De Asics à Meanswhile, ces marques qui nous font aimer le Japon

8 min

De Asics à Meanswhile, ces marques qui nous font aimer le Japon

8 min
Publié le : 24 juin 2022
beams

Après les Etats-Unis et l'Angleterre, notre aventure autour du monde et du vêtement se pose dans un pays à la fois très loin et très proche : le Japon. On ne s'en cache pas, c'est une influence majeure chez BonneGueule et on l'a entre autres racontée via ce passionnant road-trip. Mais s'il ne fallait garder que quelques marques japonaises qui nous font rêver ? Benoît, David, Nawal, Quentin et Jérôme vous racontent les leurs.

45R - JÉRÔME

45r n’est pas la plus connue des marques japonaises. Relativement confidentielle en France, elle dispose paradoxalement de trois boutiques à Paris. Ce n’est pas la première fois que j’évoque cette marque dans nos colonnes. Souvenez-vous par exemple de :

1. LA MARQUE

L’histoire ne date pas d’hier : 45r voit en effet le jour à Tokyo la fin des années 70 sous l’impulsion de Shinji Takahashi et Yasumi Inoue. Cette dernière est toujours à la manœuvre des créations et vous pouvez la découvrir ici :

Évidemment, on ne vient pas chez 45r pour le simple rapport qualité/prix mais pour une expérience avec le style et le travail sur les matières – du lin, du denim, du velours, etc.

Parmi les spécificités des créations 45r, la transmission des savoir-faire japonais et tout ce qui a trait au travail sur l’indigo. Pour en savoir plus sur ce sujet, vous pouvez jeter un œil sur cette vidéo de Benoit :

Mais si les matières et les textures de 45r sont recherchées, ce sont surtout les silhouettes qui m’émerveillent le plus. C’est un subtil mariage d’ancien et de contemporain, avec du volume et plein de détails qui donnent assez rapidement envie d’en adopter le style à la lettre.

Certes, c’est assez typique d’un certain esprit vestimentaire japonais et vous trouverez certainement d’autres marques qui pratiquent cet art du volume, de la couleur et des matières. Mais 45r a sa petite patte - la forme des poches des chemises est une signature à elle seule. Mis à part certaines productions spécifiques, tout est fabriqué au Japon.

Tout comme Margaret Howell en Angleterre, 45r produit des vêtements pour homme et femme. Le partage, la créativité peu importe le genre, c'est une chose à laquelle je suis assez attaché. De fait, les collections homme, femme et unisexe témoignent toute d'un même soin apporté au style et à la durabilité - c'est une marque que vous pourrez partager avec vos ami(e)s.

Un simple coup d’œil sur les looks 45r devrait suffire à vous transporter. Quant à posséder en propre l’une ou l’autre de ces pièces, il faudra être soit économe et patient, soit tomber sur la bonne affaire, en occasion, sur Internet.

2. UNE PIÈCE EMBLÉMATIQUE

Difficile de s’arrêter sur une pièce en particulier : la collection est d’une richesse assez folle. On pourrait résumer l'affaire en disant simplement : tout ce qui est conçu avec de l'indigo. Mais vous verrez qu'il y en a beaucoup et que ça donne parfois le tournis.

Mes préférences ? S’agissant des femmes, il y a de nombreuses merveilles du côté des robes et des tuniques. Le grain des tissus et les pièces à motifs sont régulièrement magnifiques. Comme ici par exemple :

Quant aux hommes, j’avoue avoir un faible pour les chemises, surchemises, vestes et hauts d’une manière générale. Toujours à la croisée du Japon et des Etats-Unis, à travers une forme de workwear originel, simple et fonctionnel tout en étant riche de mille petits trucs qu'il faut apprendre à regarder de près.

L'attrait des vêtements 45r, c'est même peut-être tout simplement ça : on les aime pour ce qu'ils racontent en détail de l'histoire du Japon, de ses savoirs textiles et de ses influences.

Et ça se mérite un peu : il faut tendre l'œil, toucher les vêtements, sentir la passion derrière pour en apprécier pleinement la singularité. Ceci étant dit : oui c'est très cher et un peu inaccessible. Mais c'est véritablement le seul « défaut » que je pourrais trouver à 45r. La part du rêve.

BEAMS+ - DAVID

1. LA MARQUE

Des belles marques japonaises, il y en a des palettes.

J'en ai choisi une avec un propos de style audacieux et relativement accessible dans nos contrées?certaines très belles marques japonaises sont difficilement trouvables hors du Japon..

beams veste

Beams est une marque créée en 1976 par Etsuzo Shitara.

L'entité est aujourd'hui très étendue avec un grand nombre de labels?Des sous-divisions de la marque dans le domaine du vêtement?Vous connaissiez Beams Golf ? Oui, comme vous l'imaginez, c'est une gamme dédiée aux vêtements de golf. et aussi d'objets du quotidien, plus lifestyle.

Pour découvrir la galaxie Beams, c'est par ici.

Chez nous, c'est la gamme Beams+ (ou Beams Plus) qui est la plus connue. Le style est décontracté et la proposition de style est créative.

C'est en ces termes que Jordan décrit leur philosophie :

"Redonner vie aux silhouettes des années 1945 à 1965, faire une interprétation japonaise du sportswear, workwear, militaire et classique américain de l'âge d'or des Etats-Unis. Bref, Beams Plus c'est le style Ivy League."

beams printemps été

Beams+, printemps/été 2021

J'ai découvert la marque il y a quelques années et depuis, je regarde chaque saison avec intérêt la sélection réalisée par Mr.Porter.

J'ai énormément de respect pour le travail créatif de la marque. En effet, Beams+ ose. Il y a dans chaque collection des pièces osées et décalées. Plus précisément, la marque travaille énormément de motifs. Motifs all-over, patchwork ou parfois motifs indescriptibles, il y a un flair et une vraie proposition à ce niveau.

surchemise beams

Une surchemise colorée et audacieuse qui peut avoir sa place dans un vestiaire printemps/été en tant que pièce plus "fun"

Je trouve que la marque a un côté avant-gardiste. Chaque saison, elle teste des choses. Certaines vont marcher, d'autres pas vraiment voire pas du tout. Et je trouve qu'il faut des marques comme ça dans l'univers de la mode masculine, qui viennent explorer les limites du style, débroussailler le terrain des tendances.

Si je devais trouver un défaut à Beams+, c'est que parfois, les matières ne sont pas terribles. Oui je pense à ces si beaux blazers en 100% polyester que je vois parfois passer.

2. UNE PIÈCE EMBLÉMATIQUE

Plus qu'une pièce en particulier, la signature visuelle de Beams+, ce sont les motifs comme je le disais plus haut.

La marque les travaille sur tous types de pièces, voici quelques exemples.

Tout d'abord, un beau blazer patchwork avec vraisemblablement, niveau matières, du tweed et du velours. Et niveau textures, du pied-de-poule et du chevron. L'équilibre des couleurs est très intéressant. Il n’y a pas à dire, c'est un beau camaïeu.

belle veste beams+

C'est beau.

Pour rester sur les pièces de haut, ce blouson m'a interpellé. Vous aviez déjà vu un Harrington marron en velours côtelé et imprimé Paisley ? Maintenant, oui.

blouson beams+

C'est original ! Et bien dosé.

Vous pensiez que vos jambes seraient épargnées par les motifs ? Que nenni ! Regardez donc un peu ce pantalon au motif pas facile à décrire. On dirait plusieurs bandanas à motif floral mis les uns à côté des autres.

pantalon beams+

Faut oser !

J'aurais pu continuer avec les chemisettes, les t-shirts ou encore les cardigans, mais vous avez compris le principe !

AMBUSH - NAWAL

Je vais être honnête : j’ai beau être une immense fan du Japon (où j’ai eu la chance de me rendre à deux reprises), je n’ai pas de marque de mode japonaise dont je suis fan. J’en apprécie plusieurs, bien sûr ! Mais pas au point de déclarer ma flamme à l’une d’elles comme j’ai pu le faire pour Double RL (sur les Etats-Unis) et Shrimps (pour l’Angleterre).

J’étais donc bien embêtée quand on m’a demandé de contribuer à cet article. Jusqu’à ce que mes camarades du pôle édito me suggèrent de parler d’Ambush. C’est vrai que j’accroche plutôt bien à l’univers et à l’histoire de cette marque mixte, dont j’apprécie tout particulièrement les accessoires.

1. LA MARQUE

Ambush, c’est la marque imaginée en 2008 par Yoon Anh. Née en Corée, la créatrice a grandi aux Etats-Unis avant d’établir sa marque au Japon à Tokyo, dans le quartier très cool de Shibuya. Si au début, la griffe se concentrait sur les bijoux, elle propose aujourd’hui des vêtements et accessoires. Elle se démarque aussi par ses prestigieuses collaborations, avec par exemple Nike, Bulgari, Beats ou encore Moët & Chandon.

"Nous avons commencé par les bijoux, des pièces avec le message POW!, puis nos amis et certaines personnalités comme Kanye West ont commencé à les porter, cela a pris de l'ampleur et nous en sommes arrivés à un point où on s'est demandé ce qu’on allait en faire. Alors on a continué et on y a ajouté du prêt-à-porter”, racontait la créatrice à Vogue en 2018, au moment de sa nomination en tant que directrice de la création des bijoux Dior Homme.

Côté vêtements, les collections naviguent entre esprit streetwear et minimalisme sophistiqué.

Les coupes sont hyper bien travaillées, avec de beaux drapés, des pulls asymétriques très intéressants, des sweats raccourcis, des robes découpées ou encore des vestes déstructurées, des vestes patchworks…

Les sacs et chaussures sont aussi très cool. J’aime beaucoup ce sac noir géométrique en cuir d’agneau- au “doux” prix de 1196 euros (actuellement soldé à 562 euros), avec sa poignée qui fait subtilement référence au “A” de Ambush.

sac ambush

Un sac "A" noir en cuir d'agneau de la marque Ambush

2. UNE PIÈCE EMBLÉMATIQUE

Impossible de ne pas penser aux bijoux, puisqu’ils sont la base d’Ambush ! Ceux-ci sont unisexes, décalés, souvent inspirés de la pop culture ou d'objets du quotidien, et avec une touche bling qui rappelle les pièces imposantes appréciées des stars du hip-hop. Ainsi, on retrouve des cadenas, des épingles à nourrice, des capsules de bière, des clous, des vis ou encore des briquets, réinventés en boucles d‘oreilles, colliers…

Moi, mon coup de cœur, c’est surtout cette paire de créoles en forme de cœurs collés, fabriquée au Japon. Mais j’admets que le prix de 950 euros la paire me refroidit un peu 😀

créoles ambush

Des créoles "coeurs" de la marque Ambush

ASICS - QUENTIN

Asics et moi, c'est une grande histoire d'amour. D'aussi loin que je me souvienne, les activités sportives m'ont toujours passionné, j'aime me lancer des défis et repousser mes limites.

logo asics

Et pour ça, une fidèle acolyte m'a toujours suivi dans mes folles aventures, c'est bien évidemment ma paire d'Asics.

Durant mon enseignement secondaire, un évènement marquant se produisait chaque année : le cross du collège. Compétiteur dans l'âme, impossible de faire mauvaise figure. Ce véritable défi était l'occasion pour moi de me montrer sous mon meilleur jour. Toujours muni de mes Asics, mon objectif était simple : finir à la meilleure place.

photo asics

Le petit bonhomme avec la veste rayée au milieu, c'est moi. Oui.

Bon le look laissait à désirer me direz-vous, mais le résultat était là. Coureurs réguliers, mon père, ma mère et mon oncle ne juraient que par cette marque. C'est vraiment eux qui m'ont transmis ce rêve et cet amour pour Asics.

1. LA MARQUE

Né d'un dicton latin "Anima Sana In Corpore Sano" qui se traduit par "un esprit sain dans un corps sain", la philosophie de la marque reste inchangée : aider les débutants et les professionnels à s'épanouir dans leur vie active.

Le fondateur, Kihachiro Onitsuka, était convaincu que le sport contribuait au bien-être et à un style de vie de meilleure qualité. La marque connaît son ascension fulgurante dans les années 80 avec l'arrivée de la technologie GEL™. Absorption des chocs, stabilité et confort optimal, cette invention était une véritable révolution. D'ailleurs, pour l'anecdote, si 1986 marque la création de la technologie GEL™, elle représente également la première médaille remportée par une athlète sponsorisée Asics?Rosa Mota, une marathonienne portugaise devenue championne européenne cette année-là..

Depuis, Asics continue d'innover et de proposer des chaussures toujours plus confortables et performantes. Durables dans le temps, ces chaussures accompagnent aujourd'hui les plus grands sportifs de ce siècle, je pense notamment à Novak Djokovic.

novak djokovic

Crédit : Photo by Ella Ling/Shutterstock

2. UNE PIÈCE EMBLÉMATIQUE

Pour beaucoup, quand on parle d'Asics, vous pensez instinctivement à la légendaire Onitsuka tiger Mexico de Kill Bill.

affiche kill bill

Mais comment parler d'une pièce emblématique sans évoquer ma propre paire d'Asics. Ce modèle intemporel me suit depuis bientôt sept ans, et comment dire, elle n'a tout simplement pas bougé.

paire d'asics
paire d'asics
asics crème

Je trouve que le coloris offre une multitude de possibilités pour des looks urbains. Par exemple, pour un look d'été, je pense que ces chaussures iraient à merveille avec notre pantalon Melbourne écru. Pour compléter la tenue, j'associerais un tee-shirt simple beige (pourquoi pas le tee-shirt Luke de chez BonneGueule) et un bob artichaut Jacquemus écru. Selon moi, le camaïeu serait vraiment réussi. Pour comprendre et maîtriser les camaïeux de couleur, je vous invite à consulter la vidéo de David sur le sujet.

Aujourd'hui Asics n'est plus seulement une marque de sport, elle joue un rôle à part entière dans la mode, comme Nike, Adidas ou encore New Balance.

MEANSWHILE - BENOÎT

Entre l’outdoor japonais et moi c’est une grande histoire amour !

Les Japonais ont un rapport très particulier à nature (je rappelle que seulement 1/5 du territoire japonais est habitable) et forcément, il en a découlé l’émergence de marques outdoor assez folles en termes de designs et de créativité.

L’une d’elles, c’est Meanswhile.

1. LA MARQUE

Mystérieuse marque japonaise outdoor/urbaine, peu d’infos ont filtré sur la genèse de cette marque. Le design des pièces est totalement singulier, avec un twist vraiment unique. Meanswhile, ce sont définitivement des pièces qu’on ne voit jamais ailleurs.

veste meanswhile

Le genre de veste assez folle que Meanswhile sait faire.

Entre les chemises avec des poches intérieures, des pantalons aux coupes étonnantes, ou des sacs en X-Pac et en Dyneema, Meanswhile propose à chaque fois des collections renversantes.

2. UNE PIÈCE EMBLÉMATIQUE

veste 2 meanswhile

Choisir une pièce chez Meanswhile n’est pas simple, tant la marque foisonne de créativité.

Mais pour autant, je choisis une pièce emblématique du vêtement outdoor : leur veste de pluie.

Interprétée par Meanswhile, j’aime ce design à la fois simple, mais aussi le twist avec les poches poitrines qui surplombent les poches repose mains.

Petit point bonus pour les coutures soudées personnalisées et la poche secrète dans l’étiquette du vêtement.

etiquette meanswhile

Étonnamment, c’est une pièce un peu plus sobre que ce que fait Meanswhile habituellement, mais qui la rend parfaitement portable dans des silhouettes plus “européennes” dirons-nous !

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures