Conseils : Desert boots, bottes du désert, bottes à tout faire

Temps de lecture : 5 minutes

Il y a peu, je me suis acheté des desert boots (des Opening Ceremony, et mauves s'il vous plaît), et je me suis dis "bordel, en fait c'est vachement polyvalent des desert boots". Qu'est ce qui m'a amené à cette brillante reflexion ? C'est ce que nous allons voir ensemble après cette introduction... inspirée.

Quand on pense à desert boots (ça arrive), on pense en général aux desert boots Clarks et plus précisément à Nathan Clark, petit-fils d'un des frères créateurs de la marque, qui popularisa le concept à partir de modèles trouvés pendant la Seconde Guerre Mondiale sur les marchés du Caire : bon compromis pour l'époque de confort et d'allure.

La desert boots de base est en daim, dans des teints plutôt clairs et avec une semelle en crêpe (en caoutchouc, pas en farine) ->

Rapidement, elle fait son apparition dans la culture populaire ->

Steve McQueen, La Grande Evasion

La marque a depuis crée d'innombrables variante, de plus ou moins bon goût. Des variantes partielles avec par exemple la paire beeswax, avec une texture cirée qui donne de subtils dégradés ->

Autre exemple de travail sur la texture: un modèle destroyed. Un concept assez répandu, je trouve personnellement qu'il est dommage d'acheter de l'usure artificielle alors qu'on peut obtenir un résultat au moins aussi beau en usant naturellement une paire neuve ->

Travail sur la forme, un retour aux sources à la limite de la combat boots ->

Un partenariat malheureux: les hobo x clarks, des clarks cloutées avec lacets flashy. Un travail leur qui donne un aspect beaucoup trop précieux.Un peu comme si on mangeait des frites avec du caviar. Beurk ->

Quelques inspirations plus heureuses ->

Adam Kimmel

APC

La plus bourrine d'entre elles, de par l'épaisseur de la semelle, la desert boots Red Wing ->

Après cette belle et non exhaustive liste, il serait probablement pas mal de voir un peu comment ça se porte.

La desert boots de base type Clarks a une semelle épaisse et une forme plutôt ronde qui suggère donc naturellement une tenue comme qui dirait workwear brut viriliste genre bûcheron qui tue des ours à mains nues.

On évitera donc les tenues rocks jean slim et co (et aussi de se faire des photos de tenues avec des animations merdiques) ->

Et aussi les styles streetwear: workwear rime rarement avec West Coast ->

Un excellent exemple de tenue casual pas trop bourrine dans un style scandinave très subtil ->

(Crédits : Xaeros, forum Commeuncamion)

La tenue workwear de base, c'est en général de la chemise à carreau, des chemises chambray, des jeans bruts avec parfois un ourlet plus ou moins large. Qui dit style de dur à cuir dit d'ailleurs jean de dur à cuir... et beaucoup des styles que vous verrez sont faits avec des jean types Iron Heart aussi rigides qu'une cotte de maille ->

(crédit: Romano, BonneGueule)

Tous les ingrédients du workwear sont réunis: Red Wing, chemise à carreaux, veste en jean brut et bonnet. Et évidemment, un doigt d'honneur bien placé qui apporte une subtile touche de casual décontracté... à ne pas négliger (ne pas prendre la mise en forme au sérieux dans ce paragraphe).

Le workwear aime le bonnet, à tel point qu'on pourrait croire que le Commandant Cousteau était sacrément en avance sur son temps ->

(crédit: un mec sur le forum SuperFuture tellement connu que j'ai oublié son nom)

Grosse maille, gros jean, gros ourlet, gros bonnet: tout y est ->

Tenues très Into the Wild, un peu douteuse sur les proportions mais irréprochables dans l'esprit ->

(crédits: encore des mecs de SuperFuture)

Un style assez en vogue aux US (comme en témoigne le nombre de photos trouvées sur superfuture) à l'esprit au final assez ironique: on essaie de ressembler à un ouvrier/bûcheron parfois à grand coups de Red Wing à 200€ et de jeans cottes de maille à 300€ et du bon vieux Woolrich Woolen Mill pour le haut. Bref, des tenues à 800€ mûrement réfléchies pour célébrer le retour aux sources mais avec lesquelles peu se risqueront à faire leur épisode perso de Man vs Wild.

Ceux qui auront suivi constateront cependant que tout ça ne nous rapproche pas de mes Opening Ceremony mauves, et ça tombe bien car on évoquera justement comment porter des desert boots dans la deuxième partie de cet article les desert boots plus urbaines, smooth.

Valéry

Vous aimez bien les desert boots, le paté et les balades en forêt ?

Eh bien  sachez que Benoît et Geoffrey viennent de sortir leur propre guide des meilleurs coins à champignons du style masculin. Et ça se passe ici... Guide de l'Homme Stylé Même Mal Rasé

 

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.