Conseils : Comment porter un costume d’été ? + Test Gant Rugger

/

Il y a peu, j'ai réellement découvert les produits et l'univers Gant Rugger en me rendant directement dans leur boutique à Paris. Voyons ensemble à quoi ressemble cette marque récente.

Gant, une histoire très longtemps familiale

Gant est issue de la rencontre entre Bernard Gantmacher et Rose (sa femme). Tous deux artisans dans la confection de chemises. En 1927, ils ouvrent un atelier et se construisent rapidement une solide réputation auprès des tailleurs du Connecticut et de nombreuses marques à la mode de l'époque.

Pour garantir la qualité de ses produits, Bernard Gant (diminutif qui donnera le nom à la marque) eu l'idée de marquer d'un G toutes ses chemises (que l'on retrouve encore aujourd'hui).

À ses origines (1949), la marque s'appelle "GANT de New Haven" en référence au nom de la ville où toute la famille est installée.

our-history-the-shirt

Le button down (col boutonné ou encore col américain) est un de leurs modèles très en vogue dans les années 50. Aujourd'hui, c'est un intemporel de la garde-robe masculine (j'y reviendrai lors du test).

our-history-Gant-brothers

Les fils du fondateur, Elliot et Marty Gant devant l’une de leurs usines (années 1960). C'est resté très longtemps une histoire familiale. Vous pouvez également apercevoir la signature du Gant "SHIRTMAKERS" derrière eux qui témoigne du passé de la marque avec la chemise.

La marque a ensuite été rachetée (en 1990) par le groupe suédois Pyramyd Sportswear, qui a toutefois conservé la qualité du produit (et ses clins d'oeil historiques), tout en permettant à la marque de se développer plus largement. Depuis 2008, Gant est détenue par le groupe Suisse Maus Frères (propriétaires notamment de Lacoste et Aigle).

Gant Rugger, la ligne plus contemporaine et décalée

Créée en 2010, Gant Rugger est une seconde branche, qui est en fait vraiment une seconde marque (et non une simple ligne bis de Gant). Rugger combine les styles sportswear des années 70 et preppy. C'est une marque plus contemporaine avec une signature italienne plus marquée que Gant : les coupes sont plus ajustées, avec des détails comme le revers du blazer, les manches plus courtes, ainsi que des matières qui laissent clairement apparaître cette inspiration italienne.

En résumé, Gant Rugger reprend l'héritage de Gant (savoir-faire + influences sportswear et preppy) avec une certaine décontraction assumée. On y trouve aussi une touche de modernité et une pointe de créativité sur certains détails des vêtements.

gant rugger pre spring 2014

On pourrait résumer l'esprit Gant Rugger à travers ce look. C'est l'alliance d'intemporels (chino, imperméable) et de pièces plus fortes comme le cardigan vert à bandes blanches (rappel au sportswear américain) et l'écharpe en soie (pour l'esprit preppy) avec un motif original. C'est un très bon exemple de pièces fortes parfaitement intégrées dans une tenue grâce au jeu de couleurs et à la verticalité donnée par le manteau et l'écharpe.

homme gant rugger

Tous habillés en Gant Rugger.

Test Gant Rugger : avoir une tenue élégante et décontractée

J'ai testé une tenue complète, constituée de pièces emblématiques de Gant Rugger. Vous allez voir, elles sont très faciles à porter, vous ne pouvez pas vous tromper ! Avec la tenue Gant Rugger, vous verrez comment porter un costume d'été et décontracté pour être élégant sans trop en faire (l'esprit sprezzatura).

Le costume décontracté en coton et lin pour le printemps et l'été (660 €)

Lorsque j'ai essayé le costume, j'ai été très agréablement surpris par la qualité de la coupe, notamment du blazer. Oui, je maintiens le mot blazer car il est volontairement plus court qu'une veste de costume (comme bon nombre de marques dont on vous a déjà parlé sur BonneGueule comme Melinda Gloss par exemple).

L'intérêt est de pouvoir le porter dépareillé facilement avec les autres vêtements de votre garde-robe comme le chino et le jean.

costume gant rugger

Le blazer : 415 €, le pantalon : 245 €, la chemise : 120 €, les sneakers : 134 €, et la pochette : 30 €

L'alliance coton / lin

Habituellement, je ne suis pas un fan du lin mais le fait qu'il soit tissé avec du coton (60 % coton et 40 % lin) permet à la matière de garder la légèreté du lin et le tomber du coton. Pour info, le tissu est conçu en Italie.

Détail appréciable : contrairement à ce que l'on pourrait penser, il froisse à peine plus qu'un costume en laine (ce qui ne serait pas du tout le cas d'un costume 100 % lin).

Alors faites-moi plaisir : n'achetez plus de vêtements 100 % lin. Au bout de quelques heures, la matière n'a plus de tenue (froissée). C'est disgracieux et ça ne vous rendra pas service.

costume gant rugger2

Avant de faire les photos, je l'avais déjà porté 2-3 journées entières : vous voyez, l'étoffe conserve sa forme de départ.

pochette square1

J'oubliais la pochette (ou mouchoir) qui est aussi de Gant Rugger et qui est selvedge 😉
La pochette est un excellent moyen de personnaliser son style et de lui donner une petite touche d'originalité.

Une coupe moderne

Comme je vous le disais, ce costume est bien coupé. Le blazer a une tête d'épaule étroite qui conviendra parfaitement aux personnes longilignes comme moi. Ne, vous inquiétez pas, il y a aussi des grandes tailles.

Le cintrage est aussi très bon, et est conservé lorsque le blazer est ouvert. J'aime également le fait qu'il n'y ait pas de padding (épaulette) : ça ne déstructure pas la silhouette et ça accentue le côté décontracté.

costume gant rugger epaule

La tête d'épaule est bien nette grâce à une cigarette travaillée et les manches sont bien coupées.

blazer gant rugger ouvert

Les 2 pans restent parallèles, ce qui vous permet de garder une silhouette élancée et dynamique : de la prestance.
Ps : on ne vous ment pas quand on vous dit qu'on est en plein cœur du sentier (confrère à l'arrière plan).

Quant au pantalon à pinces, légèrement taille haute (mais rien à voir avec le pantalon de costume Samson de Nicolas), j'aime bien la coupe, semi slim, et pas trop ajustée pour pouvoir se sentir bien en été.

J'ai, par contre, un problème avec la taille qui un peu grande pour moi. Je dois porter en permanence une ceinture. J'ai pourtant pris la plus petite taille mais rien à faire (hormis une retouche). Ceux qui ont très peu de tour de hanches ne trouveront pas forcément des tailles suffisamment petites (ils n'ont rien en dessous du 46 en costume et du 28 en pantalon).

sneakers gant rugger et chaussettes

Tous les pantalons Gant Rugger sont à revers : j'apprécie ce détail italien. Pour la retouche, aucun problème, le point de couture tenant le revers s'enlève et se refait facilement. Les sneakers Gant Rugger sont 100 % cuir et sont très confortables. Chaussettes COS, bracelet When I Was Seven7een (l'Atamé)

Conseil style : quand vous cassez une allure formelle avec des sneakers, privilégiez des chaussettes de la même couleur que le pantalon pour donner de l'uniformité. Les motifs discrets sont recommandés 😉

Le sizing chez Gant Rugger

En résumé, prenez votre taille habituelle pour ce costume. Attention il existe plusieurs coupes chez Gant Rugger. J'ai pris la coupe la plus fittée : c'est ce que je préfère et c'est ce qui me va le mieux.

La différence se fait surtout au niveau des pantalons : le smarty (la coupe de mon pantalon) est la plus étroite. Si vous êtes à Paris, n'hésitez à demander aux vendeurs, ils connaissent très bien leur produits, et sont de très bons conseils.

Les détails qui font la différence

Côté finitions et attentions portées aux détails, on n'est pas en reste :

  • Tous les boutons sont en nacre et cousus sur queues,
  • Les coutures sont bien rapprochées et bien propres (idem pour les boutonnières),
  • Il y a des petits détails cachés sur la veste,
  • Les poches à rabats du blazer ajoutent une touche de décontraction.

boutonniere blazer gant rugger

La boutonnière est très propre et le tissu est bien régulier.

gant rugger boutonnière manche

Ce genre de détail (la bande de tissu) est toujours appréciable, il y a la même chose au niveau du cou, caché sous le col de la veste.
Notez que les boutons sont cousus à l'italienne (ils se chevauchent).

bouton blazer

Le cousu sur queue est très propre.

costume gant rugger poche

J'aime les poches plaquées à rabat, elles permettent de casser le côté formel et amènent une décontraction (légèreté) au blazer, d'autant plus pertinente ici. Je vous l'accorde, c'est une question de goût ! Même si les poches sont grandes, ce n'est pas une raison pour y mettre vos clés ou votre portefeuille, ce n'est absolument pas prévu pour ça.

La chemise en chambray indigo (120 euros)

Vous avez pu déjà l'apercevoir dans les précédentes photos, la chemise a un col américain (comme la majorité des chemises de la collection).

C'est un peu la marque de fabrique de la maison, rien d'étonnant au regard des choix stylistiques de Gant (et de son savoir-faire sur ce type de pièce). Cette chemise est d'ailleurs leur best-seller.

chemise gant rugger 2

Si vous avez un coup de chaud, vous pouvez tomber la veste sans problème : vous resterez élégant sans trop en faire (enfin je crois non ?)

La couleur de la toile de chambray

J'ai immédiatement été séduit par sa douceur et sa couleur. D'ailleurs, après plusieurs lavages, je trouve que la matière vieillit bien et la couleur a un rendu plus authentique. L'indigo dégorge toujours un peu au début pour laisser ensuite place à une couleur plus subtile, moins "parfaite" (c'est pour ça qu'on continue d'utiliser l'indigo, pigment naturel peu fixant).

La coupe de la chemise Gant Rugger

Sur le modèle que j'ai essayé (coupe Hugger fit), la chemise est très ajustée au niveau du buste et un peu moins au niveau des bras. À tel point que lorsque j'ai passé la taille S, je flottais complètement au niveau des bras.

La chemise en XS a réglé le problème mais pour le coup, je ne peux pas fermer le dernier bouton. J'ai pourtant un physique plutôt standard mais le mieux, c'est d'aller essayer. Si vous avez des bras assez volumineux, cette coupe devrait vous aller 😉

chemise gant rugger

Vous voyez, elle tombe très bien, il y a peu de plis. Au niveau de l'emmanchure, rien à dire : elle est fittée sans être inconfortable : il n'y a pas de surplus de matière dans le dos grâce à la patte accrochage qui fait office de cintrage (souvent employée chez les marques anglo-saxonnes). Seul bémol, cette histoire de dernier bouton. Ceinture When I Was Seven7een

Et au niveau des détails ?

On est dans les standards des chemises de cette catégorie (l'entrée du haut de gamme) :

  • 6,5 points de couture au centimètre,
  • Les boutons sont cousus en croix,
  • La dernière boutonnière de la gorge est à l'horizontale (et elles sont toutes bien propres),
  • Le col est de bonne confection (montage + qualité de la triplure),
  • Les coutures au niveau des aisselles sont bien alignées,
  • Un tissu italien de qualité,
  • Et une poche plaquée pour le côté sportswear américain.

On pourrait exiger les boutons en nacre et le cousu sur queue mais personnellement, je trouve que c'est moins dérangeant sur une chemise casual.

Le trench qui va bien pour le printemps (610 €)

Pour donner un peu de peps à ma tenue, j'ai choisi ce trench d'une couleur voyante (panna cotta, comme le dessert préféré de Luca) qui peut polariser, je vous l'accorde.

Une gabardine de coton

Comme je vous l'avais expliqué dans mon article sur Dnm Pieces, la gabardine est une matière épaisse que l'on retrouve sur tous les trenchs. Malgré l'armure sergée, cette matière n'est pas imperméable mais vous tiendra au sec face à quelques gouttes de pluie.

Une coupe droite mais ajustée là où il le faut

Comme la majorité des trenchs, sa coupe est droite mais celui-ci est bien fitté au niveau de la ligne d'épaule et des manches.

costume et mac gant rugger 2

Bien entendu, vous pouvez aisément porter un blazer en dessous sans vous sentir serré.

Un pardessus épuré et fonctionnel

Ce que j'ai apprécié, c'est que les boutons ne soient pas visibles grâce à la gorge cachée. De sorte à ce que le trench ne soit pas surchargé et fasse parler de lui via sa couleur et son côté décontracté (poches à rabat).

trench gant rugger

-> On retrouve 2 poches passepoilées à rabats très grandes
(et dans celles-ci, vous pouvez y mettre vos clés, ou une fiole de pastis).
Puis, esthétiquement parlant, c'est plus élégant qu'une poche zippée. 

interieur trench2

-> Oui j'aime bien le jaune de la doublure 🙂 Notez que sur le flan gauche du trench, il y a une petite ceinture qui peut servir par grand vent.

poche zippee interieure

-> 2 poches zippées à l'intérieur (à droite et à gauche) très pratiques pour glisser votre téléphone en toute sécurité.

Un vrai travail de qualité sur les finitions

Avec le blazer, c'est certainement la pièce la mieux finie.

interieur trench

-> Vous voyez, tous les coutures sont gansées, c'est un très bon point.
L'empiècement trapézoïdal que vous voyez en bas à gauche de la photo est en fait le soufflet de la fente détachable (ça se voit sur la photo suivante).

fente deboutonnable
-> Et hop, voici la fente détachable avec un bouton caché par la gorge. Elle sert à vous donner plus d'aisance si vous le souhaitez

finition trench

-> Même constat au niveau de l'aisselle : les coutures sont très bien exécutées (notamment celle qui fait tout le tour de la manche)

Bonus : quelques idées de looks avec le blazer Gant Rugger

J'ai aussi envie de vous donner quelques suggestions de looks que j'ai pu faire avec des pièces plus fortes :

look blazer gant rugger et chemise fleurie

A l'approche de la période estivale, on peut se lâcher avec une chemise à motifs qui s'insère très bien avec d'autres pièces plus sobres. Chemise Zara, jean Kulte.

trench gant rugger2

Et pas de problème pour le porter avec une tenue plus habillée : blazer + chemise + cravate.

Note de Geoffrey : Florian n'aime pas attendre son pastis.

look3 gant rugger 2

Ici, un look plus habillé que j'affectionne particulièrement. Preuve en est que l'on peut facilement s'approprier le port de la cravate au quotidien (je vais devenir militant si ça continue). Notez que la pince est très fonctionnelle : elle plaque la cravate à la chemise, je ne peux plus m'en passer !

PS : la matière prend très bien la lumière (signe de qualité).
Chemise BonneGueule x Marchand Drapier, pantalon Marchand Drapier, cravate COS, pince à cravate ASOS, blazer et pochette Gant Rugger.

Note de Geoffrey : notez bien les mix de marques dans les tenues, avec des pièces travaillées et fortes sur lesquelles il est utile d'investir, avec des matières qui rehaussent l'ensemble, aux côtés d'autres vêtements plus simples sur lesquels on peut casser les coûts, et tout particulièrement sur les accessoires.

Avis sur la marque + où la trouver

Gant Rugger a été une bonne découverte : les pièces sont de très bonne facture (mention spéciale au blazer et au trench). Le rapport qualité / prix est bon : les produits sont bien pricés au regard de la qualité de la confection et de tous les détails fournis.

Coté style, c'est une ligne qui se détache de Gant (au style bien plus classique) pour proposer quelque chose de plus contemporain et décalé, les détails y sont pour beaucoup. C'est une très bonne marque pour trouver des costumes d'été décontractés (les costumes d'hiver de la marque sont également décontractés).

Pour l'instant Gant Rugger n'est pas très développée en France, mais c'est une marque qui devrait trouver sa place sur le marché du prêt-à-porter masculin ces prochaines années. N'hésitez pas à jeter un coup d'oeil à leur store locator qui est régulièrement mis à jour. En attendant qu'ils arrivent près de chez vous, vous pouvez acheter sur leur e-shop.

look3 gant rugger

Allez, je vous laisse, j'ai un pastis en terrasse qui m'attend 😀

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    C’est pas très gentil ça. Ni très poli.

  • Felfel Qui Pique

    bonjour
    petit commentaire : Florian s’i te plait ? change de coupe de cheveux ..On dirait une laitue.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Julien !

    Merci d’avoir relevé la coquille, on va s’en occuper 😉

    Non, c’est un thermocollé.

  • BenoitBG

    Florian porte du 46 partout 😉

  • Joachim

    Hello Florain, Peux-tu me dire quelle taille portes-tu et tes mensurations pour le blazer et son pantalon ? Merci

  • ThibaultBG

    Salut Pierre, merci pour tes encouragements 😉
    Cette gamme est bien aussi mais c’est toujours mieux d’aller voir les vétements dans la boutique pour s’assurer de la qualité. Pour la chemise je t’invite à aller checker leur site 😉

  • Florian Deveaux

    Hello,

    Merci pour ton retour.

    Je n’ai pas de comparaison avec les chinos de la marque Gant mais pour l’instant je trouve que les produits Gant Rugger que j’ai (costume) tiennent très bien la route. Le blazer, je le porte plusieurs fois par semaine et il n’a pas bougé 😉 De mon expérience, je dirais, au contraire, que Gant Rugger a un bon rapport qualité/prix.

    Je signale tout de même que Gant et Gant Rugger sont 2 marques distinctes même si la dernière tire de son héritage de la première, il y a peut-être effectivement une petite différence de qualité. Après, je pense qu’ils sont aussi plus fort sur des pièces du haut du corps (encore une fois, de le l’expérience que j’en ai eu et des pièces que j’ai pu voir / essayer).

    Chaque marque a un coeur de métier et parfois d’autres pièces sont moins qualitatives, c’est inhérent à toutes les marques.

    A très vite,
    Florian

  • Joe L’indien

    Les tenues sont superbes, mais je me permets d’apporter un petit bémol. Je n’ai jamais acheté de fringues j’ai Gant Rugger, en revanche je possède trois chinos et une chemise de chez Gant, et le moins qu’on puisse dire est que j’ai été profondément déçu par la qualité. Tous les chinos sont des chinos d’été, que je ne porte donc que trois ou quatre mois dans l’année maximum, et jamais plus d’une fois par semaine. Or, aubout d’à peine deux ans de port, le tissu commence à se déchirer (j’ai même dû jeter l’un des chinos parce qu’il tombait au pièce). Pour un chino à 130 balles, c’est quand même un peu du foutage de gueule. A titre de comparaison, je possède des chinos achetés 50 euros chez Cheap Monday (une marque pourtant pas spécialement réputée pour sa résistance à toute épreuve) il y a six ans (!) que je porte toute l’année et qui tiennent encore très bien la route. Les tissus GANT sont en outre très salissants et pas toujours possibles à rattraper au lavage. Bref, je ne conseillerais pas cette marque personnellement. J’ai beau adorer leurs designs et leur univers je trouve le rapport qualité/prix bien trop mauvais. Mais encore une fosi je parle uniquement de la marque GANT, Gant Rugger est peut-être bien plus qualitatif !

  • arm07

    Le costume est vraiment beau, la chemise aussi, je trouve le style très bon pour des jeunes actifs avec des couleurs sûres mais un ensemble moderne. Il n’y a que la couleur du pardessus que je trouve un peu fade (je n’ai jamais été fan de cette pièce, ça doit me biaiser un peu).
    J’ai regardé leur e-shop et la cohérence des pièces est impressionnante niveau couleurs et style. Mon seul regret est le manque d’XS (d’ailleurs il est dit dans l’article que la chemise est en XS mais je ne la trouve pas dans cette taille) et de taille 39 pour les chaussures.

  • Stephane

    Bravo, Florian, pour ce bel article. Je songeais justement à acheter le blazer bleu. Il faudrait que je passe voir la coupe en boutique. Merci pour le conseil sur le 100% lin. Je pense que c’est salutaire.

  • Florian Deveaux

    Hello !

    Elles ne sont pas cousues mais depuis que je les ai (plus de 2 mois maintenant), elles n’ont pas bougé.

    La semelle cousue est un gage de qualité mais faut-il encore que le cousu soit lui aussi fait de belle manière 😉

    Pour Cos, tu peux y aller : le rapport qualité / prix est bon 😉 Surtout si tu as un coup de coeur, laisse parfois ton instinct te guider.

    Ps. En dessous d’un certain prix (100 – 150 euros), c’est impossible d’avoir une semelle cousue.

    A très vite,
    Florian

  • Florian Deveaux

    Merci pour ton retour.

    Effectivement, c’est un débat sans fin, mais je ne la trouve pas particulièrement petite : elle arrive tout simplement à l’os du poignet comme la majorité des blazers. C’est peut-être le fait que la chemise dépasse un peu plus qu’habitude qui fait défaut.

    A bientôt,
    Florian

  • Florian Deveaux

    Hello Florian,

    Merci pour ton retour.

    Les sneakers sont tout à fait correctes d’un point de vue qualitatif, je dirais qu’elles sont minimalistes et accentuent le côté décontracté du costume (c’est d’ailleurs avec cette tenue que je les porte le plus). Après je suis d’accord : les goûts et les couleurs ne se discutent pas 😉

    A très vite,
    Entre Florian, on se comprend !

  • Florian Deveaux

    Hello Antoine,

    Merci pour ton retour et tes conseils sur le port de la cravate. Je le fais également, je change selon mes humeurs. C’est vrai que la « règle », c’est d’associer une cravate rayée avec une chemise unie. On peut aussi aller plus loin et tenter l’association de motifs (bien entendu, on peut faire mieux : j’ai fait avec ce que j’avais sous la main :)) Pour le reste, ce sont les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.

    A très vite,
    Florian

  • Florian

    Très bon article je ne connaissais pas cette « seconde » marque de Gant. Le costume est très beau en revanche je ne suis pas convaincu par les sneakers, elles semblent ne pas avoir beaucoup de tenue mais les goûts et les couleurs :).
    Bon point également pour la chemise !
    Bravo Florian ! (Très beau prénom 🙂

  • Florian Deveaux

    Hello Antoine,

    Merci pour ton retour et tes conseils sur le port de la cravate. Je le fais également, je change selon mes humeurs. C’est vrai que la « règle », c’est d’associer une cravate rayée avec une chemise unie. On peut aussi aller plus loin et tenter l’association de motifs (bien entendu, on peut faire mieux : j’ai fait avec ce que j’avais sous la main :)) Pour le reste, ce sont les goûts et les couleurs, ça ne se discute pas.

    A très vite,
    Florian

  • Mich

    Oui je suis d’accord pour le padding, j’aime aussi sans. Mais c’est la combinaison sans padding + bouton haut qui dénote je trouve.
    En revanche je ne suis pas d’accord sur la longueur des manches. Ok pour le style italien mais là ça fait vraiment veste trop petite.
    Mais ce n’est qu’un question de goût et nous pourrons en parler longtemps.

  • JonathanBG

    Ca passerait effectivement très bien aussi, c’est vraiment une question de goût : les sneakers sobres de Flo permettent de lui donner une allure plus décontractée et élancée ici. 🙂

    Jon’

  • corto maltese

    Merci pour cet article bien intéressant !
    J’ai regardé les sneakers rugger qui me semblent pas mal, mais la semelle paraît non cousue, et j’avoue être un peu perdu à cet égard, est-ce vraiment un gage de qualité ?
    L’on voit du cousu, ‘du faux sans doute » chez Celio, André, et du non consu comme chez YSl…par exemple chez COS elles semblent cousue mais sans le petit pictogramme au dos de la semelle…ce n’est pas évident de faire la différence.

  • Antoine

    Le costume est effectivement très sympa, comme la chemise!
    Par contre il mérite une paire de chaussures plus habillées, ou une paire de sneakers avec une semelle plus épaisse (type cp ou buttero), là elles tombent un peu comme un cheveu sur la soupe!

    Et je trouve ça sympa de tenter d’intégrer une cravate au quotidien, à ta place j’essaierai juste d’éviter cravate à rayures/motifs avec une chemise qui n’est pas unie. Et plus jouer sur les textures du coup (cravate tricotée etc)

    Bel article en tout cas

  • Florian Deveaux

    Merci 🙂

  • L’Oncle Yass’

    Très compréhensible en effet.

  • BenoitBG

    Oui, mais ils souhaitent bien séparer leur image « frères Jo » et Gant Rugger (je leur avais proposé).

  • L’Oncle Yass’

    Bel article ! A noter que ce sont les Frères Jo’ qui sont responsables de Gant Rugger en France, ça aurait été intéressant de faire une interview d’eux pour mieux cerner la marque.

  • Theo Vog

    Yeah! Super rapide en plus ;))

  • BenoitBG
  • BenoitBG

    Les manches de la veste courte, c’est typiquement italien, car ils adorent montrer leurs manches de chemise, c’est un parti pris qu’on aime ou pas. Idem pour le bouton du haut, dont son placement influe considérablement sur le cintrage. Tout dépend de la vision du créateur derrière.

    Par contre, pour les épaules sans padding, je trouve au contraire que ça donne une ligne très naturelle, très italienne justement.

  • BenoitBG

    Super retour, encore merci !

  • Theo Vog

    Bonjour,

    On pourais avoir un lien exact de l’article sur leur eshop? Je suis pas sur d’avoir trouver la même! Merci pour ce test en tout cas,bravo.

  • Steve

    Excellente marque ! D’ailleurs, pour ne pas faire de redite avec l’article de Florian, un feedback sur la marque principale et non des capsules Rugger ou by Michael Bastian : avec du recul, pour avoir testé dans le temps des chemises, imperméable, chino & polos (et même maillot de bain), la marque Gant représente un excellent investissement pour ceux qui affectionnent le style Ivy League/Preppy (enfin celui des années 60 car si vous allez à Harvard/Dartmouth/Yale aujourd’hui, vous verrez plus souvent les immondes pantalons de jogging en polyester des undergraduates et, croyez-moi, ça fait mal aux yeux).

    A titre d’exemples, les chemises sont invincibles (je n’ai pas encore testé avec un lance-flamme, quoique peut-être un jour…) et le pardessus survit toujours après 2-3 ans de port sous la pluie pas vraiment cristalline de la capitale. Le rapport qualité/prix reste bon sachant que lors des soldes c’est généralement 30% de remise sur les 110-130 euros d’une chemise ou d’un chino. De jolies couleurs et notamment pour les chinos avec du bleu royal et des couleurs pastel.

    Attention, cela taille grand, si quelqu’un fait un M européen il risque de bien flotter dans le M américain de Gant (mais un S fera parfaitement l’affaire normalement), mieux vaut passer en boutique ou dans les corners pour tester.

    Au final, alors qu’on peut avoir du meilleur comme du pire (pour des prix comparables) chez Ralph Lauren, Tommy Hilfiger ou Hackett, je trouve que la qualité chez Gant reste une constante sur l’ensemble des pièces, ce qui est à mon sens très rare.

    Merci pour le test de Gant Rugger, j’étais un peu moins intéressé par cette collection pour avoir vu il y a 2-3 ans des pièces pas vraiment transcendantes (cf. jeans assez quelconques par exemple). Le blazer a l’air excellent !

  • Mich

    J’aime beaucoup la chemise en chambray.
    En ce qui concerne le costume, il y a, à mon goût, plusieurs problèmes. Les manches et la veste sont trop courtes et le premier bouton me semble un poil haut. Sans structure au nievau des épaules, ça donne une silhouette un peu tassée je trouve, pas très dynamique. C’est particulièrement visible sur la seconde photo de Florian.
    En revanche, le tissu et les finitions ont l’air de bonne qualité.

  • Le Vestiaire de Jim

    Un beau travail sur ce costume, entre le formel et la nonchalance. Pile comme j’aime. Florian le porte d’ailleurs comme il se doit de la manière la plus efficace à mon sens. Bravo !
    Merci pour ce test, encore une fois bien complet.

    Jim