Notre manteau en laine loden autrichienne et notre manteau exceptionnel en yak ūüŹĒÔłŹūüźÉ

18 min

Notre manteau en laine loden autrichienne et notre manteau exceptionnel en yak ūüŹĒÔłŹūüźÉ

18 min
Publié le : 24 octobre 2019Mis à jour le : 5 décembre 2019

Vous avez bien lu le titre, ce n'est pas un manteau qu'on vous présente, mais deux !

ūüŹĒÔłŹun manteau √† capuche : pi√®ce polyvalente en termes de styles et de temp√©ratures, avec une laine m√©rinos autrichienne "loden" r√©sistante aux intemp√©ries et un isolant Climashield APEX¬©.

ūüźÉun manteau dans une tr√®s luxueuse laine de yak (oui oui, √ßa existe vraiment) : notre manteau le plus √©l√©gant, avec une mati√®re habituellement r√©serv√©e au luxe.

C'est parti pour les présentations !

Manteau #1 : un compagnon qui vous suivra partout gr√Ęce √† sa laine autrichienne et son Climashield.

Manteau #2 : un manteau pur yak très élégant pour regarder le soleil se coucher.

Notre manteau √† capuche en laine autrichienne ūüŹĒÔłŹ

Cahier des charges : polyvalence

Réconfortante, douillette, pratique, citadine, ultra polyvalente, voilà le cahier des charges de cette pièce !

Il allie la résistance au vent et à la pluie d'une laine autrichienne "Loden" avec un des isolants les plus efficaces au monde : le Climashield APEX©.

Les Américains ont une expression que j'aime bien pour désigner ce genre de pièce : une "go to jacket", littéralement une pièce qu'on enfile sans se prendre la tête dès que l'on sort de chez soi.

Eh bien c'est exactement l'objectif de ce manteau : l'enfiler sans réfléchir, que vous ayez un blazer ou un sweat.

Un style tout-terrain

Visuellement, c'est un croisement entre :

  • un duffle coat pour le c√īt√© "armure contre les √©l√©ments" ‚ÄĒ notamment gr√Ęce √† la capuche,
  • un manteau droit urbain pour la couleur anthracite et le design √©pur√©.

Certains d'entre vous diront peut-être que c'est une parka en laine, mais je ne suis pas vraiment d'accord. Une parka est pour moi plus décontractée, avec un héritage militaire/baroudeur plus marqué.

Donc c'est pour cette raison que je l'appellerai... manteau à capuche !

A vous les grands espaces !

Sa construction tout en souplesse permet de porter confortablement une grosse maille ou un blazer en dessous, car il n'y a pas de padding au niveau des épaules.

Une laine loden en mérinos venue d'Autriche

C'est la premi√®re fois que nous utilisons une laine d'Autriche ! Sous leur climat, ils savent tr√®s bien produire des draps de laine r√©sistants avec un aspect rustique qui nous pla√ģt beaucoup.

Ce type de laine est un loden, caractéristique d'Autriche, autrefois très utilisé par les alpinistes… et l'empereur d'Autriche, qui aimait beaucoup la chaleur de cette matière.

Sa particularité ?

Il subit un lavage particulier, qui va rendre le tissage dense et compact, lui permettant d'être résistant aux intempéries. Ajoutez à cela le Climashield pour l'isolation, et vous obtenez un croisement très intéressant !

Carte d'identité de notre laine loden

Composition : pure laine m√©rinos (m√©lange d'Australie et Am√©rique du Sud) ūüźĎ

√Čthique : laine mulesing free ūüĆĪ

Filature : filage et tissage chez Loden & Steiner (Autriche) ūüá¶ūüáĻ

Poids : 490g par mètre linéaire (soit 326 g/m²)

Visuellement, c'est un mélange de fils anthracites et blancs, pour un chiné tout en irrégularités. Exactement ce que j'aime !

C'est une laine avec une texture vraiment unique, que l'on doit au savoir-faire de Loden & Steiner.

Loden & Steiner : 130 ans de patrimoine textile autrichien

Quant à la filature, il s'agit de Loden & Steiner qui existe depuis plus de 130 ans. C'est la cinquième génération qui est actuellement aux manettes de l'entreprise.

Pour la petite histoire, c'est l'un des plus gros producteurs de loden, ce tissu typique de la région du Tyrol pour faire face aux éléments.

Le mot "Steiner" vient de Frank Steiner qui a repris l'usine en 1910. C'était déjà une légende vivante d'Autriche, car il avait gravi un sommet avec son frère, le Haut Dachstein, par la voie Sud, réputée imprenable.

Frank Steiner et son fr√®re Irg, √† l'√©poque o√Ļ on s'attaquait √† des sommets habill√©s en gentlemen.

Et il l'a fait avec des vêtements en laine tissés dans sa propre usine… On ne pouvait pas faire meilleure publicité !

Voilà comment Loden & Steiner a acquis sa réputation de qualité.

Un siècle plus tard, ce grand nom du tissu autrichien peut se targuer d'avoir Chanel, Louis Vuitton et Saint Laurent dans ses clients, tout comme des marques de skiwear très pointues.

Sa particularité est son intégration verticale : ils reçoivent la laine brute, et ce sont eux qui la filent, la tissent et l'ennoblissent.

Et si jamais vous passez en Autriche, sachez que l'usine est ouverte au public !

Un manteau adapté au crachin

Gr√Ęce aux propri√©t√©s naturelles de la laine, et √† son tissage serr√©, c'est une bonne pi√®ce face aux petites pluies d'hiver.

Et s'il pleut fort et que la laine est vraiment mouillée, ce n'est pas grave du tout : l'avantage de la laine loden.

Quant au Climashield, l'isolant de ce manteau (voir plus bas), vous pourriez le plonger dans une bassine d'eau, il serait comme neuf après séchage.

Ce n'est donc pas un imperméable, mais une pièce totalement insensible à l'humidité. Ce n'est pas pour rien qu'il est utilisé (et très apprécié) par les militaires dans les conditions (très) froides et humides.

Donc vraiment, soyez serein si le crachin vous surprend...

Une pièce parfaite pour contempler l'horizon…

Une isolation au top pour vous protéger du froid : le Climashield

A l'instar de notre parka de l'an dernier, c'est du Climashield APEX de 133g/m² qui équipe le corps et la capuche de ce manteau, et du 100g/m² dans les manches.

Cet isolant jamais trop chaud, ni trop froid, fait donc son retour.

Voici un rappel très synthétique du Climashield :

  • Excellente tenue dans le temps : gr√Ęce √† une structure microscopique en filaments continus (il ne se tassera pas comme les plumes ou le coton),
  • Insensible √† l'humidit√© : vous ne perdrez pas de chaleur car l'humidit√© est √©vacu√©e par perspiration,
  • Tr√®s compressible : il retrouve tout son gonflant si vous l'avez roul√© en boule ou si vous vous √™tes longtemps assis en le portant... et retrouve aussi toute ses propri√©t√©s isolantes.

Et pour les plus pointus d'entre vous, voici tout le bien que je pense de cet isolant :

Plus les mois passent, plus je suis amoureux du Climashield.

Dans le cadre de l'écriture de cet article, je me suis refait un "binge reading" ?lecture intensive. sur cet isolant.

Et il n'y a pas √† dire, dans les forums outdoor, il y a une esp√®ce de fascination pour le Climashield, bien plus qu'avec du Primaloft‚ĄĘ ou du Thermolite‚ĄĘ par exemple.

Et à chaque fois, toujours la même question : mais pourquoi les marques de créateurs de notre écosystème utilisent des isolants génériques et dont on ne sait rien ? Pourquoi elles ne disent pas clairement quel est l'isolant utilisé ? Car c'est tellement clé pour un vêtement d'hiver !

Je suis donc très fier que BonneGueule soit l'une des rares marques au monde (oui oui, là je n'ai pas peur de dire "au monde") à utiliser cet isolant pour des vêtements urbains.

Pour ceux qui ont déjà notre gilet sans manches (notre premier vêtement utilisant du Climashield), vous voyez de quoi je veux parler.

C'est ce petit nuage qui vous garde au chaud…

Vous l'avez compris, c'est du Climashield qui va vous tenir au chaud cet hiver, choisi dans la gamme APEX (poids de 133g/m²).

Parce que c'est cette gamme qui offre le meilleur ratio chaleur/légèreté.

Pour les amateurs de vêtement technique, sachez que son CLO est de 0,024 (c'est une unité qui mesure le ratio chaleur/poids assez complexe à appréhender).

Climashield nous fait savoir que, selon eux, à poids égal, l'isolant APEX est le plus efficace du marché. Pour information, c'est une gamme assez récente, puisqu'elle a été lancée en 2008, alors que Climashield existe depuis 1974.

Et comme d'habitude,je regarde beaucoup qui sont les clients des producteurs de matières techniques. En effet, c'est souvent un bon indicateur de la fiabilité d'une marque. Alors selon vous, qui utilise du Climashield ?

  • Acronym¬†√©videmment, dans son bomber J50 (env. 1.000 ‚ā¨).
  • Wiggy's, marque ultra fiable et rustique fond√©e par Jerry, qui se d√©finit comme un v√©t√©ran dans l'industrie des isolants et qui est s√Ľrement¬†le plus grand d√©fenseur du Climashield¬†(attention, Jerry a une charte √©ditoriale un peu particuli√®re).
  • Tilak, le (tr√®s probable) fabricant tch√®que de la marque Acronym, qui a sa propre marque d'outdoor de qualit√© (autour de 200 ‚ā¨).
  • Arc't√©ryx, dans sa ligne de base et dans sa ligne haut de gamme¬†Veilance¬†(1.000 - 1.500 ‚ā¨). Je soup√ßonne la ligne LEAF d'avoir aussi du Climashield.
  • Beyond Clothing, marque technique/outdoor tr√®s haut de gamme (autour de 250 ‚ā¨). Et je ne parle de toutes les marques militaires qui utilisent du Climashield, telles que Crye Precision ou Helikon, sinon la liste serait deux fois plus longue !
  • Kanuk, une marque qu√©b√©coise de parka haut de gamme, qui cr√©e des pi√®ces pour lutter contre les grands froids (autour de 600 ‚ā¨). Nos lecteurs canadiens comprendront.
  • Enlighted Equipment, une marque de randonn√©e de r√©f√©rences pour les randonneurs dits "ultra l√©gers".

Très bien, mais pourquoi ces marques utilisent du Climashied et pas un autre isolant ?

Quelle est la particularité du Climashield ?

La première chose, c'est que Climashield est le pionnier des "filaments continus".

Je me dois d'être transparent, j'ai tout de même pu voir que son concurrent, Primaloft avait une technologie similaire, mais je n'en sais pas plus.

Dans une vidéo dont les fabricants de matières techniques ont le secret, on voit bien le fonctionnement de l'isolant :

En fait, une ouate "classique", c'est comme du coton de pharmacie, ça se délite.

C'est un problème pour le vêtement, car, avec les usages répétés, les mouvements, les lavages ou l'humidité, votre isolant ne ressemble plus à grand-chose à la fin.

Mais ce n'est pas le cas du Climashield.

Ce sont de longs filaments continus ce qui en fait, d'une certaine fa√ßon,¬†un isolant "ind√©chirable". C'est comme si vous tentiez de rompre une ficelle en tirant de chaque c√īt√©, dans le sens de la longueur. Impossible je vous dis !

Et il en ressort deux avantages très intéressants pour nous :

  • Parfaite tenue dans le temps¬†: le Climashield ne se d√©chire pas quand il est √©tir√©, il ne s'agglom√®re pas et ne se s√©pare pas.
  • Hautement compressible¬†: il va retrouver sa forme initiale tr√®s rapidement, ce qui le rend bien pratique quand vous allez porter cette parka avec un sac √† dos.

En voilà une image très parlante !

Une technologie qui lutte contre l'humidité du tissu

Enfin, notre isolant Climashield est doté de la technologie "Aquaban" (oui, je sais, ils sont très fort en noms) : il garde la chaleur même quand il est mouillé, tout en permettant à la transpiration de s'évacuer rapidement.

On peut penser que je suis un vrai perfectionniste, mais, ayant déjà fait des tests avec des isolants de moins bonne qualité, je vous garantis que c'est bien moins agréable : la sensation de moiteur peut s'installer et ça ne tient pas si chaud que ça.

Une coupe qui doit être adaptée

Autre chose importante à savoir : pour que le Climashield puisse bien fonctionner, il a besoin d'avoir du gonflant, ne doit pas être excessivement plaqué contre votre corps, pour que l'isolant ne soit pas écrasé. C'est pour cette raison qu'on ne peut pas faire une coupe aussi ajustée qu'un manteau dans un drap de laine.

Cette parka doit juste se poser sur votre buste quand il est fermé, et c'est tout.

Ce n'est donc pas une pièce à choisir trop ajustée. Je vous conseille tout simplement de choisir votre taille habituelle.

C'est chaud jusqu'à quel point ?

Ma réponse "en théorie"…

C'est LA question. Et alors que j'ai commencé à écrire ce paragraphe la fleur au fusil, je me suis vite rendu compte que les choses étaient plus compliquées que je le pensais.

Des marques qui utilisent du Climashield, il y en a déjà pas des masses, mais alors celles qui communiquent sur le grammage de Climashield utilisé, ça se compte sur les doigts d'une main. Même Wiggy's, pourtant très prolixe sur la chaleur de ses parkas prévues pour l'Arctique, ne dit rien sur le grammage utilisé…

C'est donc difficile de faire des comparaisons avec notre manteau à capuche.

Bon, pour commencer, retenez une chose en tête : le Climashield utilisé sur notre manteau est le 133g/m2 (= 4 oz/yd2), sur les 5 épaisseurs disponibles dans la gamme APEX.

Du c√īt√© des marques de randonn√©e et des v√™tements militaires, de ce que j'ai pu voir chez Enlightened Equipement ou chez Arc'teryx, ce sont les gammes¬†¬†68g/2 oz¬†et¬†100g/3 oz¬†qui sont utilis√©es. Certes, c'est plus l√©ger que notre parka, n'oubliez pas qu'on parle d'une isolation pr√©vue pour une¬†activit√© physique soutenue¬†en plein froid.

Ensuite, comme je l'ai dit, il y a nous et notre parka à 133g/m2 (=4 oz).

Puis il y a Kanuk, marque qu√©b√©coise qui vend des parkas qui vont de -15¬įc √† -30¬įc, qui utilise les deux √©paisseurs de Climashield au-dessus du notre, √† savoir la version¬†170g¬†(=5 oz)¬† et la version¬†200g¬†(=6 oz).

√áa vous donne donc une bonne id√©e o√Ļ situer notre manteau en termes d'amplitude thermique.

Du coup, notre manteau est pile au milieu, entre les épaisseurs utilisées pour de la randonnée et celles utilisées pour des vêtements très grands froids. Ça décrit bien l'esprit de la pièce : largement chaude pour un hiver français, même en cas de posture immobile.

On a d'ailleurs fait un essai avec la version 5 oz, mais c'√©tait clairement trop chaud pour un hiver fran√ßais, et la parka devient trop volumineuse √† mon go√Ľt (alors que l'int√©r√™t du Climashield gamme APEX, c'est justement cet incroyable ratio chaleur/volume).

Sous quelles températures porter ce manteau ?

Même fourchette de températures que notre parka sortie l'an dernier.

Il faisait 16¬įC aujourd'hui et j'√©tais bien.

Et avec une grosse maille, le -10¬įC est largement jouable, le Climashield APEX¬© fera des merveilles !

Donc je dirai : entre -10¬įC (avec un gros pull) et +18¬įC (avec un sweat).

Si jamais les éléments s'acharnent contre vous, la capuche vous sera très réconfortante (elle aussi isolée avec le Climashield APEX©).

Des finitions haut de gamme… pas d'amalgame

Cobrax et Excella pour la métallerie

Oui je sais, on dirait du langage codé !

Excella, c'est le haut de gamme de chez YKK, le célèbre fournisseur de zips.

Il est ici tout en métal, avec un effet usé, et sa glisse est exquise… Et c'est un double zip que nous avons choisi, pour un confort absolu, notamment en position assise.

Sur une telle qualité de laine, hors de question de mettre le premier zip venu. J'aime beaucoup cet effet dit "gun metal".

Le tr√®s beau zip Excella qui c√ītoie les tr√®s beaux boutons-pression Cobrax !

Cobrax appartient au même groupe que les zips RIRI. C'est un fournisseur spécialisé dans les boutons pression.

Mais pas des boutons pression classiques, des BEAUX boutons pression, très épurés, que j'adore. Habituellement, seules les marques de luxe se permettent d'utiliser du Cobrax.

Ici, il y en a le long du zip central et au niveau des poignets.

Voilà, c'est ça un BEAU bouton pression.

`Les fameuses poches polaires

C'est une "feature" que vous aimez beaucoup sur nos pièces : il y a les poches doublées en polaire sur ce vêtement.

Cette polaire si réconfortante quand on a froid aux mains, elle est là !

Vos mains seront bien au chaud avec ce manteau !

Les poches intérieures zippées

A ma grande surprise, c'est loin d'être une évidence chez d'autres marques, alors que c'est quand même très sécurisant.

Donc oui, il y a des poches intérieures zippées pour vos effets personnels. Ces poches sont aussi doublées en polaire.

Comment porter ce manteau loden ?

Avec un col roulé et des Paraboots

Simple et efficace. Et parfaitement adapté un dimanche après-midi venteux et humide :

  • le col roul√© fournit un mid layer tr√®s efficace
  • le drap de laine du manteau est une protection solide face au vent
  • le jogpant en laine prot√®ge vos jambes

Quant aux Paraboots, habituellement, je ne suis pas un grand fan des modèles.

Mais je trouve qu'ici, on n'aurait pas pu trouver mieux, tant elles sont adapt√©es √† ce genre de sol irr√©gulier et humide, gr√Ęce √† leur √©paisse semelle et leur cousu norv√©gien.

Manteau, pull, jogpant BonneGueule, chaussures Paraboots.

Avec un cardigan et une chemise en chambray

Voilà comment David explique sa tenue :

Ce manteau me parle beaucoup : douillet, chaud et tr√®s facile √† porter gr√Ęce √† son subtil gris chin√©.

En haut, la palette de couleurs blanc/bleu/grège est simple, mais efficace.

En bas, le pantalon neppy apporte d√©contraction gr√Ęce √† sa coupe carotte et texture gr√Ęce √† son mouchetage. Enfin, les desert boots marron finissent simplement la tenue.

Tout est dit ! Personnellement, j'aime beaucoup le "mouchetage" de la laine du manteau qui fait écho avec celui du pantalon.

Manteau, cardigan, chemise, tee-shirt et pantalon BonneGueule, chaussures Velasca.

Avec un pull vert un chino beige

Forcément, avec un manteau gris, il ne faut pas hésiter à porter de la couleur en dessous, comme un pull vert et un chino avec une couleur chaude.

D'ailleurs si vous regardez attentivement cette photo, vous ne remarquez rien ?

C'est une tenue qui reproduit exactement les mêmes couleurs que son environnement !

Le chino rappelle les couleurs des fougères séchées, le vert du pull celle de l'herbe, et les gris du manteau, de l'écharpe et bonnet font écho aux teintes des rochers et des nuages.

Bonnet, écharpe, manteau, pull, chino et boots BonneGueule.

Trois gris différents : cette photo, en plus de donner envie de ballades au grand air, montre bien comment il est possible de faire une tenue visuellement riche avec des palettes de gris.

Avec une chemise western et un pantalon Maharishi

Ce manteau est très polyvalent en termes de style, et ça m'intéressait de le porter avec des sneakers.

Ici, j'ai voulu faire une tenue ultra décontractée avec une chemise en denim, un henley et des sneakers.

Et évidemment, ce pantalon Maharishi d'une ancienne collection que je porte depuis 3 ans, dont j'adore la coupe.

Manteau et henley BonneGueule, chemise Rogue Territory, pantalon Maharishi.

Avec une belle écharpe bordeaux

Le gris et le bordeaux se mélangent à la perfection, et ça permet de donner un peu plus d'aspérité à une tenue avec du gris en haut et en pantalon :

La surchemise vient réchauffer la tenue et le bordeaux de l'écharpe vient donner un peu plus de personnalité à l'ensemble ! Sneakers, pantalon, manteau, écharpe BonneGueule, et sur chemise secrète.

Une écharpe colorée fait beaucoup de bien dans une tenue !

Avec un blouson en jean et un pull épais

C'est une tenue qui s'adresse aux amateurs de layering ! Elle utilise le blouson en jean comme mid-layer, et elle sera parfaite pour les longues journées de promenade.

Le blouson en jean ajoute également une sympathique touche vintage à l'ensemble.

Manteau, pantalon, boots BonneGueule, pull secret, veste en jean Levi's

Du drap de laine autrichien, du denim délavé, de la maille très épaisse : c'est une tenue toute en textures !

Europe US
44 XS
46 S
48 M
50 L
52 XL
54 XXL
Conseil n¬į1 : Retrouvez tous nos conseils de taille en bas de page dans la rubrique "Choix de la taille & entretien".
Conseil n¬į2 : Mesurez √† plat un v√™tement (avec un m√®tre ruban) et comparez les mesures avec notre tableau.

Mesure
(en cm)
a.
Epaule à épaule
b.
Poitrine
c.
Longueur de manche
d.
Hauteur milieu dos
44 43,9 52 66 92
46 45.1 54 66.5 93
48 46,3 56 67 94
50 47,5 58 67,5 95
52 48,7 60 68 96
54 49,9 62 68,5 97
56 51,1 64 69 98

Nos vêtements sont issus d’ateliers artisanaux, les mesures peuvent très légèrement varier.

Notre manteau exceptionnel en pure laine de yak ūüźÉ

Un manteau simple, mais qui se remarque

Attention, il est l'heure de présenter pour de bon cette pièce annoncée depuis plusieurs mois !

Depuis que je porte ce manteau, je reçois de nombreuses questions :

Ah, mais c'est super doux ! C'est quoi ? Un manteau en cachemire ?

Et fièrement je réponds :

Non, c'est de la pure laine de yak !

Cahier des charges : splendeur

Simple, mais ambitieux : faire un manteau souple, léger et surtout, splendide.

Je sais, c'est rare que je fasse de telles envolées lyriques. Mais ici, c'est le coeur qui parle.

Et pour faire un manteau splendide, il faut une matière splendide…

Plus on s'approche, plus on remarque que le tissu de ce manteau est particulier…

Un tissu en yak de l'italien Texco

Carte d'identité de notre laine de yak

Composition : pure laine de yak ūüźÉ

√Čthique : la laine de yak tombe naturellement de l'animal au printemps.¬†Et aucune teinture : certaines fibres ont simplement √©t√© blanchies, et rem√©lang√©es √† d'autres de couleur naturelle. C'est ce qui donne ce chin√© absolument unique et tellement naturel ! ūüĆĪ

Filature : cross twill ?Tissage avec une texture tr√®s particuli√®re :) de chez Texco ūüáģūüáĻ

Poids : 550g par mètre linéaire (soit 400g/m²)

Texco, filature de luxe italienne

Texco est une filature incontournable des grandes marques de luxe, pour les manteaux et autres pièces d'extérieur.

Quand ils nous ont envoyé l'échantillon de matière, j'ai tout de suite compris qu'on tenait un tissu exceptionnel.

Visuellement, il est d'une richesse infinie, chaque centimètre carré est unique… Quant au toucher, c'est d'une douceur…

Le toucher, parlons-en. Il est bien plus proche d'un manteau en cachemireque d'un manteau en laine.

D'ailleurs, le prix de ce tissu en yak est similaire au prix d'un tissu en très beau cachemire… Et très éloigné du prix d'un drap de laine classique !

Je ne peux que chaudement (sans mauvais jeu de mot) vous recommander d'aller en boutique pour le toucher par vous-même !

J'adore ces tons greige. Sur un manteau d'hiver, je trouve ça tout simplement magnifique.

Pourquoi du yak pour ce manteau ?

C'est tout simplement une fibre fabuleuse, douce, chaude et respirante comme le cachemire.

On compare souvent ces deux fibres, car elles ont des propriétés extrêmement proches.

Cela reste une matière rare et précieuse : je n'ai pas réussi à trouver de chiffres exacts sur la production annuelle de yak, mais à mon avis, elle doit être bien inférieure à celle du cachemire, car il y a très peu de fermes de yaks…

Souvenir de mon voyage en Mongolie, o√Ļ j'ai pris cette photo avec de paisibles yaks.

Une couleur naturellement naturelle

Personnellement, j'adore la couleur du yak, avec ces mélanges de marrons, de gris et de greige.

Ce sont des teintes d'une grande subtilité, tout en chiné, qui sont très difficiles à obtenir avec de la laine classique.

Vu que le yak ne secr√®te pas de suint ‚ÄĒ cette mati√®re grasse comparable √† du s√©bum ‚ÄĒ autour de la fibre, il n'est pas n√©cessaire de la "d√©suinter", une op√©ration qui se fait habituellement avec des produits chimiques sur de la laine classique.

C'est pour cette raison que c'est réputé comme doux pour la peau, et non allergène.

Si le sujet vous intéresse, sachez que la bible du yak, elle existe, elle est même en libre accès ! Et il y a un chapitre très très très complet sur le yak et son adaptation face au froid.

Pourquoi du yak ? Parce que ça fait des couleurs magnifiques !

√Čthique : est-ce qu'on tond le yak ?

Pas vraiment, on n'utilise pas de tondeuse à proprement parler.

Si on procédait ainsi, le duvet tout doux de yak serait mélangé avec les fibres plus rêches.

Le duvet de yak est récolté soit en peignant la toison à la main (comme si vous vous brossiez vos cheveux longs avec vos doigts) soit à l'aide d'une brosse.

Ce n'est pas un poil que l'on arrache, mais simplement que l'on récolte. Une opération indolore pour le yak, comme on le voit ici :

De ce que j'ai vu en Mongolie, les yaks vivent au milieu des steppes, sans enclos, en totale liberté, en se déplaçant avec les nomades. On est à des années-lumière d'alimentation animale de mauvaise qualité ou d'élevages intensifs à grands coups d'hormones…

Ah, je le dis au cas o√Ļ vous vous le demandez : le mulesing n'existe pas chez les yaks (ni chez les ch√®vres et les chameaux), c'est une pratique qui ne concerne que certains √©levages ovins.

Et pour briller √† votre prochain d√ģner, sachez que le terme de "yak shaving" est aussi utilis√© chez les d√©veloppeurs informatiques pour d√©signer le fait de se laisser distraire dans l‚Äôex√©cution d'une t√Ęche importante‚Ķ

Parce qu'on vous dit tout…

Sous quelles températures porter ce manteau ?

Il est très polyvalent lui aussi (c'est la beauté des fibres haut-de-gamme).

Parfait pour la mi-saison, vous pourrez aussi y hiberner pendant l'hiver à condition de le porter avec un pull épais (tous les pulls au-dessus de 600g chez nous) ou avec vos blazers automne/hiver.

S'il fait 10¬įC, il faudra porter un sweat. Et en-dessous de 5¬įC, il faudra un de nos gros pulls, un de nos gilets sans manche... ou tout simplement le manteau √† capuche en loden que je viens de vous pr√©senter.

Donc je dirai : entre -5¬įC (avec un gros pull) et +18¬įC (avec un sweat).

Avec notre manteau, notre pull col cheminée, qui est relativement fin, et un blazer, vous avez un "layering" efficace contre l'hiver qui arrive.

Quelle est la résistance de la matière ?

Alors évidemment, ce n'est pas LA pièce à porter pour aller à un concert de métal, vous frotter contre les branchages et les rochers en forêt, ou jouer avec les griffes de votre chat (faites le yak, mais pas trop, en gros). Mais pour un usage urbain normal, tout se passera bien ! ?Et comme d'habitude, que ce soit ce manteau ou n'importe quel autre : pas de sac à dos ni de sac en bandoulière !

Le pire qui puisse vous arriver, c'est qu'on vous demande d'o√Ļ vient un manteau aussi beau !

Du c√īt√© des finitions‚Ķ

Bonus personnalité : des revers plus larges

Ces revers sont plus grands que d'habitude. Pour plus de personnalité, énormément même.

Et puis c'est quelque chose qui nous a été énormément demandé.

Bonus décontraction : des poches plaquées

Ce tissu ayant une "vibe" décontractée et fluide, on a mis des poches extérieures plaquées.

A l'usage, elles sont pratiques pour y glisser rapidement une paire de gants... ou une lettre d'amour.

Et pour l'intérieur du manteau, ce sont deux poches intérieures zippées pour sécuriser vos effets personnels :

Une construction (très) confortable

Ce n'est pas une maille, mais ce tissu jouit d'un agréable stretch mécanique : il n'a pas du tout la raideur d'un drap de laine classique, à tel point que vous aurez envie de le porter chez vous !

Et pour exploiter la souplesse de ce tissu, on a choisi une construction légère.

Pas de padding ?Rembourrage intérieur au niveau des épaules, et le plastron entre la doublure et le yak est très léger. Pour garder un maximum de fluidité.

Le résultat ? C'est un bonheur de le porter : le manteau est fluide et se pose souplement sur vos épaules, comme une caresse.

Comment porter ce manteau en yak ?

Avec un gilet et une chemise oxford

Avec sa forme intemporelle, ce manteau se mêle joliment à des influences vintage : chemise en oxford à col boutonné, ou gilet workwear.

Un petit pantalon canevas légèrement délavé, des sneakers légères pour ajouter de la texture et de la décontraction, et c'est parti !

Manteau, bonnet et pantalon canevas BonneGueule, gilet ABCL Garments, sneakers Nike et chemise Gitman.

Avec un pull bordeaux

On garde le pantalon canevas, on ajoute un pull bordeaux pour la chaleur, et des boots pour marcher sur les pavés.

Le greige du manteau fait joliment ressortir le bordeaux du pull !

Manteau, pull, pantalon et boots BonneGueule, ceinture Septième Largeur.

Avec une bonne vieille paire de souliers

Pour cette tenue, j'avais envie d'exploiter le c√īt√© tr√®s "luxe" de cette sublime mati√®re en yak avec ma paire d'Aubercy, cette v√©n√©rable maison fran√ßaise de souliers dont j'appr√©cie √©norm√©ment la cr√©ativit√© (et les finitions).

Pour faire √©cho √† leur bleu ‚ÄĒ presque turquoise ‚ÄĒ j'ai mis notre pull Sato Seni, et je trouvais que cette couleur allait bien avec le greige de ce manteau.

Manteau, pull et pantalon BonneGueule, gants Dunhill, chaussures Aubercy !

Avec un pantalon blanc

Porter un pantalon blanc avec ce manteau est quasiment un impératif, tant les deux se mélangent bien !

Avec notre col roulé, c'est un beau mélange de textures sur cette tenue, dans des coloris automnaux (regardez toutes les nuances sables/marrons).

Manteau et pull col roulé BonneGueule, sac Léo & Violette, jean Officine Générale, chaussures Sanders.

Avec un pull vert

Remplacez le pull marron par un pull épais dans les verts et vous avez une tenue parfaite pour vous promener au grand air !

Le jean blanc continue, lui, à illuminer la tenue.

Manteau BonneGueule, pull ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ biiiip ‚ÄĒ‚ÄĒ‚ÄĒ, jean Officine G√©n√©rale.

Avec une chemise écrue

Michel a d√©cid√© de s'amuser un peu en d√©tournant notre chemise √©crue en surchemise, par-dessus notre pull blanc √† col chemin√©e. L'ensemble fait un tr√®s beau cama√Įeu de couleurs greige, sables, et gris clair.

Dans la veine de la construction souple et confortable de ce manteau, il a voulu porter un pantalon à la couple un peu plus ample que d'habitude.

Manteau, bonnet, chemise, et pull BonneGueule, pantalon 13 Bonaparte et chaussures Gant.

Europe US
44 XS
46 S
48 M
50 L
52 XL
54 XXL
Conseil n¬į1 : Retrouvez tous nos conseils de taille en bas de page dans la rubrique "Choix de la taille & entretien".
Conseil n¬į2 : Mesurez √† plat un v√™tement (avec un m√®tre ruban) et comparez les mesures avec notre tableau.

Mesure
(en cm)
a.
Epaule à épaule
b.
Poitrine
c.
Longueur de manche
d.
Hauteur milieu dos
44 43,8 48 62 87
46 45 50.5 63 88
48 46,2 53 64 89
50 47,4 55,5 65 90
52 48,6 58 66 91
54 49,8 60,5 67 92
56 51 63 68 93

Nos vêtements sont issus d’ateliers artisanaux, les mesures peuvent très légèrement varier.

Comment se procurer nos nouvelles pièces ?

Rendez-vous sur notre e-shop et dans nos boutiques de Paris 3e, Paris 6e, Lyon et Bordeaux.


Nos dernierslooks

Laissez nous un commentaire

Questions de styles, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures