Conseils : Le guide du blazer homme, comment le porter + sélection #2

Temps de lecture : 11 minutes

290

Cet article est la deuxième et dernière partie du guide sur comment choisir une veste homme.

Comment porter le blazer homme

Avec quoi porter un blazer homme ?

La veste est l'une des pièces les plus faciles à porter. Elle ne demande aucune compétence particulière, et s'accomode très bien de basiques solides et bon marché.

Voici quelques pistes d'associations de vêtements qui ont largement fait leur preuve :

  • tee-shirt sobre (avec imprimé éventuel) + veste
  • tee-shirt scoop neck  (= encolure ronde profonde) + chemise + veste
  • chemise (avec col twisté éventuellement) + veste
  • chemise à carreaux + veste
  • cardigan + chemise + veste
  • tee-shirt col V + pull col V + veste
  • hoodie d’une couleur sobre (+ chemise éventuelle) + veste

Par la suite, nous allons prendre le temps d'illustrer cette liste de nombreuses photos de look.

Le tee-shirt et le blazer

Blazer et tee-shirt à col V

En cas de météo estivale, un blazer simple à revers s’accommode très bien d’un tee-shirt à col V car les lignes géométriques du col et des revers sont harmonieuses.

26_blazer-gris-tshirt-graphique

L'ensemble formé par le col du tee-shirt
et des revers du blazer est cohérent

En associant des tee-shirts avec des cols complémentaires, le layering  (= l'empilement de couches) peut apporter des contrastes et des rappels de couleurs.

12_blazer-layering-tshirt

Là on parle d'un layering astucieux avec des rappels malins : pochette, bouton et tee-shirt sont de la même couleur, ainsi qu'un rappel de poil entre le torse et la barbe

Dans le cas de la photo précédente, le tee-shirt à col V porté sous le tee-shirt tunisien créée un niveau géométrique supplémentaire et harmonieux.

Si les températures ne sont pas trop élevées, on peut appliquer le même principe de superposition en portant un cardigan en coton et un tee-shirt à col V sous la veste.

Blazer homme et tee-shirt à col rond

Selon les mêmes considérations géomètriques, on peut penser que le col rond ne convient pas. En fait, ce n'est pas vrai tant que les basiques sont solides et assortis avec élégance. Ci-dessous, un tee-shirt BG-1.32 à col rond :

27_blazer-gris-tshirt-bleu

Des pièces choisies sur la base de belles coupes
et de belles couleurs donnent instantanément de l'allure.

Une fois qu'on maîtrise les fondements du look basés sur la coupe et les couleurs unies, il est temps de jouer avec les couleurs sans chercher des idées trop sophistiquées (synonyme de prise de tête).

34_blazer-bleu-tshirt-graphique

Ce look décontracté donne le sentiment d'avoir
du caractère sans volonté de dire "regardez, j'ai du style".

Plus tard, on peut commencer à jouer sur la profondeur des cols ou sur les tonalités des couleurs :

32_blazer-tshirt-encolure-profonde

1 - Ci-dessus, un col rond très "scoop neck" donne du relief à une tenue constituée de pièces sombres.

13_blazer-colrond

2 - Ce look propose une autre solution : les tons du pull et du blazer sont suffisamment proches pour que le contraste géométrique ne gêne pas.

La chemise et le blazer : une valeur sûre pour débuter

La chemise est la compagne idéale du blazer étant donné que c’est une pièce dont la structure s’adapte parfaitement à ce dernier : le col de la chemise et les revers du blazer forment un ensemble géométriquement TRES harmonieux (le col de la chemise se cale naturellement dans celui du blazer, en dépassant en tout petit peu).

31_blazer-chemise

Vous pouvez aller partout avec une chemise ouverte portée de manière décontractée sous un joli blazer

Dès que l'on est à l'aise avec son blazer et ses chemises préférées, on peut commencer à trouver des détails originaux - appelés twists - comme le col de cette chemise par exemple :

33_blazer-chemise-col-twist

Tous les angles formés par les lignes du col de la chemise et des revers du blazer sont harmonieux.

La chemise et le blazer homme : vers un style plus avancé

Les associations de twists peuvent parfois présenter des contrastes géométriques, comme la coexistence de revers pointus sur une chemise à col rond.

En toute circonstance, une vision avancée du style permet de sublimer ce genre de détails et de développer des looks qui ont du caractère.

15_blazer-twist

Ici, les coupes sont remarquables, comme l'association des couleurs

16_blazer-twist-2

On note que l'assortiment de l'écharpe légère avec le revers relevé donne une connotation de décontraction

Pour ce qui est de l’association des couleurs entre elles, n’oubliez pas de considérer la couleur des boutons de la chemise. Qu’ils soient en corne, en bois, en nacre ou en plastique, ils sont d'autant plus importants à considérer qu’ils forment la ligne de pointillés qui mène à votre visage.

17_blazer-rappel-boutons

Ce qui s'applique aux boutons de chemises s'applique évidemment aux boutons de gilets : ici le reflet vert de la nacre des boutons du cardigan est mis en valeur par la couleur du blazer

Il est possible de porter un tee-shirt sous une chemise : par exemple un tee-shirt gris ou blanc sous une chemise en chambray.

Attention à l'overthink

Il faut toujours garder à l’esprit de ne pas tomber dans la multiplication des couleurs d'une part, et de ne pas chercher à faire trop de rappels évidents d'autre part.

Etre préoccupé par un assortiment parfait révèle une sensibilité machinale. Ce n'est pas là que réside le vrai sens esthétique.

Ici comme toujours, il s’agit de viser juste mais de le faire avec une nonchalance et un détachement dont personne ne doit jamais douter.

N'hésitez pas à relire les articles sur comment assortir les couleurs.

A propos du polo sous un blazer

Soyez ouverts à toutes les pièces du vestiaire tant que le style et l’élégance l’emportent sur les idées pré-conçues : y compris le polo.

18_blazer-polo

Ce joli look redonne au polo ses lettres de noblesse
bien que le modèle se touche dans tous les sens du terme

Retrousser les manches du blazer et jouer avec les couleurs

Une manière intéressante de s’approprier son style consiste à jouer avec la manière de porter le blazer en retroussant les manches sur les avant-bras.

9_blazer-manches-retroussees

- Attends j'en ai une bonne : "pas de manches, pas de chocolat."
- ... c'est complètement nul ? c'est même pas une blague en fait.

Il est plus naturel de le faire si les manches peuvent être ouvertes, c’est-à-dire si elles sont dotées de véritables boutonnières.

Ce sera beaucoup plus compliqué à faire avec des blazers sans boutonnières ouvertes (sur-représentées dans le prêt-à-porter de base).

10_comparaison-manches

La comparaison des manches d'un blazer H&M (blanche)
avec un blazer Suitsupply (gris) parle d'elle-même.

Ce twist n’apporte pas nécessairement plus de fraîcheur lorsque les températures sont élevées du fait que l’air ne peut plus circuler.

En revanche, retrousser ses manches apporte ce qu’il faut de décontraction, et permet de dévoiler une couleur de tissu supplémentaire (cardigan ou doublure du blazer) avec laquelle il est possible de s'amuser (faire un rappel).

11_rappel-couleur-manches-retroussees

Subtil rappel de couleur entre la pochette,
la ceinture et la manche de chemise retroussée.

Notre sélection de blazers pour homme

Avant-propos : tous les modèles présentés ci-dessous font partie de la collection disponible à l'heure où nous écrivons cet article (printemps-été  2014). Inutile de chercher l'exact identique 6 mois plus tard (mais vous trouverez d'excellents équivalents chez ces mêmes marques).

Les blazers d'entrée de gamme

C’est nécessairement une tranche de prix où l'on ne trouve rien de durable, mais tout le monde doit passer par là. Les premiers prix chez Zara et H&M démarrent à 50 €, où l'on trouve uniquement du synthétique (ou du coton très très standard). Si on vise le premier jour des soldes, on peut y faire de très bonnes affaires.

35_H&M-blazer-chiné-synthé_50

Un modèle H&M en tissu synthétique à 50 €.

En s'approchant de 100 €, on peut commencer à trouver du lin, notamment chez Zara.

36_Zara_blazer-lin-80

Un blazer Zara en lin à 80 €.

Si on souhaite trouver des matières nobles (laine, coton, etc.), il faut débourser dans ces boutiques plus de 100 €.

37_H&M-blazer_laine-chinee_130

Un blazer H&M de la gamme Premium en laine chinée à 130 €.

Bien qu’elles négligent les finitions et la qualité des matières, ces grandes enseignes offrent parfois d’excellentes coupes. Cela devient pertinent de faire retoucher ces blazers pour les adapter parfaitement à votre morphologie (cintrage, fuselage et bas de manche).

Il convient de préciser qu'un blazer de chez Zara ou H&M fait difficilement plus d'une saison. Passé ce délai, le padding se déforme (rembourrage de tissu au niveau des épaules), le tissu montre de nombreux signes d'usure et, si on a eu le malheur de l'emmener au pressing, le tissu présente des petites cloques  inesthétiques (à cause du thermocollant à l'intérieur du vêtement)

Enfin, il faut à tout prix préciser une dernière chose essentielle quand on arpente ces boutiques à la recherche d'un blazer : attention à la coupe, notamment au niveau du dos.

Tout en haut de l'entrée de gamme, on peut se rabattre sur la sélection des blazers COS (190 €). Pour les silhouettes élancées, la sobriété de la mode suédoise est toujours une valeur sûre.

38_COS-slim-blazer-wool_190

Un modèle de blazer COS slim en laine à 190 €
qui mériterait bien d'être raflé le premier jour des soldes.

Les blazers de milieu de gamme

À préférer par rapport à l'entrée de gamme, ce sera toujours bien plus durable, et donc plus rentable sur le moyen terme.

Suitsupply, dont quelques looks de cet article sont issus, est une marque hollandaise qui propose des vestes à partir de 200 € aux coupes impeccables, aux matières de qualité (tweed anglais, laine italienne, etc.), et avec des montages plus que respectables (vraies ouvertures de manches, semi entoilage traditionnel voire entoilage intégral, etc.).

Comme de nombreuses autres marques que nous apprécions, le modèle stratégique de cette marque s'inscrit dans celui de l'intégration verticale (comme Frank & Oak dont on a déjà parlé). Ainsi, le rapport qualité / prix est excellent. Le hic, c'est qu'ils ne sont accessibles que sur Internet.

Enfin, le shop de Suitsupply est une excellente source d'inspiration pour commencer à composer des looks avancés.

40_SuitSupply_blazer-washington-lin_229

Le modèle Washington de Suitsupply est un blazer deux boutons et demi dont le cintrage est particulièrement prononcé. Ici le modèle est décliné en lin et il coûte 230 €.

39_SuitSupply_blazer-havana-coton_199

Un modèle Havana de chez Suitsupply en coton à 200 €.

Vous pouvez également jeter un œil du côté de Gant Rugger, qui propose un compromis très juste entre élégance et décontraction dans ses collections 🙂

Attention aux grandes enseignes qui proposent des coupes et des détails séduisants à des prix exorbitants comme The Kooples, Sandro et consort. Leur structure de communication et de distribution ne leur permet pas de vous offrir de la qualité à un prix compétitif (ils réalisent des marges brutes bien trop élevées, cf notre article sur le circuit du prêt-à-porter).

Ces marques ne devraient être approchées que lors des (prétendus) déstockages et autres ventes privées. C'est là que les prix des vêtements commencent tant bien que mal à approcher une valeur raisonnable au regard de la qualité (un blazer pour un peu plus de 200 € en général).

Nous faisons la même remarque que les blazers d'entrée de gamme au sujet du vieillissement prématuré : attention au padding, aux matières souvent synthétiques ou bas de gamme, à l'usure prématurée, et au tissu thermocollé qui fait des bulles.

Les blazers haut de gamme

Si on souhaite miser sur la qualité et la durabilité, on peut se tourner vers Filippa K (300 €), Acne (500 €), Melinda Gloss (500 €), De Fursac (500 €) et La Comédie Humaine (400 €) qui sont des valeurs sûres.

41_Acne_blazer-wool_470

Un blazer Acne en laine à 470 € qui mérite
aussi d'être raflé le premier jour des soldes,
quoique ce soient toutes des marques qui soldent peu.

42_MG-blazer-laine_525

Un blazer Melinda Gloss en laine équivalent au précédent à 525 €, avec de jolis boutons en bois.

Passée l'étape suivante, des blazers plus travaillés, avec des coupes présentant des twists stylistiques, deviennent des pièces fortes avec énormément de caractère.

Cela se passe du côté d’eclectic et ses vestes techniques (700 €), Ozwald Boateng (600 €), WooYoungMi (entre 500 et 650€) ou Dior Homme (1400 €).

43_DiorH_blazer-satin-mohair_1450

Le graal : un modèle Dior Homme en laine mohair et satin à 1425 euros

Ces pièces qui envoient du rêve semblent inaccessibles. Néanmoins, il ne faut pas hésiter à entrer dans les magasins de luxe pour les essayer, découvrir ce qu'elles inspirent, observer les détails, les finitions et toucher les tissus. C'est une étape nécessaire si vous souhaitez saisir les occasions quand elles se présentent (lors des soldes, ou chez des marques pratiquant des tarifs plus raisonnables, quoique eclectic offre déjà un excellent rapport qualité/prix).

Cette démarche permet de suivre un principe que vous ne devriez jamais contourner : prendre le temps d'essayer et d'observer. C'est une condition nécessaire à l'épanouissement de votre style.

Bonus : la confection de mon propre blazer

Dans le premier article, je vous ai parlé de la méthode de construction de la veste entièrement entoilée que j'ai réalisée cette année. Laissons de côté l'aspect technique du montage du vêtement. Ce serait trop long et hors-sujet de rentrer dans les détails. Intéressons-nous plutôt aux finitions. 

L'avantage de réaliser son vêtement soi-même réside notamment dans l'opportunité de choisir sa matière, sa doublure et ses boutons.

En l'occurence, j'ai choisi une doublure assortie dont le coupon d'origine provient d'une maison de luxe.

48_blazer-my-blazer8

Le montage de la doublure est entièrement fait à la main

49_blazer-my-blazer7

Le montage est fait avec un point glissé caché caractéristique de la technique haute couture.

Deuxième chose : j'ai pris soin de me faire plaisir quand c'était le temps de choisir mes boutons. Je suis allé dans une boutique spécialisée du Marais afin d'avoir un catalogue digne de ce nom.

50_blazer-my-blazer8

Il faut entrer dans une cours intérieure pour accéder à l'Entrée des fournisseurs, rue des Francs Bourgeois, à Paris.

51_blazer-my-blazer9

A l'intérieur, c'est vraiment le temple des boutons : ils sont présentés selon leurs matières, leurs couleurs et leur tailles.

Pour ma part, j'ai choisi des boutons en corne véritable. Cette matière, que l'on trouve uniquement sur le prêt-à-porter moyen et haut de gamme, est synonyme d'élégance et de discrétion.

Au terme d'une séance photo improvisée, je vous ai rapporté quelques clichés de cette veste en flanelle Vitale Barberis fraîchement achevée.

44_blazer-my-blazer40

Note : le pantalon en gabardine de coton, c'est aussi moi

45_blazer-my-blazer50

Pour ma toute première veste, j'ai voulu un modèle sport, très court, avec des revers à cran plutôt fins.

47_blazer-my-blazer70

La toile tailleur permet un roulé de revers caractéristique de ce montage traditionnel

46_blazer-my-blazer60

La tête d'épaule est montée sur une cigarette, un procédé qui permet un arrondi gracieux.

Hey, on fait aussi des vestes !

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.