Nos 4 nouvelles pièces qui prouvent que le luxe est une question de savoir-faire

13 min

Nos 4 nouvelles pièces qui prouvent que le luxe est une question de savoir-faire

13 min
Publié le : 9 décembre 2021Mis à jour le : 11 décembre 2021

Après nos bonnets, nos casquettes, notre plaid en cachemire disponible ici et nos pantalons en taille haute, place à trois nouvelles pièces où la texture est encore une fois à l'honneur :

  • du cuir grainé pour nos boots,
  • de la laine mouchetée pour un cardigan
  • et cuir de cerf mêlé à du cachemire pour des gants…

C'est parti pour les présentations !

Nos boots en cuir grainé fabriquées en Angleterre

Pour marcher toute une vie

Après la brogue, il était temps qu'on s'attaque à un autre grand classique du soulier anglais : la "brogue boot" en cuir grainé.

C'est un style de chaussure qui permet de partir au bureau ou de les porter dans un contexte plus casual avec un jean et un blouson. Sa polyvalance est d'une grande utilité si vous voyagez régulièrement.

Je pense notamment à un voyage où :

  • vous devez avoir une paire pour des circonstances plus habillées,
  • et une autre pour un contexte plus détendu,
  • tout en ayant un grand confort pour votre voyage.

Cette boot coche les trois cases ! Elle est faite pour être portée avec un chino, un jean ou un pantalon en flanelle. Un blazer ou un pull ou tout le reste de votre garde-robe.

Bref, si vous ne deviez emporter qu'une seule paire de chaussures (hors sneakers) c'est celle-ci.

Le made in UK, par Barker

Pour avoir un beau soulier confortable, durable et intemporel, nous avons choisi de le faire fabriquer en Angleterre, par Barker, notre atelier avec qui nous avons déjà travaillé à plusieurs reprises.

Un ouvrier de Barker réalise la couture petit-point sur nos semelles Dainite.

On pourrait écrire un article entier sur la fabrication chez Barker… et c'est d'ailleurs ce qu'on a fait ! Je vous invite à lire l'article de Nicolò sur sa visite de l'atelier au moment de la fabrication de notre première boot. Et c'est la même fabrication pour notre boot brogue.

Un cuir grainé de chez Annonay

Bien parti pour durer

Tout l'intérêt du cuir grainé, c'est évidemment sa texture. Beaucoup de tanneries en proposent avec un grain très différent, plus ou moins gros. Et après en avoir vu pas mal, on est retombé sur Annonay, la célèbre tannerie française qui fournit les marques de chaussures les plus haut de gamme, qui maîtrise à la perfection ce genre de "design" de cuir très intemporel.

J'ai voulu volontairement un cuir marron assez sombre pour deux raisons :

  • je trouve que ça s'accorde très bien avec un denim
  • et il va développer une très jolie patine dans le temps

Bref, le cuir grainé, c'est un cuir élégant, avec cette texture en plus qui lui donne beaucoup de charme.

Pour les plus techniques d'entre vous, c'est un cuir aniline ?Le cuir aniline est un cuir obtenu grâce à une peau présentant très peu de défauts, qui se rapproche le plus possible de sa forme naturelle. En gros, on lui applique le minimum de traitement, il n'y a pas besoin de 'corriger' d'éventuels défauts. Il y a juste une très légère finition transparente pour lui apporter un peu de brillance et faire ressortir son aspect naturel.<br/><br/>La philosophie derrière le cuir aniline est de préserver la particularité de la peau et tout ce qui la rend unique, plutôt que l'uniformiser pour cacher certains défauts (traitement réservé à des peaux de moins bonne qualité).<br/><br/>Pour les plus pointilleux, voici l'arrêté définissant l'expression 'cuir aniline'., avec donc une couche de protection extrêmement discrète, qui va magnifiquement se patiner.

DE L'UTILITÉ D'UNE BONNE VIEILLE SEMELLE DAINITE

Pour une chaussure à porter toute l'année, je voulais absolument une semelle Dainite (comme sur notre boot).

Très répandue chez les marques anglaises, la semelle en Dainite rend cette boot brogue résistante et parfaitement adaptée aux saisons froides, car elle isole le pied d'un trottoir glacé.

Contrairement à une semelle en cuir, vous ne serez pas angoissé à l'idée de marcher sur des graviers ou des pavés, car c'est une semelle très résistante, spécialement par temps humide.

Petite anecdote : le dessin de cette semelle est fait de telle manière à ce que les petits graviers et autres saletés ne peuvent pas s'y coincer, contrairement à une semelle avec des crampons plus marqués type "commando".

C'est bête, mais si jamais vous marchez dans une substance organique non identifiée, son nettoyage sera vraiment aisé : un jet d'eau avec une bonne pression sur la semelle, et c'est réglé.

Avant de devoir remplacer une semelle Dainite, vous avez vraiment de la marge, c'est extrêmement durable, genre bien plus qu'une semelle en cuir.

Je me suis d'ailleurs amusé à chercher des témoignages et des photos sur la durée d'une vie d'une semelle Dainite, et figurez-vous que je n'ai pas trouvé grand chose. Tout au plus, quelques personnes décrivant une dizaine d'années de ports avant de changer de semelle…

C'est ce que je veux avec cette boot brogue : robustesse de la fabrication anglaise + semelle Dainite = soulier qui va vous durer de longues années (+ cuir qui va devenir de plus en plus beau avec le temps)

UN MONTAGE GOODYEAR TYPE "STORM WELT"

En ce qui concerne le montage, c'est du goodyear dit "storm welt", où la trépointe remonte légèrement sur la tige. Cela permet de renforcer l'étanchéité du montage (on reste sur du soulier anglais !).

Encore une fois, si vous voulez en savoir plus sur le processus de fabrication, lisez la restitution très détaillée et complète de Nicolò.

ET AU NIVEAU DU CONFORT ?

La semelle Dainite offre d'ailleurs un amorti plus "doux" qu'une semelle en cuir, et la rend très confortable sur des sols irréguliers.

Quant à la forme de la chaussure, c'est exactement la même que nos brogues, vous ne serez pas dépaysés : ronde, confortable et "contemporaine". C'est une forme qui a fait ses preuves !

Et pour aller avec ces souliers anglais, passons maintenant à une autre pièce que ne renierait pas un gentleman farmer : le cardigan épais à col châle.

Notre nouveau cardigan "waffle"

L'amour de la gauffre

BonneGueule et les cardigans col châle, c'est une grande histoire d'amour. C'est une de mes pièces préférées à porter en hiver, on se sent enveloppé de chaleur.

Le dernier cardigan que nous avons sorti remonte à Janvier 2020, il était temps d'étoffer un peu notre ligne avec un coloris et une texture que j'attendais de pied ferme : un très beau waffle chiné gris clair.

Et c'est un beau bébé de 875 grammes pour une taille M !

L'alliance de deux fils italiens

Pour avoir cet effet moucheté, nous avons mélangé deux fils, de deux filatures différentes :

  • un fil de Lanecardate : c'est lui qui apporte le mouchetage au fil
  • un fil de Filivivi ?Un nom qui ne s'invente pas ! qui donne ce bel écru avec une très légère pointe de gris

Et bien sûr c'est un cardigan qui est entièrement remaillé :

REMAILLAGE ET FULLY FASHIONED

Une différence de taille

Chaque pièce est montée suivant la technique du fully-fashioned, aussi appelée "remaillage".

Donc sans aucun coup de ciseau !

L'AVANTAGE DU FULLY-FASHIONED

Alors qu'avec le fully-fashioned, chaque partie est tricotée et assemblée à la bonne taille, sans aucune perte.

Autrement dit, si vous souhaitez mettre une poche, elle est directement tricotée sur le pan du cardigan, au lieu d'être coupée et cousue a posteriori.

C'est ce qui garantit une manche sans volume superflu, et un beau tombé d'épaule.

Mais ce n'est pas la seule pièce pour vous tenir au chaud… Après vos pieds et votre torse, passons à vos mains pour notre toute première paire de gants !

Nos gants en cuir de cerf

Doublés en cachemire

Un camel très élégant.

Et une valeur sûre : le marron foncé.

Après notre plaid en cachemire que je vous ai présenté ici et déjà disponible là, place à une autre première fois pour nous dans ce lancement : deux paires de gants !

Comme je voulais vraiment qu'elles aient leur "quelque chose en plus", on est partis d'une idée : refaire appel au prestigieux cuir de cerf de Finlande qu'on avait travaillé pour notre blouson l'an dernier (d'ailleurs, on a pu le réassortir et il arrive très bientôt ici !).

À l'occasion de son lancement, je vous avais raconté toute l'histoire et l'intérêt de ce cuir de cerf que j'adore tant. Pour ceux qui n'étaient pas là, je vous ai mis un rappel complet et vous allez voir qu'il y a plein de choses à apprendre.

Ensuite, je vais vous parler de leur doublure en cachemire et de leur montage dans un atelier qui fait son grand retour dans nos colonnes.

Un cuir de cerf prestigieux

Le luxe à portée de main

En effet, le cuir de cerf est habituellement réservé au luxe, car il est plus complexe et coûteux à tanner, mais présente des qualités indéniables, c'est ce qu'on va voir ensemble.

L'an dernier, on l'avait trouvé dans une belle petite tannerie finlandaise, dirigée par Mikko, et qui, en plus de faire de nombreux efforts pour préserver l'environnement, s'est spécialisée dans ce cuir luxueux.

Voici donc ce qui rend ce cuir si prestigieux…

Ce n'est pas un cuir "grand public", car :

  • son processus de tannage est plus complexe qu'un simple cuir de vache, il est donc (très) largement plus coûteux
  • et la quantité de matière première est limitée par les quotas de chasse, dans le cadre de politiques gouvernementales de régulation de populations

Ce sont pour ces raisons que c'est un cuir qui n'est utilisé que par les grandes maisons de luxe.

Mais concrètement, quels sont ses avantages par rapport à un cuir de vache ?

Sa douceur

C'est la première chose que l'on remarque quand on le prend en main : c'est un cuir très doux, avec une main qui respire le (très) haut de gamme.

Mikko, le dirigeant de la tannerie, que l'on a appelé en visio-conférence, a souvent répété l'expression "buttery soft" qu'on pourrait traduire par "très doux", "soyeux".

Sa beauté

Le cuir de cerf présente un grain visuel magnifique, une texture que l'on reconnaît au premier coup d’œil, riche et inimitable.

Il peut faire penser au taurillon, un autre cuir haut de gamme, mais le cuir de cerf est encore plus doux, plus souple, plus résistant.

À mon sens, je trouve que c'est un cuir avec l'un des plus beaux grains qui soient.

D'ailleurs, c'est l'occasion pour moi de vous rappeler que chaque peau est unique. Si vous profitez de votre commande pour offrir une paire à un ami pour Noël, vous pourrez constater toutes les petites subtilités qui rendent chaque paire différente.

Sa souplesse

Il est très souple, ce qui donne un confort certain à ce blouson en plus de sa légèreté. Ce n'est pas pour rien que les gants en cuir de cerf sont si appréciés !

Pour la patte de serrage : deux boutons-pressions avec une finition "gun metal" que je trouve très belle.

De même, il est parfois utilisé pour des chaussures haut de gamme, en raison de cette souplesse conjuguée à de la durabilité, comme c'est le cas chez la marque japonaise très haut de gamme Visvim.

Il a également un stretch naturel par rapport à un cuir de vache, ce qui augmente le confort de ces gants.

Sa résistance

Il est également très résistant, et c'est pour cette raison qu'il est parfois utilisé pour des blousons de moto haut de gamme.

Certaines marques l'utilisent également pour des sacs. D'ailleurs, Hiroshi Fujiwara, le pape japonais du streetwear, possède un sac en cuir de cerf… depuis 30 ans ! On comprend ainsi pourquoi le cuir de cerf était le cuir préféré des Amérindiens pour des chaussures ou les vêtements.

Il est également résistant à l'eau : si jamais vous êtes surpris par la pluie avec vos gants, vous n'avez rien à craindre.

Il suffit de les laisser sécher à l'air libre (pas au-dessus d'un radiateur ni au sèche-cheveux) et de les essuyer s'il y a besoin.

Je vous invite à lire ce topic du forum The Fedora Lounge où un membre pose une question concernant la durabilité, et on lui répond par des mots comme "very supple", "very strong", "it's worth it", ou même "supreme comfort"…

Sa patine dans le temps

Mikko nous l'avait dit l'an dernier : un cuir de cerf n'est jamais "figé" quand il sort de la tannerie.

Il avait insisté sur le fait qu'un cuir de cerf ne fait que devenir plus beau dans le temps. Avec les ports successifs, la lumière, l'humidité, il va joliment vieillir. Mikko parle de cire d'abeille pour l'entretien du cuir (si vous arrivez à en trouver), et vous pouvez aussi utiliser des produits comme le Renapur ou la Mustang Paste pour éviter qu'il ne sèche, composés cires et huiles naturelles.

Pour l'anecdote, j'ai trouvé l'histoire d'un homme qui a récupéré et restauré une veste en cuir de cerf portée intensivement pendant des dizaines d'années, et stockée pendant 20 ans ! Vous avez une bonne idée de la durabilité d'un tel cuir.

D'où vient notre cuir de cerf ?

Une tannerie finlandaise qui s'approvisionne localement

Pour commencer, voici la vidéo de notre rencontre à l'occasion du lancement de notre blouson en cuir de cerf l'an dernier :

On poursuit donc notre rappel sur ce cuir : il vient de Finlande, plus exactement du sud du pays, de la tannerie Ahlskog. C'est une toute petite tannerie d'une quinzaine de personnes. Mikko, le dirigeant, aime cette taille d'équipe, car cela permet d'avoir un contrôle qualité encore plus pointilleux.

Ces peaux viennent de cerfs chassés dans le cadre de politiques gouvernementales très strictes de régulation de populations de cerfs. Ce n'est donc pas du cerf d'élevage. 

Mikko, le dirigeant d'Ahlskog.

Ces peaux viennent de cerfs chassés dans le cadre de politiques gouvernementales très strictes de régulation de populations de cerfs. Ce n'est donc pas du cerf d'élevage. 

D'ailleurs, l'approvisionnement en cuir n'est possible qu'entre octobre et mars durant la saison de chasse, et hors de cette période, la tannerie doit attendre la prochaine saison de chasse pour se fournir.

Chaque peau est minutieusement inspectée avant d'être envoyée au client.

Pourquoi réguler les populations de cerf ?

Pour moi, c'est très important d'aborder cet aspect même si c'est un sujet sur lequel les marques sont frileuses.

(note importante : je signale que j'ai un biais personnel car je mange à présent très peu de viande de mammifère ou d'oiseau et presque exclusivement que du poisson)

C'est une question sensible, voire même polémique, mais je veux qu'on soit une marque transparente, alors voici ce que vous devez savoir.

D'ailleurs, c'est un peu une de mes grandes découvertes lors de la rédaction de cet article : il est nécessaire de réguler les populations de cerfs, notamment depuis l'absence de prédateurs naturels (le loup).

Ce n'est pas une question à prendre la légère, et il y a de vrais dangers à laisser proliférer une population de cerf hors de contrôle :

  • la régénération de la forêt est menacée, car les cerfs mangent les pousses d'arbres, ou même certains arbres âgés de 20 ou 30 ans
  • les risques de collision avec les voitures augmentent
  • les dommages causés aux agriculteurs
  • une concentration importante de cerfs permet une circulation plus aisée d'épidémies, et il y a un risque de transmission aux élevages bovins à côté

Attention, je ne suis pas en train de dire qu'il est nécessaire de les exterminer à tout prix et de faire de ce paragraphe un argumentaire prochasse. Les cerfs doivent continuer à exister dans les forêts et font partie intégrante d'un écosystème riche et sain. Et de ce fait, ils ne doivent eux-mêmes pas le déséquilibrer.

Bref, la question est infiniment plus complexe que la résumer à un "ce n'est pas bien de chasser les cerfs".

Si vous voulez creuser la question, je vous conseille de vous pencher sur le concept d'équilibre sylvo-cynégétique ou la lecture de cet article.

Ahlskog et l'environnement

Voyant que Mikko ne serait pas compétitif au niveau prix avec les autres tanneries de grandes tailles, il décide de prendre un virage inverse : profiter de sa petite taille pour se spécialiser dans un cuir très haut de gamme, à savoir les cuirs de rennes et de cerfs.

Tandis que pour tanner une tonne de cuir il faut environ 45 litres d'eau, Ahlskog en consomme deux fois moins, entre 15 et 20 litres, sachant que l'Union européenne considère que 25 litres est l'un des meilleurs scores possible.

Quand on demande à Mikko comment il procède à ces économies, il explique juste qu'il fait très attention à son utilisation d'eau dans tout le processus, tandis que les autres tanneries considèrent l'eau comme une ressource illimitée et sont peu regardantes sur le gaspillage.

Puis dans le cas d'un tannage au chrome, l'eau est traitée directement dans la tannerie, avant d'être ensuite envoyée dans la station de traitement des eaux de la commune.

Ce fut également l'une des premières tanneries finlandaises à avoir une certification environnementale quand tout le monde lui disait que c'était impossible pour une tannerie.

Voilà pour le rappel sur notre cuir de cerf. Maintenant, passons à une autre feature qui m'était très chère : la doublure en. cachemire.

Une doublure en cachemire

Un plaid pour vos mains

En hiver, j'ai de plus en plus de mal avec les gants en cuir qui ne sont pas doublés. Au bout de 15 minutes de marche, le froid commence à se faire sentir sur le bout des doigts. Et vous me connaissez bien là-dessus : je veux que nos vêtements vous permettent de profiter de l'instant présent au maximum !

Il fallait absolument que ces gants soient doublés, qu'ils puissent compléter la thermorégulation du cuir et aussi son côté "prestige".

C'est donc une doublure faite à partir d'un fil en... 100% cachemire de chez Manifattura Gentile en Italie !

Je vous préviens : c'est un vrai bonheur de glisser ses mains dedans. Entre la douceur du cachemire et la souplesse du cuir, une fois qu'on y a goûté, c'est difficile de s'en passer.

C'est un fil qui vient de Biella, une région italienne connue pour son eau qui permet d'obtenir un finissage très doux de la laine.

Une confection chez Omega en Italie

En 25 étapes réalisées à la main

Avis aux nostalgiques : on a fait un reportage sur Omega en 2016 et vous pourrez le retrouver ici.

Ils sont basés, à Naples, une capitale historique du gant en cuir. On y travaille l'art de la ganterie depuis le XVIIIème siècle. Quant à Omega, c'est en 1923 qu'ils sont arrivés. Aujourd'hui cette famille en est à sa 5ème génération (avec Alberto que vous pouvez voir dans notre reportage) et c'est le dernier gantier traditionnel à Naples !

Ce qu'il faut savoir, c'est que le montage de leurs gants est un exercice si minutieux que PRESQUE TOUTES les étapes sont faites à la main, sous une lumière naturelle pour bien voir les nuances du cuir. Rien que la coupe des patrons demande cinq étapes.

Le seul moment où une machine intervient, c'est pour certaines coutures qui sont faites sur des machines à coudre Singer des années 1900 (elles sont encore mécaniques et non pas électriques).

Entre le cuir de cerf finlandais, la doublure en cachemire italienne et la confection quasi artisanale en Italie, je peux vous dire que je suis particulièrement fier de ces gants qui regroupent un bel héritage de savoir-faire.

Comment (bien) choisir votre taille ?

Pour qu'ils vous aillent comme un gant

Comme ce sont nos premiers gants, il était important que je vous fasse ce petit point : peau naturelle oblige, chaque paire sera différente et se fera au fil du temps dans le sens de la largeur. Il faut donc être presque un peu serré en largeur au début, parce que petit à petit, la paire va s'adapter au niveau de votre paume.

Pour trouver la bonne taille il faut justement prendre la circonférence de la paume (en centimètres) et diviser par 2,7. Voici un tableau que je trouve très clair pour vous aider :

La question du prix

Pour que vous puissiez les offrir à Noël

Sur ce genre de pièce très haut de gamme, c'est une question importante à aborder.

Comme vous avez pu le remarquer - et comme je vous l'ai expliqué l'an dernier - à part le luxe, les marques ne se bousculent pas pour utiliser du cuir de cerf, tant c'est une matière aussi magnifique que coûteuse.

Grâce à notre modèle économique sans intermédiaires, nous sommes donc très fiers de proposer ces gants sous la barre des 130€, chose très rare sur le marché français, d'autant plus pour une confection quasi artisanale italienne et une doublure en cachemire. Ça nous a demandé un effort particulier mais on tenait à ce que vous puissiez les mettre sous le sapin en cette période de fêtes.

Comment vous procurer nos nouvelles pièces ?

Atterrissage ce samedi 11 décembre dès 11h sur notre e-shop et en boutiques.

Et pour ne rien louper du lancement, inscrivez-vous ici :

Nos dernierslooks

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures