CONSEILS : COMMENT CHOISIR UN MANTEAU D’HIVER POUR HOMME ?

10 min

CONSEILS : COMMENT CHOISIR UN MANTEAU D’HIVER POUR HOMME ?

10 min
Publié le : 8 novembre 2021Mis à jour le : 17 novembre 2021
bonne gueule

Vous êtes nombreux à nous solliciter pour des avis sur les manteaux d'hiver pour homme. Comment le choisir ? Comment reconnaître un manteau de qualité ?

Et on comprend bien pourquoi. Le manteau est la pièce maîtresse de notre garde-robe lorsqu'arrive l'automne/hiver. Pièce que l'on va porter chaque jour pour lutter contre les basses températures.

Cela introduit donc deux choses importantes :

  • il faut trouver un manteau suffisamment polyvalent pour le porter avec tout
  • il faut être sûr d'investir dans de la qualité (c'est une pièce onéreuse)

Voici donc notre guide pour bien choisir son manteau d'hiver.

Et autant vous le dire, il en existe pour tous les goûts.

Article initialement publié en 2015. Dernière mise à jour : novembre 2021 par David. Photo de couverture : BonneGueule

manteau bleu jean bottes beige
©De l'intemporel bleu marine... (BonneGueule)

De l'intemporel bleu marine... (BonneGueule)

manteau blanc duffle pantalon beige
©À un blanc, plus créatif. (Berg&Berg)

À un blanc, plus créatif. (Berg&Berg)

LA MATIÈRE D'UN BON MANTEAU

1. LA LAINE EST REINE

Quand on veut du chaud, rien de mieux qu'un drap 100% laine.

En plus de présenter un bel aspect avec de riches nuances, c'est une matière isolante et respirante. Un manteau en laine vous tient au chaud en extérieur et ne vous étouffe pas en intérieur (dans les transports par exemple).

drap de laine manteau homme

© Pour reconnaître un drap de laine de qualité, il faut que celui-ci soit dense et légèrement rigide, qu'il ait un minimum de tenue

Pour reconnaître un drap de laine de qualité, il faut que celui-ci soit dense et légèrement rigide, qu'il ait un minimum de tenue

Sur les manteaux, vous trouverez principalement de la laine de mouton ou de cachemire.

Plus rarement, vous trouverez de la laine d'alpaga, de yak, de mohair de lama. Les manteaux faits dans ces fibres précieuses et rares sont plus onéreux : on dépasse rapidement les 500€.

manteau vigogne marron

© Là, juste pour rêver, on tape dans le vraiment très lourd avec un manteau en vigogne : la matière la plus rare et la plus douce au monde. Loro Piana

Là, juste pour rêver, on tape dans le vraiment très lourd avec un manteau en vigogne : la matière la plus rare et la plus douce au monde. Loro Piana

Pour en savoir plus sur les différents types de laines, vous pouvez lire cet article :

2. LE CAS DU SYNTHÉTIQUE

La laine, c'est bien. Cependant, sur le marché, vous trouverez de nombreux manteaux qui ne sont pas en 100% laine.

Ils présenteront dans leur composition des matières comme le polyester, le polyamide ou l'acrylique : des matières synthétiques.

On vous déconseille les manteaux avec du synthétique.

Ou alors avec peu de synthétique : visez le maximum de laine. Au moins 75 et 80%.

Le synthétique, moins cher que la laine, présente un moins bel aspect et a de moins bonnes propriétés. Concrètement : un manteau avec trop de synthétique vous tiendra moins chaud et sera moins respirant.

Vous risquez donc de transpirer en passant du froid au chaud (métro, bus, bâtiments) ou quand vous marcherez dans la rue.

Ainsi, les manteaux en laine mélangée en dessous de 200 € font forcément des concessions avec :

  • Une matière première assez fine (on en parle dans la partie suivante), contenant peu voire pas de laine
  • Une confection pas exempte de défauts
  • Ou une main-d’œuvre mal rémunérée

Sachant que David, valeureux, s'est quand même essayé à l'exercice d'une sélection de manteaux peu onéreux ici.

manteau bleu pull blanc

© Un manteau Jules à la forme classique et sous les 150€ mais avec seulement 57% de laine (pour 35% polyester, 4% acrylique, 2% polyamide, 2% viscose).

Un manteau Jules à la forme classique et sous les 150€ mais avec seulement 57% de laine (pour 35% polyester, 4% acrylique, 2% polyamide, 2% viscose).

3. L'IMPORTANCE DU POIDS DE LA MATIÈRE

Avoir un manteau entièrement ou majoritairement en laine, c'est une bonne chose... mais ce n'est pas forcément suffisant.

Un manteau 100% laine, s'il est fin, ne vous tiendra pas si chaud que ça quand le thermomètre est proche ou en dessous de 0°.

Le poids de la matière a un grand impact sur le niveau de chaleur qu'il va vous procurer. Et sur son prix aussi : plus une matière est épaisse, plus elle est onéreuse.

manteau bleu carreau

© Massimo Dutti propose chaque saison des manteaux 100% laine à moins de 250€. Le principal compromis est l'épaisseur, qui reste limitée.

Massimo Dutti propose chaque saison des manteaux 100% laine à moins de 250€. Le principal compromis est l'épaisseur, qui reste limitée.

Pour vous donner une idée, on peut trouver des manteaux avec un poids allant du simple au double.

Un manteau bien isolant est épais a de la tenue. En l'enfilant, on sent un côté "armure contre le froid".

Si vous achetez votre manteau en magasin, vous pourrez bien entendu toucher le vêtement, sentir sur vos épaules à l'essayage si c'est suffisamment épais ou non.

Par contre, quand vous achetez en ligne, c'est moins évident.

Soit le poids matière n'est pas donné : dans ce cas, vous devez vous fier aux photos, qui pourront éventuellement vous donner une idée de l'épaisseur. Ou alors il faudra demander plus d'informations à la marque.

Soit le poids matière est donné : dans ce cas vous pouvez vous référer à cette grille de lecture :

  • >400 g/m2 : poids lourd
  • 350-400 g/m2 : poids moyen/lourd
  • 300-350 g/m2 : poids moyen
  • <300 g/m2 : poids léger / mi-saison

/!\ Attention à ne pas confondre les mètres carrés et les mètres linéaires /!\

Si vous tombez sur des manteaux avec des laines de plus de 550 ou 600g... vigilance.

Il existe en fait deux manières d'exprimer le poids d'un drap de laine : mètre carré et mètre linéaire.

Et les deux sont parfois confondus par les marques, qui vont vous parler de mètres carrés alors qu'il s'agit de mètres linéaires.

Dit simplement :

  • Un mètre carré correspond 1m*1m
  • Un mètre linéaire correspond à une surface plus grande, qui est autour de 1m*1m50

Un poids au mètre carré est donc inférieur à un poids au mètre linéaire.

Pour vous donner un exemple, un poids de 520 grammes au mètre linéaire (500g/ml) correspond à environ 350 grammes au mètre carré (g/m2).

manteau bleu pull rouge

© Hast est dans le vrai en indiquant que son manteau a un poids de 700 grammes par mètre linéaire, et non pas 700 grammes au mètre carré

Hast est dans le vrai en indiquant que son manteau a un poids de 700 grammes par mètre linéaire, et non pas 700 grammes au mètre carré

Pour en savoir plus sur ce sujet, direction cet article :

4. PEUT-ON RECONNAÎTRE UN TISSAGE DE QUALITÉ ?

Certains draps sont doux, d'autres plus rêches, mais cela n'indique rien de particulier. Des agents chimiques peuvent être ajoutés pour adoucir la matière et, au contraire, un drap un peu rêche et rigide est souvent le résultat d'une densité forte.

Souvent, mais pas toujours ! Un manteau rêche peut aussi être un manteau composé en grande partie de synthétique.

Bref, retenez que le toucher ne sera pas un élément déterminent.

Il faut en priorité regarder la composition sur l'étiquette, puis vérifier la densité du tissu et son aspect visuel.

poche poitrine barchetta

© On a un tissu très serré et bien lisse

On a un tissu très serré et bien lisse

5. LA QUALITÉ DU MONTAGE ET DES DÉTAILS

Les coutures doivent être régulières, avec un fil qui se tient (pas d'effilochage).

Le tombé doit être bon et vous dessiner une silhouette nette. Veillez aussi à ce que l'emmanchure casse proprement au niveau de l'épaule.

Regardez également les finitions :

  • Les boutons sont-ils en corne ou en plastique?On préférera de beaux boutons en corne brûlée ou en bois.
  • Sont-ils bien cousus en croix ?
  • Les boutonnières sont-elles proprement réalisées ?
duffle coat carreau marron

© Carreaux bien alignés entre les pans gauche et droite, coutures nettes, martingale dans le dos bien symétrique... la confection de ce manteau Thomas Farthing semble de belle qualité

Carreaux bien alignés entre les pans gauche et droite, coutures nettes, martingale dans le dos bien symétrique... la confection de ce manteau Thomas Farthing semble de belle qualité

J'attire juste votre attention sur le cas de la doublure. Vous trouverez principalement des doublures en polyester, parfois en viscose, et plus rarement en cupro.

Pour en savoir plus sur la composition et la présence des doublures dans un manteau, nous pouvons vous inviter à lire cet article :

À retenir :

  • La doublure sert à permettre d'enfiler facilement votre manteau, à protéger la matière extérieure des frottements et à masquer les finitions intérieures du vêtement
  • Privilégiez des doublures en matière artificielle comme la viscose, le cupro ou le modal dans vos vêtements, plutôt qu'en matière synthétique comme le polyester.

Pour comprendre la différence entre une matière synthétique et artificielle, lisez cet article :

Le top du top est la soie, mais c'est très rare et très onéreux (et également fragile à long terme) :

Bonne gueule

© Etro est une des toutes dernières marques à proposer de vrais détails luxueux, à l'image de leurs doublures en soie avec leur fameux motif paisley.

Etro est une des toutes dernières marques à proposer de vrais détails luxueux, à l'image de leurs doublures en soie avec leur fameux motif paisley.

La doublure d'un vêtement est un élément qui compte mais il n'est pas absolument primordial. Il ne faut pas éliminer un vêtement qui vous plaît car la composition de la doublure est en polyester, par exemple.

LES AUTRES MATIÈRES

1. LES MATIÈRES SYNTHÉTIQUES ET TECHNIQUES

Si l'on parle de doudounes ou de parkas, les matières synthétiques apportent une résistance supérieure et d'autres propriétés que n'ont pas naturellement les matières naturelles comme la laine ou le coton. L'exemple le plus évident est une résistance accrue à l'eau (déperlance et imperméabilité).

Mais attention, on parle bien de vêtements techniques faits de matières synthétiques à haute valeur ajoutée type Norwegian Rain (microfibres, traitements teflon, nanomatériaux, micro alvéoles, etc), et non de vêtements bas de gamme avec du polyester pour casser les coûts.

La technicité est un des seuls cas où les matières synthétiques peuvent présenter un réel intérêt. Pour davantage de précisions à ce sujet, je vous invite à lire mon article sur comment s'habiller quand il pleut.

deperlance norwegian rain

© Ici, une veste Norwegian Rain assurant une imperméabilité de 20 000mm.

Ici, une veste Norwegian Rain assurant une imperméabilité de 20 000mm.

Sur ces vêtements, le tissu technique à l'extérieur ne suffit pas à tenir bien chaud quand il fait froid.

Ce qui le permet, c'est la présence éventuelle d'un rembourrage interne, qui peut être en ouate ou en plumes.

C'est pour cela que l'on distingue d'un côté les vêtements techniques légers, sans rembourrage et adaptés pour la mi-saison et de l'autre les vêtements techniques plus chauds avec rembourrage, adaptés pour l'hiver.

ouate polyester rembourrage

© Une ouate classique de polyester que vous pourrez retrouver dans une parka ou doudoune rembourrée

Une ouate classique de polyester que vous pourrez retrouver dans une parka ou doudoune rembourrée

2. LE COTON

Les imperméables comme le trench et le Mackintosh sont généralement en coton. Un coton que l'on rend imperméable en y ajoutant un enduit composé de caoutchouc.

En fait, l'enduction consiste à venir imperméabiliser la matière : on comble les petits interstices présents entre les fils de chaîne et les fils de trame à l'aide d'un enduit imperceptible à l'œil. Ce procédé permet de rendre le coton résistant à l'eau.

C'est une technique que l'on pratique peu sur de la laine, car plus difficile à réaliser.

3. LES CUIRS ET PEAUX LAINÉES

Quoi de plus agréable, par temps froid, que de s'envelopper dans un bon blouson en cuir ?

Le cuir, en plus d'être isolant, a d'excellentes propriétés coupe-vent.

On distingue deux types de blousons en cuir :

  • Les blousons en cuir classiques, avec un extérieur en cuir et une doublure classique à l'intérieur, comme n'importe quelle autre veste ou manteau.
  • Les peaux lainées, un blouson en cuir où la laine du mouton a été conservée et présente à l'intérieur du vêtement, pour un grand apport de chaleur. La peau lainée est reconnue depuis toujours comme la matière parfaite pour rester au chaud l'hiver. Les moutons ont une fourrure bouclée, alors que l'agneau offre une fourrure d'une douceur incomparable. Cette pièce est noble, rare et constitue un véritable investissement (une bonne peau lainée coûte plus de 1000€).
manteau peau lainee cuir marron

© Un manteau croisé en peau lainée Officine Générale

Un manteau croisé en peau lainée Officine Générale

LES DIFFÉRENTS TYPES DE MANTEAUX POUR HOMME

1. LE PARDESSUS

Depuis des lustres, le pardessus est le manteau référence du vestiaire masculin.

C'est un manteau long (allant de mi-cuisses au genou), en laine, à deux ou trois boutons et doté d'un revers tailleurs.

Vous trouverez le manteau droit, à boutonnage simple :

manteau gris

© Manteau Sunspel

Manteau Sunspel

Le pardessus à boutonnage croisé est particulièrement élégant. Il a aussi l'avantage de tenir bien chaud car ne laisse pas entrer l'air.

C'est un manteau habillé mais qui, là encore, ne jure pas avec un style plus casual voire streetwear. En fait, on a souvent tendance à penser que ce type de manteau est difficile à porter sans un costume au-dessous et des souliers. C'est faux.

Brunello Cucinelli Fall Winter

© Un manteau croisé se porte aussi bien dans un style casual comme ici.

Un manteau croisé se porte aussi bien dans un style casual comme ici.

La mode allant plus ver le décontracté actuellement, vous trouverez de nombreux pardessus plus amples, plus fluides, parfois ceinturés, avec des poches retravaillées, etc.

manteau bleu ceinture

© Un pardessus certes, mais pas au sens traditionnel du terme. Noyoco

Un pardessus certes, mais pas au sens traditionnel du terme. Noyoco

SÉLECTION DE PARDESSUS HOMME

4. LE TRENCH ET LE MACKINTOSH

Ce sont deux manteaux considérés comme plutôt formels. Pour autant ils ne sont pas réservés à l'usage du costume et se portent très bien avec un jean brut par exemple. Leur gros avantage et d'être particulièrement adaptés par temps de pluie.

Si vous ne savez pas comment porter le trench, voici la vidéo qu'il vous faut !

Faits dans un twill de coton - un tissage serré donc - et ensuite enduits de résine, ils sont spécialement conçus pour être coupe-vent et déperlants. En revanche, ils ne sont pas adaptés à des températures froides. Le coton ne tient pas aussi chaud que la laine et leur coupe ample ne vous emprisonne pas du froid.

Ils sont donc adaptés soit pour des températures plutôt douces, soit pour porter avec plusieurs autres couches de vêtements au-dessous. Quoi qu'il en soit, si vous cherchez à tout prix la chaleur, privilégiez le manteau en laine voire même la doudoune ou la parka.

trench burberry homme

© L'iconique trench coat Burberry.

L'iconique trench coat Burberry.

Quelle différence entre le trench et le mackintosh ? Le trench, inventé par Thomas Burberry, est né après le mac. Son origine est militaire et cela se voit à travers de nombreux détails : les épaulettes pour y accrocher les galons, les larges revers pour protéger de la pluie, les petits anneaux au niveau de la ceinture servant à accrocher des munitions, etc.

Le mac est à l'inverse totalement minimaliste. Plus de sangle nulle part, le boutonnage n'est pas croisé mais simple et enfin, aucun revers. Il n'a généralement pas de ceinture même si on en trouve parfois.

Ces deux modèles à l'origine en coton enduit existent aujourd'hui dans des versions en laine particulièrement adaptées pour un manteau d'hiver.

manteau vert mac apc

© Un manteau forme mac par A.P.C.

Un manteau forme mac par A.P.C.

SÉLECTION DE TRENCH ET MAC POUR HOMME

3. LE DUFFLE COAT

Le duffle coat trouve ses origines dans le monde militaire : il a été inventé par l'armée navale britannique. On le reconnaît à sa fermeture par des "cornes" et des petites cordelettes, ainsi que ses deux poches plaquées sur le devant.

La matière, épaisse et pas particulièrement douce, est intéressante pour sa robustesse et sa chaleur.

Une fois encore, soyez intransigeants sur la qualité et soignez les détails. Les boutons auront plus d'allure en corne, et les petites cordelettes (ou lanières de cuir) résisteront mieux si elles sont bien serrées et solidement cousues !

Enfin, n'oubliez pas une chose : si des variantes peuvent exister, ce manteau n'est pas cintré. Il est même traditionnellement ample pour faciliter le mouvement, et c'est ce qui fait son charme !

SÉLECTION DE DUFFLE COATS HOMME

4. LE CABAN

Il doit son côté pratique et robuste à ses origines navales. Facile à fermer, protégeant bien du vent, le caban a aujourd’hui gagné sa place dans un environnement urbain.

La version de base du caban est courte et plutôt casual : il s’intègre parfaitement dans une tenue avec un jean brut et un col roulé, par exemple. On peut aussi le porter dans un ensemble plus habillé, avec pantalon en flanelle et chemise.

En termes de finitions, recherchez un travail propre et soigné : c’est un manteau sans fioritures, mais dont les lignes doivent rester très nettes, qu’il s’agisse des épaules, des flancs, des manches ou du col.

On le trouve dans des marques plus iconiques (par exemple Armor Lux) avec une coupe droite. Dans les marques plus contemporaines (par exemple Suitsupply), il est proposé avec une coupe ajustée.

De quoi satisfaire tout le monde !

caban chevignon noir

© Petite variante avec col en mouton, poches fendues en cuir et boutons en métal gravé et vieilli (Chevignon).

Petite variante avec col en mouton, poches fendues en cuir et boutons en métal gravé et vieilli (Chevignon).

Les boutons constituant souvent les seuls détails de cette pièce, je ne peux que vous conseiller de préférer de la corne brûlée ou des boutons en métal travaillés. Cela dit, n’oubliez pas que les changer est extrêmement simple, bon marché, et c'est un moyen intéressant de personnaliser votre pièce.

SÉLECTION DE CABANS HOMME

5. LA PARKA

Vêtement initialement pour le grand froid, la parka est désormais popularisée et distribuée partout.

On la trouve à tous les budgets, dans tous les styles (certaines parkas ont un extérieur en laine) et à des niveaux de chaleur très variables.

Pour avoir une vision d'ensemble du marché sur ce produit, rendez-vous dans cet article :

parka woolrich arctic gris

© La parka par excellence. Ici une Woolrich.

La parka par excellence. Ici une Woolrich.

SÉLECTION DE PARKAS HOMME

6. LA DOUDOUNE

Parfois décriée, la doudoune parvient à se faire accepter comme une pièce à part entière du vestiaire masculin.

Si les tissus lisses et brillants sont globalement à fuir, on trouve quelques modèles en nylon ou polyester sobres et surtout ultra légers, vraiment d'un grand confort et pratiques. En revanche, je n'oublie pas les versions plus habillées confectionnées dans de la flanelle de laine. C'est vous qui voyez, en sachant que les versions nylon font plus "casual" et s'accomodent moins bien avec des pièces habillées.

Chose importante, le gainage est la façon dont est "remplie" la doudoune ; il doit être bien dense et former de beaux arrondis à l'intérieur de chaque compartiment.

Enfin, à propos des détails, il peut être appréciable d'avoir un bas et des poignets côtelés, afin d'éviter tout courant d'air froid.

Concernant le rembourrage, mieux vaut-il du synthétique ou du duvet ? Le match ici :

SÉLECTION DE DOUDOUNES HOMME

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures