Test : Découverte du Portugal, et des maillots de bain Love Brand et MacKeene

Les falaises de Caparica
/

La mer, le soleil et le sable qui frétille entre vos orteils blafards. Enfermés dans des chaussures devenues inutiles pour une partie de l'année... Vous vous souvenez des vacances ? J'ai passé les miennes, un peu avant tout le monde, au Portugal. Alors, j'ai décidé de partager mon aventure dans ce pays largement sous estimé. Ceux qui partent en vacances en hors saison vont pouvoir trouver quelques idées pour partir.

Loin des clichés et des stéréotypes. Je vous propose aussi un petit guide touristique un peu différent de ce que vous avez l'habitude de voir dans un manuel (pas le prénom) classique... Après Majorque, Istanbul et le Portugal, vous ne pourrez pas dire que nous sommes chauvins !

Bon, à part le football et la morue, je ne connais rien du Portugal, du football non plus d'ailleurs. Par contre je maitrise le sujet de la morue, habitué à fréquenter les bars glauques avec Benoit. Mais c'est une autre histoire.

Embarquement porte B40

Nous sommes mardi et c'est dans l'objectif de me réchauffer un peu après des mois de températures négatives au Canada (voir test des Timberland Abington) que j'embarque dans un avion de la compagnie Portugalia. Compagnie low cost mais suffisante pour faire le trajet. L'aller est à 75 euros, si jamais ça vous tente le temps d'un weekend avant l'arrivée définitive de l'hiver. Arrivé à Lisbonne, je rejoins mes amis, et nous déposons nos affaires dans le coffre de la voiture pour aller visiter un peu la ville.

Le choix est fantastique...

Le choix est fantastique...

Première étape, indispensable, à en croire à peu près tous les Portugais : Les pasteis de Belhém (rien à voir avec le Ricard). De petits flans au feuilletage craquant et à la crème onctueuse. Connu pour ses pâtisseries généreuses en saveurs, ce pays va décidément beaucoup me plaire ! Nous voyons de loin le monde qui se presse devant le comptoir. Mais il y a une grande salle à l'arrière pour se poser et déguster les nombreuses pâtisseries à la carte. Avez-vous déjà goûté du salami au chocolat ? Un conseil, ne cédez pas. Au risque d'avoir une surcharge de poids dans l'avion du retour.

Pour pouvoir observer une grande partie de Lisbonne, sautez dans le tram 28 qui parcourt la ville. Vous découvrirez les quartiers emblématiques de la ville et ses rues étroites.

 

Le tram est dans toute la ville. Les rails sont omniprésents et lorsqu'on lève les yeux, on voit des cables

Le tram est dans toute la ville. Les rails sont omniprésents et lorsqu'on lève les yeux, on voit des cables

De la morue et du chocolat

Une pause repas est méritée. Filez chez "O Bacalhoeiro" (le nom donné aux bateaux morutiers) pour déguster des assiettes de morue où vous en aurez largement pour votre argent. Comptez 10 euros le plat pour un bistrot qui a remporté le prix de la meilleure morue cuisinée "a minhota" (avec oignons, olives et pommes de terre). Le jambon cru découpé sous vos yeux ou les petites assiettes de calamars vous mettrons rapidement dans l'ambiance.

Non, ne bavez pas

Accompagnez le tout d'un verre (ou une bouteille soyons fous) de Vinho Verde, un vin local semblable à un vin blanc sec et légèrement gazeux. Très surprenant et agréable pour l'apéro au bord de la plage. N'en déplaise à Geoffrey et à mes origines sudistes, les apéros anisés n'ont jamais été à mon goût ! (note de Geoffrey : je te laisse volontiers à ta morue au chocolat au salami).
vin vert

Il faut définitivement populariser le vin vert en France

Après ce copieux repas et la location d'une voiture vaillante, l'objectif du voyage se fait de plus en plus ressentir. En effet, c'est une découverte du Sud du Portugal que nous avons prévu !

Suite du programme après une nuit chez l'habitant : nous avons quitté Lisbonne pour descendre dans le Sud. Nous établissons notre campement à Alvor, un petit village a côté de Portimao.

barbier

Le barbier old school qui fait rêver

L'occasion de parler d'une marque de maillot de bain qui à une offre intéressante et à vocation caritative. Mon pote Antonin a accepté de poser pour vous, ma peau manquant cruellement de soleil, l'objectif de l'appareil n'aurait pas supporté la blancheur. Il s'est donc dévoué pour les besoins de l'objectif.

Test du maillot de bain Lovebrand & Co.

Lovebrand & Co. (119 £) Cette marque au nom un peu bizarre mais au grand cœur annonce la couleur avec le logo : deux éléphants formant un cœur avec leurs trompes.

Le créateur de la marque à choisi les éléphants pour mener sa cause. Ainsi, 5% du chiffre des ventes est donné aux trois associations choisies pour leur défense (d'éléphant, haha).

maillot love brand piscine

C'est quand même bien sympa un camping avec piscine, on a pas besoin de prendre de douches

A propos du produit, j'ai eu en main un maillot qui a été différent des maillots que j'ai déjà porté. La texture de la matière était moins épaisse et plus solide. En effet, le nylon japonais utilisé dans la confection du maillot permettrait de sécher plus rapidement à la sortie du bain.

maillot love brand

Une coupe soignée alliée un design efficace et estival

La marque de fabrique de la marque reste les petites défenses représentées au bout des cordons de serrage du maillot et le motif "pied de poule" revisité représente en fait... des oiseaux. (Le modèle "Made to Migrate")

maillot love brand arrière

Les trous placés à l'arrière du maillot sont parfaits pour éviter l'effet "bouée" quand on rentre dans l'eau rapidement.

La coupe du maillot est classique et indémodable. Il est temps de jeter votre short de surf qui arrive en dessous du genou. Trop lourd pour nager ou s'extraire de l'eau facilement. Privilégiez une coupe plus proche du corps et plus courte qui vous laisse davantage de liberté de mouvements.

Une pochette de voyage pour pouvoir déposer leur maillot de bain humide après une baignade, au lieu de le fourrer dans son sac à dos et le tremper.

Vendredi, tout est permis. Et nous avons choisis de nous rendre à la plage de la Roche. Connue pour ses ... rochers. Alors j'en profite pour vous montrer du paysage avec une deuxième marque à vous faire découvrir !

Test du maillot de bain MacKeene (135 €)

MacKeene plage

Le polo et le maillot MacKeene, complètement polyvalent pour en faire un short

Mac Keene aimanté

Les boutons pression et les aimants au niveau de la fermeture sont un système inviolable contre l'arrachage de maillot inopiné

Le maillot de bain est coupé dans un tissu stretch pour pouvoir s'adapter aux mouvements et ne pas gêner le port. A l'inverse du premier maillot. La fermeture du maillot est d'abord effectuée par un lacet puis par une fermeture magnétique inspirée du matériel militaire. Un faux bouton complète le tout, qui est en fait un bouton pression. 

déperlant mac keene

Même immergé plusieurs fois, l'eau glisse sur le tissu

Grace à un traitement déperlant au Téflon, le maillot absorbe 4x moins l’eau qu’une maille traditionnelle et sèche rapidement. Le tissu n'ayant pas la propriété de se gorger d'eau.

polo MacKeene

Le polo est léger, ne se décolore pas avec l'eau de mer et le soleil. Le maillot de l'été !

La ligne de polos est conçue pour être enfilée après la baignade et rester sèche. Elle est également difficilement froissable et les fermetures sont magnétiques, tout comme le maillot. On a donc une gamme de produits parfaits pour vadrouiller entre la mer et le restaurant, en gardant un look assez chic et modulable pour s'adapter aux circonstances.
Samedi : C'est la pointe de Costa da Caparica et le Cap d'Espichel qui nous ont accueillies et nous sommes tombés nez à nez avec une cérémonie de bénédiction des motards. Ils étaient une bonne centaine réunis pour recevoir le sacrement de l'église.
motos église

"Seigneur, bénissez ma Harley"

Lundi : Nous avons visité le quartier ancien de Lisbonne : Alfama. C'est le plus ancien quartier et le plus atypique. Il est réputé pour ses céramiques qui caractérise l'identité des maisons. Certaines de ces céramiques sont très vieilles et c'est un art qui est toujours vivant et actif au sein du Portugal.

Alfama céramique

Ce sont littéralement des oeuvres d'art que l'on peut croiser à tous les coins de rue

Note importante :
Avec les quelques heures de marche accumulées, munissez-vous de chaussettes légères. Pour ma part, j'en ai utilisé en lin. Le lin est un peu plus brillant que le coton et sa solidité est surprenante. Les frottements et le boulochage sont très largement atténués par rapport au coton. Cela est dû à la longueur de la fibre, 3 fois plus longue que celle du coton.

Le lin a surtout très bonne capacité d’absorption de l’humidité, jusqu’à 30% de son poids, ce qui donne à la peau une sensation de fraicheur. Il permet au pied de moins transpirer dans la chaussure sans pâtir de son incovénient majeur : l'effet froissé. Une chaussette en lin n'apparait jamais froissé une fois enfilée.

La plus grosse surprise que j'ai eue a été la découverte d'un magasin tout entier consacré au liège. De la cravate au sac à main, jamais le travail des matières n'a été aussi évident pour moi que dans ce magasin.

 

liège

Le moindre objet du quotidien était décliné en liège. Même les cartes postales !

Enfin, pour se rafraîchir le gosier, deux adresses : "Instituto do Vinho do Porto" pour déguster tout un tas de spécialités Portugaises (et surtout du Porto). Et "La Pensao Amor", ancienne maison de passe (ce n'est pas un jeu portugais qui se joue avec une balle), reconvertie en centre culturel pas banal avec librairie érotique, mais aussi bar à cocktails, salle de concert ou simple salon de thé.
Bonne rentrée 😉

Rémi A propos Rémi

Curieux et passionné. Admirateur de maroquinerie vintage et découvreur insatiable. J'aime arpenter les rues d'une ville pour en découvrir chaque boutique.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jul !
    Merci pour ton retour ! Désolé que le maillot ne te soit pas allé du premier coup. :/

    Il faut aussi prendre en compte le fait que le sizing peut varier entre les marques.

  • Jul

    Go pour du 32 alors ! 🙂

    Thx.

    Jul.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jul !

    Pour les maillots je te conseille de mesurer ton tour de taille et de voir à quoi ça correspond sur les guides !

    Et effectivement étant donné que ce n’est pas du coton, ça ne va pas se détendre et prendre une taille comme un jean.
    Donc si tu prends du 32 en maillots, reste sur du 32 😉

  • RafikBG

    Hello Donatien,

    Merci pour les bons plans, avis à ceux qui prévoient un petit voyage au Portugal ! Et merci pour le tuyau sur Ecola que je ne connaissais pas du tout, je vais y jeter un oeil 😉

  • RemiBG

    Excellent 😉 tu m’en vois ravi

  • Abdelhamid Niati

    Les polos à logo, c’est bon j’ai donné. Tu m’as fait découvrir une belle pièce Rémi.

  • RemiBG

    Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 le polo est vraiment dingue oui. Love Brand a aussi un polo que je n’ai pas présenté mais beaucoup plus « normal » et pas technique. Cependant il est plutôt sympa pour sortir des polos à logo archi vus et revus.

  • Abdelhamid Niati

    Primo, les pasteis, c’est excellent. Deuxio, le maillot de bain et surtout le polo ont l’air d’être des tueries. Tertio, merci pour le voyage car je rêve de retourner au Portugal