Nouveau : notre première chemise western et 4 idées de looks

Temps de lecture : 8 minutes

Publié par le 15 avril 2021

Cette semaine, on vous partage notre goût pour le style workwear, les vêtements d'inspiration militaire et les textures brutes. Voici le programme :

Bonne lecture !

Benoît

Avec notre perfecto, la chemise western était l'une des pièces sur laquelle on m'a posé le plus de questions lors de nos lives.

Vous l'attendiez de pied ferme cette chemise et je vous comprends, car c'est une pièce bien plus polyvalente qu'on ne le pense, qui est réellement capable de faire le grand écart en matière de styles.

Laissez-moi donc vous présenter cette chemise fabriquée au Portugal, et plus généralement, mon cri d'amour à la chemise western…

Homme en chemise indigo et pantalon kaki.

Considérez la chemise western comme une toile vierge pour y broder votre style autour. Ensemble BonneGueule, montre Longines.

Homme en chemise western et blazer gris.

Blazer et chemise BonneGueule, lunettes Salt Optics.

Pourquoi une chemise western chez BonneGueule ?

Avant tout parce que c'est une pièce avec une sacrée aura, et ce n'est pas pour rien qu'elle est prisée dans des milieux créatifs.

En effet, c'est une chemise qui a très vite trouvé sa place dans la culture cinématographique et musicale. Comme chanteur américain, Guy Clark en est l'un des plus grands représentants :

Homme en chemise western et tenant un chapeau.

(Photo par Michael Ochs Archives/Getty Images)

Cette photo est importante pour moi car elle a servi d'inspiration. J'aime beaucoup ce qui s'en dégage : une chemise ouverte sur le torse, les manches retroussées et un panama à la main. Il y a un comme un esprit d'indépendance qui cohabite avec une vraie décontraction.

En France, c'est Serge Gainsbourg qui portait régulièrement la western shirt avec un costume, une tenue puissante et élégante :

Serge Gainsbourg en costume et chemise western.

(Photo par Jean-Paul Guilloteau/Kipa/Sygma via Getty Images)

Ces photos illustrent bien l'aura particulière de cette pièce, qu'on associe volontiers à des célébrités dans la culture, authentiques et aventureuses.

Et finalement, c'est logique, quand on sait que c'est un vêtement associé aux cow-boys et à leur image romancée d'aventurier du Far-West.

Les signes distinctifs d'une western shirt

Aujourd'hui, la chemise western est devenue un incontournable du vestiaire masculin. Aux US, on considère qu'elle a la même place que la chemise en oxford à col boutonné : une chemise intemporelle et d'une grande décontraction.

Et surtout la chemise western est l'un des plus célèbres apports à la garde-robe masculine provenant des États-Unis.

Elle est immédiatement reconnaissable grâce à certains éléments, véritables signatures visuelles de la chemise western.

Signe #1 : pourquoi des boutons-pressions sur la chemise western ?

Il y a plusieurs théories qui s'affrontent sur cette question.

L'une d'elles veut que cela permette à la chemise de s'ouvrir immédiatement si le cow-boy tombe de son cheval et que sa chemise s'accroche quelque part, comme son pommeau de selle.

Une autre théorie est beaucoup plus "mode", je dirais même, plus singulière…

Bouton pression d'une chemise western.

C'est à la fois des considérations esthétiques et pratiques qui ont motivé le choix de boutons-pressions.

On la doit à l'inventeur de la western shirt : Jack A. Weil . C'est le fondateur de Rockmount, qui est LA marque américaine qui a inventé et popularisé la western shirt.

Jack aimait les cow-boys et tout l'imaginaire autour. Il considérait que les cow-boys, les propriétaires de ranch, ou les fermiers avaient un goût de l'indépendance bien marqué.

Il avait remarqué qu'ils portaient des chaussures, des jeans, et des chapeaux bien à eux, mais il déplorait que la chemise soit seulement une banale chemise de travail. Il a donc voulu créer un élément distinctif.

Et c'est là où il a eu l'idée du bouton-pression, qu'il a d'ailleurs développé en plusieurs formes, y compris avec la forme en diamant.

Bouton pression d'une chemise western.

C'est lui aussi qui a eu l'idée de mettre ces boutons-pressions sur les rabats des poches poitrines. C'était également un moyen de rendre la chemise plus singulière certes, mais aussi d'éviter que le bouton s'arrache si la poche avant se coince dans quelque chose , car pour Jack A. Weil, un cow-boy n'a pas la possibilité de recoudre sa chemise entre deux chevauchées.

Quant à la matière des boutons, elle est en plastique imitation nacre.

Le choix de ne pas utiliser de nacre est volontaire, car en général, elle "craque" facilement face aux pressions répétées et à l'usage intensif. En raison de la forme bombée du bouton, un bouton avec de la nacre est également plus vulnérable lors du passage en machine à laver, contre les parois notamment.

Le plastique de ce bouton est lui beaucoup plus durable et résistant aux chocs.

Signe #2 : un empiècement arrière courbé

L'empiècement du dos, appelé "back yoke" en anglais, est une caractéristique importante d'une chemise western.

On l'a vu, le design d'une chemise western tire ses racines de considérations esthétiques et utilitaires.

Empiècement dos chemise western.

Et c'est aussi le cas pour cet empiècement du dos, qui à la particularité d'être "en pointe" :

  • esthétiquement, il sert à souligner la carrure du cowboy,
  • d'un point vue pratique, cette couche de tissu supplémentaire ajoutait de la durabilité, notamment face aux frottements répétés d'un foulard battu par le vent. Cet empiècement ajoute aussi une couche de tissu qui permet d'isoler un peu plus le cowboy face au soleil ou au froid.

C'est un élément visuel qui m'a bien plu et qu'on a voulu garder ainsi.

Signe #3 : des poches poitrine "single point"

Pour notre première western shirt, nous avons choisi un dessin de poche dit "single point", avec une seule "pointe", contrairement à d'autres designs appelés "dents de scie" (sawtooth en anglais).

La poche single point m'a paru être un très bon équilibre entre racines de la western shirt et modernité.

Homme en chemise western indigo.

Quant à la présence d'un rabat, il fait complètement sens : il évitait au cowboy de perdre ses objets stockés dans les poches poitrine pendant un galop ou un trot.

Est-ce que pour autant porter une western shirt donne l'impression d'avoir une tenue de cowboy ? Non, surtout quand je vois à quel point la western shirt trouve de plus en plus sa place dans des tenues composées de blazers (j'en parle abondamment lors de mon Gimmick sur le sujet).

Un nouveau col pour cette chemise western

Ah ce col… J'avais hâte de vous le présenter !

On a voulu travailler un nouveau col, avec des proportions plus en harmonie avec le reste de la chemise.

C'est donc un col avec des pointes de longueur de 7 cm, plus grand que nos cols habituels, et une hauteur de pied de col de 3,5 cm.

Col chemise western.

7 cm de pointes de col, afin qu'il puisse se porter parfaitement avec une veste.

Avec 7 cm de longueur de pointes, ce col tombera à merveille avec vos blazers, mais aussi vos blousons ou vos surchemises.

On a également fait de légères modifications au niveau du patronage, juste sous le col, pour que le denim se plaque mieux au niveau de la poitrine.

Homme en lunettes de soleil, chemise indigo et blazer gris.

Lunettes Salt Optics, chemise et blazer BonneGueule.

Un tissu (re)valorisé de chez Kurabo

Les fins observateurs auront remarqué qu'il s'agit du même tissu que notre chemise en denim Manzo. À l’époque, au printemps 2018, on avait commandé beaucoup de tissus et de rouleaux (trois ans déjà !).

Et on s'est aperçus qu'on avait encore 500 mètres qui dormaient dans notre atelier portugais. Plutôt que de s'en débarrasser, on s'est demandé comment les revaloriser.

Ça tombe bien, cela faisait longtemps que je voulais faire une western et ce tissu était parfaitement adapté pour cet usage : une jolie couleur et l'épaisseur "juste comme il faut".

Tissu indigo japonais.

Un chouette tissu indigo qui va se délaver avec le temps.

Plus je regarde le prototype à côté de moi pendant que j'écris ces lignes, plus je me dis que c'est le tissu parfait pour une western shirt, avec un beau niveau de bleu, une épaisseur qui se porte la majorité de l'année, et globalement, un super rendu, qui se mélange à merveille avec les boutons-pressions et l'esprit western de cette pièce.

C'est un tissu avec poids moyen : 8 oz, soit 271 g/m2.

On peut donc la porter seule pour les journées chaudes ou avec un tee-shirt en dessous et une veste pour des journées plus fraîches.

Hirondelle de renfort chemise western.

Oui, il y a des hirondelles de renfort sur cette chemise ! C'est le clin d'œil à nos autres chemises.

Un fil pour les coutures à la couleur particulière

En voilà un détail où je ne m'attendais pas à autant de réflexion intense ! Vu que c'est un produit où le fil de couture est voyant (poches et autres empiècements), je trouve que la couleur du fil peut tout changer sur la pièce :

  • fil trop orange ? Trop premier degré !
  • fil trop bleu ? Trop plat !
  • trop blanc ? Trop triste !

Donc avec Julien on a passé un peu de temps à choisir la bonne couleur de fil, avec toujours ce délicat équilibre à trouver entre héritage et sensibilité contemporaine.

Notre choix final s'est arrêté sur un fil légèrement grisé, qui fait "vivre" la chemise.

Couture chemise western.

Si vous regardez bien le fil, vous voyez c'est un gris clair mais relativement "chaud". Il ne tend pas vers un gris acier/bleu par exemple.

Avec quoi porter cette western shirt ?

Pas forcément avec un chapeau et un lasso

Avant tout, sachez que j'ai déjà bien creusé la question avec mon épisode de Gimmick sur la western shirt, où j'ai analysé cinq tenues avec cette pièce :

Avec un blazer gris et un jean

On commence par un assemblage que j'aime beaucoup : western shirt et pièce tailleur. Je ne vais revenir sur cette combinaison car j'en parle longuement dans mon épisode Gimmick ci-dessus.

Le jean droit et les mocassins bordeaux sont de la même lignée que le contraste de style chemise western / blazer.

Blazer et chemise western BonneGueule, jean Full Count, et lunettes Salt Optics.

Avec un fatigue pant olive

Vous l'avez vu avec l'article de présentation du fatigue pant : couleur olive + couleur indigo = combo gagnant à tous les coups.

Et ici ça fonctionne très bien, dans une tenue aux influences héritage.

Homme avec une chemise western retroussée aux manches et un pantalon kaki.

Chemise et fatigue pant BonneGueule, sneakers Converse.

Avec une workwear jacket

Une tenue que vous avez déjà aperçue dans l'article de présentation de notre workwear jacket. Là aussi, une chemise western fait complètement sens avec une veste workwear, et sa couleur fait le pont entre le fatigue pant et la veste workwear.

Homme en veste bleue et pantalon olive.

Vêtements BonneGueule disponibles ce samedi 17 avril. Lunettes Salt Optics, collier Jinji et sneakers Converse.

Avec un blazer croisé et un pantalon blanc

Sûrement une de mes tenues préférées de ce lancement. Je trouve que le blazer croisé en seersucker se mélange de manière inattendue mais très réussie avec la chemise western, avec un chouette contraste de style.

Le pantalon blanc ajoute encore plus de panache à l'ensemble, et les sneakers en toile permettent de garder globalement une tenue décontractée.

Homme en blazer bleue, chemise indigo et pantalon blanc.

Blazer, chemise et chino BonneGueule. Sneakers Van's.

L'immanquable guide des tailles ✨

💫Cliquez ici pour y accéder.💫

Comment vous procurer nos nouvelles pièces ?

Rendez-vous sur notre e-shop ou directement ici.

Et pour ne rien louper de nos lancements, inscrivez-vous ici :

Benoît Wojtenka Benoît Wojtenka

J'ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j'aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées. J'aime aussi le techwear, les matières japonaises, le sport et le thé.

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.