Conseils : Comment choisir un maillot de bain pour homme ?

29

Cet article a pour objectif d'éclaircir la question un peu opaque des maillots de bain pour homme. Doit-on choisir son maillot de bain pour le style, pour le confort ? Quelle est la bonne matière d'un maillot de bain de qualité ? Avec quelles chaussures porter mon maillot ?

On tente de vous donner des pistes pour trouver la pièce qui vous suivra tout l'été !

La petite histoire du maillot de bain

Se baigner en public ne date pas d'hier. On a tous en tête les thermes de l'Antiquité qui étaient présentés comme vertueux pour la santé. Accessibles à toutes les échelles sociales, ils permettaient en plus l'échange et le partage.

Oui mais voilà, si les bains étaient constitutifs du mode de vie à cette époque, pas le maillot ! On s'y baignait nu, comme le montre ce tableau du peintre néerlandais Alma-Tadema, amoureux de l'Antiquité :

une-coutume-favorite

Une Coutume Favorite, 1909.

Vers la fin du Moyen-Âge, fini les bains. La peste fait rage et on les soupçonne de proliférer la maladie. Il faut dire qu'on ne se baignait pas dans la mer mais dans des bains isolés, donc beaucoup moins hygiéniques.

Ce n'est qu'au XVII siècle que l'on découvre les bienfaits de l'eau de mer. Elle est préconisée par certains hygiénistes pour guérir la maladie. Les Anglais sont les premiers à s'y baigner... Et cette fois entièrement habillés !

Jusqu'au début du XX siècle, les hommes ont des pyjamas de bain qui leur couvrent le torse, les bras et le haut des jambes. Les femmes, elles, ont la totale : sous-robe, corset, pantalon et robe de dessus.

robes-bain-femmes-anciennes

Voici une illustration des tenues de bain féminines de l'époque. L'avantage ? Pas besoin de crème solaire.

pyjamas-de-bain-homme

Ces grenouillères de bain pour homme, souvent rayées ainsi, sont alors faites en tricot de laine ou de coton épais.

Mais si le bain de mer peut être conseillé à titre thérapeutique, il reste très rare et ne touche qu'une infime partie de la population. À cette époque on préfère plutôt les promenades le long du littoral.

À partir de 1910 seulement, hommes et femmes commencent à se baigner ensemble et de manière plus courante. Seules les tenues pour femmes évoluent et deviennent plus légères (on abandonne le corset et les robes raccourcissent). Les hommes conservent leurs tenues.

Le bronzage est apparenté aux paysans qui travaillent la terre au soleil et est considéré comme vulgaire. C'est pourquoi on continue de se couvrir le corps jusqu'à ce que Coco Chanel, dans les années 1920, rende le teint hâlé séduisant.

maillot-bain-gatsby-le-magnifique-robert-redford

Dans Gatsby le Magnifique, Robert Redford conserve les rayures mais opte pour un modèle plus découvert lors de ce fameux été 1922.

En 1936 naissent les congés payés - alors de deux semaines par an - et avec eux, le tourisme de masse. Les plages sont prises d'assaut et enfin les maillots raccourcissent, pour hommes et femmes et de toutes classes sociales confondues !

plage-1936

Si certains hommes commencent à porter le slip de bain, le costume généralement porté reste la combinaison fine.

Une autre révolution majeure de l'époque est l'invention du Nylon par Wallace Carothers, chimiste américain qui travaille alors pour la firme DuPont de Nemours. Aujourd'hui encore, une grande majorité des maillots est constituée de Nylon.

Après la seconde Guerre Mondiale, les hommes font tomber le marcel. Ne restent alors plus que les shorts, d'abord noués avec un petit cordon, avant de laisser place au fameux modèle "trunk" dans les années 1950. Ce dernier s'apparente à un caleçon taille haute, relativement échancré au niveau des cuisses.

maillot-trunk-homme

La mode à cette époque voulait que ce type de maillot soit porté avec de larges ceintures.

Dans les années 60, le maillot raccourci à taille basse, on est proche du boxer voire du slip de bain. De même, on commence à produire en masse et à la chaîne, la ceinture - trop coûteuse - disparaît au profit du cordon de serrage. Les modèles de l'époque sont hauts en couleur et se parent de motifs psychédéliques, alors très en vogue.

Dans les années 80, le maillot rallonge cette fois, influencé par la pratique étendue du surf, alors "so cool" ! C'est l'apparition du boardshort, si si, vous savez, celui pour lequel on vous interdit l'entrée à la piscine pour cause d'hygiène.

sundek-boardshort 2

Sundek est l'une des premières marques à populariser le boardshort. Suivra ensuite Quicksilver.

Il sera très en vogue jusque dans les années 2000.

Si vous allez à la plage dans les jours qui viennent, vous pourrez observer que, désormais, tous les types de maillots peuvent se côtoyer sur une seule et même étendue de sable. Le short de bain, sorte de compromis entre le boxer et le boardshort, sera surement le plus présent mais pas exclusivement !

Comment choisir un bon maillot de bain pour homme ?

Aujourd'hui, il existe une large gamme de maillots pour homme : du slip de bain au boardshort, en passant par le short mi-cuisse, ce n'est pas le choix qui manque ! Mais tous ne sont pas adaptés à l'utilisation que vous en ferez.

Un maillot de bain adapté à son utilisation

De tous, le modèle le plus polyvalent et qui conviendra à différents loisirs c'est le short de bain, qui arrive à mi-cuisse. Il est tissé et composé dans la majorité des cas de polyamide.

Le short de bain pourra facilement vous accompagner pour des vacances en bord de mer en famille, pour aller flamber à Palavas-les-Flots entre amis, pour voyager au bout du monde avec votre moitié ou encore pour des vacances plus sportives. De plus, il convient également à toutes les morphologies et à toutes les générations. 

Swimwear shorts for Men - Enjoy your summer in Style

Shorts de bain Orlebar Brown.

Autre possibilité : le slip de bain. Il est plus difficile à assumer mais plus hygiénique. C'est pourquoi il est d'ailleurs obligatoire dans les piscines. Ses atouts ? Un charme à l'italienne assuré et un bronzage optimal.

Attention, il correspondra davantage aux mieux bâtis d'entre vous. À opter uniquement si vous possédez un corps d'Apollon et que vous vous sentez suffisamment à l'aise pour dévoiler entièrement votre corps. Si c'est le cas, veillez à ce qu'il soit assez couvrant et que ses coutures suivent naturellement le pli de vos fesses.

C'est un peu pareil pour le boxer d'ailleurs. Ok pour la piscine. Pour la plage, seulement si vous possédez la même silhouette que Daniel Craig dans « Casino Royale ».

boxer-bain-daniel-craig

Maillot qui s'est d'ailleurs vendu 55 000 euros aux enchères en 2012.

Enfin, si vous partez au Costa Rica pour une session surf entre amis, alors le boardshort est de mise. Attention, prévoyez un maillot de type boxer en plus ou le double de sous-vêtements si vous n'êtes pas très à l'aise avec le fait de porter cette pièce à même la peau. Mais le confort étant quelque chose de très personnel, à vous de voir ce qui vous convient le mieux.

Il s'apparente plus à un vêtement et n'a pas de doublure ou de filet intérieur, contrairement aux autres shorts. La principale raison de sa longueur est de protéger la jambe de la wax lorsque l'on attend la vague assis sur sa planche.

boardshort-surf-homme

Easy !

Autre caractéristique : ils n'ont pas d'élastique à la taille mais se ferment par une attache en velcro (a.k.a. scratch) et un petit cordon de serrage. Cela permettrait de ne pas perdre son short de bain sous la pression des vagues lorsque l'eau s'infiltre dans le maillot.

Imprimés, motifs, couleurs : quel style choisir ?

Une grande question qui revient souvent est  "quel short de bain choisir pour porter en ville, dans une tenue habillée ?" Là, en revanche, c'est plus compliqué. Il est préférable de rendre à César ce qui est à César. Un maillot de bain est fait pour être porté à la plage ou en bord de mer.

Bien sûr, personne ne vous empêchera d'aller chercher une glace dans la ville en maillot, mais ne cherchez pas LE modèle qui s'accordera avec vos chaussures, votre tee-shirt ou encore votre chemise. Ce serait vous prendre la tête pour rien.

En revanche, n'hésitez pas à vous lâcher sur les couleurs et les imprimés. C'est les vacances, on se libère ! 😉 Bon, pas trop quand même, évitez le short fluo qui, en plus d'attirer un peu trop les regards, risquera d'être transparent à votre sortie de l'eau.

Attention aussi aux couleurs trop sombres, elles auront tendance à décolorer plus rapidement avec le soleil. D'ailleurs, vous aurez remarqué que rares sont les maillots foncés noirs ou bleu nuit, ce sont des couleurs qui attirent le soleil et rendront le tissu bien trop chaud.

Concernant les imprimés et les couleurs, c'est le moment d'oser ce que vous ne vous permettriez pas le reste de l'année. Fleurs, carreaux, dégradé de couleurs, orange, turquoise... Allez, un peu de fantaisie n'a jamais tué personne !

vilebrequin-maillot-bain-homme

Si vous préférez les modèles unis, optez pour des couleurs gaies. Sinon, il existe aussi des modèles aux couleurs plus sobres mais dont certains détails ressortent : un cordon, une fermeture ou encore une bande de couleur vive, par exemple.

short-bain-homme-slip-francais 2

Modèle de la marque Le Slip Français au détail patriotique 🙂

Quid de la matière pour un maillot de bain ?

Globalement, vous trouverez deux matières principales sur le marché des maillots de bain : le polyester et le polyamide. On pourra aussi trouver des mélanges d'une de ces deux matières avec de l'élasthanne. Ce sont toutes les trois des fibres synthétiques provenant de produits pétroliers transformés.

L'ajout d'élasthanne permet, comme pour les vêtements, d'apporter souplesse et élasticité au maillot.

Quelle différence entre polyester et polyamide ? Ces matières sont sensiblement les mêmes mais on aurait tout de même tendance à privilégier le polyamide. Voici un tableau qui récapitule en bref les avantages de l'un par rapport à l'autre :

proprietes-polyester-polyamide

C'est sensiblement la même chose mais on retiendra tout de même le confort du polyamide là ou le polyester est plus rêche.

Existe-t-il uniquement des maillots en fibres synthétiques ? Non, on peut trouver des modèles en laine mérinos ou des mélanges avec du coton, mais c'est d'une part très rare et, d'autre part, pas nécessairement le plus adapté.

Ici, l'intérêt des fibres synthétiques est qu'on peut leur incorporer des propriétés spécifiques. On les modifie de l'intérieur, ce n'est plus simplement un traitement de surface qui ne tiendrait pas sous la pression du soleil, de l'eau de mer ou encore du chlore. Ainsi, on trouvera des maillots déperlants, à séchage rapide, anti-UV, etc.

De ce côté-là justement, attention. Aujourd'hui, les marques ont toutes un argument pour convaincre de la plus-value de leurs produits. Typiquement, quand vous regardez sur internet, quasiment tous les maillots de bain aujourd'hui ont la caractéristique "séchage rapide".

On ne dit pas que c'est faux mais, en fait, le polyamide et et le polyester sont deux matières qui présentent déjà cette propriété à l'état naturelle. Alors qu'il soit question de quelques minutes de plus ou de moins, on ne voit pas réellement l'intérêt de cet argument.

giphy-confused

En revanche, un traitement qui rend le polyester déperlant, ou un autre qui permet une résistance plus forte du polyamide au chlore et au soleil, sauront déjà plus nous convaincre.

Donc pour faire simple : ne vous prenez pas trop la tête sur la matière de votre maillot de bain. Veillez uniquement à ce que la doublure soit confortable et douce (on privilégiera ici le polyamide) et que les potentiels traitements apportent un vrai plus qui ne serait pas déjà présent à l'origine.

Doit-on vraiment investir dans un maillot de bain ?

On trouve de tout et de tous les prix en termes de maillots de bains aujourd'hui. Qu'il s'agisse de marques spécialisées dans ce domaine en particulier ou non, comment savoir si le produit est bon ? Et quel intérêt peut-il y avoir à investir dans une pièce de saison qui ne nous servira que quelques semaines tout au plus par an ?

Les détails qui font la différence

La différence entre un maillot de bain d'entrée de gamme et un maillot haut de gamme se jouera tout d'abord sur le design. Certaines marques effectuent un vrai travail de recherche créative pour développer des imprimés originaux. Et cela lui coûte.

Imprimes-maillot-de-bain-gilis

Gili's en est un très bon exemple. Les imprimés présents sur ces maillots sont à la fois subtils mais très intéressants quand on les regarde de plus près : ce qu'on aime particulièrement.

La marque possède aussi des modèles en seersucker. Tissu très intéressant pour un maillot de bain puisqu'il ne colle pas la peau du fait de sa texture gaufrée, il est très agréable à porter car aéré et léger, en plus de ne jamais se froisser. Esthétiquement, il est très original et change de ce qu'on voit habituellement, en restant élégant.

maillot-bain-homme-seersucker-gilis

Je le conseille vivement à ceux qui cherchent un peu d'originalité pour cet été.

Bien sûr, outre les imprimés développés par la marque, la confection au Portugal, la qualité des matières et les finitions solides viennent également justifier un prix plus élevé que la moyenne. Mais il y aussi tous ces petits détails...

J'ai eu la chance de discuter avec Christophe, fondateur de la marque Robinson les Bains, qui m'a expliqué pourquoi ses maillots de bain étaient chers - pour ne pas passer par quatre chemins. 😉

Et là encore, en plus d'une fabrication entièrement réalisée en Europe et des matières italiennes, il y a tout ces détails et ces finitions qui sont pensés pour votre confort et la durabilité de la pièce. Le genrequ'on ne trouverait pas sur des modèles d'entrée de gamme ou des marques qui ne sont pas spécialisées dans le secteur.

Vous trouverez, par exemple :

  • Des pattes de serrage ajustables par élastique, qui apportent élégance et praticité ;
  • Des oeillets en métal et des pressions argentées, garanties sans nickel ;
  • Des poches plaquées ET zippées sur certains de leurs modèles.
  • Pas de filet ! Mais une doublure hypoallergénique effet seconde peau en polyamide et élasthanne. Et ça, c'est top !
  • Une découpe légèrement arrondie sur le bas de la jambe qui permet au maillot de s'ajuster à elle.
maillot-bain -homme-robinson-ecailles-bleu

Ils ont aussi des imprimés sympas et qui changent de ce qu'on a l'habitude de voir.

Alors oui, c'est compliqué de dépenser 190 euros dans un maillot de bain, pièce que vous ne porterez que quelques jours par an.

Mais certains produits s'adressent à ceux qui veulent vraiment un certain luxe, alors on a choisi de tout vous présenter ici, de l'entrée de gamme jusqu'au haut du pavé.

Une offre que l'on ne trouve pas ailleurs

Certaine marques essayent de proposer des maillots à valeur ajoutée, avec le petit plus que l'on ne trouverait pas ailleurs. Forcément, là aussi ça a un coût.

La jeune marque française Seagale propose un maillot qui se veut hybride, à la fois stylé, confortable et résistant. Rien que ça ! Jonathan a eu l'occasion de tester un de leur modèle et il en a été réellement conquis.

Maillot-seagale-Jonathan-1

Vous ne croyez pas ? Regardez son sourire !

En deux mots, leurs shorts sont conçus dans un tissu technique super-hydrophobe qui a la particularité d'être déperlant, hyper stretch, respirant et léger.

De plus, il n'a pas non plus de filet mais un boxer seconde peau assemblé directement à la ceinture. Plus de prise de tête sur le nombre de boxer à emmener, et vous vous sentirez enfin maintenus et confortables. Ça aussi, on peut dire que c'est top !

Leur vidéo de présentation n'est pas mal du tout non plus, d'ailleurs.

D'autres souhaitent aller encore plus loin comme la marque londonienne haut de gamme Orlebar Brown, qui propose de créer votre maillot de bain personnalisé et unique.

À partir d'une photo que vous leur envoyez...

maillot-bain-personnalise-homme-ob-1

...Ils vous créent votre propre maillot de bain personnalisé !

maillot-bain-personnalise-homme-ob-2

Une fois la photo acceptée, ils vous délivrent le produit sous trois semaines. De plus, le short est garanti 5 ans et les finitions sont de très bonne qualité. En revanche, tout cela possède un coût et un coût élevé... puisqu'il vous faudra compter 475 euros pour un tel achat.

En résumé, il n'appartient qu'à vous de savoir si vous souhaitez - ou non - investir dans un maillot de bain. Parce que certains l'oublient en vacances, quand d'autres se heurtent aux rochers en pêchant du crabe ou en partant à la découverte des plus belles criques, c'est encore une fois un choix qui dépendra du sort que vous lui réservez.

Comment entretenir son maillot de bain ?

J'aurais tendance à conseiller d'emporter deux maillots en vacances, surtout si vous partez plus d'une semaine. D'abord pour une question d'hygiène, car vous risquez de le porter assez souvent, et ensuite pour pouvoir les entretenir plus facilement.

Christophe - que j'ai rencontré - m'a aussi confié emmener deux maillots de bain en vacances. Vous pouvez par exemple choisir un modèle sport pour les activités à risque (comme la pêche au crabe) et un autre plus stylé, pour le plaisir 😉

La question de l'entretien est importante, surtout si vous avez choisi d'investir dans une pièce haut de gamme. Ce n'est pas quelque chose de très compliqué, il suffit d'y penser !

Après chaque baignade en mer ou à la piscine, rincez votre maillot à l'eau clair pour éviter les résidus de sel ou de chlore, qui risqueraient d'abraser ou de décolorer votre maillot. Une fois de temps en temps, lavez-le avec un savon doux pour réellement enlever les résidus.

Essayez de le faire sécher à l'abri du soleil tant que possible, il gardera ses couleurs plus longtemps.

Vous pouvez passer votre maillot en machine à condition de :

  • Ne pas le faire trop souvent,
  • Le protéger en le mettant au préalable dans un filet de protection,
  • Et ne pas dépasser les 40 degrés.
  • Repassage et sèche-linge sont interdits.

maillot-de-bain-gif-2 2

Notre sélection de bonnes marques de maillots de bain

  • Uniqlo : vous y trouverez de très bons modèles pour de l'entrée de gamme. Des shorts de bain classiques mais stylés, en 100% polyamide et au prix de 19,90 euros.
  • Speedo : la marque N°1 pour la natation. Des maillots de bain accessibles, de très bonne qualité et dont la renommée est mondiale. Ils seront adaptés à une utilisation sportive.
  • SuitSupply : La marque néerlandaise propose de bons maillots au prix de 59 euros, élégants à l'image de la marque. Seul bémol : à ce jour, ils ne proposent que trois modèles différents donc un choix très restreint.
  • Quiksilver : un incontournable si vous cherchez un bon boardshort solide et durable. Ils ont des modèles en nylon et d'autres en polyester recyclé. Comptez autour de 60 euros.
  • Le Slip Français : ils ne proposent pas que des slips de bain mais s'il vous en faut un, alors la marque semble être une bonne option. Composés de polyamide et d'élasthanne, ils sont entièrement fabriqués en France, d'où un prix plus élevé mais qui reste raisonnable.

slip-bain-bleu 2

  • Atalaye : les modèles qu'ils proposent sont vraiment stylés et la coupe avantageuse. Leur doublure est en coton-polyamide pour plus de confort, mais résistera mal au chlore. À partir de 80 euros.
  • Seagale : très bon rapport qualité-prix avec un maillot hybride qui va vous changer la vie. Leur modèle 2in1 à 98 euros est vraiment top ! On espère que la marque développera avec le temps un design plus original (et une gamme de couleur plus subtile).
  • Gili's : deux choix de modèles, un avec élastique à 95 euros, l'autre avec ceinture plate boutonnée à 110 euros. On est sur un très bon rapport-qualité prix au vu de la confection.
  • Le Cap : des modèles aux inspirations preppy. Les maillots sont courts et élégants et ils oscillent entre 90 et 130 euros. Les matières sont traitées au teflon, permettant un séchage plus rapide. Petit plus : une waterproof pocket est vendue avec chaque maillot de bain.
  • Cuisse de Grenouille : assez cher également (autour de 100 €). Le rapport qualité/prix reste satisfaisant, notamment en période de soldes.
  • MacKeene : le prix est plus élevé (autour de 130 euros) mais leurs modèles sont stylés et agréables à porter. Leur petit plus : une fermeture à boutons-pression aimantés. On a testé leur maillot ici.
  • Robinson les Bains : les prix sont élevés mais les finitions sont bonnes et les imprimés originaux. Cela reste assez cher, donc vraiment pour ceux qui veulent du luxe. Comptez entre 100 et 200 euros.

Choisir un bon maillot de bain pour homme : le bilan

Pour choisir votre short de bain, déterminez le critère que vous souhaitez privilégier : le style, le confort, la robustesse ? Non pas que ces trois critères ne puissent pas être réunis en une pièce, mais plutôt que chacune aura des spécificités particulières.

Cela vous aidera aussi à choisir quel type de maillot vous voulez : un short polyvalent ou un modèle adapté à la nage, etc. De plus, combien êtes-vous prêts à investir dedans et pourquoi ?

Résumé des critères qui pourront faire la différence :

  • Des imprimés originaux et colorés ;
  • Un cordon ou des pattes de serrage plutôt qu'un élastique ;
  • Une doublure confortable à la place d'un filet ;
  • Une petite poche qui ferme pour mettre ses clefs ;
  • Une matière agréable au contact de la peau.
Euxane Laot A propos Euxane Laot

Admirative des années 60, j'aime les formes géométriques et les choses colorées. À mes yeux, s'habiller permet d'exprimer une humeur. Sinon j'adore la charcuterie, sortir danser et les gens spontanés.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Pierre – BonneGueule

    Ca arrive de temps à autres, mais ça nous fait toujours autant plaisir ! 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Flo !

    Ce ne serait pas le maillot Seagale de Paul dans la revue des marques n°3, par hasard ? 😉
    https://www.bonnegueule.fr/revue-des-marques-3-savoir-faire-francais-cousu-norvegien-et-cuir-du-futur/

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Geoffrey !

    Bonne question, on a pas pu tester… A voir mais si c’est comme pour la qualité de leurs chemises, tu peux y aller sans soucis 😉

  • Rafik – BonneGueule

    Hello Smartphotoshot,

    Disons que cacher ses fesses est l’usage ! Du reste si tu souhaites les montrer, libre à toi 😉

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci Geoffrey pour ton retour. Plusieurs personnes de l’équipe l’ont approuvé également !

  • Nicolò – BonneGueule

    D’un autre côté tu n’es pas dans la meilleure période pour avoir un SAV performant (les vacances d’été, Noël et le début/ milieu des soldes c’est souvent le bazar pour les marques de vêtements)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello SunTzu !

    Oulah c’est bizarre ça comme histoire…
    Merci pour le retour.

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour le retour !

  • Rafik – BonneGueule

    Salut Hervé,

    C’est étonnant, effectivement… Tiens-nous au courant !

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci Vince pour ton retour précieux, cela nous aide a y voir plus clair sur les marques.

  • Vince

    Hello tout le monde,
    J’ai récemment acquis un maillot Gili’s, imprimé chouette mais par contre il met vraiment bcp de temps à se sécher …
    Je ne m’en suis servi pour la piscine pendant quelques jours, à voir à long terme, si j’y pense, je vous ferais un retour !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour les précisions, c’est bien aussi de dire si les choses s’arrangent 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Florian !

    On connaît pas du tout.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Tiago !

    N’oublie pas, le bon réflexe à avoir pour les questions de taille c’est de demander au service client de la marque 😉

  • Euxane – BonneGueule

    Hello Raph,

    Merci pour ton retour. J’ai tellement souvent entendu qu’un boardshort porté à même la peau était inconfortable… Soit en raison du filet intérieur, soit du fait qu’il soit souvent fait en polyester qui, une fois mouillé, a tendance à davantage collé que le polyamide. Après ça reste une pratique récente et liée à une tendance…

    Ton retour me confirme que le confort c’est vraiment personnel ! 🙂

  • Euxane – BonneGueule

    Hello Baptiste,

    Oui, et je reconnais que leurs modèles s’apparentent réellement à de vraies pièces tailoring avec leur ceinture non élastique, leurs trois poches ou encore la qualité des coutures. Il est tout à fait possible de les porter ailleurs qu’à la plage !

    Après je pense qu’un maillot de bain reste un maillot de bain (notamment du fait de la matière) et que l’on ne doit pas chercher à tout prix à en faire une pièce de tous les jours 🙂

  • Euxane – BonneGueule

    Hello Antoine,

    Top, n’hésite pas à nous dire ce que tu en penses !

    On te souhaite un bon été aussi 🙂

  • Euxane – BonneGueule

    Hello Arnaud,

    Merci pour ces précisions. En fait c’est assez difficile de dater de manière exacte le moment où les bains ont été accusés de répandre la maladie (d’autant qu’il n’y a pas une date fixe en fonction des zones géographiques). J’ai tout de même changé mon début de phrase par « Vers la fin du Moyen-Âge » pour prendre en compte que les bains continuent d’exister jusqu’à la fin du XVème siècle, au moins. Merci à toi 🙂

  • vincent

    Je viens d’en acheter un chez vos amis de L’exception, je fais un retour dès que je le reçois !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci Nader 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Arnaud !

    Merci beaucoup pour ton commentaire ! Pour m’a part tu m’en vois fort étonné même si je savais effectivement que chez les membres de la cour sous Louis XIV le parfum jouait un rôle de cache misère (comme les kilos de poudre sous laquelle la peau devait être en piteux état). En revanche j’étais persuadé que le peuple au moyen âge évitait l’eau !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Vincent !

    Pas du tout, on connaît pas !

  • bobi

    Ah merci. Pour ma part j’en étais très content, mais je comprends pour le prix.

  • on trouve ça très cher, idem que pour Robinson. Même si les finitions sont là, on trouve que 200 € c’est un peu excessif (certains dépassant les 600 € : WTF).

  • Merci pour ton retour, toujours utile pour les lecteurs de savoir quels e-commerçants tiennent leurs délais

  • en effet, je les ai rajouté, avec le commentaire qui va avec

  • ah oui c’est corrigé, merci !

  • Alexis

    Vou zavé fé une fote 😉
    juste avant notre chère Britney, « de CE côté-là », deuxième paragraphe au-dessus de sa jolie tête blonde 😉
    Sinon à part ça, merci, l’article tombe à point, je devais m’acheter un nouveau maillot 🙂

  • bobi

    Bonjour,

    Merci pour l’article ultra détaillé ! Histoire, technique, style et sélection… Le genre d’article vraiment agréable et instructif.
    Juste une question, cuisse de grenouille n’est pas dans la sélection. Bonne Gueule en avait parlé à une époque. C’est un détail ou un changement de point de vue ?
    Merci !