Parlons vêtements : mes conseils pour bien entretenir vos vêtements

Temps de lecture : 1 minutes

64

Ça y est, vous avez acquis la pièce de vos rêves. Belle matière, jolie coupe et finitions soignées : vous y êtes enfin.

Que faire alors lorsqu'elle se salit ? Tous les vêtements se lavent-ils de la même façon ? Mieux vaut-il utiliser une machine ou ses petites mains ?

Dans ce nouvel épisode de Parlons vêtements, je vous donne mes conseils pour prendre soin de vos pièces préférées...

Cliquez ici pour vous abonner à notre chaîne Youtube. Vous y découvrirez toutes les nouvelles vidéos de Parlons vêtements, Sape m'en 5, et Dans le Vestiaire de...

Et pour en savoir plus, n'hésitez pas aussi à consulter notre Guide de l'Entretien des Vêtements !

Tu veux écouter Parlons Vêtements pendant ton jogging ou au volant ? Tu as envie d'écouter la voix suave de benoit pour t'endormir ?

Parlons vêtement est désormais disponible en podcast sur Soundcloud, Apple podcast, Podcast addict etc. :

 

Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.
Et j'ai quelques lubies : le sport en salle, le techwear, et le thé sous toutes ses formes, à condition d'en boire plus de trois litres par jour.

Laisser un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Martin !

    Jamais testé. Mais si tu n’as vraiment aucun moyen de repasser, c’est probablement mieux que rien (ça ne donnera jamais un rendu totalement nickel cependant, il faut le poids et la pression d’un fer pour ça)

  • Alex – BonneGueule

    Hello No-one,

    Merci pour le partage !

  • no_one

    Hello l’équipe,
    Pantalon en flanelle de la marque « le pantalon » lavé en machine avec mes pull et cardigan en mérinos ou cachemire. Il est ressorti comme neuf, aucun pb pour moi. (20°C, essorage mini)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Maxime !

    Jason Mark, et c’est tout 🙂

    En cas de crasse sévère sur les semelles que le Jason Mark et l’huile de coude ne suffiraient pas à enlever, tu peux appliquer très précautioneusement un petit peu de dissolvant doux pour les ongles, sur un coton. Mais n’en abuse pas, ça attaque la semelle à force.

  • Maxime

    Bonjour,

    Moi j’avais une question concernant l’entretien de sneakers blanches en cuir. Celle-ci en l’occurrence : https://www.citadium.com/fr/fr/fred-perry-baskets-basses-en-cuir-blanc-homme-2581577
    Comment est ce l’équipe BG entretiennent-ils des chaussures de ce genre ? J’ai vu une méthode utilisant un mélange eau oxygénée + bicarbonate de soude mais j’aimerais bien avoir votre point de vue la dessus.

    Merci ! 🙂

  • Alex – BonneGueule

    Hello Astruc,

    Ça va surtout dépendre de ton usage à mon sens.
    Je m’explique, Ben porte ces chemises en jean comme des chemises, du coup il les entretiens et les laves comme tel. (1 port équivaux à un lavage)
    Personnellement je les portes comme des vestes, du coup j’ai tendance à les laver à la fréquence d’un pull =)

  • Astruc

    Bonjour,

    J’avais une question pour les chemises en jean, que conseillerais vous pour son entretien ?

    Merci 🙂

  • Alex – BonneGueule

    Hello Simon,

    Merci pour ton intervention, c’est un véritable sujet à débat comme tu le dis.
    Nicolo a écrit un super article sur ce sujet ( https://www.bonnegueule.fr/conseils-comment-laver-et-entretenir-votre-jean-brut/ )

  • Simon

    Le probleme c’est que personne ne définit ce qui est sale de la même manière.
    Pour certains cest un vêtement tâché, d’autres simplement un vetement porté. Ou alors un vêtement dans lequel on a vraiment transpiré.
    On ne ressent pas la saleté de la même manière, conseiller de laver quand c’est sale ça revient à dire « laver quand vous le voulez ».
    L’intérêt du conseil sur les jeans c’est d’améliorer leur durée de vie et préserver la teinture. S’il n’est pas tâché, ne sent pas, ne colle pas, pourquoi le laver ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Je t’en prie ! C’est quand même bien la base que de pouvoir échanger 🙂

    Ah oui mais la qualité c’était autre chose, c’est sûr que rien que pour la réalisation de leurs vêtements on mobilisait des familles entières à l’année, il n’y avait aucune machine…
    Ceci dit, je pense que là n’est pas le sujet. S’ils fuyaient l’eau, n’étais-ce pas parce qu’ils la pensaient porteuse de maladie ?

    A mon sens, même si selon nos standards actuels ils ne l’étaient pas, ils étaient dans une démarche de « propreté »… Juste pas la bonne haha. Donc pour moi ça n’invalide pas le fait que ce soit lié !

    Pour le reste tu as plutôt raison. Les passionnés peuvent aller au delà du raisonnable. Mon argumentaire était simplement une tentative de recontextualiser avec moins de fermeté ce qu’il était juste de considérer comme « raisonnable » ^^

    Pour répondre à ton passage « pure provoc’  » haha, c’est pas tout à fait faux, mais pas entièrement vrai puisque je pense qu’une bonne partie (même une grande partie) de nos clients de jeans bruts sont aussi des gens qui ont appris à l’apprécier en nous lisant 🙂

  • Emmanuel

    Nicoló je tiens à te remercier de cette discussion et de ton argumentation. Défendre son point de vue tout en écoutant celui des autres, c’est top.

    Pour aller vite, dès mon 1er commentaire j’ai indiqué que je ne me reconnaissais pas du tout en obsédé du microbe.
    Je suis plutôt d’accord avec toi sur l’obsession moderne de l’immaculée propreté d’ailleurs. Mais si tu vas dans la direction historique les contre exemples ne manquent pas non plus. Si je sélectionne les Elegantissimes dont tu parles toi même qui peuplaient la cour de Versailles, ils fuyaient l’eau qui était supposée véhiculer des épidémies, se poudraient et se parfumaient à bloc pour masquer leur « fumet ». Mais par contre, leurs vêtements ! Même comparé à aujourd’hui la qualité de leur réalisation est incroyable, fabuleuse. Evidemment pas facile à porter en 2017.
    Donc la notion d’élégance n’est pas liée à la propreté, et elle varie selon les époques.

    Bref, je m’en tiens à ma propre expérience. Je n’ai jamais eu le sentiment qu’un de mes Jeans était « portable » au delà de 3 mois sans lavage. C’est ma limite. So long pour l’obsession bacterienne donc.
    Et il y a le fait qu’un Jean est probablement le pantalon le plus souvent porté par ses propriétaires. Il suffit de regarder dans les rues la proportion de Jeans par rapport au reste. Je parie que le Jeans est la pièce la plus vendue sur le shop BG. Je me trompe ? On peut donc en conclure que puisque c’est celui qui est le plus souvent porté c’est aussi celui qui se salit le plus vite. Et là, dans bien des cas, je vois tout un tas de porteurs de Jeans qui me semblent négliger l’étape lavage, 6 mois ou pas.

    Soyons clair, je n’en conclus pas pour autant que les porteurs de Jeans brut et/ou lecteurs de BG sont des gens sales, pas du tout. Mais je défend le point de vue selon lequel je soupçonne les amateurs / accros à la toile brute hors de prix d’être enclins par passion et pas par manque de propreté à repousser un tantinet le lavage de l’objet de leur passion. Et de le repousser au delà du raisonnable (parfois). Pour obtenir un beau Jeans selon les critères de la mode de notre temps.

    Mais justement ! Comment imaginer qu’une passion puisse s’accomoder du raisonnable ? ? ? Je crois qu’un dingue de Jeans brut sera par passion tout à fait prêt à sacrifier un lavage qui s’avère problématique pour la beauté d’un vêtement généralement pas donné en plus.
    Du coup, post rationaliser en prétendant qu’un vêtement est toujours « relativement » propre au bout de 6 mois, quoi de plus normal et inévitable.

    J’ajoute, mais par pure provoc », que vous BG, allez évidemment défendre ce point de vue. D’abord parce que vous êtes des passionnés. Et parce que vous n’allez pas prendre le risque de contredire une clientèle prête à payer très cher son Jeans brut forcément exceptionnel. Pure provoc’ j’ai dit hein !

    Au bout du compte, je m’en tiens à la conclusion de mon premier commentaire, tristement raisonnable je le concède. Plutôt que de parler de 6 mois (ou 3 mois, ou 2 jours) il me paraît plus juste de laver ses vêtements quand ils sont sales.
    Waow ! Quel argument incroyable! 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Ahhhh… Bon, je ne voulais pas rentrer dans ce débat car il est interminable et oblige à questionner pas mal d’idées que l’on a tous intégrées comme « absolues » sans réfléchir depuis un demi-siècle. Mais soit, tu m’y obliges ^^

    Hé bien ce n’est pas un euphémisme non, dans cet article je dis bien exactement ce que je veux dire : « pas tout à fait propre », donc « pas plus sale que ça » ! Il faut voir aussi ce qu’est ta définition de « propre ». Mais je l’ai aussi appuyé par une source en plus d’un vécu (cf l’étude en question)

    C’est un sujet qui est aussi plus personnel mais pour ma part je suis assez fermement convaincu que « l’hygiénisme », dans une volonté de tout aseptiser, a pris des standards de plus en plus disproportionnés dans nos sociétés.

    Et touts tentative de le remettre un peu en question se solde par des regards interloqués et des rires, puisque ce sont des pratiques que nous instaurons et renforçons à travers le tabou et l’opprobre 🙂 (La première fois que l’on t’a appris que quelque chose était sale, n’y avait-il pas une dimension de honte dans la transmission de cet apprentissage ?)

    Et pour répondre plus précisément à tes arguments : il y a des sous-vêtements qui font barrière sur les « zones sensibles » entre ta peau et le jean. Sur les autres zones, sauf si tu as des problèmes de sudation ou ne portes pas des vêtements adaptés aux conditions climatiques (ou fais du sport avec), à priori ta transpiration est négligeable.

    Et si tu trouves que mon point de vue est aberrant, il suffit d’échanger avec un maman américaine de banlieues « riches » (les « suburbs ») pour comprendre que la démarche de tout aseptiser ne fait que prendre de l’ampleur dans les pays les plus développés.

    Alors qu’à priori on sentait pas la mort il y a 30, 40, ou 50 ans (ou alors faudra demander à nos aïeux qui n’avaient qu’un nombre limités de vêtements et de moyens pour les entretenir comment ils faisaient). Mais bon, vu qu’à la télé il y a la publicité Clean + 4000 qui dit « achetez Clean + 4000 qui élimine ENCORE PLUS les bactéries et laisse une odeur de canard WC partout, nous conseillons un triple usage quotidien », et que tata Ashley le fait « parce que sinon VOUS ETES SALES, SALES JE VOUS DIT », ça doit être vrai… 😉

    Comme je le disais, je ne cherche à persuader personne, d’autant que le sujet est fort polémique. Mais il y a peut-être une raison si autant de gens le font et que ça ne pose finalement pas de soucis. SURTOUT si tu parles d’amateurs de vêtements, qui ont quand même statistiquement beaucoup plus de chances d’être hyper soigneux sur leur image, le soin apporté au corps, l’odeur…

    Mais encore une fois, rien ne t’oblige à me croire, tu peux essayer et le vérifier par toi même… Ou ne pas le faire et te dire que chez BonneGueule et des dizaines d’autres médias, forums, et autres lieux d’initiés, dans le monde entier… finalement on a tous renoncé à sentir bon juste pour nos jeans et qu’on est des gros crados haha. Ou qu’on se camoufle sous du parfum et du déo comme les courtisans sous Louis XIV. Et qu’on est tout à fait OK avec le fait qu’aucune femme (ou homme pour ceux que ça concerne plutôt) ne nous approche juste pour une patine de jean. Et puis qu’on a tous choppé des maladies dangereuses, tant qu’à faire haha.

    Pourquoi pas après tout hein :p

    Après, moi je ne conseille pas de ne jamais le laver, il y a des limites. Mais attendre quelques mois avant le premier lavage ? Sincèrement, c’est pas un problème.

  • bibz

    Personnellement, je n’ai pas lavé mon premier jean brut pendant un an et je n’ai jamais eu de remarque sur mon odeur corporelle. Et pourtant, avant ça, je les lavais toutes les semaines… je ne le ferais plus, je n’en vois plus l’utilité. Et en plus ils durent plus longtemps.

  • Gaëtan

    Merci bien ! Un article encyclopédique impressionnant que voilà ^^

  • Emmanuel

    Oui bien sûr, je triche avec l’histoire des enfants mais c’est une blague pour soutenir mon propos par l’absurde. Tu vois ou je veux en venir: quand l’article dit « au bout de 6 mois le Jean n’est pas tout à fait propre »… uh uh uh… je trouve que c’est pour le moins un euphémisme.
    Le sous texte dit en fait « Ok il est un peu voire beaucoup sale et crade, mais tant pis, c’est la loi du Jean brut. Faut pas laver ! »

  • Nicolò – BonneGueule

    « Comment imaginer qu’un Jean sera propre en le lavant tous les 6 mois, quand on annonce en même temps qu’une chemise se lave obligatoirement après chaque port ? »

    On l’explique déjà dans l’article : à priori le jean n’est « pas tout à fait propre », mais entre tes 6 mois et tes deux semaines il n’y a pas vraiment de différence.

    Sinon pour les enfants, tu triches un peu, y’a une différence entre ne pas laver ses parties intimes et porter un jean non lavé quand même ^^

  • Emmanuel

    Oui bien sûr que je peux faire comme je veux… 😊 mais c’était pas le sens de la question.
    Comment imaginer qu’un Jean sera propre en le lavant tous les 6 mois, quand on annonce en même temps qu’une chemise se lave obligatoirement après chaque port ?
    Allez, un peu de rigolade:
    Chez BG j’imagine qu’il n’y a pas encore beaucoup de jeunes parents mais quand vous expliquerez à vos gosses qu’il doit se laver la figure tous les jours mais le « bas il peut le faire tous les 6 mois j’imagine la tête de la maman.😂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Gael !

    Alors on est pas trop fumeurs au pôle édito, sauf Rafik, qui lui est un peu bourrin sur le lavage, donc c’est sûr que ça change la donne.

    Personnellement je ne m’embarrasse pas trop d’une séparation et tout va bien.

    Je mets juste tous mes jeans dans une pile et tous les chinos sur une autre, côte à côte, mais c’est plus parce que je veux éviter de retrouver une trace d’indigo sur les chinos.

    Pour t’aider, la partie « Les petits gestes et astuces qui sauvent la vie » de cet article est totalement valable pour les autres pièces que l’on ne peut pas laver souvent, y compris les mailles et les pantalons en laine 🙂

    https://www.bonnegueule.fr/conseils-comment-laver-et-entretenir-votre-jean-brut/

  • Nicolò – BonneGueule

    Hé bien Emmanuel… Si malgré nos recherches, tests, explications et recommandations, tu n’es pas du tout d’accord, libre à toi de ne pas suivre nos recommandations et de mettre tes bruts en machine à laver on ne force personne ^^

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Gaëtan !

    Dans une armoire, à proximité de vêtements « propres » ^^

    Je me suis penché en détail sur le sujet ici mais pour faire bref, il y a pas de quoi avoir peur.

    https://www.bonnegueule.fr/conseils-comment-laver-et-entretenir-votre-jean-brut/

    Si le besoin psychologique de les séparer est trop fort, fais toi un compartiment spécial dans ton armoire 🙂

  • Gaëtan

    Bonjour l’équipe ! Beaucoup de conseils intéressants dans cette vidéo mais pas forcément facile à mettre en œuvre… Le passage sur les jeans et pantalons à laver peu fréquemment m’interpelle… Comment ranger ces pièces en attendant leur lavage ? Je trouverais assez étrange de les mettre dans une armoire à proximité de vêtements « propres »… Mais peut-être que je cogite un peu trop ^^

  • Emmanuel

    Bon franchement les amis, j’ai également lu le sujet sur le nettoyage du jean, mais là je ne vous suis pas. Comment pouvez vous dire d’un côté qu’une chemise se lave obligatoirement après chaque port et de l’autre un jean tous les 6 mois !!
    Certes le jean est plus rustique et brut qu’une chemise, mais les 2 se retrouvent à même la peau, de la transpiration, des frottements… etc… etc… Alors après 6 mois, à mon avis c’est pas une jolie « patine » mais aussi beaucoup de crado, ce jean. En plus ça doit pas être très agréable à porter du tout dans cet état. Et l’odeur je préfère pas savoir.
    Franchement il y a depuis quelques années un tel snobisme autour du jean (selvedge, japonais, et blablabla… ) que j’ai l’impression que tout le monde oublie qu’au départ c’est un tissu et un vêtement simple, conçu pour « vivre à la dure », fait pour les champs et les usines et pas cher. J’ai du mal à imaginer l’ouvrier de chez Ford ou l’agriculteur du Kansas laver ses jeans 2 fois par an et basta.
    Alors ok le jean a totalement changé de statut et est devenu -et de plus en plus- objet fashion, voire de culte, avec autant de modèles qui sont autant de marqueurs s’adressant à des groupes sociaux bien précis, à travers leur style, et aussi sinon surtout leur prix.
    Alors évidemment je ne suis pas un fétichiste du denim, ok, mais je ne suis pas non plus un névrosé du microbe et de l’hygiénisme totalitaire.
    Donc, mes jeans comme tous mes vêtements je les lave quand ils sont… sales.
    Etonnant non ?!

  • Gael

    Salut l’équipe ! Grosse question : comment vous gérez les pièces qui n’ont pas besoin d’être lavées souvent (jean, maille, etc.), vous les rangez dans le placard après utilisation ? Vous les stockez à l’extérieur ?
    Dans le placard, ça finit par contaminer le reste au niveau odeur (tabac, odeur de linge porté, etc.) et stocké à l’extérieur, ça ne fait pas rangé : il y a des vêtements à « terminer » de partout… J’ai mon jean brut, par exemple, qui est obligé de trainer à l’extérieur depuis que je l’ai parce que je le porte rarement et ne veux pas encore le laver…
    Des retours d’expériences de votre côté ?
    Merci !

  • Alex – BonneGueule

    Ha mais clairement celui qui a inventé le steamer mérite qu’on lui érige une statue (ceci est un avis strictement personnel) 🙂

  • Alex – BonneGueule

    Hello Fabrice,

    Franchement je n’aurais pas dis mieux 😛

  • Nicolò – BonneGueule

    On sait, on sait, on s’en mord les doigts parce que même si on l’a vu dès le moment de la publi, pas moyen de le changer hahaha.

  • Baptiste

    J’ai repéré une belle faute au début de la vidéo au moment du titre (10 s), il y a un «t» en trop à la fin de entretien. Je gagne un truc ? 🙂
    Sinon merci pour la vidéo, et continuez comme ça vous faites un super boulot !

  • Nicolò – BonneGueule

    Il faut de la patience pour toutes les laver à la main, mais je comprends ^^

  • Romain D.

    +1 pour le streamer. En dehors des chemises formelles, ça fait largement le job vite fait bien fait en général.

  • Fabrice

    pour les tee shirts sous les chemises, fins, confortables, discrets, et bien chauds l’hiver, ben ya les T bonnegueule en mérinos pardi ahahahahah!

  • Alex – BonneGueule

    Hello Rémi,

    Repasse le à l’envers, à plat avec les coutures bien mises de chaque côté.
    Bon après si tu es feignant, comme moi, tu peux aussi investir dans un steamer :p

  • Nicolò – BonneGueule

    Ce ne sont pas vraiment des tee shirt « vêtement » mais plutôt des sous-vêtements très fins donc à la limiiiite ça passe ^^

    Je peux te comprendre en tout cas.

  • Gouhouf

    Coucou,

    Pour ma part, je mets régulièrement des tee-shirt Uniqlo, modèle heattech extrawarm, col extra large, sous mes chemises. Franchement, en hiver, ou même en automne, c’est bien plus confortable qu’ajouter une énième couche de vêtement par dessus.

    Je bosse principalement dans un bureau, mais l’isolation est horrible, tout le monde s’en fout, et j’ai pas envie de travailler en doudoune…

    Franchement, avec une chemise épaisse (tant qu’à faire), et encore plus avec un pull au-dessus, impossible de voir le Tee. Même en ouvrant deux boutons, aucun souci.

    Je ne recommanderais pas pour des questions d’hygiène, mais juste pour le confort dès que les températures baissent.

    Gouhouf

  • Nicolò – BonneGueule

    Vraiment ? Peut-être que c’est moi qui me trompe alors, je t’avoue que cette collab’ date d’avant mon arrivée chez nous… :/

    (Pour les questions d’entretien sur les pièces ou les défauts tu peux nous contacter à [email protected]. D’ailleurs celles qui se décolorent étaient considérées comme un lot défectueux il me semble, ce n’était pas le cas de toutes)

  • Nicolò – BonneGueule

    Même sur une chemise casual, si la chemise n’est pas ouverte (ou semi-ouverte, suffisamment pour qu’on voie clairement le tee), c’est pas terrible, ça se voit soit en transparence, soit en « relief » (les coutures du tee qui ressortent sous la chemise ou les bords côtes des manches et du col…)

    Mais tu veux pas juste lancer une machine tout seul ? Sans faire du 1200 tours turbo-délingo décontamination à 115° ? :p

    PS : Retourne tes chinos et lave les à l’envers si tu le fais en machine

  • Nicolò – BonneGueule

    Non, j’ai jamais connu ça… Et je suis désolé pour toi 🙁

  • Jérôme Rocheteau

    Perso je lave la plupart de mes fringues à la main. Trop de mauvaises expériences avec la machine à laver. quelques gouttes de lessive dans une bassine et hop. Et pour les taches j’ai un savon d’alep super efficace. Je trouve que mes vêtements sont beaucoup moins rêches.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Desiremalerba.

    Soit, mais « les maisons spécialisées » pour moi ça inclut aussi les « pressing », ce sont juste de meilleurs pressings je pense ^^
    Effectivement si tu en choisis un à l’aveuglette y’a des chances que tu t’en mordes les doigts.

    Sinon pour ce qui est de la recommandation de « faire entretenir son costume uniquement par la maison qui l’a réalisée », c’est réaliste uniquement dans le cadre d’un costume en grande mesure.

    Pour un costume de prêt à porter ou même de demi-mesure, bonne chance pour trouver une marque qui propose ce service là :p (Et si c’est le cas ce sera en réalité… le bon vieux pressing)

    Bref, le nettoyage à sec est un « mal nécéssaire » malheureusement. D’où le fait qu’il faille le faire aussi peu souvent que possible.

  • Remi

    Bonjour,

    Super vidéo merci des conseils! Petite question concernant le repassage surtout pour les pièces comme les chinos? Faut il les repasser ou non? Si oui avec quelle précaution?

  • Romain D.

    Petite anecdote perso au sujet de l’entretien : j’ai confié un costume SuitSupply en lin/laine, coupe Washington (c’est important pour la suite). Je le récupère et ne vérifie « que » les taches sur le bas de la veste, qui avaient bien disparues. Content, je rentre chez moi. Une fois à la maison, je vais pour le remettre sur cintre dans sa housse et là je m’aperçois… que le beau et large col en pique entoilé était devenu un petit col tout pourri par la magie d’un repassage bien appuyé, en marquant un pli bien plat au dessus du troisième bouton au lieu du chouette roulé ! Grosse embrouille avec le teinturier qui n’a rien voulu savoir, qui m’a indiqué trouver le col très bien comme ça, symptomatique de sa grande connaissance sartoriale. Vous avez déjà connu ça ?

  • RicF

    L’étiquette de la saharienne BGA indique un lavage possible en machine à 30°…
    De toute manière, le tissu de cette saharienne se décolore malheureusement à la moindre tentative de nettoyage (le problème est connu chez BG), quelque soit la manière.

    NB : Je rêve d’une réédition de celle-ci dans un tissu plus quali!!

  • Nicolas

    Quoi ? Comment ça on ne peut pas mettre de t-shirt en dessous d’une chemise ? XD Bon je présume que Benoit parle des chemises formelles et non casuals.

    Sinon pour laver les chinos, pour moi, c’est une véritable tanasse. Je ne les met plus en machine car j’ai un démon des vêtement qui s’appelle « Maman » qui ne jure que par les machines à 1200 tours/min et qui a eu raison de pas mal de mes chinos haha (j’essaye peu à peu de prendre le contrôle de la machine mais elle veille au grain XD ). Donc au final, les chinos je les laves à la main, un peu comme un jean.

    Sinon bonne vidéo. On sent que Benoit commence à bien maîtriser devant la caméra 🙂

  • desiremalerba

    Salut, je crois me souvenir que sur PG il déconseille fortement d’envoyer ses costumes en laine,entoilés ou semi-entoilés, au pressing. Pour les produits utilisés et surtout pour le repassage. Il conseillait de le faire laver par des maisons spécialisés.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Théo !

    Passage machine PAS BON, NON NON NON :p

    Sur une matière waxée comme celle-ci je te raconte pas l’état après. Par contre une tentative localisée au savon, puis nettoyée avec un chiffon humide, pourquoi pas.

  • Théo

    Hello:)

    j’ai des taches de saleté sur ma saharienne BGA. Après un passage chez un pressing Bio, elles sont toujours présente.
    Ma couturière me conseille de frotter au savon les tâches puis un passage en machine. On en pense quoi chez BG ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Par peur qu’un bouton se décroche en s’agrippant au le tambour. Ce qui peut arriver si tu fais un méga essorrage de bourrin… Ce qui n’est de toutes façons pas recommandé.

    Nous on le recommande uniquement sur note modèle Kuwamura tissé parce que les petits pois tissés à l’intérieur sont fragiles.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Adrien !

    C’est une Atelier Mesure 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Non, impossible, ça marche pas comme ça ^^

  • Fabrice

    Et oui, la pod s’est retrouvée deux fois coincée dans le joint du hublot, et elle n’a pas fini de se dissoudre ! Du coup je me méfie. En la mettant dans le sac délicat par contre tout va bien elle disparaît intégralement. Pour les chemises, j’ai vu une marque qui recommande de laver les leurs boutonnées ! A tout avis, pourquoi ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Antigonos !

    Hmm vu la fragilité inhérente de la matière c’est quand même mieux si tu le plies je pense. Moi je le ferais pas, en tout cas.

    La laine est moins résistante à l’abrasion surtout donc à chaque fois que tu enfiles et enlève le tee sur le cintre tu l’uses petit à petit…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Fabrice !

    Ah oui ? Ca ne m’est jamais arrivé pourtant j’utilise ça depuis 2-3 ans déjà…

    C’est une veste Atelier Mesure (la marque de Gilles Masson)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Davik !

    C’est une veste de chez Atelier Mesure 🙂

  • Brian

    Merci pour ta réponse… je m’en doutais malheureusement 😉

  • Thomas

    d’acc merci pour l’info, tu penses que je peux le teindre ou ça ferait grossier ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Brian !

    Il faut faire tout sécher à plat (surtout les mailles, sweats, jeans..) à par les chemises et éventuellement les tee shirts sur les cintres… C’est chiant, mais c’est comme ça. Nous-même étant parisiens et n’ayant donc pas une place illimitée dans nos appartements respectifs, on compatit ^^

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Thomas !

    Hé bien non… Ces « traces » ne sont pas des traces, c’est une « absence » de teinture que tu vois là, elle n’est plus là, c’est fini :/

    Pour ton prochain jean :

    https://www.bonnegueule.fr/conseils-comment-laver-et-entretenir-votre-jean-brut/

  • Nicolò – BonneGueule

    SI tu tentes le programme laine pour les pantalons mets au moins un sac de lavage… Et dis nous ce qu’il en résulte.

    Pour le pressing il faut malheureusement trouver les bons et c’est une galère. Nous-mêmes ne croulons pas sous les bonnes adresses (en même temps je suis pas super chaud pour envoyer mes pièces au casse pipe potentiellement, juste pour tester plein d’adresses haha)

  • Louis

    Perso, le nettoyage à sec pour les costumes ou grosses pièces en laine
    (manteau), j’ai eu des galères..matières abimées, flétries ou pire qui
    lustre le tissu et écrase les revers avec une utilisation lourde de fer à repasser.

    Du coup, je cherche une alternative…. je vais sans doute tester le
    lavage des pantalons en machine programme laine et un défroisseur haute
    pression pour les vestes.

  • Thomas

    bonjour, super vidéo !! j’étais justement entrain de me demander comment je pourrais rattraper un jean (levis) passé en machine que j’ai ensuite laissé sécher avec désormais des traits blancs et du coup j’aimerais savoir si il y a des solutions pour les enlevés

  • Brian

    Très intéressant comme d’habitude ! Merci.
    Par contre vous n’abordez pas le « problème » du séchage (à part pour le jeans). Je ne dispose pas de beaucoup de place chez moi pour tout sécher à plat.
    Comment sécher correctement ses pulls, t-shirt, etc.
    Merci 😉

  • Davik

    Hello Benoit!

    Vidéo super utile que je vais garder précieusement à l’avenir !
    Une question : utilises tu un produit spécial pour les vêtement blancs ?

    Sinon quel est le modèle de ta veste? Je trouve la matière très très jolie.

  • Fabrice

    Salut Benoît,
    pour les lessives en petits berlingots genre A**** pods, j’ai eu la surprise d’en retrouver coincés dans le hublot de ma machine.
    Du coup je ne suis plus leur recommandation qui est de le déposer au fond de la cuve avant d’y mettre le linge, mais je mais ce truc dans le sac de linge délicat avec des bracelets nato ou autres bricoles, et le résultat est absolument parfait.
    Sinon, c’est quoi ce magnifique blazer?

  • Antigonos

    Elle tombe bien cette vidéo car j’avais justement une question concernant les t-shirts mérinos: est-ce qu’on peut les laisser pendre sur un cintre comme les t-shirts en coton? Je sais qu’il ne faut pas le faire avec la grosse maille donc je m’interroge vu que celle des mérinos est très fine.

  • Adrien

    Bonjour !

    Un format toujours agréable à regarder et j’espère qu’il y aura beaucoup d’autres épisodes. Les sujets sont intéressants et bien menés.

    Petite question à part : La veste que porte Benoît semble magnifique ! Une référence s’il vous plaît ?

    Merci !