Test : Bexley et les chaussures d’entrée de gamme pour hommes

Temps de lecture : 8 minutes

201

Vous êtes très nombreux à nous avoir demandé de tester la marque Bexley ces derniers temps. Au vu de l'offre, il y a en effet de quoi se poser des questions.

La marque qui propose une paire de souliers à 139 euros, pour une seconde à 99 euros.

Seul un opticien bien connu pour ses publicités et son sens de la formule avait eu la folie de proposer une offre analogue.

Pour les amateurs de beaux souliers, de beaux cuirs et de patines artistiques raffinées, à quoi peut-on honnêtement s'attendre pour 135 euros ? 

Une paire de souliers de cuir à moins de 200 euros est-elle forcément vulgaire, peu durable, ou peut-on s'attendre à une bonne surprise ?

C'est ce qu'on va voir.

Le seuil psychologique des 200 euros

ll ne faut pas oublier qu'une majorité d'hommes trouve étrange, voire inconvenant, de mettre plus de 200 euros dans des «pompes».

Dans le même temps, les connaisseurs affirmeront sans sourciller que c'est le seuil minimum à partir duquel il est permis d'espérer un début de qualité. Et ils estimeront qu'à partir de 300 euros, on est dans une gamme de prix confortable.

Richelieu Berluti Alessandro

RIchelieu one-cut "Alessandro" de chez Berluti : une seule pièce de cuir, à 1.530 euros.

Faisant partie de cette dernière catégorie, je crois qu'il est temps de nous réconcilier avec la première - soit un peu plus de 30 millions d'hommes - .

En y réfléchissant bien, beaucoup de raisons pourraient nous empêcher de mettre plus de 200 euros dans une paire de souliers :

  • Vos chaussures "pour le bureau" sont usées et vous aimeriez éblouir vos collègues autrement qu'avec des John Lobb rutilantes, si possible (essayez l'humour, ça coûte moins cher) ;
  • Vous aimeriez essayer un nouveau type de chaussures - double boucles, bottines... - sans être certains de beaucoup apprécier. Je crois qu'on a tous un jour mis le prix fort dans une pièce qu'on n'aimait déjà plus trois mois plus tard, le genre d'erreur que l'on regrette amèrement ;
Richelieu gris

J'étais jeune, je les trouvais belles... Mais elles sont impossibles à porter car trop pointues.

  • Un intérêt modéré pour les chaussures de ville (votre truc, c'est plutôt les sneakers rouges qui claquent ! ).

Une marque avec un positionnement particulier

BonneGueule s'adressant à tout le monde, ça nous intéressait aussi de parler d'une marque de chaussures d'entrée de gamme, assez incontournable il faut le dire !

Et encore, par entrée de gamme, soyons justes : il ne s'agit pas de souliers "premier prix", loin de là. Disons seulement que c'est la marque la moins chère que nous ayons à tester ici 🙂

Seulement, il n'est pas si facile de donner son avis sur ce type de produit. Quand nous testons une marque, on a l'habitude de la comparer aux autres du même prix. Mais pour le coup, Bexley est la seule grande marque dans la course.

Loding Bullit polido marron box

En effet, la marque concurrente la plus connue est Loding mais à 180 euros la paire, la différence de 60 euros est énorme lorsqu'on parle de chaussures d'entrée / milieu de gamme. Comparer Bexley à ce type de marque ne serait donc pas très pertinent. 

De plus, l'écart entre les deux marques tend à se creuser puisque Loding est passé de 160 à 180 € pour se rapprocher doucement des 200, alors que Bexley a augmenté une seule fois ses prix en 9 ans.

Il y a bien Meermin et Velasca dans cette gamme de prix, mais ils ne sont distribués qu'en ligne, sans points de vente physiques.

Je vais donc essayer de répondre à cette question simple : chez Bexley, qu'est-ce qu'on trouve à ce prix, objectivement ?

Histoire de la marque de chaussures Bexley

Bexley est une marque française comme beaucoup de marques au nom anglophone - Wicket, Howard's, Hartford - inspirées par l'élégance anglaise.

Eric Botton, son fondateur, ne se destinait pas du tout au monde de la chaussure lorsqu'il achète un immeuble à Lyon, où se trouvaient alors trois boutiques.

J'en ai vendu deux et j'ai gardé la troisième, je la trouvais superbe avec ses boiseries en chêne massif. J'ai pris le problème à l'envers : je me suis demandé ce que l'on pourrait bien vendre dans un tel cadre. La réponse m'est rapidement venue : des chaussures de luxe... »

bexley-saint-germain

Ne connaissant pas le secteur, Eric se demande comment proposer des chaussures au meilleur rapport qualité / prix possible.

Il tente alors un pari un peu fou : l'intégration verticale.

Bexley réduira au maximum les intermédiaires afin de baisser les coûts sans rogner sur la qualité du produit fini.

La première boutique ouvre en 1990, la seconde en 1995 et l'e-shop apparaît en... 1996 (peut-être le seul e-shop de chaussures à l'époque).

L'offre Bexley est assez particulière puisqu'elle consiste à proposer la première paire à 139 € puis la seconde à 99 €. On a donc une paire de chaussure revenant à 119 €.

Voyons ce que ça donne en pratique !

La construction des chaussures Bexley : un blake moins coûteux

Toutes les chaussures Bexley sont en cousu Blake afin d'affiner la ligne. Il diffère du cousu Goodyear en ce qu'il n'a qu'une seule couture reliant la tige, interdisant tout ressemelage. Mais il a l'avantage d'être moins coûteux.

Mais de vous à moi, je n'ai pas encore eu à ressemeler une paire de souliers, opération qui se fait rarement sur des chaussures d'entrée de gamme. La pose de patins et de fers suffit amplement.

illu montage blake-01montage-cousu-goodyear

Un cuir correct mais sans plus

Le cuir des chaussures Bexley est un veau aniline français. C'est une conception plus naturelle que le tannage au chrome habituel puisqu'il conserve sa fleur d'origine - la fleur est la partie où est ancré le poil de l'animal - , donnant ainsi un aspect plus naturel au cuir. 

Attention, ça n'a rien à voir avec un tannage végétal, qui n'est d'ailleurs pas vraiment utilisé pour le cuir de chaussures, même chez les marques les plus luxueuses (les cuirs tannée en végétal se patinent trop vite pour des souliers).

Au rendu, le cuir présente pas mal de défauts et plisse beaucoup.

L doublure est en cuir de vachette. On est donc sur de la chaussure en 100 % cuir.

Test des chaussures pour homme Bexley

Afin d'avoir un aperçu qui embrasserait au mieux l'offre Bexley, j'ai choisi trois modèles bien différents :

  • Une paire de Richelieu classiques,
  • Des boots bi-matière en coton ciré, plus originales,
  • Des jodhpur mi-hautes en cuir gras.

Le modèle Richelieu "Durham"

Bexley Richelieu

Pour commencer, j'ai voulu tester une paire de Richelieu marron. C'est le modèle le plus classique et le plus formel, à ne porter qu'avec un costume - contrairement aux derby, plus polyvalentes -.

D'emblée, le cuir est d'aspect ridé.

On devine qu'il ne provient pas des meilleures tanneries, mais je remarque que les plis ne bougent plus beaucoup au fil des ports.

Il s'est plissé au début, mais s'est très vite stabilisé (c'est un retour récurrent chez mes amis porteurs de Bexley).

C'est déjà ça.

Alexandre Richelieu Bexley

On peut difficilement faire plus classique et discret, ce qui n'est pas un mal en soi pour des Richelieu ! Manteau BonneGueule, costume Wicket, chemise Hast, cravate The Nines.

On remarque que le pied est très affiné, ce qui peut poser problème avec un pantalon de costume à l'ouverture de jambe moyenne. En effet, il y a comme un écart de volume entre une jambe large et des pieds fins, ce qui déséquilibre un peu la silhouette, mais rien de grave.

On préférera simplement un pantalon de costume assez fuselé.

Richelieu Bexley costume

Beaucoup de plis pour des chaussures neuves, elle ne devraient plus beaucoup bouger par la suite.

Concernant la forme, c'est le modèle qui m'a le moins convaincu. Je trouve la forme arrondie une peu trop classique, bien qu'elles restent tout à fait portables. C'est vraiment une question de goût.

Bexley détail arrière richelieu

La couture décalée est là pour empêcher le fil de craquer au moment de l'enfilage. Surtout si, comme moi, vous y allez comme un barbare.

Les bottines bi-matière «Kent»

J'ai ensuite voulu tester des chaussures plus décontractées.

Il s'agit là d'une paire de bottines demi-chasse, c'est à dire avec la couture au bout du soulier (c'est Weston qui a popularisé la demi-chasse, avec un modèle de derby aujourd'hui célèbre).

Bexley balmoral

C'est un autre style assez atypique. La chaussure est surmontée d'une partie en coton ciré imperméable doublée en cuir de vachette, avec oeillets en laiton.

Là aussi, le cuir a plissé rapidement au début, mais s'est complètement stabilisé.

Maxime, de notre équipe, a une paire très similaire et signale qu'elles n'ont pas beaucoup bougé après les plis du début, même après une randonnée en montage (véridique, à ne pas faire chez vous).

L'aspect peut en déstabiliser plus d'un, j'étais assez sceptique au premier abord mais, finalement, la partie supérieure se voit peu. À moins d'être en short, et dans ce cas...

Balladur je vous demande de vous arrêter

Contrairement aux apparences, la chaussure est très légère à porter.

C'est une chaussure d'inspiration anglaise, elle est sans doute parfaite pour une partie de chasse au canard en zone marécageuse. Mais puisque nous n'évoluons pas dans la lande anglaise, j'ai voulu voir si elle parvenait à s'intégrer dans une tenue plus citadine.

bottines bi matières bexley ensemble alexandre

Manteau Burberry vintage en poil de chameau, pantalon BonneGueule, pull Maison Standards, chemise Hast.

bottines bi matière bexley flanelle

La couleur claire du pantalon oriente le regard vers les chaussures qui ont une forme adaptée à l'ouverture de jambe.

Là aussi, le cuir était déja ridé. Dans ce cas-là, la seule chose à faire est de les cirer régulièrement et de bien les hydrater au niveau des plis. 

À ce prix-là, on est déjà content d'avoir du cuir et une semelle entièrement cousue.

semelle commando bexley bottines bi matière

La semelle commando est assez pratique par temps pluvieux, ce qui en fait une bonne chaussure d'hiver. A noter que la semelle est particulièrement légère !

Les bottines jodhpur en cuir gras

Finalement, j'ai testé une paire de bottines sanglées appelée "Jodhpur", ce modèle est plus court que de coutume.

Sa particularité est d'être en cuir gras, un traitement spécial qui rend la peau beaucoup plus sujette aux marques que le cuir lisse, lui donnant une texture brute et naturelle.

Bexley Jodhpur

Des trois paires testées, c'est celle que je préfère car le cuir gras ajoute un peu de texture et de rugosité à la tenue. J’aime bien l’idée qu’elles gardent des traces de nos pérégrinations.

bexley jodhpur

On peut voir que les bottines ont légèrement bleui au contact du jean (oui, je dois le faire raccourcir)

En revanche, si vous êtes habitués aux chelsea boots (à élastique) ou aux bottines à zip, vous les trouverez un peu pénibles à enfiler, surtout lorsque le cuir est encore raide au début. Y a un petit coup de main à prendre !

Boucle Jodhpur Bexley

On apprécie de ne pas avoir de boucles en plastique sur ce modèle.

jodhpur bexley cuir

J'étais curieux de voir comment évoluerait le cuir. On remarque un joli aspect lissé là où tombe le jean.

Pour ce qui est de l'entretien, on peut les imperméabiliser avec de la graisse de phoque, mais on perd alors la caractéristique principale du cuir : sa capacité à se marquer. En définitive, c'est un modèle très correct au niveau du prix.

Mon avis sur les chaussures pour homme Bexley

La grande question revient, qu'a-t-on pour un prix moyen de 119 € ?

Ce n'est certainement pas avec une paire de Bexley que vous aurez LE twist incroyable qui vous distinguera de la foule, ni le cuir exceptionnel à l'abri des rides qui vous durera une vie, mais n'oublions pas qu'on est sur de l'entrée de gamme.

Pour autant, est-ce que ce sont de mauvaises chaussures ? Non.

Le design est classique mais il n'est pas vulgaire ou cheap. La confection n'est pas spécialement éblouissante, mais elle tient.

Pour avoir demandé à ceux qui ont des chaussures Bexley depuis plusieurs années, tous m'assurent qu'elles tiennent le coup, années après annéesLe point négatif réside dans des cuirs qui marquent beaucoup.

Dans cette gamme de prix, je pense que c'est déjà très bien. C'est à mettre au crédit de la marque que d'avoir fait le choix de l'intégration verticale pour proposer cette qualité à ce prix.

Alors, si voulez essayer de nouveaux types de modèles sans vous ruiner, que vos goûts ne sont pas encore très affirmés, ou que vous voulez juste une paire qui tiendra avec un port occasionnel (quelques fois par mois)... N'hésitez pas !

Cela étant, si vous voyez une paire de souliers comme un objet d'art en soi, je doute que des Bexley attirent votre attention.

Je recommanderais davantage les modèles décontractés. Le cuir gras, que je ne connaissais pas, est une bonne surprise pour le coup. On peut faire des essais, des expérimentations.

Cependant, avec le temps, le goût s'affirme et vous aurez sûrement plus de budget à mettre dans une paire de chaussures. Là, il y a beaucoup de marques qui prendront le relai. Mais pour un premier pas (si j'ose dire) dans des chaussures classiques et à petit prix, Bexley est une option tout à fait acceptable !

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.