Test : Bexley et les chaussures d’entrée de gamme pour hommes

bexley jodhpur
/

Vous êtes très nombreux à nous avoir demandé de tester la marque Bexley ces derniers temps. Au vu de l'offre, il y a en effet de quoi se poser des questions.

La marque qui propose une paire de souliers à 139 euros, pour une seconde à 99 euros.

Seul un opticien bien connu pour ses publicités et son sens de la formule avait eu la folie de proposer une offre analogue.

Pour les amateurs de beaux souliers, de beaux cuirs et de patines artistiques raffinées, à quoi peut-on honnêtement s'attendre pour 135 euros ? 

Une paire de souliers de cuir à moins de 200 euros est-elle forcément vulgaire, peu durable, ou peut-on s'attendre à une bonne surprise ?

C'est ce qu'on va voir.

Le seuil psychologique des 200 euros

ll ne faut pas oublier qu'une majorité d'hommes trouve étrange, voire inconvenant, de mettre plus de 200 euros dans des «pompes».

Dans le même temps, les connaisseurs affirmeront sans sourciller que c'est le seuil minimum à partir duquel il est permis d'espérer un début de qualité. Et ils estimeront qu'à partir de 300 euros, on est dans une gamme de prix confortable.

Richelieu Berluti Alessandro

RIchelieu one-cut "Alessandro" de chez Berluti : une seule pièce de cuir, à 1.530 euros.

Faisant partie de cette dernière catégorie, je crois qu'il est temps de nous réconcilier avec la première - soit un peu plus de 30 millions d'hommes - .

En y réfléchissant bien, beaucoup de raisons pourraient nous empêcher de mettre plus de 200 euros dans une paire de souliers :

  • Vos chaussures "pour le bureau" sont usées et vous aimeriez éblouir vos collègues autrement qu'avec des John Lobb rutilantes, si possible (essayez l'humour, ça coûte moins cher) ;
  • Vous aimeriez essayer un nouveau type de chaussures - double boucles, bottines... - sans être certains de beaucoup apprécier. Je crois qu'on a tous un jour mis le prix fort dans une pièce qu'on n'aimait déjà plus trois mois plus tard, le genre d'erreur que l'on regrette amèrement ;
Richelieu gris

J'étais jeune, je les trouvais belles... Mais elles sont impossibles à porter car trop pointues.

  • Un intérêt modéré pour les chaussures de ville (votre truc, c'est plutôt les sneakers rouges qui claquent ! ).

Une marque avec un positionnement particulier

BonneGueule s'adressant à tout le monde, ça nous intéressait aussi de parler d'une marque de chaussures d'entrée de gamme, assez incontournable il faut le dire !

Et encore, par entrée de gamme, soyons justes : il ne s'agit pas de souliers "premier prix", loin de là. Disons seulement que c'est la marque la moins chère que nous ayons à tester ici 🙂

Seulement, il n'est pas si facile de donner son avis sur ce type de produit. Quand nous testons une marque, on a l'habitude de la comparer aux autres du même prix. Mais pour le coup, Bexley est la seule grande marque dans la course.

Loding Bullit polido marron box

En effet, la marque concurrente la plus connue est Loding mais à 180 euros la paire, la différence de 60 euros est énorme lorsqu'on parle de chaussures d'entrée / milieu de gamme. Comparer Bexley à ce type de marque ne serait donc pas très pertinent. 

De plus, l'écart entre les deux marques tend à se creuser puisque Loding est passé de 160 à 180 € pour se rapprocher doucement des 200, alors que Bexley a augmenté une seule fois ses prix en 9 ans.

Il y a bien Meermin et Velasca dans cette gamme de prix, mais ils ne sont distribués qu'en ligne, sans points de vente physiques.

Je vais donc essayer de répondre à cette question simple : chez Bexley, qu'est-ce qu'on trouve à ce prix, objectivement ?

Histoire de la marque de chaussures Bexley

Bexley est une marque française comme beaucoup de marques au nom anglophone - Wicket, Howard's, Hartford - inspirées par l'élégance anglaise.

Eric Botton, son fondateur, ne se destinait pas du tout au monde de la chaussure lorsqu'il achète un immeuble à Lyon, où se trouvaient alors trois boutiques.

J'en ai vendu deux et j'ai gardé la troisième, je la trouvais superbe avec ses boiseries en chêne massif. J'ai pris le problème à l'envers : je me suis demandé ce que l'on pourrait bien vendre dans un tel cadre. La réponse m'est rapidement venue : des chaussures de luxe... »

bexley-saint-germain

Ne connaissant pas le secteur, Eric se demande comment proposer des chaussures au meilleur rapport qualité / prix possible.

Il tente alors un pari un peu fou : l'intégration verticale.

Bexley réduira au maximum les intermédiaires afin de baisser les coûts sans rogner sur la qualité du produit fini.

La première boutique ouvre en 1990, la seconde en 1995 et l'e-shop apparaît en... 1996 (peut-être le seul e-shop de chaussures à l'époque).

L'offre Bexley est assez particulière puisqu'elle consiste à proposer la première paire à 139 € puis la seconde à 99 €. On a donc une paire de chaussure revenant à 119 €.

Voyons ce que ça donne en pratique !

La construction des chaussures Bexley : un blake moins coûteux

Toutes les chaussures Bexley sont en cousu Blake afin d'affiner la ligne. Il diffère du cousu Goodyear en ce qu'il n'a qu'une seule couture reliant la tige, interdisant tout ressemelage. Mais il a l'avantage d'être moins coûteux.

Mais de vous à moi, je n'ai pas encore eu à ressemeler une paire de souliers, opération qui se fait rarement sur des chaussures d'entrée de gamme. La pose de patins et de fers suffit amplement.

illu montage blake-01montage-cousu-goodyear

Un cuir correct mais sans plus

Le cuir des chaussures Bexley est un veau aniline français. C'est une conception plus naturelle que le tannage au chrome habituel puisqu'il conserve sa fleur d'origine - la fleur est la partie où est ancré le poil de l'animal - , donnant ainsi un aspect plus naturel au cuir. 

Attention, ça n'a rien à voir avec un tannage végétal, qui n'est d'ailleurs pas vraiment utilisé pour le cuir de chaussures, même chez les marques les plus luxueuses (les cuirs tannée en végétal se patinent trop vite pour des souliers).

Au rendu, le cuir présente pas mal de défauts et plisse beaucoup.

L doublure est en cuir de vachette. On est donc sur de la chaussure en 100 % cuir.

Test des chaussures pour homme Bexley

Afin d'avoir un aperçu qui embrasserait au mieux l'offre Bexley, j'ai choisi trois modèles bien différents :

  • Une paire de Richelieu classiques,
  • Des boots bi-matière en coton ciré, plus originales,
  • Des jodhpur mi-hautes en cuir gras.

Le modèle Richelieu "Durham"

Bexley Richelieu

Pour commencer, j'ai voulu tester une paire de Richelieu marron. C'est le modèle le plus classique et le plus formel, à ne porter qu'avec un costume - contrairement aux derby, plus polyvalentes -.

D'emblée, le cuir est d'aspect ridé.

On devine qu'il ne provient pas des meilleures tanneries, mais je remarque que les plis ne bougent plus beaucoup au fil des ports.

Il s'est plissé au début, mais s'est très vite stabilisé (c'est un retour récurrent chez mes amis porteurs de Bexley).

C'est déjà ça.

Alexandre Richelieu Bexley

On peut difficilement faire plus classique et discret, ce qui n'est pas un mal en soi pour des Richelieu ! Manteau BonneGueule, costume Wicket, chemise Hast, cravate The Nines.

On remarque que le pied est très affiné, ce qui peut poser problème avec un pantalon de costume à l'ouverture de jambe moyenne. En effet, il y a comme un écart de volume entre une jambe large et des pieds fins, ce qui déséquilibre un peu la silhouette, mais rien de grave.

On préférera simplement un pantalon de costume assez fuselé.

Richelieu Bexley costume

Beaucoup de plis pour des chaussures neuves, elle ne devraient plus beaucoup bouger par la suite.

Concernant la forme, c'est le modèle qui m'a le moins convaincu. Je trouve la forme arrondie une peu trop classique, bien qu'elles restent tout à fait portables. C'est vraiment une question de goût.

Bexley détail arrière richelieu

La couture décalée est là pour empêcher le fil de craquer au moment de l'enfilage. Surtout si, comme moi, vous y allez comme un barbare.

Les bottines bi-matière «Kent»

J'ai ensuite voulu tester des chaussures plus décontractées.

Il s'agit là d'une paire de bottines demi-chasse, c'est à dire avec la couture au bout du soulier (c'est Weston qui a popularisé la demi-chasse, avec un modèle de derby aujourd'hui célèbre).

Bexley balmoral

C'est un autre style assez atypique. La chaussure est surmontée d'une partie en coton ciré imperméable doublée en cuir de vachette, avec oeillets en laiton.

Là aussi, le cuir a plissé rapidement au début, mais s'est complètement stabilisé.

Maxime, de notre équipe, a une paire très similaire et signale qu'elles n'ont pas beaucoup bougé après les plis du début, même après une randonnée en montage (véridique, à ne pas faire chez vous).

L'aspect peut en déstabiliser plus d'un, j'étais assez sceptique au premier abord mais, finalement, la partie supérieure se voit peu. À moins d'être en short, et dans ce cas...

Balladur je vous demande de vous arrêter

Contrairement aux apparences, la chaussure est très légère à porter.

C'est une chaussure d'inspiration anglaise, elle est sans doute parfaite pour une partie de chasse au canard en zone marécageuse. Mais puisque nous n'évoluons pas dans la lande anglaise, j'ai voulu voir si elle parvenait à s'intégrer dans une tenue plus citadine.

bottines bi matières bexley ensemble alexandre

Manteau Burberry vintage en poil de chameau, pantalon BonneGueule, pull Maison Standards, chemise Hast.

bottines bi matière bexley flanelle

La couleur claire du pantalon oriente le regard vers les chaussures qui ont une forme adaptée à l'ouverture de jambe.

Là aussi, le cuir était déja ridé. Dans ce cas-là, la seule chose à faire est de les cirer régulièrement et de bien les hydrater au niveau des plis. 

À ce prix-là, on est déjà content d'avoir du cuir et une semelle entièrement cousue.

semelle commando bexley bottines bi matière

La semelle commando est assez pratique par temps pluvieux, ce qui en fait une bonne chaussure d'hiver. A noter que la semelle est particulièrement légère !

Les bottines jodhpur en cuir gras

Finalement, j'ai testé une paire de bottines sanglées appelée "Jodhpur", ce modèle est plus court que de coutume.

Sa particularité est d'être en cuir gras, un traitement spécial qui rend la peau beaucoup plus sujette aux marques que le cuir lisse, lui donnant une texture brute et naturelle.

Bexley Jodhpur

Des trois paires testées, c'est celle que je préfère car le cuir gras ajoute un peu de texture et de rugosité à la tenue. J’aime bien l’idée qu’elles gardent des traces de nos pérégrinations.

bexley jodhpur

On peut voir que les bottines ont légèrement bleui au contact du jean (oui, je dois le faire raccourcir)

En revanche, si vous êtes habitués aux chelsea boots (à élastique) ou aux bottines à zip, vous les trouverez un peu pénibles à enfiler, surtout lorsque le cuir est encore raide au début. Y a un petit coup de main à prendre !

Boucle Jodhpur Bexley

On apprécie de ne pas avoir de boucles en plastique sur ce modèle.

jodhpur bexley cuir

J'étais curieux de voir comment évoluerait le cuir. On remarque un joli aspect lissé là où tombe le jean.

Pour ce qui est de l'entretien, on peut les imperméabiliser avec de la graisse de phoque, mais on perd alors la caractéristique principale du cuir : sa capacité à se marquer. En définitive, c'est un modèle très correct au niveau du prix.

Mon avis sur les chaussures pour homme Bexley

La grande question revient, qu'a-t-on pour un prix moyen de 119 € ?

Ce n'est certainement pas avec une paire de Bexley que vous aurez LE twist incroyable qui vous distinguera de la foule, ni le cuir exceptionnel à l'abri des rides qui vous durera une vie, mais n'oublions pas qu'on est sur de l'entrée de gamme.

Pour autant, est-ce que ce sont de mauvaises chaussures ? Non.

Le design est classique mais il n'est pas vulgaire ou cheap. La confection n'est pas spécialement éblouissante, mais elle tient.

Pour avoir demandé à ceux qui ont des chaussures Bexley depuis plusieurs années, tous m'assurent qu'elles tiennent le coup, années après annéesLe point négatif réside dans des cuirs qui marquent beaucoup.

Dans cette gamme de prix, je pense que c'est déjà très bien. C'est à mettre au crédit de la marque que d'avoir fait le choix de l'intégration verticale pour proposer cette qualité à ce prix.

Alors, si voulez essayer de nouveaux types de modèles sans vous ruiner, que vos goûts ne sont pas encore très affirmés, ou que vous voulez juste une paire qui tiendra avec un port occasionnel (quelques fois par mois)... N'hésitez pas !

Cela étant, si vous voyez une paire de souliers comme un objet d'art en soi, je doute que des Bexley attirent votre attention.

Je recommanderais davantage les modèles décontractés. Le cuir gras, que je ne connaissais pas, est une bonne surprise pour le coup. On peut faire des essais, des expérimentations.

Cependant, avec le temps, le goût s'affirme et vous aurez sûrement plus de budget à mettre dans une paire de chaussures. Là, il y a beaucoup de marques qui prendront le relai. Mais pour un premier pas (si j'ose dire) dans des chaussures classiques et à petit prix, Bexley est une option tout à fait acceptable !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour Autopista !

    Comme je l’ai répondu plus d’une fois : les retours dessus, c’est 50/50 (ce qui moi, me paraît trop risqué pour acheter, mais nos lecteurs ont beaucoup demandé un test à l’époque)

    Pour les vêtements par contre ça ne m’a jamais paru valoir vraiment le coup.

  • Nicolò – BonneGueule

    Aucune idée de ce que valent leurs sneakers !

    Ca a l’air bien fait pour le prix. Le point où ça péchera probablement, ce sera la durabilité de la semelle…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Théo !

    C’est trop effectivement trop rationaliste, en toute honnêteté. Personne dans l’équipe n’est s’est jamais amusé à compter ça comme ça.

    Le « prix part port » c’est complètement absurde parce que ça laissera sous entendre que la qualité et le prix sont mathématiquement proportionnels à la durabilité, et à la durabilité seulement.

    Tout ce que je peux te dire c’est que certaines marques qui font du soulier à 180-250 euros ont ce qu’il faut pour faire tenir une paire 5 ans en la portant plusieurs fois pour peu que tu leurs accordes un entretien parfait et que tu fasses régulièrement changer les patins et les fers.

  • Nicolò – BonneGueule

    Ah par contre là dessus, je peux te dire que je l’ai fait pendant presque un an et demi avec ma vieille Paire de NDC, à mes débuts, quand je n’avais pratiquement pas de pompes, et je les porte encore très régulièrement ! La doublure cuir s’est un peu déchirée à l’intérieur, mais sinon aucun souci sur l’intégrité structurelle de la chaussure ! (Et c’est un cousu blake. On le dit sans arrêt mais : mieux vaut cent fois un bon blake qu’un mauvais goodyear)

    Et pourtant il y a même des fois où j’ai pris le risque de les porter une semaine entière d’affilée, en faisant fi des règles d’entretien convenable…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Weex !

    Oui , il parle bien de Bexleys.

    Tu sais, c’est un produit qui ne faisait pas l’unanimité au sein de l’équipe lorsque la décision de faire le test a été prise, mais on l’a fait aussi parce qu’il y avait une forte demande.

    Reste qu’Alexandre a l’air d’être tombé sur les bons modèles, parce que moi, en tant que responsable de la communauté, j’ai des retours comme ceux de Jyboo qui me font fortement douter sur la constance de cette durabilité ^^

    Oui portées tous les deux jours je pense que ça correspond bien à « seulement » deux paires par an 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Ah oui mais chez ce genre de marques, l’impossible devient possible haha (et pas dans le bon sens) ^^

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Weex !

    Alors autant je comprends le doute sur le montage et les semelles, autant je n’ai encore jamais vu de vrai cuir (même mauvais) finir par être réellement « troué » en plein milieu. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Laurent !

    Merci de nous suivre !

    Exclusif Paris je ne connais pas du tout.

    Attention au fameux piège « c’est du goodyear, donc c’est bon », cela dit : il vaut cent fois mieux un bon blake qu’un mauvais goodyear.

    Pour Bexley on a fait un test ici : https://www.bonnegueule.fr/test-bexley-chaussures-entree-de-gamme-hommes/

    Mais franchement je recommande pas plus que ça. Même s’il est possible d’y faire une bonne affaire, tu peux voir par toi même dans les commentaires que les retours sur leur marque sont trop irréguliers pour qu’on puisse la considérer de « confiance ».

    Des One-Cut avec semelle gomme, je trouve pas ça terrible franchement. Le one-cut c’est le soulier formel, uber-élégant et raffiné par excellence. L’association avec le semelle gomme plus décontractée, c’est vraiment bof.

    Pour la marque DIS aucune idée non plus, mais je ferais gaffe à ta place. La customisation ça a vraiment un prix, donc pour que ça puisse être vendu « seulement » 275 euros il est possible qu’il y ait des économies sur le montage ou les cuirs…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Fred !

    Merci pour ton retour. C’est vraiment dommage de leur part…

  • Nicolò – BonneGueule

    D’accord 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Ce n’est pas moi qui t’encouragerais à te tourner vers les gammes inférieures si tu peux te permettre des produits de plus haute qualité 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Tu ne peux pas attendre le même niveau de qualité (et la résistance à l’eau en fait partie) d’une paire de Bexley que d’une paire de Weston, c’est sûr, mais quelle que soit la paire si tu veux que ça dure c’est recommandable quelle que soit la paire.

  • gregory sasson

    Quand on sors de chez Weston on te dit pas d’aller mettre des patins. Ca fait 20 ans que je porte des chaussures a semelle cuir et je n’ai jamais vu ca!!

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Grégory !

    Ceci dit il a raison, quelle que soit la qualité des souliers il est hautement recommandé de mettre des patins sous tes semelles cuir…

  • Rafik – BonneGueule

    Merci pour ton retour Mario, très utile comme info !

  • Luca – BonneGueule.fr

    Dans l’équipe personne malheureusement. Peut-être un lecteur ?

  • Euxane – BonneGueule

    Hello Patrick,

    Merci pour ton retour. Pour répondre à ta question, Finsbury et Loding c’est sensiblement la même chose. Ce sont toutes deux de bonnes marques d’entrée de gamme pour des souliers, même si la qualité varie parfois d’un modèle à un autre.

  • Euxane – BonneGueule

    Merci pour ce très bon retour Alex !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour Jyboo !

  • Euxane – BonneGueule

    Hello Rémi,

    Tu peux regarder chez Bobbies (quand leur collection hiver sortira). Sinon tu as aussi Loding et Meermin qui en proposent à un prix un peu plus élevé mais pour une qualité vraiment au top !

  • Rémi

    Hello l’équipe!

    Parmi toutes les marques pertinentes pour les plus petits budgets du genre Kost/Clarks pour les desert boots, avez-vous, hormis Bexley, des recommandations particulières pour des paires de bottines?

    Merci d’avance 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Vance !

    Honnêtement moi je te conseille vraiment de mettre 50 euros de plus car oui il y a une vraie différence.

    Bexley nous l’avons testé car c’était très demandé mais aussi parce que c’est, en effet, le « meilleur du moins cher », mais comme c’est dit au début de l’article, quand on connaît un peu les souliers, on sait que sous les tarifs de Meermin (qui font déjà un travail fou pour le prix) ou de Loding, ce n’est pas réellement une « bonne paire de souliers », et on s’expose à un risque de variabilité dans la qualité. (Si tu lis les retours dans les commentaires tu verras que ce n’est pas forcément unanime, et c’est normal.)

    Donc oui encore une fois, si tu as les 50 euros de plus, ne les « économise pas » ici, ce n’est pas le bon achat pour le faire 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Zuber !

    Il est tout à fait possible que d’un modèle à l’autre, et même d’une série à l’autre, la marque change de type de cousu. Malheureusement ce serait à eux que tu devrais demander si tu voulais en savoir plus sur leurs choix.

  • coupable ^^

  • Zuber Commodore

    Il y a quelque chose que je ne comprends pas dans votre article: il est mentionné que c’est du cousu blake, comme si c’était une vérité générale sur la vision de l’entreprise en terme de couture.
    Pourtant j’ai regardé des tests et ils mentionnaient justement que c’était du good year. (les deux tests dataient d’il y a deux ans)
    Pour le même modèle mentionné « good year » à l’époque c’est désormais défini comme du blake. De même pour les fins de série.
    A prendre avec des pincettes, il était selon un forumeur aussi mentionné à un moment que c’était du blake/good year, sans distinction ni choix sur la couture.
    Vous avez une explication sur ça?

    Hors sujet: il y a eu un Geoffrey sauvage qui vient d’apparaître sur fr4 aha

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Pascal !

    Contacte les services client des marques pour les questions de sizing 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Ah oui ? Moi je n’ai que du bexley en embauchoir et j’ai jamais eu tous ces soucis, peut-être que je les prends une taille en-dessous sans m’en rendre compte.

  • Benjamin Locher

    Salut,

    J’ai testé les embauchoirs (promo intéressante), le sizing (indiqué sur le site Bexley pointure pleine de la chaussure = pointure des embauchoirs) est vraiment pas terrible !
    Ils sont trop larges à la pointe et trop long ; ils ne rentrent que dans mes 2 paires de bottes de combat qui taillent grand, dans un modèle de derby anglais un peu massif et curieusement dans mes BGNS.
    Pour les richelieux notamment c’est no way, j’ai même perdu 10 min à retirer avec beaucoup d’efforts un embauchoir que j’avais réussi à faire entrer en dépit du bon sens dans une chaussure wholecut pourtant loin d’être particulièrement étroite.

    Des embauchoirs sans polyvalence ça ne sert pas à grand-chose, surtout quand ils ne fonctionnent que sur des chaussures vraiment casual qui n’ont pas besoin des mêmes soins. Pourtant le bois a l’air de qualité ^^, mais je ne recommande vraiment pas.

  • chuckfabry

    Bonjour Fred voici le lien pour la chaussure Garrick présentée dans cet article http://www.bexley.fr/Bexley/fr/p/chaussures_ville/garrick?tarification=SOLDE&coloris=noir

    Votre boutique Bexley Bruxelles

  • Benoit – BonneGueule

    Et quand tu leur as envoyé la photo de l’article, ils ont dit quoi ?

  • Fred

    Merci de ta réponse Benoit!
    Seulement la bonne blague c’est que j’ai contacté Bexley et voici leur réponse:
    Bonjour,

    Le modèle Jodhpur n’existe pas chez Bexley.

    Merci de votre compréhension.

    Et bim…
    Par contre j’ai trouvé sur leur site un modèle qui se rapproche, peux tu me confirmer que c’est le même?

    Le Jean BonneGueule! D’enfer, je vais me laisser tenter!^^

  • Benoit – BonneGueule

    Alexandre les a prises en boutique… Hésite pas à contacter la marque, ils peuvent peut-être s’arranger pour récupérer du stock de boutique.
    Quand au jean, il s’agit du jean BonneGueule.

  • Nicolas Roussel

    merci beaucoup de votre réponse, en 42 c’est parfait ! Juste un petit mot, attention à l’achat en boutique, le remboursement n’est pas possible et le vendeur ne le précise pas forcément avant l’achat, si ça peut éviter des mauvaises surprises…

  • Anthony

    Je confirme. J’ai une paire de Church’s qui a plus de dix ans (et je les ai très mals traités les premières années – avant de découvrir BG et autres et de m’y intéresser plus!) et c’est toujours ma paire la plus confortable! Cependant il paraît que depuis leur acquisition par Prada la qualité n’est plus au rendez-vous. Pour le prochain achat, je m’orienterais plutôt sur des Crocket & Jones.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nicolas !

    Le « pied fort », sauf cas très particulier, ce n’est pas plus d’une demi taille, plus souvent un quart, de différence.

    Après la difficulté à l’enfiler ça peut être du à la rigidité initiale du cuir plus qu’à la pointure. C’est surtout comment tu te sens en terme de confort, une fois le pied dedans, qui est déterminant.

  • Je trouve pour ma part Nicolo un peu dur. Les designs sont… très classiques. Mais j’ai également de très bons retours sur leur durabilité, encore aujourd’hui.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nicolas !

    Merci pour ton commentaire !

    On ne connaît pas cette marque des Galeries Lafayette, mais si ça tient c’est bon signe 🙂

    Pour Weston, je trouve leur réputation un peu surfaite : la qualité n’est pas égale sur tous les modèles, et surtout, même quand elle est là, c’est vraiment cher ! Ce ne sont pas des mauvaises chaussures, mais c’est clairement une marque qui tire parti de son image et son ancienneté pour gonfler ses prix 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Mais la question est pas là. C’est pas un problème de qualité, c’est qu’on ne fait pas de cuir au tannage végétal pour du cuir de chaussures parce que sinon la couleur ne tiendrait pas du tout. Tu ne peux pas avoir un cuir noir avec une couleur qui tient bien bien si c’est du végétal. Lis cet article : http://blog.jacquesdemeter.fr/cuir-vegetal-cuir-au-chrome-le-comparatif/

  • Benoit – BonneGueule

    Ca passe un peu mieux effectivement !

  • Léonard

    Bonjour,

    Je possède plusieurs paires de Church’s. Certes je vous l’accorde c’est un budget mais en terme de durée c’est nickel. D’autant plus qu’il font des soldes en ce moment ( 30%) en boutique.
    Si vous avez quelques économies de côté pourquoi pas.

    Cordialement un amoureux des chaussures.

  • Haddi Lam

    Effectivement le velours marque bien moins que le cuir lisse, il est très intéressant pour d’autres atouts également et on ne devrait pas en avoir peur, bien au contraire ! 🙂

  • bobi

    Bonjour,

    Dans ces budgets, comparé à Orban’s, ça donne quoi ?
    Merci !

  • Benoit – BonneGueule

    Je veux bien que tu n’aimes pas le tannage au chrome, mais pour les chaussures, il n’y a jamais de tannage végétal. Tout est tanné au chrome, même chez les plus grandes marques.

  • Benoit – BonneGueule

    J’ai eu deux paires de Rudy’s pour mon premier stage, et effectivement, elles ont très fait le taff !

  • Benoit – BonneGueule

    Pour moi, le richelieu = costume OU pantalon en laine. Mais difficile d’en porter avec un chino ou un jean…

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, sans problèmes.

  • Benoit – BonneGueule

    On a déjà fait un test avec Bobbies : https://www.bonnegueule.fr/test-les-derby-dete-chez-bobbies/ donc c’est normal qu’on en parle pas sur un article consacré à Bexley 😉
    Oui tu peux acheter en soldes, c’est une marque avec un très bon rapport q/p !

  • Benoit – BonneGueule

    Euh c’est plutôt l’inverse… Je préfèrerai acheter du Bexley que du San Marina !

  • Benoit – BonneGueule

    Bien vu Simon, même si c’est difficile de comparer des sneakers avec une semelle en mousse et en tissu avec des souliers en cuir !
    Mais je trouve que Bexley affiche un prix très raisonnble !

  • Simon

    Honnetement je ne pense pas qu’on puisse dire que leurs chaussures ne valent pas leur prix 139€ voir 119€ en cas de doublette.

    Des marques qui ont un réel décalage entre prix de vente et qualité pour moi, ce sont des mastodontes telles que Nike et Adidas.
    Chez le premier cité on trouve des dizaines de modèles naviguant entre 130 et 160€ pour des chaussures fabriqués en Asie et uniquement en matières synthétiques.
    Chez Adidas les modèles sont un peu moins cher, mais on compte tout de même pas mal de modèles qui touchent les 100€ avec du simili cuir (pas de probleme d’entretien c’est sur) et toujours produites en Asie.
    Loin de moi de critiquer la production en Asie, qui peut parfois être très intéressante, mais dans le cas de ces marques il me semble que c’est simplement une question d’économiser sur les coûts dans des conditions de travail discutables…

    Bref tout ça pour dire que si Bexley cest pas la rolls des chaussures, ils ont le mérite de proposer des modèles plus urbains et formels a des prix accessibles. Le consommateur ne se fait pas « avoir », il en a pour son argent, compte tenu du fait encore une fois que la distribution se fait par réseau physique, qui engage des coûts bien supérieurs à une vente à distance exclusif.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jonathan !

    En effet, Meermin c’est mieux, pas de doute là dessus.
    Maintenant il faut compter 20 euros de frais de port, et on se rapproche du « seul psychologique des 200 euros ».

    Garde aussi à l’esprit que ce sont des buisness model pas du tout comparables : Meermin, selon leurs propres termes, c’est directement de l’artisan au consommateur.

    Mais ils ne doivent pas payer de boutiques, de vendeurs, de campagnes de pub… C’est aussi ce qui leur permet de survivre en pratiquant de tels tarifs 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Bennie !

    Merci pour ta contribution, ça a l’air intéressant en effet 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Aurélien !

    Il faut que tu voies avec eux, les modèles que tu vois ici nous ont été fournis par Bexley lorsque l’on a demandé à faire un test.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Choléra !

    Merci pour ton retour.
    Ce sont bien des chaussures d’entrée de gamme malgré tout, pas possible de faire des miracles… :/

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Chris !

    Merci beaucoup pour ton retour, et pour ta contribution aussi 🙂
    Il y a effectivement de bons cuirs qui marquent plus, et d’autres facteurs que le cuir en lui même.

    Ceci dit, à ma connaissance, il ne sera pas rare de voir des plis excessivement marqués sur les cuirs les plus cheap, donc il y a quand même une certaine corrélation, même si ce n’est pas un pur lien de cause à effet 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Camille !

    Intéressant comme retour, merci !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Matthieu !

    Merci pour ton retour 🙂

  • Matthieu

    Ayant acheté chez Bexley deux paires de bottines (modèle Irving et modèle Enfield) pour l’hiver et les portant depuis maintenant deux mois, je rejoins l’avis d’Alexandre : le rapport qualité/prix est bon. Le modèle Irving en cuir gras que je possède ne plisse absolument pas. En revanche, le modèle Enfield, en cuir lisse, avait des plis d’aisances fortement marqués sur le pied gauche, et ce dès leur réception, sans avoir jamais été portées. Cependant, après deux mois de port, en moyenne un jour sur deux, les plis ne se sont pas accentués. La fabrication semble relativement robuste. A noter aussi que les chaussures Bexley taillent vraiment grand, en tout cas j’ai trouvé ça frappant en comparaison de mes Markowski.

  • Camille Kevork Mesrobian

    Un point concernant le cuir utilisé et les plis sur les chaussures Bexley. Pour un même modèle et une même boutique on constate de nettes différences sur la qualité de leur cuir. Certaines paires sont dès le départ très marquées par les plis alors que d’autres pas du tout.

  • JulienB

    N’oublions pas une chose importante chez Bexley : les embauchoirs en cèdre rouge pendant les soldes : 4 paires pour 59€ ! (bon avant c’était 5 pour ce prix, mais bon ça reste très intéressant !)