Reportage : BonneGueule chez Arpin, de la bourre de laine au drap de Bonneval

foulon-laine-arpin
/

(Je porte un blouson Hédus (modèle Lennox) et un formidable gilet sans manches de la marque Cadot)

Comme vous le savez, les boots BGAH-01 en collaboration avec Heschung présentent des empiècements en laine.

Et il ne s'agit pas de n'importe quelle laine, puisque nous avons travaillé avec Arpin, filature bientôt bicentenaire et Entreprise du Patrimoine Vivant.

zoom matière laine Arpin

Zoom sur les empiècements en laine Arpin des BGAH-01, notez la richesse de la texture.

Comme le label l'indique, c'est une véritable part du patrimoine français, qui continue de travailler de manière artisanale. Nous allons découvrir aujourd'hui les 8 étapes permettant de passer de la bourre de laine à la constitution d'un beau drap de laine.

Le bâtiment historique de la filature Arpin.

Le bâtiment historique de la filature Arpin.

Comment obtient-on un drap de laine ?

1. Lavage

On commence par laver les bourres de laine fraîchement tondues, encore sales et grasses. L'entreprise se sert uniquement d'eau savonneuse, et a banni tout traitement chimique, afin de préserver la résistance naturelle de la fibre.

La matière est ensuite mise à sécher à l'air libre, et régulièrement remuée pour un séchage optimal.

galetas Arpin

La laine est mise à sécher dans d'énormes greniers appelés "galetas".

2. Battage

Une fois la laine sèche, celle-ci est passée dans un batteur, qui va aérer la fibre et enlever les dernières impuretés.

Il présente des tiges métalliques qui vont la peigner afin de conserver sa longueur (la longueur de la fibre est fonction de sa résistance). On y ajoute alors de l'oléine, une graisse végétale pouvant être facilement nettoyée (contrairement aux graisses animales), et qui apporte de la souplesse et de "l'onctuosité" à la matière.

3. Peignage

La laine est ensuite passée dans une machine appelée "un loup", en raison de ses dents qui rappellent la gueule de l'animal. Cette étape vise à peigner la laine, de sorte qu'elle soit démêlée, plus fine et plus légère.

loup laine

Et voilà la bête !

4. Cardage

Vient l'étape du cardage, où la matière est transformée en voile de laine. On se retrouve avec un "début" de fil, encore très fragile, mais qui commence à se rapprocher du drap de laine.

cardage laine

On peut très clairement voir l'aspect voile de la laine, le rendu est extrêmement fin.

5. Filage

Le voile obtenu va être enroulé en bobines. Ce procédé se fait grâce à une machine qui va enrouler le fil dans le sens de la longueur autour d'une fusée. Le nombre de tour effectué par minute déterminera, lui aussi, la résistance du fil.

6. Ourdissage

L'ourdissoir, du verbe "ordonner", est l'appareil étalant le fil de la bobine. Cette phase permet au fil d'être de la bonne largeur, compte-tenu du métier à tisser sur lequel il sera utilisé.

ourdissoir Arpin

Au cours de l'étape de l'ourdissoir, le tissage du rouleau de drap de laine est préparé en nouant les fils entre eux. Une fois encore, une incroyable technicité est requise.

7. Tissage

Le rouleau est désormais prêt à passer au métier à tisser. Arpin utilise des métiers de type "jacquard", tissant entre eux plus de 2.000 fils. Cela permet de tisser des motifs complexes en commandant chaque fil de chaîne de manière séparée.

8. Lavage et séchage

Le rouleau de drap de laine est maintenant prêt, il ne reste plus qu'à le laver pour retirer l'oléine précédemment ajoutée, et à l'essorer pour qu'il sèche.

Bonus : le foulonnage

Nous vous en avions parlé, c'est l'étape permettant de densifier certains draps de laine (ce n'est pas systématique), dont le drap de Bonneval utilisé sur les BGAH-01.

foulon laine arpin

Arpin continue d'utiliser ces anciens foulons, aujourd'hui classés au Patrimoine National.

Et c'est comme ça qu'on obtient des draps de laine qui se révèlent aussi durables que riches en couleurs.

D'ici dimanche, nous vous expliquerons comment est tanné le cuir des chaussures Heschung, au sein des tanneries Haas en Alsace. Mais aussi comment porter les boots Heschung dans de nombreux looks très différents.

Merci à la filature Arpin et à Héloïse Jost pour notre visite de ce très bel exemple de patrimoine artisanal français.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • il porte du M !

  • Jean-Baptiste

    Merci pour ta réponse rapide.

  • RemiBG

    Çaa taille normal et c’est uniquement sur Internet 🙂
    A très vite Jean-Baptiste

  • BenoitBG

    Merci, c’était bien marrant de se la jouer C’est Pas Sorcier !

  • BenoitBG

    Merci Peter, on va vraiment essayer de développer ce genre de contenu à l’avenir ! La France réserve encore quelques pépites à montrer 😉

  • PeterVagabond

    J’ai trouvé cette vidéo passionnante. C’est excellent de faire découvrir aux lecteurs des maisons comme Arpin et surtout leurs savoir-faire anciens qui se transmettent et se perpétuent. Et ça fait réfléchir quand on achète! Perso, je n’ai pas du tout la même sensibilité face à un produit qui sort d’une maison comme Arpin et celui qui est fabriqué par des machines dans une usine d’un pays du Tiers Monde. Quelle fierté d’avoir des maisons et un travail comme celui la en France! Merci BG 😉

  • Abdelhamid Niati

    Bonne gueule éduque vraiment et j’en redemande.

  • BenoitBG

    Oui, mais en-dessous je mets un gilet sans manches de Guillaume Cadot, et ça fonctionne plutôt jusqu’à 10° environ…

  • merci Florian !

  • BenoitBG

    C’est un Cadot ! Ce vêtement est absolument génial ! J’ai mis à jour l’article en mettant le lien sous l’article 😉

  • Bachir

    Quelle est la marque de la veste de Benoit et du gilet en dessous?