Reportage : Naples, ville historique du savoir-faire italien #2

Temps de lecture : 3 minutes

Suite et fin de notre reportage sur le savoir-faire napolitain.

Interview de Mauro Squillace, maître gantier (Omega Guanti)

Mauro assis à son bureau, sur lequel repose une montagne de gants.

Naples est aussi la capitale historique du gant en cuir. Cet art de la ganterie a débuté dès le XVIIIème siècle, et ce savoir-faire s’étend rapidement, notamment au XIXème grâce au soutien des Bourbons. Parmi les plus grands détenteurs de cet artisanat, la maison Omega Guanti, fondée en 1923, est le plus ancien atelier de ganterie de Naples.

Le procédé de fabrication suit un montage extrêmement précis et artisanal. Le respect de cette tradition est assuré par Mauro, qui représente la troisième génération de la famille Squillace, à la tête d’Omega Guanti. Pour commencer, il achète son cuir auprès de fournisseurs dans plusieurs pays du Moyen-Orient. Ce cuir est traité et teint dans un site non loin de Naples. Ensuite, une fois le cuir réceptionné, les artisans experts étirent, découpent, cousent et finissent chaque étape de fabrication du gant à la main ; avec la lumière naturelle pour mieux distinguer les nuances de couleur.

Pas moins de 25 opérations de manutention sont nécessaires pour finir un gant (imaginez les contrôles de qualité). Les artisans utilisent encore des machines à coudre mécaniques (non-électriques) Singer des années 1900, pour honorer toujours plus le savoir-faire de la Maison Omega. Une fois les gants finis, Mauro les vérifie un par un avant qu’ils soient envoyés aux points de vente.

Dans cette vidéo, vous apprendrez comment reconnaître des gants de qualité, et vous pourrez suivre quelques étapes de fabrication.

Retrouvez une sélection de gants Omega Guanti.

Interview d'Anna Matuozzo, artisan chemisier

chemise Anna Matuozzo

Dans cet élan artisanal qui fait tout à l’ancienne et sans machines, il y a aussi Anna Matuozzo. Cette femme est probablement l’une des dernières chemisières à travailler de cette façon, avec ses filles Simona et Antonella. Quand on sait qu’elle a travaillé pendant 20 ans pour la prestigieuse Maison Rubinacci, on ne peut que comprendre son envie de perpétuer la tradition artisanale de la manufacture napolitaine. Son nom et son savoir-faire sont reconnus à l’international.

Mais alors comment Anna Matuozzo conçoit-elle une chemise ? Le client choisit son tissu et sa couleur, Anna s’occupe de la coupe et du patronage. Ses filles vont s’assurer que le montage soit bien respecté et coudront ensuite le tout à la main. La personnalisation des chemises vont au-delà de ce que l'on voit habituellement : chez Anna Matuozzo, les chemises sont adaptées à la morphologie, au visage, ou encore à la couleur de peau du client. Une vraie dimension "conseil" est présente au sein de la petite entreprise. Bien entendu, l’épaule napolitaine (la vraie) est présente dans les chemises sur-mesure d’Anna Matuozzo.

D'ailleurs, Romée des Croquis Sartoriaux en a fait une satire, car on a l'habitude de dire d'une veste napolitaine qu'elle a une "spalla camicia" (l'épaule de chemise). Le monde à l'envers, n'est-ce pas ?

croquis sartoriaux spalla camicia

Maintenant, vous allez apprendre ce qu'est-ce qu'une chemise napolitaine, et surtout : comment reconnaître une chemise de qualité !

Retrouvez une sélection de chemises Anna Matuozzo ici.

J'espère que vous en savez désormais plus sur Naples et ses savoir-faire ancestraux qui perdurent toujours. J'aimerais remercier tous les artisans qui nous ont ouvert les portes de leurs ateliers ; mais également Sadri et Julien de Zampa di Gallina, qui ont su nous guider et donner à Long (notre chef de projet vidéo) les meilleures adresses pour profiter de l'art culinaire napolitain. En parlant de Long, je voudrais également le remercier chaleureusement, pour m'avoir suivi dans la fournaise napolitaine avec sa bonne humeur tout son matériel.

Stàteve Buòn' !

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.