4 TENUES POUR… ALLER EN FESTIVAL

6 min

4 TENUES POUR… ALLER EN FESTIVAL

6 min
Publié le : 20 juillet 2022

L'été dernier, BonneGueule vous a accompagné sur les plages avec notre format La Mode à la plage. Chemisette, chapeau, sandales, vous avez désormais tous les bons réflexes pour avoir du style, même sur du sable fin.

Le soleil et les cocotiers sont de retour, il est donc temps pour nous de vous proposer une nouvelle série d'été intitulée : 4 tenues pour...

Présentés par Nawal, David, Benoît et Jérôme, les membres de l'édito ont relevé le défi d'adapter leurs tenues estivales à différentes situations.

Dans l'exercice du jour, direction les festivals, où notre équipe édito va devoir se confronter aux exigences et aux besoins très particuliers des concerts en plein air.

Une vidéo à voir avant d'aller chanter et danser sur le son de votre groupe préféré.

LE LOOK DE NAWAL

Ah, les festivals... Entre vous et moi, c’est un peu mon Paradis sur Terre - surtout les concerts de rock qui déménagent bien. Je vous en parlais d'ailleurs dans ma Carte Blanche sur mon amour pour le motif léopard :

Des concerts et des festivals, j'en ai fait pas mal au cours des dix dernières années. J'ai donc expérimenté les pires (et les meilleurs) vêtements à porter ! Voilà ce que j'ai décidé de revêtir dans cette vidéo :

  • Un t-shirt sombre, classique et uni, que je n'ai pas peur de salir?En renversant l’intégralité d’une bière dessus ou en tombant dans de la boue, par exemple.. Celui-ci il est en coton bio, donc bien respirant, parfait si je me retrouve en plein milieu de la fosse en train de suer sous une chaleur infernale.
  • Un jean droit tout simple, dans un denim noir un peu délavé. Avec lui, je n'aurai pas peur de m'asseoir dans l’herbe pour manger un hot-dog entre deux concerts. J’ajoute aussi une ceinture noire pour ne pas le perdre, parce que quand même, ce serait bête !
  • Une bonne grosse paire de Dr Martens, noires, en cuir. Ça va avec tout, c'est solide, et ça permet d’écraser les pieds des autres durant les pogos, sans se faire soi-même écrabouiller les pieds.
  • Un petit sac pratique : ici, une banane achetée en seconde main. J'y mets l’essentiel, et je garde les mains libres pour danser et applaudir.
  • Parce qu’on est jamais à l’abri d’une petite averse, j’embarque un ciré imperméable. Celui-ci, je le trouve assez rigolo : il est transparent avec plein de petits dessins régressifs. C’est vraiment la pièce forte et décalée du look qui vient casser le total look très sombre.

Et voilà, prête à aller faire ma groupie !

LE LOOK DE DAVID

Je n’ai pas vraiment fait de festivals dans ma vie, par contre je me verrais bien en faire un peu plus. Et de ce que j’ai vu, il y a souvent un côté un peu roots : on dort dans des tentes, on s’assoit un peu partout, etc.

C’est un environnement plutôt salissant donc il faut des vêtements qui ne craignent pas trop.

  • En haut, j'aurais bien mis un t-shirt ou avec un imprimé un peu fun mais je n'en ai pas sous la main, donc j'opte pour un t-shirt gris texturé :

Tee Berni gris
60,00 €
  • En bas, je prends un bermuda beige Carhartt acheté pas très cher sur Yoox. C'est celui que j'emporte partout, que je ne crains pas d’abîmer ou de salir. Il correspond tout de même à mon style avec sa taille assez haute et ses pinces.
  • Aux pieds, je porte de vieilles German Army Trainers. Cette paire est un peu trop usée pour mes tenues du quotidien, donc je la recycle en chaussures de sport, de soirée... ou de festival ! Je raconte mon histoire avec cette paire de chaussures dans cet article :

Et le clou du spectacle, c’est bien sûr ce poncho noir.

En fait, j’ai vu pas mal de vidéos de festivals en été où il pleut, par exemple à Tomorrowland, et les spectateurs se retrouvent à porter des espèces de gros sacs plastiques pas hyper esthétiques. 

Donc je me dis que c’est bien d’avoir son propre vêtement de pluie. Et il s’avère que j’ai ce poncho assez unique car il est en lin enduit. Donc la matière principale c’est du lin, puis il y a une induction, un traitement technique pour apporter la résistance à l’eau. 

C’est un vêtement original, marrant et qui donne une certaine dégaine. Vu qu'il est carré une fois déboutonné, on peut même lui trouver d’autres utilisations : en tant que couverture ou de tapis pour pique-niquer par exemple. 

LE LOOK DE JÉRÔME

Le festival de musique en été, ça a longtemps été une tradition chez moi. J'en ai fait un certain nombre entre mes 17 et mes 40 ans, un peu partout en France, souvent dans des registres rock ou électronique. Je ne m'intéressais alors pas véritablement à la mode ou aux matières textiles. Je ne regardais pas non plus la météo. Tout était uniquement lié à la musique et au style. C'était la plupart du temps des vêtements assez sombres, avec ici et là des pièces vintage, notamment en cuir. Je raconte la naissance de cette passion ici :

Des festivals et plus généralement des concerts, j'en ai aussi organisé moi-même dans une autre vie, en intérieur et avec une ambiance plus intimiste. Mais aujourd'hui, avec mes contraintes physiques, je ne fais plus de festivals. Si je devais tout de même songer à une tenue, elle ressemblerait à celle que vous allez découvrir dans cette vidéo : une tenue relax, composée avec des pièces qui ne craignent pas grand-chose.

Tout peut arriver en festival : le soleil, la pluie, la poussière, la boue, la bière, etc... Cette tenue, c'est aussi une sorte de tenue hommage au film « M*A*S*H. » de Robert Altman, qui intègre comme l'acteur Elliott Gould une chemise à fleurs avec un registre un peu militaire. On a déjà évoqué ce film ici dans Bobine :

Dans le détail :

  • Un pantalon cargo BonneGueule beige, solide et pratique. Pour la touche de style militaire et les poches, toujours bien utiles quand on ne veut pas trop s'encombrer. Ce n'est pas la pièce la plus respirante de la tenue, mais je porte beaucoup ce pantalon d'une manière générale, même en été. Pour d'autres inspirations avec un cargo, vous pouvez jeter un œil ici :
  • Une paire de sneakers blanches Zespà, bien bien portées mais toujours fonctionnelles. Elles ont la particularité d'être made in France et m'accompagnent depuis plusieurs années maintenant. Elles sont solides, confortables et ne craignent plus grand-chose, ni la pluie, ni la poussière. Je les porte ici avec des chaussettes invisibles Mazarin en coton/lin trouvées chez Mes Chaussettes Rouges. Ces sneakers étaient déjà dans l'inventaire de mon placard à chaussures en 2020 :
  • En haut, un tee-shirt merinos BonneGueule sous une chemisette Hartford à fleurs en lin. Pour la première couche, on peut envisager un tee-shirt en coton/lin selon la météo. La chemisette apporte un peu de fun et de légèreté. Pour aller plus loin sur les chemises et les fleurs :
  • Sur la tête, un bob indigo Brut Clothing. C'est l'accessoire qui compte pour faire face au soleil, au même titre que les bottes Aigle ou la parka en Ventile si jamais la pluie s'invite à la fête.
    Ce bob est assez léger, inspiré par ce que portait le sculpteur Brancusi et j'aime assez son côté feuille de chou. Les lunettes de soleil sont en plus : ce sont des Kirk Originals dans cette vidéo mais je conseille plutôt un modèle moins onéreux pour ce type d'événement. Nos conseils sur le sujet ici, si besoin :

LE LOOK DE BENOÎT

Ma tenue de festival a un peu évolué ces derniers temps, surtout après avoir vu la foule inondée de We Love Green ! J'ai choisi de préparer une tenue pour un festival où tout peut arriver. Fonctionnel,  avec un brin de folie, cet accoutrement répond à de nombreux critères. Je vous ai déjà dit que j'adorais le techwear  ?

Que vous ayez vos tickets pour le festival de Dour, le Boom festival ou Jazz in Marciac, j'imagine que vous souhaitez allier confort, praticité et quand même, un minimum d'élégance. Voilà comment :

  • Une bonne vieille paire de New Balance. Quand il faut faire attention à la boue, la poussière, mais aussi aux énormes pieds du monsieur devant, la New Balance se place naturellement comme une bonne solution.
    J'ai fait le choix de ne pas prendre de chaussures imperméables, car une fois rentrée, l'eau ne pourra plus sortir. La plupart des New Balance sont en mesh, qui sèche plutôt vite, en plus d'être sympa à porter. Nous avions déjà parlé de la marque juste là :
  • LE pantalon P-10 d'Acronym. C'est mon coup de cœur de l'année, c'était impossible pour moi de faire une tenue outdoor sans y glisser cette merveille. Ultra-fonctionnel avec toutes ses poches pratiques, sa coupe impeccable, sa grosse promesse de vente est qu'il est fait en EPIC, un tissu en nylon conçu par et pour les militaires.
  • Un t-shirt en laine mérinos de BonneGueule. Simple et efficace, il s'accommode facilement. Plus le temps passe, plus ce t-shirt devient un Classique.

Tee Newtim kaki
75,00 €
  • Une sur-chemise Wake de BonneGueule. Faite de coton français bio, effet flammé, elle est s'associe bien avec la technicité du pantalon, grâce à son style workwear. Encore une fois, plein de poches pour y mettre son bazar. Pour les curieux, voilà la différence entre chemise et sur-chemise :
  • En cas de petit froid, une polaire de la marque japonaise Capital. Ça tient chaud, c'est original et atypique, c'est typiquement une pièce à mettre en festival.
  • Une veste Arcteryx Leaf LT. C'est mon arme secrète ! Très légère, grâce à sa composition en Gore-Tex, la coupe de la veste est parfaite, légèrement oversized. Encore une fois, elle fait penser à un vêtement militaire, avec tous ces aspects techniques, ces poches, cette capuche réglable.

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures