odeurs corporelles. Ca dépendra des gens.

    N’oublie pas de le laver à l’envers pour éviter de laisser de belles traces blanches sur le chino 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Wilfried !

    Ca vient de ta transpiration, et c’est peut-être à cause de ton déo, donc commence par vérifier si ce n’est pas ça. Ensuite, pour les faire partir, tu peux utiliser du K2R, bien frotter et laver normalement, c’est ce qu’il y a de plus efficace. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Si tu n’as aucune tache sur le cuir, passe au pressing. En fait, l’étiquette te dit de ne pas faire un nettoyage à sec intégral, ça tuerait le cuir. Mais si tu demande simplement un détachage partiel, pas de souci ! 🙂

    De manière générale, les pressings dits écologiques sont pas mal mais ont un peu plus de mal à faire partir les taches vraiment très incrustées (après, ça dépend du pressing en lui-même).

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Benjamin !

    Parfois, pour éviter toute responsabilité de l’altération des pièces qui peut arriver au lavage, certains marques et certains tisseurs se couvrent et ne recommandent aucun type de lavage. Après, selon le type de pièce, certains lavages marchent mieux que d’autre.

    Du coup, j’en viens à la question à 1000€, quelle est cette veste ? Quel type de veste ? Quelle matière ? Éventuellement, quels traitements ?

  • Nicolò – BonneGueule

    En fait, plus ton pull est costaud et lourd, plus c’est risqué.

    Sur les petites mailles fines ça peut éventuellement passer (ça dépend de la fragilité de la matière utilisée quand même), pour peu que tu n’aies pas les petits cintres « fil de fer » en métal (ça par contre ça va vraiment tuer tes mailles avec le temps)

  • Jean-Baptiste

    Les empiler ne garde pas l’humidité ? Je craignais qu’au mieux ça mette plus de temps à sécher et qu’au pire on commence )à sentir la moisissure ?

  • Pierre – BonneGueule

    Ca prend un peu de place mais en les pliant bien, tu devrais pouvoir en empiler plusieurs. 😉

  • Jean-Baptiste

    A plat, c’est simple, mais ça prend de la place !
    Je pense que je prendrai une maille 100% laine pas trop chère et je testerai la technique du cintre. Si ça tient, tant mieux, sinon je ne le regretterai pas trop amèrement

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Jean-Baptiste !

    En fait, ce qui se passe en accrochant une maille sur un cintre, c’est qu’elle se détend sous son propre poids. Avec la technique que tu me montres, on peut peut-être éviter ça, mais je trouve franchement que c’est beaucoup plus simple de simplement plier ta maille.

    Il faut aussi savoir que le synthétique a une meilleure résistance à l’étirement. Il ne se détend pas comme la laine si on tire dessus, il finit par casser si on y met de la force. C’est peut-être aussi pour ça que tes pulls ne bougent pas. 😉

  • Jean-Baptiste

    Bonjour,

    Je lis « On ne met jamais une maille sur un cintre, sinon celle-ci se déforme totalement. » Y compris en appliquant la technique décrite ici : http://www.comment-economiser.fr/accrocher-pull-a-cintre-sans-l-etirer.html ?
    Je le fais sur mes pulls (pas d’une excellente qualité et avec notamment pas mal de fibres synthétiques) sans constater de dégâts.

  • Pierre – BonneGueule

    Ah oui, là effectivement c’est embêtant. :/

  • Thibaut

    Ok déjà je vais tenter ça, merci 🙂
    Pour les petites mailles pas forcément (achetée chez Uniqlo et Monoprix, donc je peux les remplacer relativement facilement), mais il y a tout de même un cardigan en grosse maille acheté chez Aransweatermarket, et c’est pas demain que j’aurai le budget pour le remplacer !

  • Pierre – BonneGueule

    Oui, tu peux essorer gentiment à la serviette. Il pourra le remettre à la bonne taille mais le mal est fait, et la durée de vie de ta pièce risque d’être relativement limitée. À toi de voir si les frais du retoucheur valent le coup. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Tu peux essayer de les relaver avec une lessive douce spécial laine et de les laisser sécher tranquillement à plat, ça ne coûte rien. 😉

    Cela dit, si ça ne marche pas, tu ne pourras pas y faire grand chose. Le sèche-linge va probablement finir d’achever les fibres de tes cardigans et limiter grandement sa durée de vie. Un retoucheur ne pourra pas faire grand chose : c’est la fibre elle-même qui a été maltraitée. Il peut retoucher le vêtement, mais pas ressusciter ces pauvres poils de moutons endommagés.

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Thibaut !

    En fait, quand l’étiquette parle de lavage à la main, c’est surtout pour l’essorage, c’est lui qui abîme les vêtements fragiles en machine. Garde en tête que c’est proscrit pour lainages, pour les raisons de ton post, justement.

    À la limite, ce que tu peux faire une fois que les cardigans sont secs, c’est de les relaver à la main et de les laisser sécher bien à plat, ça causera peut-être un re-rétractage partiel, mais certaines fibres sont probablement trop endommagées pour se rétracter.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Ruiz !

    Ca ne sert pas à grand chose étant donné les thermocollants modernes que tu as dans tes cols et poignets de chemises…

  • RUIZ

    Bonjour, Que pensez vous de l’amidon pour l’entretien des vetements avant le repassage (spécialement pour les cols et poignées de chemises)? Merci d’avance.

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Mathieu !

    Tout va dépendre de la chemise en question et des recommandations d’entretien qui sont sur l’étiquette. Mais si c’est une chemise en coton, effectivement, un mauvais pressing (même un pressing correct, à vrai dire) risque de l’user prématurément à cause des produits utilisés. 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    (avec lavage après of course, comme indiqué sur la notice de ce genre de produits)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Raphaël !

    Un coup de détachant type K2R normalement ça suffit 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Marc !

    Il y a quelques différences avec le coton mais rien de très compliqué : ne lave pas tes vêtements trop chaud (30/40° suffisent), ne laisse pas ta machine l’essorer trop fort (800 tours c’est bien, sinon le tissu risque de mal vieillir), pas de sèche-linge, et essaie de le repasser sur l’envers un peu humide ou de vaporiser un peu d’eau dessus, ça t’évitera les faux plis partout. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Daveed !

    Tu n’es pas le seul à avoir ce problème, loin de là ! Personnellement, ce que je fais, c’est que j’évacue tout ce qui risquerait de prendre l’eau autour, et le fais tremper dans le plus grand évier/lavabo qu’il y a chez moi (d’où la partie « limiter les dégâts en virant tout ce qu’il y a autour »). 😉

    Sinon, si tu as une bassine assez grande et un jardin, ça peut être une idée.

    Bien entendu, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour le tissu, et il vaut mieux éviter de trop plier ou froisser le jean quand il est immergé, mais il faut faire avec ce qu’on a. 🙂

    À bientôt,
    Pierre

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Jeff !

    Malheureusement ce n’est pas quelque chose que je vais te conseiller, tout simplement parce que la matière ne va pas se resserrer uniformément (et tu risques d’abîmer les fibres du tissu). :/

  • Benoit – BonneGueule

    Y a deux écoles : l’une va te dire qu’un essorage rapide va étirer le vêtement et le déformer et d’autres que ça le préserve. Perso je suis adepte des essorages lents 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Lucas !

    Hélas, non, ça fait partie de la vie normale d’un pantalon 🙂

    Quelques faits cependant :

    – Les gens (comme moi) dotés de cuisses plutôt épaisses ou musclées les usent bien plus vite car plus de frottements (et parfois même, plus de tension si c’est très fitté)

    – Si tu as les pieds plats, et que tu marches par conséquent ne serais-ce qu’un peu « en canard » ça accentue encore un peu plus l’angle de frottement

    – Comme tu le dis, la sudation a un énorme impact aussi. Mais si tu sues dans tes vêtements, c’est peut-être aussi que tu ne choisis pas les matières appropriées pour la saison…

    – Les matière plus fines sont plus fragiles. Ca paraît tomber sous le sens, mais tu verras la différence entre la durée de vie d’un brut 14 Oz et une toile de jean random achetée en prêt à porter « fast fashion ».

    – Le lin est plus robuste que le coton, qui est plus robuste que la laine, qui est plus robuste que les lainages « précieux » comme le cachemire, l’alpaga… Pour la soie je ne saurais pas dire, je la situerais quelque part entre le lin et le coton.

    Les types de tissages jouent aussi évidemment.

    – De façon moins visible mais belle et bien existante, les matières premières de meilleure qualité ont une durée de vie supérieure (sauf quand on part dans les délires de fibres « ultra méga fines », techniquement de meilleure qualité, mais pas durables). Les divers étapes de fabrication d’une matière (tissage, finissage, traitement) ont un impact aussi.

    Tout ça pour dire : ne sois pas surpris, en achetant deux matières semblablement identiques sur le papier, mais avec une plus haut de gamme que l’autre, si celle-ci dure plus longtemps. Il y a énormément de paramètres qui rentrent en jeu.

    Je ne connais pas la solution que tu me décris, mais je vois mal ce que ça peut changer. Ton patch, soit tu le mets à l’extérieur, et donc c’est visible, et ça revient exactement au même que de faire poser un patch de tissu par un retoucheur.

    Soit tu le mets à l’intérieur, et le tissu frotte quand même à l’extérieur donc ça ne change rien.

  • Nicolò – BonneGueule

    Mauvaise ! Pas bon pour les matières de tes vêtements.

  • You tube

    Salut ! L’assouplissant bonne ou mauvaise idée ?

  • hello,

    Autant que tu veux, évite juste de laver les jeans noirs avec les jeans bleus (si tu en as aussi quelques uns).

    Pour tes pulls, lavage séparé (sinon ils vont prendre la couleur de tes jeans).

    Pour tes chemises, machine à 30° et séchage à plat, tranquillement.

    Très bonne journée,
    Geoffrey

  • Nicolò – BonneGueule

    Bon, si la solution vous paraît viable, pourquoi pas 🙂

  • Aurélien

    Sous votre chemise vichy albiate japan ou en chambray albiate, un t-shirt heattech Uniqlo est vraiment invisible et permet 1) d’être au chaud l’hiver et 2) comme le dit Hervé de laver moins fréquemment ses chemises. Et ça c’est bon pour la planète et pour les chemises !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Dimitri !

    Tous les vêtements blancs finissent par « passer » (plus ou moins vite selon la qualité des cotons utilisés), tu ne peux pas y faire grand chose. Je ne crois pas que le citron y changera quelque chose.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Hich !

    Hé bien il faudrait que je voie la trace et ce qui l’a causée pour te dire.

    Soit c’est de la saleté, et ça s’enlève, soit c’est le cuir qui est abimé, et tu ne peux pas faire grand chose (te lancer dans un cirage complet de la pièce de façon régulière deviendrait laborieux à entretenir)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nikita !

    Hé bien, suspends les à un cintre. Tout simplement.

    Et évite autant que possible les cintres tout fins en métal. Choisis des cintres adaptés au poids et à la structure de la pièce (un cintre en bois de chemise, sur un teddy ou un bombers en coton, c’est pas un problème. Sur un blazer ou un manteau en laine lourd par contre, il te faut un vrai arrondi)

    Et je trouve effectivement qu’il vaut mieux les laisser ouverts. Tout simplement parce que le cintre est en taille unique et peut mettre une tension non nécéssaire si tu fermes les pièces dessus.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Alban !

    Non, c’est une très mauvaise idée de mettre ça en machine !

    Ce genre de pièces c’est pressing only 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Yacine !

    Hé bien tout dépend de ta démarche, et d’à quel point tu veux un délavage rapide et contrasté.

    Mais pour un « non-puriste » c’est un compromis intéressant qui ne le dénaturera pas pour autant.

    Ah non. Tu as raison pour le fait de ne pas en prendre soin durant les ports, mais en revanche il ne faut pas te dire qu’étendre la démarche au lavage va lui donner un aspect plus authentique, au contraire : un lavage random sans précautions particulières, ça transformera ton jean brut en un vulgaire jean lavé tout plat et fade.

    N’oublie pas qu’un lavage est , par définition, fait pour donner un aspect propre et lisse. Il n’y a donc rien de bourrin, de brut ou de workwear dans le programme 40° de ta machine à laver haha 😉

    Si vraiment tu veux être jusqu’au boutiste, ne le lave même pas, ou alors seulement au pressing au bout d’un ou deux ans.

  • Nicolò – BonneGueule

    Est-ce que c’est un pli qui est marqué habituellement quand tu le portes ?

    Si oui, c’est juste qu’il se délave à cet endroit.

    Sinon, problème de lessive !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Quentin !

    Le K2R ça marche bien pour Benoît comme pour moi 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Pour le premier, du baume Renapur devrait suffit.

    Pour le second… Bon courage haha. :p

  • Gael

    Et comment on entretient un blouson en cuir ? De bonne qualité (cuir authentique) et de basse qualité (vernis / surcouche qui craquèle et extrémité des manches qui perdent leur couleur) ?
    Merci !
    Super article hyper concret et synthétique.

  • Nicolò – BonneGueule

    Oui Yann, j’hésite entre trop de lessive et délavage, justement. Pour ça que je lui demande une photo 🙂

  • Yann

    Peut-être trop de lessive ???

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Romain !

    Et tu les laves tous les combien de ports ?

    Tu as des photos de ce dont tu parles ? Ca s’estompe ou ça reste ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Sur un sweat en coton, un lavage en machine peut éventuellement resserrer le tricot là où il s’est détendu, mais à partir du moment où le poids commence à faire se distendre les fils, et que ce sont les fibres mêmes qui s’étirent, pas vraiment.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Luffy !

    Hé bien ce n’est pas fait « pour » le costume très formel à la base, c’est plutôt que ça donne un léger contraste de style intéressant, un peu plus « mode » au costume formel.

    Je prends le temps de le préciser justement parce que dans le cas où tu serais dans un cadre qui t’oblige au port d’une tenue très formelle, ça ne serait pas adapté.

    En revanche, c’est un moyen intéressant de rendre légèrement plus casual un costume plus strict.

  • Nicolò – BonneGueule

    Oui, et non, dans le sens où les cuirs aussi ont besoin d’un entretien par un nettoyeur spécialisé plutôt qu’un entretien à la maison, mais en revanche, le « pressing » standard n’est pas adapté.

  • Nicolò – BonneGueule

    Moui mais au final le liquide marche très bien pour le blanc je trouve.

    Par contre des traces blanches sur des chemises bleues claires suite à l’usage de la poudre, j’en ai vu…

  • Nicolò – BonneGueule

    C’est juste ! Merci 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Non même pas haha, c’est plus que je trouve ça absurde de vouloir porter un maillot de corps à tout prix (tu n’es pas le seul rassure-toi), surtout qu’une bonne chemise ne devrait pas avoir de problème à passer en machine à des températures normales. 🙂

  • Nico

    +1 pour le porte-cravate, c’est a éviter absolument. Le meilleur moyen de ranger ses cravates, c’est de les enrouler.

  • Hervé

    J’évite avec les chemises blanches, mais pour les autres, plus compactes, je dois dire que ça passe bien. Bon je sens que je vais passer pour quelqu’un de sale maintenant 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Hervé !

    Franchement on déconseille cette pratique, parce que ça se remarque sous la chemise, même si le col ne dépasse pas.

    Soit par transparence, soit parce que sous une chemise correctement fittée ça créera du relief…

    D’autant qu’une chemise c’est censé se laver à chaque port de toutes façons. :/

  • Nicolò – BonneGueule

    C’est beau ! Mais ça représente un investissement tout de même 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    C’est bien ce que je pensais : c’est juste une chemise en denim (même si elle va du coup se délaver petit à petit en machine). 🙂

    Le fait qu’elle soit de couleur indigo ne la rend pas brute (toile non lavée et donc qui dégorge). Il y a peut-être des surchemises en denim brut, mais des chemises en denim brut ce serait juste un enfer absolu à l’entretien et ça n’aurait pas grand intérêt je pense : ) (vu que la toile deviendrait une toile lavée dès le premier port)

  • Stellio

    Je faisais pas trop attention à la température avant, j’y veillerai dorénavant. Merci !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Yoann !

    Une chemise en denim brut ? Tu es-sûr que c’en est ?

    Tu as un lien ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Aucune idée ! On dirait presque de la vieille plomberie recyclée…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Romain !

    Exactement !

    Haha non pas sur le sol :p

  • Nicolò – BonneGueule

    Chouette, merci Zanadoo 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    A usage répété oui, mais vu la fréquence de lavage d’un brut, ça va…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Zanadoo !

    Oui, mais risque d’abimer la matière et sa couleur. (Je trouve que partir sur du K2R c’est moins dangereux)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nicolas !

    Hé bien, nous ne sommes pas d’accord ^^

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nico !

    Pas de poudre, ça a tendance à laisser de belles traces blanches sur tes vêtements.

    Personnellement j’achète les packs de lessive liquide encapsulée dans des monodoses de plastique biodégradable 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    … Mais derrière tu as un peu l’odeur du vinaigre haha. (Qui part à l’air libre ceci dit)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Julien !

    C’est potentiellement assez fragile. Fie toi à l’étiquette d’entretien et n’y déroge pas 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Stellio !

    Oui enfin ça c’est toutes les laines, sur lesquelles je recommanderais même franchement un lavage à la main, à l’eau tiède 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nicolas !

    Oui, surtout s’il est assez lourd et que le tricot (car un sweat est un tricot en fait !) est un peu lâche.

    Et c’est pire sur les cintres très fins ou en métal.

  • Nicolò – BonneGueule

    Helo Greg !

    Rien du tout, à part accepter qu’un bon fit n’implique pas forcément une absence totale de plis 😉

    Pas d’overthinking ! (Si c’étaient de vrais plis problématiques tu ne dirais pas qu’ils sont assez légers)

    https://www.bonnegueule.fr/overthink-ou-sarreter/

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Ould !

    Le moins fréquemment possible (sur certains jeans bruts il est même possible de ne le faire qu’une ou deux fois par an honnêtement), et uniquement à la main dans l’eau froide, avec de la lessive pour linge sombre (et sans frotter, il s’agit de conserver au mieux les pigments de la toile)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Théo !

    C’est normal, attends juste que ça sèche.

    Les écharpes en général c’est pressing seulement donc je te conseille la patience 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Antoine !

    A vrai dire, selon comment toi tu transpires et si tu « salis » réellement la pièce ou non, il est possible de ne pratiquement pas laver tes mailles en laines diverses et variées, ou assez exceptionnellement du moins. C’est encore plus vrai pour le mérinos.

    Moi ma règle c’est : tant que ça ne sent pas, et que ce n’est pas sali, je ne les lave pas, tout simplement.

    Et lorsqu’elles sentent un peu la transpiration, essaye de les poser sur le chauffage pour une heure, tu verras qu’il ne restera probablement plus rien 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Gotote !

    Attention aux « porte-cravattes / ceintures » parce que ce sont des pièces qui peuvent ne pas trop aimer la gravité (cuir de la ceinture qui se détend, cravate qui se tire si elle a une matière assez lourde mais très souple…)

    Pour les plis je pense que c’est surtout du au fait que le cintre en bois ait un peu plus de support et de corps que le cintre en plastique plat 🙂

    Pour les tee en coton normaux, NORMALEMENT ça va sur un cintre sans problème, mais j’en ai déjà vu dans des jerseys vraiment très lourds qui le supportaient mal. Juge au cas par cas donc.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Mathieu !

    Arf, ça c’est pas normal… 🙁

  • Hello,

    Selon moi, pas la peine quand tu achètes de la qualité et que tu évites de laver ta nouvelle chemise blanche avec ton nouveau pull rouge.

    Donc non de mon côté.

    Très bonne journée,
    Geoffrey

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Gogote !

    C’est parce que c’est comme pour les embauchoirs : y’a vraiment pas grand chose à savoir.

    Les cintres fins sont ok pour les chemises, les tee et les petites mailles. (que tu peux aussi plier).

    Les cintres avec des arrondis aux épaules sont pour les manteaux, blazers, vestes, blousons.

    Effectivement c’est mieux de ne pas les fermer pour ne pas créer des tensions.

    Et la grosse maille, jamais sur un cintre !

    Enfin, évite tout ce qu’il a l’air d’avoir une forme un peu trop anguleuse et qui risquerait de s’agripper ou de créer un trou. C’est aussi bête que ça 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Mathieu !

    On se faisait justement la remarque hier, je pense qu’on en fera un 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Seb !

    C’est une recherche que nous n’avons pas encore vraiment mené à bien, et je faisais justement la remarque au pôle éditorial en lisant ton commentaire !

    Pour le moment nous allons au pressing Sequoia du 9ème (on essaye de privilégier les pressings naturels / bio, qu’on peut présumer moins agressifs sur le textile en plus d’être écologiques), et nous sommes satisfaits de leurs services.

  • Rafik – BonneGueule

    A ton service !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Teddy !

    Du vinaigre blanc, (transparent donc). Ca aide à fixer les pigments pour éviter que ton jean perde trop de couleur !

  • Euxane – BonneGueule

    Hello Thomas,

    Ne te prends pas trop la tête non plus, il ne faut pas de matériel ultra-spécialisé ! Une planche à repasser et une bonne centrale vapeur font très bien l’affaire 🙂 Et si tu as besoin d’aller vite tu peux aussi opter pour un steamer ! Mais sincèrement, tu n’as pas besoin de plus ! 🙂

    Pour le jean, tu peux le mettre dans l’évier mais évite de le plier ! Mets-le plutôt en « boule », enroulé sur lui-même, pour éviter qu’il marque.

  • Luca – BonneGueule.fr

    Le jean blanc peut se passer en machine (moi c’est ce que je fais) et ça n’a jamais abimé la pièce. Tout dépend des conseils d’entretien de la marque concerné.

    Tu n’auras jamais un rendu parfait en tout cas sur le blanc, il faut le laisser vivre 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Tout à fait !

    Pour le lavage à l’envers, c’est ce qu’on m’a conseillé également, mais je n’ai jamais senti la moindre différence…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Raphaël !

    Personnellement je n’ai jamais essayé et n’en ai jamais eu besoin 🙂

    Le lavage séparé c’est pas utile si les teintures sont bien fixées et que tu utilises des programmes assez doux (pas + de 30°)

    En revanche si tu montes en température OU que tu as des pièces avec une teinture assez instable (des trucs cheap, mais pas que. Les pièces bien workwear faites pour se patiner aussi, par exemple)

    Les adoucissants on en utilise pas. Ca ne remplace pas le fait d’avoir une bonne matière et ça peut même l’abimer dans le temps.

    Pour les lessives moi je n’ai pas de problème avec les lessives industrielles de supermarché. Par contre j’utilise uniquement les liquides ou les « billes » / capsules. Tout ce qui est en poudre a de bonnes chances de laisser des traces.

  • Nicolò – BonneGueule

    Normalement oui 🙂

    Si tu le demandes en tout cas, c’est sûr qu’ils peuvent !

  • Luca – BonneGueule.fr

    Alors on peut mais il faut faire très attention. Il faut le repasser avec un chiffon un peu humide, bien appuyer avec le fer et surtout, pas de vapeur !

  • Luca – BonneGueule.fr

    Je ne conseillerais pas une longueur mais plutôt une largeur. Privilégie une largeur de cintre important pour qu’elle se rapproche de celle de l’épaule.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Simon !

    Honnêtement on a jamais fait le test je ne sais pas trop si ces produits sont agressifs pour le textile ou non :/

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Melvyn !

    C’est la laine, ne t’en fait pas, ça va passer quand ça aura bien séché 🙂

  • Mathieu

    Merci !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Mathieu !

    On te recommande ça 🙂

    http://www.sequoiapressing.fr/

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Fgrosso !

    C’est une recommandation pour leur produit à eux, c’est peut-être dû à une particularité dans le tissu qu’ils emploient (ou à une absence de lavage industriel)

    Dans tous les cas, ça ne s’applique pas à l’ensemble des vestes en coton 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Fgrosso !

    Hé bien… Non. 🙂
    Pourquoi pensais-tu ça ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Mask !

    A vrai dire ça dépend avant tout des déos que tu utilises, et d’à quel point tu transpires, je suppose, mais on es pas experts sur le sujet. :/

    Je peux juste te dire que moi j’ai un déo en stick, et j’ai jamais eu de problèmes de traces blanches. (Et il n’a pas de propriétés spéciales anti-sueur ou anti traces, c’est juste un déo Hermès qui va avec le parfum…)

  • maskk

    merci à toi Geoffrey pour ces conseils

  • hello Max,

    Ça dépend parfois des types de sueur chez certaines personnes.
    Je te conseille éventuellement de passer sur des choses plus naturelles.

    Tu peux peut-être essayer des choses chez Aesop, ou ce genre de produits :
    http://www.lanaika.com/fr/corps/soin-du-corps/deodorant/deodorant-naturel-en-pot-sans-parfum-schmidts.html?LGWCODE=558;101951;1938&gclid=CjwKEAjwrOO3BRCX55-L9_WojHoSJAAPxcSPVMoOTr_SX8SzODeaFN8GwW0RXCwAhJpjb62B3ZiI8hoCOvjw_wcB

    Ou bien tenter de le faire toi-même avec des choses naturelles, on trouve pas mal de tutos sur le Net :
    http://transpiration.ooreka.fr/comprendre/deodorant-naturel

    Bonne soirée,
    Geoffrey

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nicolas !

    Je ne vois pas trop ce que tu peux faire.

    Les traces blanches c’est soit de la lessive qui reste (et donc normalement avec de l’eau ou un lavage avec une lessive liquide au lieu d’en poudre ou en tablette), soit de la teinture qui est partie pour une raison X.
    (Et là tu ne peux pas faire grand chose.)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Stephane !

    Tu sais il n’y a pas que la matière mais aussi le tissage qui peuvent influencer le lavage ! Et puis d’un modèle à l’autre le traitement peut ne pas être le même.

    Normalement tous les pulls ça se lave à la main uniquement, sauf si l’étiquette te dit le contraire.
    Vraiment, pour l’entretien des vêtements il ne faut pas jouer les super héros et il faut suivre à la lettre ce que t’indiquent les instructions. Parce qu’au moins si là tu as un problème tu peux réclamer un remboursement ou un échange 🙂

    Pour le coup je ne vois pas trop comment tu peux rattraper ça…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Tedded !

    Franchement un lavage à la main deux fois par saison ça suffit, tant que tu ne fais pas de course à pied avec 🙂
    Les laines ont l’avantage de retenir très peu les bactéries et de bien évacuer la transpi.

    Pour éviter que ça s’étire, plie tes mailles à plat dans ton placard, et ne les mets pas sur des cintres 🙂

  • Rafik – BonneGueule

    Hello Tedded,

    Un port = une journée 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    A l’endroit partout, j’ai eu aucun problème en faisant comme ça.

  • Noar

    Merci Benoit!
    Et pour le repassage: à l’endroit ou à l’envers (pantalon, jeans, chemise, tshirt, …)?

  • Fremont

    Merci Benoît. J’avais tout faux, je n’ai pas constaté de déformations sur mes vêtements, peut être me suis je habitué. Je vais corriger le tir . Merci et continuez comme ça!

  • Benoit – BonneGueule

    Veste et blazers : il faut toujours les déboutonner ! Pour les cardigans, pas de cintres, il faut les plier (boutonnés ou pas, ça change rien) et les poser à plat 😉

  • Benoit – BonneGueule

    C’est comme un chino, tu peux le laver à la même fréquence !

  • Benoit – BonneGueule

    Chemises : 1 ou 2 port
    Chino : après 5 ports
    Jean : une fois par an
    tee-shirt : après 1 port
    Mailles : 3 ou 4 fois par an

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Pierre !

    Dans ce cas je pense juste qu’il faut bien le repasser.
    Mais tu sais les plis ça arrive et c’est de l’ordre de l’impossible de porter un vêtement dans le temps sans qu’aucun signe d’usure ne persiste.

    J’ai regardé ta photo de plus près et ça ne me paraît pas dramatique…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Pierre !

    On a pas d’adresse en particulier, mais bon la plupart des pressings font généralement l’affaire 🙂

    Pour ce qui est des plis, essaye de voir s’ils ont une solution au pressing, mais ça ne m’étonnerait pas que ce soit simplement dû à la qualité du montage. Ou bien la matière prend simplement beaucoup les plis lorsqu’il y a tension, et tu le portes trop étroit. (Ca m’est arrivé sur un manteau aussi et il n’y a pas grand chose à faire malheureusement.)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Oliv !

    Pas si tu le laves comme indiqué dans les instructions : laisse le reposer dans un bain d’eau tiède avec un bouchon de lessive, et c’est parti ! Amplement suffisant, crois mois 😉

  • Benoit – BonneGueule

    Un jean se lave quasiment pas. Tu as juste à l’amener à la retouche neuf, à l’essayage, et c’est tout !

  • Oliv

    Salut !
    Pour un jean selvedge trop long, il vaut mieux pour l’ourlet :
    – le porter longtemps avant le premier lavage pour avoir un beau délavage
    mais au risque d’avoir des plis marqués qui ne seront plus à la bonne longueur une fois le premier lavage effectué ?
    – le laver rapidement pour aller le faire retoucher ?

  • Benoit – BonneGueule

    On fait les deux ! Et ça ne change rien au final 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Après c’est une solution « douce ». Si ça ne marche pas il faudra effectivement aller au pressing 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Théo !

    Avant de tenter le pressing essaye de mener une petite guerre thermique :

    Une journée entière sur le chauffage (Sec hein, pas besoin de le mouiller), puis 24h au congélo dans un sac plastique bien fermé.

    Le chauffage devrait évacuer ce qu’il peut rester de transpiration et le froid devrait tuer une partie de la « vie microbienne » qui peut persister, en général responsable des odeurs 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Lavage à la main ! Si tu as la foi, tu peux tenter le lavage à froid en délicat !

  • Arma Fantasy

    bonjour, j’ai un pull en laine extrafine, vous me conseilliez de le laver comment sans trop galérer ? 🙂

  • Luca – BonneGueule.fr

    Hello Théo, tu peux tapoter la zone blanche avec un coton imbibé de javel diluée. Après ça, je ne vois plus d’autre solution…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Pierre Charles !

    Je suppose que c’est pour enlever un éventuel excès de teinture dans la toile. Je ne sais pas si c’est vraiment nécessaire mais ils doivent le demander par précaution (toutes les toiles ne se comportent pas de la même façon.)

    Mais tu sais, si tu gardes une fréquence de lavage raisonnable, avec le bon programme, tu n’as pas vraiment de raison de ne pas mettre ton chino dockers en machine.
    Au bout d’un certain temps de port régulier, si tu ne le laves qu’au pressing, tu auras payé le prix de ton chino en pressing…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Tanguy.

    Malheureusement, à part essayer de le laver à nouveau avec une lessive normale, je ne vois pas trop quoi te recommander… :/

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Xpucto

    D’où tiens tu cette information ? Ca me semble un peu farfelu, pour être honnête, et pas forcément très utile.

    Cela dit, il y a de plus en plus de pressings « écolos » qui ouvrent, donc regarde aux alentours de chez toi.

  • xpucto

    Bonjour,

    Lorsqu’on achète un vêtement, il est dit de toujtours le laver afin de
    se débarrasser des produits chimiques qui ont probablement participé à
    sa confection. Qu’en est-il des vêtements qui ne se nettoient qu’à sec?
    Je viens d’acheter des pantalons qui ne se nettoient qu’à sec et je me
    dis que là-bas ils utilisent aussi des produits chimiques… est-on donc
    condamner aux produits nocifs lorsqu’on achète ce type de vêtements?

    Merci pour l’article.

    Christophe

  • ConstanceBG

    Bonjour Gaetan,
    C’est noté, merci de ton retour.
    La prochaine fois, n’hésite pas à nous poser la question avant si tu as un doute sur une question d’entretien 🙂
    Bonne journée

  • ThibaultBG

    Hello Elliot, pour l’entretien tu peux continuer avec la crême universelle (Saphir,Grison, Famaco) c’est prévu pour ça et ça ne laisse pas le cuir gras 🙂

  • Salut Serge,

    c’est effectivement une question de compromis entre : le coût pour se payer un bon pressing, le risque sur les chemises, et l’embêtement que ça représente de le faire soit-même… Toi seul pourra juger.

    bonne soirée,
    Geoffrey

  • Hello,

    Pour ce pauvre jean, sa seule chance de salut sera un petit voyage porte d’Italie :
    https://www.bonnegueule.fr/test-repair-jeans-la-seconde-vie-du-denim/

    Quelle que soit la toile, c’est quelque chose auquel tu devrais faire face quand tu fais du vélo.

    La seule solution, c’est de passer sur des pantalons plus techniques, comme ceux de Outlier.

    Bonnes fêtes de fin d’année,
    Geoffrey

  • goromba

    Salut Bg!

    Je souhaiterais me faire pardonner et sauver mon jean Louis (renhsen) que j’ai maltraité tout l’automne sur une selle de vélib mal essuyée.
    Lui et moi on s’aime beaucoup, mais j’ai peur de l’avoir condamné aux chiffons.
    Puis-je réparer un jean maintenant troué à l’entrejambe en plusieurs endroits ? (déchirures de la toile, pas très longues, mais plusieurs)
    Sinon, comment éviter ou retarder le plus possible ce problème à l’avenir ?

  • BenoitBG

    Bonne question, je pense que les faire tremper un à un est moins risqué !

  • RafikBG

    La forme de la boucle peut également jouer, tu as raison Léa !

  • Hannicus

    Merci beaucoup!

  • RafikBG

    Salut Hannicus,

    Le mieux est d’utiliser des pinces à linge, mais de les accrocher par le bas à l’étendoir 🙂

  • RemiBG

    Ma foi, cela dépasse un peu mes compétences. Ce truc m’a l’air de tenir le coup : http://www.amazon.fr/lavage-spécialement-linges-sesibles-qualité/dp/B0080JD19A

  • Yoann

    Merci !

  • hello Yoann,

    Simplement en les pliant. Ce sont des vêtements du quotidien, avec des origines workwear et militaires, inutile d’en prendre trop soin quant à leur rangement.

    Bonne journée,
    Geoffrey

  • Yoann

    Salut,
    Je voulais vous demander, quelle est la meilleure façon de stocker mes jeans et chinos ?
    Merci

  • BenoitBG

    Hello, niveau chemise, n’importe quel cintre fait l’affaire, vraiment. Si tu veux vraiment du cintre de compet, tu as les cintres Hanger Project.
    Pour les jeans et pantalons, c’est pas ce que je recommanderai, d’autant plus que ça peut provoquer des plis. Mais bon, si tu n’as pas d’autres solutions, ça fait très bien l’affaire.
    Concernant les mailles : jamais de cintres par contre, ça les déforme ! De même pour les sweats.

  • KévinBG

    Hello Pierre,

    A mon avis, c’est pareil. Mais privilégie le cordon si cela t’effraye :).

  • Pierre

    Bonjour,

    une petite question sur les filets de lavage. Est-ce correct de penser qu’un filet qui se ferme avec cordon abimera moins le linge qu’un filet qui se ferme avec une petite fermeture éclaire ?

    C’est dans l’optique de mettre 2 à 3 petits (35 par 20) filets de lavage dans une seule machine.

    Ca serait bête d’abimer son linge alors qu’au départ l’intention était tout autre :).

  • Tony

    Salut Kévin, ça marche merci de ta réponse!

  • KévinBG

    Hello Tony,

    L’idéal serait que tu vois directement avec eux ! Ils s’y connaissent et sauront faire leur travail mieux que nous :).

  • JonathanBG

    L’étendoir reste le top ! 😉

  • Mony Mambo

    Pour le séchage de mes jean’s et chino, il faut les mettre sur un étendoir ou un cintre ? 🙂

  • BenoitBG

    Laver plusieurs fois par an une chemise, ça me paraît pas très propre. Oui, il faut la laver après un ou deux ports.

  • Jack

    Vous ne parlez pas de la fréquence de lavage d’une chemise. Doit-on les laver après chaque ou deux utilisations ? Ou seulement plusieurs fois par an ?
    Merci

  • C’est effectivement préférable d’avoir des cintres avec une surface plus large. The Hanger Project fait des trucs vraiment très bien si tu veux investir à ce niveau là (distribués par Valmour en France)

  • awebster

    Bonjour,

    Quelle type de cintre est le plus approprié pour les chemises? J’utilise des cintres en plastique peu épaisse (comme ça http://markmaynard.com/media/hanger.jpg) mais je me demande si des cintres en bois ne seraient pas mieux…

    Merci

  • Steph

    Thx =)

  • JonathanBG

    Hello ! Je viens de voir passer ta commande. 😀

    – Tu peux les faire tremper en même temps, devrait pas y avoir de souci.

    – Le vinaigre reste optionnel. Le savon (pas beaucoup) fonctionne pas mal aussi pour dégorger un peu la teinture.

    – Repassage d’un jean : TOUJOURS retourné. 😉

    Jonathan

  • Steph

    Hello !

    J’ai deux selvedge neuf (un Uniqlo et le BG-1.1 qui va arriver 🙂 ) .

    Mes questions :

    – peut-on les faire tremper en même temps ou l’un après l’autre?
    – le bouchon de vinaigre ne risque t’il pas de fixer la couleur? Devrais-je le faire tremper sans ce bouchon?
    – Au niveau du repassage une fois sec, repassage avec jeans retourné je suppose?

    Merci de vos réponses

  • RafikBG

    Hello Jean,

    Effectivement, obtenir un tel délavage aussi rapidement est surprenant ! Je ne pense pas qu’il s’agisse d’un souci par rapport au jean en soi, mais le pressing a généralement pour effet de fixer la couleur.

    Cependant, j’ai trouvé quelques témoignages similaires au tien. Peut-être cela dépend-il des solvants utilisés.. Navré de ne pouvoir t’apporter plus de renseignements 🙁

  • Koko

    Salut 🙂

    J’aimerais avoir des précision sur le délavage des jeans bruts gris.
    J’avais un Unbranded indigo avec un délavage qui c’est fait très progressivement dans le temps.

    Puis j’ai acheté le même modèle en gris. Je l’ai porté un moins avec très peu de ports et sans lavages ni traitements.
    Je l’ai dépose au pressing pour un nettoyage à sec, à ce moment le jean n’avait presque aucunes traces de délavage.

    Quand je l’ai récupéré des traces de délavage étaient présentes.
    J’ai accusé le pressing de l’avoir lavé à l’eau mais on m’a assuré, après 15 minutes de discutions mouvementées que ce n’était pas le cas.

    Est-ce qu’un nettoyage à sec peu révéler de nouvelles traces de délavages ?
    Est-ce que un jean brut gris se délavage plus facilement ?
    Est-ce lié aux produits Unbranded ?

    Merci de m’éclairer,
    Jean

  • Jonathan Theng

    Etendoir à linge quand tu fais sécher tes chemises.

    Une fois qu’elles sont sèches, tu peux les repasser et les places sur des cintres pour qu’elles gardent bien leurs formes et limiter les plis ! 😉

    Jon’
    http://thumbs.dreamstime.com/z/drying-lingerie-womens-panties-bra-hanging-clotheshorse-31506427.jpg

  • Pol But

    Hello Geoffrey,

    je pensais justement qu’étendre les chemises sur un cintre était une bonne pratique.

    Que préconisez-vous à la place?

    Merci.

    P.

  • Jonathan Theng

    Salut,

    Personne ne sait vraiment d’où ça vient, on pense que ça a peut-être un lien avec la qualité du tissu qui se fatigue et s’abîme après de nombreux ports.

    Jonathan

  • Koko

    Salut !

    J’importe un sujet déjà discuté sur internet mais resté sans réponse :
    D’où vient et comment prévenir l’apparition du petit trou au niveau du nombril sur le tshirt en coton ?
    J’ai ce problème sur la moitié de mes tshirts alors qu’ils ont tous moins d’un an.

  • RafikSenouci

    Hello,

    Je comprends ton inquiétude, mais il arrive que les jeans bruts dégorgent peu ; tout ceci devrait s’estomper avec le temps 🙂

    Pour aller plus loin, tu trouveras plus d’infos dans cet article :
    https://www.bonnegueule.fr/le-guide-lentretien-des-vetements-prenez-soin-de-votre-seconde-peau/

  • Bibigofe

    Bonjour bonne gueule.
    Petite question concernant le jean.
    Je me suis récemment acheté mon premier brut digne de ce nom : un weird guy de NF mais je vis actuellement le cauchemar de l’indigo qui déteint sur mes Sawa blanches après quelques jours de ports (pourtant je l’ai tremper dans une bassine d’eau chaude avant). Je ne sais pas quoi faire. C’est limite si je regrette de l’avoir acheter malgré la coupe magnifique.
    Faut il que je le trempe et l’essor encore et encore jusqu’à ce qu’il ne dégorge plus du tout?
    Où faut-il que j’ajoute du vinaigre blanc ou du sel mais ça risque pas de foutre en l’ai toutes mes ambitions de délavages?
    Aidez moi SVP !

  • non, c’est fait pour (par contre il ne faut pas les faire sècher sur cintre)

  • Koala

    Les chemises ne se déforment pas sur cintre? J’en ai toujours eu peur!

  • hello,
    c’est comme tu veux
    moi j’aime bien sur cintre, il y a moins de plis

  • Olivier Volpei

    Bonjour et merci pour ce guide…
    J’avais juste une petite question. Quelle est la meilleure façon de ranger ses chemises? Pliées ou sur cintre???
    Merci d’avance

  • BenoitBG

    Non ça ne fait rien, ne t’inquiète pas !

  • Quentin Sastre

    Salut ! Ma mère utilise une lessive faîte maison à base de savon de Marseille. Pensez vous que ça puisse abîmer une chemise ou la ternir?

  • Teugos

    Merci 🙂

  • hello,

    il faut regarder la régularité des fils : si des fils sont plus épais que d’autres, alors ils délaveront plus vite et les trainées blanches apparaitront.

    bonne soirée,
    Geoffrey

  • Teugos

    Salut Geoffrey,

    Est-ce que tu pourrais aussi me donner l’astuce, stp ? ^^

  • hello,

    ça me parait très bien l’essorage à la main au lieu du sèche-linge, au contraire. Après, c’est sûr qu’il ne faut pas trop y aller comme un bourin 🙂

    si c’est la mini-machine qui te pose problème, à part te dire de passer sur du lavage à main ou de changer de machine (si tu constates des dégats), je ne sais pas trop quoi te dire.

    Bonne journée,
    Geoffrey

  • Koko

    Salut !

    Actuellement je lave mes vêtements avec une mini machine à laver (type camping) donc sans essorage.
    J’essore mes vêtements à la main (en effectuant une torsion).

    Je crains que mes tshirts subissent de sacrés dégâts, que puis-je faire ?

  • salut JB,
    je te conseille d’attendre le plus possible ! sauf si le jean bave trop de bleu et que ça t’embête dans le cas où tu portes des sneakers blanches par exemple

  • JB

    Bonsoir,
    Lors de l’achat d’un selvedge, préconisez-vous un premier rinçage avec vinaigre pour fixer la couleur ? ou faut-il attendre le premier lavage (soit plusieurs mois) ?
    Merci.

  • BenoitBG

    Non, les pantalons en laine, c’est assez risqué, emmène les au pressing (mais un pantalon en laine, tu n’a pas besoin de le laver plus d’une fois par mois, voire moins)

  • Tobert

    Même quand c’est marquer de clairement pas le laver à l’eau ? Pantalon de chez melinda Gloss, Pour le type de savon n’importe ou du savon de Marseille ? merci en tout cas pour les combine.

  • brosse,
    et eau froide savonneuse + sèchage à plat quand il est vraiment crade

  • Tobert

    Bonsoir, pour les pantalon en laine ? j’ai certaine chose en laine y’a marquer clairement pas d’eau sur l’étiquette, des solution ? vue que le pressing abime le vêtement.

  • je trouve pas ça nécessaire perso…

  • Florian

    Bonsoir !
    Je voulais savoir ce que vous pensez de l’adoucissant, faut-il en mettre ou non ?
    Merci !

  • oui, je t’envoie ça par mail

  • Agrippa LUCIUS

    Merci Geoffrey,
    mauvaise nouvelle oui, je me suis fait arnaquer car le prix, même si ce n’est pas du haut de gamme, laisse au moins espèrer que le vêtement ne se dégradera pas de lui-même au premier lavage. Ah ça m’énerve quand même (surtout par Jack and Jones qui me plaisait bien).
    Auriez-vous SVP une méthode pour détecter ce genre de pantalons qui s’abimeront pas des lignes délavées ?
    Merci par avance.
    Cordialement

  • Ça apparait selon chez certaines personnes et pas chez d’autres. Souvent c’est une réaction avec une flore des aisselles ou une transpiration particulière et le pigment de la coloration. La seule solution c’est de limiter la transpiration ou de la réguler avec un produit adapté.

  • Salut,

    Je suis désolé mais elles ne disparaitrons pas : ce ne sont pas des lignes de couleur, mais des zones délavées. C’est caractéristique des toiles de mauvaises qualité : le pigment se fait vite la malle sur les fils les plus gros du jean, qui décolorent en priorité à cause des frottements.

    Désolé pour la mauvaise nouvelle,
    Geoffrey

  • Agrippa LUCIUS

    Bonsoir,

    j’ai un problème avec les jeans,
    exactemet j’ai un jean noir Jules et un jean bleu Jack&Jones,
    malheureusement après le premier lavage (machine) si je me rappelle bien, des lignes blanches longues et en tout sens sont apparues.
    Quelque soit le produit de nettoyage utilisé (y compris le vinaigre d’alcool) je n’arrive pas à les ôter. Je les lave pourtant à 40 °C ou 30 °C, retournés, en mode délicat, avec essorage réduit. Mon entourage n’a aucune solution (et a les mêmes problèmes).
    Je suis à court d’idée.
    SVP sauriez-vous comment supprimer ces lignes blanches ?
    Merci par avance.
    Cordialement

  • Agrippa LUCIUS

    Bonsoir Abdel,
    j’ai eu ce problème sur plusieurs t-shirts et chemises,
    j’ai pu en récupérer certains en mettant une tablette de lave-vaisselle au milieu du linge puis en lançant un cycle traditionnel sans lessive ni autre produit.
    Les aisselles étaient semi-rigides ! Ca s’est arrangé après 2 ou 3 lavages comme ci-dessus. Mes vêtements étaient fichus ou presque, je n’avais donc rien à perdre même si c’était des vêtements bas voire très bas de gamme (ils coûtent quand même …).
    Tremper dans le vinaigre d’alcool n’avait rien amélioré. Du savon noir appliqué avant lave-linge non plus.
    Ensuite j’ai changé de d’anti-transpirant. Je suis satisfait de la bille « Dove Natural Touch aux minéraux de la mer morte » et de la « Sanex Men Natur Protect » bien qu’elle soit sans sel d’aluminium. Pour des lendemains prévus « extrêmes », je me serre du détranspirant « Driclor détranspirant » en pharmacie. C’est plein de sel d’aluminium je sais et c’est a priori toxique mais je n’ai pas trouvé mieux. Je teste en ce moment la pierre d’alum brute, je suis agréablement étonné.
    Cordialement

  • BenoitBG

    Non, le but est qu’il se délave de la plus belle manière possible (le lavage en machine balaye complètement les nuances de couleurs qui apparaissent peu à peu en délavage naturel).

  • vincent

    J’ai une question.On dit souvent que le jean brut se délave et doit se laver rarement et selon un processus spécifique. Le but est-il de garder le « brut » du jean, ou juste de faire un lavage « hygiénique »?( et donc sans chercher à conserver la couleur, bien au contraire)

  • Effectivement le prix est tout sauf un gage de qualité. Et les marques que tu cites ne sont pas exemplaires.

    A contrario un prix bas est un gage de non-qualité pour des matières qui demandent des savoir-faire précis comme le jean, la maille ou la laine.

    Pour des chemises c’est encore différent, car si les écarts entre prix se retrouvent moins sur la qualité, on a tout de même des techniques de confection bien précises qui allongent la durée de vie de la chemise (comprendre : le temps où elle reste belle).

    Bonne soirée,
    Geoffrey

  • Je ne suis vraiment pas convaincu qu’il existe des qualité de tissus en fonction du niveau de gamme du vêtement ou de la marque. Tu peux banquer 180€ pour une chemise lagarfeld ou boss c’est quand même pourrit, made in pays asiatique comme celio ou brice.
    Aujourd’hui je cherche plus de la qualité pur que « ça dure », je sais qu’une chemise c’est 20 lavage ou 1 an maxi et poubelle.

  • BenoitBG

    Les plier ! Sur cintre ça les déforme !

  • BenoitBG

    Tout à fait !

  • rob

     En fait j’ai peur d’abîmer le tissu, comme c’est un coton un peu spécial.

    J’peux utiliser le K2r avant lavage que vous proposez ?

  • Visiteur

    Salut geoffrey, les t-shirt pour les ranger il faut imperativement les plier ou on peut les mettre sur cintre ? 🙂 

  • as-tu essayé les détachants ?

  • rob

    Bonjour !
    Question:
    J’ai des taches jaunes aux aisselles de mon T-shirt (BGLY-01, vous devez connaître ce modèle… ).

    Comment nettoyer ? ça ne part pas à la machine

    Merci 🙂

  • Pour le lavage du jean, je ne connaissais pas l’astuce du bouchon de vinaigre. Prochain lavage je tente… 

  • fdm92

    Costume maximum 2/3 fois par an ? Cela signifie que pour aller bosser tous les jours, 45 semaines par an, il faut… 15 à 22 costumes  en en changeant toutes les semaines en moyenne ? Pas dans mes moyens… Mais je témoigne qu’en mettant au pressing mes costumes en laine une à deux fois par mois, ils ne semblent pas spécialement abîmés (en fait, ils sont démodés bien avant d’être abîmés).

  • marche moins bien sur les cactus

  • serge

     Gros souci en effet
    j ai tout essayer, K2R et tutti quanti
    En fait, faut frotter, frotter, frotter au savon de Marseille après avoir mis à tremper
    Ma mère me disait que dans le temps lol les femmes mettaient le linge ainsi jauni à sécher sur l’herbe car la végétation « boit » ce genre de tâches et autres jaunissures
    c ‘est vrai

    Tu peux toujours essayer de poser tes tee shirts sur tes plantes d’appartement;-)
    Je plaisante à peine

  • serge

     attention, ai lu qu’après une soixantaine de lavage en machine la fibre coton des chemises est passablement brisée
    Cela donne, j ai vérifié, des chemises toute molle, sans aucune tenue
    Ca peut ne pas poser de souci pour des chemises bas de gamme
    mais un peu plus quand on s’offre une belle chemise griffée
    Perso, dans ce dernier cas, je les mets à tremper en bassine
    et je lave juste col et poignets
    Evidemment, ceux qui portent leur chemise à même la peau , sans tee shirt ou marcel dessous ;-)devront frictionner davantage sous les aisselles, ce qui est une vraie corvée
    lol

  • bonne astuce, tu veux bien être ma grand-mère 😉 ?

  • Pierre-Adrien B.

    Pour les cols de chemises, un peu de savon de marseille avant de la mettre en machine fonctionne également très bien. C’est ce que je fais lorsque j’ai vraiment besoin de les reprendre, l’été par exemple.

  • salut Etienne,

    essaye de nettoyer avec un chiffon, de l’eau et du savon ou du détachant.

    si ça ne fonctionne pas, tu peux tenter le pressing de la madeleine (ce serait bête qu’on te flingue la bête ailleurs)

    bonne chance,
    Geoffrey

  • Etienne

    Merci Benoît pour ce précieux article !!!

    Quel pressing me conseil tu pour laver une Moncler ( plumes d’oies , polyamide/ nylon de couleur vert olive ?) Dois je essayer de la nettoyer moi-meme pour éviter une catastrophe ou dois-je la laisser ( sans pleurer ) dans un pressing/teinturier ?

    Merci d’avance !!

  • tu m’en apprends une belle ! j’irai l’acheter demain 😀 on passe aussi sur la radio BFM semaine prochaine, c’est toujours marrant.

  • oh pardon 🙂 ça dépend du poids de la maille. Mais dans la mesure où ça ne se froisse pas, autant la plier avec les tee-shirts.

  • Morgan

    Je voulais dire en rangement dans la garde-robe ? 🙂

  • serge

     au fait, bravo pour la mention de votre blog dans les pages du Figaro Madame Special Homme de ce WK;-)

  • parfois certaines personnes ont des peaux qui réagissent mal avec des produits déodorants donnés

    je te conseille de changer de déo (à bille?) ou de tester la pierre d’alun ou d’autres choses plus naturelles.

    quand il fait une température normale, tu n’as pas non plus forcément besoin de déo

    à bientôt,
    Geoffrey

  • hélas non, sauf si tu veux transformer ton pull en tunique 😉 le poids de l’eau détendra la maille et quand le pull sèchera, il gardera sa forme allongée

  • salut Stéphane,

    JAMAIS de jean en machine, tu vas bousiller les reflets de la toile et le délavage naturel. D’autant plus dommage qu’on parle-là de jeans très haut-de-gamme !

    A la main, dans la baignoire, à température ambiante. Eventuellement avec un peu de savon ou de sel dans l’eau pour que la couleur reste fixée…

    A bientôt,
    Geoffrey

  • on est d’accord !
    fraiche, tiède, même idée. L’important c’est d’éviter de cramer la laine (ça n’arrivera pas si la température est supportable quand on trempe la main dedans), mais il faut quand même un poil de température pour que le shampoing agisse.

    jamais eu de soucis non plus 🙂

  • salut Pierre,

    ça dépend de ton besoin, si c’est pour un détachage de l’extrème, il y a le pressing de la Madeleine, ou Parfait, Eleve de Pouyanne. Mais pour un usage régulier les tarifs sont prohibitifs.

    Je crois que la seule façon c’est d’en tester plusieurs. En évitant les chaines et les trucs qui font trop « laverie automatique ». Tu peux aussi tester un peu les gens en question en leur posant des questions d’ordre général sur l’entretien des costumes en laine, histoire de voir s’ils connaissent leur biz.

    Merci et à bientôt,
    Geoffrey

  • reste plus qu’à placer une caméra au dessus de la buanderie ! 😉

  • ça dépend, en cas de doute va à la laverie d’â côté, il y en a en général à chaque coin de rue

  • Alban Micheline

    Merci pour cet article intéressant. Il me reste une question sur la fréquence des lavages.  A quelle fréquence passer en machine les vêtements cités dans l’article, en particulier les chemises ? De peur de ne trop les abimer, je ne les lave généralement qu’après 4 ou 5 ports et suis curieux de savoir si c’est une bonne ou une mauvaise idée.

  • Kjub

    c bon…j ai transmis cet article a ma mère….lol

  • Pierre

    Bonjour messieurs, et merci pour ces conseils.

    Auriez-vous quelques adresses parisiennes à recommander concernant le pressing justement? Je fais hélas de moins en moins confiance à celui de mon quartier… (J’habite dans le 11ème arrondissement)

    Enfin, un grand bravo pour votre blog, c’est toujours un plaisir de trouver un nouvel article. Très bonne continuation à vous!

  • Serge

    Heu …. Je ne meux pas laisser passer ca
    Ja mais d eau tiede poir le lavage main de la maille en laine, malheureux
    Vous courez le risque de la voir feutrer
    Eau fraiche, mais pas glacee
    On met a tremper le pull le temps que l eau brunisse, c normal entre la sueur et la pollution
    Et on rince, on rince, on rince tjs a l eau fraiche
    On essore plutot en pliant le pull et on le met a secher a plat autant que peut
    Sur un tancarville
    Je prends un produit pour laine et soie et procede ainsi pour le cachemire
    Non probleme

  • Stephane Moisa

    salut pour les jeans renshen en selvedge brut vous conseillez quoi comme lavage en machine? ( mm si ceux ci sont assez rare sauf grosses taches.)

  • Morgan

    Pour une maille de qualité on peut la suspendre sur un cintre ?

  • Abdel

    Salut bg! Pourriez vouz donner un conseil pour les tache jaunes sur les tshirts… j’utilise un déodorant qui est censé les prevenir et je ne sue pas spécialement mais c’est un problème reccurent sur beaucoup de mes tshirt
    Merci 😉 

  • xalexxxxx

    Hello tout le monde, 
    N’ayant pas assez de place pour caser une machine à laver, je vais à la laverie du coin. 
    Je mets en général à 30° coton doux mais je n’ai pas d’option pour l’essorage? Cela essore fort ou pas dans les laveries en général ? 

  • Damien

    Petite question sur le sujet des couleurs: en fait je suis dans une résidence étudiante et je ne me vois mal faire 2 lessives différentes de 3 t-shirts et 4 caleçons chaque fin de semaines pour ne pas mélanger les couleurs.

    Ma question est donc existe-il une astuce de grand mère ou un système efficace vendu en commerce qui permet de laver toutes les couleurs ensembles avec le moins d’impact possible?…

  • Lionel

    Merci merci! Depuis le temps que je fouine sur les blogs pour trouver un guide d’entretien complet!
    Je plussoie en ce qui concerne le PAP grand public, quand j’achète mon t-shirt 9E, je m’attends pas vraiment à pouvoir le transmettre à ma descendance.

    Très belle journée!
    Lionel
    http://thetrendytrooper.blogspot.fr/

  • les jeans cirés, c’est pressing. Les jeans avec des enduits secs non gras (genre les Nudie black coated) ça peut se laver.

    la lessive liquide sombre c’est une bonne idée, mais moi je préfère encore saturer l’eau avec du sel, qui est un fixateur (contrairement à la lessive qui facilite la dillution des pigments).

  • JulienB

    Sur les sites de fanas de denim, j’ai vu une vidéo d’un mec qui lave son APC dans une boite de rangement en plastique (qu’on trouve à Ikea ou grande surface de bricolage), le jean ne tenait pas complet dedans donc il était plié, mais apparemment ça marche.
    lien : http://vimeo.com/29810331 vers1’15 » environ

  • pas vraiment mais ne le fait pas trop dégorger, et fais gaffe à l’indigo qui se déverse dans l’eau : ne te tâche pas 🙂

  • Charlago59

    Merci pour cet article.

    Pour les jeans, si on a pas de baignoire, ça peut poser problème de faire le lavage dans le lavabo ? Donc en le laissant trempé tout plié…

  • Josue

    Très bon article qui en aidera plus d’un