Conseils : comment choisir un manteau d’hiver pour homme ?

Temps de lecture : 15 minutes

Avant de lire ce sujet riche en conseils, n'hésite pas à regarder ce Parlons vêtements dans lequel Benoit parle des manteaux

Vous êtes nombreux à nous solliciter pour des avis sur les manteaux d'hiver pour homme. Quelle matière ? Quelle coupe ? Comment reconnaître un manteau de qualité ?

Et on comprend bien pourquoi. Le manteau est la pièce maîtresse de notre garde-robe lorsqu'arrive l'automne/hiver. Pièce que l'on va porter chaque jour pour lutter contre les basses températures.

Cela introduit donc deux choses importantes :

  • il faut trouver un manteau suffisamment polyvalent pour le porter avec tout
  • il faut être sûr d'investir dans de la qualité (c'est une pièce onéreuse)

Voici donc notre guide pour bien choisir son manteau d'hiver.

manteau-homme-style

Et on préfère vous prévenir ça va être dur de choisir tant il en existe pour tous les goûts !

Les matières premières d'un bon manteau pour homme

Les manteaux en laine

Quand on veut du chaud, rien de mieux qu'un drap de laine (il en existe plusieurs variétés). C'est un tissu isolant même par temps de pluie, respirant et confortable. Et il s'adapte bien à la forme du corps.

drap-de-laine-manteau-homme

Pour reconnaître un drap de laine de qualité, il faut que celui-ci soit dense et légèrement rigide.

On évite donc le polyester et l'acrylique. Ou alors vraiment très peu : au moins 70% laine !

Lorsqu'on rajoute une matière synthétique en faible proportion (moins de 10%), c'est possiblement pour améliorer la tenue de la pièce. Mais au-delà, cela indique que la laine choisie est une laine de moins bonne qualité.

Je m'explique ! Si on rajoute du synthétique pour renforcer la pièce, c'est que la laine choisie est une laine courte de second choix, ou qu'elle est recyclée. Une laine qualitative dont les fibres sont plus longues se suffit à elle-même.

Le problème avec les matières plastiques est qu'elles ne sont pas respirantes. Vous allez donc transpirer quand vous passerez du froid au chaud (métro, bus, bâtiments) ou que vous marcherez dans la rue. Et vos coudes ou le bas du manteau se mettront à lui quand ils s'useront !

Donc dans la mesure du possible, préférez les fibres naturelles.

Le top du top ce sont les mélanges de laine avec du mohair, de l'alpaga, du cachemire, etc. Ces mélanges permettent d'allier chaque avantage de chaque matière entre eux. Par exemple, la douceur du cachemire, la brillance du mohair ou encore la légèreté de l'alpaga, à la résistance de la laine.

manteau vigogne homme

Là, juste pour rêver, on tape dans le vraiment très très lourd avec un manteau en vigogne : la matière la plus rare et la plus douce au monde.

Ces mélanges se répandent de plus en plus (surtout en mode masculine), mais n'oublions pas que cela a un prix ; les manteaux en laine mélangée en-dessous de 200 € ont forcément certaines choses à cacher :

  • Une matière première de mauvaise qualité,
  • Un assemblage médiocre,
  • Ou une main-d'oeuvre mal rémunérée.
manteau homme cheap

La mauvaise qualité des matériaux (ternes, rêches) est criante, la coupe rattrapée par des épingles au dos, l'emmanchure approximative. Bref, TOUT ce qu'il faut fuir.

Les grandes familles de tissus de laine

Le drap est à différencier de la draperie, une famille de tissus beaucoup plus légers dit « poids tailleur ». La draperie sert à la réalisation de costumes alors que le drap sert au manteau. On retrouve donc :

  • Poids manteaux = 500gr / mL (on parle de draps),
  • Poids tailleur = 150gr / mL (on parle de draperie).

mL signifiant "mètre linéaire", soit la masse d'1m de rouleau de drap, faisant généralement 1,50m de large (on appelle cette largeur la "laize")

C'est la première catégorie qui nous intéresse, il en existe trois variantes.

Les lainages mousseux

Plus répandus en mode féminine que masculine, ce sont des laines travaillées en maille assez relâchée. Ces lainages sont chauds mais laissent passer l'air. Ils sont plus pertinents pour des vestes que pour des manteaux (qui se portent en couche extérieure).

À titre d'exemple, on peut penser à certains tweeds dont vous connaissez déjà la texture irrégulière et mousseuse.

manteau-homme-laine-mousseuse

Ce type de manteau texturé se porte très bien sûr un costume complet.

Les lainages doubles

Ils sont obtenus par la fusion de deux toiles tissées ensemble, parfois utilisées en double face : une couleur différente sur chaque face.

C'est idéal pour un manteau en cachemire pour homme, dont la face intérieure est extrêmement agréable à porter.

Il y a aussi un intérêt esthétique avec des revers qui contrastent l'endroit.

drap laine Double face

Exemple d'un beau lainage double face.

Les lainages foulés

Ce sont les plus courants. Une toile de laine est assez fine et son aspect peut être irrégulier : c'est là qu'intervient le foulage.

Il s'agit de plonger la toile dans un bain d'eau et de savon, puis de compacter, frotter et tordre la matière. Elle va ainsi rétrécir pour devenir solide, compacte et encore plus isolante.

drap laine foulée

Plus d'interstices et une texture feutrée, caractéristique de la technique du foulage.

Ainsi, les petits interstices entre fils de trame et fils de chaîne vont se refermer, les écailles épidermiques des fibres de laine vont s'imbriquer les unes dans les autres. C'est ainsi que se forme le feutre en surface.

On obtient alors un tissu très serré, doux (selon la qualité de la matière et du foulage) et, surtout, capable d'être imperméable et coupe-vent !

manteau-bonnegueule-homme-chaud

Du fait de la densité élevée de la matière après cette opération, ni la pluie ni le vent ne passeront au travers.

Reconnaître un tissage de qualité

Sans parler des lainages mousseux, peu répandus chez l'homme, on peut dire qu'un drap est beau si sa texture est très serrée et d'aspect soyeux.

En revanche, il est très difficile de juger la qualité au toucher. Certains draps sont doux, d'autres rêches, mais cela n'indique rien de particulier. Des agents chimiques peuvent être ajoutés pour adoucir la matière et, au contraire, un drap un peu rêche et rigide est souvent résultat d'une densité forte.

Souvent, mais pas toujours ! Un manteau rêche peut aussi être un manteau composé en grande partie de synthétique. Bref, retenez que le toucher ne sera pas un élément déterminent.

Ce qu'il faut c'est d'abord regarder la composition sur l'étiquette, puis vérifier la densité du tissu et son aspect visuel.

belle-laine-foulee-manteau-homme

On a un tissu très serré et bien lisse.

Enfin, les lainages peuvent donner des teintes plus intéressantes qu'avec du coton : ils s'imprègnent mieux des pigments, la profondeur et les reflets n'en sont que plus intenses.

C'est pourquoi un drap foulé de qualité frappe par sa couleur. Profitez de cet avantage pour choisir des tons variés : n'excluez pas les nuances de vert, d'orange et de bordeaux si vous voulez changer du bleu et du gris. Un beau drap de laine fait ressortir la profondeur des couleurs.

wooyoungmi-manteau-couleur-homme-2

La couleur, intense, est nuancée selon la lumière : un superbe travail de teinture ! Manteau Wooyoungmi.

Les matières synthétiques et techniques

Si l'on parle de doudounes ou de parkas, les matières synthétiques apportent une résistance supérieure et d'autres propriétés contrairement à de la laine ou du coton. Dans ce cas précis, le synthétique peut être intéressant.

Mais attention, je parle bien de vêtements techniques faits de matières synthétiques à haute valeur ajoutée type Norwegian Rain (microfibres, traitements teflon, nanomatériaux, micro alvéoles et autres apprêts exotiques), et non de vêtements bas de gamme avec du polyester pour casser les coûts.

techwear

Sur ce point, la qualité se détermine largement par la marque utilisée. Les tissus qui portent le label Gore-Tex® sont légion puisque c'est une référence du techwear, réputée pour l'imperméabilité et les propriétés coupe-vent de sa technologie.

Ce sont les seuls cas où les matières synthétiques peuvent présenter un réel intérêt. Car personne n'aime sentir ses vêtements de dessous tremper en cas de fortes pluies. Pour davantage de précisions à ce sujet, je vous invite à lire mon article sur comment s'habiller quand il pleut.

Les cotons enduits et imperméables

Les imperméables comme le trench et le Mackintosh sont généralement en coton. Un coton que l'on rend imperméable en y ajoutant un enduit composé de caoutchouc.

En fait, l'enduction consiste à venir imperméabiliser la matière : on comble les petits interstices présents entre les fils de chaîne et les fils de trame à l'aide d'un enduit imperceptible à l'oeil. Ce procédé permet de rendre le coton entièrement déperlant.

C'est une technique que l'on pratique peu sur de la laine, car plus difficile à réalisée, mais qui permet les mêmes avantages.

Les cuirs et peaux lainées

Quoi de plus agréable, par temps froid, que de s'envelopper dans un bon blouson en cuir ?

La peau lainée est reconnue depuis toujours comme la matière parfaite pour rester au chaud l'hiver. Les moutons ont une fourrure bouclée, alors que l'agneau offre une fourrure d'une douceur incomparable. Cette pièce est noble, rare et constitue un véritable investissement.

blouson cuir peau lainée zapa homme

Blouson en mouton retourné et légèrement enduit de chez Zapa. Coupe cintrée bien réussie, belle matière mais chère. Les peaux lainées sont, de toute façon, plus chères que les autres.

Généralement, le cuir retourné est suédé à l'extérieur : on doit alors avoir un toucher extrêmement doux, un aspect velours régulier et, si possible, peu ou pas de traces de veines, piqûres, etc.

Cela étant, il est de plus en plus fréquent de trouver des cuirs légèrement cirés (comme le Zapa d'au-dessus) ou tout simplement lisses. À l'intérieur, la fourrure doit être dense, douce ET homogène - surtout pas rêche, même si elle est bouclée.

perfecto shearling ferragamo

Le shearling est réputé pour sa fourrure dense et chaude, avec ici une texture grainée à l'extérieur. Travail irréprochable.

Enfin, le cuir a tendance à s'incruster sur de nombreux manteaux, par empiècements. Là, il vous faudra faire un choix :

  • Vous recherchez un cuir noble, donc en finition "plongé" / aniline, tanné végétalement, avec un toucher extrêmement doux qui se patinera... Mais dans ce cas, oubliez pluie et neige : il ne tolérera rien de cela !
  • Soit vous optez pour un cuir moins naturel, enduit, qui sera capable de supporter de petites averses.
col agneau plongé manteau homme

Un col en agneau plongé, soit un joli contraste entre la brillance de la peau et le mât de la laine.

La qualité du montage et des détails

Les coutures doivent rester régulières, avec un fil qui se tient (pas d'effilochage). De toute façon, une confection de qualité se voit assez rapidement.

Le tombé doit être impeccable et vous dessiner une silhouette nette, pour un rendu parfaitement symétrique. Veillez aussi à ce que l'emmanchure casse proprement au niveau de l'épaule.

Regardez également les finitions :

  • ses boutons sont-ils en corne ou en plastique ?
  • sont-ils bien cousus en croix ?
  • les boutonnières sont-elles proprement réalisées ?
manteau-mode-homme-style-2

La ligne de boutonnage est parfaitement droite et plate, l'emmanchure casse bien sur l'épaule, les boutons sont en corne. Bref, la confection est de qualité.

J'attire juste votre attention sur le cas de la doublure. La plupart du temps, si doublure il y a (inutile avec un drap double face), elle sera en polyester. On en trouve aussi en viscose, imitant les propriétés du coton.

Le must est la soie, mais vous l'aurez remarqué : c'est rare et onéreux.

Etro doublure manteau

Etro est une des toutes dernières marques à proposer de vrais détails luxueux, à l'image de leurs doublures en soie avec leur fameux motif paisley.

Contraint au polyester ou au rayon (soie synthétique), je vous conseille de rechercher une doublure en satin ou tout autre tissage lisse et glissant. En effet, vu que vous porterez peut-être une veste ou un pull en laine, une doublure satinée permettra au manteau de glisser pour bien se positionner sur vous et mieux tomber.

Les différents types de manteaux pour homme

Depuis des lustres, le pardessus habillé est le manteau référence du vestiaire masculin. Complètement intemporel, très simple à porter et pratique, il est le plus souvent élégant en dessinant une belle carrure.

En premier lieu, on pense à sa déclinaison la plus simple : deux revers, un boutonnage simple et un beau padding aux épaules. On mise tout sur la matière et sur la précision de la coupe, irréprochables, et une pièce parfaitement à votre taille.

Comment savoir si un pardessus vous va ? Regardez-vous de dos avec un miroir : c'est le meilleur angle de vue pour savoir si la silhouette est bien dessinée ou non.

manteau pardessus camel homme

Une texture claire et soyeuse, plus audacieuse que pour les draps classiques.

Il existe différents modèles de pardessus habillés.

Le Chesterfield et le Covert coat

Ce sont deux modèles sensiblement identiques et dont la différence est assez dure à déterminer. Ils ont tous les deux été popularisés à la fin du XIXe siècle et notamment étaient en vogue au XXe.

Ce sont deux manteaux relativement formels et assez longs. Le col est souvent agrémenté de velours et les revers crantés. Ils présentent généralement quatre poches : deux poches latérales classiques, une poche ticket et une poche poitrine.

Quelle différence entre les deux ? Le Chesterfield est légèrement plus long que le Covert coat : le premier arrive aux genoux et parfois au-dessous, le deuxième arrive à mi-cuisse. Le Chesterfield a un côté plus formel car il est plus cintré à la taille est souvent réalisé dans des tons classiques comme le bleu marine ou le gris anthracite.

chesterfield-brook-brothers-mode-homme-2

Très beau Chesterfield de la marque Brooks Brothers.

Le Covert coat est à l'origine destiné à un usage plus rural et se décline donc dans des tons naturels : marron, beige, camel. Mais aujourd'hui, ce genre de manteau est tout à fait adapté à un usage urbain. Il est finalement très polyvalent car se porte aussi bien avec un costume que dans un style streetwear !

nick-wooster-camel-coat-streetwear-2

Nick Wooster sait mélanger les styles. Preuve que le camel coat est hyper polyvalent.

Enfin, ces deux modèles connaissent aujourd'hui des déclinaisons comme l'apport d'une ceinture ou d'une martingale dans le dos. Ils peuvent aussi être croisés, bien qu'ils aient à l'origine un boutonnage simple.

Le pardessus à boutonnage croisé

Le pardessus à boutonnage croisé est particulièrement élégant. Il a aussi l'avantage de tenir bien chaud car ne laisse pas entrer l'air et suppose d'être bien cintré.

C'est un manteau habillé mais qui, là encore, ne jure pas avec un style plus casual voire streetwear. En fait, on a souvent tendance à penser que ce type de manteau est difficile à porter sans un costume au-dessous et des souliers. C'est faux.

brunello-cucinelli-fall-winter-2015-2016

Un manteau croisé se porte aussi bien dans un style casual comme ici.

Le pardessus militaire / officier

Apprécié pour ses rangées de boutons, ses épaulettes et plus globalement son allure, le manteau militaire est décliné en plusieurs longueurs.

Il convient à de nombreuses morphologies et a été retravaillé de différentes façons. La coupe de cette pièce basique et relativement « simple » représente un des éléments sur lesquels il faudra être concentré à l’achat. Trop large ou mal taillé, ce manteau alourdira la silhouette et vous désavantagera.

Le manteau officier se reconnaît par ses gros revers, ses boutons en métal et ses épaules rembourrées.

Notre conseil, quelle que soit votre morphologie (même costauds !), c’est de choisir une coupe cintrée et de réserver la coupe droite au caban. S'arrêtant généralement juste au-dessus du genou, les manteaux d’inspiration militaire vous avantageront s’ils mettent en valeur les épaules.

Niveau détails, je vous recommande de faire attention aux boutons, élément « signature » du pardessus : il ne faut surtout pas hésiter à les changer s’ils ne vous plaisent pas, de sorte que le manteau vous corresponde à 100%.

Sélection de pardessus homme

  • Boggi - 595 € en laine vierge

Le trench et le Mackintosh

Ce sont deux manteaux considérés comme plutôt formels. Pour autant ils ne sont pas réservés à l'usage du costume et se portent très bien avec un jean brut par exemple. Leur gros avantage et d'être particulièrement adaptés par temps de pluie.

Faits dans un twill de coton - un tissage serré donc - et ensuite enduits de résine, ils sont spécialement conçus pour être coupe-vent et déperlants. En revanche, ils ne sont pas adaptés à des températures froides. Le coton ne tient pas aussi chaud que la laine et leur coupe ample ne vous emprisonne pas du froid.

Ils sont donc adaptés soit pour des températures plutôt douces, soit pour porter avec plusieurs autres couches de vêtements au-dessous. Quoi qu'il en soit, si vous cherchez à tout prix la chaleur, privilégiez le manteau en laine voire même la doudoune ou la parka !

trench-burberry-homme

L'iconique trench coat Burberry.

Quelle différence entre le trench et le Mackintosh ? Le trench, inventé par Thomas Burberry, est né après le Mac. Son origine est militaire et cela se voit à travers de nombreux détails : les épaulettes pour y accrocher les galons, les larges revers pour protéger de la pluie, les petits anneaux au niveau de la ceinture servant à accrocher des munitions, etc.

Le Mac est à l'inverse totalement minimaliste. Plus de sangle nulle part, le boutonnage n'est pas croisé mais simple et enfin, aucun revers. Il n'a généralement pas de ceinture même si on en trouve parfois.

Ces deux modèles à l'origine en coton enduit existent aujourd'hui dans des versions en laine particulièrement adaptées pour un manteau d'hiver.

BEIGE HABILLEUR mackintosh pardessus-160

Ici, une version du Mac en Harris Tweed, très élégant.

Sélection de trench et Mac pour homme

  • COS - 175 €

Le duffle coat

Le duffle coat trouve aussi ses origines dans le monde militaire puisqu'il a été inventé par l'armée navale britannique. On le reconnaît à sa fermeture par des "cornes" et des petites cordelettes, ainsi que ses deux poches plaquées sur le devant.

La matière, épaisse et pas particulièrement douce, est intéressante pour sa robustesse : si cet aspect vous déplaît, ce n'est pas la peine.

Une fois encore, soyez intransigeants sur la qualité et soignez les détails. Les boutons auront plus d'allure en corne, et les petites cordelettes (ou lanières de cuir) résisteront mieux si elles sont bien serrées et solidement cousues !

duffle coat habillé

Enfin, n'oubliez pas une chose : si des variantes peuvent exister, ce manteau n'est pas cintré. Il est même traditionnellement ample pour faciliter le mouvement, et c'est ce qui fait son charme !

Pour le coup, je ne saurais que trop vous conseiller de "respecter" l'histoire de cette pièce en acceptant d'avoir un manteau un peu moins près du corps qu'à l'accoutumée 🙂

Sélection de duffle coats homme

Le caban

Il doit son côté pratique et robuste à ses origines navales. Facile à fermer, protégeant bien du vent, le caban a aujourd’hui gagné sa place dans un environnement urbain.

La version de base du caban, courte, s’intègre parfaitement dans une tenue avec un jean brut et un col roulé, par exemple. On peut aussi le porter dans un ensemble plus habillé, avec pantalon en flanelle et chemise.

En termes de finitions, recherchez un travail propre et soigné : c’est un manteau sans fioritures, mais dont les lignes doivent rester très nettes, qu’il s’agisse des épaules, des flancs, des manches ou du col. On ne devrait presque avoir que des lignes droites ou, du moins, une forte impression de structure.

 

col lainé caban chevignon

Petite variante avec col en mouton, poches fendues en cuir et boutons en métal gravé et vieilli (Chevignon).

Les boutons constituant souvent les seuls détails de cette pièce, je ne peux que vous conseiller de préférer de la corne brûlée ou des boutons en métal travaillés. Cela dit, n’oubliez pas que les changer est extrêmement simple, bon marché, et c'est un moyen intéressant de personnaliser votre pièce.

Sélection de cabans homme

La parka homme

Idéale pour affronter les rudes hivers du Canada, la parka est aujourd'hui vendue un peu partout. Les Québécois se moquent gentiment de ces maudits Français qui, à peine débarqués, s'empressent d'aller "magasiner" pour trouver la Canada Goose de leurs rêves, pour ne l'utiliser que quelques semaines.

Tout ça pour dire : demandez-vous si vous avez vraiment besoin d'une parka avant d'investir, parce que cela coûte cher.

parka woolrich arctic gris

La parka par excellence. Ici une Woolrich.

Si tel est le cas, attardez-vous sur la matière extérieure : Gore-Tex®, SympaTex® & co. apporteront les propriétés techniques indispensables à un vêtement de grand froid. Si vous recherchez une protection optimale, optez pour un rembourrage de plume et de duvet, à la fois léger et très isolant.

Enfin, la question de la fourrure autour de la capuche se pose souvent. Cela fait partie de l'esprit initial de la parka, mais le problème est qu'aujourd'hui, il est presque impossible de savoir d'où elle provient.

Or, selon le pays, l'élevage des coyotes et des renards fournissant les bordures de capuche est absolument ignoble et inacceptable. La fourrure synthétique (beaucoup de progrès ont été faits), ou même les modèles sans bordure, sont deux alternatives à prendre en considération !

Sélection de parkas homme

La doudoune pour homme

Longtemps décriée car élément clé du vestiaire «footballeur bling», la doudoune est parvenue à se faire accepter comme un basique du vestiaire masculin.

doudoune Chevignon homme

Pour reconnaître une doudoune de qualité, on va immédiatement commencer par l'étiquette. Mélange à majorité en duvet puis en plume d'oie obligatoire, pour leurs propriétés thermo-isolantes et éviter l'affaissement du rembourrage.

Chose importante, le gainage est la façon dont est "remplie" la doudoune ; il doit être bien dense et former de beaux arrondis à l'intérieur de chaque compartiment.

doudoune ultralight homme

Les doudounes ultralight s'imposent peu à peu, appréciées pour leur grande isolation thermique et leur légèreté.

Il peut y avoir quelques fines plumes qui ressortent au début, mais si après quelques frottements de la manche et du buste (mouvement de marche) vous assistez à une véritable évasion, passez votre chemin. Le risque est tout simplement de perdre trop de duvet et de finir avec un vieux blouson tout plat...

Au niveau des matières extérieures, faites selon vos envies : un tissu imperméable bien robuste est parfait si :

  • Vous vivez dans une région froide et que vous êtes souvent dehors,
  • Vous voulez une pièce pour tous les jours qui ne craint pas.

Si les tissus brillants sont à fuir, on trouve quelques modèles en nylon ou polyester sobres et surtout ultra légers, vraiment d'un grand confort et pratiques. En revanche, je n'oublie pas les versions plus habillées confectionnées dans de la flanelle de laine et même dans du cuir. C'est vous qui voyez !

Enfin, à propos des détails, il peut être appréciable d'avoir un bas et des poignets côtelés, afin d'éviter tout courant d'air froid.

Sélection de doudounes homme

  • RAB - 289 €

---

Vous savez tout maintenant. Amusez-vous, et n'hésitez pas à nous dire en commentaire sur quel type de manteau vous avez jeté votre dévolu !

Hey, on fait aussi des manteaux !

Laisse-nous commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.