🎬 Le soft tailoring : 5 tenues analysées – Gimmick #7

4 min

🎬 Le soft tailoring : 5 tenues analysées – Gimmick #7

4 min
Publié le : 6 janvier 2021Mis à jour le : 8 janvier 2021

Comme on se lasse jamais de parler de style, on a eu l’idée de tourner des vidéos pour le faire de manière libre et directe de vous à nous. Ça donne un nouveau format de vidéos : Gimmick.

Le principe : analyser les tenues de ceux qui s’habillent le mieux et vous livrer tous leurs secrets.

Le résultat, c’est qu’après le visionnage de chaque épisode, vous aurez tout un tas de gimmicks à appliquer pour sortir de votre zone de confort et réussir encore mieux vos tenues.

Les sujets précédents :

Nicolò a posé les fondations du soft tailoring dans son récent traité de style.

Désormais, place à la pratique.

Pour cette première vidéo de l'année, voici cinq tenues décortiquées dans cet univers esthétique.

Oui, vous y verrez du  jogpant et de la veste en maille.

Mais attendez-vous à quelques surprises aussi. La cinquième tenue va vous surprendre.

Action !

Ma tenue pour présenter Gimmick

Tenue 1 : soft tailoring aux petits oignons

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par RuthlessP (@runseoul)

Cette tenue flatte la rétine.

Les couleurs, bien senties et qui contrastent entre elles, y sont pour beaucoup.

La pièce maîtresse est le manteau. L'absence de couture aux épaules couplée à une coupe légèrement ample adoucit la silhouette.

Sa matière, une laine bouillie, est une très bonne alternative au drap de laine plus compact d'un pardessus classique.

Le col roulé est lui plus décontracté qu'une chemise tout en restant chic. Le porter rentré dans le pantalon accentue cette démarche d'élégance.

Ce pantalon de couleur claire illumine la tenue avec une belle teinte crème.

Enfin, le choix des chaussures est pertinent : des chukka boots en cuir suédé, marron moyen.

La forme et le cuir choisi éloignent ces souliers des traditionnels richelieux sombres en cuir lisse.

Il y a ce qu'il faut d'élégance, de décontraction et  de fluidité dans la silhouette.

Cet instagrammeur coréen tape dans le mille.

Tenue 2 : sartorial casualwear

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sartorial Casualwear (@stevecalder)

Steve Calder, fondateur de la marque Informale, est un très bon représentant du soft tailoring.

Il s'agit de ma tenue préférée de lui.

On peut d'abord noter un très joli camaïeu composé d'olive, de kaki, de marron et de bordeaux.

Ceci étant dit, on peut se pencher sur le pantalon.

Il présente à la fois des inspirations tailleur avec sa taille haute, ses deux pinces à l'avant et son volume généreux. Il est aussi décontracté avec son cordon de serrage à la taille, son bas retroussé à la main comme on le ferait sur un chino et son tissu en lin.

La pièce suivante qui mérite notre attention est cette polo chemise. C'est un vêtement monté dans la même matière qu'un polo (coton piqué) et qui possède des détails de chemise : ici, un col ouvert, cutaway.

Confortable et élégant, la polo chemise est un des représentants majeurs du soft tailoring.

La veste, plutôt typée workwear, remplace habilement un blazer. La matière, une moleskine douce et légèrement duveteuse se rapproche d'un tissu type flanelle.

Enfin, les mocassins bordeaux finissent cette tenue avec une pointe de chic. À noter que le mocassin est, comme la chukka boot du look précédent, plus décontractée que le richelieu ou même le derby.

Tenue 3 : nonchalance à l'italienne

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Philip Conradsson (@conradssonphilip)

Une tenue au flair plus italien : polo chemise, jean blanc qui vient illuminer la tenue et... veste en maille.

Un autre vêtement iconique du soft tailoring.

Pour rappel, on parle d'un vêtement qui reprend la forme d'un blazer ?Avec un revers tailleur, trois boutons et des poches plaquées. mais dans une matière tricotée, comme un pull ou un cardigan.

Forme élégante, matière décontractée et en sus, confort : la veste en maille remplit tous les critères.

Tenue 4 : un manteau pour les gouverner tous

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Massimo Alba (@massimoalba)

Voici une autre tenue avec un manteau remarquable.

Remarquable par son volume : ample mais maîtrisé, avec une longueur généreuse.

Mais aussi remarquable par son motif : un carreau prince-de-galles où se fond un pied-de-poule.

On est très loin du manteau classique en laine sombre et cintré.

Le pull est une curiosité : il a la particularité d'être violet. Couleur pas facile à maîtriser, c'est sur un pull qu'il est le plus facile de le porter.

La couleur plutôt sombre permet aussi à la pièce de se fondre dans la silhouette.

Le pantalon mérite aussi qu'on s'y attarde. Pas de cordon de serrage à la taille cette fois. Mais une matière douce, confortable, souple : du velours côtelé.

Petit détail tailleur : ce pantalon se dote d'ailleurs d'une pince sur chaque jambe.

Aux pieds... encore des mocassins ? Certes. Mais vous n'avez pas à en porter.

Vous pouvez retenir l'idée du cuir suédé dans des tons marron/sable/taupe/beige et l'appliquer à des derbys, des sneakers au look minimaliste ou des chukka/desert boots.

Tenue 5 : fracture de la rétine

Ce costume bleu chiné n'est pas spécialement soft : la matière n'est pas spécialement fluide, l'épaule est plutôt structurée.

Ce qui rend cette tenue plus relax, ce sont les vêtements qui lui sont associés.

On trouve d'abord cette improbable association "chaussettes blanches + sandales".

Ce n'est pas un dérivé du "claquettes + chaussettes" mais plutôt "mocassins + chaussettes blanches" :

On peut noter que la sandale, en cuir noir, est plutôt fermée et ne montre pas trop le pied. Bien sûr, la couleur blanche des chaussettes attire tout de même le regard vers cette zone.

L'autre pièce qui interpelle est ce polo boutonné à rayures.

Inspiré du polo porté par Jude Law dans le film Le Talentueux Mr. Ripley, il remplace une chemise.

Ainsi, on peut remarquer que le polo et les sandales appartiennent plutôt à un registre été alors que le costume est plutôt hivernal.

Cette tenue est définitivement audacieuse et clivante.

Tenue bonus : col roulé, chemise et Teba Jacket

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par میلاد عابدی (@milad_abedi)

Si j'avais pu mettre une autre tenue dans la vidéo, ça aurait été celle-ci.

Certaines pièces sont déjà vues plus haut : col roulé, chukka boots en cuir suédé.

Le pantalon est relativement formel : sombre, lisse, en laine, à pinces.

Cette tenue se distingue de deux manières :

  • Le col de la chemise dépasse du col roulé. C'est original et ça marche plutôt bien, car la couleur du col, bleu clair, s'insère parfaitement avec le reste de la tenue
  • La veste, une Teba jacket. C'est un type spécifique de veste déstructurée qui se caractérise principalement par ce revers particulier, sans cran, ainsi que la présence de multiples poches plaquées

Par rapport aux cinq autres silhouettes, celle-ci est la plus tailoring mais apporte juste ce qu'il faut de soft (col roulé, Teba jacket) et d'originalité (col de chemise qui dépasse).

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures