Toutes mes ambitions pour 2023 - bilan 2022 (partie 4)

9 min

Toutes mes ambitions pour 2023 - bilan 2022 (partie 4)

9 min
Publié le : 3 février 2023Mis à jour le : 3 février 2023
vignette article bilan partie 4

Voici la quatrième et dernière partie de l'article bilan annuel de Benoît, le cofondateur de BonneGueule. Au programme ? Les projets de BonneGueule pour le futur, l'avenir des vêtements, de la ligne éditoriale, en toute transparence.

Voici la quatrième et dernière partie du bilan de 2022. Retrouvez la première partie ici, la deuxième ici et la troisième là.

Nos contenus en 2023

Et voilà le dernier éléphant dans la pièce : nos contenus en 2023. Lors de la première partie de ce bilan, j’avais esquissé mon envie d’avoir des contenus plus cohérents avec notre marque, ce qui a suscité bon nombre de commentaires.

Tout est parti d’un sondage…

Là aussi, les choses ont pas mal changé ces deux derniers mois ! Et… c’est à cause de vous ! En effet, fin décembre, on lance un gros sondage, avec une question simple : vous voulez voir quoi comme contenus chez nous ? Vous avez été plus d’un millier à répondre et Jérôme a lu chacun de vos réponses, en intégralité (moi j’en ai lu une bonne partie également). Il a ensuite fait un énorme travail de dépouillement, de classification, et de synthèse, dont vous avez un petit aperçu ici.

En gros, vous souhaitez des contenus BonneGueule recentrés sur :

  • du conseil
  • de l’inspiration
  • de la découverte

Cela donne une direction extrêmement claire pour nos contenus en 2023, où nos prochains contenus doivent cocher ces trois cases.

Mais cela demandait de revoir l'organisation de notre équipe éditoriale.

nawal manarola studio
jordan manarola studio

Des rôles qui évoluent

A la base, Jordan devait piloter toute la partie éditoriale, mais la création de contenus lui manquait.

Et dans le sondage, vous avez été extrêmement nombreux à réclamer son retour.

Ca tombe bien, car il a envie de repasser devant la caméra. C’est donc Nawal qui va piloter l’éditorial chez nous pour que Jordan puisse avoir le temps de refaire de la vidéo pour vous. Donc oui, je peux l’officialiser : attendez-vous à revoir Jordan sur YouTube.

Cela dit, Jordan et Nawal travaille en ce moment main dans la main pour la finalisation de nouveaux formats en ce sens, mais c’est un sujet tellement clé que je pense en faire un article à part, et cet article est déjà très long !

Mon goût du Build in Public

Pendant mon été, je suis beaucoup intéressé au Build in Public, ce mouvement qui consiste à raconter en détails les coulisses de son entreprise. J’aime les conversations dans les commentaires qui en découlent, j’aime échanger avec vous et j’aime avoir vos avis.

Mais j’espère que ces contenus peuvent aider d’autres entrepreneurs à traverser des épreuves similaires. Leur montrer qu’ils ne sont pas seuls, notamment face aux Angoisses du Soir. Leur montrer qu’il y a de l’espoir, toujours de l’espoir ! Leur provoquer des réflexions du type “si BonneGueule l’a traversé, on peut y arriver nous aussi”.

Ces derniers mois, j’ai rencontré des créateurs et des entrepreneurs qui vivaient des moments rudes, dans leur coin, avec ce sentiment de solitude si caractéristique face à l’adversité. Et à chaque fois j’avais envie de leur dire “mais vous n’êtes pas seuls ! Et vous ne devez pas culpabiliser à ressentir de la difficulté !”. J’espère de tout cœur que ce type de contenus pourra les aider.

ben au bureau

En pleine rédaction !

De mon côté, créer des contenus “coulisses” m’est bénéfique sur deux points :

  • ils m’aident à clarifier mes pensées, exactement ce qui se passe pendant que j’écris cet article
  • ils me permettent de m’améliorer dans la clarté et la manière de raconter nos aventures (et je l’espère, de manière agréable !)

Et finalement, raconter les coulisses de son entreprise, ça nourrit mes valeurs de transparence, d’honnêteté et d’entraide, tout simplement !

Mais avant de clôturer cette partie sur nos contenus, il reste un dernier “sujet chaud” : les autres marques dans nos colonnes.

Et les autres marques ?

Je suis face à un dilemme où je serais très intéressé d’avoir votre avis en commentaire : le traitement des autres marques, à savoir les recommandations d’autres marques de vêtements.

BonneGueule s’est aussi construit là-dessus, c’est un sujet qui cristallise bon nombre de frustrations. On a reçu pas mal de commentaires se plaignant qu’on parlait moins d’autres marques et c’est totalement vrai. Mais je pense que parler d’autres marques contribue à maintenir une certaine confusion pour les lecteurs qui nous découvrent, avec des questions du type :

  • Mais c’est quoi BonneGueule ? C’est un média ou une marque de vêtement ?
  • D’ailleurs, comment ça se fait qu’une marque de vêtements parle d’autres marques ?
  • Pourquoi ils font des sélections de produits et n’incluent pas leurs vêtements dedans ?
  • D’ailleurs, s’ils incluent leurs vêtements dans leurs sélections, c’est un conflit d’intérêt non ?
  • Mais pourquoi ils ne vendent pas les vêtements d’autres marques qu’ils recommandent ?

Donc, pour le moment, nous avons fait le choix d’en reparler un peu, mais de se concentrer sur des marques plus niches, avec encore plus de passion, peu distribuées, comme du Kardo, du Bode, ou du 18 East, pour ne citer que les premières qui me viennent en tête.

L’équipe éditoriale n’est plus forcément excitée par l’idée de reparler d’une énième marque française avec un rapport qualité/prix en argument principal (on l’a déjà fait… pendant 15 ans). Bien sûr, ce genre de marque reste un passage incontournable quand on commence sa garde-robe, mais elles sont déjà très présentes dans tous nos contenus précédents.

En somme, après avoir défriché moult marques très axées sur le rapport qualité/prix, on a envie de vous faire découvrir des marques plus fortes, plus confidentielles, plus inspirantes, plus haut de gamme et plus créatives, ça correspond bien à nos envies personnelles et on estime que c’est très complèmentaire avec le BonneGueule que l’on veut construire.

Encore une fois, je veux vraiment votre avis dans les commentaires, s’il y a bien un moment où j’ai besoin de vous entendre sur ces 4 articles bilan, c’est maintenant !

Devenir un vrai finisher

Je suis le spécialiste pour écrire des articles à 80-90% et ne pas les publier, car je repousse indéfiniment les derniers 10%. Souvent parce que je suis très pris avec les articles de lancement ou de présentation.

(Une piste évoquée est de les remplacer par une vidéo de présentation).

Cette année, j’ai envie que ça change, j’ai envie de me prendre une semaine s’il le faut tous les trois mois où je ne fais que finir ce que j’ai écrit au cours des derniers mois. Et c’est même quelque chose que j’aimerais faire avec d’autres entrepreneurs, car écrire des contenus me fait du bien, tout simplement. J’en ai besoin.

Donc mon challenge va être de finir tout ce que je commence, à commencer par un article un peu insolite fini à 80% depuis 3 ans : ma gear list pour aller au Boom Festival (oui, c’est le genre de contenus un peu plus barré que j’ai envie de m’autoriser).

Après les contenus en 2023, passons à nos vêtements prévus pour 2023 !

Nos vêtements en 2023

Par où commencer sur ce vaste sujet ? J’écris cette phrase avec le plan de collection sous les yeux, c’est le document qui regroupe toutes les sorties prévues cette année. Et j’espère que ce que je vais dévoiler ne va pas trop subir les affres de la production…

Je voudrais une collection plus mature et à la fois plus affirmée, tout en gardant un cœur de collection qu’on peut porter au quotidien, avec toujours de très belles matières.

zoom matière skye gris
zoom matière tosi

La première chose qui me vient en tête, c’est l’outerwear 2023. Vous verrez qu’on affine un peu plus notre offre, avec des pièces plus longues, dont certaines un peu plus fortes, bien aidés par Arthur, un styliste qui a déjà monté sa propre marque.

détail col raini verte
zoom déperlance raini verte

En 2022, notre chemise d’été à motif paisley a cartonné, et j’ai bien compris le message : vous voulez des chemises plus fortes pour l’été. Donc on a de jolies choses qui doivent arriver dans ce sens.

Pour le reste, on va explorer d’autres coupes, d’autres volumes et d’autres coloris. Je n’en dis pas plus, car j’aimerais avoir plus de prototypes avant de m’avancer plus loin…

zoom matière paisley

Et enfin, je veux aller plus loin dans les accessoires, pièces avec lesquelles on peut beaucoup s’amuser. Et à ce titre, j’espère enfin que 2023 sera l’année de la première ceinture Cobra chez BonneGueule (à ceux qui sont allergiques à cette boucle : il y aura des ceintures avec une boucle classique, ne vous inquiétez pas). Je voudrais aussi plus de choix de gants, avec pourquoi des choses plus techniques/inattendues.

boucle cobra

Impossible de ne pas parler de sac à dos en 2023 car mon histoire personnelle m’y pousse (si vous n’avez pas lu la deuxième partie du bilan, vous comprendrez mieux) et aussi le succès incroyable de notre collaboration avec Bleu de Chauffe (sur laquelle j’ai absolument adoré travailler et j’ai trouvé qu’on était d’une belle complémentarité).

J’aimerais donc bien refaire du sac à dos en collaboration, mais avec une tonalité outdoor plus marquée (tout en gardant un pied dans un univers urbain) et explorer des tissus encore plus techniques. La vraie difficulté que j’ai, c’est de trouver des marques avec qui collaborer qui fabriquent en Europe ET avec un savoir-faire qui permet de concrétiser les idées que j’ai en tête.

Le diable se cache dans les détails…

Côté qualité, j’ai pris le taureau par les cornes et j’ai demandé au pôle produit de me communiquer un “budget inspection de production”, car dans notre industrie si incertaine actuellement, il faut remettre du contrôle et la certitude. Pas mal de choses sont en cours à ce sujet, et je rêve de vous faire un article “comment on a amélioré la qualité des vêtements BonneGueule” en cours d’année, quand tout sera calé !

Aussi, tous les fits vont être repris cette année, je veux me poser devant nos coupes et me demander si elles sont toujours actuelles. Je pense à des détails comme :

  • la taille de nos cols,
  • la largeur des jambes de nos pantalons,
  • la hauteur de taille de nos pantalons,
  • la largeur des manches de nos chemises,
  • l’ampleur de notre outerwear,
  • etc,

Enfin, il y a un autre sujet que j’aimerais creuser cette année : notre signature visuelle, ce petit détail propre à BonneGueule qui doit apparaître.

J’ai quelques pistes, et l’une concerne le gros grain, ce type de tissu que l’on retrouve à la fois dans des vêtements de haute couture, élégants et urbains, mais aussi dans des vêtements militaires ou outdoor, ce qui correspond bien à l’ensemble de mes influences, et mon envie de faire des ponts entre tous ces univers.

logo bonnegueule cuir jean

C’est aussi un tissage solide, raffiné suivant le contexte, et tout en texture et en relief, que des choses que l’on aime chez BonneGueule.

Et puis il y a la question de notre nouveau logo BonneGueule, que j’aime beaucoup et que j’aimerais bien faire vivre. Il ne s’agit pas de le mettre en gros sur nos tee-shirts, mais plutôt subtilement : une petite broderie ton sur ton par exemple, des boutons personnalisés, etc.

Le prix de nos vêtements

L’année 2022 a été marquée par de nombreuses augmentations de prix, et toute la chaîne a été touchée : énergie, matières premières, coût du travail, logistique, filature, tissage, etc. En conséquence, nous avons également dû augmenté nos prix.

Je détaille longuement ce point dans cet article, et encore une fois, un immense merci à vous pour vos commentaires de soutien !

Et nos vêtements femme ?

La sortie de nos vêtements femmes fut vraiment compliqué, car les retards n’ont pas épargné notre collection d’été, et certains vêtements sont arrivés trop tard dans la saison.

Cela a mis beaucoup de stress sur toute l’équipe et a, d’une certaine manière, dilué nos efforts.

Ce sont pour ces deux raisons qu’on a réduit nos références pour cette année, en sortant moins de nouveautés mais en se concentrant bien sur chacun d’entre eux. C’est cette même approche — faire moins moins pour faire mieux — qui avait donné naissance au Carpi et au Luciana.

Manteau Carpi marine

Taille

Manteau Carpi marine

Laine et cachemire

420,00 €
Cardigan Luciana beige

Taille

Cardigan Luciana beige

Alpaga, coton et laine mérinos

260,00 €

Comme je l’ai dit, et comme on ne fait pas de soldes, on a encore du stock printemps/été dernier, sur des produits que j’aime beaucoup, et j’aimerai leur donner une vraie seconde chance, sans retard de livraison cette fois-ci, plutôt que de les voir noyés dans un flot de nouveautés.

Il est encore tôt pour déterminer ce que Nawal a prévu, mais maintenant que nos contenus hommes et femmes sont facilement séparables, il va être plus simple pour vous de les retrouver.

Parce que chaque bilan doit se terminer

Et voilà, 15 000 mots plus tard, on arrive au bout de mon bilan 2022 et de mes projets 2023. Vous avez déploré l’absence d’article bilan 2021, j’espère m’être bien rattrapé sur ce coup là !

Avant tout, j’ai reçu une tonne de messages me remerciant pour ces articles bilan, et je vous en remercie tellement. Certains ont traversé des épreuves autrement plus difficiles que celles que je raconte, et m’ont pourtant dit que mon bilan 2023 les avait aidés.

Merci encore de m’avoir rassuré, car comme je l’ai dit plusieurs fois, rarement j’ai été autant nerveux au moment de publier des articles si personnels.

Je me revois sur mon canapé, en écrivant ce volumineux bilan, avec Alexandre Dana en train d’écrire le sien, avec les fameux biscuits en chocolat et à la noisette du Bio C Bon à côté de chez moi qu’il aime tant.

Plusieurs fois, j’ai eu les larmes aux yeux en me disant “c’est pas possible, jamais je ne pourrai publier ça, c’est trop intime, c’est trop difficile”. Mais sous les encouragements d’Alex, puis ensuite ceux de Jordan, de Jérôme et de Nawal, je l’ai fait.

De tout ce que vous avez lu, je n’ai rien supprimé, je n’ai rien adouci et j’espère de tout cœur que mon récit aidera d’autres entrepreneurs ou les poussera à se montrer vulnérables.

Du côté 2023, je sais pas si c’est l’effet “article bilan”, mais on a enregistré notre meilleur mois de Janvier ! Je touche du bois, mais j’accueille ce petit coup de pouce du destin.

Parce que tout n’est que gratitude

Et enfin, je finis cette rédaction par un immense sentiment de gratitude d’avoir été si bien entouré pour traverser tout ce bazar.

Je pense immédiatement à mon équipe — même ceux qui ne liront jamais ces lignes — qui a été d’une très grande résilience dans des moments franchement compliqués, à savoir quand un co-fondateur implose à cause d’un pacemaker qui tombe en panne.

Vous avez continué à faire vivre BonneGueule et ses valeurs (et même sa passion) au-delà de toute l’adversité qu’on a traversée en 2022. Et vous vous montrez enthousiastes pour 2023, prêt à écrire le futur.

Je remercie également tous mes proches, mes amis, ma famille, et même mes rencontres un peu plus éphémères, parce que vous m’avez continuellement montré que malgré les épreuves, la vie continue à être belle et riche.

Mention (encore une fois) à Alexandre Dana, qui a rendu ce bilan 2022 possible.

Et comme dirait mon ami Valentin, grand artisan de mon “hippisation” en août 2022, “les relations sont le tissu de la vie”. Et moi qui aime les belles matières et les belles étoffes, je ne peux pas être plus convaincu ! Donc merci à tous d’avoir très joliment drapé mon année 2022.

Enfin, parce que ça fait longtemps que je ne l’ai pas fait, j’aimerai terminer les paroles de Titanium, je n’avais pas vraiment le choix, tant vous savez pourquoi ce morceaux m’a obsédé et m’a aidé cette année :

Shot me down but I won't fall,

I am titanium.

Très bonne année 2023 à vous !

ben pov plage horizon

C'était la quatrième et dernière partie du bilan de 2022. Retrouvez la première partie ici, la deuxième ici et la troisième là.

Nos dernierslooks

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures