Conseils : Comment choisir un tee-shirt et le porter avec style ?

/

On peut difficilement s'intéresser au style en été sans passer par la case tee-shirt.

À l'origine un sous-vêtement au grand jamais exposé, il a fait du chemin jusqu'à se retrouver en basique de la saison.

Pour autant, comment reconnaît-on un bon tee-shirt ? Quels en sont les différents types ? Comment les porter ? Où se fournir ?

C'est justement ce qu'on va voir.

Qui dit tee-shirt, dit juvénile ?

C'est une objection que j'ai souvent rencontrée : pour certains, ne porter qu'un tee-shirt manque de maturité. "Je n'ai plus 30 ans" ; "Jamais en dehors de la maison" "Un homme, ça porte des chemises"... Vous seriez surpris de tout ce que j'ai pu entendre.

Je tiens donc à être très clair à ce propos : oui, on peut porter un tee-shirt à tout âge. Heureusement d'ailleurs !

Bien évidemment, on ne parle pas de modèle à l'effigie de Tom Selleck. Cela dit, il serait dommage de s'interdire ce type de vêtement par principe. J'insiste vraiment là-dessus..

Tee-shirt blanc + cheveux gris = combinaison gagnante.

Les bases étant maintenant posées, on peut s'attaquer au gros morceau !

Comment choisir un tee-shirt ?

Malgré la simplicité d'un tee-shirt, il existe quelques critères à observer avant de passer à l'achat.

Des matières plus nombreuses qu'on ne le pense

Je ne vous apprends rien, le synthétique fait transpirer... d'autant plus l'été ! Pas le choix donc, il vous faut des matières naturelles.

Si le coton reste la matière du tee par excellence, les modèles avec du lin sont particulièrement agréables lorsqu'il fait chaud. Le techwear offre aussi pléthore d'options en la matière.

Logiquement, plus on monte en gamme et plus on trouve des mélanges de matières intéressants - avec de la soie, notamment -, ou de beaux empiècements. On trouve aussi des choses plus improbables, comme ce tee coton/métal...

Tee-shirt Yang Li...

... en mélange coton / fibres métalliques (autour de 700 €).

N'hésitez pas à regarder ce qui se fait chez les marques créateurs, ne serait-ce que par curiosité. Et regardez les étiquettes !

Reconnaître un tee-shirt à sa taille

Dans le cas d'un tee-shirt classique, votre essayage devrait ressembler à ça...

1. Les coutures des manches se positionnent sur l'épaule.

2. Le col légèrement évasé arrive à peu près sur la clavicule. Sur les modèles haut de gamme, vous trouverez une bande de propreté à l'intérieur. Si vous les préférez en V, veillez à ce qu'ils ne soient pas trop profonds.

3. Les manches s'arrêtent au niveau du biceps.

4. Vos pectoraux sont très légèrement moulés, sans trop de plis.

5. Les lignes de la pièce suivent vos flancs.

6. Votre tee-shirt s'arrête sous la ceinture, sans mouler le ventre.

Petite précision en cas d'overthink : il s'agit d'un tee-shirt, pièce décontractée en soi. On peut se permettre plus de tolérance qu'avec une chemise formelle.

Comment porter un tee-shirt avec style ?

Puisqu'on a vu comment le choisir, regardons comment on peut porter notre tee une fois acquis. C'est aussi l'occasion de passer en revue les différents types que l'on peut trouver.

Le plus classique : le tee-shirt uni

Un tee-shirt uni sera soit :

  • la pièce centrale de votre look s'il est d'une couleur forte,
  • "un liant" entre les éléments du look, grâce à sa neutralité. C'est aussi le plus simple à utiliser pour du layering.

Il peut s'introduire dans tous les styles, aussi bien avec un jean qu'un pantalon de costume...

Typiquement, le tee rose est ici la pièce qui attire le plus l'attention. Il ne s'agit cependant pas d'une teinte criarde, ce qui lui permet d'être encadré par du bleu marine. (Crédits : Pinterest)

A contrario, ce look est composé de deux pièces assez fortes : le perfecto et le jean bleached. Du coup, le tee-shirt blanc, neutre, fait facilement la transition entre le haut et le bas de la tenue. De manière générale, le combo perfecto / tee-shirt - d'autant plus lorsqu'il est blanc - fonctionne à tous les coups. (Crédits : The Idle Man)

En France, peu d'hommes osent porter des pantalons à motifs, bien qu'ils ouvrent la porte à des tenues pointues dès lors qu'on les assume (c'est davantage populaire outre-Manche). Le tee-shirt blanc s'avère souvent être la "pièce tampon" idéale. En l'occurence, il vient apaiser les motifs et la couleur du chino. L'effet est renforcé par les sneakers, blanches également. (Crédits : Pinterest)

Un tee-shirt peut aussi se porter avec un blazer, à condition que sa coupe soit parfaite. C'est un contraste de style très marqué, les pièces doivent donc être impeccables. Des petites sneakers finissent bien le look, s'inscrivant dans un esprit spontané.

Même raisonnement, autre option : porter son tee-shirt avec un pantalon de costume. Ici aussi, une coupe irréprochable est indispensable. Tournez-vous vers des couleurs sobres, plus adaptées au côté costume. De même, ce genre de look est plus réussi lorsque le tee-shirt est rentré dans le pantalon, de sorte de garder un rendu fin. (Crédits : Athens Streetstyle)

On trouve parfois des tee-shirts unis avec une poche, elle-même imprimée ou dans une autre matière/couleur. Pour le coup, c'est purement une histoire de goûts.

Modèle J.Crew.

Le plus graphique : le tee-shirt à imprimés

On arrive à la partie plus délicate. Si un tee-shirt à imprimés peut apporter une touche de fantaisie, restez vigilants sur le motif. Fuyez comme la peste les inscriptions faussement drôles, les dessins enfantins ou les slogans à caractère sexuel.

De même, évitez les tee-shirts avec simplement une photo imprimée sur la face avant. Sérieusement, vous obtiendrez un résultat pas si différent avec du papier transfert...

Personnellement, je vous orienterais vers des motifs all over, soit sur toute la surface du tee.

On parle de motif "all over" lorsque celui-ci se situe sur toute la surface de la pièce. Le rendu est nettement plus harmonieux. Evidemment, jouez-la sobre sur le reste du look... (Modèle Maharishi)

Même si on l'oublie souvent, la marinière est une très bonne alternative dans cette catégorie. Ses rayures bleues et blanches se prêtent bien à la saison et la rendent facile à associer.

Si vous ne savez pas comment apprivoiser une marinière, le bleu est toujours une bonne solution. Dans la mesure du possible, choisissez une nuance différente de celle du tee, de sorte d'apporter du contraste. La présence de blanc peut d'ailleurs tempérer certains tons plus soutenus, comme le bleu électrique de ce blouson. (Crédits : The Idle Man)

Personnellement, je déconseille son port avec un pantalon blanc. Je trouve l'inspiration trop évidente, le résultat manque à mon goût de subtilité. Mieux vaut casser le côté moussaillon avec un jean brut ou gris, par exemple. (Crédits : Pinterest)

Bien que le col soit trop échancré, l'association de la marinière et du costume fonctionne bien. Ce dernier est complètement décalé, impression appuyée par le pantalon roulottée sur des chevilles nues. Les gimmicks stylistiques pourraient paraître trop poussés mais l'ensemble reste bien exécuté. (Crédits : Thousand Yard Style)

Le plus costaud : le henley

Le henley est une sorte de tee-shirt en coton épais, avec un col tunisien et des bords-côtes épais également. Il renvoie à des influences un peu vintage par son design, proche des union suits.

Modèle Merz B. Schwanen, très bonne référence pour des henleys.

Regardez la matière de plus près : on est vraiment sur un tissage épais.

Sans pour autant être interdits aux gabarits fins, c'est sur les silhouettes les mieux bâties que le henley révèle tout son potentiel. Il accentue la carrure de celui qui le porte, en partie grâce à ses bords-côtes épais.

Comme je vous le disais, les lignes d'un henley renvoie à un côté rétro très masculin. Armez-vous de vos accessoires en cuir patiné, de bijoux qui ont vécu, d'un sac en canevas ou cuir... N'hésitez pas à exploiter cette fibre pour des looks avec du caractère. (Ce monsieur s'appelle Max Poglia, allez jeter un oeil à son style si ce type de tenue vous plaît.)

Compte-tenu de son ADN, un henley se prêtera toujours à des looks workwear. En cas de doute, vous ne ferez pas d'erreur en le couplant à un jean brut. Au passage, des boots auraient été tout aussi envisageables. (Crédits : Pinterest)

Enlevez le blazer et vous vous retrouverez avec un look orienté workwear, dans le même genre que le précédent. Pourtant, la veste vient vraiment rehausser l'ensemble. Pour des contrastes justes, tournez-vous vers des blazers peu formels, au risque de déséquilibrer la tenue autrement.

Le plus audacieux : le tee-shirt de créateur

Le tee-shirt est loin d'uniquement se cantonner à sa forme basique en T.

Aujourd'hui, il se fait volontairement plus large, plus long ou encore avec des manches bouffantes. Ces coupes oversized peuvent apporter un peu de variété si vous pensez avoir fait le tour des modèles "traditionnels".

Le tee-shirt descend bas et les manches sont longues : on est clairement sur une coupe oversized. On remarque que le short est large également, alors pourquoi cela fonctionne ? Le fait que les jambes soient découvertes permet de rééquilibrer les volumes. L'ensemble aurait été nettement moins réussi s'il s'agissait d'un pantalon descendant jusqu'à la chaussure. En revanche, on pourrait très bien imaginer un chino assez fitté pour venir contrebalancer le tout. Quoi qu'il en soit, ces coupes sont souvent à propos dans des approches streetwear. Regardez du côté des marques de ce style pour ce type de pièce. (Look des Frères Joachim)

En plus du streetwear, on retrouve beaucoup cette idée dans le dark. En l'occurrence, ce seront surtout des effets de longueur et de drapé qui seront mis en avant.

Je prends volontairement un exemple aussi marqué, de sorte à vous montrer ce qui peut se faire. On peut ne pas aimer - le consensus n'est de toute façon pas recherché - mais on ne peut que reconnaître la réflexion derrière. Le vêtement dépasse complètement sa fonction utilitaire. Le corps est resculpté, les proportions sont complètement changées... Encore une fois, sans vous dire d'essayer, je vous invite à regarder d'autres styles que le vôtre. Il y a de bonnes idées partout. (Crédits : Fashion Bomb Daily)

Notre sélection des meilleures marques de tee-shirt

Entrée de gamme

  • Muji : fournisseur des tee-shirts blancs de Luca, le rapport qualité/prix est satisfaisant. Attention aux sizings irréguliers.
  • American Apparel : l'une des rares marques à proposer un tel choix de tee-shirts chinés, malgré parfois un coton mal stabilisé.
  • Monoprix : du même acabit que Muji. Évitez les modèles trop fins, et la forme de manches ne convient pas aux maigres.
  • Stanley Stella : très difficile à trouver, souvent chez de petits revendeurs inconnus, mais excellent rapport qualité / prix sur à peu près tout type de tee-shirt. Leurs produits sont souvent utilisés en marque blanche par d'autres enseignes pour faire des tees à print, tout en conservant une belle qualité.
  • Selected Homme : une belle sélection suffisamment variée pour combler tous les besoins. Attention cependant à la composition de certains modèles.
  • Levi's : l'offre est satisfaisante sur les tee-shirts. Testée et approuvée par Alexandre.

Milieu de gamme

  • Suitsupply : un début de milieu de gamme simple, bien construit, dans de belles matières.
  • American Vintage, seulement sur les références 100% coton unies dites "MDEN" en référence du site (les autres ont quelques soucis de durabilité). Très belles mains, coupes, et couleurs.
  • Benjamin Jezequel : pour des partis-pris un peu plus créateur sur certains modèles (micro-motifs, coutures géométriques...) tout en restant assez abordables.
  • Velva Sheen : les fameux tee-shirts "tubulaires", sans coutures sur les côtés, tricotés sur d'anciens métiers et achetables en pack. Attention aux modèles 50% coton 50% polyester : très robustes et durables, ils sont cependant vivement déconseillés lorsqu'il fait un peu chaud.
  • Seagale et ses tee-shirts techniques qu'on ne présente plus.
  • Maison Cornichon : des jerseys bien solides, tissés en France sur de vieilles machines des années 50.

Haut de gamme

  • Norse Projects : des matières de qualité, dans un esprit streetwear qui reste facile à appréhender.
  • A.P.C. : pas de design visuellement fou mais une confection vraiment très satisfaisante.
  • Christopher Kane : créateur passé par l'écurie Versace, les produits sont assez chers mais avec des imprimés souvent très travaillés. On trouve cependant des modèles intéressants en soldes.
  • Roberto Collina : on commence à atteindre des prix très élevés pour du tee shirt, mais ce sont généralement des mélanges de matières subtils, avec des effets de dégradés, des chinés très travaillés, une confection entièrement italienne... Du tee shirt de luxe, en somme.
  • Rick Owens & Damir Doma, deux créateurs dark qui raviront les amateurs d'oversized et de drapés.

Le mot de la fin...

Autrefois un sous-vêtement, le tee-shirt nous est devenu indispensable, et ce à tout âge.

Bien loin de se limiter au coton, il se décline maintenant dans une multitude de matières.

Qu'on le préfère uni, à motifs ou drapé, il y a en a pour tous les goûts. L'avantage d'un tel produit est qu'on en trouve aussi dans toutes les gammes de prix.

Et vous, comment portez-vous le tee-shirt ? Êtes-vous plutôt du genre tee-shirt blanc ou les préférez-vous plus audacieux ? Racontez-nous tout dans les commentaires !

A propos Rafik

Je suis fasciné par l'expression des contre-cultures et les mouvements underground. Tombé amoureux de la mode à 5 ans, je pense qu'elle doit rester un moyen d'expression, et non une course aux tendances. Et que ça reste entre nous, mais je suis un brin bling sur les bords.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Pierre – BonneGueule

    La différence de prix est tout à fait justifiée, on est sur une pièce plus compliquée à fabriquer et plus coûteuse avec le 215. Après, à toi de voir si un tee-shirt 8 oz, donc vraiment épais, est pertinent pour l’utilisation que tu comptes en faire. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Antoine !

    Là, il s’agit d’une traduction technique allemand – anglais puis anglais – français, donc c’est à prendre avec des pincettes, mais il me semble que le 1950’s utilise un fil unique, alors que le 215 utilise un fil double retors.

    Ce type de fil est plutôt rare sur le tee-shirt (c’est davantage utilisé en chemises), et a tendance à moins froisser. Le 215 a aussi l’air plus épais (à vérifier en ayant les deux en main), et c’est pour tout ça qu’il est plus cher à mon avis. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Antoine !

    Tout les retours qu’on a eu étaient positifs sur la durée de vie de leurs pièces. Elles sont faites dans un jersey épais qui tient bien la route. À toi de voir si c’est utile pour un simple tee blanc. Par contre, pour un coloris plus original (naturel mélange, par exemple) ou une coupe particulière, là c’est plus intéressant.

    Et pour les henleys, c’est assez compliqué de trouver de belles pièces avec un beau tissu bien épais pour moins cher que ça. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Anon !

    J’ai du mal à voir l’intérêt d’une pièce comme celle-ci. Sur un pantalon, ça peut s’expliquer par le fait qu’on plie les jambes régulièrement, et que ça rajoute du confort. Mais sur un tee, à moins de le prendre moulant (ce qui est vraiment déconseillé), je ne sais pas trop à quoi l’élasthanne peut servir. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Hugo !

    En tant que grande perche j’ai le même avis que toi. Les tees supima Uniqlo sont franchement très corrects sur la durée, leur jersey un peu épais est pile ce qu’il faut pour que ça se tienne bien. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Ah, Uniqlo n’en a pas en ce moment en effet ! Pour Muji, ils ne vendent pas en ligne (pour le moment), c’est vrai que c’est un peu galère. Gap/Banana Republic est assez correct pour des trucs très basiques, mais ça reste du fast fashion.

    Après, c’est sûr que le henley est une pièce qui n’est pas hyper basique, donc tu en trouveras plus facilement en milieu de gamme chez Hemen Biarritz ou Merz B Schwanen et RRL en haut de gamme. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Pour les henley d’entrée de gamme, jette un oeil chez Muji, Uniqlo, Gap et Lee. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Sofiane !

    Ils sont franchement pas mal pour le prix, ils se tiennent bien et ont un style parfaitement basique. Par contre, ils sont légèrement longs, ce qui peut poser problèmes à certains. 😉

  • Sofiane

    Bonjour, que pensez-vous des t-shirt UNIQLO ?

  • Pierre – BonneGueule

    Bien joué Big, merci ! 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour l’info 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Emilien !

    Je t’avoue que je ne sais pas ! Effectivement les manches sont un peu loose et la gorge est très large, c’est un peu différent.

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Fabien !

    C’est un Seagale. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Ca arrive à tout le monde ! 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Clem !

    Tu as essayé de chercher des mots-clefs comme col tunisien ? On appelle généralement la version à manche courte « tee-shirt à col tunisien ». 😉

    Et oui, ça peut tout à fait passer avec des sneakers. Le mieux c’est qu’elles ne soient pas trop lisses et aient un aspect un peu workwear mais ça va dépendre du style global de ta tenue.

  • Big

    Hello Pierre,

    Merci pour ton retour. J’irai voir sur ASOS et si jamais je trouve qqc d’intéressant je le ferai savoir en commentaire 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Alexandre !

    Pour le coup, je ne peux pas te conseiller grand chose à part prendre un tee à ta taille. Le tee-shirt ne fait pas grand chose à part prendre la forme de ton corps, donc tu ne trouveras pas de coupe qui va donner l’impression que tu es plus maigre ou autre. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Aurel !

    On aime beaucoup ce que fait Sunspel, notamment en polos ! 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Antoine !

    Tu vas pouvoir trouver des henleys pas trop chers chez Muji, Lee, Gap et Uniqlo.

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Big !

    Difficile de te conseiller des marques vu que ce n’est pas un basique, mais je pense que tu n’auras pas trop de mal à en trouver sur Asos. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Johann !

    Merci beaucoup pour tes retours, c’est très intéressant. 🙂

    Uniqlo se débrouille vraiment pas mal du tout avec ses matières techniques en entrée de gamme, c’est vraiment très pratique comme basiques !

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Hellsdark !

    On n’a pas testé la marque de notre côté, alors n’hésite pas à nous faire un retour après qu’il ait vécu un peu (difficile de juger de la qualité d’un tee-shirt sans l’avoir lavé au moins 5 ou 6 fois). 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Guillaume !

    On parle tellement d’Uniqlo qu’on c’est dit que ce n’était pas forcément la peine de le mentionner encore une fois ici. 🙂

    Pour tout ce qui est Tex et autres très très entrées de gamme, il faut avouer que ça fait le taf, mais ce n’est pas forcément ce qu’on va recommander en premier. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Guiyaum !

    On n’a pas testé les tee-shirts Loom, n’hésite pas à nous faire un retour si tu en prends un. 🙂

    En parlant de Loom, on a testé les chemises, par contre, et on ne les recommande pas. 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Marko !

    On a jamais testé mais on vient d’avoir un retour sur des rétrécissements anormaux au lavage…

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Tahx !

    Merci pour ton retour, on ne connaissais pas du tout la marque ! Ca a l’air assez intéressant, qui aurait cru que les soldats américains avaient des tee-shirts bien coupés en 1945 ? 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    À vrai dire, il n’y a pas de solution miracle à part l’essayage et le test (sur des pièces pas trop chères comme celles de Monoprix c’est pas trop grave si jamais un tee en lin rétrécit beaucoup, par exemple).

    Personnellement je n’ai pas encore trouvé le tee parfait pour ma morphologie, mais les coupes de Monoprix ne sont pas horribles non plus quand on est gringalet, c’est juste pas le plus adapté. Uniqlo s’en tire assez bien dans la même gamme de prix, même si on sent bien l’influence street avec la coupe assez longue au dos et aux manches. 😉

  • Fabien

    Merci de ton explication, c’est vrai que tu as raison.
    Chez qui donc as tu trouvé ton bonheur ?
    Tu sais si y a -il d’autres marques qu’on devrait éviter ? (après faut voir quand on éssaye quoi)

  • Pierre – BonneGueule

    Les teintures utilisées peuvent impacter pas mal le tissu et faire bouger sa coupe, sa main, son tombé… À mon avis c’est ce qui s’est passé ici. 😉

    J’ai demandé à Long, et visiblement la marque taille un peu petit, du coup prends plutôt du M si le fit des Uniqlo est bon pour toi, ou du S si leur fit est un peu ample.

    Long aime beaucoup les porter rentrés, et leur longueur est parfaite pour ça, mais ça donne un style assez particulier et ne marche pas avec toutes les tenues. Tu peux faire raccourcir un tee-shirt si tu treouves que ça vaut le coup de payer une retouche pour cette pièce. 🙂

  • Maëlovitch

    Oui je viens de le faire, il a dû perdre 1 cm. Mais mon tee blanc Uniqlo reste quand même mieux fitté que le marine pour une même taille (S). Vaut-il mieux que je parte sur une taille S alors pour le Merz b. ? Ou bien carrément du M ? Existe-il un moyen de raccourcir le tee si il est trop long ?

  • Nicolò – BonneGueule

    C’est normal…

    A ce prix là les marques s’embêtent pas à prendre des matières déjà teintes et balancent les tee shirts écru dans des cuves de teinture ^^

    Du coup comme les propriétés mécaniques, la main, et le rétrécissement d’un textile sont affectés par le processus de teinture, tu te retrouves avec des sizing imprévisibles.

  • Nicolò – BonneGueule

    Beaucoup plus cher * :p

  • Nicolò – BonneGueule

    Maison Cornichon c’est un peu plus travaillé pour moi 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Maëlovitch !

    1) Tes tee Uniqlo, tu viens de les mesurer ? Parce que si c’est le cas n’oublie pas que tous les tee shirt rétrécissent un minimum lors des premiers lavage (et si c’est excessif c’est pas bon signe)

    2) Si ton tee te va avec 50cm de largeur et que tu passes sur du 43cm, avant même de l’avoir lavé, tu vas être trop à l’étroit dedans je pense.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hey Gwan Solo ! 😉

    Très juste les suggestions. H&M studio on y pense sûrement pas assez aussi, tu as raison.

    A.P.C. c’est toujours un peu la même histoire : un peu trop cher à chaque fois, mais je trouve qu’il y a rarement quelque chose à redire, et que tout est simple, mais nickel.

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Fabien !

    Oui, Merz B Schwanen est vraiment cool !

    Je peux te le dire pour le tee Monoprix, le rendu des manches n’est pas exceptionnel. Si tu es fin comme moi, mets tes bras collés le long de ton corps et tu vas voir, les manches baillent. Ce n’est rien d’hyper gênant sur un tee d’entrée de gamme, mais il faut quand même le garder en tête. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Maëlovitch !

    À vrai dire, chez Uniqlo tout bouge très vite et on n’arrive pas forcément à suivre. Si jamais tu veux racheter des tees bientôt et t’assurer qu’ils sont longs comme il faut, je te conseille de contacter leur service client. 😉

    Après il me semble qu’il y avait des différences entre les différentes matières (supima vs coton « classique »), lignes, etc. pendant une période.

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Geoffrey !

    Tu vas trouver des henleys en entrée de gamme chez Muji, Lee, Gap et Uniqlo. Pour le milieu de gamme, ce sera du côté de Sunspel et Hemen Biarritz. 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Ahhh je comprends 😉

  • bobi

    Je confirme !

  • Nicolò – BonneGueule

    Rien de spécial niveau qualité mais ça peut te permettre d’acheter des coupes plus « créateur » (en gros, oversized haha) sans payer les prix qui vont normalement avec 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Zarock !

    Lis les commentaires avant ^^

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Bobi !

    Hé bien content que ça se soit bien déroulé pour toi car entre nous c’est ce que j’appelle une prise de risque haha ^^

  • bobi

    Bonjour,
    Juste un bon plan à partager.
    J’ai acheté des t-shirt en mérinos australien sur aliexpress. Un seul dans un premier temps. Au pire je perdais dans les 30 euros. Et bien… C’est top ! Bien au dessus de ce qu’on peut trouver sur ce genre de site d’habitude.
    Alors il faut prendre la demi taille au dessus, mais j’en suis ravi. Matière, couleur, coupe, prix… tout bon et j’en ai recommandé.

  • Nicolò – BonneGueule

    On en parle déjà très souvent, au point que ça ne nous paraissait pas utile de le rabâcher. La preuve, toi (et d’autres) y ont pensé immédiatement 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello François !

    On y réfléchit 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci Sav 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Parce qu’on la mentionne tellement partout que ce n’est même plus la peine de le répéter : en entrée de gamme, Uniqlo c’est bien 🙂