Gris, safran, vert olive… ma vision des couleurs – Parlons Vêtements #37

Temps de lecture : 5 minutes

Publié par le 17 juin 2020

S'habiller avec les bonnes couleurs, vaste sujet, source de prise de tête pour beaucoup d'entre nous. Déjà, le choix des couleurs n'est pas une science mystique, enseignée aux plus méritants et quasiment impossible à mettre en œuvre dans la vraie vie.

Les choses sont bien plus simples. Il faut connaître les couleurs de base du vestiaire masculin et être sensible à la beauté d'une couleur. Et ça, sa se travaille. Pour ma part, je regarde régulièrement les lookbooks des marques japonaises, toujours en avance et bourrés de subtilités, notamment au niveau des tons olives, safrans et miels.

Cela dit si vous aimez les couleurs vraiment flashy, il y a un style avec lequel vous pouvez bien vous amuser, c'est le streetwear. En effet, il est très décomplexé avec l'usage de couleurs vives et les codes ne sont plus vraiment les mêmes que le "casual chic" auquel vous êtes habitué.

En route pour ma vision des couleurs.

Les couleurs que j'aime

Au début, j’avais tendance à rester sur du bleu et du gris, mais avec les années qui passent, j’ai commencé à m’ennuyer.

Ce sont deux coloris de bases incontournables pour l’homme, surtout avec toutes les nuances possibles, mais dès que tu te sens prêt, passe à autre chose.

Par exemple, des bleus ou des gris qu’on ne voit pas souvent !

C’est pour cette raison que j’aime beaucoup le bleu canard, ou le bleu pétrole

Quand au gris, si tu me suis depuis longtemps, tu sais que je suis un inconditionnel du gris clair, car je trouve qu'en hiver, cela illumine une tenue et que en été, c'est élégant et discret.

A tel point que Julien notre chef de collection a dû pas mal insister pour qu’on sorte un pantalon et un blazer anthracites, des années après avoir sorti de la flanelle claire, un manteau gris clair, un costume d’été gris clair…

Le gris clair reste toujours encore une couleur que je conseille énormément, car ça se marie très bien avec des couleurs plus vives et/ou plus fortes.

Donc je suis toujours resté le sur le bleu, le gris, le blanc, et j’ai introduit progressivement pas mal d’olive et de beiges.

Et ça, ça s’est fait grâce aux marques japonaises, que tout passionné devrait regarder…

Mon goût des couleurs chez les marques japonaises

J'aime la couleur olive quand c’est un tissu japonais.

C’est peut-être l’amour du vintage chez les Japonais et du vêtement militaire qui est responsable de leur belle sensibilité pour les tons olives, assez clairs, sans tomber dans le vert sapin premier degré.

Pour moi, l’olive, c’est une vraie couleur qui va avec tout, c’est intemporel, c’est décontracté, je trouve que ça donne une aura particulière à une tenue

Une autre couleur qui me plaît de plus en plus, ce sont toutes les teintes miel/ou “safran”, que l’on voit beaucoup chez les marques japonaises. C’est une très belle alternative aux beiges, à la fois plus originale et facile à porter.

Parlons en des marques japonaises !

Elles m’influencent beaucoup, et de manière assez large.

On est toujours dans une recherche de la subtilité ultime, encore, et encore…

Par exemple, j’aime les tons utilisés chez les marques outdoor japonaises, dont la philosophie des couleurs n’a rien à voir avec les marques outdoor européennes, qui proposent des vêtements très bariolés.

Chez les Japonais, tout est plus doux.

Puis évidemment, il y a les mastodontes que sont Visvim ou Nanamica par exemple.

Elles illustrent à la perfection l’inépuisable goûts des Japonais pour les couleurs de base et toutes les variations possibles, avec toujours une touche délavée.

Du côté du techwear, je suis très admiratif de Veilance, ils arrivent à chaque fois à sortir des collections articulées d’une ou deux couleurs, avec des coloris originales, qu’on ne voit nulle part ailleurs.

D’ailleurs, après mon goût des coloris miel/safran, je suis en train d'apprécier les teintes “lavandes”, parce que j’aime bien ce côté pastel tout doux.

Si tu veux exercer ton oeil à la couleur, mon conseil c’est de regarder encore et encore les lookbooks des marques japonaises.

Pour faire ça, je te conseille d’aller régulièrement sur Guillotine, qui est un site français super cool spécialisé dans les labels japonais.

Et tu vois, passer du temps sur des lookbooks japonais, ça a du bon, parce que ça va te permettre de t’habituer à des couleurs haut de gamme.

Ma définition des couleurs cheap

Dès le début de BonneGueule, je faisais une distinction entre les couleurs cheaps, d’entrée de gamme, et les couleurs plus travaillées et plus haut de gamme.

En devenant une marque de vêtement, j'ai été conforté plus que jamais dans ce constat.

Quand les fournisseurs de tissu nous envoient des échantillons il y a clairement un "truc" chez les maisons les plus luxueuses.

Disons que dans le cas d’une couleur travaillée, haut de gamme, on sent qu'il y a eu du temps dessus à trouver un bel équilibre. 

Tandis que sur un tissu un peu cheap, tu as une couleur très "premier degré", qui n’a pas grand chose à raconter.

Vraiment, en étant de l’autre côté de la barrière, en étant une marque de vêtement maintenant, c’est très flagrant quand on reçoit des cartes d’échantillons

A ce titre, pour la sortie de notre gros pull en laine d’agneau, on était allé faire un reportage chez Todd and Duncan, un fournisseur écossais très prestigieux, qui fournit tout le luxe.

Ils ont une carte de couleur qui est très réputée, et appréciée des fabricants de maille, parce qu’ils ont une sensibilité unique.

Et c’est l’un des très rares fournisseurs qui prend le temps de bien documenter ses inspirations de coloris.

A propos de couleurs originales, il y a un style qui est un cas à part je trouve, c’est le streetwear.

Le cas particulier du streetwear

Pour moi il y a un style qui se prête très bien aux couleurs atypiques et fortes, c’est le streetwear.

C’est un style très décomplexé avec l’utilisation des couleurs bien voyantes.

C’est difficile de dire quelle couleur porter ou pas parce que la notion même de “conseil de style” ne fait pas vraiment sens dans le streetwear, c’est plus une question de ce qu'on a envie d’affirmer ou pas, et des goûts de chacun.

Par exemple cette veste en Gore-Tex de la marque Palace, elle est ultra bariolée, et dans une optique de conseil, elle n’a pas sa place. 

Mais dans une optique de kiffer, d’avoir une pièce forte, oui pourquoi pas !

Idem pour les chaussures, moi personnellement, parfois je sature un peu de voir depuis des années des sneakers minimalistes blanches, même si j’y reviens toujours. C’est pour ça que je suis toujours très partant pour avoir une paire de sneakers rouges ou avec une couleur totalement inattendue. 

S'il y a des styles qui se prêtent à des couleurs un peu plus fortes, il y a aussi des vêtements ! 

On a parlé des sneakers colorés, mais il n’y a pas que ça.

Par exemple, les tee-shirt en été, j’aime beaucoup les derniers coloris des tees Jinji, comme un coloris lavande justement ou un autre coloris menthe.

Idem pour les sweats, comme ce que fait la marque Village Paris ! Autant j’adore un bon sweat gris chiné, mais là j’ai vraiment envie de porter de la couleur en sweat, histoire d’avoir un peu plus de contrastes dans mes tenues.

Voilà, j'espère que mes conseils vont t'aider à ajouter encore plus de couleurs dans tes tenues !

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.