Un vêtement, une chanson : la chemise à motifs sur un air des Beatles (1/10) – Pochette

Temps de lecture : 5 minutes

Publié par le 28 juin 2021

Le soleil et l'été sont (presque) au rendez-vous, les vacances approchent. Il fallait bien une nouvelle Pochette pour marquer le coup. Pochette ? Souvenez-vous, en Février dernier je me surprenais à réécrire autour de la musique, en prenant ici et comme sujet un blouson mythique : le Perfecto.

Si BonneGueule sortait dans le même temps sa propre version de cette veste croisée en cuir, c'était surtout pour moi l'occasion de revenir sur le style de quelques uns des artistes qui peuplent ma discothèque.

Vous êtes plutôt nombreux à avoir été agréablement surpris de retrouver New Order, The Cure ou PJ Harvey dans nos colonnes. Pour autant, l'ouverture a toujours été là. Regardez par exemple la signature d'Antoine à la fin de son article tuto sur le denim : on peut avoir une passion pour le sashiko et la musique d'Autechre !

Alors pour continuer dans cet esprit, vous apporter un peu de légèreté et de nouvelles pistes d'inspiration, Pochette s'installe exceptionnellement tout l'été. Chaque lundi, vous découvrirez ici une nouvelle chanson qui appelle le soleil, les vacances et la saison estivale. Vous découvrirez aussi, surtout, le style et les vêtements de ceux qui la jouent.

Autant dire qu'il y en aura pour tous les goûts, et qu'on va principalement s'intéresser aux pièces phares du vestiaire estival masculin. Enjoy !

Jérôme.

1. La chemise à motifs

«Here comes the sun» - The Beatles

On ne présente plus les Beatles : quatre garçons originaires de Liverpool prénommés John, Paul, George et Ringo, des tubes interplanétaires et une poignée d'albums pop majeurs dont on ne fera peut-être jamais vraiment le tour.

Si par hasard tout cela ne vous dit absolument rien, vous pouvez commencer comme moi par les fameuses compilations rouge et bleue ou vous attaquer d'entrée à l'Everest du groupe : «The White album».

Mais au-delà de la musique, les Beatles c'est aussi un phénomène de société et une forme d'hystérie collective rarement retrouvés depuis. Que dire par exemple du style et des coupes de cheveux adoptés par la jeunesse dès les débuts de la Beatlemania ?

Quelques années plus tard, John Lennon lui-même reviendra sur le style des Beatles, indiquant qu'ils n'avaient rien inventé et qu'il leur avait suffi de faire du shopping à Paris pour élaborer leurs tenues. Vous y croyez, vous ?

Évidemment, les costumes-cravate du début des années 60 ont peu à peu laissé place à plus de cheveux longs, de barbes et de fantaisie, imprégnée des diverses expériences et voyages du groupe, notamment en Inde.

Il n'est pas improbable de penser que leur musique est directement responsable de leurs changements vestimentaires, au même titre que les nombreux bouleversements sociaux et musicaux de leur époque.

Paul Mc Cartney Beatles chemise et guitare

Paul Mc Cartney joue de la guitare en 1967, devant un John Lennon sous le soleil. Photo by Mark and Colleen Hayward/Redferns/Getty Images

On a depuis toujours confronté les styles des deux compositeurs principaux des Beatles : à John Lennon les chansons les plus rock et l'attitude rebelle, à Paul McCartney le sens des mélodies pop et la figure du gendre idéal et romantique.

Autant vous l'avouer de suite, j'ai toujours fait partie de la team Lennon. Mais les choses changent, avec le temps. Et à vrai dire, plus on s’intéresse aux personnages, plus on découvre que les questions de style et de caractère méritent d’être nuancées.

C'est ainsi en m'intéressant plus sérieusement au vêtement que j'ai redécouvert le travail musical de Paul McCartney et son sens du style. Pour un aperçu, on peut jeter un œil sur ses tenues de la fin des années 60 ou du début des années 70, par exemple au moment où sort l'album solo «Ram». Ou bien tout simplement se laisser subjuguer par la chemise qu'il porte ici à l'été 67.

En musique, on peut dire que c'est une année assez exceptionnelle : des groupes et artistes à foison, de nombreux chefs-d’œuvre comme par exemple «Forever Changes» de Love ou bien sûr le «Sergent Pepper» des Beatles. Mais le coup de cœur est ici à chercher dans un morceau d’étoffe qui capture un peu plus qu’une simple tenue estivale.

Sur la photographie ci-dessus, il n'est pas question de célébrité et d'effervescence mais d'une parenthèse presque enchantée, dans le calme d'un jardin londonien. C’est une image pour faire rêver, et peut-être bien que vous vous en inspirerez pour vos propres moments de détente.

Paul McCartney joue un peu de guitare. John Lennon roupille peut-être tranquillement à côté. C'est suffisamment flou pour qu'on se mette subitement à imaginer la vie d'un Beatle en été, à l’abri des regards.

Si l'on regarde la chemise de McCartney d'un peu plus près : motifs floraux, ton rose pastel, une matière qu'on imagine fluide et légère. C'est que l'époque est au psychédélisme et au Summer Of Love, rappelons-le.

Des chemises dans ce genre, on pourra d'ailleurs en trouver chez d'autres : Syd Barrett et son Pink Floyd par exemple, ou dans un autre registre chez les Small Faces. Mais celle de Paul McCartney a quelque chose d'un peu magique : elle est comme hors du temps et emprunte d’une certaine douceur. On se voit instinctivement bien dedans.

On ne peut hélas que deviner la suite de la tenue : un pantalon habillé et plutôt léger peut-être, des mocassins aussi, pourquoi pas ? C'est une association déjà expérimentée ici :

paul mac cartney chien

Paul McCartney, le jour de ses 25 ans, le 18 juin 1967 (Photo by Daily Herald/Mirrorpix/Mirrorpix via Getty Images)

Certes, le chien est magnifique. Mais de notre côté, on note surtout qu'il porte là une autre chemise imprimée, des mocassins et des chaussettes blanches. Paul McCartney a 25 ans et comme le veut la formule qu'on prête d’ordinaire à John Lennon, les Beatles sont désormais plus populaires que Jésus-Christ.

Côté style, tout est possible - même le pull sans manche à motifs Fair Isle que vous retrouverez souvent sur les épaules de Paul McCartney dans ces années-là.

Mais revenons à notre jardin anglais et à son calme pastoral. En arrière-plan, on aperçoit John Lennon allongé sur une chaise longue. Il porte un pantalon violet, il fait beau, la scène est idyllique et vous vous y voyez certainement vous aussi, avec une boisson fraîche pas loin.

Sur une autre photographie, on découvre plus clairement le visage de John Lennon. Petites lunettes rondes, chemise imprimée et tee-shirt blanc. Il lit un magazine, et non ce n'est pas l'Étiquette. En revanche, le mystère s’éclaircit un peu.

John Lennon magazine jardin anglais

(Photo by Mark and Colleen Hayward/Redferns)

Voilà donc ce qui va avec le pantalon violet. La chemise est plus luxuriante et colorée que celle de son partenaire d'écriture. Mais elle nous rappelle aussi une petite chose au sujet de l'été : c'est la saison idéale pour oser la couleur.

Si l’on pense souvent aux manches courtes en cette saison, notez qu’une belle chemise à manches longues, dans une matière légère et avec des motifs colorés peut faire son petit effet, et protéger vos bras du soleil dans la foulée.

On peut de toute manière retrousser les manches à loisir en cas de grosse chaleur. On peut aussi glisser un tee-shirt blanc sous la chemise, la porter ouverte et décontractée, ou bien boutonnée et rentrée dans le pantalon pour quelque chose d’un poil plus formel. Bref, c’est une idée.

Des chemises dans cet esprit pour l'été, vous en trouverez en tout cas certainement en friperies, chez des marques comme Abbie & Rose, Hartford ou bien encore chez celles mentionnées ici.

Quant à la chanson, tout est pour ainsi dire dans le titre. Elle a été composée au début de l'année 1969 par George Harrison, à la campagne, chez le guitariste Eric Clapton. Vous pouvez la retrouver sur l'album «Abbey Road» sorti la même année et dont vous connaissez certainement au moins la pochette.

Certes, c'est plutôt une chanson printanière. Mais puisque le retour à la vie s'est fait attendre en raison du Covid 19, on peut commencer par là, pour fêter nos retrouvailles avec le soleil et son vestiaire. La suite ? Un changement de style et de décor, direction la Jamaïque ! Rendez-vous la semaine prochaine, même jour même heure.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.