Conseils : Comment choisir et porter un pantalon cargo ?

/

Il y a encore 20 ans, le cargo n'était qu'un pantalon au format parachute, affublé de poches et de cordons çà et là. Hallelujah, les choses ont changé depuis.

Vous le savez, on aime particulièrement les cargos chez BonneGueule.

Masculins et pratiques, ils constituent une véritable alternative aux chinos et aux jeans. En jouant sur quelques twists, on peut aussi les placer dans des tenues aux influences sartoriales. Bref, il s'agit d'une pièce à fort potentiel pour peu qu'on la choisisse bien.

street style casual cargo homme

Un tee-shirt blanc peut suffire à compléter un cargo. Suivez-moi et nous explorerons bien d'autres pistes.

La bonne coupe

Je sais, on le dit pour à peu près toutes les pièces, mais la coupe est vraiment primordiale ici. 

Un cargo se caractérise par ses deux poches plaquées sur le côté. Autrement dit, c'est un pantalon auquel on ajoute du volume sur chaque jambe. Si la pièce est mal coupée au départ, le résultat ne pourra jamais être bon...

cargo laine monclair

Ce sont ses poches latérales qui caractérisent un cargo. (Modèle Moncler)

Tout ceci nous amène donc au fit.

Ici, il serait vain de rechercher le même rendu que sur un jean. La plupart du temps, vous trouverez un peu plus d'aisance aux cuisses que sur un chino, par exemple. Dans la mesure du possible, n'hésitez pas à essayer : il y a un certain équilibre qui peut parfois être difficile à trouver.

Cela dit, selon la façon dont on souhaite le porter, on peut imaginer une largeur de jambe plus ou moins ample. C'est surtout le cas pour des looks workwear "traditionnels", nous y reviendrons plus bas.

Un pantalon pour toutes les morphologies ?

Au cours de mon expérience, j'ai pu me rendre compte que cette pièce traînait certains a priori. Celui revenant le plus souvent ?

J'aime le style des cargos, ce n'est pas le problème, mais j'ai de trop grosses cuisses pour en porter.

Alors, devons-nous réserver son port aux plus fins d'entre nous ? Fort heureusement, non !

Amis aux cuisses musclées, voici la solution : faites attention à la position des poches. Mal disposées sur la pièce, elles répartiront mal les volumes sur la silhouette.

Outre leur placement, regardez également la forme des poches : sont-elles bouffantes ? Ont-elles l'air remplies alors même qu'elles sont vides ?

pantalon-cargo-stone-island

Modèle Stone Island, jouant sur une coupe presque carotte. Très bouffante sur le haut, la ligne s'affine ensuite, avec un vrai changement de proportions aux genoux. Côté poches, elles sont larges et dotées d'un grand soufflet, en plus d'être placées en biais. Bref, quand bien même il s'agisse d'une belle pièce, elle n'a rien de facile. Tant sur le plan morpho que style !

"Un cargo, oui, mais dans quelle matière ?"

On retrouve des cargos dans plusieurs matières différentes. Flanelle de laine, serge de coton, canvas ou denim, il n'y a qu'à fouiner. Du coup, on peut légitimement se demander quelle matière choisir.

Si vous ne deviez posséder qu'un seule modèle, je vous orienterais vers une belle gabardine de coton aux nuances profondes. À mon sens, c'est ce qu'il y a de plus polyvalent : cela n'est pas trop marqué d'un point de vue style, en plus de convenir à toutes les saisons.

cargo helmut lang

Pas comme ce modèle en denim !

Autrement, si c'est de la variété que vous souhaitez, regardez du côté des cargos en laine. Dans ce cas, cherchez une belle flanelle, à la texture "veloutée" :

  • elle contrastera joliment dans vos looks,
  • s'insèrera plus facilement au sein d'influences habillées,
  • et vous tiendra chaud l'hiver.

Quid des couleurs ?

Compte-tenu de ses origines militaires, on retrouve beaucoup de déclinaisons du cargo dans des nuances terre, sable ou kaki.

C'est une pure affaire de goûts, faites comme il vous plaît.

cargo kaki homme

En règle générale, le cargo reste fidèle à ses origines pour la couleur : kaki, nuances sable, terre, beige...

Comment porter un pantalon cargo ?

C'est évidemment une très bonne alternative au chino, mais aussi au pantalon habillé.

Grâce à sa structure, il s'agit d'une pièce plus forte qu'un pantalon sans poches. Il apporte facilement du caractère et du contraste à nos tenues... et est plus polyvalent qu'on ne le croit !

Allez, on est partis pour un petit tour d'horizon.

Twister un look habillé avec un pantalon cargo

C'est une association bien connue de nos amis du Pitti. Pour le coup, vous êtes sûrs de faire mouche niveau contrastes de style !

C'est d'ailleurs tout l'intérêt de cette idée : décaler des pièces formelles par des vêtements beaucoup plus bruts, tirés d'un autre univers.

pantalon cargo look habille homme

Blazer, cravate et pochette VS chemise en chambray, cargo et brogues.

Avec un cargo en flanelle, cela fonctionne aussi. L'effet est même poussé un peu plus loin, dans le sens où la matière du pantalon fait écho à celle de la veste.

inspiration pantalon cargo flanelle homme

Ici, les matières du pantalon et de la veste semblent se répondre. On obtient ainsi de riches mélanges de textures et d'étoffes, apportant du relief à l'ensemble.

Avez-vous remarqué ? Aucune de ces tenues ne s'appuie sur une base 100% formelle. Il est important de maintenir cet équilibre, au risque de voir des contrastes bien trop marqués sinon.

Mon conseil :

  • jouez sur la chemise - denim, chambray, oxford, tissage japonais... -,
  • mais aussi sur les chaussures : brogues, boots, voire de petites sneakers blanches.

L'essentiel est de rester juste dans ses proportions entre habillé et décontracté. Exit donc les Richelieu et les popelines immaculées !

Intégrer une maille fine est aussi une piste pertinente : elle casse le formalisme du haut de la tenue et amène une touche de couleur supplémentaire. (Crédits : StreetFSN.com)

Être casual en cargo

L'un des assemblages que je préfère consiste à coupler un cargo à une veste structurée. Peut-être est-ce dû à ses origines militaires ; je trouve en tout cas que cela a tendance à souligner la pièce.

Le combo cargo / blouson en cuir fonctionne quasiment toujours. Les deux pièces appartiennent à cet imaginaire très masculin, elles renvoient toutes deux à des influences "brutes".

Pourquoi ne pas jouer sur cette fibre jusqu'au bout, en amenant quelques accessoires du type foulard ou un chèche dans une étoffe chinée ?

look casual avec cargo homme

Je sais, je sais, carton rouge sur le revers qui laisse le mollet apparent. Concentrons-nous sur le reste ! La tenue est encadrée par un blouson et des chukka boots de la même couleur, RAS de ce côté. Les autres éléments de la tenue sont gris : la marge d'erreur est quasi nulle. Du reste, des influences baroudeurs se dégagent clairement de ce look : entre le blouson, les chaussures et le foulard, la tenue est maîtrisée.

look casual avec cargo homme

Autre look, mêmes influences. Ici, le côté baroudeur du pantalon est accentué par un tee-shirt volontairement loose, ainsi qu'un beau sac à dos en cuir.

Quoi qu'il en soit, vous avez le choix. Ici, traitez votre cargo comme un chino : dans des looks casuals, les deux sont souvent substituables. C'est donc un large terrain d'expérimentations qui se présente à vous.

street style veste jean cargo homme

Avec une simple veste en jean, on obtient une tenue parfaitement adaptée à un milieu urbain. Si on sent une volonté de conserver une base habillée avec la chemise et les derby, on pourrait aller plus loin encore en les troquant contre un tee-shirt et des sneakers.

Intégrer le cargo à des looks streetwear

Comme je vous le disais, dans un contexte décontracté, un cargo se substitue assez facilement à un chino voire un jean. Faites l'essai et vous verrez que les chances de se tromper sont faibles.

Il peut alors être intéressant d'essayer de nouvelles choses, notamment en s'appuyant sur les volumes comme le streetwear aime tant le faire.

pantalon cargo street wear

Veste en nylon avec bords-côtes, Nike Huarache, casquette... pas de doute, c'est bien du streetwear. On constate un volume important au niveau du pantalon, ce qui n'est pas gênant pour deux raisons. Dans un premier temps, le haut de la tenue reste assez fitté, on est loin de l'effet bibendum. De plus, l'ourlet dit "pinroll" termine finement la jambe, évitant une accumulation de matière sur la chaussure.

Même si ce n'est pas le plus évident des looks, il est beaucoup moins compliqué qu'il n'y paraît. Je voulais aussi vous le montrer pour que vous voyiez dans quelle mesure jouer sur le volume d'un pantalon apporte de la personnalité à une tenue.

Sinon, les jours où vous voudrez être à l'aise avant tout, un sweat fera très bien l'affaire !

Cargo et style workwear, laissez le pantalon s'exprimer

Impossible de parler cargo sans s'attarder sur le workwear !

Bien évidemment, l'idée qui vient tout de suite en tête ressemble plus ou moins à ceci.

porter cargo dans look workwear

Grosses boots bien hautes, manteau long en laine, henley (sorte de tee-shirt avec un tissage épais) et sac à dos camo : on retrouve bien les codes du workwear militaire. Rien à redire sur ce look : les proportions sont bonnes et les couleurs harmonieuses. Bref, une tenue avec beaucoup de style, pourtant simple à imiter. J'attire au passage votre attention sur l'état des boots qui ont l'air d'avoir déjà bien vécu : c'est le genre de détail qui donne du corps à l'ensemble.

Jusque là, on est dans une lecture relativement "évidente" de la pièce. Cela dit, rien ne nous empêche de brasser différentes influences workwear au sein d'un seul et même look.

porter cargo look workwear homme

Look proposé par Boris, notre confrère de BORASIFICATION. Ici, tout le bas de la tenue correspond à un "workwear occidental", avec le cargo et les chaussures à la Red Wing. Le véritable twist est dans le haut de la silhouette, introduisant des influences japonisantes. Dans cet esprit, il porte son cargo un poil large. Le cardigan passé sous la veste inspirée du kimono aide à faire la liaison entre les deux parties : de couleur bleue, sa laine rappelle la flanelle du cargo. Une belle illustration de ce qu'on peut faire à la croisée de plusieurs influences !

Notre sélection : où acheter un pantalon cargo ?

Petite liste non exhaustive de marques où aller fouiner !

Entrée de gamme

  • H&M : non pas le meilleur choix mais le seul au-dessous des 50 euros. La matière brille mais on est sur du 100% coton.
  • American Vintage : les modèles sont déjà plus sympas, mais il faut compter 100 euros pour une qualité similaire. Le bas de la jambe est resserré ce qui est intéressant pour affiner la silhouette. On est sur un mélange 97% coton et 3% élasthane.
  • The New Standard Edition : toujours autour des 100 euros, la marque US propose davantage des pièces sportswear avec un mélange coton/polyamide.
  • Carhartt : même prix mais on passe un grade en termes de qualité avec du 100% coton bien épais et robuste. Il y a aussi plus de choix mais les coupes sont très larges et parfois peu flatteuses.
  • Dockers : fabricant historique, les toiles tiennent bien. Attention au sizing un poil généreux parfois.

Milieu de gamme

  • Three Animals : la référence pour les cargos en milieu de gamme. La matière (100% coton) est travaillée et fait naître de jolies couleurs nuancées. Il faut compter un peu plus de 100 euros ici.

Il y a moins de marques sur ce créneau mais retenez que certaines peuvent en proposer ponctuellement selon la saison et le choix de la collection. C'est le cas par exemple de Norse Projects, Suitsupply ou encore Bleu de Paname.

Haut de gamme

  • Maharishi : des modèles hyper résistants en coton biologique avec un côté historique (sangle M65 au genou). La matière est naturellement vieillie pour lui donner une patine vintage. Comptez moins de 200 euros.
  • wings+horns : une coupe travaillée et un 100% coton épais de qualité. La marque fabrique au Canada, comptez un peu moins de 300 euros.
  • Stone Island : spécialisé dans les vêtements techniques avec une belle DA. Leurs cargos autour de 200/300 euros ont un beau design bien que la marque ait un petit côté hype.
  • OrSlow : marque japonaise qui produit des vêtements à l'ADN bien workwear et de qualité, mais qui reste encore un peu chère. Comptez au moins 300 euros pour un pantalon cargo.

Le mot de la fin...

À l'origine une pièce militaire, le pantalon cargo s'est frayé un chemin jusqu'à nos dressings.

Pièce informe il y a encore 20 ans, il s'est modernisé pour devenir une pièce urbaine. Son ADN très masculin apporte facilement du caractère à une tenue, du preppy au workwear.

Et vous, avez-vous essayé le cargo ? Le préférez-vous aux bons vieux chinos ? Racontez-nous comment vous le portez.

A propos Rafik

Je suis fasciné par l'expression des contre-cultures et les mouvements underground. Tombé amoureux de la mode à 5 ans, je pense qu'elle doit rester un moyen d'expression, et non une course aux tendances. Et que ça reste entre nous, mais je suis un brin bling sur les bords.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Boule Magique !

    Je ne suis pas du tout sûr de la marque des chaussures de la photo 6, mais la marque la plus connue qui joue avec les couleurs des semelles est Marc McNairy. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Eric !

    C’est le Grant Skinny Stretch Olive de chez The New Standard Edition. 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Monkeydrufy !

    C’est le Grant Skinny Stretch Olive de chez The New Standard Edition. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Gino !

    Merci pour ton retour. 😉

    Le cargo est une pièce assez polarisante qui peut ne pas plaire, et nous n’avons pas pour objectif de convaincre tout le monde d’en porter, juste de faire réfléchir sur l’utilité de la pièce. 😉

    Être stylé, c’est d’abord avoir un look personnel qui nous plaît et nous va bien. Le reste, la tendance… on est forcément influencés par les tendances de marché, mais l’important c’est de ne pas céder aux sirènes de la mode et de ceux qui décrètent ce qui est in et out. 😉

    Geoffrey a écrit un article très intéressant là-dessus, d’ailleurs.
    https://www.bonnegueule.fr/suivre-la-mode-les-tendances/

    À bientôt,
    Pierre

  • Boras

    merci Rafik pour le clin d’œil 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello sav92 !

    On trouve apparemment quelques pièces de chez eux sur Tonsor & Cie (mais je ne connais pas du tout cet eshop). 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Mathias !

    Tu pourrais couper ces lanières, mais garde en tête que le tissu risque de s’effilocher, que ça se verra sûrement, et que ces lanières sont là dans l’esprit de la marque (rendre des vêtements d’origine militaire inoffensifs). À toi de voir si ça te convient ou pas. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    Merci pour le plan, Guillaume. 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hahaha 🙂

  • Antoine le Belge

    Merci de ta réponse Pierre,

    Je ne connaissais pas Menlook, j’irais taper un coup d’œil 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Rémy !

    Pas à notre connaissance. Le mieux c’est d’écrire à la marque directement 🙂

    (Parfois certaines marques sont ok pour faire des « exceptions » et t’envoyer les colis comme « gift » pour t’éviter les FDP, même si c’est un peu limite niveau légal)

  • Nicolò – BonneGueule

    Possible également !

    Et on pourrait aussi trouver quelque chose de ce genre chez Redwings, ou Chippewa pour un peu moins cher…

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Antoine !

    Malheureusement, je ne sais pas où tu peux en trouver en boutique en Belgique. :/

    Leur site semble indisponible pour le moment, mais tu peux en trouver en ligne sur l’e-shop de l’Exception ou Menlook. 🙂

    À bientôt,
    Pierre

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Guillaume !

    À ce prix-là, effectivement, tu ne prends pas trop de risques. Je ne sais pas ce que valent les cargos de chez Wrangler mais ceux que j’aperçois sur leur e-shop n’ont pas l’air de très bonne facture. Ca pourrait te permettre d’expérimenter un peu à bas coût, ceci dit. 😉

    À propos de vente-privée, fais attention à ce qui est proposé, un certain nombre de marques faisant encore des productions parallèles de moindre qualité pour ce genre de sites web. 🙂

    À bientôt,
    Pierre

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Farood !

    Merci pour tes précisions, je fais remonter ça à Rafik. 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Thomas !

    Wolverine 1000 miles 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Ah bah oui forcément, dans ces contextes là… haha 🙂

  • Fantacassis

    J’ai passé 3 ans à la Défense et je n’en ai pas vu beaucoup, c’est un look qui ne fait pas très « pro » de toute façon 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Fantacassis !

    Tout est question de dosage en fait.

    Le problème, comme pour beaucoup tendances, c’est que quand ça arrive chez « tout le monde » et que ça arrête d’être un truc « pointu » ou peu commun, tu verras les gens surenchérir dessus, de plus en plus, jusqu’à arriver à un ras-le-bol général.

    Je pense notamment à ce qu’il s’est passé avec les cols V dans les années fin 2000 – début 2010, qui sont devenus de plus en plus profonds jusqu’au point de craquage où tout le monde en a eu marre et les a associés au mauvais goût, brutalement.

    Par contre ça dépend peut-être d’où tu vis mais moi dans le métro parisien et dehors (surtout en été) j’en vois quand même pas mal ^^

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Laurent !

    C’est tout le propos que d’en trouver des versions qui vont à l’encontre de cette idée là. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton commentaire Jordan 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Damien !

    Oui, en Mai 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci Lukas 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Koncassor !

    Bonne question.

    Rien dans l’immédiat, mais tu m’as rendu curieux également, je vais embêter Benoît ce midi pour savoir si a prévu quelque chose 🙂

  • bobi

    Merci pour cet article ! Bien sur le cargo en style street ou workwear est bien, mais j’aime bien voir le cargo dans un look casual chic, du type Cargo en flanelle, avec un pull cachemire et des bottines. Ca rend vraiment bien.

    Par contre, sur les petits, je trouve que ça rend moins bien. Je mesure moins de 1.70, et je trouve que ça attire le regard vers le bas, ça casse la ligne verticale, et finalement rapetisse un peu. C’est une illusion, de l’overthink de ma part, ou il y a bien quelque chose ?