Conseils : Comment porter un sweatshirt ?

BGBJ gris
/

"Trop jeune", "trop street", "trop large", "trop coloré" : il est intéressant de voir que le sweat n'est pas encore dans tous les vestiaires masculins. En effet, c'est une pièce qui traîne nombre de préjugés et qui, pour certains, symbolise leur vie vestimentaire d'avant : celle où ils s'habillaient trop large et trop simplement. Pourtant, il y a des choses à faire avec un sweat. Et surtout, quel confort... Ce qu'il faut éviter, c'est accentuer le côté ado d'un sweat. Pour cela, il y a deux choses à éviter :

  • le sweat concept : la valeur du produit tient plus à l'imprimé sur le sweat plutôt qu'au sweat lui-même. Les finitions, la matière, et la coupe ne sont pas vraiment la priorité du designer pour ce genre de pièces... Les grandes maisons de couture en font d'ailleurs souvent une pièce à forte marge (qui a dit Givenchy, Kenzo et Carven ?),
  • le sweat coupé large, qui noie la silhouette, trop connoté adolescent et pénible à intégrer.

Mais alors, quel intérêt de porter un sweat dans une tenue ?

Avant tout, le sweat apporte une vraie décontraction ! C'est une pièce spontanée. C'est très rare de voir un look avec un sweat où l'on se dit "tiens, il a dû passer du temps devant son miroir".

Finalement, c'est une pièce qui ne fait jamais trop habillé, ou trop précieux. C'est cette caractéristique que vous devez exploiter dans vos looks. En plus de cela, c'est évidemment une pièce d'un grand confort, puisque le jersey ou le molleton sont deux matières souples, douces et élastiques.

Avec une matière judicieusement choisie, c'est la pièce ni trop chaude, ni trop légère, parfaite pour les soirées un peu fraîches en été ou la demi-saison. Si vous avez un doute sur le fait d'intégrer un sweat passé un certain âge, je vous invite à revoir cette photo : Alessandro Squarzi Tenue

"Je porte un sweat et ma vie sentimentale s'en porte très bien."

Il s'agit d'Alessandro Squarzi, style icon bien connue du Pitti Uomo, qu'on voit souvent sur le Sartorialist. Luca en avait parlé dans le cadre de son test du pantalon blanc De Fursac.

La tenue est décontractée, mais il ne fait jamais ado, grâce aux sneakers épurées et à tout un tas de petits détails : il porte son sweat avec une chemise, il a une belle montre, et il aime les bracelets (toute la panoplie de la flamboyance italienne). Je ne peux que vous conseiller de suivre son exemple si vous n'êtes pas encore très rassurés, car cela serait quand même bien dommage de passer à côté de ce type de pièces pratiques et confortables.

Poussons la réflexion plus loin : on vous a toujours appris qu'il y a un moment dans votre progression, où il faut choisir des matières plus travaillées.

C'est pareil pour un sweat, vous devez essayer de trouver des matières plus haut de gamme, plus authentiques, qui orienteront un sweat vers un style plus workwear ou plus créateur.

Porter un sweat avec une chemise

Eh oui, même si l'on pourrait penser que le col d'un sweat n'est pas adapté pour celui d'une chemise, c'est un assemblage qui est facile et qui apporte une touche habillée à votre look :

Tom BGBJ

Tom BG-BJ

Notez comment le col de la chemise influe sur la perception qu'on peut se faire de la tenue. Tom, nouveau membre de l'équipe à la photogénie implacable, porte le sweat BGBJ-02 en XS, et un très beau jean Big John. Avec une chemise plus décontractée, ça passe très bien aussi, comme le montre Jonathan : même sweat avec une chemise en oxford Maison Standards :

Jonathan BGBJ

Une partie du col de chemise qui plonge dans celui du sweat : les Italiens auraient adoré ce genre de détail négligé.

Plus pointu maintenant : Kévin (nouveau membre de l'équipe également) porte son sweat avec une chemise boutonnée jusqu'en haut, qui dépasse largement du sweat, un chapeau et un manteau surépaulé. Bref, plein de choses que je ne ferai pas spontanément moi-même, mais qui donnent une signature à des looks pointus comme ceux de Kévin. Kevin BGBJ

Et il sait aussi faire des choses plus simples (quoiqu'il joue sur l'effet un peu large du pantalon), mais il ne veut pas quitter son chapeau :

Tenue BGBJ bordeaux

Evidemment, une jolie chemise en chambray est parfaitement adaptée avec un sweat, regardez ce que fait Florian :

BGBJ_4788

BGBJ_4772

Je ne me lasse pas de cette coupe de sweat ajustée, la silhouette en est vraiment valorisée !

Si on peut porter un sweat coloré avec une chemise sobre, l'inverse est également possible et tout aussi intéressant. Geoffrey a ainsi choisi une chemise à motifs colorés qu'on aperçoit ici et là :

Sweat BGBJ

Sweat BGBJ

Geoffrey porte le sweat BGBJ-01, une chemise La Comédie Humaine, et des bracelets Catherine Michiels (oui, il s'y est mis aussi).

C'est tout l'intérêt d'un sweat gris bien choisi : il équilibre une tenue avec des touches plus colorées.

Porter un sweat avec un  blazer : il suffit d'essayer

Porter un sweat avec un blazer, une hérésie ? Pas tant que ça (à part si vous êtes un ayatollah de l'art sartorial). Il suffit simplement de mettre un blazer légèrement casual, avec des épaules assez souples pour accompagner la décontraction de la matière :Tenue blazer et sweat BGBJ

Chemise et BGBJ

Geoffrey a ajouté une veste éclectic à sa tenue. Les épaules souples de la veste rendent plus confortable le port d'un sweat et d'une chemise en dessous.

Autre point auquel on ne pense pas forcément : sweat, costume casual, et sneakers (ça fait beaucoup de mots anglais) se marient très bien, pour un résultat unique, à la frontière d'une tenue habillée et décontractée. C'est un équilibre que j'aime beaucoup. Prenez exemple sur Florian :

BGBJ_4827

Matières décontractées, veste avec peu de padding aux épaules, swag capillaire, tout y est. Même la petite pochette pour la touche habillée (costume et sneakers Gant Rugger).

Sweat et sneakers : la sécurité

Evidemment, il n'est pas très compliqué de porter un sweat avec des sneakers ou des runnings, vous avez peu de chances de faire un faux pas (à moins de partir dans des fits beaucoup trop larges, au pantalon notamment).

Tenue BGBJ

Parfait pour voir les matchs avec les bons copains ! Sweat BGBJ-01, ceinture When I was 17, bracelets Atamé et Catherine Michiels, running Nike Lunar Flyknit.

C'est aussi possible avec un jean délavé et les sneakers BGNS-01 increvables :

Tenue BGBJ

Voilà donc toutes les possibilités qui s'offrent à vous avec un sweat. Vous voyez que dès que c'est bien coupé dans une matière sympathique, tout est beaucoup plus simple. Enfin, n'ayez pas peur d'assortir un sweatshirt avec une ou plusieurs pièces élégantes : vous avez pu voir qu'avec un blazer, on obtient des tenues très équilibrées. Vous pouvez même avoir un ami avec un sweat, ça marche aussi :

Tenue sweats BGBJ

Jonathan et Kévin qui ont repéré quelque chose ou quelqu'un.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Brice !

    Hmm, il y a peut-être des exceptions mais je n’en ai toujours pas vu.

    Quand tu vas chez un créateur qui propose une matière de folie, une super coupe et des idées de design originales, en vrai, tout peut devenir une réinterprétation pertinente…. Mais la pièce de base, en elle-même, ne l’est pas.

  • Nicolò – BonneGueule

    Pas forcément, parce que le pull est une pièce d’hiver, d’une part, et que tu auras trop chaud avec dans une grande partie de l’année, tandis que le sweat peut te servir pendant les soirées d’été, le printemps, l’automne…

    Et d’une autre, tu ne peux pas toujours avoir les mêmes rendus de matières et tissages sur du coton que sur de la laine, en tout cas, pas pour le même prix ! Des laines de qualité avec autant de texture ou des tissages comme ceux-ci, ça dépassera souvent largement les 100 euros 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello NightWatch.

    Le truc c’est qu’il y a cette idée comme quoi un vêtement au style décontracté doit coûter moins cher qu’un vêtement au style formel…

    Mais au fond il n’y a pas de réelle raison à ça, autre qu’une question de prix psychologique.

    Un tee c’est effectivement moins cher qu’une chemise dans l’absolu, mais pas autant que tu le penses. Un très bon tee, sans travail de création, juste avec une matière au top du top et une confection irréprochable peut tout à fait valoir 80-90 euros, avec des marges honnêtes.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Bilmow.

    Hmm c’est compliqué en terme de budget, là tu seras obligé de te tourner vers Monoprix, Uniqlo… Peut-être Maison Standards si tu pousses un poil plus haut.

  • Benoit – BonneGueule

    Regarde les matières, elles sont différentes. Le notre est en 100% laine donc plus chaud, le Drapeau Noir est en coton, et le Benjamin Jezequel en plusieurs matières, avec un motif plus fin. Je pense que les trois sont de bonnes pièces, mais tout dépend de ce que tu veux : de la chaleur, de la couleur, de légèreté, etc.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Quentin !

    Velva Sheen, Merz B Schwanen, Coltesse, Benjamin Jezequel 😉

  • ce sont des Nike Flyknit Lunar 3

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Julien !

    Ami c’est bien mais c’est assez cher tout de même. C’est plutôt une marque que je te recommanderais d’acheter à partir des premières démarques des soldes. (à -30% le prix devient un peu plus juste déjà.)

    Pour Acne c’est un peu pareil pour le coup, mais je te le dis de façon globale (je ne sais pas pour les sweats en particulier, mais la plupart de leurs produits sont bons et un peu chers)

    Niveau design moi je trouve vraiment dommage qu’il y ait le nom de la marque en gros, et je n’adhère pas trop à l’idée « bleu blanc rouge) non plus. Mais c’est personnel, et la matière et le fit sont bien.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Littman !

    Oui, un peu 🙂
    Si ça te dérange vraiment, mets un col plus échancré ou un tee d’une couleur moins contrastante.

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour Max !

  • Benoit – BonneGueule

    Regarde chez Drapeau Noir ou Naked & Famous !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Thomas !

    A part chez Jezequel, tu ne trouveras pas vraiment d’équivalent.

    A notre connaissance, il n’y a pas vraiment d’autres marques qui proposent des sweatshirts intéressants à des prix accessibles, et c’est aussi pour ça qu’on a fait cette collab’ 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Oui c’est très bien pour le prix.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Cyril !

    Ce n’est pas si compliqué !
    L’important c’est de faire un joli contraste.
    Les couleurs qui contrastent le mieux avec l’olive ou le kahki sont tous les tons beige / crème / sable / camel etc.

    Un bleu clair ou moyen peut aussi être du plus bel effet (le bleu marine un peu moins étant donné que l’olive est déjà bien foncé).

    Le gris peut fonctionner aussi. Bref, plein de possibilités, à toi de voir ce que tu choisiras de prendre comme chemise ou chino à partir de là 😉

    Et pour en savoir un peu plus sur les couleurs dans une tenue… Lis cet article en deux parties 😉

    https://www.bonnegueule.fr/limportance-des-couleurs-surestimee/
    https://www.bonnegueule.fr/assortir-les-couleurs-arretez-de-vous-prendre-la-tete-part-ii/

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, Benjamin Jezequel 😉 Blague à part, y en a un peu partout. Naked and famous en fait des pas mal du tout ! Drapeau Noir aussi.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Romain !

    Il faut éviter la maille chez COS, la qualité n’y est souvent pas !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Arma !

    Hé bien, si tu regardes très très attentivement, tu remarqueras peut-être que le pull est en mérinos (une laine, donc) et le sweatshirt en coton… 😉

  • Arma Fantasy

    merci Nicolo, je vais regarder ça !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Arma !

    Maison Standards, et pour du plus poussé, Benjamin Jezequel, sans hésiter 😉

  • ConstanceBG

    Tu peux porter tout ce que tu viens de citer sous un pull ! Rien n’est à éviter, c’est juste en fonction de la température 😉

  • RafikBG

    Hello Lionne,

    Il n’y a pas de règle particulière quant à la matière, ne te prends pas trop la tête ! On peut tout à fait imaginer une chemise en lin passée sous un pull, pas de souci 🙂

  • ConstanceBG

    Cher lecteur,
    Les deux conviennent très bien en réalité, tu peux porter l’un ou l’autre sous un sweatshirt sans souci 🙂

  • RemiBG

    Bien sûr 🙂 On fait ça souvent au bureau 😛 (Et Flo ajoute sa traditionnelle cravate)

  • Thien

    Bonjour !
    Est-ce qu’une chemise en jean peut passer sous un sweat ? Je pensais à une superposition chemise en jean, sweat rouge et cardigan oversize gris.

    Merci d’avance

  • RemiBG

    Le col rond, si il est trop près du cou va donner l’impression d’étouffement si en plus on voit le col de la chemise qui dépasse. Il vaut mieux réserver la chemise ou le polo sous un pull col V ou un col rond plus échancré.

  • RemiBG

    Le col rond, si il est trop près du cou va donner l’impression d’étouffement si en plus on voit le col de la chemise qui dépasse. Il vaut mieux réserver la chemise ou le polo sous un pull col V ou un col rond plus échancré.

  • TomBG

    Hello !

    Si tu as un proche en France, tu peux indiquer son adresse et il pourrait te renvoyer le colis à réception 🙂

    La chemise est une BonneGueule :
    https://shop.bonnegueule.fr/ligne-bonne-gueule/9-chemise-en-chambray-bg-12.html

    Pour les tee-shirts, nous recommandons plutôt les cols ronds en effet, les cols V ne sont plus très actuels.

    N’hésites pas à revenir vers nous si tu as ‘autres questions.

    À très vite,
    Tom

  • BenoitBG

    Non, c’est un ourlet tout simple 😉

  • antoine75014

    Les pièces qu’il porte sont belles, certes, mais justement je trouve que sur lui ça ne va pas, car la seule chose qui frappe, c’est sa petite taille. Et un net surpoids, aussi, me semble-t-il.
    Dans le genre petit-moyen mais habillé rock et classe, je citerai plutôt un Jared Leto. Bien bâti et bien proportionné, de surcroît

  • KévinBG

    Ca n’empêche pas que les petits peuvent très bien faire 2 ou 3 ourlets :).

    Regarde par exemple Sam Lambert. Tu peux très bien voir sur certains de ces looks qu’il fait des ourlets et le mec a un niveau de style extra (tout en étant de petite taille).

  • KévinBG

    Hello Pierre,

    Je suis d’accord avec toi ! Mais entre les sweats Obey ou Pigalle par exemple, tu as cette coupe plutôt tombante. Mais même chez BWGH, tu as sur certain de leurs produits avec cette coupe très décontractée.

    Tout dépend de comment tu le portes au final. Mais notre sweat est fait pour être porté près du corps et ne pas laisser supposer l’idée du sweat « pour ado ».

  • KévinBG

    Franchement, je vois de quoi tu parles, mais je ne suis pas d’accord.

    Et pour l’ourlet, tu peux être petit et faire 3 ourlets, c’est une question de proportion et d’harmonie, pas de taille.

  • pierre

    Hello la team BG, très très beaux sweats, notamment le bordeaux. Par contre, je ne suis pas d’accord avec le coté ado du sweat concept car certains sweats avec un visuel discret et une très belle coupe sont aussi sympa que s’ils étaient unis. Prenez par exemple les sweats de la marque Vapla où le tombé du produit a été travaillé dans le même esprit que les votres et couplés avec un visuel assez discret. Idem pour BWGH …

  • antoine75014

    En outre, mais là c’est une considération esthétique: ça tue complètement la silhouette si l’homme est de petite taille (1m75 ou même moins). Les jambes, déjà courtes, sont encore raccourcies par l’ourlet, ce qui fait paraître la personne minuscule, avec des jambes d’enfant. Un ou plusieurs ourlets sur des hommes d’1m85/90, d’accord, mais quand on est petit, mieux vaut éviter. Non?

  • antoine75014

    Merci de ta réponse et de ta disponibilité, Kévin. Je serais d’accord avec toi, si les motivations des gens étaient purement esthétiques. Mais soyons franc: ce n’est pas le cas, la plupart du temps. Le selvedge est naïvement perçu comme un symbole. Il y a là un côté « m’as-tu vu » que je trouve déplaisant et surtout terriblement beauf.

  • KévinBG

    Je pense que tu vas un peu trop loin ! Le point de chaînette c’est juste joli.

    L’ourlet permet parfois d’harmoniser la tenue sans forcément avoir l’intention de montrer ses points de chaînette.

    Et au final, dans la majorité des selvedges, le point de chaînette ne se voit pas avec l’ourlet puisque rarement tu ne feras qu’un ourlet, mais plutôt 2 ou 3.

  • antoine75014

    Bien sûr, Kévin, que c’est un gage de qualité. Le problème n’est pas là. C’est l’exhibition du point de chaînette qui, je maintiens, fait terriblement plouc et devient une sorte de marqueur social inversé. Je m’explique: le but du jeu est de montrer à tout le monde, croit-on, qu’on a les moyens de se payer un selvedge, alors que 1) c’est quand même très abordable 2) les gens qui ont réellement les moyens peuvent s’en payer par dizaines, ce genre de jeans, et n’auront jamais l’idée d’exhiber vulgairement l’ourlet. résultat: rien ne trahit davantage l’appartenance sociale, finalement, que cette exhibition bien lourdingue. Pardon d’être un peu méchant.
    Sur la qualité des selvedge, en revanche, je crois que tout le monde est d’accord.

  • KévinBG

    Hello Antoine !

    Je ne suis pas du tout d’accord avec toi ! Le point de chaînette est un gage de qualité. Et si on en fait chez BonneGueule, c’est qu’il y a un but derrière autre que paraître pour un plouc, vulgaire et provincial :).

  • BenoitBG

    J’ai pas l’info, mais ça serait 9-10 oz a priori…

  • BenoitBG

    Bien vu, on va le rajouter ! J’en avais aussi parlé sur le forum. En tout cas, c’est ce qui nous permet d’avoir un prix aussi compétitif, avec des finitions au top, comme le montre les premiers témoignages 😉

  • alfred

    Je trouve peu honnète que ce détail ne soit pas précisé en page produit.

  • BenoitBG

    Hello,

    Comme pour chaque collaboration, nous passons par les ateliers du créateur en question, ils sont donc fabriqués en Bulgarie, dans les ateliers haut de gamme avec lesquels Benjamin travaille depuis longtemps.
    S’ils avaient été fabriqués en France, au Portugal ou en Italie, on aurait dû sortir le sweat à plus de 150 €, voir plus car une matière japonaise haut de gamme coûte très cher.

    N’hésite pas si tu as d’autres questions, c’est toujours un plaisir !

  • KévinBG

    Hello Seb,

    Tu prends quelle taille d’habitude ? Parce que c’est la taille que tu dois prendre :).

  • Seb

    Salut la team BG !

    Petite question, je souhaite m’acheter vos 2 pulls, par contre question taille..
    Je mesure 1m96 pour 85 kgs…M ou S ?
    Merci d’avance pour tout!

  • Martin

    Merci beaucoup !

  • KévinBG

    Hello Jean,

    Pas forcément, les bordures élastiques sont là pour ça :).

  • jean

    Hello,
    Les manches du sweat ne se détendent pas à force de retrousser les manches ?

  • KévinBG

    Hello !

    Merci beaucoup :). Effectivement le sweat se fond parfaitement dans la tenue !

  • Rhodh

    Très beau produit, la matière fait rêver en effet!
    Pour ma part, j’avais mis la main sur le sweat en nid d’abeille benjamin jezequel il y a 6 mois. La coupe est vraiment niquel, c’est une pièce vraiment simple à porter et je me surprends à la mettre de plus en plus.
    Sinon, le look de Florian est top, chambray + sweat, ça fait un petit combo workwear/streewear bien sympa 😉

  • KévinBG

    Salut Raph,

    A l’origine, le pull est une maille épaisse ( pour tenir chaud ) et le sweat en maille molletonnée ( pour transpirer ).
    Aujourd’hui, tout se mélange un peu je t’avoue. On peut très bien avoir un sweat en maille épaisse reconnu à cause de la coupe ou des manches raglans, et le dorito sur le col. Ou un pull avec ces mêmes caractéristiques du sweat.

  • KévinBG

    Hello !

    Merci beaucoup pour ton soutien :).

  • KévinBG

    Hello Jonathan,

    Effectivement ce sont des très beaux sweat mais très encrés dans le style « Streetwear ». Avec le sweat Benjamin Jezequel, on se retrouve pratiquement sur du casualwear :).

  • Kaidjin

    Sunspel en fait de très bien (en solde par contre sinon ils seront un peu au dessus de ton budget)

    Le vert en particulier est magnifique au niveau de sa texture/couleur.

  • Raph

    Toujours aussi bon, avec une préférence pour le look de Florian. :)Sinon, je me demandais un peu bêtement : quelle est la différence entre un pull et un sweat ?

  • J’aime bien  » éviter d’accentuer le côté ado d’un sweat ».C’est exactement l’image que j’en avais. Mais après avoir lu votre article , Je n’aurai plus le même regard sur le sweat Le respect de l’harmonie des couleurs est tout simplement magnifique sur Geoffrey; « Décontraction et élégance ».

  • Jonathan

    Salut,

    J’ai un sweat BWGH 100% coton et j’en suis très satisfait. Le molleton est de qualité et il est surtout hyper bien fitté au niveau du buste et des manches. En soldes, tu peux les trouver à partir de 46 euros ( cadeau ) sur leur e-shop ou un peu plus cher sur d’autres eshop francais.

    Sinon j’ai pas essayé mais visuellement ces sweats me plaisent beaucoup :

    http://www.balibaris.com/sweatshirts/1006-sweat-le-laureat-gris.html

    http://berangereclaire.com/collection-homme/t-shirts

  • KévinBG

    Hello !

    Tu cites déjà Maison Standards qui font de très beaux sweats ! Sinon j’ai peu d’idée sur la question mise à part MS…

  • Pamdo

    Super article comme d’habitude.
    Pour un budget étudiant (moins de 80€) quelles autres marques/boutiques de pap de sweatshirt répondant à vos critères (pas trop larges etc) conviendraient ?
    J’ai déjà remarqué Maison Standard, BJ donc, et éventuellement Naked and Famous un peu difficile à trouver en France. D’autres à proposer ?

    Merci

  • BenoitBG
  • BenoitBG

    Je comprends tout à fait, avant j’avais une politique « accessoire le moins cher possible », et petit à petit, j’ai pris goût à des beaux matériaux. C’est vraiment en fonction de ton amour des belles choses que tu dois mettre ton propre curseur sur ce que tu es prêt à dépenser ou pas pour les accessoires.

  • BenoitBG

    Les runnings de chez Nike sont un cas à part par rapport à des New Balance. Nike a enchainé les collaborations haut de gamme pour arriver à sortir de ce côté TN air max. Pour ma part, je les trouve d’un très grand confort, j’aurai bien du mal à m’en passer aujourd’hui !

    Je n’étais pas fan du tout comme toi au début, et puis finalement, on apprend à les apprécier. Mais c’est clairement cher pour ce que c’est ! Il faut les avoir en soldes ou à l’étranger.

  • Raph

    Article au top, qui présente bien vos produits 🙂 !
    Par contre (et je sais que c’est totalement subjectif mais là) je trouve les looks avec les nike flyknit (air max ou autre) je n’adhère pas du tout. Sur la photo avec Benoit, je me retrouve au collège quand certains cherchaient les fameuses  » air max requin » avec des couleurs pas possibles.., je vois actuellement que ce même style de chaussures, avec un design plus évolué j’en conviens, marche bcp. Sur ce look, le concept running au pied est un peu trop pousser là. Et d’un point de vu qualité/prix est-ce que ce genre de chaussure valent le coup ? en fait j’ai l’habitude avec vos articles, que vous regarder un peu l’histoire des marques, comment ils fabriquent, produisent, évoluent. Et là je dois avouer qu’avec cette mode des runnings, quand je vois Nike, j’ai un peu du mal avec l’étique de ce genre de grande marque et suis un peu perdu^^ (je ne cherche pas le grand débat ) mais apparemment ça fait un tabac. Le style des new balance passent un peu, mais j’ai du mal quand même. J’en conviens que c’est un style vers lequel je n’irais, mais je serai curieux d’avoir un retour de ceux qui aiment 🙂

  • Martin

    Salut Benoit !
    Une idée d’où on pourrait s’en procurer ? 🙂

  • Adrien

    Ce sont de très beaux bracelets c’est vrai, mais tout de même, plus de 150 euros dans un bracelet, il faut pouvoir les placer pour un simple accessoire (D’ailleurs un article sur des accessoires de ce type pourrait être bien sympathique^^). Sinon, vos sweats sont superbes, que ce soit le gris ou le bordeaux, et j’espère que Benjamin Jezequel pourra développer sa marque sur une gamme plus large de produits car son travail est très intéressant.

  • TomBG

    Hello Phil,

    Un grand merci pour ton retour 🙂

    En effet, les motifs de la chemise de Geoffrey se marient parfaitement au BGBJ-01 !

  • Phil

    Très bon article, illustré de main de maître comme d’hab!
    C’est plutôt rare de mettre le sweat en lumière de cette façon alors bravo à toute l’équipe !
    J’aime beaucoup la façon dont Geoffrey porte le BGBJ01 et l’idée d’associer le sweat avec une belle chemise à motifs.
    D’un autre côté la couleur du BGBJ02 a l’air vraiment top et sort un peu des sentiers battus…
    Bref encore merci pour le casse tête de mercredi ! 😉

  • BenoitBG

    C’est une marque de bracelets que Benoit Carpentier de Marchand Drapier nous a fait découvrir.
    Quand tu parles « d’adaptabilité aux tenues », attention, tu te prends la tête, ça reste des accessoires. D’autant plus qu’ils sont faits pour t’accompagner partout et ne jamais être enlevé, je prends ma douche avec sans aucun problèmes depuis deux mois. Que ça soit avec un costume ou des sneakers, ils ne me quittent pas.

    Niveau rapport qualité/prix, il y a parfois des pierres semi-précieuses, voire même quelques diamants, ce qui explique le prix. Pour ma part, j’en suis très content, j’adore le système de fermeture.

  • Jérémie

    Magnifique sweat, hâte de voir le prix 🙂

    Par ailleurs, vous parlez de plus en plus des bracelets Catherine Michiels, pouvez-vous donner un court review à leurs sujet? (rapport qualité/prix, adaptabilité aux tenues)

    1000 merci!

    Amicalement

    Jérémie

  • KévinBG

    On est là pour vous :).

  • Dodo69003

    Effectivement je n’avais pas pensé au port du t-shirt en-dessous ! Ce qui reste l usage très courant d’un sweat-shirt. Heureusement que BonneGueulle pense à nous 😉

  • KévinBG

    Hello Dodo !

    Merci pour ton soutien et tes compliments 🙂 !

    Effectivement le col est assez serré, mais l’ouvrir davantage aurait rendu difficile le port de t-shirt à col près du cou sous le sweat ( qui pourrait entre autre dépasser ).

  • Dodo69003

    Sympa l’article et toutes les possibilités évoquées ( euh démontrées !). Le coloris Bordeaux/ prune est magnifique.
    Je me demande par contre s’il n’aurait pas fallu « ouvrir » un peu plus le col du sweat afin notamment de faciliter le port d’une chemise, peut être serrer un peu moins le cou. Qu’en pensez-vous?
    Et bien venu aux 2 « petits » nouveaux. Et effectivement Kevin est très photogénique. Vous avez recruté un mannequin ? 😉

  • BenoitBG

    Blog très intéressant, merci beaucoup !

  • Brat Vincent-Pierre

    J’adore les sweat shirts!! J’en fait une bonne collection, et effectivement il faut jouer sur les chemises, les accessoires comme les chapeaux ou une belle montre pour un look plus travaillé!!! J’aime tellement cette pièce que j’en ai fait mon titre de blog : http://switchshirttheory.blogspot.fr