BonneGueule x Maharishi : notre « Custom pant » olive

117

Le pantalon BonneGueule x Maharishi est dès maintenant disponible ici.

Cette collaboration représente quelque chose de très particulier chez BonneGueule car nous avons travaillé avec une marque que nous adorons, mais dont nous n'avons quasiment jamais parlé sur le site, chose plutôt inhabituelle. Laissez-moi donc d’abord vous raconter une petite histoire… Exceptionnellement, cet article comportera deux vidéos, tant le background de Maharishi est riche et dense.

Un grand grand merci à Long qui s'est surpassé pour vous offrir cette vidéo tournée dans la boutique Maharishi à Londres !

Des peuples primitifs jusqu’à aujourd’hui, il y a eu la guerre.

Et très tôt, on s’est aperçus qu’il était nécessaire d’habiller ces guerriers différemment des autres. Ben oui, il fallait bien distinguer civils et soldats (et identifier chaque unité), de les protéger et les équiper comme il se doit, tout en impressionnant l'ennemi.

image vetement militaire.001

À mesure que les États gagnaient en puissance, il fallait d'autant plus affirmer celle de leurs unités.

evolution militaire.001

Les militaires occupaient de hautes positions sociales à d'autres époques et, pour marquer le coup (et leur prestige), il fallait des vêtements aux teintures rares et coûteuses, donc plus statutaires. C’est pour cette raison qu’on a pu voir des tenues militaires très colorées (avec une apogée pendant la Renaissance).

Étant donné que dans certains pays, on choisissait de s’enrôler, il fallait donner envie aux fraîches recrues avec des tenues éclatantes et clinquantes, bien loin de leur condition de campagnard travaillant dans les champs.

Sauf que… tout cet héritage de plusieurs siècles - des tenues  avec du panache et de la flamboyance - a été balayé en quelques années seulement. Il aura fallu UNE seule bataille pour remettre en question la couleur d’un uniforme militaire.

remise en question militaire

Les Boers, premiers soldats en kaki

Nous sommes en 1880, en pleine période de colonisation. Les Britanniques, par leur envie d’expansion, se retrouvent à faire face à des Boers bien installés, des colons blancs venus tenter leur chance en Afrique.

Problème : les Britanniques ont sous-estimé la résistance des Boers. On pourrait effectivement les prendre pour de simples paysans, avec des vêtements fermiers de couleur kaki (ils n’avaient que des teintures naturelles à disposition), mais ils sont en fait rompus à une vie rude en Afrique. Ils sont donc d’excellents cavaliers, ont une parfaite connaissance du terrain et, en bons chasseurs, avaient une grande maîtrise du tir de longue distance, tout en sachant se montrer discrets et patients, de véritables Rambos avant l'heure.

boers camouflage

Des vêtements rustiques certes, mais des vêtements qui se fondent dans un paysage naturel !

En face, il y avait une armée britannique confiante, disciplinée, mais terriblement visible dans la nature africaine avec ses vêtements bleus et rouges.

Lors de la bataille de Bronkhorstspruit, qui a duré seulement 15 minutes, l’armée britannique s’est vite aperçue du problème quand la plupart de ses officiers et hommes importants ont été abattus en quelques instants par les snipers des Boers. Il y a eu 156 blessés ou tués britanniques, contre 2 morts et 5 blessés côté Boers. C’est ce qu’on appelle une défaite de taille !

bataille boer

L'image est un peu romancée mais la différence de couleurs entre les Boers et les Britanniques est très parlante !

L'instauration d'un nouveau modèle

Cela a entraîné une immense remise en question sur le rôle de l’uniforme militaire. Finis les vêtements colorés et visibles pour se la raconter, place à des vêtements qui doivent sauver la vie des soldats. Les armes à longue portée avaient sonné le glas des uniformes voyants, des batailles se jouant dans des terrains bien délimités et des combats au corps-à-corps.

En catastrophe, les Britanniques se sont mis à teindre leurs uniformes avec ce qu’ils avaient sous la main : thé, poussière... Le kaki militaire était né !

La suite, on la connaît : les armées vont prendre de plus en plus conscience de l’importance de se fondre dans la nature à mesure que les armes longue portée et l’aviation de guerre se développent, puis iront plus loin en travaillant sur des motifs particuliers.

Guy Cramer

Grâce aux fractales, le camouflage est en train de connaître quelques révolutions, le rendant très efficace. Ici, le camouflage inventé par un champion de paintball.

Le fameux motif camouflage est apparu et son histoire est bien à part. Dans un premier temps, c’était l’artillerie lourde qui était camouflée, car ces machines étaient très chères et devaient absolument être préservées du bombardement ennemi. Pour l’anecdote, lors de la première Guerre Mondiale, l’armée française a chargé plusieurs artistes de créer des camouflages peints à la main !

guirand de scevola

Guirand de Scévola, peintre français, est notamment connu pour avoir peint des camouflages directement sur les machines d'artillerie lors de la Guerre des Tranchées.

Il a fallu attendre 1929 pour que les Italiens inventent un procédé d'impression aléatoire de motifs sur de larges surfaces de tissus. 

telo mimetico

Le Telo Mimetico, le premier camouflage imprimé apparue en 1929.

C’est là que le camouflage a pris son essor et qu’il est devenu un motif militaire, politique, pratique et fonctionnel, qui en dit long sur les armées.

Sauf que... tout le monde n’est pas de cet avis. Il y a un homme qui considère que le camouflage n’est pas une invention militaire. Cet homme, c’est Hardy Blechman.

Hardy-Blechman-Maharishi-01

Hardy Blechman, créateur de la marque Maharishi.

Hardy Blechman, l'homme derrière Maharishi

Le vol du motif camo

Il considère que le camouflage a été volé par l’armée aux artistes et aux scientifiques, qu'il s'agit en fait d'une ode à la nature, une étude de celle-ci.

Pour preuve, il brandit le premier livre publié sur le camouflage en 1909 par un naturaliste, Abott Thayer, en supposant que les couleurs des animaux ont pour but de les camoufler. 

Abbott_thayer

Abbott Thayer sera beaucoup moqué dans sa carrière pour son travail...

thayer camouflage paon

...Pourtant, il cherchait à prouver que même le plumage d'un paon était du camo !

flamands rose thayer

Et même celui des flamands rose !

Hardy Blechman pense qu’Abbott a été le premier à comprendre les motifs abstraits et répétitifs de la nature et que les militaires ont pillé ce travail pour l’utiliser à des fins guerrières.

Et ça, Hardy, il n’aime pas, et il a décidé de consacrer tout son travail à « démilitariser » le « camo ».

Mais de quel travail parle-t-on, et pourquoi je vous parle de paons camouflés dans la nature ?

Revenons en arrière, dans l’enfance d’Hardy Blechman.

Les origines d'une passion

Son père était antiquaire et lui a très vite transmis la passion du vintage, et plus particulièrement des vêtements militaires qu’il aime customiser avec diverses broderies. Dans ces pièces, il va trouver une épure, un sens de la fonctionnalité et des couleurs qui vont l’obséder à tout jamais.

Sauf qu’Hardy est profondément pacifiste et amoureux de la nature.

Quand il fonde sa marque Maharishi en 1994 en Angleterre, le slogan est donc tout trouvé : pacifist military design.

Le but de la marque ? Proposer une ligne streetwear aux influences militaires fortes, mais totalement pacifiée (on va voir comment il s’y prend).

etiquette maharishi

Vous trouverez la fameuse mention sur l'étiquette de chaque pièce Maharishi.

Pourquoi Maharishi est-elle considérée comme l’une des marques de streetwear les plus innovantes de son temps, et Hardy Blechman comme « l’un des plus grands visionnaires du streetwear » par le magazine WAD ?

Note : Pour voir de vos propres yeux tous ces éléments dans la collection actuelle Maharishi, foncez chez l’excellente boutique Elevation Store au 135 rue Vieille du Temple à Paris, c’est le seul point de vente français qui distribue du Maharishi à ma connaissance.

Un usage du camo absolument unique

C’est par sa maîtrise et son énorme travail sur le motif camo qu’il s’est fait connaître. Il a créé quelques motifs camo qui sont maintenant des signatures pour la marque, comme le fameux DPM Bonsaï qu’il a décliné en plusieurs versions ou le « Tibetan Elemental Tigerstripes » qui renferme quelques signes coréens.

dpm tigerstripe camo maharishi

Les plus bouddhistes d'entre vous reconnaîtront quelques symboles tibétains et des dragons sur ce motif ! Pour la petite histoire, il est possible de télécharger gratuitement les motifs camo pour en faire votre wallpaper de bureau ou de téléphone 🙂

Je suis fasciné par la façon dont Hardy a passé 20 ans à explorer encore et encore ce motif. Quand on lui demande s'il est lassé, il répond :

C'est tout le contraire, je regrette de ne pas pouvoir exploiter tous les motifs camo que je dessine !

Voyant le camo comme une ode à la nature, il utilise très fréquemment des cotons biologiques comme tissus de base pour ses vêtements.

Aparté : le DPM book

Impossible de présenter Maharishi sans parler du livre de Hardy Blechman devenu légendaire : le DPM Book. Considéré comme la bible ultime du camo, le but de ce livre est, encore une fois, de casser l’amalgame « camo = guerre » et de lui redonner du sens en tant qu’hymne à la beauté de la nature.

Hardy va méticuleusement répertorier la plupart des camouflages existants et décrire leur histoire avec beaucoup de minutie, tout en ne manquant jamais de rappeler que le camo, ça vient de la nature et des animaux.

Il est aussi truffé d’anecdotes. On apprendra notamment que l’un des tous premiers motifs camo a été peint par un français, Eugène Corbin, ou que l’Armée US, après la Guerre Froide, a vendu tout son surplus de vêtements aux alentours, y compris aux Talibans. Il a fallu attendre le 11 septembre, et voir avec effroi qu’Oussama Ben Laden portait notamment un vêtement militaire US dans ses vidéos, pour que l’armée US arrête cette pratique.

dpm book maharishi

Cest un ouvrage extrêmement bien réalisé, truffé de références en tout genre (les aficionados du rap East Coast reconnaîtront Notorious B.I.G).

C’est un travail colossal qui lui a pris 7 ans, totalisant 950 pages et près de 6.000 photos !

Problème : livre aujourd’hui devenu rarissime, les prix s’envolent littéralement. Vendu au début à £100, les prix varient maintenant entre $500 et $1500 pour les éditions les mieux conservées. Milone m’a raconté que dans certaines librairies spécialisées dans la mode masculine, il était vendu (neuf) à £4000…

Une marque (vraiment) pacifiste

On l’a vu, l’objectif premier d’Hardy Blechman est de dissocier vêtements militaires - plus spécifiquement le camo - et guerre. À cet effet, depuis 20 ans, il fourmille d’idées pour faire passer son pacifisme à travers ses vêtements :

  • Il va mettre des bandes réfléchissantes 3M sur du camo. Ca paraît tout bête, mais si on y réfléchit bien, il rend très visible un tissu supposé nous cacher sur un champ de bataille. Ainsi, il enlève donc toute fonction militaire au camo. 
bandes reflechissantes 3M Maharishi

En plus de la portée symbolique d'une telle approche, le résultat est vraiment déconcertant !

  • Il va aussi faire l’inverse : cacher dans les vêtements des motifs camo, censés nous aider à nous cacher #camoinception. Par exemple, sur certains pantalons, les fonds de poches sont en motif camo : c’est une manière de le rendre inutilisable d’un point de vue militaire. De plus, mettre un tissu camo directement en contact avec la peau est sa manière de nous rappeler notre amour inconscient de la nature !
  • La ligne haut de gamme de Maharishi est celle dite « upcycled ». Hardy chine des stocks d’authentiques vêtements militaires dans le monde entier, puis les restructure complètement.Surtout, toutes les pièces de la ligne upcycled vont être lavées en Inde dans de l’eau au safran et bénies dans de l’encens, pour « laver » le vêtements de toutes les actions militaires dont il a pu être témoin.
maharishi pantalon toile parachute

Sur ce look de la ligne upcycled, c'est dans une toile de parachute que les vêtements ont été taillés !

  • Et enfin, il va pousser le vice jusqu’à fabriquer des jouets non violents, comme ces petits soldats en train de faire des poses de yoga :
jouets soldats yoga

Faites la position du lotus, pas la guerre !

Maharishi, une marque empreinte de spiritualité 

Des influences religieuses

On pourrait se dire qu’avec son travail du camo et son pacifisme déclinés dans ses vêtements, c’était amplement suffisant au niveau des valeurs de la marque, mais c’est sans compter la dimension spirituelle très présente chez Maharishi !

Et là aussi, alors que les signes religieux sont rarement bien traités dans la mode masculine, Hardy Blechman leur donne une place qui n’aura jamais été aussi actuelle…

  • Il utilise plusieurs couleurs caractéristiques des religions : le doré et le violet du christianisme s’invitent sur des bombers, aux « zip pullers » rappelant les cordelettes des robes de prêtre, et l’orange du bouddhisme est utilisé pour des tee-shirts et une cape en jersey de coton inspirée des robes de moines bouddhistes.
inspirations bouddhistes maharishi

Prenez le temps de regarder les lookbooks, ils se débrouillent très bien pour restituer les influences des designs.

  • Il accorde aussi une grande importance à l’athéisme, puisque qu’on aperçoit la mention « no rel. pref. » pour « no religious preferences » sur les vêtementsHardy Blechman a voulu souligner comment la religion s’invite sur un champ de bataille, et démontrer la contradiction que cela crée. En effet, s'il est possible d’avoir « no rel. pref. », l’armée américaine ne s’est pas privée d’imprimer sa propre version de la Bible en remplaçant « Tu ne tueras point » par « Tu ne commettras pas de meurtre ». Il est important de signaler qu’à travers le « no rel. pref. », Hardy Blechman veut bien montrer qu’il respecte et met sur le même pied d’égalité toutes les religions, et il va trouver un moyen assez original pour le montrer…
veste no rel pref maharishi

La religion a certes une place importante chez Maharishi, mais l'athéisme en a tout autant.

  • … Sur cette même collection d’été 2016, on aperçoit parfois une pangée brodée sur les vêtements, ce fameux supercontinent à l’origine de nos continents actuels. C’est tout simplement un beau message pour nous rappeler que peu importe nos préférences religieuses, nous venons tous du même endroit, et nous sommes tous unis.
echarpe lithurgique maharishi

Cette écharpe lithurgique cristallise toutes ces valeurs : la forme rappelle les vêtements des prêtres, les signes se rapportent aux religions asiatiques et l'on revendique la proximité du "Pangaea World"

Une création politisée

La culture asiatique est, avec le camo, l’autre grande source d’inspiration de Maharishi, où on y trouve des éléments récurrents :

  • Le tigre, qui est une figure omniprésente dans la « mythologie Maharishi », tiré du kung-fu des moines de Shaolin. Il représente la puissance,
  • Évidemment, tous les bonzaïs, les pagodes, renvoient aussi à la culture asiatique,
  • À y regarder de près, certains vêtements sont régulièrement inspirés de kimono.
kimono maharishi

Difficile de ne pas voir les influences kimono de cette chemise !

Parfois, Hardy Blechman utilise ses vêtements pour convoyer un message politique, chose plutôt rare chez les créateurs de mode masculine. Le Tibet libre est une figure récurrente dans ses collections. Il a également dénoncé la montée en puissance des lois de surveillance des citoyens via une magnifique collection inspirée des ninjas, qui permet au porteur de se cacher efficacement des caméras de surveillance.  

kk

Quand l'esthétique ninja rencontre le camo...

Ce qui est fascinant avec Maharishi, c’est de voir une telle richesse (mélanger concrètement du religieux, du spirituel, du pacifisme, du camo, il fallait le faire et peu de créateurs en seraient capables avec autant de brio), qui s’unit harmonieusement avec des designs d’inspiration militaire.

Beaucoup de marques clament haut et fort leurs valeurs mais finalement, quand on est devant le produit, quand on tient le vêtement dans les mains, on se dit « Ok… et alors ? Comment ça se traduit ?»

Et justement, s’il y a des valeurs très fortes derrière la marque, Hardy Blechman fait preuve d’une obsession pour le produit en lui-même, en soignant les finitions, les matières et les détails. Voyons ça de suite !

Une obsession du produit de qualité

Des vêtements avant tout fonctionnels

Mais pourquoi avoir autant d’attrait pour le vêtement militaire alors que Hardy est profondément pacifique ?

C’est quelqu’un qui adore le vêtement fonctionnel et utilitaire. Or, avec le workwear, le « military wear » est ce qu’il y a de plus fonctionnel… Et justement, quand il s’agit de donner de la fonctionnalité à ses vêtements, il ne le fait pas à moitié !

Parmi ses trouvailles, il y a :

  • Son fameux système de double-poches discret et zippé. Il fallait y penser mais c’est terriblement efficace, notamment pour ne rien perdre de précieux (clés, passeport, etc). Je m’en sers tout le temps, je ne sais même pas comment je faisais avant,
  • Des poches cachées à l’intérieur du vêtement, notamment à l’arrière. C’est une poche très sécurisée car l’accès par une personne extérieure est impossible,
  • Des sangles pour porter ses pièces d’extérieur en bandoulière ou en sac à dos,
  • Des poches intérieures sur les pantalons, pour mettre son téléphone,
  • Et il a mis au point un système très astucieux avec Riri pour resserrer à l’envie son bas de pantalon ou la taille, grâce à une minuscule boule en métal qui laisse passer une cordelette élastique uniquement quand elle est étirée. C’est la fameuse Snoball !
snocord maharishi

Le système Snoball : pratique, il permet également d'affiner le style de la pièce une fois portée.

Je m’arrête volontairement ici car j’aurais l’occasion de parler bien en détail du pantalon dans le cadre de notre collaboration.

Des finitions et des matières haut de gamme

Hardy est quelqu’un qui adore le produit. En plus de rendre le vêtement fonctionnel, il utilise de belles matières et c’est un maniaque des petits détails :

  • Coton bio, laine haut de gamme de chez l'anglais Moon, matières techniques de chez Sympatex, matières techniques italiennes, matière Schoeller... Hardy ne se prive de rien !
  • Au niveau des détails, il y a zéro concession également : on trouve sur ses vêtements des zips étanches, des zips Riri personnalisés, des liserés colorés qu’on ne voit qu’à l’intérieur du vêtement, et il a même pensé la manière dont sont cousues les poches pour qu’elle restent parfaitement plaquées.
maharishi riri

Les "Temple beads", utilisés pour les cordons de serrage, ont été développés avec Riri.

Vous commencez donc à comprendre pourquoi cette marque a été considérée comme l’une des plus innovantes du streetwear ? 🙂

Alors que Maharishi est une marque vingtenaire, elle est très en avance sur son temps, puisqu’on y trouve plusieurs valeurs en vogue et très actuelles :

  • Conscience environnementale,
  • Spiritualité,
  • Message pacifique,
  • Vêtements très fonctionnels.

Hardy était déjà visionnaire il y a 20 ans et finalement, il l’est plus que jamais aujourd'hui. Comme le laisse supposer le nom de sa marque qui, en sanskrit, signifie… « grand voyant ».

Cette introduction est longue, mais nécessaire, car Maharishi est une marque très à part par rapport à celles dont on parle habituellement sur BonneGueule. Je voulais vraiment que vous compreniez pourquoi je l'aime autant, et ce qui nous a poussé à collaborer avec.

Notre collaboration avec Maharishi : un pantalon olive à la coupe anatomique

Comment j'ai découvert Maharishi

Mon histoire d'amour avec cette marque a commencé avec du pantalon. Je cherchais un modèle qui ne soit pas un jean, pas un chino classique, ni un pantalon en laine, avec une coupe un peu plus travaillée qu'un semi-slim.

Milone, à qui vous devez les fantastiques articles sur le workwear et le techwear, m'a alors conseillé de me tourner vers une marque dont je n'avais jamais entendu parler : Maharishi.

Là, je tombe sur le Corarden cargo pant, en coton bio, avec les coutures thermosoudées en extérieur, le long de la jambe. Moi qui aime les liserés le long de la jambe, je suis ravi ! Impeccable, exactement ce que je voulais, car la cheville est bien fittée. Problème : il est assez onéreux (plus de 200 €), mais ma garde-robe étant déjà bien garnie de pantalons basiques et polyvalents, il est temps de faire mon "achat plaisir / coup de coeur" du semestre. Je commande donc.

maharishi coutures thermosoudees

Les coutures thermosoudées du Corarden Cargo Pant, à l'origine de mon coup de coeur pour Maharishi.

À l’essayage, il y a une certaine anxiété car c'est une pièce très différente de tous les pantalons que j'avais pu essayer jusque-là, mais je tombe amoureux de cette coupe aussi élaborée, avec du volume aux cuisses et une cheville bien ajustée. Il est assez taille basse mais se pose parfaitement au niveau des fesses, il y a un patronage extrêmement travaillé !

Du coup, vous savez ce que j'ai fait ?

J'en ai commandé un autre. Puis quelques mois plus tard, encore un autre, pour arriver à un total de quatre pantalons Maharishi qui ont volé la vedette à la plupart de mes jeans et chinos.

Parmi ces quatre, il y a une coupe qui est ressortie du lot, c'est celle du Custom pant. Elle synthétise tout le savoir-faire de Maharishi sans les excès (les autres sont quand même très particulières : très serrés à la cheville, taille assez lâche, etc). Le Custom pant, lui, est parfaitement dosé. On va en reparler dans un instant.

custom pant maharishi

Le "Custom pant" Maharishi, un compromis idéal entre originalité, recherche et simplicité de port.

Du coup, vous savez ce que j'ai fait ? (bis)

J'en ai parlé à Geoffrey, car de manière beaucoup plus pratique, je le voyais galérer à trouver des pantalons adaptés à ses cuisses bien musclées. Or, Maharishi, avec ses pantalons légèrement amples aux cuisses et bien fittés à la cheville, était la solution toute trouvée.

Ce fut également le coup de foudre entre Maharishi et Geoffrey, qui possède maintenant six pantalons (!!!).

L'un des premiers pantalons Maharishi de Geoffrey, le chino de base en coton très léger.

Avec une marque que nous aimions autant, il était clair que nous devions tenter la collaboration. Et Maharishi et les collaborations, c'est une longue histoire d'amour.

Maharishi : une marque immergée dans le street art, le streetwear et la street culture

Les collaborations ont toujours été au coeur de la stratégie de développement de Maharishi.

Citons par exemple les collaborations avec Undefeated, label US spécialisé dans le streetwear, Adidas Originals ou encore G-Shock.

Mais ce n'est pas tout ! Et cette fois-ci, je vais laisser la parole à Milone, fin connaisseur du streetwear et du street art sur ce sujet :

Les collaborations que tu as citées ne sont pas parmi les plus “prestigieuses” : Bower & Wilkins sur des enceintes 601, Nike, Uniqlo, Sony PSP, Medicom, Porter, Marc Newson x Samsonite, Rocky Mountain for The North Face, Reebook

Les collabs avec des artistes : En plus de Futura 2000, tu as la Andy Warhol Foundation, Michael Lau, Neckface, Mark Gonzales, WK… Beaucoup d’artistes “street”, issus du graffiti ou de la scène skate également. Mais aussi des toys designers (souvent les artistes sont multi-média).

camo pop art andy warhol

Saviez-vous qu'Andy Warhol avait apposé sa patte pop-art sur le camo ?

Maharishi a également une forte relation avec la musique. Ils ont pas mal aidé ou collaboré avec des artistes hip-hop (Lupe Fiasco, The Scratch Perverts), grime (Vegyn) ou de la musique électro (XL Records…). Beaucoup de junglists (DJ / produteurs de drum & bass) ont porté durant les 90’s / 00’s du Maharishi.

Maharishi x Lupe Fiasco

Collaboration Maharishi x Lupe Fiasco, à l'occasion de la sortie de l'album de ce dernier "The Cool".

Parlons aussi de la question des designers toys, qui a fait connaître ces derniers aux fans de la marque, et le contraire : la marque aux fans des toys / artistes. Que ce soit avec Michael Lau à Hong-Kong, Futura 2000 avec ses pointmen ou pour les "beautiful losers" fans de skateboard.

Michael Lau x Maharishi

Une marque de vêtements qui donne dans de la collab sur du jouet, il faut bien dire que ce n'est pas courant !

Niveau skate, ils ont sorti quelques séries de planches, notamment sous leur label MHI. Que ce soit des camo dpmhi ou de Futura.

Et pourtant, Maharishi n'avait jamais collaboré avec une marque française. Après tout ce que vous venez de lire, vous imaginez donc ma joie de savoir qu'une marque au passé aussi riche, aussi pointue, aussi innovante et aussi belle accepte de collaborer avec nous !

En dehors de nos goûts personnels, le choix du pantalon n'est pas un hasard…

Le pantalon : une pièce phare chez Maharishi

Le pantalon a toujours été une pièce importante chez Maharishi. En effet, avant même qu’il ait fondé sa marque, Hardy Blechman se faisait remarquer pour les pantalons militaires qu’il portait et avait customisés lui-même.

Puis il a créé le fameux Snopant avec le dragon brodé dessus, qu’on pouvait resserer à la cheville. Ce fut un tel succès qu'on considère que c'est le pantalon le plus copié au monde, nombre de stars en portaient :

jay z maharishi pant

Le magna du hip-hop Jay-Z, dans son Snopant Maharishi.

Pour les trentenaires, souvenez-vous : pendant les années 2000, on a vu apparaître bon nombre de pantalons streetwear avec des cordons de serrage aux chevilles. Eh bien c'étaient des copies de Maharishi, tout comme les énormes motifs de dragons et de tigres (mal) imprimés sur certains vêtements, qui ont massacré le travail minutieux de Hardy Blechman sur ces symboles asiatiques.

Si le Snopant était quand même bien large, Hardy s'est très bien adapté à la tendance du marché en proposant des coupes beaucoup plus ajustées, sans jamais renier l'ADN de la marque. Cela me fait une bonne transition pour parler de la coupe de…

Notre pantalon BonneGueule x Maharishi

 

De loin, on voit un pantalon couleur olive. Mais de près, on remarque immédiatement sa coupe très particulière.

Et quand je dis "particulière", c'est pour de vrai car, au même titre qu'on reconnaît facilement une épaule de costume de chez Cifonnelli, on repère immédiatement une ligne de jambe de chez Maharishi.

bonnegueule x maharishi coupe

Le pantalon BonneGueule x Maharishi !

La prouesse de Hardy est de donner de l'aisance aux cuisses sans jamais avoir un rendu "bouffant",  en fittant fermement la cheville, le tout de manière harmonieuse et parfaitement proportionnée.

C'est d'ailleurs un patronage qui aurait été impossible à développer en interne chez BonneGueule, car il demande une énorme expérience en termes de modélisme. Rendons à César ce qui est à César !

coupe pantalon maharishi bonnegueule

Si vous avez des bonnes cuisses et / ou des fesses bombées, ce pantalon devrait donc beaucoup vous plaire, grâce à l'aisance à ces endroits-là.

Niveau confort, il n'est pas en reste grâce à l'ajout de deux petites bandes élastiques au niveau de la ceinture, sur les hanches. Il est donc très confortable dès le premier essayage, et avec un arrière du pantalon qui remonte plus que l'avant, on peut :

  • Le porter bien maintenu, en remontant bien la ceinture au-dessus des fesses,
  • Le porter légèrement loose, l'élastique est assez souple pour un effet plus relâché avec une fourche un peu basse.
 cordon serrage taille

Des élastiques, de part et d'autre de la taille, vous permettront de jouer sur le tombé du pantalon.

Justement, au niveau de la fourche, il y a une curieuse pièce en losange cousue qui permet de ne jamais être contraint dans ses mouvements.

empiecement triangle

L'empiècement que vous voyez au niveau de la fourche a été ajouté comme une "réserve de confort", vous ne vous sentirez jamais gênés dans vos mouvements.

C'est le pari ambitieux d'une silhouette qui garde le confort et la fonctionnalité d'une fourche basse grâce à une coupe "tapered", mais qui se rétrécit au genou en raison du jeu de coutures à cet endroit-là, pour être moins volumineuse.

Si vous regardez bien l'articulation du genou, vous verrez 4 petites pinces de cintrage légèrement courbées à l'avant et l'arrière, qui donnent cette coupe anatomique.

coutures genoux maharishi

C'est sur ce jeu de coutures et de pinces que repose toute la coupe du pantalon.

Comme cela m'est souvent arrivé quand je portais des pantalons Maharishi, les gens vont remarquer qu'il y a quelque chose de spécial dans cette collaboration, mais ils auront du mal à dire précisément pourquoi. C'est toute la magie de cette coupe !

Doit-il être aussi serré à l'achat qu'un jean brut, ou un peu serré aux fesses comme un chino ?

Pas du tout ! Vos fesses et vos cuisses ne doivent pas être totalement moulées, pas comme sur un jean neuf ou un chino ajusté. Il doit y avoir un peu de matière mais là aussi, le savoir-faire de Maharishi fait qu'il y a de "l'espace" à cet endroit-là sans jamais qu'il ne soit trop grand.

C'est assez compliqué à expliquer par écrit, il faut vraiment l'essayer pour comprendre.

Des poches sophistiquées

Ah, le sujet des poches, un point fort de Maharishi ! Comme certains pantalons haut de gamme, elles sont coupées de manière à ne jamais s'ouvrir si vous avez des hanches larges, et l'intérieur est cousu de telle manière à ce qu'elles ne puissent pas sortir à l'extérieur.

Mais ce n'est pas tout…

À l'intérieur de la poche droite, vous avez une poche interne (une poche dans la poche) exprès pour le téléphone, qui est terriblement pratique. Cela évite d'avoir vos clés au même niveau que votre smartphone, par exemple.

poche telephone maharishi

Plus aucune chance de perdre votre téléphone intelligent.

Au niveau de la poche arrière droite, à l'intérieur du pantalon, il y a une poche passeport cachée très sécurisée, car inaccessible pour quelqu'un d'extérieur, à moins de vous mettre la main à l'intérieur.

poche passeport maharishi

Et enfin, terminons par la meilleure feature : les poches cachées zippées.

poche zippee

De chaque côté, vous avez les deux tirettes caractéristiques de la marque, très pratiques, qui ouvrent deux poches zippées qui vous deviendront rapidement indispensables.

Vous y mettrez tout ce qui ne faut surtout pas perdre, y compris quand vous êtes assis : passeport, clés, écouteurs, papier important. Mine de rien, cela fait pas moins de quatre poches accessibles sur les côtés (deux poches à chaque hanche) sans compter les poches arrières. C'est en cela que c'est un pantalon très fonctionnel et pratique.

look pantalon coupe anatomique homme

Les deux poches arrières sont équipées d'un petit rabat avec un bouton-pression, histoire de bien protéger vos effets jusqu'au bout.

Des finitions pointues

Les finitions ne sont pas en reste, comme vous allez le voir :

  • Le zip de la braguette est un zip Riri, personnalisé avec le logo de la marque, s'il-vous-plaît !

zip-riri-bonnegueule-x-maharishi-700x532

  • Il y a une bande en nylon noir au niveau de talon, pour protéger cette partie de l'usure,

bande cheville

  • Deux boucles de chaque côté, pour faciliter le séchage ou le rangement sur cintre,

boucle cintre maharishi bonnegueule

  • Et au niveau de la cheville gauche, dans la couture, il y a la signature très discrète de Maharishi, avec une minuscule partie réfléchissante.

bande bas de jambe maharishi

À côté le moindre chino risque de vous paraître bien fade maintenant…

Où ce pantalon est-il fabriqué ?

Pour le lieu de fabrication, Maharishi a fait un choix inhabituel et risqué pour une marque de vêtements : ils ont monté leur propre atelier en Inde en 1994. L'intérêt était évident pour eux : en plus de bénir les pièces de la ligne upcycled dans l'atelier, il s'agissait d'avoir un outil de production qui leur appartenait afin de développer durablement des standards de qualité, maintenir les exigences de Hardy, pouvoir innover et prototyper facilement des pièces.

La matière : un coton biologique

Conscience environnementale oblige, Maharishi a utilisé du coton biologique, comme pour ses autres pièces en coton. On est ici sur sur un tissu de 230g, qu'ils appellent "compact cotton", au tissage twill plutôt dense. Mais surtout, il y a cette magnifique couleur olive qui a été très légèrement délavée.

Et au niveau du prix de ce pantalon ?

Coton organique, fabrication en petite série, zips Riri, énorme travail sur les poches et sur la coupe... La plupart du temps, les pantalons Maharishi ont un prix plutôt haut de gamme.

Ici, nous avons réussi à le négocier dans une version plus accessible. Évidemment, ne vous attendez pas à l'avoir à -50%, mais on a réussi à l'avoir quelques euros moins chers qu'habituellement.

Comment entretenir le pantalon ?

Comme n'importe quel chino ou pantalon en coton ! Un passage en machine à 30°, essorage minimum et, comme d'habitude, pas de sèche-linge.

Comment porter un pantalon à la coupe anatomique ?

Bonne Gueule, Photographe : William Bibet

S’appuyant sur le côté streetwear du pantalon, Luca complète sa tenue avec un hoodie et des sneakers. L'ouverture de jambe est très adaptée pour les sneakers. Il donne du relief à son look grâce à la texture bien particulière du hoodie, et le twiste en remplaçant le tee-shirt classique par une maille fine à manches courtes : son col et son bord-côte ajoutent de la recherche à l’ensemble. (Hoodie Benjamin Jézéquel, maille fine De Fursac, sneakers Le Coq Sportif)

look homme brogue workwear

Jason choisit de donner une dimension plus workwear à sa tenue à partir d’un camaïeu typique du genre : olive / kaki, beige / sable, marron. La marge d’erreur est quasi nulle à partir de là, il suffit simplement de veiller aux coupes. Notez le motif discret du pull qui apporte un brin de subtilité. (Pull Six & Sept)

brogue grenson homme marron

Des brogues à grosse semelle en gomme exprimeront des notions de force, de robustesse. Explorez cette piste si ce sont des influences que vous aimez retrouver dans vos looks, elles seront tout aussi jolies avec un jean brut. Dans la même veine, choisissez des chaussettes en tricot épais pour le sens du détail. (Brogue Grenson, chaussettes Uniqlo)

idee look style baroudeur homme

Le sac à dos est un accessoire se prêtant bien à des looks workwear. Si les versions cuir semblent évidentes, on ne pense pas souvent aux modèles en toile enduite : leur design rétro confère beaucoup de caractère. (Sac à dos Bleu de Chauffe)

idee look homme bombers bleu marine

Vous pouvez également porter le pantalon avec un bomber, soulignant ainsi l’ADN urbain de la pièce. Les sneakers bimatière reprennent les nuances du look et le dynamisme convoyé par l’ensemble, là où le pull blanc texturé crée un point de lumière. D'ailleurs, les runnings sont également très adaptées à ce genre de pantalons (Pull Pic de Nore, bomber Maison Standards, sneakers Piola)

idee look casual homme mur

Autre version du bomber, avec un modèle en nubuck. Les influences sont différentes : l’item a ici un rendu plus “mûr”, auquel Luca fait écho avec ses desert boots. La chemise est en tissu vintage, une étoffe épaisse et légèrement rugueuse qui donne de la personnalité à la tenue. (Bomber Vicomte A., chemise Levi’s, desert boots Bobbies)

look cardigan chemise chambray homme

Un cardigan, une chemise en chambray, une paire de sneakers : ce sont des pièces que vous connaissez, RAS de ce côté-là. Parmi les questions que vous envoyez à Nicolo - notre super community manager - vous êtes nombreux à vous interroger sur les couleurs. Ici, on a du bleu, du gris, de l'olive et même du blanc ; pourquoi cela fonctionne ? Jérémy opte pour les couleurs pivots de notre dressing, se mêlangeant donc facilement entre elles. Il n’utilise que des nuances douces, aucun ton n’est trop “primaire”, ce qui facilite la transition d’une teinte à l’autre. (Chemise en chambray et cardigan BonneGueule, sneakers BGNS)

look techwear homme

Porter le pantalon avec une softshell est une option intéressante : de l’urbain en veux-tu, en voilà ! Les deux pièces se font écho, partageant toutes les deux un côté à la fois “créateur” et fonctionnel / technique. Avec une tenue créée autour d'un camaïeu, veillez à ce que les nuances restent bien distinctes. (Softshell BonneGueule, tee-shirt Stanley & Stella, sneakers Mango Homme)

look perfecto tunique col tunisien homme

Pour le coup, Benoît réfléchit sa tenue à partir de riches contrastes de styles. Il associe une "tunisienne" (sorte de tunique à col tunisien) en mesh avec des sneakers, qu'il décale avec un perfecto, amenant notamment de la structure à la silhouette. La nonchalance globale n'en est pas affectée pour autant, elle est même renforcée par le sac porté sur l'épaule. (Tunisienne Maharishi, sneakers Feit, perfecto Balmain, sac éclectic)

inspiration look ete homme tee-shirt

Enfin et plus simplement, une paire de sneakers et un tee-shirt peuvent suffire à construire une tenue ! Ici, le tatouage de Geoffrey joue clairement un rôle d'accessoire : si vous êtes dans le même cas, n'hésitez pas à l'exploiter en l'incluant à vos looks. Autrement, on conserve somme toute une certaine sobriété. Profitez-en justement pour ajouter un peu de fantaisie, comme ici avec le python des sneakers. (Tee-shirt Norse Project, sneakers Lanvin)

Comment choisir sa taille ?

Le sizing est très classique, prenez simplement votre taille habituelle ! Si vous êtes entre deux tailles, orientez-vous vers la plus petite. C'est aussi simple que ça.

Comment se procurer le pantalon BonneGueule x Maharishi ?

Le pantalon BonneGueule x Maharishi est dès maintenant disponible ici.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Mallow !

    On a demandé un sizing un peu différent, les nôtres sont un peu plus grands que les leurs. Du coup si chez nous tu fais du M, pars sur un L chez Maharishi. 😉

  • Pierre – BonneGueule

    D’accord, merci pour ton retour, en espérant que tu passes de beaux moments avec lui ! 🙂

  • Pierre – BonneGueule

    Hello David !

    Geoffrey porte généralement du 30, et il me semble que c’est un 29 ici. 🙂

    Le rendu n’est pas le même à cause des morphologies. Par exemple, Geoff a des cuisses fortes, et ce n’est pas toujours évident de trouver des pantalons à la bonne taille qui ne lui compressent pas les cuisses, c’est pour ça qu’il remplit beaucoup le custom pant sur les photos.

    Il y a aussi une question de préférences, Luca prend souvent ses pantalons bien fittés (même si ici il a de la marge aux cuisses), alors que Jason aime bien avoir un peu d’aisance par exemple. 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Damien !

    C’est possible mais il faut que tu prévoies un look où c’est le pant qui rentre dans les bottes et pas l’inverse (ça ne passera probablement pas dedans) 🙂

  • Euxane – BonneGueule

    Hello Vincent,

    Il correspond à un 76. Tu peux regarder nos guides des tailles sur les pages de vente quand tu as un doute 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Pascal !

    Je fais 1m73 et sur mon XS j’ai bien 10cm de marge en longueur de jambe, donc sur le S ça devrait passer tranquillement 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour Arnaud !

    Pour le coup c’est un peu « signature » sur les custom pant Maharishi donc c’était difficile de faire autrement 🙂

    Sinon je trouve que vu comme l’ouverture de jambe est étroite, sur ce genre de pantalons il n’y a pas forcément besoin de retoucher (Je ne l’ai pas fait sur le mien et pourtant je suis pas très grand avec mes 1m73 🙂 )

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Flo mess !

    Pas de réassort possible !

    La matière stonewash qu’on a sur notre production est exclusive donc je pense que c’est normal si le coloris n’est pas exactement le même ! 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Kerfich !

    Moi ça ne me pose pas de souci mais de toutes façons le problème est facile à résoudre, oui 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci pour ton retour Enrique ! 🙂

  • kerfich

    Je l’ai acheté mercredi et j’en suis vraiment content
    Juste une petite remarque, sur moi les boucles de séchages tombent sur l’os des hanches ce qui au bout d’une journée est désagréable. Je les ai délicatement supprimées.

  • Enrique

    Reçu aujourd’hui. La coupe est effectivement atypique ! Même pour moi qui ait de bonnes cuisses, il y a de la place. Le mollet et la cheville sont, par contre, assez fittés et ça permet d’affiner la silhouette. Les finitions sont excellentes et le tissu est très doux et léger (parfait pour la mi-saison). On sent vraiment qu’on touche un produit haut de gamme et le prix qui va avec 🙂 Reste à trouver une belle paire de chaussures pour l’accompagner…

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Pascal !

    Merci pour ton retour !

    Ca reste à toi de voir si tu aimes ce rendu là ou non pour le pantalon ! Certaines personnes ont pris une taille plus petite que d’habitude (moi par exemple, XS au lieu de S) justement pour ça, mais tout le monde ne l’aime pas aussi fitté !

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci beaucoup !

    Le shooting a eu lieu à la philharmonie de paris 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    C’est corrigé, merci Fuzz 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Antonio !

    A part ici je ne vois pas :/

    https://webshop.stanleystella.com/en-us/

  • Enrique

    Et dire que le modèle 9135 me faisait de l’oeil depuis quelques semaines, on peut dire que vous tombez à pic… Ayant les fesses bombées et les cuisses galbées (dixit un vendeur Levis ^^), ça sera peut-être le premier d’une longue série ! Acheté en taille M dès 14h, je vous ferai un retour en fin de semaine.

  • Benoit – BonneGueule

    C’est un Maison Standard !

  • Jean

    Salut, est-ce que vous savez quel est le modèle du bomber bleu porté par le modèle ?
    Pour le pantalon, dommage qu’il ne reste déjà plus de S…

  • Benoit – BonneGueule

    S pour du 46 alors !

  • Benoit – BonneGueule

    Ahah c’est vrai que Geoffrey et moi on s’est un peu emballé sur le nombre de pantalons Maharishi chacun !

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Sébastien pour ton retour ! Oui on va continuer à faire d’autres looks avec Geoffrey, Jérémy et Jason (notre graphiste)

  • Benoit – BonneGueule

    Prends le XS alors 😉

  • Simon

    Hello ! J’hésite entre le XS et le S : j’ai le kurabo en 28 qui me va vraiment nickel, et le jean gris en 29 sûr lequel j’ai un petit peu d’aisance à la taille.

  • Sébastien

    Je regroupe mes commentaires pour la veste et le pantalon : un grand BRAVO !

    Quand j’avais entendu parler de techwear / urbanwear pour ces pièces, je m’étais dit que ce n’était pas pour moi (il en faut bien pour tout le monde, un peu comme les costumes où j’ai passé mon tour), mais en voyant ces articles, ça donne bien envie !

    Au passage, je note le retour de looks avec Benoit, Geoffrey ou encore Jeremy, et je trouve ça bien cool car ça permet de voir comment chacun l’adapte à son style.
    Du coup la balance beaucoup de photos avec Luca / Florian (absent ici) / Jason (un petit nouveau !) avec en plus juste une photo de chacun pour donner d’autres idées me parait très bien : les top models 😉 pour bien mettre en avant le produit et des looks d’un peu tout le monde pour avoir une idée des différentes possibilités d’intégration dans une tenue.

    Voilà, c’était juste mon opinion sur la forme de l’article 🙂

  • Hello Julien, je te conseille de rester sur ta taille habituelle, à savoir du M dans cette nomenclature.

    Merci pour les compliments et à bientôt !
    Geoffrey

  • jean

    Merci, je commanderai pour voir le rendu du stacking alors 🙂

  • merci !
    sur du XS tu seras nickel

  • unamoureuxdeparis

    Bonjour,

    Super travail, pantalon hyper intriguant, il me chauffe bien !
    J’ai l’habitude de porter du 29 sur les jeans uniqlo, 44 sur votre pantalon grise en flanelle. Quelle taille me conviendrait ?

    Merci

  • Benoit – BonneGueule

    Prends du L ici 🙂

  • GG

    Bonjour

    Une belle pièce qui m’intrigue. Je crois que je vais me laisser tenter.
    Je mesure 1m75 et j’ai commandé le Jean brut Selvedge en 33. Quelle taille me recommandes tu?

  • Benoit – BonneGueule

    Ben justement, chez Maharishi, il y a vraiment très peu de pantalons oversized. Il y a des pantalons plus amples aux cuisses effectivement, mais jamais en oversized 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Ce sont les blancs cassés effectivement !

  • Vaaaaaal

    Les siennes sont les blanches ? Car il n’y a que le modèle blanc cassé sur le site du Coq Sportif (les blanches n’existent peut-être plus)

  • Hiragi

    Salut Jérémie,
    Comme le dit Benoit, Pas facile de s’y retrouver au niveau de leur coupe. Mais clairement si tu cherches un pantalon fitté au niveau cuisse, je pense que ce n’est pas la marque à privilégier. Mais crois moi la silhouette est parfaite (ça ne fait pas du tout bouffant non plus) et niveau mollet la pour le coup c’est plutôt bien fitté. Regarde la coupe 8805 custom pants. Au pire tu commandes avec paypal, le retour est gratuit.

  • Benoit – BonneGueule

    Ce sont les Aston blanches tressées !

  • Benoit – BonneGueule

    C’était pareil pour moi, avant je n’aimais que les pantalons ajustés, mais ayant quand même un nombre conséquent de pantalons semi-slim, j’ai voulu explorer d’autres coupes et c’est maharishi qui m’a fait apprécier ce genre de coupe.
    Pour le cargo, cherche du côté des marques américaines, c’est quand même une pièce facile à trouver je trouve !
    Pour la pré-commande, on y réfléchit petit à petit aussi !

  • Benoit – BonneGueule

    Tee-shirt Maharishi et blouson Acronym 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Je l’ai aussi, c’est celui que je préfère le moins. ici, prends le XL.

  • Benoit – BonneGueule

    Le mail va être envoyé cette après-midi 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Alors là c’est bien compliqué, même moi je m’y perds aussi, le mieux est soit d’écrire au service client, ou de se baser sur les photos des pantalons à plat. Mais cela dit, je trouve ça dommage d’aller chez Maharishi pour avoir le pantalon le plus fitté, c’est pas là l’intérêt de la marque…

  • Jérémie

    Hello Hiragi,

    Petite question Maharishi: tu as une idée de comment fonctionnent le type de coupe/n° de modèle? J’aimerais bien en acheter un sur leur site mais je cherche leur modèle le plus fité, et je ne crois pas avoir trouvé l’info sur leur site! 🙂

    Merci!

  • Mc Paül Tyler

    Question hors sujet : comment accede t’on à la commande en avant première pour ceux du programme BG ? merci

  • Stéphane Lrx

    J’ai eu la même idée, plus dispo en M 🙁

  • Benoit – BonneGueule

    Prends du L ici !

  • Benoit – BonneGueule

    Ben parce qu’une matière technique coûte cher, et chez Maharishi, on aurait dépensé les 200 euros ! Il n’est pas plus chaud qu’un chino en coton classique. Alors c’est pas un vêtement pour le sport, mais pour une vie urbaine en été « normale » (marche, ballade, terrasse) ça passe très bien !

  • Benoit – BonneGueule

    Luca porte du M !

  • Benoit – BonneGueule

    Je t’en prie Théo ! La gamme de pantalons de Maharishi est un vrai labyrinthe, et comme toi au début j’avais beaucoup de mal à comprendre les différences de prix. En fait, le tissu utilisé joue beaucoup dedans.

    Alors pour le cargo upcycled, non la coupe est pas du tout la même, elle est plus ample (clairement ne le prend pas si tu veux un truc ajusté ou que tu ne supportes pas le moindre volume en pantalon) et pour ne rien arranger, suivant la pièce, le sizing peut varier légèrement au niveau de la taille ! Et c’est un produit très différent des autres pantalons. A la base c’est un pantalon vintage qu’ils refittent totalement en démontant les poches et en les cousant différemment. C’est pas un coton bio, les poches sont pas zippées, mais la vérité est ailleurs !
    J’insiste bien sur la coupe qui est un peu plus ample !

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, du L ici 🙂 Pour le blouson, le XL devrait être parfait pour toi !
    Merci pour ton soutien en tout cas !

  • Benoit – BonneGueule

    C’est un mauvais exemple Luca, il a des épaules très larges, mais une taille extrêmement fine ! Je crois qu’il met du S chez Maharishi.

  • Benoit – BonneGueule

    Difficile de répondre, parce que entre les réglages de l’appareil photo, la compression de l’image, l’étalonnage de ton écran, je me risquerai pas à affirmer que c’est la couleur parfaitement fidèle, mais disons que le rendu est très très très très proche :p

  • Benoit – BonneGueule

    Difficile de répondre, je dirai que c’est un tout petit peu plus ample.

  • Benoit – BonneGueule

    Alors pour être franc avec toi, ils ont tellement de tissus différents en olive que c’est dur de répondre, chacun à une particularité bien précise (et même eux en interne s’y perdent un peu), nous c’est un twill avec léger stonewash de 230g, je crois que les autres de cet été sont plus fins. Et surtout l’intérieur des poches est un clin d’oeil à la ligne upcycled 😉

  • Benoit – BonneGueule

    Hello Bastien,

    Ben ça serai typiquement le genre de coupe intéressante pour toi étant donné que ça apporterait un peu de volume tout en gardant une ligne de jambe ajustée.

    Pour le prix, comme je l’ai déjà dit, entre le coton bio, le travail sur les poches, la coupe, le cours de la livre anglaise (malheureusement), il serait plus cher que 150 €, mais en même temps, tu n’as aucun équivalent chez le marché, surtout chez les autres marques qui se content de faire des pantalons aussi simplement que possible.

  • Benoit – BonneGueule

    Ben c’est toute la magie de ce pantalon : la coupe fonctionne parfaitement alors que c’est très facile de se casser la gueule sur ce genre de coupe sophistiquée. Par contre, ne te prend pas la tête sur un rapport volume cuisse/épaules, Jason que tu vois sur les photos à des épaules assez étroites, et c’est encore plus le cas pour Geoffrey (qui a 5 pantalons Maha 🙂

  • BastienBarlier

    Superbe pièce, travail fantastique, moi qui n’apprécie pas tellement les pantalons cargo c’est une vraie aubaine pour moi mais deux choses m’intriguent !

    J’ai des jambes très fines et une taille de guêpe, je porte donc du 26-28 quand j’achète des jeans/pantalons, est-ce que ce modèle pourrait noyer mes cuisses comme il semble plus destiné aux personnes ayant un bon fessier ou des cuisses développées ou alors la flottaison au niveau des cuisses restera discrète :/ ?

    Et pour la deuxième question c’est stupide de le demander maintenant mais à quel ordre de prix doit-on s’attendre, 100-150 €, un peu plus ?

    Merci à BG pour cette innovation en tout cas, j’ai toujours apprécié les partis pris de Maharishi depuis que je connais la marque mais c’est malheureusement très cher.

  • Hiragi

    Déjà félicitation car c’est vraiment une super marque!!! Pour ma part je possède 5 pants Maharishi et ce sont vraiment mes pants préférés! Par contre petite question: quelle différence entre votre collab et le 9135 CUSTOM PANTS olive qui est disponible sur leur site?

  • Itachi

    Salut, niveau cuisses, il est +/=/- ample que le cargo avec Three Animals ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello jean !

    Ca peut se retoucher, mais honnêtement je fais la même taille que toi (à 3cm près, et avec les jambes courtes) et je trouve que le stacking rend très bien, justement parce que la pièce est aussi étroite à la cheville 🙂

    L’ouverture est très étroite jusqu’à assez haut sur la jambe donc je ne pense pas que tu l’altérerais tant que ça.

    Pour la pièce en nylon effectivement tu ne l’auras plus, à moins que tu aies un retoucheur très doué qui puisse l’enlever et la remettre, mais bon, pas de garanties de ce côté.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jérôme !
    Honnêtement je ne pense pas.

    Regarde Jason dans le teaser, il fait un vrai XS en haut et il est fin de corpulence, et pourtant ça lui va tout aussi bien 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Ben il faudrait te débrouiller pour le porter avec des bonnes boots apparentes alors ! Et surtout pas de chemise trop formelle 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    C’est normal, c’est pas la même coupe, ici on est sur le 9135, qui a plus d’aisance au niveau des cuisses.

  • Benoit – BonneGueule

    Non, ici c’est un 100% coton bio, alors que sur notre Schoeller ce sont des matériaux synthétiques techniques. Non c’est pas le custom pant à 130£, le tissu est beaucoup plus épais sur le notre 🙂

  • anthony

    Superbe !

    Par contre il n a pas les propriétés techniques de votre pantalon gris technique ?

    C est exactement le même modèle que le custom pants affiché à 130 livres chez maharishi ?

    Je pense que je vais sauter le pas 😀

  • Antoine

    Hello – J’ai un Maharishi Custom Pant modele 8805 mais la coupe ne convient pas vraiment a ma morphologie (trop serre aux cuisses). Vos photos ont l’air de tres bien rendre notamment sur des cuisses musclees, savez-vous si votre modele a la meme coupe que le 8805? Tres beau en tous cas.

  • Benoit – BonneGueule

    J’en ai déjà parlé dans les commentaires, c’est une matière olive qui a subi un léger stonewash, à un grammage que Maharishi n’utilise pas beaucoup. Aussi, et surtout, étant grand fan de la ligne upcycled l’intérieur du pantalon ressemble un peu à ce que tu trouverais dans le cargo upcycled, avec un effet vintage au niveau des tissus de poche. La coupe étant tellement élaborée, on n’y a pas touché !

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, S pour toi ! Pour Lyon il devrait y avoir un peu de stock pour la semaine.

  • Benoit – BonneGueule

    Le tableau de mesure sur la page de présentation, tu pourras trouver aisément si ce pantalon a la longueur qui te convient (Jason finit de les mettre en page).

  • Benoit – BonneGueule

    C’est comme un chino côté respirabilité !

  • Benoit – BonneGueule

    Entre les deux 🙂

  • Hervé

    Il est juste mieux en fait 😉
    Bon je vais tester ça, le vert olive me fait quand même méchamment de l’œil. Ça se porte bien en été quand même ? Coté respirant ?

  • Benoit – BonneGueule

    Ben entre la praticité des poches, le coton bio olive, le confort à la taille, et surtout cette coupe très caractéristique, je crois qu’on a un produit qui se différencie pas mal du 3 animals 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Pierre ! Oui j’ai deux tee-shirts aussi (et deux coussins), ils sont vraiment sympas !

  • Benoit – BonneGueule

    Non, XS ici !

  • Benoit – BonneGueule

    Non XS ici !

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, prend le S ici !

  • Benoit – BonneGueule

    Oui d’autant plus qu’il n’y a aucun équivalent, la plupart des marques se contentent de faire des pantalons le plus simplement possible.

  • Benoit – BonneGueule

    Ben ça doit pas tomber comme un chino, si le pantalon « stacke » un peu, c’est pas grave. Pour une marque qui a fait du pantalon sa pièce fétiche depuis 20 ans, et dans le monde entier, si elle a toujours proposé qu’une seule longueur, je pense que tu peux leur faire confiance 😉

  • Randy

    Je m’inquiète de la longueur et de comment vous gérez l’ourlet en bas de pantalon avec la bande en nylon.

  • Benoit – BonneGueule

    Pour la longueur, je dirai que c’est une longueur 33 :p (pour de vrai)
    Alors ici on est sur un coton bio ayant subi un léger stonewash, et surtout, étant grand fan de la ligne upcycled l’intérieur du pantalon ressemble un peu à ce que tu trouverais dans le cargo upcycled, avec un effet vintage au niveau des tissus de poche.

    Pour le prix, par contre je vais être clair : entre le coton bio, le stonewash, la coupe très travaillée, le système avec toutes les poches, le zip riri et le cours de la livre anglaise, il est impossible pour nous de le sortir à ce prix là, même sur le site l’entrée de gamme commence à 170 € sur les pantalons. Il sera donc un peu plus cher.

  • Benoit – BonneGueule

    Ben non, il suffit de découdre la bande et de la recoudre 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Prends le XS chez nous, ça sera nickel 🙂

  • Mathieu

    Bonjour je porte du 27 en jean chez vous et du 44 en pantalon . J’ai les cuisses assez fines mais j’espère que niveau cheville ce ne sera pas trop serré . Je prends du combien ici ?

  • Benoit – BonneGueule

    Justement, la base est un Custom Pant ! Sur une collab, c’est très dur de toucher à la coupe, surtout quand elle est aussi travaillée qu’ici !

  • Benoit – BonneGueule

    Alors je vais pas te mentir, c’est un pantalon qui se prête assez mal à du Louis Purple, par contre sur du workwear/techwear ça pose aucun problème !
    Sinon, je dirai que c’est un pantalon 4 saisons. Les 4 pantalons que j’ai ont à peu près le même poids et je les ai portés toute l’année.

  • Benoit – BonneGueule

    Prends le M ici 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Ca va être corrigé (Rafik est dessus 🙂 . Merci pour ton retour en tout cas !

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Sami et bon voyage à toi 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, il y sera !

  • Benoit – BonneGueule

    Hello Bachir, il te faut un S ici je dirai. Par contre, je suis bien clair sur ce point : les cuisses et les fesses ne seront jamais aussi fittées que sur un jean brut, ce n’est pas du tout l’intérêt de ce pantalon ! Pour l’ouverture de la jambe, c’est du 16cm !

  • Benoit – BonneGueule

    Tu feras du M ici ! Pour le prix, on est un tout petit peu-dessous des pantalons Custom Pant de Maharishi.

  • Benoit – BonneGueule

    A Fontainebleau !

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, c’est 16cm pour l’ouverture de cheville. Pour ta taille, il faudra du S ici 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, les deux couleurs sont bien différentes. J’adore cette couleur, et je ne voulais proposer que celle-ci !

  • Benoit – BonneGueule

    Il te faudra le L sans hésiter !

  • Luca – BonneGueule.fr

    Dans le parc national de Yellowstone :p

    Non je plaisante, à Fontainebleau, qui a son charme également !

  • Luca – BonneGueule.fr

    Oui il est plus clair. On aurait aimé mais il fallait choisir 😉

  • Gouhouf

    Effectivement. Peut-être juste que les grandes poches de devant, avec leur rabat libre, donnent l’impression d’un surplus de volume à l’avant, ainsi que la capuche autour du cou (certes détachable, ce qui est un très bon point). Mais bon, l’objectif reste technique : avoir chaud et se protéger de la pluie. Ce pour quoi cette softshell est sans doute l’un des meilleurs produits sur le marché 🙂

    Gouhouf

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Julien !

    Prends un XS !

  • Nicolò – BonneGueule

    Ce seront des tailles de type XS-S-M etc. 🙂

    Je te conseille un S !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Matthieu !

    Tu auras plus d’infos sur la page produit en temps voulu, mais justement, là ou le BGTA se prenait souvent une taille en dessous, celui-ci taille plus normalement. (J’hésite un peu entre un S et un XS et je fais du 28 en jeans chez nous, Geoffrey est sur un M pour son 31 en jean…)

    Donc à priori tu serras mieux dans du 50 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Gouhouf !

    Merci pour ton retour 🙂

    C’est drôle que tu le trouves bouffant parce qu’il est bien fitté tout de même ! Je pense plutôt que c’est la relative rigidité initiale de la matière (couplée à sa membrane) qui te dérange. 🙂

    N’hésite pas à venir nous voir en boutique ! 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Ludovic !

    Merci beaucoup !
    Ce sera possible oui 😉

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Alexandre !

    Hé bien à vrai dire, ce qui est effectivement chouette avec cette coupe c’est qu’elle accommode très bien les cuisses costaudes et qui sont à l’étroit d’habitude (en fait, sur ceux qui ont des grosses cuisses comme Geoffrey ou moi, c’est un peu la coupe « normale » qu’on devrait avoir sur des chinos si on les faisait sur mesure :p), mais ce n’est pas pensé pour à la base !

    L’intérêt de cette coupe est justement de chambouler le jeu des volumes, avec de l’espace à la cuisse et un rendu très fin sur le mollet. Et le fait que ce soit pensé de façon « anatomique » (notamment grâce aux genoux ou au travail sur la fourche présenté par Benoît dans la vidéo), permet de mener à bien cet objectif tout en gardant un rendu harmonieux.

    Donc mince de rien, c’est une coupe originale, mais polyvalente en terme de physiques adaptés 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello John !

    Pour les avoir essayés tous les deux, je te confirme que la cheville est encore un peu plus étroite et la cuisse plus large 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Laurent !

    Merci pour ton commentaire, on est contents que tu aies apprécié 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Alex !

    Je suis moi aussi concerné par le phénomène des cuisses épaisses, avec 58cm pour une taille 28/29 en jean et c’est vrai que ce genre de coupes nous sauvent la vie 🙂

    Merci pour les compliments en tout cas !

  • je porte presque plus que ça ! (j’en ai 6 !)
    c’est le pantalon qui m’a sauvé la vie :p

  • merci Lolo !

  • hmmm c’est assez différent mais c’est dire à expliquer en quoi ahahah vraiment c’est une coupe à part, ça cloisonne la cuisse de manière ultra confirtable et ça l’intégre avec le reste de la jambe. C’est vachement fin en bas, mais ça se sent à aucun endroit de la jambe

  • merci beaucoup !

    oui sur un 44 tu seras bien 🙂

    à bientôt Fire !

  • dès samedi si tu demandes gentiment à Antoine 🙂

  • merci Gouhouf 🙂
    une softshell ça doit jamais mouler, sinon ça ne remplit plus son rôle isolant!

  • yup !

  • hello Jimmy,
    merci beaucoup !

    notre apport ça a été le travail de sélection matière, mais surtout le fait de distribuer en France à coût très maîtrisé (notamment en absorbant une grosse partie du taux de change de la livre) une marque vraiment unique.

    pour le coup on est donc essentiellement défricheur, et un peu customiseur

  • oui aucun soucis de ce côté là !

  • julien

    Bonjour, la retouche en longueur est elle facile ?