Mode : ces 7 pièces qu'on a hâte de porter cet été 2023

7 min

Mode : ces 7 pièces qu'on a hâte de porter cet été 2023

7 min
Publié le : 4 juillet 2023Mis à jour le : 4 juillet 2023
bonne gueule

Coups de coeur, envies shopping ou pièces saisonnières qu'on s'apprête à ressortir de nos placards : découvrez les vêtements et accessoires que l'équipe BonneGueule a hâte de porter durant l'été 2023.

Alors, qu'est-ce qu'on va porter, cet été 2023 ?

Voilà venue la saison où les températures viennent conditionner nos tenues, où chaque couche de vêtement est parfaitement réfléchie et où l'on se permet de montrer plus de peau qu'à l'ordinaire.

Pour vous donner de l'inspiration pour les semaines et mois à venir, nous avons demandé à plusieurs membres de l'équipe BonneGueule de vous raconter ce qu'ils ont hâte de porter à l'occasion de la période la plus chaude et ensoleillée de l'année. Ce sont leurs envies estivales de vêtements ou accessoires. Des pièces qu'ils ont repéré et comptent s'offrir prochainement ou, à l'inverse, qu'ils possèdent déjà et ressortent impatiemment de leurs placards.

Dans cet article collaboratif, nous vous invitons donc à découvrir les envies vêtements et accessoires de Jordan, Antoine, Cécile, Benoît, Kilian, Florian et Nawal. Et bien sûr, dites-nous, dans les commentaires, quelles sont les vôtres !

Jordan - Un débardeur Saturdays NYC

Il existe une photo de moi en débardeur et pantacourt. Je ne déploierai aucune énergie pour la retrouver et l’insérer dans cet article.

Pour donner du contexte (une circonstance atténuante ?), c’était l’été, j’avais 15 ans, je ne savais rien.

Je portais le débardeur car il faisait chaud. Je portais le pantacourt parce que d’où je venais beaucoup en portaient. C’est probablement la seule fois où j’ai porté un pantacourt. C’est probablement la seule fois où j’ai porté un débardeur.

La deuxième affirmation est fausse : j’en porte un alors que j’écris ces lignes. C’est un Hemen Biarritz en coton bio. J’ai l’impression d’être un mafieux italien qui croupit dans une geôle. Comme quoi le vêtement peut transporter.

(Le pantacourt en revanche, je n’en ai jamais plus porté aucun depuis ce jour (lève la main droite et dit “je le jure”). On dira que j’ai reçu une illumination, une épiphanie stylistique comme on en reçoit peu. Je savais simplement qu’il me fallait arrêter ce que j’avais entrepris. Parfois le bon sens frappe sans prévenir.)

Le débardeur, c’est une autre histoire.

débardeur crochet saturdays nyc
débardeur crochet saturdays nyc

La manière dont je le portais à 15 ans, c’était parce qu’il faisait chaud. Pas de manches, ça voulait dire pas d’auréoles sous les aisselles. Il était large, coupé comme un t-shirt sans manche (comme un maillot de basketball en gros), avec une sorte d’écriture franchement laide sur le devant. Pour moi, c’était comme ça que ça se portait. Pratique et c’était tout. Et le style ne me déplaisait à l’époque si je veux être tout à fait honnête.

Mais quand même, j’avais au fond de moi cette petite voix, le bon sens encore, qui me disait que c’était bancal. Sans que je sache quoi ou quoi faire. Je l’ai donc porté timidement cet été-là et puis plus rien ensuite.

Jusqu’à ce que ma compréhension du débardeur change.

Aujourd’hui, je porte toujours le débardeur car il fait chaud. Mais je l’envisage comme un sous-vêtement, dans la forme du Saturdays ci-dessus. Et je le préfère si possible ajouré.

Il me sert en layering, porté sous une chemise légère ouverte. Et ça ne me donne pas plus chaud qu’un simple t-shirt ou une simple chemise, car je laisse circuler l’air et mes aisselles ne sont pas prises en étau.

Ce débardeur ressemble à s’y méprendre à un napperon de grand-mère transformé en vêtement. Et ça me plaît comme ça.

Sinon, il y avait ce Scott Fraser (attention aux frais de douanes, n’est-ce pas Michel ?), ce Corridor hyper abordable, ce Hemen que j’ai en écru et marine (ajusté comme un sous-vêtement), ce Stussy.

Antoine - Une chemisette baseball

Baseball Jersey + WTAPS chemise

Une chemise baseball de la marque WTAPS

Non, je n'ai jamais joué au baseball de ma vie. J'imagine que, comme vous, le seul contact que j'ai eu avec ce sport est une manette de Wii en 2012.

Cependant, je n'ai jamais lâché l’idée de porter un jour fièrement les couleurs d'un illustre club de baseball dont je ne connais ni le nom, ni la ville, ni le joueur floqué dans le dos, ni même les règles de cet interminable sport. Cette chemise pour moi, c'est le New York des 90's dans un vêtement. Une époque que je fantasme sans même l'avoir connue. C'est le Yankee par excellence.

Si je devais choisir un modèle de "Baseball Jersey", ce serait celle-ci de chez WTAPS.

Je le vois bien porté sur les bords de l’Hudson River, avec un cargo short extra-large et des Clarks Wallabee beiges aux pieds, avec un Canon main droite.

Cécile - Une combinaison imprimée

combinaison farm rio devant été
combinaison farm rio devant été

"Direction Rio avec cette combinaison au dos affolant et aux motifs “lobsters” signée Farm Rio. Je ne connaissais rien de cette marque avant sa collaboration avec Sézane et je dois dire que c’est une belle découverte.

L’été c’est pour moi la saison des motifs, des couleurs éclatantes, et des coupes plus osées, c’est tout ce que propose Farm Rio avec des valeurs durables. Je jette donc mon dévolu sur cette pièce !

Déjà, parce que j’adore les combinaisons et les robes, rien de plus simple pour un look fort (et pour éviter les fausses notes), et ensuite parce que la coupe et le motif sont originaux et frais !

Je pourrais facilement la porter en journée avec des sandales plates et un petit panier (j’ai le sac Itasy de notre collection femme) et en soirée avec des talons hauts, les cheveux relevés en chignon et une pochette."

Benoit - Une chemisette à motifs

chemise lamar collaboration kardo atelier en inde

Notre chemisette Lamar en collaboration avec Kardo

Ca va certainement vous étonner, mais je porte des chemisettes depuis assez peu d’étés finalement.

Et étant donné que j’adore les couleurs turquoises, cette chemisette orné de motifs de vagues coche toutes les cases. Il s'agit du modèle Lamar de notre collaboration avec la marque Kardo.

Le tissu utilisé est très léger, il sera parfait pour les chaudes (et humides) journées du pays basque.

Je la porterai avec une paire d’Escadrilles, un bermuda gurkha Jinji que je possède depuis quelques années, et pourquoi pas un collier avec un pendentif de la marque japonaise First Arrow pour la journée. Ah, et évidemment, je mettrai ma vieille paire de solaires Dita, que j’ai achetée il y a 10 ans, quand ça coûtait littéralement deux fois moins cher !

Quant au soir, je la porterai avec notre jean blanc BonneGueule et notre surchemise kaki Wake, qui a quelques années au compteur à présent ou notre surchemise Shonto ! Aux pieds, je pencherai pour ma paire de mocassins Alden acheté à New York, avant l’envolée des prix.

Bref, l’avantage, c’est que cette couleur bleu turquoise est incroyablement polyvalente, en plus d’avoir une vraie originalité. Ce sont exactement mes exigences pour mes vêtements d’été !

Surchemise Shonto kaki
130,00 €91,00 €
Jean Renji blanc
185,00 €

Kilian - Une chemisette rayée à franges

Appelez-la comme vous voulez : chemisette, chemise manches courtes, affublement d’été, cotte à franges… Que vous soyez à Biarritz avec un cocktail, ou bien sur la côte bretonne devant un plateau d’huîtres, cet accoutrement est la pièce idéale pour survivre à une journée d’été ensoleillée avec panache (petit clin d’oeil à Jordan).

Je possède plein de modèles de chemisettes différents dans ma penderie. Et si mon budget me le permettait, j’en posséderais plus encore ! J’en porte depuis plusieurs années maintenant, je pense m’y être mis plus sérieusement lorsque j’habitais en Australie, où le port de la chemise manche courtes était plus démocratisé qu’en Europe. Sûrement l’esprit décontracté surfwear, et le climat bien sûr.

Chemise manches courtes Rohe franges

Vous l’aurez compris, j’adore en porter, et à toutes les occasions. C’est le type de vêtements qui peut se porter ouvert en layering par-dessus un tee-shirt ou un débardeur, ou bien fermé, avec un pantalon d’été ou même un short.

Les matières utilisées sont bien souvent très légères et se froissent plus difficilement, ce qui s’avère également pratique quand on voyage. Et c’est le vêtement sur lequel on peut s’autoriser beaucoup de choses, comme des motifs, des rayures, des jeux de matières, de la transparence, du volume… N’ayez pas peur d’oser !

Un seul pré-requis : ne la jouez pas premier degré en pensant qu’elle substituera votre chemise classique, portée de manière formelle pour aller au bureau par exemple, ça ne fonctionnera pas ! C’est plutôt un vêtement à porter de façon décontractée, pour chiller tout simplement.

Ce modèle de chez Rohe me fait de l’oeil, et je pense bientôt craquer. Rohe est une marque que j’avais découverte à Amsterdam, et que j’apprécie beaucoup. J’aime les produits qu’elle propose ainsi que l’univers de la marque, avec une influence marquée par le design et l’architecture. Elle propose quelques objets de décoration en vente par exemple, dont une sélection d’objets vintage. Et puis ce modèle à franges… très chic ! Que dire de plus mis à part que ce petit twist suscitera sûrement la curiosité et les réactions ;)

Florian - Un pantalon Satta

Un pantalon Satta
Un pantalon Satta

Sans doute influencé par mes collègues de bureau beaucoup plus stylés que moi (oui oui, il faut être honnête et lucide parfois), je fais en ce moment une véritable fixette sur les pantalons larges. Mais pas un pantalon coupé n’importe comment : un pantalon qui donne une élégance naturelle, une espèce de nonchalance travaillée. Un équivalent de la sprezzatura en version casual. On en trouve un peu partout désormais, mais combiner la bonne coupe et la bonne matière, c’est tout de suite un peu plus compliqué.

Et ce pantalon de chez Satta répond à ces critères : une matière japonaise pas chiante avec un subtil “motif” dans le sens de la chaîne du tissu. Ajoutez à cela une ceinture élastique pour être confort même après un bon repas gavé de burrata pendant les belles soirées d’été, c’est tout simplement parfait !

Portez-le avec une paire de New Balance (petite préférence pour la 990 made in USA pour ma part) ou une paire de sandales ouvertes un peu chic en fonction de la température, un t-shirt ou une chemisette et le tour est joué ! C’est sans prise de tête et en même temps élaboré grâce à la qualité des matières que vous porterez.

Et pour les plus frileux d’entre vous, j’étais aussi un peu sceptique avant de tester un pantalon large. On se met parfois des barrières limitantes, écoutez-vous et laissez-vous porter. C’est l’été. Une ode à la liberté.

Nawal - Un canotier vert olive

canotier paris hendzel vert été chapeau
canotier nawal vert paris hendzel

Ce canotier de la marque polonaise Paris+Hendzel m'a été offert par mon petit frère pour mon anniversaire. Et il ne va pas quitter ma tête de tout l'été ! Il s'agit du modèle "Pine Wide Brim Canotier", dans la teinte vert olive.

Fabriqué à la main en paille, il est orné d'une petite broche dorée en forme de tête de lion. J'aime ses bords plats et larges qui me protègent du soleil et ajoutent de la structure à une silhouette. Cela me permet de jouer sur les matières et textures, en créant du contraste avec mes robes fluides en soie, coton, lin ou encore viscose que je porte quasi-quotidiennement quand les températures dépassent les 25 degrés.

L'été n'est pas une saison où je suis très inspirée au moment de m'habiller - je dois dire que le layering me manque ! Je vais donc toujours au plus simple et mise sur des accessoires que l'on remarque et qui vont venir ajouter "ce petit truc en plus".

Ce chapeau est l'allié idéal pour ça. Associé à une robe, il vient ajouter une certaine touche d'élégance. Mixé au combo t-shirt blanc / jean taille haute bleu, il apporte une touche d'originalité à une silhouette vue et revue (mais dont je ne me lasserai jamais).

Nos dernierslooks

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures