Une journée avec Antoine

2 min

Une journée avec Antoine

2 min
Publié le : 26 juillet 2023Mis à jour le : 26 juillet 2023
antoine portrait

Nous avons suivi Antoine, directeur de l'image chez BonneGueule, durant une journée à Paris. L'occasion pour lui de nous montrer ses meilleures adresses et de parler vêtements.

Après avoir été conseiller de vente, responsable de boutique, visual merchandiser, styliste et même mannequin, le voici désormais directeur de l'image. Dans le cadre de notre nouveau format "Une journée avec", nous avons suivi Antoine, membre de l'équipe BonneGueule depuis octobre 2015. Lieu de rencontre ? Paris.

Un portrait également à découvrir ci-dessous sur notre chaîne Youtube :

Ses occupations

Cela fait huit ans qu'Antoine a embarqué dans l'aventure BonneGueule et depuis, aucune de ses journées (bien rythmées) ne ressemble à la précédente. "Je peux aussi bien m'occuper des vitrines à mettre en place par rapport à un lancement, que passer à notre boutique rue Commines pour voir avec les équipes sur place ce qu'il faut mettre en avant ou non", détaille-t-il. "Depuis quelques mois, je travaille de plus en plus sur le stylisme et les shootings. Et récemment, j'ai commencé à diriger l'image pour la marque - ça c'est fait assez naturellement, et ça englobe le visuel merch, les shootings, le stylisme..."

portrait antoine
antoine portrait journée avec

Sa routine quotidienne

À Paris, Antoine a fait comme beaucoup de locaux : il a commencé à courir. "Je fais de plus en plus de longues distances", indique-t-il. "C'est rentré dans ma routine quotidienne. Ca m'aide à penser à autre chose et même à structurer ma journée, surtout depuis que je suis devenu papa : le matin, j'ai des obligations. J'emmène ma fille à la crèche assez tôt, vers 8h30, alors je me suis habitué à courir avant d'arriver au bureau".

portrait antoine course

Ses passions

"J'ai une passion inavouable : les maillots de foot. Et je suis un grand supporter du PSG - ce qui n'est pas forcément facile à avouer en communauté", reconnaît Antoine.

Ce dernier a d'ailleurs joué au foot pendant une quinzaine d'années - "mais les croisés, tu connais", glisse-t-il. Une période durant laquelle il a participé à une ligue qui s'appelait "Le Ballon", montée par l'un de ses amis. "On a participé à des tournois - on est même allés jusqu'au Japon".

Au-delà du sport et de la compétition, notre directeur de l'image apprécie tout particulièrement "l'esthétique tout autour". "Ca revient un peu à tout ce que je fais aujourd'hui : l'image du foot, des supporters, des maillots, du design... c'est vraiment quelque chose qui me touche".

portrait antoine chemise maillots foot

Autre passion d'Antoine ? Le Japon, où il s'est rendu grâce au Ballon et où il a rencontré "des gens géniaux". "J'aime la bouffe japonaise, la culture et la mode évidemment. Et je suis un grand fan de magazines et de bouquins de mode, notamment de mode japonaise. J'aime beaucoup Popeye, Grind magazine, des choses comme ça... et aussi des livres qui font des rétrospectives de marques japonaises."

portrait antoine livre

Ses bonnes adresses à Paris

A Paris, Antoine a ses petites adresses qui lui rappellent justement le Japon. Parmi elles, le restaurant Pontochoux (situé dans la rue du même nom, dans le 3e arrondissement), où l'on peut déguster un délicieux curry japonais.

portrait antoine pontochoux

Chez Pontochoux, à Paris

A deux pas de là, au numéro 20 de la même rue, se trouve la boutique Gaijin Paris. Antoine y chine des pièces de seconde main et du vintage, issues de marques japonaises.

portrait antoine gaijin
portrait antoine gaijin

Ses pièces favorites

Et s'il ne devait garder qu'une seule pièce de sa garde-robe, Antoine sauverait cette chemise de la marque japonaise Comme des Garçons. Une pièce vintage qu'il a justement achetée chez Gaijin Paris. "Elle est un peu particulière, avec plein de boutons".

portrait antoine chemise comme des garçons

Quant à sa pièce BonneGueule favorite, il s'agit bien évidemment du chino Leonor, co-designé avec son collègue Giovanni. "C'est une pièce fabriquée dans une toile japonaise, avec pas mal de détails haut de gamme. Et symboliquement, on lui a donné le nom de ma fille".

Et pour découvrir notre épisode précédent avec Jordan, rendez-vous juste ici.

Nos articlesEn relation
Nos dernierslooks

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures