Notre sélection de montres de plongée pour l’été

Temps de lecture : 24 minutes

29

A la suite des articles qui détaillaient les dessous du secteur horloger (disponibles ici : Acte 1 et Acte 2), il me semblait utile de vous présenter une nouvelle série d’articles axés cette fois-ci sur les montres qui représentent un bon compromis, dans le cadre d’un contexte particulier, comme les vacances ou les occasions habillées.

J'ai donc répondu au défi de choisir ce qui représente pour moi le meilleur compromis en tenant aussi bien en compte des qualités, du prix mais aussi du style à travers une sélection de huit montres mécaniques neuves.

Je dois vous avouer que j’ai toujours été déçu par les sélections de montres proposées dans les médias traditionnels où le modèle publicitaire prédomine.

A lire les différentes sélections, toutes les montres sont invariablement « iconiques », « intemporelles », respectent « l’ADN de la marque » ou les « traditions d’excellence » et autres copiés-collés continuellement reproduits sur toutes les marques et sur tous les modèles.

Plutôt que de rester sur cette insatisfaction, je souhaite vous proposer ma propre sélection de montres : celles que j’apprécie (après les avoir essayées personnellement ou qui sont, a minima, possédées par des collègues et amis de Forumamontres et après avoir échangé avec eux pour avoir leurs retours en plus de ma propre impression au porter) et que je recommanderais à mes proches.

Les mois de juillet et août étant à nos portes, pour cette première édition j'ai sélectionné des montres qui seront adaptées à un (et même plusieurs) étés. En espérant pour vous qu'il sera fait de soleil, de cocktails, de rencontres, de plage, d’aventures, de baignade voire même de plongée.

Si les plongeuses sont les montres estivales par excellence, il est important d’en fournir une définition un peu plus précise avant de passer à la sélection même.

James Bond Ursula Andress

« Ursula, lâche les coquillages, il me faut une nouvelle montre ! »

Qu’est-ce qu’une plongeuse ?

Si les marines du monde entier étaient déjà équipés de montres de marine depuis plusieurs siècles – Ulysse Nardin étant d’ailleurs un horloger reconnu dans le domaine des chronomètres de marine depuis le XIXe siècle – ce n’est qu’en 1927 que la première montre-bracelet étanche est apparue grâce à Rolex (avec le fameux boîtier Oyster).

Il existe une norme ISO (Organisation Internationale de Normalisation), l’ISO 6425, qui en donne une définition précise : une plongeuse ou une montre de plongée est une « montre-bracelet devant résister à une plongée dans l'eau à une profondeur d'au moins 100 m et disposant d'un système de contrôle du temps ».

Plongeurs combinaison rouge

Tests réalisés en conditions réelles et même contre de nombreux agents du Spectre !

Pour être tout à fait honnête, je trouve la norme en question assez restrictive… Elle sert surtout de caution de sérieux à certaines marques. La mention « Diver », c’est-à-dire montre de plongée, n’est pas présente sur les Rolex mais cela ne les empêche pas d’être de vraies plongeuses et autrement plus qualitatives que ce que la norme ISO dicte. Tout simplement parce que Rolex, comme Oméga, peut s'en émanciper en raison de standards supérieurs.

En résumé, les montres de plongée doivent être solides et étanches, et cela fait d’elles de parfaites compagnes pour nos vacances et pour sauver le monde.

Les normes ISO ont leur importance dans le cadre de la normalisation des processus industriels ou du contrôle qualité et évidemment pour les besoins de la plongée professionnelle mais – dans le cadre de cette sélection –  nous n’irons pas jusqu’à en faire la norme absolue, le prérequis essentiel de cette sélection c’est l’étanchéité à 100 mètres minimum.

A mes yeux, ces montres doivent surtout vous permettre de profiter de vos vacances… avec un style qu’un agent plus ou moins secret ne dédaignerait point.

Mes critères de sélection

Je vous propose donc une sélection de huit montres, qui prendra en compte différents budgets.

Les prix sont croissants mais l’important reste les commentaires et les appréciations : certaines plongeuses sont élégantes, d’autres sont versatiles et d’autres encore présentent des caractéristiques techniques poussées. Mais toutes sont des montres mécaniques.

Il ne s’agit pas d’opposer les montres à quartz aux montres mécaniques, comme je l’ai dit dans un article précédent, cette concurrence n’a plus lieu d’être vu que les montres mécaniques ont largement repris l’avantage. Je souhaite aussi par cette sélection vous montrer qu’une montre mécanique fiable et étanche est disponible pour tous les budgets.

Au lieu de vous proposer uniquement les photos officielles, que l’on conserve néanmoins comme critère de comparaison (vous pourrez apprécier la différence d’ailleurs), je fournirai dans cet article systématiquement plusieurs de mes propres photographies de montres, dont certaines au porter afin que vous puissiez avoir au moins un aperçu réaliste de ces montres et ne pas faire reposer cet article sur des sources internet ou sur la base des dossiers de presse.

Enfin, plutôt que de vous présenter des modèles déjà vus et revus dans les forums comme les Orient Mako, les Seiko SKX007J et Seiko Turtle ou encore les Seiko Sumo et MarineMaster par exemple, je vais plutôt vous faire plonger avec d’autres garde-temps, sans non plus tomber dans l’excès inverse avec des modèles totalement inconnus ou en édition trop limitée.

Maintenant, préparez vos bouteilles d’oxygène et plongez !

Lip Marinier

Référence 611370

Lip est une ancienne marque qui conciliait à la fois l’excellence des montres françaises, l’innovation mais aussi une production industrielle de qualité qui permettait de rendre ses produits disponibles et pour tous les budgets.

La marque a été reprise depuis et, s’il y a eu beaucoup de quartz, la montre mécanique est réapparue progressivement. En emboitant des calibres mécaniques Miyota (très simples mais fiables), la marque poursuit son retour sur le devant de la scène dans son segment.

Il est à noter que depuis quelques petites années, l’assemblage des montres se fait à nouveau à Besançon, d’où la mention « Besançon, France » sur les cadrans de la collection actuelle. Le développement de la marque va dans le bon sens et il était tout naturel que je m’intéresse à certains de ses derniers modèles, dont la Marinier.

Montre Lip bracelet acier sur poignet

Une belle montre avec un bracelet qui n’est certes pas celui fourni par la marque mais qui lui va comme un gant.

L’important, c’est la montre, le bracelet, il ne faut pas hésiter à le changer si besoin. C’est ce que je fais sur toutes mes Seiko, Hamilton, Longines ou même certaines de mes Omega… Quelques exceptions : Rolex, Tudor ou Grand Seiko par exemple fournissent de beaux bracelets qui ont des qualités qui mettent en valeur leurs montres respectives.

Plutôt que de vous présenter un modèle avec un cadran noir ou bleu (les plus communs dans les montres de plongée), j’ai souhaité tester un modèle avec un cadran vert. Dans son ensemble, la montre dispose de toutes les fonctionnalités d’une plongeuse avec une lunette unidirectionnelle, une couronne vissée, une étanchéité de 200m et des aiguilles qui sont luminescentes (utiles en plongée ou la nuit) grâce au SuperLuminova.

Montre Lip au poignet, bracelet acier cadran vert

Les cornes courtes permettent de se passer d’end-links et d’adopter d’autres bracelets sans laisser un trop grand espace entre le bracelet et le boitier, ce qui est le cas malheureusement sur une Seiko Sumo

C’est une montre qui présente beaucoup de points positifs et dont le diamètre de 39 mm s’avère polyvalent pour une grande majorité de poignets. Le cadran dispose de deux guichets à 3 h : un pour la date et un autre pour le jour. On retrouve cette disposition sur certaines Seiko par exemple et, historiquement, on la retrouve sur d’autres montres dans une toute autre gamme comme sur les Rolex (Day-Date parue en 1956 et qui existe toujours d’ailleurs).

Pour ma part, avis strictement personnel, je préférerais un modèle n’affichant que la date. La présence d’un guichet pour le jour n’est pas non plus choquante et elle s’avère d’ailleurs plutôt discrète par rapport à certains modèles de Seiko.

Ce nouveau modèle de Lip dispose d’un verre saphir en lieu et place du verre minéral qui était présent précédemment, d’où l’indication « verre saphir » à 12h.

J’ai pour ma part décider de changer de bracelet et je remarque en essayant différents types que la montre est davantage mise en valeur avec une maille milanaise épaisse – ses cornes plutôt courtes permettant de ne pas laisser trop d’espace entre le bracelet et le boitier – et aussi afin d’accentuer son aspect rétro fin des années 60 et années 70. Je vous conseille également de la twister avec le Nato de votre choix.

Superbe, non ? Je n’hésite jamais à changer très régulièrement les bracelets de mes montres pour leur donner un aspect plus original. Au regard du résultat, pourquoi s’en priver ?

Je recommanderais de porter cette montre dans les occasions du type « business casual » chères à nos voisins anglo-saxons qui est composé de pantalons de toile comme les chinos, des chemises type oxford ou des polos (je fais partie de l’organisation secrète des porteurs de polos chez BonneGueule). Elle est évidemment adaptée à un style décontracté. En la twistant davantage avec un bracelet approprié en cuir, il est possible de l’utiliser dans les occasions du type « business informal » qui se situe entre le style très formel et le business casual.

Caractéristiques techniques

  • 39mm de diamètre
  • Boitier en acier poli
  • Couronne vissée
  • Verre saphir
  • Mouvement mécanique à remontage automatique Miyota 820A
  • 42h de réserve de marche
  • Etanchéité 200m
  • Prix : 449 euros avec le cadran vert

Les plus

  • Joli coup de Lip qui propose une montre qui consolide la remontée en gamme de la marque tout en conservant un prix très attractif
  • Bonnes caractéristiques techniques : il s’agit d’une montre étanche à 200m mais avec un design différent par rapport au marché actuel
  • Un beau cadran vert qui change des habituels cadrans noirs et bleus
  • Diamètre contenu de 39mm qui convient à l’immense majorité des poignets
  • Très agréable à twister sur un Nato et surtout une maille milanaise épaisse
  • Excellente introduction aux plongeuses et aux montres mécaniques

Les moins

  • Bracelet en métal chromé qui peut heureusement être facilement changé. Je conseillerais d’adopter un autre bracelet : en maille milanaise épaisse de qualité si possible
  • La mention « verre saphir » est dispensable de même que le fond apparent (*le fond apparent n’est vraiment utile que pour montrer des mouvements de manufacture intéressants)

Déjà disponible dans d’autres coloris, très prochainement en vert et avec le verre saphir sur toute la collection Marinier sur le site en ligne de la marque : Lip Marinier

Hamilton Khaki Scuba

Montre Hamilton boitier acier bracelet noir

Référence H82315931

L’Hamilton Khaki Scuba est une montre dont on parle relativement peu et qui est pourtant bien réussie sur le plan esthétique pour son prix. Son diamètre contenu de 40 mm permet une grande polyvalence pour les différents poignets. Le modèle est disponible en trois versions : orange, noire et bleu. Celui avec la lunette bleue a davantage attiré mon attention que les deux autres, mais c’est strictement une affaire de goût.

Montre Hamlton bracelet noir boitier acier au poignet

Une montre très sympa au porter et bien faite, ici avec un bracelet silicone de la marque.

Ce modèle est adapté pour une utilisation dans le cadre des loisirs et pour profiter des plaisirs de l’eau. En revanche, le modèle n’est pas conçu pour faire de la plongée professionnelle, son étanchéité la rapproche de celle des modèles d’inspiration militaire (100 mètres étant largement suffisant), ce qui est d’ailleurs parfaitement adapté pour la très grande majorité des vacanciers.

L’Hamilton est équipée d’un mouvement ETA doté d’une réserve de marche de 80 heures, atout utile pour ceux qui changent de montre fréquemment ou celui qui souhaite laisser sa montre puis la remettre quelques jours plus tard sans avoir à la régler à nouveau.

Je préfère nettement la version bleue et c’est sans rapport avec la chemise portée ce jour-là.

Je porterais cette montre de préférence dans un contexte plus décontracté, surtout avec un bracelet en silicone. Le style des montres de la collection Khaki d’Hamilton n’est pas particulièrement adapté pour les adopter avec un style habillé, même s’il est possible de transgresser quelques règles de temps en temps.

Caractéristiques techniques :

  • 40 mm de diamètre
  • Boîtier en acier brossé
  • Couronne vissée
  • Verre saphir
  • Mouvement mécanique à remontage automatique H10 (ETA)
  • 80 heures de réserve de marche
  • Etanchéité 100 mètres
  • Prix : 645 euros (version livrée avec Nato) ou 695 euros (version livrée avec bracelet acier)

Les plus

  • Globalement réussie sur le plan esthétique, bonus pour le modèle bleu
  • Diamètre parfaitement polyvalent
  • Calibre ETA dérivé du mouvement bien connu 2824-2
  • Merci pour le fonds plein ! Le fonds apparent prédomine trop dans le secteur de l’entrée de gamme de la montre mécanique sans pour autant représenter de grand intérêt
  • 80h de réserve de marche (un réel plus pour ceux qui changent régulièrement de montres)

Les moins

  • Etanche 100m, suffisant pour nager et plonger raisonnablement mais pas adaptée pour les profondeurs ou la plongée professionnelle : un peu limité pour une montre de plongée même si c’est parfaitement acceptable pour la très grande majorité des nageurs amateurs
  • Indication sur 24h qui est plus esthétique qu’utile sur ce modèle
  • Date entre 4h et 5h qui ne sera pas au goût de tout le monde même s’il s’agit d’une caractéristique plus fréquente dans le passé

Disponible dès maintenant sur le site en ligne d’Hamilton : Hamilton Khaki Navy Scuba, vous pouvez également la trouver à Paris chez Louis Pion rue Auber par exemple.

Seiko Prospex SPB053J1

Référence : SPB053

Tout d’abord, il ne faut pas se fier à la photo officielle de cette montre (que je mets en évidence comme toutes les autres montres de la sélection) : je trouve que cette image est très peu représentative de cette petite pépite de chez Seiko. La collection Prospex de Seiko réserve quelques montres intéressantes et déjà bien connues, mais celle qui m’a attirée le plus dernièrement est cette Diver, qui a été une agréable découverte.

Info utile : le beau costume bleu-gris n’étant pas étanche, je conseille de le laisser pour plonger 😉 Et si vous souhaitez porter cette montre avec un costume, je vous conseille de changer le bracelet silicone pour un modèle plus adapté à la ville.

L’épaisseur est réduite par rapport aux autres modèles de la collection Prospex bien connus et le bleu de la lunette lui va remarquablement bien.

Par rapport à certains modèles plus abordables, on passe du verre Hardlex (plexi) au saphir, ce qui est cohérent par rapport au prix, ce dernier étant en adéquation avec les caractéristiques de la montre. Les 200 mètres d’étanchéité sont une norme largement suffisante pour les situations de plongée, cette montre étant de qualité et sérieuse. Je recommanderais de porter le bracelet silicone dans les occasions de plongée ou à la plage et de le remplacer par un autre bracelet une fois à quai, changé, peigné et BG (BeauGosse) pour prendre un verre 

Vous reprendrez bien une petite Seiko on the rocks ?

Caractéristiques techniques

  • 42,5mm de diamètre
  • Boitier en acier brossé
  • Couronne vissée
  • Verre saphir
  • Mouvement mécanique à remontage automatique 6R15
  • 50 heures de réserve de marche
  • Etanchéité 200 mètres
  • Prix : 949 euros avec bracelet en silicone

Les plus

  • Belle découverte et belle montre
  • Qualité générale intéressante
  • Epaisseur plus contenue par rapport aux autres plongeuses de Seiko
  • La belle lunette bleue avec son traitement dial-shield qui permet de se prémunir davantage des rayures

Les moins

  • Uniquement disponible avec le bracelet silicone qui, bien que très confortable et utile pour la plongée, donne une impression de lourdeur/épaisseur que la montre en elle-même ne possède pas réellement : je conseillerais de changer le bracelet pour en profiter dans d’autres occasions que la plongée
  • Le X de Prospex au milieu du cadran qui n’est pas très esthétique

Disponible dans les Seiko Center de votre ville ou sur le site de la marque : Seiko SPB053J1

Longines Legend Diver

Référence : L3.674.4.50.0

La Longines Legend Diver est certainement l’une des meilleures montres de sa catégorie : belle et parfaitement portable aussi bien dans les occasions habillées qu’au moment des vacances et en plongée, elle cumule les points positifs. Elle est surtout une réinterprétation fidèle d’un modèle du début des années 60 (*référence 7042). Le modèle actuel se distingue entre autres par l’incorporation de la date et le recours au SuperLuminova.

Osez me dire qu’elle n’est pas à la fois belle et originale…

Ses 42 mm peuvent relativement vous impressionner sur le papier, MAIS je vous conseille d’être curieux, de ne pas vous limiter arbitrairement et d’essayer ce modèle : au porter, elle est parfaite pour la plus grande majorité d’entre vous.

Cette montre a une originalité qu’on retrouve chez peu de plongeuses actuelles : le rehaut plongeur tournant. Pour traduire en quelques mots simples, il s’agit d’un disque interne tournant dans les deux directions qui aide le plongeur à connaître le temps restant pour sa plongée, il est contrôlé par la couronne du haut. Cela remplace habilement la lunette tournante présente sur la quasi-totalité des autres marques proposant des plongeuses.

La marque Longines est l’une des marques avec le patrimoine horloger des plus vastes. Son positionnement actuel est un peu dommage, car la marque a autant de légitimité historique sur le plan horloger qu’Omega. Beauté classique dans le meilleur sens du terme, innovation et fiabilité ont été les maîtres-mots de Longines, qui se retrouvent dans la collection Heritage de la marque.

Disponible également avec un bracelet en maille milanaise.

Le seul et unique reproche qu’il est possible de faire sur la Longines Legend Diver est la réserve de marche de son mouvement (38 heures) qui tend à se faire dépasser par les mouvements plus récents de ses concurrents, que cela soit en entrée de gamme ou en haut de gamme. Après, tout dépend du type d’utilisation : si vous changez de montre chaque semaine ou chaque jour comme moi par exemple ou si vous aimez porter la même pendant plusieurs mois. Le grand avantage du mouvement 2824-2 demeure sa fiabilité mécanique éprouvée et facilement révisable par n’importe quel horloger indépendant digne de ce nom.

Caractéristiques techniques

  • 42mm de diamètre
  • Boitier en acier poli
  • Couronnes vissées
  • Verre saphir
  • Rehaut plongeur tournant
  • Mouvement mécanique à remontage automatique ETA 2824-2
  • 38 heures de réserve de marche
  • Etanchéité 300 mètres
  • Prix : 1870 euros (bracelet cuir), 2100 euros (bracelet acier ou caoutchouc)

Les plus

  • Particulièrement belle
  • Excellente réinterprétation d’un modèle historique de la marque
  • Très polyvalente : voilà une des rares plongeuses qui s’adapte à presque toutes les situations
  • Calibre ETA bien connu et facilement révisable par n’importe quel horloger indépendant
  • Originalité (même après des décennies) avec son rehaut plongeur tournant

Les moins

  • Rien à dire sur la montre en elle-même, à la rigueur la réserve de marche qui n’a pas été revalorisée sur ce modèle : 38 heures, c’est maintenant un peu limite
  • Certains retours sur le SAV de la marque qui ne serait pas à la hauteur…

La montre existe également dans une autre réinterprétation récente mais avec un diamètre de 36 mm. Pour ma part, je trouve la version en 36 mm bien moins réussie, mais elle pourrait convenir à ceux qui ont d’abord essayé le modèle en 42 mm et qui ont ensuite essayé le modèle en 36 mm avant de privilégier cette dernière.

Disponible dans le réseau des distributeurs officiels de la marque comme par exemple chez Bucherer à Paris dans le corner Longines.

Tudor Black Bay Fifty-Eight

Référence : M79030N-0003

Je suis attentivement l’autre marque de la fondation Hans Wilsdorf (le fondateur de Tudor et de Rolex). Tudor a profondément changé ces dernières années, l’arrivée de la collection Black Bay en 2012 a consacré le retour de Tudor sur le devant de la scène et de quelle manière.

Progressivement, la marque à la rose et au bouclier intègre de nouveaux mouvements, de nouveaux boitiers et son identité visuelle s’est affirmée à travers la collection Black Bay qui est un retour aux sources sur le plan du design. Le leitmotiv de la marque a toujours été de proposer des montres de qualité mais à un prix plus accessible. La Black Bay Fifty-Eight est une réinterprétation des modèles des années 50 de Tudor, et plus exactement de la référence 7922.

Versatilité et équilibre. Tudor réalise une des plus belles pièces du moment. Bravo ! Maintenant, la plongée sans enlever le costume devient une simple formalité !

J’ai testé de nombreuses montres, je prends un immense plaisir à découvrir des pépites vintage ou des nouveautés, j’apprécie leurs qualités qu’elle que soit leur prix.

J’ai des préférences chez plusieurs marques différentes mais là je dois avouer qu’on a affaire à une montre qui représente un parfait équilibre. La Black Bay Fifty-Eight est une plongeuse de style néo-vintage, elle possède un mouvement de nouvelle génération et elle est vraiment versatile.

La Black Bay Fifty-Eight a une épaisseur et un diamètre réduits par rapport aux autres modèles de la collection Black Bay : un hommage aux premières montres de plongée de la marque, ses dimensions sont un clin d’œil aux anciennes montres Tudor dont le diamètre était plus réduit.

Tudor a également fait preuve d’écoute et de réactivité pour une partie de la clientèle de la marque en demande de nouvelles proportions pour ses montres. Le résultat est là, sans appel.

Techniquement, c’est un sans-faute, il s’agit d’une plongeuse remplissant parfaitement ses fonctions : solide et lisible (merci les aiguilles snowflakes d’ailleurs). Son diamètre contenu et son design qui allie classicisme et praticité permettent une utilisation dans toutes les occasions.

J’apprécie beaucoup le bracelet acier des Tudor Black Bay et je conseille de l’acheter dans cette configuration mais je vous recommande de la twister avec le bracelet tissu de la marque.

Qui a dit qu’un bracelet tissu ne pouvait pas être haut de gamme ? Impossible n’est pas français.

Que le contexte soit habillé ou pendant vos vacances, cette Tudor s’adapte parfaitement à un look formel : ce n’est pas une montre qui restera dans votre boîte à montres en dehors de vos vacances.

Caractéristiques techniques

  • 39mm de diamètre
  • Boîtier en acier poli et satiné
  • Couronne vissée
  • Verre saphir bombé
  • Mouvement mécanique à remontage automatique de manufacture MT5402
  • 70 heures de réserve de marche
  • Etanchéité 200 mètres
  • Prix : 3060 euros (bracelet textile OU bracelet cuir), 3360 euros (bracelet acier)

    Les plongeuses dotées des nouveaux calibres sont généralement plus épaisses. Tudor a développé un calibre qui reprend les aspects positifs des mouvements MT tout en réduisant l’épaisseur à un niveau contenu.

Les plus

  • Design Black Bay : à la fois classique mais parfaitement maîtrisé
  • Très belle réinterprétation des anciennes Tudor Submariner qui étaient utilisées dans l’armée et les commandos français en particulie
  • Un diamètre qui est adapté à une très large majorité de poignets en recourant au 39mm
  • Une épaisseur revue à la baisse par rapport aux modèles précédents (la montre perd 3mm d’épaisseur, ce qui l’a met à 11,9mm, très raisonnable pour une plongeuse)
  • Mouvement de manufacture de qualité (groupe Rolex oblige) et pour un prix bien inférieur à ce qui se voit ailleurs sur le marché
  • 70 heures de réserve de marche, une nette évolution par rapport aux 38 heures des anciens calibres ETA
  • Excellent SAV et tarifs de révision très raisonnables pour un calibre de manufacture en comparaison des autres marques horlogères
  • Bracelet acier et textile de grande qualité, mention spéciale au bracelet textile qui se démarque nettement de la concurrence et sa fabrication en France

Les moins

  • Honnêtement, je ne vois pas… un sans-faute et c’est très rare dans le secteur

    Peut-être la montre que je préfère actuellement dans cette sélection. Elle est « Don Draper approved » !

Disponible très prochainement en juillet chez tous les distributeurs officiels de la marque, à Paris chez Antoine de Macedo par exemple.

Omega Seamaster 300 Master Co-Axial

Référence : 233.32.41.21.01.002

Depuis le film Golden Eye, Omega est devenu le partenaire indissociable de l’espion le moins secret de la planète : James Bond. Il faut rappeler que l’espion qui ne meure jamais conserve son grade acquis dans la Royal Naval Volunteer Reserve : celui de Commandeur. D’où le recours aux plongeuses qui permettent en outre aux agents 00 de se mouiller au besoin lors de leurs missions.

Evidemment, la collection Seamaster d’Omega correspond parfaitement aux besoins de James Bond dans ses efforts permanents pour ne pas rester secret. La montre dont il est question ici est la version standard issue d’une série limitée qui est apparue sur grand écran à l’occasion de la sortie du film Spectre.

L’Omega Seamaster 300 Spectre est une édition qui a connu beaucoup de succès. Si l’édition standard présente quelques légères différences par rapport à cette édition limitée, elle reste néanmoins une excellente réinterprétation d’une montre historique d’Omega : la Seamaster 300, une très belle plongeuse de la fin des années 50.

La nouvelle montre présente de très nombreuses caractéristiques qui lui permettent d’assurer à la fois pleinement ses fonctions de plongeuse mais aussi d’être une montre esthétiquement très réussie.

Je n’hésite pas à dire que c’est une montre que je trouve très désirable car son esthétique néo-vintage est faite pour plaire aux personnes comme moi qui sont sensibles à l’histoire des montres tout en adoptant des caractéristiques techniques profondément actualisées.

La voici au porter sur son bracelet acier poli brossé.

Dans la nouvelle course à l’innovation que se livrent les meilleures marques, Omega a honnêtement réussi un saut technologique au niveau du mouvement par rapport à ses anciens calibres avec l’arrivée du Master Co-Axial, le 8400 dans le cas de cette montre.

Il s’agit d’un calibre exclusif à Omega qui fait partie de ces nouvelles générations de mouvements qui prennent en compte les problèmes du magnétisme – ici avec une résistance à 15000 gauss – et qui permet d’espacer les révisions dans le temps.

Dire que cette montre est un coup de cœur qui dure pour moi est assez faible. J’apprécie honnêtement cette montre, malgré l’épaisseur qui est certes le propre des plongeuses (le boitier devant être étanche et résistant à la pression), mais aussi de la très grande majorité des calibres de nouvelle génération.

En terme d’esthétique globale, je recommanderai très vivement pour cette montre de recourir à un bracelet Nato et plus précisément du Nato dit « Bond ». Le Nato Bond est un bracelet en textile au motif particulier. Honnêtement, pour cette montre, je la préfère largement avec le bracelet Nato officiel d’Omega que je possède d’ailleurs.

Beau et confortable, l’adoption de ce bracelet a l’avantage de faire un petit clin d’œil cinématographique.

Le Nato a une réputation un peu cheap par rapport aux bracelets en cuir ou en acier mais le rendu de celui d’Omega associé avec cette montre permet de passer outre et de l’adopter avec une tenue habillée, même avec un costume Tom Ford, dont l’acteur Daniel Craig se fait une spécialité de les user par cinquantaine lors de chacun de ses films.

Même si je recommande généralement de porter lors des occasions formelles des montres également habillées, la Seamaster 300 Master Co-Axial se porte très aisément en costume. Mais, de grâce, même si elle est belle, ne la transformez par en plongeuse de bureau, elle est également faite pour prendre l’eau et sauver le monde des griffes des héritiers d’Ernst Stavro Blofeld  (chef historique et honorable du Spectre).

Un petit bémol relatif : la couleur des index simule la patine qui apparaît sur les index des anciens cadrans d’Omega : on aime ou on n’aime pas. Mon avis n’est pas totalement figé : il faut juger au cas par cas. Dans le cas présent, je trouve qu’à défaut de ne pas être authentique ce n’est pas non plus choquant : cette couleur des index va plutôt bien à cette montre.

Caractéristiques techniques

  • 41 mm de diamètre
  • Boitier en acier poli brossé
  • Couronne vissée
  • Verre saphir bombé
  • Mouvement mécanique à remontage automatique exclusif Master Co-Axial 8400
  • 60 heures de réserve de marche
  • Etanchéité 300 mètres
  • Prix : 5500 euros avec le bracelet acier et 5400 euros avec le bracelet cuir

L’épaisseur d’une montre est un facteur à considérer certes mais à relativiser : il s’agit d’une plongeuse, pas d’une montre extra-plate…

Les plus

  • Design néo-vintage très réussi, belle réinterprétation d’un modèle historique
  • Une plongeuse qui s’adapte bien aux situations habillées
  • Mouvement ETA exclusif pour Omega : il est de qualité et il présente de réelles avancées technologiques
  • Protection contre le magnétisme de 15000 gauss : la magnétisation des montres est un réel sujet, le contexte moderne conduit à un risque accru de magnétisation des montres, il est toujours utile d’éviter un retour chez l’horloger pour faire démagnétiser sa montre
  • Niveau look, elle est absolument superbe portée avec un bracelet Nato de type Bond avec une référence évidente à la série limitée Spectre parue il y a quelques années
  • La référence à l’agent secret sans payer le prix de la série limitée qui fait maintenant la joie des spéculateurs sur le marché de l’occasion

Les moins

  • Bracelet acier qui me semble peu adapté par rapport à la montre, cette dernière étant au contraire une réussite : une des rares fois où je conseillerais d’opter pour la configuration avec un autre bracelet que celui en acier…
  • Epaisseur du boitier du fait de la combinaison des caractéristiques d’une plongeuse et d’un mouvement de nouvelle génération qui est lui-même épais

Disponible chez les distributeurs officiels de la marque ou à Paris dans la boutique de la marque boulevard des Capucines par exemple : Omega Capucines.

Ulysse Nardin Diver Le Locle

Référence : 3203-950

Comment ne pas parler de montres qui ont un rapport avec la mer sans parler d’Ulysse Nardin ? La marque a été longtemps en pointe pour les montres destinées aux marines du monde entier : leurs chronomètres sont particulièrement célèbres et continuent de susciter l’intérêt des vrais collectionneurs.

La marque est positionnée sur le haut de gamme et présente un grand intérêt pour tous ceux qui s’intéressent aux mouvements et à la qualité de réalisation. Chez Ulysse Nardin, il est rare de trouver le même calibre de manufacture sur différentes montres.

Celui qui équipe cette montre par exemple, l’UN-320 avec échappement et spiral en silicium aux propriétés antimagnétiques, n’équipe que deux montres en tout dans toutes les collections d’Ulysse Nardin.

Très loin d’une montre-outil, cette UN est non seulement classe mais aussi parfaitement réalisée

Au porter, cette montre est superbe, on est dans un sans-faute sur le plan esthétique, la petite seconde est juste parfaite, le cadran à la fois lisible et beau.  Il faut rappeler qu’Ulysse Nardin est une marque historique qui a déjà proposé ce genre de belles montres dans le passé.

Le modèle qui inspire celui-ci vient d’ailleurs de 1964 avec néanmoins une différence notable : sur le modèle historique, la seconde est centrale alors que la réinterprétation présente une très belle petite seconde, que je préfère d’ailleurs.

On ne se rend pas compte mais réinterpréter de belles montres historiques n’est pas un exercice facile : il s’agit d’un travail de création qui vise à concilier deux époques : les références esthétiques du passé en l’adaptant par rapport aux exigences de la modernité et ici en se permettant quelques libertés pour twister par rapport au modèle original. Dernier point positif : le fond plein est une réussite.

Le requin-marteau est dangereux pour l’homme mais il sera plus docile gravé sur votre fond de boite

Cette montre cumule les points positifs, mais il faut néanmoins révéler un bémol : une étanchéité perfectible qui devrait être revue à la hausse. Pour l’immense majorité des utilisateurs, 100 mètres sera suffisant pour vos loisirs nautiques et plonger sans chercher à imiter les performances du Grand Bleu.

Caractéristiques techniques

  • 42 mm de diamètre
  • Boitier en acier poli
  • Couronne vissée
  • Verre saphir
  • Mouvement mécanique à remontage automatique de manufacture UN-320
  • 48 heures de réserve de marche
  • Etanchéité 100 mètres
  • Prix : 9600 euros

Les plus

  • Très belle
  • Très rétro
  • Très qualitative
  • Un choix éclectique
  • Un calibre excellent et intéressant
  • Garantie 5 ans (la norme étant de 2 ans dans l’immense majorité des autres marques, exception faite de Rolex ou Omega par exemple avec 5 et 4 années respectivement)
  • Niveau look, elle est irrésistible avec un costume ou si vous souhaitez changer des montres de plongée habituelles

Les moins

  • L’étanchéité limitée à 100 mètres

Disponible chez Godechot Pauliet à Paris.

Rolex Deepsea D-Blue

Référence : 126660

Attention, plutôt que de vous recommander une énième Sub, je vais vous parler d’un modèle moins fréquent et qui pousse les limites de la technique.

La couleur du cadran – un beau dégradé de bleu unique – lui a donné son nom de D-Blue et elle fait référence à la plongée en submersible menée par le réalisateur James Cameron dans les profondeurs des océans. La D-Blue est la déclinaison commerciale du modèle utilisé lors de l’aventure par l’équipe de James Cameron.

Elle est un défi technique : comment rendre une montre étanche à 3900 mètres sans pour autant transformer la montre en bathyscaphe (engin sous-marin conçu pour la plongée dans les abysses) ? Il est difficile de comprendre l’intérêt d’une telle étanchéité pour le client de base ou même pour les plongeurs professionnels.

A cette profondeur, le plongeur aura certes la certitude de savoir que sa montre lui survivra (*maigre consolation me direz-vous). Il faut toutefois rappeler qu’une montre étanche à 200 ou 300 mètres ne verra généralement pas d’autre eau que celle de la douche ou de la piscine alors, pourquoi pas une montre étanche à 3900 m ?

Montre Rolex Deepsea

La performance technique peut être appréciée et portée sans pour autant l’utiliser dans une situation réelle. La D-Blue est une montre hors-normes avec des performances hors-normes : la représentation de la recherche de la qualité absolue chez Rolex.

Si elle repousse les limites de la technique, la D-Blue est une montre qui n’est pas faite pour les looks habillés du fait de son épaisseur et d’un diamètre plus important que les montres présentées précédemment. Je conseillerais de la porter associée à un look plus détendu. Après tout, vous avez le droit d’être en week-end ou en vacances.

Bien que je conseille encore et toujours d’essayer les montres au lieu de construire des préjugés sur vos poignets ou sur le diamètre des tocantes, je conseillerais de ne pas prendre de montre dont les cornes dépassent la largeur de votre poignet.

Simple règle générale qui doit être appréciée au cas par cas, c’est votre poignet après tout, pas celui du voisin ou celui d’un quelconque « digital influencer »…

Un look détendu ne veut pas dire un bracelet en métal porté de manière très lâche : cet effet, s’il est exagéré, est d’assez mauvais goût d’ailleurs. Dans le cas de la D-Blue, cela serait une erreur, un FAMeux collègue qui la possède depuis plusieurs années tient à préciser que, plus que les autres plongeuses, cette montre doit avoir son bracelet acier bien ajusté à la dimension de votre poignet pour qu’elle soit parfaitement confortable. La montre devient dès lors très agréable à porter.

Il m’a confié que cette montre a une réputation injustifiée concernant le confort, -le fond du boitier étant légèrement arrondi et bombé- mais que cette réputation tient au mauvais ajustement du bracelet. Possédant une Submariner, en comparaison, il estime que la D-Blue est pour lui plus confortable.

Le verre saphir utilisé fait 5mm d’épaisseur pour assurer l’étanchéité à une profondeur record. Cela se traduit par une épaisseur importante mais qui reste parfaitement portable

Pour les personnes qui ont l’habitude d’acheter et de revendre leurs montres, il s’agit certes d’une montre hors-normes, mais aussi qui garde et voit même sa valeur augmenter sur la durée.

Contrairement à une idée reçue et surtout contrairement à ce que disent certains médias, il est rare de voir une montre conserver sa valeur et surtout en prendre dans le temps. Il en existe mais ce sont des exceptions qui confirment une règle valable dans 99% des situations. En outre, plutôt que de voir dans les montres un objet de spéculation ou d’investissement patrimonial, je préfère évidemment les avoir au poignet et les aimer pour ce qu’elles sont et pas pour ce qu’elles vaudraient sur le marché.

Caractéristiques techniques

  • 44 mm de diamètre
  • Boîtier en acier 904L
  • Couronne vissée avec triple étanchéité Triplock
  • Valve à hélium
  • Verre saphir bombé
  • Mouvement mécanique à remontage automatique 3235
  • 70 heures de réserve de marche
  • Etanchéité 3900m (non, ce n’est pas une erreur)
  • Prix : 11.550 euros

Les plus

  • La qualité Rolex n’est absolument pas une légende
  • La qualité du SAV garanti par la marque pendant 5 ans n’est lui aussi pas une légende
  • Une plongeuse extrême
  • Une performance technique hors norme
  • Un cadran unique
  • Résistance au magnétisme avec son spiral Parachrom
  • Un nouveau calibre avec une réserve de marche étendue tout en fournissant toujours une extrême fiabilité

Les moins

  • Diamètre relativement important et surtout une épaisseur notable mais à relativiser par rapport l’étanchéité hors norme de la montre
  • Politique de la rareté : Rolex est passée maître dans l’art de faire désirer ses montres et certains modèles nécessitent certains délais d’attente avant de pouvoir les acquérir…

Disponible sur commande auprès de tous les distributeurs officiels de la marque.

 

Cette sélection avait pour but de vous fournir un large panel de montres qui allient à la fois des modèles particulièrement bien connus des passionnés, comme la Longines Legend Diver, l’Omega Seamaster 300 Master Co-Axial ou la Rolex Deepsea D-Blue, des nouveautés récentes comme la Lip Marinier, l’Hamilton Khaki Scuba, la Seiko SPB053J1 et la Tudor Black Bay Fifty-Eight, et un modèle qui n’a pas bénéficié de suffisamment d’exposition comme l’Ulysse Nardin Diver Le Locle.

S’il y en avait une autre que j’aurais pu rajouter dans cette sélection, c’est la très prochaine Yema Superman Héritage qui marque la renaissance d’une marque française possédant une très forte légitimité historique et dont les caractéristiques techniques et le design pourraient faire nettement de l’ombre à de nombreuses marques suisses… Seuls les prototypes étant disponibles, le modèle de série étant en cours de fabrication à l’heure précise où j’écris ces lignes, elle n’a pas été retenue pour cette sélection mais peut-être que vous la découvrirez prochainement plus en détail… 😉

Nous nous retrouverons très bientôt pour une nouvelle génération d’articles – Projet Top Secret – alors, d’ici-là, je vous souhaite… une bonne plongée dans l’univers des montres.

Don Don

Passionné de montres, membre de l’équipe de FAM, je souhaite établir un pont entre le monde de l'horlogerie et celui du style.
J’apprécie l’Histoire, l'écriture, les Golden Sixties, les cravates, les pochettes, les boutonnières, les boutons de manchette... Sans oublier Betty.
Et Rachel. Et Megan.

Laisse-nous commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.