V.I.R.A.L. : l’histoire rocambolesque du blue jean américain (4/8)

Temps de lecture : 1 minute

personne télévision blazer croisée chemise verte
10

Episode 1 : l'histoire de la légendaire veste militaire M-65

Episode 2 : l'histoire américaine de l'iconique sweatshirt

Episode 3 : l’histoire trépidante du légendaire t-shirt blanc

V.I.R.A.L., c'est pour Vêtements Iconiques qui Racontent l'Amérique Légendaire.

Eh oui, on s'est creusé la tête.

Ce format, tout nouveau tout beau, a été pensé pour vous raconter (de manière un peu personnelle j'en conviens) les histoires des vêtements mythiques de l'Amérique, ceux que tout le monde porte tout le temps, ignorant avoir sur le dos un morceau d'histoire.

J'ai choisi de rompre la chaîne et sortir du showroom de BonneGueule. Pour quelques jours, j'ai établi un QG, avec Louis qui tourne nos vidéos, quelque part dans les puces de Saint-Ouen, dans le nord de Paris. Quel endroit plus logique pour vous parler de vêtements avec une histoire qu'un quartier d'antiquaires ?

C'est le pantalon des pantalons. Le plus emblématique de la culture américaine. C'est l'americana à lui tout seul. Il ne reste plus qu'à nouer un bandana rouge autour de son cou et on prend un accent texan fissa.

L'habit ne fait pas le moine. Peut-être mais le jean fait l'Américain.

Aujourd'hui, dans les pays qui ont subi l'influence de la culture américaine, il est omniprésent : sur les cuisses de tout le monde, tout le temps et partout, même en plein été à 40°C, si si, je l'ai vu. Il est aussi dans la littérature, par exemple appelé "bloudjine" par Raymond Queneau dans Zazie dans le métro ou encore même dans les chansons, je pense par exemple à Lana Del Rey et son hymne Blue Jeans qui reste dans la tête comme une pensée malsaine.

Le denim de Nîmes en avez-vous entendu parler ? C'est pourtant bien du jean qu'il s'agit avant qu'il ne le soit, jean. Et je ne voudrais pas vendre la mèche et spoiler l'épisode , mais le jean n'est pas né en Amérique. Et peut-être même pas à Nîmes non plus comme j'ai laissé entendre au début de ce paragraphe. Mais pas loin pour sûr, je vous le promets.

Il n'y a qu'à appuyer sur le bouton "play" pour en savoir plus que la plupart des gens sur un pantalon que la plupart des gens porte comme une seconde peau, sans y penser, le matin en partant. C'est un pilier de la mode masculine ou même de la mode tout court, tant le denim court les rues et irrigue de son sang bleu tout le style occidental moderne.

Je porte :

Notre blazer croisé en seersucker

Une chemise à col officier Officine Générale

Un Levi's 501. Forcément

Jordan Maurin Jordan Maurin

Adepte des romans d’Ellroy et de Vian, j’essaie de vivre ma vie le plus artistiquement possible (comme le disait Glenn O’Brien). Fervent défenseur du pantalon blanc (Squarzi président !), j’aime le vêtement quand il donne confiance et ne déguise pas. Pour moi, s’habiller différemment, ça veut dire se donner le droit de penser différemment.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.