4 idées reçues sur le rose (et comment en porter avec style)

Temps de lecture : 8 minutes

couple habits rose 1967

Publié par le 2 mai 2022

Le rose, on l'aime ou on le déteste. Pour certaines personnes, c’est une teinte incontournable, qu'il faut absolument avoir dans sa garde-robe. Pour d’autres, c’est une couleur trop connotée, à éviter à tout prix. C’est un coloris clivant, donc, qui peut pourtant apporter beaucoup à un look si on ose en porter. Nous, on aime bien le rose - et on en a même mis sur notre hoodie Soajo, notre bermuda Juno, notre t-shirt  Cuba ou encore notre surchemise Amami.

Entre idées reçues et conseils, on vous dit tout sur ce coloris trop sous-cotée - et on espère réussir à vous donner envie de vous y mettre. 

1 - C’est démodé et kitsch

Basiques et volumes modernes

On vous le concède : le rose peut parfois avoir l’air un poil trop kitschouille. Mais ce n’est pas de sa faute ! Les vrais coupables, ce sont les vêtements aux coupes déjà peu flatteuses - ce que le rose vient alors amplifier. 

C’est l’association qui fait le look”, souligne Anne Tourneux, styliste et auteure de l’ouvrage Closet Therapy. Pour un look avec du rose sans prise de risque, l'experte nous conseille de se diriger “vers des pièces incontournables et faciles du dressing”. Elle énumère ainsi : “la bonne maille, le joli sweat, le parfait tee shirt, le pantalon tailleur bien coupé, le blazer unisexe un peu surtaillé, la chemise ample”.

La spécialiste et coach en style recommande aussi de se tourner vers “des basiques et des volumes modernes”, qui sont faciles à adopter si l’on craint l’effet “too much” du rose. Évitez donc les pièces trop compliquées et surchargée. Misez sur des intemporels avec lesquels vous prenez le moins de risque possible, mais aussi des coupes structurées et contemporaines que le rose viendra sublimer.

Ci-dessus, un rose cuisse de nymphe (oui, c'est curieux, mais c'est son vrai nom!) porté sur une pièce intemporelle revisitée : la veste de tailleur, façon robe. La coupe courte ajustée et les découpes rendent la silhouette dynamique. Aux pieds, une paire de derbies dans la même teinte, à talons, pour une touche de "classique, mais avec un twist". La pochette à damiers, imprimé ultra tendance, ajoute une touche de modernité.

Association avec des matières “cool”

Une autre bonne solution pour porter du rose sans tomber dans le côté kitsch? L’associer à des matières cool, qui vont venir apporter de la dimension ou un contraste détonnant… et donc stylé.

> Facile et fiable, le denim est votre meilleur ami. Que ce soit en veste ou en jean, il apportera ce qu’il faut de moderne et casual dans la tenue pour que le rose, peu importe sa nuance, se fonde bien. De plus, le bleu du denim se marie à merveille avec le rose, peu importe son intensité.

> Pour une touche plus rock, osez le mélange rose + cuir noir. Attention, évitez les teintes de rose trop criardes. Préférez le vieux rose, le rose “millenial”, le rose vintage, le rose soutenu qui tire vers le violet…

Les matières à éviter ? Peut-être le vinyl trop brillant ou encore le lycra, très "poupée Barbie des années 90". Et si le tweed et le velours sont des matières à qui le rose va très bien, mieux vaut passer votre chemin si vous maîtrisez mal cette couleur et craignez “l’effet kitsch”. Car, qu’on se le dise, personne n’a envie de ressembler à Dolores Ombrage.

dolores ombrage harry potter rose kitsch

Dolores Ombrage dans la saga "Harry Potter" (Crédit : Warner Bros)

2 - C’est dur à porter, ça ne va à personne

Une couleur "cosmétique"

Détrompez-vous : le rose est une couleur très flatteuse pour le teint - à condition de trouver la nuance qui vous va le mieux. Car oui, entre un rose bonbon et un vieux rose, il y a tout un monde (et une multitude de nuances qui peuvent, selon votre carnation, vous illuminer le visage, ou vous donnez un air de zombie). 

nuancier rose panton

Plusieurs nuances de rose (Crédit : Pantone)

Pour Anne Tourneux, le rose est même une “couleur cosmétique” : elle fait ici référence à certains produits de maquillage, comme le rouge à lèvre ou encore le fard à joues, "qui sont souvent des variantes de tons roses et d’abricots”. 

“Preuve que le rose est incontournable pour son effet bonne mine”, appuie la spécialiste.  “Porté près du visage, il apporte un sérieux coup de frais au teint”.

Comment trouver le meilleur rose pour son teint ?

Alors, comment trouver le rose parfait pour notre  carnation ? Selon l’experte, le bon test doit se faire à la lumière du jour, sur une peau nue, en apportant la couleur autour du visage. On peut par exemple approcher plusieurs vêtements ou tissus roses près des joues et du menton. 

“Le bon ton a tendance à illuminer le visage, gommer les ombres et faire un joli teint”, confie Anne Tourneux. “On parle de colorimétrie froide ou chaude, et parmi ces deux familles, on compte respectivement des tons clairs ou des tons plus appuyés qui offrent donc un panel de teintes totalement différentes”.

Dans la famille des roses “froids”, on retrouve par exemple le rose vif, le rose bébé ou encore le parme doux. Les personnes à qui le rose “chaud” flatte le plus le teint, pourront de leur côté se tourner vers du rose framboise, du corail, du vieux rose

Le fuchsia et le fluo, plus difficiles à porter ?

Plus osés, francs et risqués pour le teint, le fuchsia et le rose fluo sont sûrement les teintes de rose les plus difficiles à manier. Le fuchsia, lui, peut lasser sur le long terme.

Le fuchsia est très marqué, il dénote, se remarque et peut lasser”, estime Anne Tourneux avant de nuancer : “Il y a une grande tendance fuchsia chez les hommes comme chez les femmes, et qu’on regarde le dernier défilé Valentino ou un Yves Saint Laurent des années cultes, on comprend vite que sur une pièce bien choisie, il peut durer même chez les plus classiques - c’est d’ailleurs magique avec des tons neutres”. Le conseil de l’experte? “Si on craint de s’en lasser, on opte pour un standard aux coupes modernes”.

Le fluo, lui, peut rapidement faire "moins sérieux"... ou prof d'aérobic dans les années 80. Pour le porter avec élégance, on vous conseille de le porter avec des pièces intemporelles, très structurées, et dans des teintes neutres. Ci-dessous, Hailey Bieber a opté pour un pull col roulé fluo, qui fait un contraste très intéressant avec le costume gris à carreaux, plus "working girl". Une silhouette qui fonctionne très bien, rehaussée de boucles d'oreilles dorées et d'escarpins pointus blancs.

Commencez par des petites touches

Le rose est un pays inconnu dans lequel vous vous apprêtez à voyager pour la première fois ? Commencez en douceur. Personne ne s'attend à vous voir débarquer du jour au lendemain en total look rose bonbon. Le rose est d'ailleurs une chouette couleur à arborer en petites touches, pour souligner une pièce, illuminer un look, mettre en avant un détail, ajouter une touche de fun à un look plutôt sérieux...

"On peut envisager le rose sur un détail comme un foulard, un bob, une casquette, une surpiqure sur les baskets, un sac, une manucure si on veut démarrer l’incursion sans prendre de risque et checker son pouvoir”, conseille la styliste Anne Tourneux.

C'est d'ailleurs ce que conseille Jordan dans son Panache dédié au rose. Parmi ses cinq propositions de looks, une version rock et vintage, où la veste, le t-shirt et le pantalon sombres sont rehaussés par une touche de pastel sur une casquette qui tire presque vers le lilas.

Autre option cool et efficace : la paire de tennis (ici, des Converses), choisie dans un rose vintage chaud, qui vient finir un look casual composé d'une veste en denim et d'un pantalon en velours marron.

Ci-dessous, une paire de bottines rose foncé à paillettes vient booster une tenue ultra-classique et intemporelle : un blazer noir, un pantalon noir et un sac en cuir noir Chanel. Un mix audacieux et assumé qui fonctionne très bien.

3 - Ça ne va avec rien

Et si on vous disait que le rose va avec… tout ? Non, vraiment, on vous jure. L'essentiel est de trouver votre formule magique à vous - celle qui exaucera tous vos voeux stylistique. Celle qui colle à votre personnalité, vos envies, et à ce que vous avez envie de dégager avec votre apparence. Pour résumer, la teinte qui vous flatte le mieux (comme on le disait plus haut) + la bonne coupe + les bonnes associations. 

Tout est une question d’interprétation et de mélange. Tout joue en matière de look réussi : couleurs, volumes, matières”, appuie Anne Tourneux.

On vous a parlé des matières vers lesquelles vous tourner (le denim, le cuir), des coupes à privilégier. Il est maintenant temps de rentrer dans le dur... et de parler couleurs. Le rose (et ses nombreuses nuances) se marie à merveille avec tout. A vous de doser suivant votre style, mais aussi ce dans quoi vous êtes le plus à l'aise. On vous donne ci-dessous quelques recettes qui fonctionnent bien.

Quels combos de couleurs fonctionnent bien le rose ?

  • Votre style est plutôt classique (avec un twist) ? Tournez-vous vers le gris, le taupe, le bordeaux, le bleu marine, le camel, le kaki ou encore le blanc crème. Elégance assurée, surtout en restant dans le registre des teintes de rose plutôt douces (parme, vieux rose, pastel, rose chiné...). Le navy, lui, offre un beau contraste avec du rose framboise, surtout si on le porte sur une matière naturelle comme de la laine, du lin, de la soie ou un coton de bonne qualité.

Ici, un t-shirt rose chiné marié à un blazer taupe et un pantalon crème :

Un très bel exemple de rose et bleu marine :

  • Les plus audacieux oseront le colorblock, en mixant leur rose avec un jaune citron, moutarde ou pastel, du vert (anis, menthe, gazon), de l’orange, du violet et même… du rouge. Car oui, malgré ce que l’on croit, le rose et le rouge se répondent très bien et offrent une harmonie de couleurs très intéressante - après tout, ne dit-on pas que le rose n’est qu’un rouge délavé… ? 

Rose pâle, violet et orange, pour un look pop et rétro :

Un vert sapin, un rose profond et des bijoux dorés ? Une association qui marche à tous les coups. Et si vous n'osez pas la jupe verte (ou n'en possédez pas), troquez-la contre un jean brut et portez le vert sur un blazer, un sac en cuir, un chapeau ou une écharpe en laine.

Plus facile à porter, le mélange de couleurs pastels. Ici, un jaune et un rose, liés par un t-shirt blanc. Le contraste des matières offre un jeu de textures qui apporte de la dimension à la tenue :

Ci-dessous, une tenue fraîche, vitaminée et estivale. Au programme ? Une combinaison mixant rose bonbon et un rouge coquelicot, des accessoires rose pâle et des sandales à talons fuchsia.

  • Et si vous tentiez le camaïeu ? Car sans surprise, le rose va très bien avec... le rose. Mais parce qu'un total look rose peut être difficile à assumer, on vous conseille plutôt de mixer plusieurs nuances, en jouant sur les textures.

Ci-dessous, une tenue tout en layering, avec pour centre d'attention un tailleur rose saumon encadré d'un manteau rose pâle en laine. Aux pieds, des sandales à talon vieux rose, dans une jolie matière satinée.

Ici, une veste de travail oversize rose bonbon, qui tranche élégamment avec un pantalon rose pastel ample.

Quid des motifs ?

Le rose est une couleur qu'il peut être intéressant d'adopter sur un imprimé. Tournez-vous vers les motifs classiques, sûr et intemporels : les carreaux, les pois, les rayures... Ceux-si sont facile à porter, mais aussi à mélanger.

Les imprimés fleuris et animaliers sont plus risqués. Envie d'oser ? Assurez-vous de choisir une coupe élégante pour la pièce à motifs, et faites attention à la qualité du tissu : même le plus beau des imprimés fera "cheap" sur un polyester brillant, par exemple.

4 - "C’est pour les filles"

C’est un peu agaçant, d’entendre encore ça en 2022, pas vrai ? Que l'on soit un homme ou une femme, d'ailleurs. C’est pourtant une idée encore très (trop) répandue. Que le rose, c’est une couleur “pour les filles”, “pas assez virile”, “trop girly”... Et, par extension, “pas assez sérieuse” ou qui donne l’impression que la personne qui en porte est “trop superficielle”. Les clichés sexistes ont la vie dure !

De la symbolique à l'outil marketing

Michel Pastoureau, chercheur, historien et auteur du Petit Livre des Couleurs, raconte dans son ouvrage que “le rose a acquis sa symbolique au XVIIIe siècle, celle de la tendresse, de la féminité (c’est un rouge atténué, dépouillé de son caractère guerrier), de la douceur (on dit encore ‘voir la vie en rose’). Avec son versant négatif, la mièvrerie (l’expression ‘à l’eau de rose’ date du XIXe)”.

Le rose est une couleur si clivante (et donc, intéressante) qu’en 2018, le musée de la Mode du FIT de New York a décidé de lui consacrer une exposition. La conservatrice de l’établissement, Valerie Steele, avait rappelé à cette occasion que “les significations associées aux couleurs ont été construites culturellement”. 

“Dans la France du XVIIIe siècle, le rose était une teinte à la mode pour les deux sexes”, expliquait alors la spécialiste. “C'est la société qui, au XIXe siècle a ‘féminisé’ les nuances vives et claires: les hommes occidentaux se sont mis à porter de plus en plus de noir”. 

Toujours selon elle, “la binarité ‘rose contre bleu’ est ensuite apparue comme un moyen marketing de vendre plus de vêtements pour bébés : dans les années 1940 et 1950, une tendance dérivée du freudisme exhortait les gens à inculquer un comportement de genre approprié aux enfants, et particulièrement aux filles...".

Les lignes bougent (enfin)

De Marilyn Monroe dans Les hommes préfèrent les blondes à Barbie en passant par l’héritière Paris Hilton ou encore les “mean girls” des films pour ados, l’image ultra-féminine du rose a par la suite été entretenue par la pop culture

Bien heureusement messieurs, les clichés ne doivent pas vous dicter quelle couleur vous pouvez porter. D’ailleurs, de plus en plus de créateurs de mode ont décidé d’injecter du rose dans leurs collections homme au cours des dernières années. Parmi eux, Jacquemus et son rose shocking, Tom Ford et son vieux rose satiné, Dior et son rose pâle, Gucci et son rose chewing-gum…

En parallèle, de plus en plus d’hommes célèbres, parmi lesquels Drake, Jared Leto, Tyler The Creator ou encore Harry Styles, ont eux aussi jeté leur dévolu sur cette teinte.

Le mot de la fin…

Vous l'avez compris : les idées reçues, c'est nul, et ça ne devrait pas avoir d'impact sur la manière dont vous vous habillez.

Le rose, c'est pour tout le monde. Homme comme femme. Peu importe votre style, il y a forcément une teinte de rose pour vous, et une manière bien à vous de vous l'approprier.

Pour résumer, commencez par trouver les nuances de rose qui vous vont le mieux, et les matières qui vous ressemblent le plus. Allez-y petit à petit, par touches. Testez des mélanges de couleurs qui vous parlent et qui vous correspondent.

Et surtout, moquez-vous bien fort du qu'en dira-t-on. Le plus important, avec les vêtements, c'est de s'amuser, et de trouver une manière cool de s'exprimer. Si c'est avec un total look rose bonbon, vous auriez tort de vous en priver.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.