5 (+1) tenues pour bien porter des Converse – Panache #7

Temps de lecture : 3 minutes

Converse écrues beiges blanches YouTube vidéo

Publié par le 4 mars 2020

Panache, vous connaissez ?

Ce sont des vidéos pour vous donner de l'inspiration pour les matins de disette stylistique.

Le principe est simple : chaque mois, je choisis une pièce en particulier que je vous présente dans différentes tenues.

Le premier épisode était sur le sweatshirt gris et si vous ne l'avez pas vu, il est encore temps. Le trench est l'objet du deuxième. Le troisième épisode vous parle de jean brut. Et le quatrième, du chino. Le 5ème sur le perfecto. Le 6ème sur le col roulé. Et vous vous apprêtez à regarder le septième, chanceux que vous êtes !

Enjoy !

Tout le monde a une histoire d'amour avec CONVERSE. ❤️

Ou au moins, tout le monde en a eu une. Une idylle au collège ou même avant si on est né dans une famille branchouille.

Pour moi, cet amour a commencé dans le noir d'une salle de cinéma. Le corps presque dévoré par le velours rouge autour, je regardais les images défiler. Quand soudain, mes yeux se sont faits plus ronds et la mâchoire est tombée : Will Smith montrait à l'écran sa toute nouvelle paire de sneakers. Des Converse All Star Chuck Taylor noires en cuir avec l'écusson rouge, bleu et blanc.

Dans ma tête quelque chose est chamboulé. Mon monde vient de changer.

converse all star chuck taylor noires

Bien sûr, pour un adulte, il s'agit d'un placement de produit tellement gros que ça peut dégoûter. En quoi recevoir une nouvelle paire de sneakers sert-il l'intrigue ? En fait, ça sert un peu à définir le personnage qui est un nostalgique, dans un monde tourné vers les performances technologiques. Mais bref !

Pour moi, avec mes yeux d'enfants, Converse passait tout de suite n°1 sur la liste des choses pour lesquelles j'étais prêt à supplier mes parents. Ça, un BMX et une nouvelle batterie.

En préparant cette vidéo, j'ai repensé à tout ça. Et ce souvenir m'est revenu à l'esprit comme la madeleine de Proust.

Converse nous rappelle des souvenirs. Et c'est pareil au pouvoir d'une chanson qu'on entend à nouveau et qui nous replonge dans un contexte perdu mais cher.

La nostalgie.

Et, pendant longtemps, je n'ai plus porté de Converse parce que probablement que ce n'était plus la mode ou que d'autres sneakers sont devenues plus importantes à mes yeux, ou encore que les chaussures habillées m'ont paru mieux retranscrire mes prétentions d'habillement.

En tout cas, la Converse est la sneaker emblématique qui ne peut mourir tellement elle est iconique. Aujourd'hui, j'en reporte et je me suis trouvé cette paire pour 30 euros sur Vinted.

À ce prix-là, il y a de fortes chances pour que j'en achète une autre paire dans une autre couleur bientôt.

Et ainsi, je commencerai la collection que je m'étais juré que je commencerais à quinze ans.

L'histoire des sneakers et de la Converse, je l'ai racontée dans cet épisode vidéo de V.I.R.A.L.

Maintenant, il est l'heure de savoir comme la porter.

🎙️Tenue de présentation :

Chemise : BonneGueule

Gilet : A.B.C.L. Garments

Veste : De Bonne Facture

 

Look 1 : Retour vers le futur

Jean : Levi's 501 vintage

Sweatshirt : Orslow

Blouson : Deck Jacket vintage Brut Clothing

Bandana : Vintage

Montre : Serica

 

Look 2 : La lumière à vos pieds

Pantalon : Roda

Pull : BonneGueule

Veste : De Bonne Facture (prototype)

Chemise : Berg&Berg

 

Look 3 : Costumes contemporains

1/

Costume à rayures : BonneGueule

T-shirt : Maison Cornichon

Chemise : Officine Générale

2/

Ensemble velours côtelé : Oliver Spencer

T-shirt : BonneGueule

Chemise : Officine Générale

Montre : Lip vintage

 

Look 4 : Un défilé à New-York

T-shirt : Velva Sheen

Cardigan : Monoprix

Pantalon : Vintage

Collier : Corpus Christi

Lunettes : Sun Buddies

 

Look 5 : Pour tous les jours

Pantalon : Edwin

Pull : BonneGueule

Surchemise : BonneGueule

Sac à dos : Bleu de Chauffe

Jordan Maurin Jordan Maurin

Adepte des romans d’Ellroy et de Vian, j’essaie de vivre ma vie le plus artistiquement possible (comme le disait Glenn O’Brien). Fervent défenseur du pantalon blanc (Squarzi président !), j’aime le vêtement quand il donne confiance et ne déguise pas. Pour moi, s’habiller différemment, ça veut dire se donner le droit de penser différemment.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.