Reportage : Pitti Uomo 86 (été 2014), le style italien en 10 points #2

Temps de lecture : 8 minutes

50

Note : La première partie de cet article sur les tenues du Pitti Uomo est ici (et tous ceux sur le Pitti Uomo sont là).

6. Les pantalons courts au Pitti Uomo

Faisabilité en France : de moins en moins risqué (cela fait un bon moment qu'on voit des hommes retrousser leurs pantalons en été, quand bien même cela ne fait pas unanimité). Par contre, avec des chaussures habillées, difficile de montrer la cheville.

Ce n'est pas compliqué, 99% des hommes au Pitti Uomo portent des pantalons qui laissent les chevilles bien visibles. À tel point que je me suis demandé si se vêtir d'un pantalon de costume qui casse sur la cheville est impensable pour eux.

Certains pantalons sont retroussés, d'autres sont coupés volontairement très courts. L'intérêt est double : mieux faire circuler l'air et n'avoir aucun pli, contrairement à un pantalon normal qui s'effondre sur une chaussure (ce sont d'ailleurs les Frères Jo, éternels partisans des pantalons courts, qui m'ont fait remarquer ce détail).

Ce que j'en pense ? Cette manière très décontractée de porter un pantalon contraste harmonieusement avec la rigueur sartoriale d'une veste impeccablement coupée et d'une cravate.

Pour ma part, si j'étais assez réticent au début, je trouve que cela ajoute une touche estivale très facile, et ça serait bien dommage de faire la mauvaise langue en disant que cela donne un effet "pêche aux moules".

Regardez toutes les photos ci-dessus, vous allez voir du pantalon court partout...

selvedge retroussé au Pitti

Même les jeans coupe droite en selvedge sont généreusement relevés à la cheville...

chino retroussé au Pitti

Des mocassins et un pantalon retroussés passent bien avec des couleurs sobres. Notez quand même la veste qui sert encore et toujours de pièce forte.

7. Des mocassins ou rien d'autre

Faisabilité en France : vous avez intérêt à bien choisir vos souliers, car le français lambda n'a pas l'habitude de voir de jolis mocassins.

Les Italiens aiment visiblement l'été. Et ils le célèbrent à coup de vêtements parfaitement adaptés, qu'ils enfilent avec des mocassins, et autres loafers.

On ne parle pas de mocassins à glands, mais de mocassins beaucoup plus élancés et fins, qui ne font jamais vieillots, un peu comme les mocassins Tangerine qu'ont lancé les deux Filippo du blog The Threef.

Les hommes du Pitti ont décidément beaucoup de goût pour porter d'élégants mocassins. En France, c'est une chaussure qui est peu désirée, car l'offre n'est pas franchement émouvante, et le loafer souffre d'une réputation too much.

Pourtant, j'ai vu tellement de belles tenues avec des mocassins qu'il faudrait être de mauvaise foi pour affirmer qu'on ne peut rien en faire. N'hésitez pas à les choisir colorés ou texturés comme le propose la très jolie marque Raparo, cela leur donne un coup de jeune.

mocassins au Pitti

Deux paires de mocassins, dont l'une portée avec un pantalon étonnamment long... Quant aux Richelieu rouges, c'est une espèce rarissime, je n'en ai pas vu beaucoup...

mocassins rouges

Encore un exemple de mimétisme inconscient sur des mocassins rouges ! C'est assez inattendu, mais ça passe bien dans leurs tenues. Je ne commente plus la longueur des pantalons, vous savez où je veux en venir.

Des mocassins Raparo qui n'auraient pas fait rougir ces messieurs du Pitti.

Des mocassins Raparo qui n'auraient pas fait rougir ces messieurs du Pitti.

8. L'absence de chaussettes visibles dans le style italien

Faisabilité en France : bien compliqué avec des chaussures habillées, mais totalement possible avec des sneakers.

Corollaire du point précédent, les Italiens ne se chaussent pas de mi-bas ou de chaussettes en été. Peut-être qu'ils ont des socquettes, mais on a toujours l'impression qu'ils sont pieds nus dans leurs chaussures. Cela me laisse perplexe, car je trouve que c'est franchement désagréable, surtout en période de forte chaleur.

Je mise donc sur une utilisation intensive de chaussettes invisibles, telles qu'on peut en acheter sur le site Mes chaussettes rouges. Que ce soit avec des sneakers, des Richelieu, des derby, ou des double-monks, rares sont ceux qui arborent des chaussettes et autres mi-bas. L'illusion de porter des chaussures sans chaussettes est vraiment totale.

En France, il est malheureusement (et bizarrement) mal vu de porter des chaussures habillées sans chaussettes visibles : les Français n'ont pas poussé aussi loin l'aisance estivale.

Cela dit, je vous encourage très vivement à essayer de le faire avec un chino retroussé et des sneakers basses. Faites l'expérience au moins une journée.

buttero au pitti

Des sneakers Buttero portées sans chaussettes et avec pantalon court : on ne peut pas faire plus Italien !

9. L'usage régulier de sneakers avec des pièces tailleur

Faisabilité en France : plus facile qu'on ne le pense, même si cela divise les puristes de la culture sartoriale.

C'est un contraste de style particulièrement italien : le haut de la tenue est très habillé (veste + chemise + cravate + pochette), mais le bas est beaucoup plus décontracté, avec un pantalon retroussé et de vieilles sneakers. Si ce sont des Diadora vintage, marque sportive typiquement italienne, votre niveau de sprezzatura prend 100 points en plus.

Pub Diadora avec Björn Borg, légende du tennis.

Pub Diadora avec Björn Borg, légende du tennis.

L'exemple type de Diadora Vintage que les Italiens adorent.

L'exemple type de Diadora Vintage que les Italiens adorent.

Il est amusant de voir comment des modèles vintage de sneakers sont harmonieusement mélangés à des pièces plus habillées. Et je pense que c'est un excellent gimmick à tenter. Si vous portez une paire de New Balance avec une veste, personne ne peut vous dire que vous êtes trop habillé, trop strict, car vous avez des sneakers. Et personne ne peut vous dire que vous êtes trop décontracté, car vous portez une veste. Je trouve que c'est un excellent mélange casual/habillé, facile à faire, confortable, et sous-estimé.

Attention, cela marche mieux avec des modèles bien vintage, au design intemporel. Mais il est aussi possible de porter des Nike Lunar Flyknit avec une veste. Quoiqu'on entre alors dans de la haute voltige.

Couleur flashy et assumée, mais pas trop. Très compliqué à doser pour un débutant !

Couleur flashy, assumée, mais pas trop. Très compliqué à doser pour un débutant !

Plus facile avec un costume casual.

Plus facile avec un costume casual.

10. L'utilisation généreuse d'accessoires dans le style italien

Faisabilité en France : foncez !

De ce que j'ai vu, les Italiens au Pitti adorent les accessoires. Les cravates tricotées sont évidemment légion, mais il est bien rare de voir un Italien sans sa pochette négligemment pliée dans sa poche de veste (Florian avait écrit un article sur la pochette de costume : cela fait deux ans qu'il est chez BonneGueule, et deux ans qu'il vient presque quotidiennement avec une pochette).

Pour ma part, suivant les occasions, je me laisse tenter. C'est un détail qui passe étonnamment bien dans tous les milieux et la plupart des occasions, y compris hors de Paris.

De même, les Italiens portent énormément de bracelets. Milanese Special Selection en avait déjà parlé, mais en tant que français, il est surprenant de voir à quel point les Italiens aiment accumuler de nombreux bracelets, sur chaque poignet, et (surtout) avec des tenues très habillées.

Très sincèrement, c'est un détail qui me plaît beaucoup, car cela donne une touche unique et spontanée à une tenue. Je n'étais pas le plus grand partisan des bracelets, mais après avoir goûté à l'Atamé et à la marque Catherine Michiels que je porte au quotidien, j'aurai bien du mal à m'en priver à présent : j'aurai l'impression qu'il manque quelque chose à ma tenue.

Mes bracelets Catherine Michiels et mon Atame.

Mes bracelets Catherine Michiels et mon Atamé When I Was Seventeen.

Quant aux montres, on m'avait prévenu que l'Italie était l'un des principaux marchés pour Rolex, il n'est donc pas étonnant de voir une valse de Submariner et de Daytona, neuves et vintage, le long des allées du Pitti.

Il est à noter qu'il y a une très forte tendance sur les bracelets de montre en cuir bien épais, comme peut en utiliser OOO, surprenante marque de montres délavées découverte à Florence.

bracelet pitti

Je vous assure que j'ai vu énormément d'hommes au Pitti avec bien plus de bracelets...

écharpe sur l'épaule au pitti

Très jolie tenue, aux couleurs sobres, mais accessoirisée avec beaucoup de goût (et une veste croisée bien portée).

écharpe sous la veste

Une manière de porter l'écharpe assez flamboyante...

Guillaume Bo au pitti

L'homme tout à droite est Guillaume Bo, qui tient une page Facebook très sympathique : Men need more style. Je vous laisse également regarder attentivement les chaussures et les longueurs de pantalons.

Chapeau et barbe au pitti

Chapeau et barbe au pitti.

barbe et lunettes de soleil colorées au pitti

Grosse barbe et lunettes colorées qui feraient presque de l'ombre au pantalon.

streetstyle barbe au pitti

En effet, pour certains, la barbe est un accessoire à part entière !

Alors, les styles italiens du Pitti Uomo, que valent-t-ils ?

Avec du recul, le style italien est une excellente synthèse de tendances : le résultat est élégant, de bon goût, souvent coloré, parfois audacieux et toujours décontracté.

C'est un style qui a tout pour faire l'unanimité auprès de votre entourage. Evidemment, il peut y avoir quelques excès, mais étant donné la frilosité des Français en matière de vêtements, vous avez le temps de le voir venir.

En tout cas, quand on rentre en France, la banalité du style français saute aux yeux. On a toujours l'impression qu'il manque quelque chose à une tenue : de la couleur, ou un accessoire un peu plus audacieux. Nous sommes vestimentairement bien plus neutres et sages que nos voisins transalpins.

Pour les débutants qui ne savent pas toujours se décider entre élégance et décontraction, s'inspirer des Italiens au Pitti est un bon point de départ. Libre à vous ensuite de voir si vous voulez explorer cette voie ou d'autres styles.

Je résume donc, pour avoir un style bien italien en été, vous avez besoin de :

  • de beaux mocassins en cuir, fins et élancés (pas de, car shoes). Bonus s'ils sont bien colorés ou en cuir exotique,
  • un pantalon ajusté, court, et avec revers (bonus s'il est de couleur très claire, ou que vous avez décidé de porter un pantalon blanc),
  • pas de budget chaussette, sauf chaussettes invisibles,
  • une ceinture fine,
  • une chemise avec ce fameux col italien (dit cutaway), et bien ouverte si vous ne voulez pas de cravate : je n'ai vu aucun homme au Pitti Uomo porter une chemise sans cravate avec juste un seul bouton ouvert (bonus si vous avez un "polo shirt" de chez G. Inglese),
  • plein de bracelets différents (bonus si vous avez des bagues fantaisistes et autres accessoires homme),
  • une montre haut de gamme bien identifiable (Patek Philippe, Rolex, Audemar Piguet, Panerai, et bonus si c'est une Submariner bien vintage),
  • blazer avec des boutons de couleurs claires et des épaules spalla di camicia (bonus s'il y a une boutonnière milanaise),
  • une pochette de costume (bonus si elle est fantaisiste et pliée de manière - faussement - négligée).

Cet article est déjà bien long, mais si vous voulez creuser le sujet, ne manquez pas l'incontournable article sur le style italien de Milanese Special Selection, qui fait preuve de nuances fort pertinentes. Mais aussi ce bilan très complet du Pitti dans lequel je me retrouve totalement.

De même, Hugo de PG a publié deux excellents articles sur le Pitti qui retranscrivent avec beaucoup de brio l'ambiance de ce salon : le Pitti de PG et les 10 questions sur le Pitti.

Laisse-nous commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.