Ligne BonneGueule : le chino en toile française

94

Avec le jean, le chino est l'autre type de pantalon incontournable pour un homme : adaptable à plusieurs styles et confortable, il ne nous en fallait pas plus.

Traversant les générations sans trop de difficultés, il n'a jamais vraiment pris de rides. Il semble aussi renvoyer à des icônes masculines plus anciennes, un peu comme s'il avait toujours été là.

Alors avant de vous présenter notre vision du chino, on se doit de vous raconter l'histoire assez unique de cette pièce. Et pour cette partie, c'est Nicolò qui s'y colle !

chino-khaki-homme

Allez, venez... On vous dit tout.

1845 à 1941 : De la poussière à l'uniforme, la naissance du khaki comme vêtement militaire

Un vêtement créé par nécessité

Imaginez-vous en Inde, en 1845.

Valeureux soldat britannique, bardé de votre uniforme blanc et rouge impeccablement structuré, vous vous tenez fièrement au garde-à-vous, imperturbable malgré la chaleur.

Vous avez de l'allure dans les couleurs de la reine, mais vos camarades et vous réalisez assez vite qu'un problème se pose : en plein désert, ces couleurs vous rendent aussi discrets qu'un phare en pleine nuit. Pas forcément ce qu'il y a de plus malin lorsque vous devez éviter de vous faire repérer, ou tirer sur l'ennemi avant qu'il ne le fasse.

uniforme britannique annees 1800

Vachement pratique pour impressionner le peuple et inspirer la discipline, mais un peu moins pour rester discret en plein désert Indien ! Et on ne parle même pas de la chaleur...

Forcé de faire un compromis stylistique une entorse aux règles d'apparat militaires, vous utilisez les moyens du bord pour teindre vos vêtements et faire de vous une cible un peu moins évidente. La boue, la poussière, le café, et même le curry sont de mise !

Très vite, tout votre régiment s'y met et dégrade l'uniforme, à commencer par ce satané pantalon blanc qu'on remarque à des centaines de mètres de distance.

On donnera plus tard le nom de "khaki" au résultat de votre ingéniosité, mot indien utilisé pour parler de cette poussière locale à la couleur spécifique.

Heureusement, Sir Harry Lumsden, à l'époque commandant des forcées armées du Punjab , se rend compte du bienfondé de la démarche de ses soldats, et remplace les bas très ajustés des uniformes britanniques par des pantalons plus respirants et amples, qu'il fera teindre avec des feuilles de thé pour obtenir cette même couleur khaki, adaptée au camouflage en milieu désertique.

sir-harry-lumdsen

Sir Harry Lumsden, grand militaire et ingénieur textile.

Trois ans plus tard, l'Armée Britannique elle-même reconnaît l'avantage tactique de ce coloris et l'adopte pour tous ses uniformes des pays chauds, tels que le Soudan, l'Afrique du Sud ou l'Afghanistan.

Ces uniformes, en sergé de coton léger et robuste, sont fabriqués en Chine pour diminuer les coûts des transports, mais la demande est si forte que la toile des khakis finit également par être tissée au sein du Royaume-Uni.

evolution uniforme armee britannique

"Mais voyons, Jack ! Fais moi confiance ! Puisque je te dis qu'il est bien, ce nouvel uniforme..."

Le chino traverse les océans

Petit à petit, de nombreuses armées suivent l'exemple et font du kaki une couleur standard pour leurs uniformes, y compris les États-Unis, en 1898.

Ce n'est qu'à partir de cette date, lors de la guerre hispano-américaine opposant les États-Unis et les colonies Espagnoles au Royaume d'Espagne, que les pantalons américains militaires sont qualifiés de chinos.

À la différence des khakis, les chinos finiront par désigner plus tard l'ensemble de ces pantalons d'origines militaires en sergé de coton, indifféremment de la couleur de la toile.

armee-us-guerre-hispano-americaine

L'armée américaine victorieuse, toute de chinos vêtue.

Le chino connaît par la suite une première incursion dans le marché civil pour sa praticité et sa polyvalence, à travers des marques telles que Sunset. Filiale crée par Levi's en 1906, elle est destinée à produire des vêtements autres qu'en denim.

levis chinos 1919

Un chino Levi's datant de 1919. Probablement l'un des plus vieux au monde. (Crédits : Esquire)

Toujours du côté des militaires, le chino en tant qu'uniforme continue de se répandre à travers les différents corps de l'armée américaine. D'abord dans l'aviation de la US Navy en 1912, puis chez les équipages à bords des sous-marins en 1931.

Ce n'est qu'en 1941 qu'il devient partie intégrante de l'uniforme des officiers stationnés dans les bases, et que l'armée autorise dans la foulée leur port durant les permissions.

uniforme US army khaki

Notez les coupes amples de l'époque, qui comportent malgré tout une ligne de jambe assez nette et sont loin d'être informes !

De 1944 aux années 1960 : Un vêtement démilitarisé, démocratisé, puis rendu icônique

Cette dernière décision contribue à le rendre encore plus familier aux yeux du public, et les chinos de surplus militaires disponibles en grande quantité après la guerre - peu chers, robustes et dotés d'une couleur sobre - rencontrent un vrai succès auprès du grand public.

Mais au delà de sa démocratisation sur le marché, ce sont d'autres facteurs qui ont contribué à en faire une véritable icône de style...

La G.I Bill : les militaires sur le campus

Le premier, c'est la toute nouvelle affluence de soldats dans les grandes universités américaines à l'époque. Pour le comprendre, il faut se pencher sur la G.I Bill, une loi édictée en 1944 fournissant de nombreux avantages aux soldats démobilisés de la Seconde Guerre mondiale. Elle réduit leurs frais de scolarité à un montant dérisoire, qui leur permet de poursuivre des études normalement difficiles d'accès.

Le chino, pantalon standard des officiers en permission trois ans plus tôt, se retrouve massivement importé dans les milieux normalement "select" des fameuses prep schools américaines, et devient ainsi représentatif de la future élite intellectuelle preppy.

N'hésitez pas à consulter notre article sur le preppy si vous êtes curieux d'en savoir plus sur ce style et son histoire

militaires-fac-americaine-gi-bill

Pour la première fois, de "simples" soldats peuvent étudier et poursuivre leur éducation. (Crédits : CNN)

Le deuxième facteur, faisant du chino un véritable symbole, est l'appropriation de la pièce par des célébrités hollywoodiennes des années 50 et 60. On peut citer James Mason, James Dean et l'indétronable "King of Cool", Steve McQueen.

steve mcqueen chino moto

Steve McQueen, sa moto et son chino. La coupe, droite mais ajustée, est déjà très proche de ce qui se fait aujourd'hui.

Le chino est aussi adopté par le mouvement littéraire anticonformiste de la Beat Generation, à travers des auteurs tels que Jack Kerouac ou Neal Cassady. Ces précurseurs ont associé le chino à l'image de l'aventurier, de l'explorateur et du rebelle élégant.

En fait, ce qui fait la force du chino, c'est qu'il tient son charisme d'un ensemble de connotations, pourtant contradictoires :

  • Vêtement des militaires, il est aussi adopté par des utopistes,
  • Pantalon du peuple en difficulté après la guerre, mais aussi celui de la jeune élite de l'Ivy League.

En bref, le chino transcende les castes sociales et les époques, tout en nous renvoyant constamment aux générations d'hommes qui l'ont porté avant nous.

campagne-chino-gap

Dans les 90's, Gap s'est illustré dans une excellente campagne publicitaire, "Who wore khakis ?". Chaque affiche se composait d'une photo, simplement accompagnée du texte "... portait des chinos". Ici, Andy Wharol, Miles Davis et Picasso... mais aussi Jack Kerouac, Marilyn Monroe et bien d'autres.

Années 1980 à aujourd'hui : une pièce délaissée puis ressuscitée par Dockers et ses Alpha Khakis

Progressivement, les chinos se font plus rares.

Ils ne disparaissent pas entièrement non plus, loin de là, mais ils finissent par être perçus comme vieillots, notamment parce que les nouvelles générations d'hommes ne veulent pas porter une pièce qu'ils ont vu sur leur père, et leur grand-père avant lui.

Jusqu'à il y a moins d'une dizaine d'années, le chino était donc souvent associé à "la tenue casual de papa le dimanche", porté trop large et avec une coupe informe.

chinos de papa

"Mais enfin fiston, ils sont très bien ces chinos, je ne vois pas le problème moi !"

C'était sans compter sur Dockers, qui lance en 2011 sa ligne Alpha Khaki, constituée de chinos "modernes". Ils les accompagnent de pièces casual aux allures vintage, comme des bombers ou des blazers en velours côtelé.

Les coupes sont remises au goût du jour : elles sont plus ajustées, avec une taille plus basse et une ouverture de jambe plus étroite, propices à être portées avec des sneakers ou des souliers plus fins. Les matières tirent à nouveau leur inspiration de l'univers militaire, les coloris se diversifient pour sortir du gris et du beige et la marque se permet même des partis-pris tels que les imprimés camo sur certaines pièces.

dockers alpha skinny tapered

Le chino moderne selon la ligne Alpha. On est bien loin de ce qui était montré dans la photo précédente !

La ligne est un succès et la marque transforme son image auprès du public plus jeune. C'est une nouvelle jeunesse pour le chino, qui récupère ses lettres de noblesse et son statut d'intemporel indispensable. De nouveau, il est remis en avant un peu partout !

Notre interprétation BonneGueule du chino

S'attaquer à un tel basique du vestiaire masculin n'est pas chose facile : on a repoussé l'échéance plusieurs fois, le temps que notre réflexion mûrisse un peu.

Parce que des chinos beiges, il y en a partout et à tous les prix et, avec Alex, on se demandait ce qu'on allait pouvoir apporter en plus.

La première chose a été de comprendre pourquoi cette pièce est assez peu portée, et ce qu'il faudrait pour qu'on la porte quasiment tous les jours. C'est ce qui nous a permis de dégager quatre axes :

  • Un pantalon doit être confortable, il faut donc une matière douce et stretch,
  • Une coupe ajustée, forcément. Des années après, je reste toujours un grand amateur de semi-slim,
  • Un coloris développé sur-mesure pour avoir "notre" beige,
  • Et de la fonctionnalité au niveau des poches.
comment-shabiller-faire-moto-homme

Steve McQueen, notre chino est (aussi) fait pour toi. Bon, ok, c'est juste Luca...

Une matière du fabricant français Velcorex

Velcorex est un fournisseur français spécialisé dans les tissus velours et les toiles de chinos.

Il fournit d'ailleurs quelques marques scandinaves et streetwear plutôt connues dans ces colonnes...

Un tissu confortable, à porter toute l'année

On est ici sur un tissu dit "4 saisons" de 280 gr/m2, un sergé de coton pour être plus précis !

Point important : la toile est émerisée, c'est-à-dire qu'une pointe de diamant va légèrement gratter sa surface afin d'y apporter de la douceur. Vous allez vite le sentir quand vous enfilerez ce chino !

Et pour encore plus de confort, c'est un tissu comportant 2% d'élasthanne :

  • Non seulement il contribue à avoir une coupe ajustée,
  • Mais le confort est évidemment accru.

Le but est vraiment de créer le chino à enfiler dès que vous voudrez passer un pantalon confortable, que ce soit pour rejoindre des amis le dimanche ou travailler en semaine.

Et après l'avoir bien porté, je confirme que l'ajout d'un peu de stretch est un véritable bonheur.

chino-bonnegueule

Grâce à ses 2% d'élasthanne, notre chino gagne en confort et vous accompagnera facilement dans vos mouvements.

Du beige, mais pas n'importe lequel !

Il a fallu choisir le coloris. À l'instar d'un manteau camel (on y reviendra dans quelques jours...), cette étape n'est pas simple car elle repose sur beaucoup d'intuitions et de ressenti.

On est dans la subjectivité la plus totale, et il est bien compliqué d'argumenter rationnellement pourquoi le beige X est meilleur que le Y.

nuancier-pantone-beige

Histoire de vous donner un ordre d'idée, voici le nuancier Pantone beige. Vous comprenez en quoi ça devient compliqué ?

De mon côté, étant très inspiré par les couleurs utilisées pour le vêtement militaire, j'ai voulu une nuance entre la couleur coyote, qui est vraiment une couleur normée et spécifique dans les armées, et le "british khaki", ce beige qui paraît parfois gris.

Une couleur fixée en "teint tissu"

À noter que la matière est "teint tissu", un détail qui a son importance. Pour rappel, voici les trois types de teintures :

  • Le teint fil, où le fil est teint d'abord puis tissé. C'est le plus prestigieux, mais aussi le plus coûteux. Et Alex me dit que c'est une technique qui n'est pas utilisée pour les chinos,
  • Le teint tissu, où la matière écrue est plongée dans des cuves de colorants,
  • Et le teint pièce, où le pantalon est monté en matière écrue, puis plongé dans une cuve. C'est la méthode la plus pratique ; on peut rationnaliser ses achats de toile, en proposant aisément plusieurs coloris, mais elle n'est pas sans inconvénients : l'étiquette de composition est teinte elle-aussi, et il peut y avoir un effet de délavage à côté de certaines coutures. Et surtout, étant donné que le pantalon est déjà monté et que la matière va être chauffée, le sizing peut légèrement varier (si parfois vous comprenez pas pourquoi le sizing est différent suivant le coloris chez une marque, vous avez la réponse).

Nous avons donc choisi le "teint tissu", car la couleur tient mieux. D'ailleurs les pantalons sont lavés en usine, ce qui permet de bien stabiliser la couleur... et la coupe !

serge-coton-chino

Une belle matière en teint-tissu, prenant bien la lumière.

Des poches très fonctionnelles avec un zip

J'ai parfois une hantise quand je porte un chino : que mes effets personnels tombent de mes poches quand je suis assis. Pour y remédier, on a placé une poche zippée cachée dans la poche gauche.

Petit détail intéressant : nous avons doublé les poches avec de la popeline kaki Emmanuel Lang, comme un clin d'oeil aux origines militaires de la pièce.

poche-zipee-cachee

Aucun risque que vos effets personnels ne se fassent la malle ! Vous pouvez également voir la doublure en popeline Emmanuel Lang.

couture-point-darret

Sans oublier l'indispensable point d'arrêt !

La poche arrière droite est elle aussi zippée, afin de garder vos papiers en toute sécurité. Tout l'enjeu était ici de la camoufler, car c'est une zone qui est souvent en tension. On a donc inversé le passepoil, pour une poche hyper discrète !

poche-zipee-cachee-2

Impossible de trouver le zip si vous n'êtes pas le porteur du chino.

Une coupe ajustée, longue à développer

Le travail sur la coupe a été très, très long, bien plus que le développement d'un blazer ou d'un manteau. Il a fallu pas moins de cinq prototypes pour arriver au résultat final. Parfois trop ample, d'autres trop ajusté, ou encore une taille trop haute... Bref, tout ça pour vous dire que derrière cette coupe en apparence simple, cela a en fait été très long.

Mais je suis très content du résultat : on a réussi à mêler une ligne de jambe bien ajustée, sans jamais sacrifier le confort, et en évitant soigneusement l'effet "trop slim".

On est donc ici sur une ouverture de jambe de 16,5 cm, ce qui va rendre ce chino idéal à porter avec des sneakers ou des chaussures montantes, puisqu'il va bien tomber sur la cheville. C'est aussi là que l'élasthane entre en jeu !

chino-semi-slim-homme

Sneakers, derby, bottines... Vous pourrez porter votre chino avec toutes vos chaussures.

Des finitions soignées

Un intérieur net et gansé

On commence par l'intérieur de la jambe :

  • La couture intérieure, allant du bas du pantalon à l'entrejambe, est entièrement rabattue,
  • Celle allant du bas à la ceinture est totalement gansée.
couture-gansee-chino

Le résultat est très propre, aucun fil ne dépasse. À gauche, la ganse ; à droite, la couture rabattue.

chino-sneakers-basses-homme

Non seulement cela demande plus de soin lors de la confection, mais c'est aussi l'assurance d'avoir de beaux revers.

Une ceinture de pantalon solide

Pour qu'elle ne vous fasse jamais défaut, nous avons veillé à ce que les passants rentrent bien sous la ceinture. Petite nouveauté : nous l'avons montée en points de chaînette.

point-de-chainette-couture

C'est inspiré de l'univers du jean !

Des zips japonais YKK

On ne vous présente plus YKK, la marque japonaise de référence pour les zips. C'est vers eux que nous nous sommes orientés pour les fermetures-éclair des poches et de la braguette.

zip-ykk-chino-bonnegueule

La braguette et les poches se ferment par un zip YKK. Le bouton est en résine de polyester : utiliser des fournitures en corne aurait dramatiquement fait grimper le prix de la pièce.

Où est-il fabriqué ?

La toile française Velcorex est ensuite envoyée au Maroc, où elle est montée en chino. Ce pays développe un savoir-faire incontestable sur la fabrication de chemises et de pantalons.

Nous avons choisi de travailler avec un petit atelier à taille humaine, très proche de ses clients du secteur du luxe.

Comment choisir sa taille ?

Comme tout pantalon en coton, il se détend un peu : il doit être un peu serré à l'achat, mais pas autant qu'un jean ! Avec l'élasthane, même si le pantalon est bien ajusté au début, il conservera tout son confort !

Comment porter un chino ?

C'est bien simple : avec tout. Le chino est vraiment une pièce tout-terrain, s'adaptant à quasiment tous les styles.

Allez, on regarde quand même quelques inspirations. 😉

porter-chino-homme-avec-chemise

Très simplement, vous pouvez accompagner votre chino d'une chemise. Selon le modèle que vous choisirez, vous donnerez l'impulsion finale à la tenue. Ici, Luca opte pour une chemise en denim, donnant des accents très casual à son look. Sur ce genre de tenues, faites-vous plaisir avec les accessoires ! (Chemise Cadot, bracelets Tibet Forever, bagues Harpo et Metal Pointu's, lunettes Lunor)

look-formel-chino-homme

Vous connaissez l'efficacité du combo beige/bleu ! Aucune chance de se tromper pour le coup, particulièrement dans un look formel. Le manteau camel fait écho au chino, allongeant visuellement la silhouette. La cravate verte vient rompre avec la dominance des deux autres couleurs mais du bordeaux, du moutarde ou encore un modèle à motifs, auraient tout autant trouvé leur place. C'est l'avantage de miser sur des couleurs sobres.(Chemise Office Artist, blazer navy BonneGueule, cravate Atelier Particulier, manteau BonneGueule dévoilé dans deux jours, souliers Meermin)

tenue-formelle-chino-homme

Et sans manteau, l'association fonctionne tout autant !

look-casual-chino-homme

On passe à des influences plus streetwear. La palette de couleurs "terre" utilisée est cohérente, aucun souci à ce niveau. Justement, les sneakers la reprenne et rappellent donc le cardigan, encadrant ainsi la tenue. Pour plus de nonchalance, Luca porte son cardi ouvert et son sac sur l'épaule en mode baroudeur des rues. (Tee-shirt Muji, cardigan Agnès b., sneakers BonneGueule x Buttero, sac Almaré, bonnet Commune de Paris)

look-chino-hiver-homme

Bordeaux, bleu marine, marron... La polyvalence d'un chino british khaki n'est plus à prouver, même en hiver. Le col roulé du pull, doublé du col lainé de la veste, soulignent la carrure et apportent de la structure à la tenue. Si Luca choisit des desert boots, vous pouvez pousser le côté workwear encore plus loin en optant pour de bonnes grosses work/combat boots. (Col roulé Gutteridge, blouson BonneGueule, desert boots Paire & Fils, montre Klockers)

Quelques mots sur l'entretien

Prenez soin de ce chino et il vous accompagnera pendant plusieurs années.

Au moment de le laver, retournez-le avant de le mettre en machine. Attention à ne pas utiliser de lessive avec agents blanchissants, ni à trop engorger le tambour.

Et vous connaissez le refrain : sèche-linge interdit 😉

Comment se procurer le chino BonneGueule ?

Vous pouvez dès à présent retrouver notre chino beige sur l’eshop et en boutique.

A propos Benoît Wojtenka

J’ai fondé BonneGueule.fr en 2007. Depuis, j’aide les hommes à construire leur style en leur prodiguant des conseils clairs et pratiques, mais aussi des réflexions plus avancées.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • Nicolò – BonneGueule

    C’est bien du Meermin en tout cas.

    Possible que ce soient des MTO

  • Pierre – BonneGueule

    Oups, excuse-moi, je suis allé un peu vite. 😉

    On dirait celui-ci, mais je demanderai confirmation quand Luca rentrera de son shooting. 🙂
    https://meermin.es/articulo.php?idArt=4612#

    À bientôt,
    Pierre

  • Pierre – BonneGueule

    Hello Thomas !

    À vue de nez ça doit être ce modèle-ci. 🙂
    https://meermin.es/articulo.php?idArt=4646

  • Nicolò – BonneGueule

    Parce que la laine est plus fragile 🙂

    Les frottements en viendraient à bout trop vite autrement.

  • David

    Merci pour l’ info Nicolo

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Max !

    C’est bien la même. N’oublie pas que selon la lumière le rendu peut changer un peu 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello David !

    Luca dit qu’il a pris les sienne une taille en dessous.

  • Nicolò – BonneGueule

    Par ailleurs tu verras qu’il a un peu d’amplitude aux cuisses justement pour équilibrer le côté fitté aux mollets.

    Pour moi c’est un peu le même principe que ce que fait Maharishi sur ses custom pants, mais en moins extrême biens-sûr (chez eux c’est carrément skinny au mollet, et ample à la cuisse)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Bouhanna !

    Non, pas du tout. Si c’était une vraie coupe skinny ce serait plus étroit que ça (une vraie coupe skinny te colle à la cheville).

    Le semi slim, c’est une catégorie assez large mine de rien, pas une coupe super précise. Mais j’en discutais avec Benoît l’autre jour, je pense que c’est un point qui a besoin d’être clarifié, car j’ai souvent des questions un peu confuse du genre « je ne trouve pas le nom « semi slim » chez telle marque)

    Pour moi par exemple, le New Standard d’A.P.C. comme le petit Standard sont des coupes semi slim. Juste que la New tend plus vers le droit, la Petit plus vers le slim, mais le principe « cuisse ajustée, cheville non « collante » reste appliqué.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jonathan !

    Pour un 29 je crois que j’aurais plutôt dit de prendre le 46… A voir selon ton ressenti.

    Tout dépend de ce que tu appelles « un peu serré ». Si c’est serré comme pour un jean brut, c’est pas bon, il faut upsizer, car la détente sera bien plus légère. Si c’est vraiment juste un peu, alors oui, ça va se faire ne t’en fais pas 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Sam !

    Merci à toi pour ce super retour 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Tu verras, je pense que tu vas apprécier le fit.

    J’étais très surpris en boutique de voir qu’il allait aussi bien aux gens qui avaient des jambes fines et longues qu’à moi et avec mes grosses cuisses.

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci Johann 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Ster97 !

    C’est une Lip Himalaya !

  • Nicolò – BonneGueule

    Bah là pour le coup ce que tu me dis c’est encore plus subjectif qu’avant haha.

    Et tu as tout à fait le droit de ne pas trouver le chino à ton goût, tout va bien ! Tant mieux même, si tout le monde voulait exactement la même chose les styles manqueraient vraiment de variété.

    Simplement ça fait quand même une grande différence avec des propos comme « ca fait cheap, les coutures manquent de raffinement, la confection rappelle un chino gap ».

    J’étais hyper surpris en lisant ça au début. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Pierre !

    C’est une Lip Himalaya !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Jonathan !

    Un XS ça correspond à un 0. 🙂

    Merci pour ton achat et ton retour !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Johann !

    Merci malgré tout pour ton retour.

    En gros si je comprends bien tu aurais préféré une double boutonnière (ce qui est un détail) et des coutures invisibles (ce qui est un détail et un choix de design)

    Je te trouve quand même très dur (même si tu nous a bien dit que tu ne parlais que de tes goûts) il ne faut pas confondre un choix de finition avec le niveau de qualité de confection global d’une pièce.

    Les détails dont tu parles sont plus élégants, certes, mais aussi moins casual, et ce n’était tout simplement pas ce qu’on voulait proposer sur ce chino.

    Attention à l’amalgame, car le niveau d’élégance / formalité d’une pièce est une considération de style qui est loin d’être intrinsèquement liée au niveau de qualité global.

    Pour la question de la couleur je ne sais pas quoi te dire. C’est vraiment le beige que nous trouvions le plus joli et original, pour se distinguer justement des « beige clair » limite blanc cassés que nous trouvons, nous, assez fades pour le coup. Mais là on rentre 100% dans les questions de goût personnel effectivement.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Damien !

    Je dirais un 48 !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Maldoror !

    Je te conseille Derek Rose ou la ligne « loungewear » de Suitsupply 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Du 44 ici 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Tout à fait !

  • Benoit – BonneGueule

    Un 44 ici !

  • Benoit – BonneGueule

    Un 48 ici 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Non, mais tu en sauras plus dans moins d’un mois 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    44 ici !

  • Benoit – BonneGueule

    Du 46 ici !

  • fbl

    yes, les petits détails comme les zips font envie mais c’est effectivement un mauvais timing 😀

  • Romain D.

    Salut ! Du 30 généralement (Edwin et Carhartt principalement). Ça donne quoi pour votre chino ?

  • Benoit – BonneGueule

    Du 48 sans hésiter !

  • Arnaud

    Salut, Je fais du W30L32 en Levi’s 511, du 40 en Jagvi et 42 chez Lepantalon. Avec un tour de taille de 86 cm. Vous me conseillez plutôt de partir sur du 48 ou du 50 avec ce chino ?
    Merci !

  • Benoit – BonneGueule

    44 ici !

  • Robin

    Hello! Je fais du xs sur votre custom pant maharishi et du 29 sur votre jean gris stretch, quelle taille dois-je prendre svp, 44 ou 46? Merci

  • Benoit – BonneGueule

    44 ici !

  • Benoit – BonneGueule

    Alors je vois pas lequel c’est, mais je pense que ce n’est pas la peine d’acheter deux chinos beige en une semaine 😀

  • Benoit – BonneGueule

    Il te faut du 46 ici !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Matt !

    Elle va découdre la jambe ton chino et recoudre en rognant un petit peu sur la matière que tu vois sur les revers, là où il y a des ganses. Mais comme tu peux le voir, c’est bien « un petit peu », pas plus d’un centimètre. 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Matt !

    Parce que ça ferait pas mal monter le prix final de la pièce pour qu’elle soit portable, et que ça se voit sur tes revers (la partie gansée change de forme et de taille pour former un « cône » ou un cône inversé, selon si tu refîtes, dans le premier cas, ou si au contraire tu élargis un peu)

    D’ailleurs il n’est pas impossible que tu puisses gagner un peu de marge dans l’autre sens si tu le souhaites.

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Christophe !

    Prends un 46 !

  • Benoit – BonneGueule

    46 ici !

  • Chirstophe

    Bonsoir,
    J’ai votre pantalon collab maha en taille S, quelle taille dois-je prendre ?

  • Benoit – BonneGueule

    Il sera forcément ajusté à tes mollets, mais franchement, avec le stretch c’est agréable, et il va se détendre un peu…

  • Benoit – BonneGueule

    Merci beaucoup pour ton commentaire ! N’hésite pas à nous envoyer ton retour !

  • Benoit – BonneGueule

    Prends le en 48 ici !

  • Rafik – BonneGueule

    Hello,

    Que te dire, si ce n’est un IMMENSE merci ? Ton retour nous fait sincèrement chaud au coeur !

    Pour ton Jules, il a de la chance que tu veilles au grain ;). S’il porte habituellement une W34, tu peux t’orienter vers un 52 pour le chino.

    Et si tu as la moindre question, n’hésite pas, on est là pour ça.

  • Benoit – BonneGueule

    A voir en fonction de l’accueil 🙂 Mais oui on va songer à de nouveaux coloris !

  • Benoit – BonneGueule

    Prends du 44 ici sans hésiter !

  • Benoit – BonneGueule

    Prends le en taille 44 sans hésiter !

  • Benoit – BonneGueule

    Je ne sais plus 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello David !

    On prend le 48 comme référence pour ce genre de choses (vu que c’est un peu le « M » du pantalon)

    Oui, si tu fais un 27 ça correspond à un 44 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Ca dépend des modèles Yann, vraiment !

  • Benoit – BonneGueule

    Pas sur le chino, mais sinon sur les chemises Oxford et le pantalon Schoeller, ils sont labellisés avec des labels qui devraient te plaire… On avance petit à petit car c’est vraiment dur de trouver de jolies matières bio.

  • Nicolò – BonneGueule

    Oups, coquille, merci 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Romain !

    Oui c’est cette paire !

    Demande de l’aide à Meermin pour les questions de sizing car ça varie en fonction des modèles !

    7L ça reste au dessus de Meermin oui ! (Mais après c’est pas exactement la même gamme non plus tout de même !)

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Magma !

    La question de la longueur n’entre pas en jeu puisque c’est une longueur unique que tu peux faire retoucher 🙂

    A mon avis tu devrais te tourner vers un 30.

  • Nicolò – BonneGueule

    Merci Lulu 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Nicolas !

    Dis toi aussi que Luca porte le 27 car il a la taille très fine par rapport au reste de sa silhouette 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Hahaha effectivement :p

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello JB !

    Pas de problème de solidité, le notre est très bien monté.

    Les Sid Pants de Carhartt sont bien mais on est pas sur la même gamme de produit non plus 😉

    Niveau coupe tu peux t’attendre à quelque chose de similaire, c’est ajusté mais pas moulant. Si tu es bien dans tes Sid Pants tu devrais être bien dans notre chino aussi.

  • Luca – BonneGueule.fr

    Logiquement pour ta taille ça devrait aller. Sinon un petit détour par le retoucheur est de bon augure !

    Tu fais quelle taille habituellement sur tes jeans et chinos ?

  • Luca – BonneGueule.fr

    Hello Adrien, tu peux partir sur un 50 🙂

  • Nicolas

    Exact! Sur mes dockers j’ai toujours peur de perdre mon petit porte carte avec ma CB et ma monnaie qui traine au fond de la poche!

  • Rafik – BonneGueule

    Salut Tao,

    Merci pour ton soutien !

    Niveau prix, il sera sous la barre des 120.

    Pour ce qui est de la couleur, elle ne devrait pas bouger ! C’est l’avantage du teint-tissu et de la stabilisation en usine. Quant à l’atelier, c’est celui qui satisfaisait le plus nos exigences en matière de rapport qualité/prix/confection, sans compter que le Maroc se spécialise sur la fabrication de chemises et de pantalons 🙂

  • Luca – BonneGueule.fr

    C’est sensiblement la même chose.

    J’ai de gros mollets donc je ne suis pas le bon exemple 🙂

  • Luca – BonneGueule.fr

    Tu peux aller chez RoyalCheese pour 15 euros.

    Pour un chino je te le déconseille car la machine peut abimer la toile (quand ce n’est pas fait en atelier).

  • Luca – BonneGueule.fr

    Hello David,

    Pour ce chino tu peux partir sur un 46 également.

  • Luca – BonneGueule.fr

    Hello,

    Pour les tailles, on est parti sur un sizing français : 44 / 46 / 48 …

  • Luca – BonneGueule.fr

    Hello Quentin,

    Exactement tu peux prendre la taille la plus petite 🙂

  • Luca – BonneGueule.fr

    Hello Christophe,

    non du tout, prends ta taille habituelle.

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci pour ton retour !

    Tu auras une vu 360 dans la page produit…et en vidéo ! 🙂

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci pour ton commentaire.

    On parle de couleur coyote mais ce n’est pas si éloigné du grège.

    En effet, le cardigan est ouvert donc parait grand 🙂

  • Luca – BonneGueule.fr

    Un grand merci pour ton retour !

    Malheureusement on ne communique jamais sur nos ateliers de confection 🙂

  • Rafik – BonneGueule

    Salut Mathias,

    Merci pour ton soutien ! On ira jusqu’au 54 🙂

  • Luca – BonneGueule.fr

    Salut Laurent,

    Merci pour ton retour 🙂

    Personnellement, ayant les jambes fines, je trouve le chino plus fité que nos jeans aux cuisses. Au bout d’une journée, il se détend et s’adapte à la morphologie.

  • Luca – BonneGueule.fr

    Il est quatre saisons mais il ne te protègera pas des grands froids nordiques 🙂

  • Rafik – BonneGueule

    On en reparle très prochainement ! 😉

  • Luca – BonneGueule.fr

    Il tire vers le sable. La vrai couleur de notre chino est le coyote.

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci !

  • Rafik – BonneGueule

    Salut Thierry,

    Ce sont peut-être des BonneGueule, qui sait… On en reparle le mois prochain 😉

  • Luca – BonneGueule.fr

    Merci pour ton retour !

    La matière est française et montée au Maroc dans un atelier à taille humaine 🙂

  • Rafik – BonneGueule

    Salut Stephane,

    Merci pour ton soutien ! Quant aux bottines de Luca… disons qu’on en reparle le mois prochain 😉

  • Rafik – BonneGueule

    Salut Nicolas,

    Oui, les trois pièces sortiront dimanche à 14h !

  • Rafik – BonneGueule

    À ton service Claude, merci à toi !

  • Rafik – BonneGueule

    Merci à toi pour ton soutien Edouard !

  • Nicolò – BonneGueule

    Disons que c’est en est une version 🙂

    Je ne peux pas t’en dire plus pour le moment !

  • Antonin VAN ROBAEYS

    Le cardigan de Benoît est, comment dire, WAOUH !
    C’est le futur remplaçant du cardigan Beige ?

    Bien à vous 🙂

  • Nicolò – BonneGueule

    Une seule longueur unique normalement suffisante même pour les plus grands d’entre vous, et qui s’adaptera à n’importe qui avec la retouche 🙂

  • Tarpon Claude

    Quelles longueurs dispos ?

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Edouard !

    C’est toujours ce que l’on essaye de faire : soit mieux pour le même prix, soit une qualité équivalente pour moins cher 🙂

    Pour le moment il n’y aura que ce coloris !

  • Edouard Clement

    Merci de votre réponse rapide. En gros moins cher que la concurrence ou en tout cas pas plus cher. Que demander de plus?
    Par contre une précision vous le ferez que en 1 colorie?

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Ibrahim !

    Merci beaucoup 🙂

    Il est encore un peu plus foncé que le leur !

  • Nicolò – BonneGueule

    Hello Edouard !

    C’est un chino haut de gamme, comme tu peux en juger à travers les finitions, les détails, et la matière !

    Il sera sous les 120 euros.

  • Edouard Clement

    Bonjour.
    Votre chino se classerait dans quelle catégorie? Bas, moyen ou haut de gamme et serait-il possible d’avoir une idée du prix svp?
    Je pense à en acheter plusieurs et pourquoi pas les prendre chez vous si ils sont bien…

  • Ibrahim

    Slt l’équipe,
    J’avoue que c’était difficile de faire quelque chose d’original sur le fameux « chino » mais force est de constater qu’il y a assez d’originalité par rapport à ce que l’on trouve sur le marché .
    En effet, la présence de deux tirettes est vraiment un plus pour un chino et la tissu à l’air vraiment très beau.
    Par contre concernant la couleur, j’ai déjà le chino Le Pantalon en beige foncé, est-elle proche de ce beige où c’est encore plus foncé ?
    Car c’est vraiment difficile de ce faire une idée de la couleur exacte ?
    En tout cas bravo et à très bientôt .