Conseils : Overthinking, la mode masculine ne doit pas être compliquée

38

Six ans après l'écriture de cet article, l'overthink est un problème toujours aussi récurrent. Tellement que l'on a écrit un nouvel article sur le sujet. Pour que l'overthink ne soit plus qu'un souvenir !

Pour ceux qui ne connaîtraient pas le mot "overthink", c'est un terme made in BG qui explique que parfois, trop de réflexion sur une pièce ou un point particulier est néfaste, et ne font qu'embrouiller l'esprit sur des choses simples. Cela frappe surtout les débutants, qui se posent trop de questions qui n'ont pas lieu d'être, au lieu de se concentrer sur l'essentiel :

  • "comment dois-je accorder mon écharpe avec ma ceinture ?" (au lieu de se demander si c'est important de le faire)
  • "quelle hauteur de semelle dois-je choisir pour mes sneakers ?" (au lieu de se demander s'il y a vraiment plusieurs hauteurs flagrantes qui existent sur le marché)
  • "quelle largeur de ceinture dois-je prendre pour mon jean brut ?" (au lieu de voir que ce n'est pas très important dans une tenue)

La superbe marque Blanc and noir, qui donne de beaux exemples de tenues spontanées

Certains débutants prennent ce genre de questions très au sérieux, et j'ai été surpris de voir que l'overthink peut vraiment être source d'angoisses pour certains : "est-ce que j'ai fait le bon choix ? mais si je choisis pas la bonne largeur de ceinture, ça va déséquilibrer ma tenue non ?". Il était donc temps de faire un peu le ménage avec l'overthink, et c'est le but de cet article !

N'oubliez jamais ce que j'ai répété souvent en relooking :

La mode, ce n'est pas fait pour se prendre la tête.

C'est bête comme chou, mais c'est essentiel : on fait du shopping par plaisir, et non par casse-tête. Vous connaissez l'importance que j'accorde aux croyances et à l'état d'esprit concernant les vêtements, alors faites-moi plaisir : engagez-vous à ce que chaque sortie en boutique soit un moment de détente et de découvertes ! Mais faites-le vraiment. Prenez plaisir à aller essayer de nouveaux vêtements sans les acheter, à découvrir de nouvelles coupes, de nouveaux tissus, de nouvelles teintes au lieu d'intellectualiser à outrance en vous demandant systématiquement si cette pièce est "bonne" ou "mauvaise" (une telle vision binaire n'a pas sa place dans votre apprentissage de la mode).

Personnellement, depuis que j'ai emménagé à Montréal fin août, je prends beaucoup de plaisir à arpenter le vieux Montréal et à dénicher quelques boutiques bien sympas (Reborn, Rooney, U&I, SSense pour ceux qui sont sur place) et à découvrir des créateurs canadiens.

Cette introduction était longue mais néanmoins nécessaire pour rappeler cette notion de plaisir absolument essentielle. Maintenant, on peut entrer plus en détails.

L'overthink : pourquoi ?

L'overthink, d'après ce que j'ai pu conclure, vient principalement de deux choses :

  • un manque d'essayages de vêtements sans acheter
  • une tentative de rationalisation extrême

Pourquoi c'est si important d'essayer sans acheter ? Tout simplement parce que la plupart du temps, cela répond à vos questions, et de manière concrète en plus ! C'est en essayant concrètement une paire de bottines que vous verrez si le style vous plaît, c'est en essayant concrètement deux mailles de couleurs différentes que vous verrez laquelle vous va le mieux (et vous plaît le plus). Alors, essayez, essayez, et essayez encore.

Pour l'exemple de la largeur de la ceinture, quand on m'avait posé la question, j'avais répondu :

" - Ca donne quoi une ceinture un peu large sur toi?"

"- Je sais pas, j'ai jamais essayé..."

Vous voyez le truc ?

De ce fait, quand un débutant n'a pas d'éléments de réponse concrets (=issus d'essayages), et bien il essaye de les trouver en rationalisant à l'extrême, en pensant qu'il faut connaître (et non pas essayer) la hauteur précise d'une semelle ou l'ouverture de jambe au millimètre d'un jean. Et il en découle sa recherche d'informations non pertinentes, comme la nuance de blanc précise que doivent avoir des sneakers. Dans ce là, je trouve l'expression "geek de la mode" plutôt bien justifiée !

L'overthink en détails

"Certes, certes, mais pourtant, quand on veut apprendre à trouver son style, il y a quand même des choses indispensables à connaître non ? Quelle est la limite entre connaissances indispensables et overthink ?"

Bonne question que j'ai déjà reçue. Pour y répondre concrètement, je vous propose de passer en détails plusieurs pièces où l'overthink se mêle allègrement (et régulièrement).

Le jean : tous les plis ne sont pas vos ennemis

Regardez, même Rick Owens s'amuse à mettre sciemment des "plis" - qui sont en fait des pinces de cintrage - sur les cuisses de ses jeans 😉

Ah, le fameux pli sous la poche arrière d'un jean... En période de soldes, je reçois souvent des mails de lecteurs qui me disent avoir repéré un très beau jean homme, avec des poches arrières bien dessinées, des cuisses impeccables, une belle toile, mais qui ne l'ont pas acheté à cause du pli sous la poche arrière. Je ne sais pas si vous vous rendez compte : ne pas acheter un beau jean uniquement à cause d'un malheureux pli !!! (oui, cette fois-ci je me permets de mettre trois points d'exclamation à la suite car c'est vraiment chercher la petite bête !).

Alors désolé d'en décevoir : mais ce pli sous la poche arrière est parfaitement normal et naturel. Et j'ai déjà dit que le "zéro pli", c'est comme le risque zéro, ça n'existe pas et ça n'existera jamais sur les jeans. Moi-même j'ai des jeans avec ce pli.

Idem pour les cuisses ajustées à la perfection. Honnêtement, si le jean est bien coupé au niveau des fesses, qu'il est à légèrement serré au niveau des hanches, ça suffit. Parfois, vous aurez un tout petit peu de marge au niveau des cuisses, ce n'est pas dramatique.

Donc quand vous faites le "geek des plis du jean", c'est de l'overthink. Revenez à des choses plus simples.

Les accessoires : spontanéité de rigueur svp

Robert Geller fait toujours des accessoires hors de prix,
qui valent au moins la peine d'être vus.

Si la mode n'est pas faite pour se prendre la tête, c'est encore plus vrai pour les accessoires. Si vous tergiversez souvent sur la couleur de votre ceinture (ou pire, de vos chaussettes), vous allez beaucoup trop loin.

A moins d'avoir une tenue hyper formelle, vous n'avez pas lieu de vous prendre la tête sur une simple ceinture. Choisissez une ceinture que vous porterez tout le temps, et laissez-la se patiner avec le temps. La question de quelle ceinture porter avec quoi ne se posera plus (cf les fameuses ceintures de l'armée française dont il faut avoir la patience de porter un an pour que le cuir devienne très joli).

Idem pour les bracelets, ne vous prenez pas la tête : un petit bracelet en cuir, peu importe la couleur, fera très bien l'affaire. Pensez-vous que Johnny Deep, grand amateur de trucs aux poignets, passe trois heures à se demander quelle couleur de bracelet choisir ? Bien sûr que non.

Concernant les écharpes et autres foulards, c'est (un peu) pareil. Chercher à accorder son foulard à ses chaussures (question déjà reçue par mail), c'est faire de l'overthink. Porter un foulard, ça doit être spontané et naturel, et c'est tout. Evidemment, il faut que ça soit une belle écharpe, pas un truc en polyester de chez Celio 😉

Le seul accessoire qui mérite vraiment un peu d'attention, c'est une paire de lunettes, solaire ou non. Mais nous y reviendrons en temps voulu (plus tard dans l'année).

Les vestes : pas si difficile que ça


Une coupe pure et simple à la Prorsum, voilà ce qu'il faut

La hantise d'un débutant ? Avoir une veste qui n'est pas à sa taille, et pas bien coupée. Et c'est justifié, car une veste avec une coupe approximative, ça ne met pas en valeur, mais ça vous le savez déjà. Pour autant, une veste bien coupée, ça se voit de suite.

Attention à ne pas faire le geek des plis et à vous demander si le cintrage, même s'il est réussi, "est adapté à votre morphologie". Ne rentrez pas dans les problématiques de hauteur de cintrage, ça sert à rien quand vous devez choisir votre première veste. Certains débutants pensent également qu'une veste cintrée est une veste absolument ajustée partout, notamment au niveau de la poitrine, avec ZERO PLIS. C'est faux, et une telle veste serait inconfortable à porter et vous limiterait dans vos vêtements.

Pour ne plus vous poser ce genre de questions, le remède reste toujours le même : essayer sans acheter, notamment du haut de gamme. Après plusieurs essayages apparaîtra clairement ce qui vous va le mieux. Le tout, sans rentrer dans des éternelles problématiques de largeur de revers ou tout le reste.

Autre point important : avec une veste à votre taille, vous devez pouvoir porter sans problème un cardigan à votre taille en dessous. Pas forcément de la grosse maille, mais un simple cardigan en laine doit pouvoir être porté en dessous. Sinon, c'est trop petit !

Après avoir choisir leur veste, certains se compliquent les choses en se demandant "dans quelles tranches de températures porter une veste". Là aussi, chacun est différent, à vous d'essayer de porter votre veste avec une ou deux couches de vêtements en dessous, et de voir avec quoi vous êtes le plus à l'aise. Encore une fois, ce genre de question n'a de réponses qu'à travers des essayages concrets !

Et si vraiment, après avoir acheté une veste, votre oeil nouvellement aguerri s'aperçoit qu'elle n'est pas si bien coupée que ça, direction un tailleur pour quelques retouches. Don't worry 😉

Pour aller plus loin, je vous invite à lire l'article sur la veste homme que j'avais écrit (ainsi que ses commentaires).

Les sneakers : cherchez les valeurs sûres

Toujours la marque Blanc and Noir !

Ah les sneakers... C'est curieux de voir qu'une pièce qui est à la base très décontractée puisse être source de tant d'overthink.

Là c'est pas compliqué :

  • soit vous vous tournez vers des designs vintage chez Nike ou Adidas
  • soit vers des marques alternatives (Bagua, Faguo, Veja, Clae, Filling Pieces, Fillipa K et compagnie),
  • ou soit vous tapez dans le haut de gamme.

Aucune erreur possible avec ces trois possibilités. Oubliez tout ce qui est "hauteur de semelle", "profondeur de laçage", "couleur des lacets" : ces questions là n'ont pas lieu d'être dans 99% des cas. On a pas mal traité le sujet sur le blog et dans le BonneGueule Book, alors vous savez où chercher pour aller plus loin 😉

Et comme d'habitude, essayez quelques paires une après-midi où il y a du soleil.

Assembler ses vêtements : pourquoi vouloir faire compliqué ?

Nous abordons là LE point sujet à l'overthink : l'assemblage de vêtements pour une tenue. Parfois, je reçois des questions comme :

  • avec quoi porter un trench ?
  • comment porter un cardigan ?
  • avec quoi assortir mon jean brut ?

C'est pourtant si simple, les réponses se trouvent la plupart du temps sous vos yeux :

  • dans les photos que nous utilisons pour nos articles,
  • dans les lookbooks des marques,
  • dans les vitrines des bonnes boutiques, qui font toujours des looks sympas sur les mannequins,
  • dans des sites/blog où des personnes postent des tenues : lookbook.nu, Les frères Jo (un style preppy à la française bien maîtrisé), Little Style Box (pour les street looks hommes), etc,
  • et plus globalement, du monde qui vous entoure.

Par exemple, sur le lookbook de la marque Apolis, vous avez un très bon exemple de comment assortir un chino avec un cardigan, ou encore comment bien faire passer une petite cravate avec un cardigan.

Bref, ouvrez grand vos yeux. Pour ne plus avoir à vous demander avec quoi porter le cardigan que vous venez de vous acheter, ayez de l'inspiration. Et vous savez quoi ? L'inspiration se nourrit de votre environnement, de la manière dont vous exercez votre oeil. Si vous vous posez ce genre de questions, c'est un signe évident d'un manque d'inspiration, et plus généralement, d'attention vis-à-vis des looks sous vos yeux.

Quand un homme me demande avec quoi porter un trench, je ne peux m'empêcher de me demander s'il a déjà pris la peine de regarder toutes les tenues avec un trench qui se trouvent sous ses yeux.

Bon, pas de panique sur ce point, cet article est déjà bien long, je développerai donc l'assemblage des tenues dans un prochain article à part, car je reçois beaucoup de questions là dessus.

La spontanéité est votre amie.

Pour finir, je veux que vous développiez de la spontanéité. Plus vous serez spontané, moins vous vous prendrez la tête sur des questions qui n'ont pas lieu d'être.

Mais être spontané en mode masculine, ça veut dire quoi ?

C'est simplement suivre vos envies du moment (rien à voir avec le fait d'acheter en oubliant les principes de base pour bien s'habiller)

  • ne pas chercher sciemment à rentrer votre jean dans vos combats boots. Simplement enfilez vos combats boots, faites les lacets, et c'est tout.
  • s'habiller avec les premiers vêtements que vous avez sur la main.
  • nouer votre écharpe à l'arrache, parce que vous êtes pressé.
  • ne pas être dans une obsession des accords de couleurs.
  • ne pas chercher à avoir LA tenue parfaite.

Keep cool guys, et faites-moi plaisir, quand vous vous posez une question, essayez de trouver votre réponse par l'essayage. S'il y a bien une chose que je veux que vous reteniez, c'est définitivement la réponse par l'essayage !

N'hésitez pas à utiliser les commentaires plutôt que les mails (comme ça, tout le monde profite de notre réponse) si vous avez des questions 😉

Un cardigan avec un simple tee-shirt, un jean délavé vite retroussé, ça suffit largement à Daniel pour aller faire ses courses. Alors pourquoi pas à vous ?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Ben !

    La marque n’existe plus depuis l’époque où l’article avait été écrit :/

    (Dommage, ça paraissait vraiment joli !)

  • Nicolò – BonneGueule

    Bien-sûr, tu as bien fait 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Thomas !

    Tu es sur un article de 2011 en même temps haha ^^

    Si c’est marques que tu cherches, il vaut mieux aller vers les rubriques du site pour trouver directement des contenus plus récents 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Maldoror !

    Regarde chez Suitsupply !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Vlashikito.

    Traditionnellement c’est effectivement un boutonnage pour femme. Tu devrais tout simplement renvoyer le produit au vendeur. Ce n’est pas quelque chose que tu peux modifier.

  • Vlashikito

    Bonjour, j’ai acheté un trench coat sur ebay pour rien, le probleme c’est qu’après l’achat je me suis rendu compte que les boutons etaient du mauvais coté ( C’est à dire sur la gauche ) donc est-ce de l’overthink ? Si Oui est-ce reparrable

  • RafikBG

    Salut Walter,

    Impossible de te dire, d’autant plus que l’article date d’il y a 3 ans… En revanche, je t’invite à regarder du côté de Barbour, Commune de Paris, Homecore et Carhartt. Le design n’est pas le même, mais s’en approche, et le rapport qualité / prix est très bon sur chacune d’entre elle 🙂

  • RafikBG

    Tu as raison, c’est bel et bien un brut, mais délavé naturellement. Ce qui est d’ailleurs bien plus joli qu’un délavage artificiel 🙂

  • itchiban

    daniel sur la photo porte un jean delavé ??? je le voyais brut !

  • Entièrement d’accord 🙂

  • siger

    Très intéressant et en lisant certains sites ou magazines j’ai l’impression que l’élégance et la mode sont un ensemble de règles et codes contraignantes qui compliquent tout. La mode est avant tout personnelle.

    J’aime à rappeler que l’élégance c’est aussi une attitude (sans vouloir reprendre un slogan de maison horlogère célèbre). Une personne avec un beau costume élégant et bien taillé peut paraitre si elle ne se tient pas droite, avachie, …. A ‘inverse les personnes élégantes le sont aussi sans vêtements ou à la radio. L’élégance est aussi la façon de parler ou de se tenir, se déplacer, … C’est également pour cette raison qu’il existait avant des cours de diction, …

  • La mauvaise nouvelle, c’est que la marque a fermé. La bonne nouvelle, c’est que dans quelques mois on va te proposer quelque chose de tout aussi bien dans les même coloris 😉

  • Super article comme la plupart des votres d’ailleurs! J’ai bien accroché sur les sneakers Blanc & Noir mais j’ai farfouillé un peu sur le net et je ne trouve rien du tout sur cette marque et le site est inaccessible… Quelqu’un saurait où je pourrais en trouver ? Merci!

  • mais non, enfin 🙂

  • Kristof K

    Je poursuis ma découverte du site, et après avoir lu cet (excellent) article, me sens un peu bête d’avoir envoyé certaines questions par mail!

    Demain ce sera donc virée en ville et essayages! 😉

  • Eric

    Pour les bracelets en cuir , franchement , je dirais que c’est un peu comme les ceintures , on trouve beaucoup de choses bien un peu partout , depuis des années , par exemple je met un bracelet « customisé » de chez h et m avec deux bandes de cuir éroite jointe entre elle (noir et marron) , que j’ai acheté en double pour les relier entre eux , et ainsi le rallonger , je le met de manière a entourer mon avant bras , bizzarement , même si les deux couleurs ne vont pas entre elle d’habitude , en bracelet ça passe très bien , le marron est sombre après …si j’y pense je ferais une photo , sinon asos fait des trucs très simpas 😉

  • Geoffrey

    ça dépend où tu vas 😉

  • Yvan

    @Benoit: Auparavant, je n’avais jamais compris vos peurs du « shopping du samedi après-midi ».
    Mais c’est lors de mon séjour à Paris il y a 2 semaines que j’ai compris…c’est tout simplement l’enfer!

  • Geoffrey

    Il FAUT faire des essayages ! Pour les bracelets je laisse le reste de l’équipe te répondre.

  • Guillaume

    Je precise que j ecris depuis mon telephone donc par avance desole pour les accents et eventuelles fautes…

    Suite a ce tres bon article j ai envie de poster un commentaire…comment faire quand on deteste faire des essayages. pour ma part c est le gros point noir vu que je deteste essayer sans vouloir acheter…

    De plus ou pourrais je trouver un bracelet en cuir sympa ?

    merci d avance de vos reponses !

  • Geoffrey

    ah mais Delaveine c’est encore différent : il n’y a RIEN, mais alors RIEN à garder. Les vêtements sont en plastique, ils brillent, franchement, c’est de la sappe de power rangers mais à l’échelle 1.

  • lucas

    Je partage vos avis concernant Celio, Jules, The Kooples…

    Mais concernant Sandro je suis plus partagé, quand les soldes sont la difficile de trouver des pièces équivalente à Sandro (travail des coupes, des couleurs et parfois des matières…) en PAP abordable.

    Je pense notamment à leur Trench (beaucoup moins cheap et brouillon que la plupart des concurrents et même Burberry en entré de gamme aux galeries Lafayette…) et à leurs blousons hiver en 70% laine… Du jolie boulot !

  • Benoît

    Je blame souvent Celio, car pour moi, c’est le genre de boutiques qui fait détester la mode pour homme, avec le « fameux Celio du samedi après-midi surchauffé ». C’ets le symbole de la mode pour homme facile, low cost et surtout, sans aucun plaisir.

    Cela dit, je tiens à dire que depuis quelques années, on peut vraiment trouver des trucs corrects chez Celio !

  • Rémi

    D’accord, merci pour cette réponse. Je pense qu’on peut également ranger Delaveine dans cette catégorie ? D’après ce que j’ai lu sur Internet, les chemises se déchirent rapidement. Après personnellement j’ai prit un manteau la bas, et je n’ai aucun soucis (pour le moment).

  • Yvan

    @Rémi: Dans les vitrines, les enseignes mettent en valeur au max leurs vêtements. Et quand finalement tu tiens la pièce entre tes mains, tu vois que c’est pas génial.

  • Geoffrey

    Hello Rémi,

    La question est tout à fait légitime, et tu fais bien de la poser 😉

    On n’a rien contre les enseignes low cost (écharpes Zara, tshirts Monoprix, cardigans Uniqlo) MAIS quoiqu’il en soit on en veut pour notre argent. On estime que ce qui est vendu chez Celio, Jules… mais aussi chez des enseignes soit disant « haut de gamme » comme Sandro ou The Kooples présentent un très mauvais rapport qualité-prix, notamment au regard de la qualité des matériaux.

    Par ailleurs, pour en revenir à Célio, ils font beaucoup de choix stylistiques hyper douteux :
    – des chemisettes : http://photo.celio.com/img/catalog/product/LACARA_TURQUOISE06-L.jpg
    – des chemises aux motifs très peu subtils et coupés en parachute : http://shopping.uneviemoinschere.com/uploads/assets/shopping/8/2/7/827249470f89e3e9d0f9b4_250.jpg
    – une omniprésence de la grosse rayure (pas très finaude) : http://4.bp.blogspot.com/-EIrbRBWLZKs/Tez0O49y0jI/AAAAAAAAAT4/DCrV3pxVpkQ/s320/VET%2BEBAY%2Bjuin%2B11%2B017.jpg
    – des costumes qui brillent (il y a mieux pour « éblouir » des collaborateurs) : http://imalbum.aufeminin.com/album/D20100416/663773_OEQA4LSBMNGDSFJ5J26N2RHVAOE68C_costume-celio-club_H172357_L.jpg
    sans parler de la présence d’écussons, de logos de la marque, d’imprimés « tribaux »…

    Cela dit la marque fait des efforts en ce moment avec la collection Premium (on peut pas en dire autant de Jules…) mais il faut franchement chiner pour trouver quelque chose. Benoît y a tout de même trouvé un beau chino gris l’été dernier.

    Si tu as d’autres questions n’hésites pas,
    Geoffrey

  • Rémi

    Salut,

    Je vois que dans cet article et dans ton e-book (si je ne dis pas de bêtises). Tu « blames » les boutiques Célio, j’aimerais savoir pourquoi ?

    C’est juste une question et non une critique car perso quand je passe devant ces boutiques, et que je regarde la vitrine, je vois des vêtements intéressants (peut être uniquement en apparence).

    Sinon j’aime bien ces vêtements qui est en image dans l’article : https://www.bonnegueule.fr/wp-content/apolis.jpg (le style)

  • Geoffrey

    Merci 🙂

    les deux assortiments de couleurs que tu cites sont effectivement bien compliqués.

    Après tout est possible selon le degré de maîtrise, mais on va dire que sur le marron / noir on touche vraiment à du très compliqué (perso je m’y risque pas, c’est trop casse-tête). Pourquoi ? Parce que ce sont des couleurs fortes qui captent le regard, et que ton visage est rapidement éclipsé par cette uniformité de noir et bleu.

    Pour le noir / bleu marine c’est plus facile mais je déconseille de les juxtaposer sur des matières identiques (laine noire, laine bleue). Il faut donc « casser » cette uniformité en réintroduisant un contraste de matière : laine bleue, cuir noir. Ou coton bleu, grosse maille noire.
    Voir ce défilé Prorsum pour exemple : http://togapicta.blogspot.com/2010/01/burberry-prorsum-fw10.html

    Enfin, évites le noir en règle générale. Ceux qui disent que ça va à tout le monde et que c’est la couleur la plus facile à assortir n’y connaissent pas grand chose. C’est au contraire une des couleurs les plus compliquées (sinon LA plus compliquée) à porter.

  • Quentin

    Les T-shirts col V chez COS à 20€ soldés à -30% (en tout cas celui du 16ème) Des bons basiques pas mal du tout.
    D’ailleurs certains articles sont à -50%

  • CaD

    Très bon article!

    D’ailleurs, une question qui m’a toujours taraudé l’esprit : on entend souvent parler des couleurs qui ne vont pas ensemble, par exemple noir/bleu marine et marron/noir (pour chaussure/pantalon).

    De l’overthink ou une réalité?

  • Excellent article, le genre de truc écrit avec le cœur et ça se voit 😀 J’avais vraiment fortement cette tendance, et c’est de moins en moins le cas.
    Ca persiste un peu quand je réfléchis à comment je vais m’habiller, mais ça s’atténue quand :
    1) La plupart des pièces vont ensemble.
    2) Le sens de l’accord des couleurs/formes/whatever devient instinctif.

  • Geoffrey

    Je confirme, des choses bien chez Zara en ce moment.
    COS un peu en rade par contre cette saison.
    Sinon il y a American Vintage, et puis L’Habilleur à Paris.

  • Benoît

    @ Nicolas : je ne suis plus en France là, donc c’est compliqué pour moi de répondre, mais cherche chez Zara, COS (et n’oublie pas leurs rayons femme), etc… Dans la plupart des boutiques en fait !

  • Nicolas

    On peut t’on trouver une belle écharpe Benoît?

  • Benoît

    @ Alexis : je te rassure, j’ai eu la même impression que toi, ils essayent vraiment de se la jouer select store parisien hype. Mais la sélection de reborn est excellente ! T’aurais dû me faire signe quand tu étais sur Montréal 😉

  • Alexis

    Un bon article de rappel.
    Je suis passé à Reborn et SSense il y a un mois à peu près, les vendeurs y sont assez spécial (notamment Reborn).

  • Le plus difficile c’est souvent le matin avant d’aller bosser, un vrai casse-tête pour s’habiller !
    Bravo pour cet article, j’adore !

  • Michael

    Super article encore une fois, qui en aidera plus d’un!