Pourquoi je ne porterai jamais de tongs - Carte blanche à Quentin

6 min
bonne gueule

Pourquoi je ne porterai jamais de tongs - Carte blanche à Quentin

6 min
Publié le : 12 août 2022Mis à jour le : 16 août 2022

Par définition, la tong est LA chaussure de l’été. Respirante, pratique et économique, la chaussure à lanière continue de séduire chaque saison. Havaianas, la célèbre marque de nu-pieds, a même réalisé en 2021 un chiffre d'affaires record, avec près de 260 millions de paires vendues. Malgré tout cela, je n’en porterai jamais et je vous explique pourquoi.

La saison estivale reste et restera ma saison préférée. C’est vraiment à cette période que je (re)découvre les petits plaisirs de la vie. Vous savez, ces précieux moments de convivialité autour d’un barbecue rythmé par les longues journées d’été ou encore les promenades inoubliables sur la plage, bercé par le bruit des vagues.

Vestimentairement parlant, certaines personnes vont trouver cette période ennuyeuse, moins intéressante. Pour moi, c’est le contraire, j’apprécie particulièrement le sentiment de légèreté qu'apportent les tenues d’été.

Si vous vous demandez comment rester stylé en été, même en portant peu de vêtements, jetez un oeil à cette vidéo :

Toujours accompagnés de mes fidèles acolytes, bermudas, chemises et espadrilles, la préparation de mes looks n'est jamais monotone. L’été, c’est le moment de prendre des risques, de se faire plaisir, notamment sur le choix des couleurs. 

Mais je dois vous faire une confidence, mon amour inconditionnel pour cette saison est entaché par une chaussure, plus précisément des nu-pieds. 

Vous voyez où je veux en venir ?

Karl Lagerfeld

Je suis physiquement allergique aux tongs.

Oui, je ne porte clairement pas les tongs dans mon cœur. Je pourrais même aller plus loin en disant que j’éprouve une certaine aversion pour ces chaussures. 

Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé. Depuis ma tendre enfance, mes parents ont tout tenté pour me faire plonger dans le côté obscur. 

Malgré un acharnement sans pareil, j’ai campé sur mes convictions, persuadé que ces chaussures n'ont (presque) aucun avantage.

1. L'esthétisme des tongs (ou comment ne pas en avoir)

Pour être honnête, avant ma venue chez BonneGueule, je ne faisais guère attention aux tenues vestimentaires d’autrui. 

Pourtant, s’il y a bien une chose qui m’a depuis toujours interloqué, ce sont les chaussures à lanières. Personnellement, je trouve que les tongs sont esthétiquement laides, et ce pour plusieurs raisons.

Les matériaux utilisés sont souvent bas de gamme

Très souvent, les tongs sont fabriquées avec des matériaux peu nobles, comme le caoutchouc. Il y a plusieurs explications à cette utilisation massive de plastique :

  • La tong est “régulièrement” au contact de sable, de la mer… Il est donc indispensable d’avoir une matière résistante à ce type d’environnement (ce qui est moins le cas du cuir par exemple).
  • Une explication économique. Parce que oui, on n'a pas forcément envie de débourser une somme astronomique pour des tongs. Et niveau coût, le caoutchouc reste aujourd’hui indétrônable. Les marques et les revendeurs doivent donc s’aligner sur les attentes des ménages. De plus, son usage reste limité par la saison et la géographie.
  • La tong est un marché massif, et par conséquent, il faut en produire beaucoup. Rien n’est plus simple que le plastique pour réaliser des productions en grande quantité.

Et ces facteurs donnent indéniablement un côté “cheap” à la tong. Instinctivement, on va donc coller une étiquette aux personnes portant ces chaussures. Celle d’une personne négligée, qui ne fait pas attention à son allure.

Des créateurs font l'effort de proposer des alternatives au caoutchouc, en utilisant du cuir par exemple, mais cela reste assez marginal et contre-nature pour ce type de chaussure.

Des couleurs (trop) pétantes

Ce qui m’a le plus frappé sur ce type de chaussures, ce sont les couleurs souvent exubérantes. 

Bonne gueule

Alors oui, comme dit plus haut, l’été c’est le moment d'essayer de nouvelles choses, et même au niveau des couleurs. Mais il faut reconnaît que les couleurs proposées pour les tongs sont souvent assez clichées. 

Cliché car elles sont régulièrement flashy, voire caricaturales. Cette tendance participe fortement aux préjugés sur la tong. Le côté “cheap” ressort d’autant plus.

Il existe des couleurs dites “classiques”, mais encore une fois, avec le caoutchouc, le rendu reste plutôt “bas de gamme”.

Le pied s'impose à la vue de tous

Cette partie sera sûrement la plus subjective, mais elle est selon moi la plus importante. Pour un homme, les pieds ne sont pas un atout, je dirais même sans osciller que c’est la partie du corps la plus disgracieuse. 

Pour ma part, j’ai longtemps pratiqué des activités physiques, comme le football ou encore de la course à pied. Et pour les connaisseurs, ces pratiques mettent à rude épreuve vos orteils.

Les interrogations étaient alors vite répondues : ne pas les exposer, pour mettre en valeur d’autres parties plus avantageuses.

Jordan vous explique pourquoi il préfère ne pas montrer ses doigts de pieds en ville, juste ici.

Et pour rappel, l’argument “je mets des tongs pour faire respirer mes pieds” ne fonctionne pas ici, puisqu’il existe des alternatives plus intéressantes et tout au moins respirantes.

N'oubliez pas aussi que les tongs sont un bon moyen d’attraper des coups de soleil.

2. Un confort qui laisse à désirer

Je ne sais pas vous, mais objectivement, je trouve les tongs très inconfortables. Pourtant, très souvent, le confort est justement l’argument principal utilisé pour vendre les bienfaits de ces chaussures

La semelle en caoutchouc n’est pas désagréable, mais la lanière centrale me cause énormément de problèmes. Lorsque je marche, cette partie frotte entre mes orteils. Rapidement, cela devient douloureux et il m'est déjà arrivé de saigner du pied. 

C’est un retour d'expérience que j’ai d'ailleurs très souvent entendu, et ça ne me donne pas envie de remettre des tongs.

3. La tong souffre d'une féroce concurrence

Malheureusement (ou heureusement), les tongs souffrent d’une rude concurrence. D’autres modèles de chaussures jouissent d’un confort et d’une esthétique bien supérieure aux tongs. Tour d’horizon sur ce qui se fait de mieux sur le marché. 

Les espadrilles

Les espadrilles sont le parfait exemple d’une alternative cohérente. Dotées d’une esthétique épurée, ces chaussures possèdent tous les avantages proposés par les tongs… en mieux. 

Élégantes, confortables, pratiques et économiques (conditionné aux modèles choisis), ces chaussures disposent d’une polyvalence rare. En effet, les espadrilles ne se portent pas qu'en bord de mer. Elles ont tout à fait leur place dans des tenues urbains, qu'elles soient décontractées ou un peu plus chic.

Les espadrilles dans un look décontracté

Bonne gueule

© BonneGueule

Dans un look décontracté, il est important d'utiliser des espadrilles surprenantes. Surprenante non pas par sa forme ou sa matière, mais plutôt par sa couleur. Ici, les espadrilles sont enrichies avec un motif paisley, ce qui donne immédiatement du panache à la tenue.

Les espadrilles dans un look casual chic

Bonne gueule

© BonneGueule

J'aime bien retrouver des espadrilles dans des looks casual chic. C'est plutôt inattendu, et ça fonctionne parfaitement. La facilité aurait été de mettre des sneakers ou des mocassins, mais non, on crée la surprise.

Les deux photos démontrent donc la merveilleuse polyvalence de ces chaussures. D'ailleurs chez BonneGueule, nous proposons désormais nos propres espadrilles dans des styles bien différents.

Espadrilles Suna terracotta

Pointure

Espadrilles Suna terracotta

Escadrille x BonneGueule

105,00 €

4 Couleurs

Espadrilles Suna bleach

Pointure

Espadrilles Suna bleach

Escadrille x BonneGueule

105,00 €

4 Couleurs

Espadrilles Suna indigo

Pointure

Espadrilles Suna indigo

En bandana japonais

105,00 €

4 Couleurs

Espadrilles Suna beige

Pointure

Espadrilles Suna beige

Collab avec Escadrille

95,00 €

4 Couleurs

Les sandales

Même si je n’en porte pas, je dois avouer que les sandales sont une alternative qui m’attire de plus en plus. Confort, style… toutes les exigences attendues pour ce genre de pièces sont réunies.

On en trouve des plus fermées, et dans des matières plus nobles que les tongs.

Ces derniers temps, j’observe un modèle de sandale qui revient en force, après plusieurs années d’oublies : les méduses.

Les méduses

À travers les rochers, muni de mes méduses transparentes et d'une épuisette, je gambadais à la recherche de crustacés. 

Vingt ans plus tard, ces méduses font leur retour. Et cette fois-ci, non pas pour aller à la pêche au crabe, mais plutôt pour affiner les outfits des vacanciers.

Le côté plastique du produit peut déranger, mais justement, sur cette pièce, c’est ce qui fait son charme.

Le produit en vogue est désormais présent dans de nombreuses marques et même de luxe. Par exemple, Gucci propose leur propre de méduses. 

Ici, un influenceur porte les méduses Gucci au bord de la plage. La tenue est assez basique, on s'attend alors à des chaussures classiques. Et pourtant, c'est tout le contraire, c'est là que les méduses font la différence.

D’autres sandales méritent également une petite mention. Je pense notamment aux claquettes Yeezy, très tendances ces derniers temps. 

Bonne gueule

Elles ont le mérite de proposer une esthétique très épurée et un large panel de couleurs. Ces sandales peuvent très bien s’intégrer dans des looks décontractés d’été. 

Un t-shirt blanc, un bermuda beige, une paire de Yeezy Slide et le tour est joué, vous avez une tenue décontractée passe-partout qui fonctionne bien.

Deuxième mention honorable, c’est évidemment les sandales Birkenstock. Rien de révolutionnaire, mais c’est une valeur sûre à avoir dans son dressing. 

Si vous suivez nos dernières actus, vous commencez à connaître Paul Binam. C'est un mannequin avec qui nous collaborons depuis quelque temps. J'aime sa façon de porter les Birkenstock, parce qu'il arrive à diversifier ses tenues autour de ces chaussures.

Les sabots

Chez BonneGueule il y a les pros, et les anti-sabots. J'ai choisi mon camp, convaincu que ces chaussures avaient quelque chose de différent.

Les Birkenstocks Boston

C'est le sabot par excellence. C'est véritablement lui qui m'a converti à la chaussure ouverte. Suédé, cuir ou en feutre de laine, il y a en pour tous les goûts.

J'ai une préférence pour les modèles en suédé, parce qu'ils offrent une panoplie de possibilité d'un point de vue stylistique.

Cet exemple démontre la pluralité d'associations possibles avec ces chaussures. Des sabots, en passant par le bermuda jusqu'à la casquette, tout fonctionne à la perfection dans ce look.

J'apprécie le fait que ces sabots soient semi-fermé (ou semi-ouvert c'est vous qui voyez), car notre pied reste discret. De plus, cette paire permet d'enfiler des chaussettes, ce qui est bien évidemment interdit avec des tongs.

En revanche, ce ne sont pas les seuls sabots qui offrent une alternative cohérente aux tongs. Il ne faut pas oublier les crocs.

Les crocs

Un chausson pour les uns, un outil de travail pour les autres. Mais les crocs, ce n'est plus seulement ça. Aujourd'hui, ces chaussures sont devenues une chaussure de tous les jours.

Le côté "cheap" aurait pu lui coller à la basket et pourtant, dans n'importe quelle tenue, je trouve la crocs à sa place.

Le grand plus de ces chaussures, c'est le confort. On se sent tellement bien qu'on a l'impression d'être dans des pantoufles. Quand on compare avec la tong, je peux vous garantir qu'il n'y a pas photo. Et dans la lignée de ce que j'évoquais ci-dessus, la crocs permet de cacher le pied, ce qui est un avantage quand on connaît ma réticente à montrer mes pieds.

4. Les bateaux

Enfin, pour toutes les personnes réticentes à l'idée de porter des chaussures ouvertes, je vous conseille de vous diriger vers des chaussures bateaux.

Ces chaussures d'été sont, selon moi, l'alternative parfaite aux nu-pieds durant l'été. Elles sont pratiques, résistantes et surtout passe-partout.

Alors évidemment, l'article repose sur un avis subjectif. Il est clair que selon les appréciations, les avis peuvent diverger. Je me doute par exemple, que pour les femmes, le point de vue est différent.

Et vous, que pensez-vous des tongs ? En portez-vous ? N'hésitez pas à nous partager votre avis et votre expérience en commentaire, je serais curieux d'entendre vos arguments/contre-arguments.

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures