Conseils : Le Guide du Parfum Homme #2

image_projet_36240
/

Où acheter son parfum homme ?

Pas chez carrefour, ni chez le chinois du marché vendant ses copies qui vous feront avoir des réactions allergiques dû aux cochonneries qui les composent. N’y touchez pas ! Vous y risqueriez votre santé.

Une enseigne s’appelant... parfumerie est le bon endroit pour vous aider à choisir. Alors commencez par visiter les grandes chaines comme Marionnaud ou Sephora si vous n'y connaissez pas grand chose. Je vous encourage aussi vivement à visiter les petits magasins privés qui proposent souvent des chefs d’œuvres (qu’on ne voit pas partout) : c’est là qu’on trouve vraiment les choses intéressantes.

Une autre solution existe (surtout dans le but d’économiser) : Internet. Par exemple, j’ai pu acquérir mon flacon de « Live Jazz » pour 20€ sur le Net au lieu de 60€ en parfumerie. Mais gare à vous ! Je suis très sceptique en ce qui concerne Ebay et autres sites de ventes privées, les copies made in china ne sont jamais bien loin… aussi préférez des sites qui sont spécialisés dans la vente de produits cosmétiques.

Visitez des pages comme :

  • Cheapsmells Ne faites pas attention au nom du site... bien mal choisi... 😉

Pour les plus exclusifs:

Attention aux frais de port et de douane selon où vous habitez ! Cela peut vite faire plus cher que d’aller chez le parfumeur du coin de rue.

Comment choisir son parfum homme ?

image

C’est fait, vous avez franchi la porte d’entrée d’un revendeur. Okay... et maintenant ?

Si vous êtes perdu, demandez conseil aux vendeurs qui s’intéressent réellement à la matière, qui eux pourront vous guider sur la bonne voie, pas ceux qui veulent à tout prix vous vider le portefeuille. Vous reconnaîtrez ces derniers au fait que la première chose qu’ils vous font essayer, c’est du Hugo Boss. 😉

Si vous savez déjà sur quoi vous orienter, c’est tout simple, testez ! Prenez quelques mouillettes (les languettes en papier) et essayez ce qui vous chante.

Je ne pensais pas expliquer la partie qui suit, mais on peut toujours voir des personnes qui font vraiment n’importe quoi.

  1. Ne frottez pas l’endroit de votre peau où le parfum a été appliqué ! C’est le phénomène que j’observe le plus souvent, il en résulte simplement que vous détruisez la structure du parfum.
  2. Avant de sentir, laissez d’abord l’alcool s’évaporer en secouant la mouillette quelques instants. L’alcool étant seulement un porteur.
  3. Ne sentez pas un parfum par l’ouverture du flacon, l’alcool va perturber votre nez.
  4. N’essayez pas plus de 2 voire 3 parfums (séparés !) sur chaque bras, autrement les odeurs vont s’entremêler et donner n’importe quoi.
  5. Ne pressez pas la mouillette contre votre nez ! J’en vois trop souvent certains qui essayent presque de s’asphyxier avec… Tenez-la à 2 ou 3 centimètres.

N’espérez pas découvrir un parfum en le laissant s’évaporer sur une mouillette, il ne pourra montrer son vrai visage que sur votre peau, et c’est bien là que ça devient intéressant, car aucun parfum ne va sentir de la même façon sur deux personnes différentes. Chacun a ses odeurs corporelles, sa composition chimique. Et c’est avec la chaleur de votre corps que le parfum va déployer son âme.

Ne soyez pas trop gourmands

Puisque votre nez s’épuise assez rapidement et ne pourra plus distinguer les odeurs, la règle d’or dit : Ne pas tester plus de 3 senteurs consécutivement.

Je dois vous avouer que je ne respecte jamais cette règle quand je me retrouve devant cette marrée de chefs d’œuvres qui méritent tous d’être testés. Ne suivez pas mon exemple et faîtes mieux que moi ! 😉

Si vous en faîtes plus, demandez aux vendeurs la boîte à café, chaque parfumerie qui ose s’appeler ainsi devrait en avoir une. La forte odeur du café aura comme fonction de neutraliser votre nez, ainsi vous serez à nouveau prêt pour affronter d’autres odeurs.

Et avant de sortir de la parfumerie :

Une fois vos parfums favoris choisis, demandez au vendeur des échantillons. D’après mon expérience, vous allez en recevoir presque partout, même sans rien acheter.

Petite astuce : Sympathisez avec le vendeur et intéressez-vous aux marques, posez des questions. Cela va augmenter vos chances de recevoir des échantillons. Autrement, il va croire que vous êtes seulement là pour vous remplir les poches et ne plus jamais revenir. C’est comme cela qu’après mes tours de boutiques je ramène chez moi une douzaine d’échantillons. 😉

image

Pour vous aider à la décision, rien de mieux que des échantillons.

Vous allez ensuite pouvoir les tester quand vous voulez, d’après votre humeur, la météo, les bonnes occasions etc. N’oubliez pas de suivre son développement.

image

Je doute fort qu’un millionnaire puisse utiliser ça…

S’il vous plaira toujours, plus rien ne vous empêche à l’achat. (Demandez un paquet d’échantillons avant de payer).

Pensez aussi que dans un secteur comme la parfumerie, c’est 95% de psychologie et 5% de décision personnelle, tant on essaie d’associer un parfum à telle et telle image, son nom, le flacon, tout est calculé à l’avance, alors ne tombez pas dans le piège et restez objectifs.

Note : Cet article a été écrit par Yvan, un de nos lecteurs et fait suite à un premier article sur Comment reconnaître un bon parfum homme ? (1/3)

Et ce n'est pas fini ! Le dernier volet du Guide du Parfum Homme va vous apprendre Comment porter son parfum homme et l'entretenir ? (3/3) (oui ! un parfum s'entretient), mais aussi vers quelles marques vous orienter Clignement d'œil

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • RemiBG

    Ça m’a tout l’air d’être un énième site pour vendre des copies tombées du camion

  • PiHi

    Salut Yvan, etmerci pour ton article!

    J’ajouterais quand meme une chose: il est aussi beaucoup plus économique d’acheter votre parfum en duty free, meme si vous restez dans la zone Schenghen. J’ai personnellement constaté des différences de 10 a 20% sur le prix public a Heathrow ou Charles de Gaulle(quoique ce dernier soit devenu un peu plus gourmand sur ses marges)…

  • Merci pour cette excellente suite 😉

    Ce qui me pose surtout question, c’est « par où commencer ». Il y a des centaines de parfums différents, et sachant que le nez se fatigue vite, c’est compliqué de tous les tester évidemment.

    Est-ce qu’il y aurait une méthode pour présélectionner. Par exemple, est-ce que tu pourrais nous donner 1 ou 2 parfums par voie que tu as cité la dernière fois (fruité, boisé, etc…), qui en soit bien représentatif.

    Ca aiderait déjà à choisir une ou deux voies, et puis ensuite à essayer uniquement les parfums de ce type.
    C’est évidemment un peu plus complexe que ça j’en ai conscience, mais je pense que ça peut aiguiller, surtout conseillé par un bon vendeur.

    Enfin voilà, c’est une idée qui pourrait être utile je pense 😉

    @Laurent: Je comprends tout à fait ton problème!
    Avec cette avalanche de parfums, difficile de s’y retrouver au début.
    J’ai donc ajouté des exemples pour chaque catégorie.