Il y a du synthétique dans ma veste, est- ce que c’est grave ? – Le courrier des lecteurs #30

Temps de lecture : 3 minutes

28

Les matières naturelles, c’est bien. On vous le dit souvent.

Il n'y a pas débat sur la maille : il faut privilégier des fibres naturelles. Pas vraiment débat non plus sur le t-shirt (sauf usage sportif ou randonnée, à la la limite).

Pourtant, vous trouvez parfois du synthétique, notamment dans vos vestes de mi-saison, même de marques qu'on vous recommande. Pourquoi ?

trench mac vert chemise bleu denim

"J'aime beaucoup ce Mac Drapeau Noir mais il est composé à 65% de polyester. Y aurait-il anguille sous roche?"

Là où le synthétique pose problème

Dans vos questions, vous vous interrogez souvent sur la respirabilité d'une veste mi-saison comprenant du synthétique, c'est-à-dire la capacité d'un vêtement à évacuer la transpiration, et ainsi éviter un effet étuve.

L'iconique ciré jaune Petit Bateau. Un produit bien imperméable mais très peu respirant. Fortement déconseillé s'il fait un peu chaud, car vous allez suer à l'intérieur.

Eh bien, sachez qu'un tel vêtement va effectivement être moins respirant que s'il était en 100% matière naturelle.

Mais gardez aussi à l'esprit qu'un vêtement de mi-saison se porte par définition à des moments de l'année où il ne fait ni très chaud (période où il y a une vraie nécessité d'avoir des vêtements légers et respirants), ni très froid (période durant laquelle les chocs thermiques entre intérieurs et extérieurs peuvent être grands, et où des vêtements respirants sont appropriés).

L'enjeu de respirabilité est donc moindre, et il est moins grave d'avoir un vêtement un peu moins respirant.

Quand la présence de synthétique est justifiée

Mais ce n'est pas tout : en l'échange d'un peu moins de respirabilité, le synthétique peut être utilisé pour apporter certaines propriétés qu'on ne retrouve pas dans des fibres naturelles : déperlance , résistance à l'abrasion ou propriétés coupe-vent accrues.

En effet, il n'y pas que des polyester et polyamide bas de gamme, pas chers. Il existe aussi tout un pan de l'industrie textile dédié à l'élaboration de ces matières aux technologies avancées. Benoît avait notamment eu l'occasion de vous partager sa visite à l'ISPO, salon référent pour les vêtements, marques et matières techniques.

On parle donc ici de produits qui coûtent autour de 200 à 400€.

Bref, toutes ces propriétés s'avèrent bien utiles pour un vêtement qui risque d'être exposé aux intempéries.

bomber technique ripstop bonnegueule vert gourde

Un bon exemple avec notre bomber en collaboration avec Coldsmoke en 100% nylon : déperlant, coupe-vent, ripstop (résistance accrue à la déchirure). Pratique pour braver le vent et autres petites averses.

Ainsi, nul besoin de crier au loup dès que voyez du polyester ou du polyamide dans un manteau ou blouson de mi-saison.

Prenez plutôt le temps de regarder si la fiche produit mentionne une certaine technicité ou un fournisseur en particulier.

trench beige jean bleu veste marron chemise blanc foulard

Trench coat Suitsupply. 61% coton, 39% de nylon. Matière déperlante provenant du fournisseur italien Olmetex, chez qui nous nous sommes fournis notamment pour notre cargo en coton déperlant. La présence de synthétique se justifie ici.

Quand se méfier du synthétique ?

Il faut par contre se méfier de l'usage du synthétique :

  • En entrée de gamme et en fast-fashion. Je parle de produits ici entre 50 et 100€ (voire 150€). Ici, le synthétique est utilisé presque systématiquement pour baisser les coûts, et pas vraiment pour ajouter une quelconque technicité.
  • De manière plus générale, quand rien n'est indiqué dans la fiche du produit. Une marque a tout intérêt à vous faire savoir quand un de leur produit est coupe-vent ou déperlant.

Bomber matelassé H&M. 50€, 100% polyester. Aucune indication sur une quelconque technicité. Malgré la capuche, je ne suis pas sûr que le vêtement tienne bien en cas d'averse, d'autant plus qu'il est rembourré (il y a un risque que l'eau traverse la matière et abîme le rembourrage).

Donc si les propriétés techniques ne font pas partie de vos critères d'achat, autant choisir un vêtement en matière naturelle, non ? : )

saharienne safari jacket vert velours cravate marron chemise bleu

Safari jacket en velours côtelé de la marque polonaise Poszetka. 100% coton. Thermiquement et stylistiquement adaptée pour l'automne.

La technicité au naturel

Il existe des matières techniques 100% coton comme le Ventile dont l'histoire et les propriétés ont été détaillées par Benoît dans l'article de présentation de notre Mac.

Comme vous pouvez l'imaginer, ces matières sont très onéreuses. Leur utilisation est donc logiquement assez rare.

trench beige long pantalon blanc espadrille

Autre exemple de matière naturelle technique avec ce Mac De Bonne Facture. 100% coton japonais et déperlant. Prix : autour de 750€.

En résumé

Pour une veste de mi-saison :

  • Si vous n'êtes pas intéressé par des propriétés techniques, choisissez plutôt un vêtement en 100% matières naturelles, plus intéressant en tous points.
  • Si vous souhaitez un vêtement pour braver les intempéries, privilégiez un vêtement comprenant du synthétique, en vous assurant au préalable qu'il dispose des propriétés qui vous intéressent. Si vous souhaitez plus de respirabilité, privilégiez des mélanges fibres naturelles/synthétique ou une matière comme le Ventile, déperlante et en 100% coton.

Et si vous cherchez actuellement une veste de mi-saison, j'ai eu l'occasion de vous donner mes recommandations de marques dans cet épisode du courrier des lecteurs.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.