Les pépites de la rédaction #04 – Michel

Temps de lecture : 6 minutes

A mon tour !

Pour cette quatrième édition des pépites de la rédaction, je suis Benoît, David et Nicolò dans la nouvelle mission du pôle édito : vous parler de pièces qui nous ont conquis.

Celles qu’on vous recommande -presque- les yeux fermés, qu’il s’agisse de fidèles compagnons de nos vestiaires ou de coups de coeur qui ont retenu notre attention.

Celles qui laissent aussi transparaître la personnalité stylistique de chacun .

Alors bienvenue chez moi.

Laissez moi commencer par vous présenter un bon ami.

Le sac Sandqvist - Modèle Arne

Sac Sandqvist Arne

Un ami pour la vie.

Pourquoi cette marque ?

Marque suédoise fondée en 2004, Sandqvist propose de très bons sacs de milieu de gamme : des matières résistantes et des finitions durables pour un budget avoisinant les 200€.

Ma recherche, aux critères bien précis, m’avait donc logiquement amené aux pièces de cette marque, dont le design et la qualité sont difficilement trouvables ailleurs pour le même prix.

Dernièrement, Sandqvist a aussi développé une offre d’entrée de gamme plus abordable. Celle-ci ne sera pas indestructible, mais constituera une excellente alternative aux marques telles que Herschel ou Eastpack.

Pourquoi cette pièce ?

Sac sandqvist arne noir

Ici, sa version la plus récente, dans une belle couleur noire qui vient contraster avec ses zips argentés.

Et mon sac s'appelle Arne.

Arne est résistant.

Arne est polyvalent.

Et Arne est vraiment très pratique : vous pouvez y placer votre ordinateur, vos documents, quelques affaires de sport, et même votre Tupperware rempli de coquillettes pour midi . Le tout, sans pour autant prendre la taille d’un sac de voyage.

Il m’accompagne en moyenne neuf jours par semaine depuis deux ans, je peux donc vous faire un retour concret dessus : ni les frottements aux sols des transports en communs, ni les trottoirs parisiens rugueux n’ont eu raison de son armure en cordura.

Pour l’étudiant que je suis , l’occasion financière d’investir 200 € dans un sac réellement durable ne se présente pas à chaque printemps. Il fallait donc que je puisse aussi bien l’intégrer à mes tenues sartoriales qu’à mes aventures de cycliste casual.

Là aussi, ce cher Arne était la réponse. Sa simplicité et ses empiècements élégants en cuir le rendent tout aussi légitime dans un style workwear que dans un esprit tailoring.

Sac Sandqvist Arne tenue sartoriale

En veste, en costume, ou en pyjama, le modèle Arne peut me suivre partout.

Ses lanières me permettent d’épargner le padding de mes vestes et manteaux, tandis que sa besace amovible est idéale pour mes déplacements en vélo.

Petit aparté sur ce dernier point : on préconise souvent le sac-à-dos pour le vélo, car les sacs de type “messenger” auraient souvent tendance à tomber sur le côté en l’absence d’une ceinture complémentaire.

Je l’ai moi-même longtemps pensé, mais je nuancerais à présent cette idée reçue :

  • Un sac messenger, assez grand pour faire la largeur de votre dos et placé au bon niveau, ne tombera pas sur le côté pendant vos déplacements.

Pour cette utilisation, et sans mauvais jeu de mots, le Arne de Sandqvist tient donc très bien la route.

Bref, Arne a fait de moi un homme heureux.

Le jean Alain bleu clair de Suitsupply

jean bleach suitsupply

Voici la bête, ici portée par l'homme invisible.

Pourquoi cette marque ?

Marque hollandaise incontournable sur l’entrée de gamme, on vous a souvent parlé de Suitsupply pour son bon rapport qualité-prix.

C’est pourquoi il était pour moi logique de me tourner vers cette marque, dont les tarifs et l’univers casual chic répondaient parfaitement à ma demande : une interprétation plus habillée d’un basique du vestiaire masculin, à prix accessible.

Pourquoi cette pièce ?

focus jean suitsupply

Une belle toile délavée mais régulière de chez Candiani.

Après un jean brut, quand on construit son vestiaire, j'ai le sentiment qu'on ajoute souvent une pièce grise dans un second temps.

Pourtant, en termes de polyvalence, je trouve que le jean bleach est un élément plus essentiel : sa couleur bleu ciel permettra des combinaisons plus harmonieuses dès qu'on portera du bleu marine, du kaki, du beige, ou même du gris en haut.

Et quand on veut s’amuser en construisant des tenues plus poussées, le besoin d’un jean bleu délavé se fait vite ressentir.

Porteur assidu de jeans bleach Uniqlo , j’ai vite été lassé du rendu qu’ils donnaient à mes tenues sartoriales, dont la subtilité était vite remise en cause par un délavage qui aurait gagné à être moins grossier.

C’est là qu’intervient ce jean bleach de chez Suitsupply et son principal avantage qui mérite investissement : un beau délavage.

jean bleu suitsupply porté

On est bien loin des taches blanchâtres qu'on trouve sur les jeans délavés d'entrée de gamme.

Si vous portez des pièces tailleur, un jean bleach au délavage bien travaillé trouvera forcément sa place chez vous.

Et je trouve celui-ci parfait. Il est régulier et sa teinte bleu ciel le rend très polyvalent.

Mais le délavage n’est pas le seul élément auquel il faut faire attention quand vous intégrez un jean à un style plus habillé.

La coupe est également primordiale, et celle du Jean Alain de Suitsupply suit correctement la jambe pour donner lieu à une silhouette élégante et bien proportionnée.

Le pantalon en Velours COS

Pantalon en velour COS

Une coupe bien pensée.

Pourquoi cette marque ?

Marque fast fashion dérivée d’H&M, il faut bien trier avant d'acheter chez COS. Je trouve pourtant que c’est un bon terrain de jeu pour trouver des pièces plus fortes à prix abordables.

J’ai notamment un petit faible pour le travail qu’ils apportent aux coupes de certains pantalons et extérieurs, débouchant sur des tenues originales aux volumes particuliers mais équilibrés.

Pourquoi cette pièce ?

pantalon cos porté

Avec un t-shirt blanc rentré à l'intérieur : simple et efficace. Je remplacerais tout de même les sneakers noires par une paire de derbies marron.

Quand les jeans bruts et les chinos bleus commencent à vous ennuyer, vous vous mettez à faire des expériences. Et ce pantalon en est une très bonne.

Jouer sur les coupes est une excellente piste pour donner du style à ses jambes.

D’où le choix de ce pantalon, à la fois large et court, pour jouer avec les volumes.

Son velours épais s'adapte bien à la saison hivernale tandis que sa couleur taupe permet de créer d’excellents camaïeux de couleurs “terres” : du camel, du blanc cassé, du marron, du greige… il y a de quoi s'amuser.

C’est un coup de coeur, il mérite donc bien sa place ici.

La chemise en flanelle moutarde Muji

Chemise Muji flanelle moutarde

Faute d'e-shop de la marque, on vous a préparé un shooting maison avec amour.

Pourquoi cette marque ?

Muji, c’est l'abréviation japonaise de “Produit de qualité sans marque”. Son objectif est donc de vous fournir des basiques solides avec un bon rapport qualité-prix.

Et la mission est globalement réussie : des t-shirts excellents pour une quinzaine d’euros la paire, et des accessoires aux matières naturelles parfaitement convenables.

Mais c’est en visitant une boutique par curiosité que j’ai réalisé que ce n’était que la partie immergée de l’iceberg. On y trouve tout un vestiaire masculin, allant du pantalon à la maille fine en passant par l’écharpe en cachemire.

Tout n’y est pas à prendre, mais beaucoup de pépites vous y attendent. Ce qui tombe bien, car c’est justement le thème de ce nouveau format.

Pourquoi cette pièce ?

Non, elle n’est pas fabriquée à Dijon , mais voici trois raisons pour lesquelles je ne pouvais pas faire cette sélection sans vous parler de ma chemise hivernale préférée :

  • Une couleur moutarde originale qui donne de la joie à un vestiaire d’hiver.
  • Une flanelle de coton bien épaisse qui apporte une texture agréable.
  • Un prix équivalent à celui des chemises en flanelle Uniqlo, pour une qualité et une épaisseur souvent supérieures.

Sa texture et son épaisseur me permettent même de la porter en tant que sur-chemise avec une maille fine.

Les chemises en flanelle Muji sont peu connues, car tout simplement absentes de leur site internet.

Mais je trouve qu’elles valent largement un détour en boutique, où vous tomberez sur de très bonnes surprises pour un prix imbattable .

Si vous êtes amateur de Workwear, vous adorerez les porter sous un gros cardigan pour faire face au froid hivernal.

En mi-saison, je la porte avec une veste en jean, un bonnet, des boots épaisses et une hache.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.