Test : Le costume sur-mesure Gilles Masson

/

Il y a quelqu’un qui est rapidement devenu important pour Benoît et moi, mais qu’on ne vous a jamais vraiment présenté (quoiqu’on le recommande souvent).

Il s’agit de Gilles Masson, qui nous conseille sur le développement de BonneGueule et qui est toujours là quand on a un coup de barre (ça nous arrive aussi).

On surnomme d'ailleurs nos dîners les réunions franc-massoniques (ou les ateliers massonerie, vu qu'on construit encore et inlassablement BonneGueule). Vous verrez que l'interview est également haute en couleurs 😉

Note : Vous pouvez directement prendre rendez-vous avec Gilles et son frère François-Xavier sur le site de leur boutique, Atelier Mesure.

Introducing : l'incroyable Gilles Masson

Gilles, c’est un entrepreneur en série, qui a toujours travaillé dans le textile.

gilles masson

L'incroyable Gilles Masson, c'est lui.

Mannequin Lanvin quand il était très jeune, puis rapidement responsable commercial dans des maisons de luxe, avant de sauver un atelier de confection français de la faillite, et de monter sa propre échoppe de costume pour homme dans le quartier Saint-Germain où de nombreux ministres venaient s’habiller.

Gilles a ensuite tenté l’aventure américaine quelques années, et il est revenu s’installer à Paris où il lance aujourd'hui, petit à petit, sa vision à lui de la boutique de costume sur-mesure (concrètement, c'est de la demi-mesure traditionnelle, la grande mesure n'étant pas accessible à moins de mettre plusieurs milliers d'euros).

boutique gilles masson

Gilles Masson et sa devanture de boutique du 44 rue de la Tour Maubourg à Paris... très spéciale (elle est encore en travaux). On la voit un peu dans la vidéo.

Gilles Masson et BonneGueule

Gilles nous a donc contacté il y a environ 1 an. En effet, cela l'étonnait beaucoup que des sites Web puissent connaître le succès en exposant des détails hyper techniques sur les vêtements.

Des détails qui n’en sont pas, mais qui ont eu tendance à se perdre durant ces dernières décennies, car le consommateur n’y portait plus attention : terribles années 80 et 90 où le non-style régnait accompagné de la non-qualité qui allait avec.

Mais revenons-en à Gilles. Les presque 30 ans qui nous séparent sont une grande manne d’expérience pour notre équipe de jeunes adultes, tous au cœur de la vingtaine.

C’est ainsi qu’on a pu mieux s’organiser, et optimiser notre gestion financière (très important quand on achète des stocks... et éviter les sold outs : le fameux besoin de fond de roulement ne pardonne pas !). Et Gilles nous a aussi tiré de quelques belles embuches juridiques, en nous présentant son grand ami Pierre, qui est un avocat très renommé (et quelqu’un qu’on apprécie aussi beaucoup).

De notre côté, on file aussi quelques tuyaux à Gilles, à notre niveau. Mais soyons clairs : il est loin de tomber dans le cliché du cinquantenaire qui redoute les Inter-ouaibes : c’est impressionnant à quel point il est organisé et connecté.

Mais on échange quand même quelques astuces sur la conception et la gestion d’un site Web, ce qui est un peu notre point fort.

Une vision saine et durable du commerce

Mais ce qui rend vraiment Gilles unique (et nous rapproche aussi beaucoup), c’est sa vision du métier de détaillant.

Je recommande régulièrement Gilles Masson à ceux qui me demandent où faire un costume, et des lecteurs nous envoient spontanément leurs témoignages (parfois assez drôles).

Mais au-delà, je ne compte plus les anecdotes qu’on m’a racontées, où Gilles ferme sa boutique en plein après-midi, et emmène en quatrième vitesse un de ses clients à la Gare, juste pour le dépanner, comme ça.

Ou lorsqu’il accueille et sert un lecteur BonneGueule en fauteuil roulant, là où d’autres tailleurs se défaussent parce que ce n’est pas rentable par rapport aux efforts consacrés.

Ou quand il explique pendant une heure et demi, les détails de confection à d’autres lecteurs, simplement curieux cette fois-ci…

Ou quand il ouvre sa boutique dimanche à 23h pour une commande urgente d'un monsieur qui se marie, qui s'est fait planter par un autre tailleur, et à qui Gilles offre un bouquin de poésie orientale.

C’est assez peu courant, mais Gilles trouve ça parfaitement normal : c’est simplement sa vision du commerce.

Alors bien sûr, quand on fait du e-commerce, on doit adapter un peu la manière de faire pour servir au mieux un nombre plus élevé de personnes : fixer des horaires pour passer au bureau, demander de ne pas passer par nos numéros de portables persos pour demander un échange de taille, et quelques trucs comme ça, mais chaque discussion avec Gilles reste un moment où on se demande « comment aurai-je pu mieux écrire cet article ? », « comment améliorer encore le service de réponse gratuite aux questions des lecteurs ? », « comment mieux informer les clients de où en est leur commande ? ».

On a donc fait un interview de Gilles, où il nous explique tout ça avec sa voix de bariton, et sa poigne digne des tontons flingueurs :

Interviewer : Gilles, salut ! Comme je l'ai écrit dans l'article, t'es quelqu'un qu'on connaît depuis un petit moment parce que tu nous aides beaucoup sur plein de choses liées à l'organisation de Bonne Gueule. Et puis aussi, à travers les discussions qu'on a eues, tu nous as beaucoup conseillés sur tout ce qui a été valeur du commerçant.

Gilles Masson : Aujourd'hui, tu as une marque, un style, un prix. Voilà. Ça, c'est le gros du marché. Et tu peux acheter tout ce que les gens te vendent dans cette marque avec le style, avec le prix. Sachant que la marque est une vraie reconnaissance sociale. Tu t'habilles « chez », un vrai bénéfice. Je ne suis pas du tout là-dedans, je trouve que les choses ont changé, qu’aujourd'hui, il faut commencer par de la qualité, ce que j'ai toujours fait. Mais aujourd’hui, il faut l'exprimer. Et permettre à celui qui va se faire un vêtement de comprendre ces histoires de qualité. Or, c'est un job que j'ai fait pendant 20 ans, donc je connais bien la qualité des matières. Ce qui veut dire que aujourd’hui, au lieu de faire des choses et de les vendre, je les fais avec le client qui vient. Et je lui dis : « C'est votre vêtement ». Mon truc, c'est de leur dire : « Vous savez ce que vous voulez ? J’exécute. Vous ne savez pas ? On discute. » Et on commence par la qualité des matières. Je pensais que ce n'était pas jouable. Mais en fait, tous les gens de votre génération, vous êtes assoiffés, ce qui me surprend et ce qui me ravit, de comprendre ce que c'est que de la qualité, et les questions qui me sont posées m'hallucinent. J’ai toujours travaillé ça. La clientèle que j'avais et qui est plutôt de ma génération ne s'y intéressait pas tellement. Et votre génération s'y intéresse beaucoup plus. Je suis absolument ravi. J'essaie de vendre du très, très haut de gamme puisque je prends les meilleurs en Italie et les meilleurs en Angleterre. En fonction du client, on va sur des matières italiennes ou des matières anglaises mais je ne me casse pas la tête. J'ai les deux meilleurs.

Interviewer : Et d'après toi Gilles, qu'est-ce qui fait que les gens de notre génération s'intéressent davantage aux tissus, à la qualité, à la technicité alors que ceux qui venaient avant avaient plutôt délaissé ça au fil des années ?

Gilles Masson : Ma génération, c'était les costumes et rien d'autre. Vous, vous avez la liberté, c'est-à-dire que tu peux aller travailler dans la tenue que tu vas choisir. Un mec chic aujourd'hui, jean chic, chaussures chics, veste chic, t-shirt ou cravate chic, il est parfaitement élégant, il peut aller bosser. Dans toute cette notion de costume qui était ma culture d’hier, qui a commencé à être parti en déliquescence, j’étais convaincu que votre génération n’allait pas s’y intéresser. Il n’y avait aucune raison. Et qu’est-ce que je découvre ? Des gens de 25 ans qui me disent : « Explique-moi, je veux comprendre. Je veux comprendre ce que j’achète. » Je m’occupe d’un client comme s’il est unique. Donc, le système de rendez-vous, ce n’est pas un job. J’ai mis : Je suis ouvert 24 heures sur 24, et 7 jours sur 7. Et chaque personne, je la veux seule une heure. Voilà. Pendant dix, quinze, vingt minutes, suivant la personne, on discute de ces fameuses histoires de tissus, de qualité, pour qu’il comprenne. Il sort, il est armé dans son choix. Et c’est un choix fait en toute connaissance de cause.

Interviewer : Dans nos discussions, on parlait souvent des valeurs du commerce, est-ce qu’elles sont un peu perdues ? Déjà, c’est quoi les valeurs du commerce ?

Gilles Masson : Ecoute, si tu poses la question « C’est quoi le plus important dans un commerce ? » il y a trois réponses. D’une certaine génération, on va dire, un commerce c’était l’emplacement, l’emplacement, l’emplacement. Aujourd'hui, c’est fini. Le plus important dans un commerce, c’est le vendeur, le vendeur et le vendeur. Donc, on peut faire des magasins de destination, où les gens vont ; et non pas des magasins de passage pour attirer la foule. A contrario, le plus important, c’est le vendeur. C’est miser sur l’homme. Parce que lui, quand tu lui expliques six mois de travail de gens qui vont chercher des matières, créer des tissus, créer des vêtements, il faut leur expliquer pour qu’ils puissent transmettre tout ça. Et le client final est ravi de savoir tout ça.

Interviewer : Et alors, si toi, tu devais recruter aujourd'hui un vendeur, ce serait quoi ses grandes qualités ?

Gilles Masson : Quand j’engage un vendeur, je lui demande pourquoi ? S’il me dit pour vendre, je le vire. Peut être qu’il croit que je suis fou, il n’a pas tort, je suis un peu taré. Mais la première chose que je lui dis, c’est ça : « vous êtes engagés pourquoi ? Pour vendre ? » Viré. Carton rouge.

Interviewer : Donc,  il faut qu’il réponde pour conseiller ?

Gilles Masson : Non. Pour donner de l’amour au client. Mais oui ! Quand t’as un client, tu ne t’occupes que de lui, c’est un prince. Tout est à ta dis… Voilà, le client est roi. Ben traite-le comme un roi. Donc, personne d’autre pendant une heure. Toutes les compétences du collaborateur de vente ou les miennes ne doivent être que pour cette personne.

Interviewer : Quand un client a des envies qui, en fait, ne vont pas son intérêt, qu’il a peut-être mauvais goût ou bien qu’il veut des choses qui seraient trop grandes ou trop petites pour lui, c’est quoi à ce moment-là le rôle du vendeur ?

Gilles Masson : C’est très facile. Regarde ce qui est marqué, l’essentiel c’est d’être bien dans votre style. T’as des idées ? Tu les communiques. C’est lui laisser le choix et donner ton avis. Par exemple, il veut des trucs qui ne sont pas à sa taille, comme tu viens de le dire, dans des couleurs qui ne sont pas du tout dans la tendance et qui plus est ne vont pas du tout avec sa peau et sa pigmentation et ses cheveux, tu le laisses faire. Et ensuite, tu lui montres que tu peux faire autre chose. Et c’est lui qui choisit. Et l’essentiel c’est qu’il soit bien dans son style. C’est ma basic line.

Interviewer : Alors t’exerces un métier où en fait, tu ne choisis pas forcément ta clientèle. La plupart du temps, les gens sont très cools. Mais parfois, il y en a aussi sans doute qui sont moins sympas ou qui manquent de manières. Est-ce que c’est aussi le rôle du vendeur de rappeler à un client qu’il dépasse les limites ?

Gilles Masson : Non. Tu le blacklistes, c’est tout. 100% des clients qui sortent d’un établissement commercial doivent avoir la banane. Ils doivent sourire. Même les CC. Tu sais ce que ça veut dire CC ? Casse-couilles. Il est mauvais partout, ce n’est pas grave, c’est un client. Donc, tu fais ce qu’il te demande. Tu gagnes, tu perds, peu importe, mais il s’en va avec le sourire. En revanche, il est tellement de mauvaise foi, il est tellement mal élevé, tellement compliqué, tu le blacklistes. Et quand il revient, t’as pas, tu ne peux pas, t’es pris, et puis il s’en va tout seul. Il faut refuser le conflit.

Interviewer : Et ça t’arrive de sympathiser avec des clients et ensuite, boire des verres avec ou ?

Gilles Masson : Si t’étais venu hier soir, on a pété trois bouchons avec trois clients. Comme je fais un peu de vin, comme tu le sais, ils ont voulu goûter. On a passé une heure et demie à faire les costumes. On a passé une heure et demie à parler de vin. Comme les tissus et le vin, il y a beaucoup de parallèle. Ils sont partis, on avait tous un peu…, ils ont dit : « on a passé un super moment, qu’est-ce qu’on a rigolé ! » Si tu veux, on était sérieux pour la partie vestimentaire et puis, on a déliré sur la partie vin. C’était drôle.

Interviewer : Ça fait un petit moment que t’as des boutiques. Est-ce que t’as des anecdotes marrantes à partager sur des clients qui étaient souvent chiants, soit un peu bizarres, soit…

Gilles Masson : Ben au début, je n’avais pas toutes ces connaissances. Donc, j’avais la main un peu leste. Quand il y en a un qui voulait prendre quelque chose et pas le payer, par exemple, ça pouvait me mettre légèrement en colère. Il prenait son bourre-pif et on mettait les choses au clair. Par exemple, oui, oui, il y a beaucoup. Il y a au début, c’était au début. Maintenant, je suis beaucoup plus policé.

Interviewer : Sur le site, on a un article où on donne en fait nos adresses préférées sur les tailleurs, le sur-mesure, le prêt-à-porter, etc. Et puis forcément, je t’ai mis dedans parce que je porte un de tes costumes et j’en suis très content, et ça fait que ça te ramène souvent des gens dans ta boutique. Et là où tu m’as beaucoup étonné, c’est que tu me répètes régulièrement que c’est des gens plutôt de 40-50 ans. Pourtant, ce n’est pas forcément l’âge du lecteur typique d’un blog. Qu’est-ce que t’en penses ?

Gilles Masson : Ce qui est très surprenant, c’est que la génération des quadras et quinquas et plus, beaucoup vont sur des blogs maintenant. Ils lisent des blogs de jeunes pour aller chercher un avis et pour aller chercher des adresses. Sachant que beaucoup de marques qui sont les vôtres sont totalement inconnues de notre génération. Ils y vont, ils veulent voir, ils veulent comprendre. Combien de gens viennent en disant : j’ai lu sur un forum, j’ai lu sur un blog le tien, d’autres, qui ne sont pas du tout dans la cible.

Interviewer : Donc finalement, ce n’est plus du tout un média de jeunes quoi.

Gilles Masson : Non. Ça commence à être un média de tous. Voilà, des gens de 40-60 ans qui disent maintenant qu’ils vont d’abord avant d’aller acheter sur les sites, sur les forums, sur les blogs, voir de quoi il retourne, pour se faire des idées. Ça, c’est formidable.

Interviewer : Merci beaucoup Gilles.

Gilles Masson : Mais je t’en prie.

Interviewer : Dans la suite de l’article, je fais le test du costume avec des idées de look. Et puis si vous êtes de passage à Paris, même si c’est juste pour discuter avec quelqu’un qui va vous expliquer toutes les caractéristiques d’un vêtement de qualité, n’hésitez pas à passer chez Gilles et…

Gilles Masson : A prendre rendez-vous.

Interviewer : A prendre rendez-vous. Il vous l’expliquera avec sa voix de baryton si caractéristique.

Le test des costumes Gilles Masson

Dans mon article sur la visite de la filature Cerruti, je ne vous ai pas tout dit. Je m’étais très bien entendu avec Julian Cerruti, qui est vraiment un type très cool, et qui m'avait ensuite choisi personnellement une coupe de tissu, sur un motif que je n'arrivais pas à trouver !

J'ai fait monter cette coupe par l'atelier de Gilles, qui a en fait trois ateliers sous-traitants, selon le niveau de finitions demandé. J'ai volontairement opté pour le moins cher des trois, de manière à avoir un aperçu réaliste du travail de Gilles.

C'est un costume semi-entoilé qui sort à 850 € (du moins si je n'avais pas moi-même fourni le tissu : j'ai juste payé le service et la confection). Et il y a une offre à 780 € pour les moins de 25 ans.

Silhouette générale du costume Gilles Masson

Une bonne silhouette générale : on est sur une coupe un poil ample, ce que j'ai appris à apprécier.

Une bonne silhouette générale, à part mon épaule un peu basse : on est sur une coupe un poil ample, un style français que j'ai appris à apprécier. Costume Gilles Masson, chemise Office Artist, cravate gauffrée Natural Born Elegance, lunettes Randolph Engineering, bottines Jean-Baptiste Rautureau.

En rajoutant un trench en toile cirée Cacharel, on est au top pour l'automne (hélas la marque ne distribue plus sa ligne homme qu'en Turquie !).

En rajoutant un trench en toile cirée Cacharel, on est paré pour l'automne... ou le deux-roues (hélas la marque ne distribue plus sa ligne homme qu'en Turquie !).

costume-homme-assortiment-cravate

Un tombé d'épaule très élégant, avec un padding (rembourrage de l'épaule) modéré. Notez le col bien plaqué sur la nuque, et le gaufrage de la cravate (contraste de matière !).

Focus sur la chemise Office Artist, jeune marque française que nous allons bientôt tester :

J'ai la chance d'avoir une bonne adéquation avec leurs coupes de chemises.

J'ai la chance d'avoir une bonne adéquation avec leurs coupes de chemises.

Des finitions haut de gamme

On retrouve les choses qu'on aime, et certaines autres finitions que je n'attendais pas sur cette gamme de prix :

costume homme boutonniere ouverte

Des boutonnières ouvertes bien finies, ce qui est normal sur du haut de gamme. Avec des boutons qui se chevauchent, ce qui est un petit détail tailleur.

costume demi lune poche passepoilee

Des poches passepoilées avec finitions en demi-lune : c'est également quelque chose que vous devez impérativement retrouver sur cette gamme de prix. Les coutures sont bien nettes, c'est propre. Avec zoom sur la très belle matière de Lanificio Cerruti.

costume homme ardillon

Plus rare : un ardillon de ceinture. Ce petit détail permet de bien fixer la boucle de la ceinture, très pratique quand on doit resserrer sa ceinture après avoir un peu maigrit.

costume protege chemise

Des doublures aux aisselles pour protéger votre costume de l'usure et éviter d'apercevoir la transpiration en été. La doublure est en viscose (il aurait été impensable de retrouver du polyester sur cette gamme, d'autant que ça fait transpirer).

On retrouve également le fond de propreté dans le pantalon, les finitions bien comme il faut, des passants de ceinture parfaitement exécutés. Rien à voir avec un truc thermocollé tout engoncé de la cabine bionique des Nouveaux Bidules, dont j'ai déjà croisé plusieurs fois le travail... perfectible.

Au-delà, vous avez un service et une vraie sécurité avec un commerçant comme Gilles, quelqu'un qui n'hésitera pas à vous expliquer les tenants et aboutissants des choix stylistiques, matières et finitions pendant deux heures. Son frère François-Xavier, avec qui il travaille, s'inscrit dans sa continuité !

Leur boutique Atelier Mesure est située 44 Boulevard de la Tour Maubourg à Paris, dans le 7ème arrondissement (et vous pouvez les appeler de notre part, ils vous bichonneront encore un peu plus : 01.45.50.21.09).

Et juste pour rire...

Entre les anciens copains d'études que j'ai envoyé chez Gilles pour choisir un costume de mariage, ceux qui se sont retrouvés à déjeuner avec lui, et les lecteurs qui se font raccompagner à la gare par Gilles, je suis curieux de connaître les anecdotes des autres qui sont déjà passés dans sa boutique.

Je suis certain qu'il y a des histoires intéressantes connaissant le personnage ! Racontez-nous !

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Philippe !

    Merci beaucoup pour ton retour très complet ! 🙂

  • merci pour ton retour 🙂 ça fera plaisir à Gilles !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour d’expérience Mat !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci beaucoup pour ce retour Benoît, content que tu aies trouvé ton bonheur chez Masson 😉

  • Benoit – BonneGueule

    Wow ça c’est un super retour ! Effectivement François Xavier est au TOP !

  • Benoit – BonneGueule

    Super retour, merci à toi d’avoir pris le temps de l’écrire !

  • Geoffroy

    En lisant cet article, je me suis dirigé tout droit à l’adresse indiquée pour mon costume de mariage ! Et le rendez-vous a dépassé toutes mes espérances, François-Xavier à su parfaitement me conseiller à grand renfort d’anecdotes et de secret de fabrication afin que mon costume reflète exactement ce que je voulais. Un grand merci à lui, sa bonne humeur et son professionnalisme !

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci pour ton retour Thomas. Effectivement les deux frères se donnent du mal pour que le client soit le centre d’attention. Et visiblement, tu as eu le privilège d’avoir des petites anecdotes, ce n’est pas donné à tout le monde 😀

  • Gabriel

    Bonjour,

    M’étant fait faire mon costume de mariage cet été par les frères Masson, je ne peux qu’abonder dans le sens des commentaires positifs que je viens de lire : bon accueil par François-Xavier, pédagogique, imprévus bien gérés,discussions sympathiques avec les deux frères, et (c’est quand même pour ça que j’étais venu) très beau costume,…

    Bref, très bien.

  • Euxane – BonneGueule

    Hello Kinou,

    Je te conseille d’appeler directement Gilles (son numéro est à la fin de l’article). Ils seront bien mieux à même de te renseigner sur les prix et les délais 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nicolas !

    Merci pour ton retour !

  • Nicolas P

    C’était ma première expérience de la demi-mesure, et je n’en suis pas déçu.
    J’ai été accueilli par François-Xavier un samedi matin, et je n’ai pas souvenir d’avoir été aussi bien conseillé.
    Quelques semaines plus tard, me voila avec un magnifique 3 pièces Prince de Galles gris bleu qui me va parfaitement, et dont les finitions sont superbes.
    Merci encore à François-Xavier pour son accueil et sa bonne humeur. Je les recommande très fortement à tous ceux qui veulent un vrai beau costume sans se ruiner.

  • Benoit – BonneGueule

    Et oui, les deux frères sont vraiment tops, ce sont de vrais professionnels dans leur métier, et les commentaires sont unanimes sur eux !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello G Ruff !

    Merci beaucoup pour ton retour ! On est ravis que tu soies aussi satisfait ! 🙂

  • G Ruff

    Bonjour à tous,

    Étant à la recherche d’un « vrai » costume de bonne facture, je suis tombé sur ce blog très bien réalisé et cet article qui m’a convaincu de faire appel aux talents des frères Masson. Il s’agissait pour moi d’acquérir un costume polyvalent, se portant dans les occasions les plus courantes, à savoir dans mon cas les cours puis bientôt mon stage et enfin mon emploi, sans pour autant lésiner sur la personnalisation. Habitant en province, j’ai donc appelé Monsieur Masson afin de convenir d’un rendez vous dans sa boutique à Paris fin juin.

    L’accueil fut des plus chaleureux et, qui plus est, à la hauteur des compétences respectives des frères Masson. J’ai été pris en charge par François-Xavier qui a pris le temps, dans la mesure où je suis un néophyte amateur de belles choses, de m’expliquer les caractéristiques des différents tissus en les mettant en perspective avec l’utilité attendue du costume. J’ai été vraiment très satisfait de ce rendez vous où un juste équilibre a été trouvé entre mes envies et l’initiative des Masson lors de mes incertitudes. Je suis donc retourné en Province le sourire aux lèvres, heureux d’avoir lancé la réalisation de mon costume et d’avoir retrouvé un sens du commerce que je pensais définitivement éteint ou pour le moins rarissime. En effet, au delà du sérieux et de l’humour ambiant, j’ai aussi discuté en toute simplicité avec Gilles qui a le talent pour mettre à l’aise et qui s’intéresse lui aussi à énormément de sujets divers et variés.

    Je suis donc revenu quelques semaines plus tard pour procéder au premier essaye où il a suffit de petites retouches pour rendre le costume définitivement opérationnel. Pendant ce laps de temps, les Masson ont tout le temps été disponible pour répondre à mes interrogations, l’accompagnement du client se fait donc sur le long terme ce qui est des plus appréciable. Enfin, Gilles et François-Xavier se sont toujours efforcés d’être des plus arrangeants notamment en m’envoyant le costume terminé à mon adresse postale en septembre où j’ai eu le plaisir de pouvoir pleinement en profiter, ayant patiemment attendu ce moment durant l’été.

    Pour conclure, il s’agit donc d’une expérience extrêmement enrichissante que je conseil à toute personne amatrice de beaux objets désireuse de nouer une relation commerciale privilégiée et obtenir une vraie étoffe de savoir faire, tout cela pour un coût tout à fait honnête lorsque l’on connait la tendance à la sur facturation de certains commerçants pour un travail similaire voir inférieur.

    Merci beaucoup au blog et à Messieurs Masson que j’espère recroiser lors de mon prochain projet de costume dans des gammes encore plus qualitative réalisées dans leur atelier français, si Dieu le veut !

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour, SP !

  • Benoit – BonneGueule

    Super retour, merci !

  • Yassine Doukh

    Adresse à recommander sans aucun soucis vu comment nous avons a été bichonné !

    Pour mon costume de mariage, et en tombant par hasard sur ce blog, j’ai décidé de choisir la maison Masson et pour le moment, mes impressions sont excellentes.

    La prise de RDV a été facile avec Gilles et c’est son frère François-Xavier qui nous a accueilli moi et ma future épouse.

    L’échange était très agréable et notre hôte nous a mis tout de suite à l’aise en nous expliquant les différents critères de choix d’un costume (qualité des matières, etc). Les Massons aiment bien prendre leur temps et être à l’écoute de tous les besoins du client, et c’est tant mieux.

    De plus, le prix est raisonnable pour un deux pièces d’une très bonne qualité, et d’ailleurs ils n’hésitent pas à faire un prix à leur clients!

    Après près de 2h30 d’échange, il y a eu la prise de mesures et François-Xavier n’a pas manqué de nous donner quelques très bonnes adresses pour les chaussures, cravates et tout ce qui va avec.

    Bref, j’attends l’essayage du costume avec impatience !

  • Nicolò – BonneGueule

    Bonjour Jean-Louis !

    Merci pour ton retour détaillé et enthousiaste.
    (notre site n’est pas non plus uniquement dédié à Gilles Masson , heureusement 😉 )

  • Nicolò – BonneGueule

    Bonjour Hibou.

    Merci pour ton retour !

  • Nicolò – BonneGueule

    Pas particulièrement, je pense que ça dépendra avant tout de ce que tu demandes !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello kikomekoj !

    Tu as trouvé tout seul, tu es dans le bon budget avec John Haston et Gilles Masson 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci beaucoup pour ton retour 🙂

  • LAsiat

    Bonjour, j’ai suivi vos conseils et suis allé chez Gilles M. Ce fut un plaisir de me faire confectionner un costume de mariage 3 pièces chez lui. Ils, F-X et lui, sont très pro et à l’écoute du client. On voit vraiment une différence entre un costume sur-mesure et les autres. Ravie. J’y retournerai sans doute. Merci pour le conseil.

  • Benoit_BonneGueule

    Merci de ton retour !

  • ConstanceBG

    Cher lecteur,
    Merci beaucoup pour ce retour si positif ! En effet, nous recommandons vivement Gilles Masson, et tu as tout dit à son sujet ! Nous sommes ravis de voir des clients aussi contents que toi. Bonne journée

  • BenoitBG

    Ah ben justement, pour un premier sur-mesure, tu ne peux pas mieux tomber que d’aller chez Gilles qui saura te rassurer et te montrer toutes ses gammes possibles !

  • merci pour ton retour, ça fera sans doute très plaisir à Gilles !

  • Éric

    Après avoir entendu parle de Gilles Masson notamment sur votre blog, j ai décidé d y faire mon dernier costume sur mesure
    Le résultat a été au delà de mes attentes. Conseils adaptes à mon style, mesures, qualité des tissus, et bien sur …l’incroyable Gilles Masson
    Une superbe expérience que je ne peux que recommander
    Éric

  • BenoitBG

    Merci Didier, tu as parfaitement compris l’état d’esprit de Gilles ! Il sait vraiment accueillir les gens dans sa boutique, c’est un plaisir.

  • Didier

    Bonjour,
    j’avoue avoir fait connaissance de Gilles par le blog bonne gueule. Responsable commercial de 40 ans, habitué aux grandes marque de prêt à porter (Armani, Boss…) je n’étais pas satisfait de la qualité des tissus (usés et floqués au bout de 6 mois) ni des retouches qui ne correspondaient jamais à ma morphologie.
    J’ai profité du mariage d’un de mes clients, allergique au moindre essayage de vêtement, pour l’emmener chez Gilles.
    Le rendez-vous a commencé par 3h de discussion autour d’une bouteille de vieux rhum et s’est achevé par 2h de costumes…. 5h dans sa boutique…. Vous vous direz 5h c’est super long…. Mais le 1er costume chez Gilles cela ressemble à sa première bouteille de grand vin… ou à son premier dîner dans un 3 étoiles… Avec le recul, cela se savoure…. et l’on a qu’une seule envie…. y revenir…
    Mon choix se portera sur un costume traditionnel noir dans un tissu exceptionnel : Loro Piana Royal Wish (super 170) qui arrivera 4 à 5 semaines plus tard. Très exigeant sur la qualité, les finitions, les cintrages….. Gilles fera prêt de 5 retouches pour arriver au précieux sésame : un costume que l’on remarque, confortable, disposant du cintrage parfait….
    Depuis lors, mon patron étant établi, j’ai commandé 3 autres costumes qui sont arrivés sans aucune retouche notable à effectuer…. Le bonheur était né….
    Je mesure la difficulté de transmettre par écrit ma satisfaction du travail de Gilles… A son image, elle mériterait quelques heures autour d’une bonne bouteille….
    La force d’un poète est de transformer un être simple en philosophe… Gilles est dans son domaine un maître de la magie….
    Didier

  • RafikBG

    Merci pour ton témoignage Mikael, n’hésite pas à nous envoyer une photo à l’occasion ! 😉

  • Gilles Masson

    Bonjour Karim,

    De mon point de vue, l’unique qualité d’une relation
    commerciale est le « Perçu du Client », et rien d’autre. Pour
    avoir pris le temps d’écrire un tel commentaire, nous sommes loin d’un
    « Perçu Positif », j’en suis vraiment désolé.

    Dommage en revanche que tous ces griefs n’aient pas été
    exprimés au moment de la livraison, ou à postériori en prenant le temps de
    venir me voir avec les vêtements. Nous aurions obligatoirement trouvé une
    solution.

    C’est une des raisons qui me font fonctionner sur
    rendez-vous, pour « Prendre le Temps », ce que ne peuvent pas souvent
    faire mes confrères.

    Le plus simple est que nous nous parlions directement, évidemment
    avec les vêtements. Impossible que nous ne trouvions pas une solution qui vous
    donne satisfaction. A mes frais, bien sur.

    Gilles M.

  • RafikBG

    Hello Pierre,

    Merci beaucoup pour ce retour détaillé Pierre, c’est très intéressant ! Si on a pu t’aider à trouver un costume qui te convient autant, alors on ne peut qu’en être ravi ;).

    N’hésite pas à nous faire passer une petite photo à l’occasion !

  • BenoitBG

    Bonjour Paul,

    Je suis très peiné que votre expérience se soit mal passée et je pense que Gilles l’est tout autant. Normalement, il n’hésite pas à refaire totalement la pièce qui ne va pas si le client n’est pas satisfait.

    Etait-ce votre première expérience en petite mesure ?

  • BenoitBG

    On y pense, on y pense… Mais il faut y aller pas à pas ! D’abord faire une veste, et puis après le costume !

  • Hello Lucas,

    C’est effet de la demi-mesure traditionnelle, ce qui est un abus de langage pour les puristes, même si « sur-mesure » est aujourd’hui un terme générique qui englobe tous les types de mesures dans le langage commun.

    Pour les fournisseurs, je ne peux pas te dévoiler des informations de sourcing, mais on est je crois majoritairement sur l’Italie (même si ça veut effectivement tout et rien dire une origine géographique).

    Très bon week-end,
    Geoffrey

  • Momo

    pourriez vous employer les termes correctes svp ?

    Demi-mesure ou petite mesure mais sur-mesure laisse croire à la grande mesure (on se croirait chez hugo boss ^^)

    qui sont les ateliers sous-traitant ?

    Portugal ? Rp techeque ?

  • ahahah, c’est vrai que j’ai répondu qu’à moitié.

    En fait, le fait de ne pas avoir de quadras sous la main, dont on sait qu’ils sont bien sappés, etc pour faire des photos de look d’une pièce, ça rend la chose assez compliquée (ou alors ça alourdit l’illustration des articles).

    C’est quand même un truc que je garde en tête, car j’aimerai effectivement voir plus de diversité sur le blog, sans attendre que je fasse 10 ans de plus ^^ mais j’ai peur que ça passe par un recrutement de quelqu’un de plus âgé (qui ne sera pas recruté sur ce critère bien sûr, mais qui se trouvera être plus mature).

    Ou alors shooter les créateurs lors des collabs ! Comme on avait fait avec Marchand Drapier.

    Très bon week-end,
    Geoffrey

  • merci pour ton retour (et merci pour Gilles)

  • Olivier Maynard

    Hello à tous – merci pour l’article, et quelques mots dessous pour partager mon expérience avec Gilles Masson

    D’abord un timing très séré pour mon marriage (uniquement 3.5 semaines avant, début juillet) – et Gilles qui me recoit avec le sourire en me disant que « oui, c’est possible! »
    Ensuite des supers tissus – de bien meilleur qualité que chez les grandes marques pour le même budget
    Et bien sur, bcp de service et de savoir. Mon premier 1/2 mesure, et le premier RdV avec le prise de mesure ultra-précise qui prend ~2h pour vraiment discuter / echanger sur ce qu’on veut: un plaisir !

    Je ne peux que recommander!! J’y retournerai pour les prochains
    Olivier

  • baaahhh, faudrait qu’on en embauche ^^mais y’en a plein dans notre livre, et même du quinqua / hexa, et du black, blancos, bleur, asiat ! 😉

    https://shop.bonnegueule.fr/livres/28-guide-de-l-homme-style-meme-mal-rase.html

  • merci mec !
    et effectivement Gilles est un mec en or !

  • RafikBG

    La génération X reprend ses droits Pierre-Yves ! 😉

    Pour ce qui est des quadras dans les looks BG, c’est vrai que l’on a pris l’habitude d’utiliser les membres de l’équipe, mais je ferais remonter l’idée !

  • RafikBG

    Salut Estevan,

    Ca c’est du commentaire haha, merci beaucoup, tes paroles nous font très plaisir.

    On est ravi de pouvoir t’apporter quelque chose, et on espère que cela continuera encore longtemps. N’hésite d’ailleurs pas si besoin est !

    Encore merci, et à très vite 🙂

  • Abdelhamid Niati

    Merci Geoffrey. Bonne soirée les BG

  • Yes c’est prévu Abdel 🙂 bonne soirée !

  • Salut Igor, merci pour ton retour. Oui on le prend en compte, et on a d’ailleurs commandé du XXL et du 54 en pantalon aujourd’hui même. Merci pour tes encouragements !

  • oui, dans ces eaux-là, mais Gilles est réactif, et ça dépend aussi de la saison.

  • les contacts sont dans l’article 🙂

  • Hello Jérèm, elle est effectivement très ajustée sur moi (la boxe n’aide pas), mais j’apprécie cette coupe qui me va bien.

    Cela dit, au quotidien (hors costume), je préfère des chemises un poil moins fittées en oxford ou chambray.

    Bonne journée !
    Geoffrey

  • Salut Erwann,

    Oui, on est bien d’accord sur tout ça ! On a effectivement beaucoup de quadra, ou plus. Ça se voit dans les stats d’ouvertures de compte eshops, et Google Analytics sort également des estimations.

    Du coup c’est un public qu’on prend bien en compte, on n’a de toute façon pas vocation à « écrire pour des jeunes ». D’autant que même moi j’ai pris de la barbe en 4 ans 😉

    Très bonne journée,
    Geoffrey

  • RafikBG

    Hello, hello !

    Pour ce qui est des délais, le mieux est encore de directement contacter Gilles. Il sera plus à même de te répondre, et avec plus de précision 🙂

  • RafikBG

    Salut Karlos !

    Toutes les infos de contact sont par ici : https://www.bonnegueule.fr/marque/gilles-masson-2/ ;).

    Pour les délais, mieux vaut lui demander directement, il te répondra beaucoup plus précisément que nous !

  • RafikBG

    Merci pour ton témoignage Bennie ! On en est aussi très satisfaits :).

    N’hésite pas à nous envoyer une look pic à l’ocassion si l’envie t’en prend, à très vite !

  • RafikBG

    Salut Igor,

    Merci pour ton retour et ton soutien :). A vrai dire, il n’est pas exclu que l’on étende le sizing à des tailles supérieures lors des prochaines prods. C’est quelque chose qu’on aimerait pouvoir développer, et on ne manquera pas de vous tenir informés à ce niveau !

    N’hésite pas si besoin est, à très vite !

  • RafikBG

    Hello Abdelhamid,

    Tu as tout à fait raison, le rapport qualité/prix est vraiment intéressant pour le coup ! Pour ce qui est d’OA, un article ne va justement pas tarder à arriver 😉

  • Abdelhamid Niati

    Cet homme est unique et ton costume très bon à ce prix, sachant qu’a ce prix on trouve du thermostat colle de la tête au pied dans d’autres enseignes. Tu portes également une chemise office artist et je vous invite à en faire un article car la qualité des chemises est au rendez-vous voire au dessus des attentes.

  • ooopppss, j’update l’article !

  • merci j’ai corrigé.
    bien vu pour les motifs géométriques 😉

  • il bosse dessus, on le harcèle avec ça :p

  • merci Simon, à bientôt !

  • Salut Charly,

    Justement, on a présenté entre eux Nicolas et Gilles et ils s’entendent très bien 🙂

    Les différences entre les deux costumes ? Un univers ! Le premier c’est du PAP de luxe basé sur les pièces icnoniques, l’autre du sur-mesure adaptable à différents grades de qualité. C’est impossible à comparer.

    C’est un peu comme si tu me demandais s’il valait mieux des carottes ou des asperges. Je sais pas, lesquelles tu préfères ? C’est quoi que tu comptes cuisiner ?

    Bonne soirée,
    Geoffrey