Conseils : Les goûts et les couleurs en mode masculine

/

Sur notre blog de mode homme, le sujet des couleurs est un des plus fréquents. C'est aussi un des plus chargés en idées reçues ! Alors remettons tout à plat : ce n'est pas si compliqué que ça !

Affirmer ses goûts petit à petit

Reprenons : un débutant qui a envie de prendre son style en main va passer par plusieurs phases.

1 - Il découvre que la mode masculine peut être source de plaisir, et qu'il existe des ressources pour mieux la comprendre et se l'approprier. Ce qui lui paraissait auparavant incompréhensible devient maintenant plus clair.

Et il est encourageant pour le débutant de voir que mieux s'habiller est finalement quelque chose de plus simple qu'il n'y paraît.

comment s'habiller

Le look de celui qui a appris les bases (Gantt Rugger).

2 - Il va apprendre comment choisir ses pièces à partir d'une liste de critères objectifs (la couture de l'épaule, le jean légèrement serré, le cintrage, etc). Cette fameuse liste est très rassurante, car elle permet d'éliminer (ou du moins d'atténuer considérablement) la question qui tue pendant l'essayage : "est-ce que je fais le bon choix ?"

3 - Cette question peut vraiment devenir angoissante et les débutants vont parfois mettre en place tout un tas de stratégies plus ou moins efficaces pour s'assurer qu'ils font le bon choix, techniques dont l'overthink fait malheureusement partie (article à lire et à relire).

4 - Puis finalement, à force d'essayages, de questions, de commentaires, une vraie sérénité et un vrai plaisir vont s'installer au moment de trouver, d'essayer, d'acheter, et de porter des vêtements.

5 - Un style bien personnel commence à apparaître, encouragé bien souvent par les compliments spontanés de l'entourage, ou les demandes sur où il a acheté telle ou telle pièce.

6 - La mode masculine devient alors la première étape d'une amélioration bien plus globale de soi-même. C'est un constat qui peut sonner comme du développement personnel de comptoir, mais je suis toujours surpris (et touché) d'entendre des retours de lecteurs ou de clients qui m'expliquent que mieux s'habiller a été le premier pas d'un long et enrichissant voyage dans l'amélioration d'eux-mêmes. Certains ont commencé à mieux manger, à faire du sport, à perdre du poids, à suivre leurs passions, à réorganiser leur vie, ou tout un tas d'autres trucs positifs que je ne peux qu'encourager.

7 - Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants...

Sauf que parfois, le passage de l'étape 3 à l'étape 4 est un peu plus compliqué... C'est ce que j'appelle la "rationalisation des goûts".

mode homme

Le perroquet a dit : tes goûts tu ne rationaliseras point.

La rationalisation de vos goûts (en mode masculine et ailleurs)

Parce que rationaliser ses goûts, c'est littéralement formater (voire décider) ce qu'on aime en fonction de critères totalement objectifs et logiques (un peu dommage quand il s'agit de goûts purs et simples). C'est reléguer ses goûts en arrière plan. C'est faire disparaître quelque chose d'émotionnel et d'intuitif derrière une logique contre-productive.

Pourtant - et là est le paradoxe - c'est un passage obligé quand on est débutant. On a peut-être aimé le look baggy dans le passé, on appréciait peut-être les tee-shirts trop grands. Mais on est bien d'accord qu'au début, il est nécessaire de reconnaître objectivement qu'un jean trop grand reste un jean trop grand et qu'une chemise avec des boutons de toutes les couleurs, des doubles cols, ou des intérieurs de cols flashy, ce n'est pas très beau.

chemise-italienne-rayure-rose-col-blanc-229

Objectivement, ce n'est pas beau.
Pour vous en convaincre, demandez-vous ce que ça vous évoque...

Les esprit les plus cartésiens, les plus mécaniques vont donc se poser une autre question, aussi justifiée que vaine : "mais alors, qu'est-ce qui rend un vêtement beau ? Pourquoi on considère que des boutons carrés en plastique et des cols immenses ce n'est pas beau ? Pourquoi un vêtement est beau et pas un autre ?"

Et hop, la prise de tête commence... En se posant cette question, le débutant va tenter de construire son goût de manière rationnelle, de se dire rationnellement "cette chemise est belle pour telle raison".

C'est vraiment dommage, parce que c'est le meilleur moyen de faire passer ses goûts APRÈS des critères totalement objectifs et déconnectés de sa personnalité. Un comble pour choisir des vêtements qui sont censés nous définir et projeter la meilleure image de nous-même !

Quand je parle ici de "beau", je parle bien entendu d'esthétique et de design, et non de la qualité des finitions ou des matières. Des critères objectifs sont évidemment nécessaires pour juger de la qualité d'une matière, d'une confection ou des finitions.

Mais vos vêtements sont quand même censés refléter ce que VOUS êtes et parler pour vous !

inspecteur harry

Est-ce que vous pensez que l'inspecteur Harry rationalise ses goûts
entre deux bastos et une blague misanthrope ? NON !

Se cacher derrière le goût des autres

Un cas de rationalisation des goûts très courant, c'est de se fier aveuglement aux autres. Avec la logique suivante : "si X personnes autour de moi trouvent que c'est bien, alors c'est bien, donc si je suis ce schéma ils trouveront que je m'habille bien".

Sauf que ce ne seront jamais VOS goûts, donc ça revient en quelque sorte à vous déguiser en une autre personne.

Inspirez-vous des autres, identifiez chez eux les outils qui leur permettent d'obtenir un style sympa. Mais ne cherchez pas à faire de la copie. Vous l'aurez compris : ce n'est pas du tout la vision que l'on défend.

look hipster

Arrêtez les looks de hipster si "ce n'est pas vraiment vous".
Au risque de vous étonner, on fait difficilement plus impersonnel...

De la même manière, quand vous voyez des photos de nos tenues, prenez-les comme une illustration de nos conseils. Mais en aucun cas comme une vision monolitique du style. Le style a de nombreuses facettes : à vous de trouver le votre avec les outils que l'on vous donne.

Car c'est bien de cela qu'il s'agit : d'outils (pour assortir les couleurs, pour évaluer une qualité, pour savoir si c'est à votre taille, etc...). Outils qui vous éviteront de construire quelque chose qui ne tient pas debout, mais en aucun cas ils ne définiront le résultat final (l'architecte, c'est vous).

En guise d'exemple, notre ami Vianney est quelqu'un qui a vraiment son propre style. Ce style continue d'évoluer au fur et à mesure des quelques achats de pièces fortes, mais il garde une vraie cohérence et reflète vraiment sa personnalité :

mode masculine

blog mode homme

blog de mode masculine

Non, je ne posterai pas les photos de soirée !

Alors on se détend !

La première chose est d'absolument arrêter de penser de manière binaire "beau/pas beau" (au début en tout cas). Je l'ai souvent répété.

La deuxième est de faire cohabiter deux avis, deux opinions. On va prendre un exemple que j'aime bien :

ccp sneakers

Sneakers CCP, qui ne sont pas données, et qui divisent.

Alors, qu'en pensez-vous ? Vous trouvez ça beau ?

Moche ?

Vous aimez le design ?

Vous avez du mal à répondre ?

...

Bravo, vous venez de vous rendre compte que parfois, il faut aller plus loin et abandonner ce jugement beau/pas beau car certaines pièces n'ont pas vocation à recueillir l'unanimité des avis en matière de design.

Mais pourtant, il y a des gens qui adorent ces sneakers, qui adorent la démarche et l'utilisation de matériaux insolites et d'autres qui détestent ce design dégoulinant. Et vous savez quoi ? Ils ont parfaitement le droit d'avoir deux avis différents ! Rien que d'en prendre conscience permet de moins se prendre la tête !

Et entre ces deux extrêmes, il y a vous et votre avis sur ces sneakers. Cela s'appelle affirmer son goût et l'assumer, tout simplement.

Alors dédramatisez ! Vos goûts vont évoluer, acceptez de ne pas avoir d'avis sur certaines pièces, et acceptez que vos avis se forgeront au fur et à mesure.

Car au bout d'un moment, ce qui compte, c'est de développer son goût et de lui faire confiance, et pas d'en douter systématiquement !

Et enfin n'oubliez pas, je ne cesse de répéter que votre sensibilité au design, et plus globalement aux formes et aux couleurs est quelque chose qui se travaille, en nourrissant votre oeil d'objets que vous trouvez beaux.

Alors la prochaine fois, quand vous vous demanderez "est-ce que c'est beau ?", demandez-vous plutôt "est-ce que ça me plaît ?"

shirt rick owens

Chemise Yoann Serfaty.Vous vous rendez bien compte que la question "est-ce que c'est beau ?" est bien trop limitée face à ce genre de pièces !

(Crédit de la photo de couverture et de l'article : Etudes N°2)

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Jourdain !

    En dehors de toute considération sur la qualité de Tommy Hilfiger (très, très variable), le gros logo et le design général de la pièce font qu’on ne peut pas vraiment te recommander ça, et la couleur criarde du rouge n’arrange rien. 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Je t’en prie, je suis là pour ça chez nous, c’est la fonction n°1 de mon job que de répondre aux questions de la communauté 🙂

    Ca va paraître très cliché, mais en terme de corrélation, il semblerait que plus il fasse chaud, et plus la couleur est assumée. (Tu vois, on est toujours dans cette idée « d’harmonie » avec son environnement)

    Je te parlais du minimalisme de la mode scandinave, qui s’aventure rarement hors du gris anthracite, du noir, du gris clair et du bleu marine… (En France on est déjà bien plus colorés par rapport à ça)

    A côté les Espagnols ou les Italiens se lâchent beaucoup plus sur les couleurs (y compris chez les gens pas « modeux » du tout d’ailleurs. C’est bien pour ça que je dis que c’est une culture locale qui place le ton, plus que des partis pris codifiés)

    Et il n’y a qu’à regarder les « sapeurs » congolais pour continuer de se dire que décidément, cette corrélation n’est pas une coincidence…

    Mais après il faut te dire qu’à partir du moment où tu évolues dans un milieu de pro du secteur, tu as moins de limites et de généralités puisque c’est le métier de ces gens que d’avoir de nombreuses influences (donc la fashion week de tel ou tel endroit me semble être un moins bon indicateur que ce que tu y vois dans la rue)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Mickael !

    Je n’ai pas de réponse vraiment définitive à cette question.

    Voyons d’abord la chose à travers un angle purement basé sur l’oeil humain et les contrastes : les couleurs vives chez l’homme, dans beaucoup de situations et de tenues, c’est à la limite de l’importable quand ce n’est pas par « touches ». Alors oui, il existe un paquet d’exceptions, et de gens qui y parviennent très bien, mais ça reste un parti pris très fort et clivant 🙂

    On développe en détail je sujet des agencements ici, et tu verras que leur plus gros problème, c’est qu’elles ne peuvent pas servir de « base » à une garde robe :

    http://www.bonnegueule.fr/conseils-comment-apporter-de-nouvelles-couleurs-a-une-tenue-homme/

    Passé ce constat, il est vrai de toutes façons que même les couleurs plus « classiques » ont tendance à être déclinées dans des teintes plus saturées et claires en été.

    Là, on peut aborder la question plus subjective, celle des connotations : à mon avis c’est une idée purement culturelle où l’on continue d’associer l’hiver à la rudesse, mais aussi au calme et au temps qui passe lentement… Tandis qu’on associe l’été à l’excitation, la joie… Etc.

    Rien de nouveau en soi, mais je pense simplement qu’on a tendance à vouloir « respecter l’ambiance » de la saison plutôt que la combattre comme tu le suggères.

    Et puis, pour rester plus simples : le style français, et parisien notamment, est un peu minimaliste. Pas autant que la mode scandinave, pour sûr, mais il l’est.

    T’habiller comme au Pitti hiver ici, du fait de nos perceptions culturelles françaises, te ferait passer probablement passer pour un paon et attirerait les moqueries de certains…

    Je ne porte pas de jugement sur la justesse ou non du propos d’ailleurs (on peut rationaliser autant qu’on le veut et qu’on le peut , ces questions gardent leur part de subjectivité), mais déjà, quand tu vois la réaction enragée d’une grande partie des français aux chaussettes apparentes ou aux chevilles dénudées en été, tu sais à quoi t’attendre si tu portes un manteau jaune violet. 🙂

    Reste que, lorsque tu construis ton style, rien ne t’empêche d’aller à contre courant de tout et de tous du moment que tu sais pourquoi tu le fais et que tu l’assumes.

    Les styles les plus forts sont aussi ceux qui polarisent le plus les opinions… C’est le jeu !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jérôme !

    Ma réponse va te paraître un peu catégorique, mais j’ai déjà creusé la question de mon côté et… Non, pas vraiment.

    J’adore les space opera, la medieval fantasy, et bon nombre d’autres choses hyper geek, mais ça tourne trop vite au second degré dans une tenue.

    A la limite dans un vrai look 100% streetwear, vu que ce qui distingue le streetwear c’est aussi le détournement des codes et la réappropriation culturelle (ainsi qu’une bonne dose de hype, quand même).

  • decroix

    Hello BonneGueule,

    Je souhaiterai avoir votre avis sur la pop culture dans la mode et savoir plus précisément comment l’intégrer dans mon dressing par petite touche comme par exemple ce t-shirt :http://www.riverisland.fr/men/sale/t-shirts–vests/white-tss-sketch-print-t-shirt-293397. (je l’imagine avec un blazer gris + jean noir)
    Quel est votre avis la dessus à savoir peut-on intégrer un élément geek dans un set casual sans tourner au ridicule.
    Merci pour votre réponse j’aime beaucoup ce que vous faites !
    Jérôme.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Thierry !

    Il me semble que je t’avais déjà répondu, pour un commentaire très similaire 😉

    « Alors d’une part, le noir ça ne va pas avec beaucoup de couleurs donc c’est délicat…

    Ensuite tout dépend de quelles pièces tu parles, du reste de la tenue…

    Mais si on parle de marron foncé et de noir, c’est à éviter en général. (C’est vraiment triste en fait, comme rendu.) »

  • RafikBG

    Un vrai BG ce Vianney 😉

    Ton avis est très intéressant, je te remercie de nous le faire partager !

    Exprimer sa personnalité dans sa façon de s’habiller, ou tout du moins en tenir compte, est une notion absolument essentielle.

    Nous devons certes donner des repères, il en faut quand on commence, mais rien ne t’empêche de jouer ensuite le contre-coup avec tes petits trucs, qui te ressemblent, et apporteront ta touche perso ! Tant que ton look est équilibré et cohérent, tu peux te permettre un peu de folie, et si pour toi ça veut dire grosse bagouz, alors go ! 🙂

  • Il est mignon tout plein ce petit Vianney !!!

    Plus sérieusement c’est vrai qu’il faut arrêter de voir de façon unilatéral beau/moche. Mais en même temps construire son style via sa personnalité est très difficile car ce que l’on aime n’est pas forcément une question de (bon/mauvais) goût. J’adore le style dark/rock avec un mélange de chic… Et pourtant il n’y aurait pas une seule pièce que vous aimeriez. Je suis fan de gros bijoux… vous les déconseillez et pourtant ça fait parti de ma personnalité.

    Bref dur dur de s’y retrouver.

  • hello,

    J’aurai du développer, mais je te rassure : on est entièrement d’accord.

    J’ai mis arrêtez les « looks de hipster », parce que ce que j’avais en tête, c’est un mimétisme et un état d’esprit que je retrouve souvent et que je n’aime pas . Mais aucun problème avec le look en soi.

    J’update l’article en conséquence 🙂

    bonne journée,
    Geoffrey

  • Très bon article, à un détail près, selon moi.
    Dire aux gens de s’habiller comme ils aiment, c’est bien. Mais leur dire de ne PAS s’habiller de telle ou telle façon (je cite : « Arrêtez les looks de hipster. » ) ça ne l’est pas. Si, justement, le look hipster est ce qui nous plaît, non pas parce que c’est ce que beaucoup apprécient en ce moment, mais parce que c’est vraiment un look que l’on aime, en quoi est-ce mal de s’en affubler ? Certes, cela peut paraître impersonnel au vue du nombre de personnes qui l’arborent aujourd’hui, mais est-ce réellement une mauvaise chose ? Si mes goûts me poussent à porter telle ou telle pièce, je ne vais pas m’en priver sous prétexte que c’est ce que beaucoup portent aujourd’hui.
    D’autant plus que le look de Vianney (que j’adore ! ) reprend pas mal des codes du hipster…

    Voilà, juste un petit commentaire comme ça qui, je pense, rejoint le fond de cet article, pour dire qu’à trop vouloir avoir un look qui nous ressemble, on peut finir par se perdre. Choisir des vêtements à ses goûts, ce n’est pas refuser d’avoir les même goûts que la majorité. 🙂

  • BenoitBG

    Franchement le premier est bien. Avec un jean brut ou un jean gris, ça passe tranquille !

    Par contre, le deuxième est un poil trop casual pour des tenues trop habillées…

  • e_nico

    Merci Benoit! J’espère ne pas trop abuser mais je voudrais également te demander ton avis sur ces blousons Homecore qui me plaisent bien mais pour lesquels je me pose des questions:

    http://www.menlook.com/fr/manteaux-homme/32764-blouson-storm-bleu-homecore.html

    Est ce que sa couleur bleu pétant ne va pas le rendre trop compliqué à intégrer dans différentes tenues?

    http://www.menlook.com/fr/manteaux-homme/34181-blouson-jersey-benito-bleu-homecore.html

    Et pour celui ci, est ce que sont coté « sweatshirt » ne le rend pas trop casual et donc difficile à utiliser dans des tenues « casual chic » (type chemise, jeans, chaussures habillées)

  • BenoitBG

    Ca veut dire que tu deviens plus ouvert d’esprit, plus curieux, et plus sensible à une vraie démarche créative.

  • saad

    Il y’a 6 mois si j’avais vu c’est ccp, je m’aurai dit wahou quelle horreur! mais maintenant je les kiffe, ça veut dire quoi ??

  • oui, les gens s’habillent assez mal en moyenne, même si ça change chez les 18-35 mais que ça dépend encore beaucoup des villes et des milieux sociaux. Pourtant c’est un vrai plus de savoir faire le minimum en matière de style masculin.

    Trouver son style, ça se travaille à chaque niveau. Dans l’achat des pièces, mais aussi dans la manière de les assembler comme tu le dis. Après il y a encore les petits détails comme ta manière de porter un vêtement (rouloter un pantalon, remonter les manches, les accessoires, etc…). L’idée c’est de découvrir au fur et à mesure ce qui marche (ou pas), sans se brusquer, et petit à petit tu comprends. C’est pas évident à expliquer, vu que ce sont des choses pas forcément hyper rationelles, mais on s’y est essayé dans ces quelques articles :
    https://www.bonnegueule.fr/tag/trouver-son-style/

  • Ali

    Pas mal l’article. Bien fait 😉

    En ce qui me concerne, après 3 mois, je suis encore au sous-sol. Je veux dire au niveau -2 ou -1 lol

    A vrai dire je suis encore dans la phase qualité et fit. Je suis en train d’assembler les basics.

    Depuis que j’ai lu le livre, je n’arrête pas de juger les gens autour de moi. C’est uniquement des pensées. Personnellement, c’est rare de trouver des gens bien habiller. Rien que dans les jeans par exemple,c ‘est catastrophique. Fit, longueur, délavage, etc. Et la qualité aussi. Vu que tout le monde ou presque achète du PAP. Du coup ça se voit tout de suite. Il y a même des gens qui portent des pull décathlon au travail. Pas mal ça. Je ne sais pas si c’est l’effet province ou pas.

    Par contre, je n’arrive toujours pas à comprendre comment on peu choisir son style personnel. Je ne suis pas totalement convaincu de ça. Comment on peux choisir son style ?
    Le style viens dans l’assemblage des pièces ?
    Pour moi le style est sur la pièce qu’on veux acheté.

  • stroumphbarbier

    merci Benoit

  • BenoitBG

    Très sympa effectivement !

  • BenoitBG

    Sur Montréal : les étoffes, ssense, reborn, urban outfitters, philippe dubuc et la boutique croisement rachel et rivard (je ne me souviens plus du nom). Voilà 😉

  • stroumphbarbier

    salut tt le monde gros hs dslé . je pars a Montréal avec 1 crochet a Toronto du coup je cherche quelques adresses ou magaziné Merci aux spécialistes

    ( mis a part naked famous tate&yoko

  • désolé je ne sais pas

  • Mi

    C’est quoi la ref du cardigan sur la 2ème photo de Vianney?

  • e_nico

    Merci beaucoup! Je crois que je vais aller faire un tour en magasin chez COS, car il y a effectivement des choses sympas sur leur site web.

    Sinon que penses tu de ce modèle?

    http://www.fatmoose.eu/men/bomber-96

    connais tu cette marque?

  • BenoitBG

    Oui, COS, Fillipa K, American Vintage font des trucs sympas cette saison !

  • e_nico

    Très bon article! Je crois que je suis justement dans le cadre du passage difficile du point 3 au point 4 et que j’ai des tendances à l’overthink même si je me soigne! 🙂
    J’en profite pour glisser une petite question. Je suis à la recherche d’un blouson de mi-saison et je trouve celui de la photo du « look de celui qui a appris les bases » plutot pas mal. Auriez vous des conseils de marque vers lesquelles me tourner?

  • ce sont de beaux produits bien pricés 🙂

  • Super article! J’en profite pour te demander ce que tu penses des chemises dockers, en particulier de celle-ci : http://www.dockers.com/FR/fr_FR/FR/fr_FR/men-clothing-shirts/p/616500003 .