Dossier : Chimie de la laine et magie des matières

/

Gérald, qui est un lecteur, nous a posé une question intéressante :

"Je me demandais pourquoi vous recommandez des pièces "100% coton ou laine", qu'est ce que vous "reprochez" à la viscose ou autres matières synthétiques ?"

Grave erreur, car c'est parti pour l'instant geek.

Les propriétés de la laine

En effet on vous conseille régulièrement de choisir des matières naturelles, notamment de la laine pour tout ce qui concerne les pièces hivernales. Ce n'est ni un snobisme, ni un culte druidique à Gaia notre mère la terre, nan : c'est du pur esprit pratique.

La laine est une matière hydrophobe : cela veut dire qu'elle "repousse" l'eau au lieu de l'absorber. Par exemple si vous trempez le bout de la manche d'un pull en laine dans un verre d'eau, l'eau ne va pas monter et imbiber le pull (mais ce serait le cas pour du coton).

Ce phénomène permet d'avoir des vêtements qui "respirent" : ils évacuent la vapeur d'eau naturelle du corps, là où un coton sera toujours un peu humide, stockera de l'eau, et perdra une partie de son pouvoir isolant (ce qui est absurde pour un vêtement censé protéger du froid).

Selon les techniques de tissage et les traitements appliqués aux tissus, certaines laines sont tellement hydrophobes qu'elles en deviennent déperlantes :

laine déperlante

Comme vous le voyez, les gouttes d'eau n'accrochent pas et roulent le long de la laine comme des petites billes. C'est plus ou moins vrai selon les laines, les tissages, et les traitements qui s'en suivent. Mais dans tous les cas une laine aura tendance à repousser l'eau plus que du coton, et à sécher plus vite.

Et même un drap de laine et cachemire (le cachemire étant également une laine, mais de chèvre et non de mouton) aura tendance à déperler. A moins de vivre le déluge vous ne serez pas mouillés. Ce n'est pas un hasard si le caban est à la base un vêtement de marin, tout comme les duffle coats, eux aussi coupés dans un drap de laine.

A noter que les différentes fibres naturelles emprisonnent de l'air, ce qui leur confère également un pouvoir isolant (l'air conduit très peu la chaleur). Et la laine est très forte pour ça, qu'elle soit tissée ou tricotée.

laine et pluie

Caban en laine sous une petite pluie : les gouttes ne sont pas absorbées.

Pour information, on utilise aussi la laine pour faire des t-shirts de randonnée : ils sèchent vite, sont respirants, et gardent peu les odeurs (et non : une bonne laine ça ne gratte pas, contrairement au polyester bas de gamme).

Les propriétés du coton

Vous l'aurez compris, le coton est pour sa part hydrophile. Il absorbe davantage l'eau, ce qui est pratique pour les vêtements de sport. C'est aussi agréable en été car la matière peut s'avérer très aérée... selon les types de tissages utilisés. N'allez pas porter des chemises dans de grosses popelines très denses ou des toiles de jean japonaises en plein mois d'août.

Fibre de coton

Fibre de coton à l'état brut.

Et les matières synthétiques alors ?

Une fibre synthétique est une matière obtenue en transformant en général des hydrocarbures (pétrole) ou de l'amidon. Ce sont les mêmes réactions chimiques qui sont utilisées pour fabriquer des objets en plastique, comme des bouteilles d'eau par exemple (polyéthylène). Sauf qu'au lieu de mouler les plastiques, on va faire précipiter des fibres, qui seront mises en bobines de fil, puis finalement tissées.

En général on les déconseille chez BonneGueule. Parce que dans plus de 95% des cas, les polyesters, polyamides et autres acétates sont utilisés uniquement pour réduire le coût de fabrication du vêtement (et sa qualité au passage). Et très logiquement, plus on met de polyester dans un caban, plus on remplace les propriétés respirantes et isolantes de la laine par celles... du plastique.

Et concrètement, le plastique cela peut isoler selon les tissages, mais ce sera inerte par rapport à l'eau. Donc souvent le vêtement respirera peu, ce qui vous fera transpirer. Formidable n'est-ce pas, de transpirer dans le bus pour ensuite arriver dans le froid hivernal ? Avec des matières naturelles cela n'arrive pas.

fibre de viscose

Fibre de viscose. Même son apparence est plus duveteuse que le polyester (photo plus loin).

Dans de RARES cas les matières synthétiques seront utilisées pour des propriétés particulières de résistance ou de rendus, mais c'est tout sauf une généralité. C'est parfois le cas des vêtements "techniques" (anoraks, parkas d'hiver type Canada Goose, vêtements de pluie) ou présentant un travail sur la matière assez recherché (créateurs). Mais encore une fois le prix d'une pièce est sans aucune incidence sur sa qualité : un vêtement cher en polyester n'est souvent rien d'autre... qu'un vêtement cher en polyester.

Revenons au choix d'un manteau. Passé 350 € on peut dire que la présence de matières synthétiques est un très mauvais point (hors cas particuliers). En dessous on pourra les tolérer mais pas plus de 30% du total : vous pouvez garder cette limite en tête.

À ce propos, lisez les étiquettes et les compositions surtout quand vous achetez sur le net.

L'exception des fibres artificielles

Une fibre artificielle est un matériau obtenu à partir de la dissolution d'un composé organique. Par exemple en dissolvant des protéines de lait, puis en les faisant précipiter après traitement, on obtient une fibre très proche de la soie : le lanital.

De la même manière, la dissolution puis précipitation des écorces de bois selon divers procédés permet d'obtenir de la viscose qui a des propriétés similaires au coton. Ou du cupro bemberg, peu sujet aux frottements et donc très utile pour doubler les manches des costumes et des manteaux (pas de frottement avec la chemise quand on enfile le manteau, et plus respirant que le polyester habituellement utilisé ici).

Fibres de polyester

Fibres de polyester et rouleaux de fil.

Pour ceux que le sujet intéresse, nous reviendrons dessus avec un guide des matières. En attendant vous pouvez consulter ce site très riche en informations sur les matières et les fibres.

Synthétique versus Mère nature : qui est le plus résistant ?

"Merci beaucoup pour ta réponse, les matières synthétiques sont elles moins résistantes que les matières naturelles ?" (il en a pas eu assez Gérald)

Promis, une réponse courte :

"Oui, non, peut-être. En fait il y a trop de paramètres !"

Tout va dépendre de la matière en premier lieu et de ce que signifie "solide" pour toi. Le nylon par exemple résiste très bien à l'abrasion, mais moins bien que la soie à l'élongation. D'autres matériaux résistent plus ou moins à la traction, d'autres se dissolvent dans l'eau, etc...

La pureté de la matière et sa qualité globale influera aussi sur ses propriétés.

Mais la matière ne fait pas tout, loin de là... car la technique de tissage (et la qualité de la technique en elle-même) entre en compte et peut transformer une fibre lambda en quelque chose de très résistant, ou très doux, ou imperméable (et donc changer les propriétés physiques du vêtement à la fin).

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui, je retourne faire du café.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Maxime !

    Honnête pour le prix tu ne perds rien à essayer. Je n’ai aucune idée de ce qu’elles valent vraiment, mais l’ajout de synthétique est totalement justifiable sur des chaussettes en laine, autrement ça peut s’abîmer beaucoup trop vite.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Romain !

    Je t’avoue que ça ne me revient pas.
    Il est très probable qu’on ait ça quelque part sur le site, mais on a beaucoup, beaucoup d’articles ^^’

    Peut-être dans une vidéo de présentation de nos costumes déperlants ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Walter !

    Un léger pourcentage de synthétique (notamment le nylon, plutôt que l’acrylique ou le polyamide) n’est pas vraiment dérangeant sur ce genre de draps de laine. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Julien !

    Les manteaux Paul & Joe sont un poil chers mais la qualité est bel et bien là ! Avec une réduction ça peut devenir intéressant en effet 🙂

  • OnurBG

    Si tu apprécies cette pièce et le style de Homecore, alors oui, tu peux payer un peu plus pour avoir beaucoup mieux ;))

  • OnurBG

    Salut Étienne,

    Disons que nous privilégions le textile naturel au mélange hybride trop prononcé. Pour la pièce en question, elle est composée aux trois quart de coton, puis à 20 % de polyester (du plastique) et à 4 % d’élasthanne.

    L’élasthanne est reconnu pour ses propriétés de confort et d’élasticité. Le polyester possède plus ou moins les mêmes propriétés, mais il coûté moins cher et il est donc de moins bonne qualité.

    Sachant que les matières hybrides ne sont pas connues pour durer bien longtemps (surtout si l’entretien est mal fait).

    Toutefois, la pièce dans sa description reconnaît l’effort recherché : « une taille élastique » pour une tenue décontractée.

    À toi de te faire une idée de ce que tu recherches précisément en plus des éléments de précisions que je viens de te fournir ;))

  • Baptiste

    Merci

  • ThibaultBG

    Hello Batiste, un pull composé en grande partie de matières naturelle est en général plutot bon signe mais attention cela depend beaucoup des marques.

  • RafikBG

    Hello Baptiste,

    Ce n’est pas gênant pour le coup, et le nylon est souvent ajouter pour influer sur la tenue de la pièce. Tu peux y aller ! 🙂

  • BenoitBG

    Non, le coton est quand même plus aéré et léger que la laine en été !

  • Guillaume

    Mais dans tous les cas une laine aura tendance à repousser l’eau plus que du coton, et à sécher plus vite.

    Les chinos ont été inventé pour les soldats anglais envoyés en inde. Ces pantalons auraient du être fait en fine laine et pas en coton alors ?