Toutes les bonnes raisons de craquer pour le chanvre

Temps de lecture : 9 minutes

29

crédit photo @Taylor Stitch

Non, le titre de cet article ne parle pas du produit récréatif préféré de Snoop Dogg.

Il s'agit plutôt de son cousin proche, moins euphorisant, plus légal, et utilisé comme fibre textile.

Des vêtements en chanvre, vous en avez peut-être déjà croisé, ou entendu parler. C'est une matière assez rare sur le marché.

Pourtant, vous allez voir qu'elle a des propriétés qui la placent sur le podium des meilleures fibres à utiliser pour un vêtement. Et ce, haut la main.

Alors, qu'est ce que le chanvre, concrètement ? Quels sont ses avantages ?

Et surtout : pourquoi on en trouve si peu ?

Pour répondre à ces questionsje vous emmène à la découverte de cette plante si particulière.

Le chanvre, c'est quoi ?

champ chanvre textile

Un champ de chanvre, ça ressemble à ça. Vous voyez à quel point il peut être facile de le confondre avec son homologue anesthésiant ? (Crédit photo : Un champ de chanvre quelque peu assoiffé à Portet-sur-Garonne - Wikipédia)

Le chanvre, alias Cannabis Sativa , est une plante, de la famille des cannabinaceae.

Sa cousine, Cannabis Indica , vient de la même famille botanique. On peut donc l'appeler chanvre également.

La principale différence entre les deux, c'est la teneur en substance psychotrope : le Tetrahydrocannabinol. Si vous passez manger une pâtisserie locale à Amsterdam, c'est elle qui chatouillera votre cerveau et vous fera voir la vie en vert (ou la couleur de votre choix).

La teneur en THC de la Cannabis Indica dépasse facilement les 10%. Ce qui en fait, comme vous le savez, une drogue illégale en France.

La Cannabis Sativa, elle, a une teneur inférieure à 0,2% . Vous pourrez donc en mâcher autant que vous voulez, vous ne vous envolerez pas pour le paradis du reggae.

De nos jours, on parle plutôt de chanvre pour évoquer la Cannabis Sativa, et de cannabis pour définir la drogue au sens large.

La Cannabis Sativa, qu'on appellera donc le chanvre, est cultivée entre autres pour :

  • Ses graines, à partir desquelles on fait de l'huile de chanvre, dans les secteurs alimentaires et cosmétiques,
  • Sa tige, qu'on peut utiliser pour faire de la papeterie,
  • Les fibres présentes dans cette tige, exploitée pour en faire de l'isolation thermique, du cordage et des vêtements.

C'est ce dernier cas qui nous intéresse. Et on va voir comment les exploitants transforment cette tige à un tissu.

Le chanvre, c'est fait comment ?

récolte chanvre

Vous verrez ici que la culture et l'exploitation textile du chanvre est très semblable à celle du lin. (Crédit photo : Culture de chanvre - Wikipédia)

Le chanvre pousse généralement en trois mois, il peut atteindre entre trois et cinq mètres de haut. Sa récolte est annuelle.

Autrefois, cette récolte se faisait à la main. Jusqu'à l'arrivée de l'ère industrielle, et de son lot de machines outils qui économisent bien des bras :

  1. Une moissonneuse batteuse qui récupère la partie haute, notamment pour les graines
  2. Une faucheuse qui vient couper les tiges au plus près du sol.
tacle football

Image rare d'une tige de chanvre sur le point d'être fauchée. (Pardon Christophe, je sais qu'on avait dit moins de blagues). Crédit photo : RMC.

Ces tiges sont ensuite alignées ensemble, et prête à passer au rouissage.

L'idée derrière le rouissage, c'est d'aller chercher les fibres présentes dans la tige. Mais ces dernières ne se laissent pas facilement faire : elles sont très endurcies et compliquées à dégager du corps de la plante.

tige chanvre

Voici une tige de chanvre, accompagnée de ses fibres rebelles. (Crédit photo : Wikipédia).

Avant l'industrialisation, on laissait la plante se décomposer au soleil : les pectines présentes dans la tige finissaient ainsi par laisser les fibres se libérer.

Ensuite, on décortiquait l'ensemble, puis on filait les fibres avant de les tisser.

Mais cette technique, assez approximative, donnait lieu à des fibres lourdes et rugueuses.

corde chanvre

Des fibres idéales pour faire une corde, mais pas très agréables pour des vêtements en contact avec notre peau. (Crédit photo : Wikipédia).

Avec le temps et les progrès techniques, deux nouvelles méthodes sont apparues :

  • Une première qui consistait à plonger le tout dans du savon et du carbonate de soude, puis de l'acide acétique dilué
  • Un procédé naturel, dans les années 80, consistait à déposer des champignons qui grignotaient la lignine tout en nettoyant les fibres.

Deux approches qui rendaient l'exploitation textile du chanvre plus aisée, débouchant sur des fibres nettement moins rugueuses.

tige chanvre

Ici, une coupe transversale de la tige du chanvre. (Crédit photo : Futura Sciences - J.P. Rubinstein)

De nos jours, on a principalement recours au broyage : les bottes de chanvre sont écrasées dans une broyeuse, séparant ainsi les fibres de la tige.

Enfin, le teillage permet d'extraire ces fibres, entre 70 et 80 cm de longueur. Là aussi, c'était avant fait à la main, par les "teilleurs" ou les "tilleurs". De nous jours, le processus est mécanisé.

Une fois cette fibre correctement extraite, elle est transformée en fil, notamment par torsion. Et c'est à partir de ce fil que sont tissés les vêtements en chanvre.

D'où vient le chanvre ?

Le chanvre est l'une des fibres les plus anciennes cultivée par l'homme. Son exploitation en Europe et en Chine remonte à plus de 8000 ans.

Les premières cultures se trouvaient en Asie centrale, puis c'est la Chine qui s'est lancée pour en faire de la papeterie, des vêtements et de l'alimentation.

La culture du chanvre s'est étendue ensuite sur le bassin méditerranéen pour atteindre l'Europe au Moyen-Age, les vêtements royaux étant souvent faits de chanvre.

En France, de 1661 à 1669, la Corderie Royale exploite le chanvre pour en faire... des cordes, à destination de l'Arsenal de Rochefort.

Mais c'est au cours du 18ème siècle que la culture de chanvre français connait son apogée. Une légende dit même qu'il était utilisé pour confectionner les premiers pantalons De Nîmes, ancêtres du jean dont Jordan vous conte habillement l'histoire ici.

Représentant 50% de la production mondiale, la France est aujourd'hui premier producteur devant la Chine.

chanvre classement

En ce moment, nous sommes les champions du monde du chanvre, du lin, et du football. C'est pas beau ça ?

On trouve aussi des cultures de chanvre en Belgique, aux Etats-Unis, au Canada et en Amérique du Sud. Et si les origines sont si diverses, c'est parce que le chanvre est une plante qui s'adapte très bien aux différents sols et climats.

Les bonnes raisons de porter du chanvre ?

t-shirt chanvre coton

Concrètement, un vêtement en chanvre, qu'est-ce-que ça a de plus ?

Le chanvre a de nombreux points communs avec le lin.

C'est une matière naturelle, végétale, et donc respirante.

Comme pour le lin, la structure des fibres de chanvre leurs confèrent des vertus thermorégulatrices : elles vous isolent du froid ou évacuent votre chaleur corporelle, suivant la température extérieure.

Le chanvre absorbe aussi très bien l'humidité et sèche relativement vite. Cette hydrophilie lui permet de bien conserver la teinture. Un vêtement en chanvre gardera donc sa couleur longtemps.

Il est plutôt résistant, notamment à la tension :

expérience tension chanvre

Ici, une recherche de thèse qui a mis à l'épreuve des échantillons de chanvre et de coton face à la tension. Suivant la force de tension en ordonnée, vous pouvez voir que la différence est frappante. A noter que le chanvre se défend quand même moins bien en cas d'abrasion, mais la fibre est globalement solide.

Ses propriétés anti-bactériennes limitent les risques d'allergie. Et comme il ne laisse pas les bactéries malodorantes se développer plus que d'autres, le chanvre limite les mauvaises odeurs.

Le chanvre est également anti-fongique : les champignons et moisissures peineront à se développer dessus. Un vêtement en chanvre aura donc moins de chances de sentir mauvais s'il est mal séché.

Les tissus en chanvre sont très stables : ils se déforment très peu à l'usage, et ne bougent presque pas au lavage. D'ailleurs, l'entretien du chanvre est assez facile pour un tissage classique : une machine à 30 degrés fait généralement l'affaire.

Enfin, il existe une grande différence entre le chanvre et le lin : le chanvre se froisse peu.

chemise lin froisée

Un vêtement en chanvre ne risque pas de finir comme cette chemise en lin (Uniqlo).

Là ou ça gratte…

Toutes ces belles propriétés rendent l'utilisation du chanvre dans un vêtement plus qu'intéressante. Mais c'est sans compter sur son principal inconvénient : le chanvre, ça gratte.

Malgré les techniques d'extraction de fibres abouties mentionnées plus haut, le chanvre reste une fibre rugueuse à cause de la lignine qu'elle contient. Ce polymère lui confère sa résistance, au détriment la douceur.

C'est pourquoi le chanvre est souvent mélangé au coton, pour l'adoucir et le rentre plus élastique. Donc plus confortable.

Néanmoins , un vêtement en chanvre s'adoucit au fil des lavages. Avec une chemise en chanvre, il faut donc prendre son mal en patience.

Et pour la planète ?

C'est l'argument  avancé le plus souvent en faveur du chanvre : il est écologique. Et pas qu'un peu.

Schéma interchanvre

Une représentation du cycle bioéconomique du chanvre en France, par l'organisme Interchanvre.

Sa culture n'est pas gourmande en eau. Parfois, les précipitations suffisent même. Ainsi, la culture de chanvre consomme jusqu'à 20 fois moins d'eau que celle de coton. Un vrai chameau.

Le chanvre aspire et stocke du CO2, contribuant à la qualité de l'air. Tandis que ses racines absorbent extrêmement peu de nutriments dans les sols, n'épuisant pas ces derniers.

Plante à haut rendement, sa croissance est rapide et ne nécessite presque pas d'engrais.

Pas besoin d'aider le chanvre face aux insectes nuisibles non plus : il se défend déjà très bien. Adieu les pesticides, donc.

Ce qui fait qu'une grande partie des chanvres cultivés sont bios. Mais même si votre vêtement en chanvre n'est pas certifié bio, sa fabrication reste souvent peu chimique dans l'ensemble.

Enfin, il y a l'empreinte carbone : si vous achetez en France, un vêtement fait en France, dans un chanvre français, l'impact en pollution liée aux transports est limité.

Bien entendu, ça ne marche que dans ce cas là. Il n'y a pas vraiment de quoi se réjouir de son empreinte carbone à l'achat d'un pantalon en chanvre français, si ce dernier a fait un aller-retour au Bangladesh pour être monté .

Pourquoi on en trouve si peu ?

production monde chanvre

Pourquoi la production d'une fibre si bénéfique a-t-elle subit une telle baisse de régime ?

Premièrement, il faut dire que la famille botanique du chanvre n'a pas très bonne réputation. Et forcément il en hérite une partie.

En effet, son lien de parenté avec le cannabis, drogue certes douce mais illégale dans la plupart des pays, lui a aussi valu son lot de mésaventures juridiques.

Et il faut dire qu'au 20ème siècle, le contexte ne lui était déjà pas favorable : les développements du coton, du lin, de la laine, et des fibres synthétiques concurrençaient avec ardeur un chanvre qui n'était pas des plus faciles à travailler, à cause de sa lignine qui se montrait dure à cuire.

Et au début des années 50, la sentence tombe : la majorité des pays interdisent la culture du chanvre à cause de sa teneur en THC, mais aussi pour éviter les cultures de cannabis camouflées.

Au Canada par exemple, cette interdiction a perduré jusqu'en 1998.

Il aura fallut des décennies de débats politiques, de déclin de production, et d'évolutions des mentalités pour que ces interdictions finissent par être progressivement levées. Moyennant des réglementations sur la teneur en THC, de l'ordre de 0,2 à 0,3%.

document chanvre canada

Au Canada, les contrôles sont fréquents et une licence annuelle est nécéssaire pour cultiver du chanvre. Avec ce joyeux petit guide de 22 pages pour l'obtenir.

Et dans un monde où les enjeux environnementaux sont plus cruciaux que jamais, forcément, les consommateurs - et donc les fabricants - se penchent aujourd'hui de plus en plus sur les bienfaits du chanvre.

Mais du fait de la réglementation administrativement lourde, de la difficulté à travailler la fibre, et des faibles possibilités créatives qui en découlent sur le plan textile, ce n'est pas demain qu'on verra des vêtements en chanvre inonder les e-shops de marques.

Comment trouver des vêtements en chanvre ?

Les marques de vêtement en chanvre, ça ne court pas les rues. Vous l'avez bien compris.

Et forcément, vous ne croiserez pas que des belles pièces. L'offre de vêtements en chanvre est encore loin d'être aboutie.

Si vous tenez à vous en procurer, il faudra donc procéder au cas par cas. Tant au niveau des coupes que des designs, qui ne sont pas toujours de bon goût.

Pour que vous puissiez tester la matière sans regretter un achat, voici donc quelques marques où vous trouverez des vêtements avec du chanvre :

jean chanvre homme

Le premier jean en chanvre fabriqué en France.

  • Hempage, marque allemande avec quelques basiques acceptables. Mais attention à certaines coupes approximatives.
  • Nunti Sunya, fabrication française mais parfois très chère. Toutes les coupes ne sont pas à prendre.
  • Vital Hemp : quelques modèles sympas, notamment côté polo. Les pièces à manches semblent excessivement longues, vous aurez sans doute besoin d'une retouche.
  • Dash Hemp : orientez-vous plutôt vers les t-shirts.

Enfin, sur l'e-shop multimarque Daregreen, vous trouverez parfois de bons vêtements, mais un gros travail de tri est à faire.

Comme l'aurait dit un célèbre maitre Jedi de la couleur du chanvre : "Récompensée, sera votre patience".

Avatar Michel Bojarun

Geek de la musique électronique aboutie comme des beaux vêtements, je me démène avec l’équipe éditoriale pour que la mode masculine soit une source de bien être sans prise de tête. Je suis aussi un grand passionné de vélo, de DJing et de bretzels.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.