Ligne BonneGueule IV : les chemises en oxford Emanuel Lang

49

L'idée d'une chemise en oxford est venue très tôt dans l'histoire de la Ligne BonneGueule, quasiment en même temps que notre idée de chemise en chambray car, comme vous le savez, nous aimons beaucoup les chemises décontractées. Et puis vous le savez, c'est un grand classique chez l'homme tant les usages de l'oxford sont nombreux ; qu'il soit porté avec un costume ou au bord de la mer, les manches retroussées et les pieds dans l'eau.

Mais il a fallu attendre près d'un an et demi après la sortie de la Ligne BonneGueule pour que notre chemise en oxford voit le jour.

Pourquoi autant de temps pour ce vêtement a priori simple ?

Parce qu'on a mis du temps à répondre à une question simple : "quelle valeur ajoutée allait-on apporter sur ce type de pièce par rapport au marché déjà bien fourni ?". Car proposer une chemise en oxford simplement parce qu'il en faut une ne colle pas avec notre philosophie !

oxford bleu

zoom chemise oxford français gris

Nos deux tissus oxford : bleu ciel et gris clair !

C'est donc avec la lourde tâche de trouver un oxford ayant "ce quelque chose en plus" qu'Alexandre a commencé son travail de recherche.

Et vous allez voir, c'est un vêtement ancestral qui a une belle histoire !

Flashback (très) rapide sur la chemise oxford

À l’origine, la chemise oxford est un vêtement formel porté par la haute société anglaise qui la préférait à la popeline, plus fragile et moins respirante.

Puis, dans les années 30, les joueurs de polo commencèrent à porter ces chemises épaisses et confortables. Son image change alors pour devenir la pièce casual que nous connaissons.

chemise oxford polo 30's

En parallèle, les étudiants des grandes universités américaines s’en emparent, chemise indispensable à toute garde robe preppy : c’est la chemise des boys de l’élite mais, en même temps, elle conserve cette connotation légèrement rebelle (bon, on est d’accord, c’est quand même un degré en dessous du punk en potentiel de rébellion).

Ce fut ensuite au tour des tisserands de s'illustrer par leur vision de l'oxford... et un rendu beaucoup plus "granuleux" et texturé. On est loin de la chemise formelle des débuts puisqu’elle elle se greffe alors à l’univers workwear.

Pourquoi choisir Emanuel Lang pour cette chemise ?

Nous avons confié la fabrication de ces tissus à Emanuel Lang qui est un tisseur alsacien de plus de 160 ans, spécialisé dans la confection d’oxford original et inventif.

Et c'est le dernier industriel textile français à tisser des matières de chemises.

tissu emanuel lang

Voilà le genre de tissu que seul Emanuel Lang est capable de tisser. Habituellement, ce sont les Japonais qui règnent en maître sur ces matières créatives. Mais là, c'est un tisserand bien français qui rivalise avec eux !

Vous allez voir que cet atelier a une histoire particulièrement mouvementée. À côté, celle d’Apple ressemble à une promenade de santé.

Au coeur d'un bassin historique du textile français

C’est en 1856 qu’Emanuel Lang fonde un atelier de tissage dans le Sud de l’Alsace. Ce n’est pas un détail puisque cette région est un bassin historique de l’industrie textile française, dont Mulhouse est le centre de gravité.

Emanuel Lang Paysage Alsace

L'Alsace, ses villages, ses champs... et son industrie textile !

En effet, l'Alsace a toujours été le carrefour de nombreuses cultures (celtiques, romaines, barbares...), et une région riche en ressources hydrauliques, minières, agricoles et techniques.

Mulhouse était d'ailleurs une cité très prospère, et l'était encore en 1798, fin de la République de Mulhouse, et année de rattachement à la France.

Mulhouse au Moyen-Age, toute encerclée de rivières (notamment l'Ill).

Mulhouse au Moyen-Age, toute encerclée de rivières (notamment l'Ill).

Durant son histoire, la ville a bénéficié de plein fouet de sa situation de ville indépendante (depuis 1275), que ce soit lors de la petite révolution industrielle (celle de l'énergie hydraulique et éolienne : l'emblème de la ville est d'ailleurs une roue de moulin à eau) ou de la grande révolution industrielle (on surnommait Mulhouse la "Manchester française", ou encore "la ville au 100 cheminées").

Mulhouse, un des foyers de la révolution industrielle.

Mulhouse, un des foyers de la révolution industrielle.

Ces révolutions en engendrèrent d'autres : nouveaux modes universitaires, capitalisme social, chimie, et nombreuses inventions autour de la mécanique. Muhlouse est le berceau de Schlumberger (métiers à tisser et machines outils), Tiscali, et même du constructeur américain Boeing qui s'inspira de Aviatik, constructeur d'aéroplanes mulhousien.

Alors si vous passez à Mulhouse, ne loupez pas ses musées techniques : c'est la ville européenne qui en compte le plus (et la 2nde ville française pour les musées nationaux) : les musées du train, de l'électricité, de l'impression sur étoffe, des pompiers, ou de l'automobile, sont des immanquables.

Vie, mort et résurrection d’Emanuel Lang

Le savoir-faire textile s’est transmis au fil des générations, et les Alsaciens en sont très fiers (demandez à Geoffrey !). Pour vous donner une idée, c’est le même rapport qu’il y a entre les Écossais et le whisky, ou les Basques avec le gâteau basque et le jambon de Bayonne.

Emanuel Lang a pourtant bien failli ne jamais souffler sa 160ème bougie. À travers cette PME, c’est une partie de l’histoire de l’industrie française qui se raconte.

Nous sommes au début des années 2000, l’industrie textile française agonise, en partie à cause de la concurrence bon marché asiatique, capable de faire un tissu de qualité équivalente pour beaucoup, beaucoup moins cher.

Incapables de s’aligner, les industries textiles françaises périclitent et se voient contraintes de changer leur modèle économique pour échapper totalement à la disparition.

Emanuel Lang tisserie machine

Comme dans toute l’Alsace, les vagues de licenciements se succèdent. Presque tous les sites du groupe ferment en 2003, à l’exception d’un seul, qui conserve momentanément son activité.

En 2009, les ateliers de création et de tissage subissent un plan de liquidation, et de nouveaux licenciements s’imposent pour éviter de fermer définitivement la société.

Et là, c’est le drame. On apprend dans la presse alsacienne que le groupe va, de nouveau, entrer en liquidation judiciaire, fragilisée par la hausse des cours du coton. Les machines doivent être vendues aux enchères et la fermeture définitive du site ne fait plus aucun doute.

Plusieurs plans de rachat sont évoqués avant d’échouer, les uns après les autres. La fermeture est imminente et les vautours volent au dessus du site. Pendant dix mois, la seule activité des salariés sera de manifester contre la vente des machines.

Emanuel Lang chaine tissage

C'est ce savoir-faire qui failli disparaître de la surface de la Terre... à tout jamais !

Et puis, fin 2013, la société trouve un nouvel acquéreur. Un accord que plus personne n’osait espérer est conclu, la société échappe alors de très peu à la faillite et retrouve quelques clients.

Aujourd’hui, l’entreprise historique est une PME d’une vingtaine de personnes. Plutôt que s'épuiser à fournir une popeline qui ne sera jamais moins chère que ses concurrents low cost, elle mène une vraie réflexion de fond sur ce qu'elle peut faire différemment : "qu'est-ce qu'on peut être les seuls à fournir ? Qu'est qu'on peut faire que personne d'autre ne sait faire ?"

Et c'est ainsi qu'elle va développer une vraie créativité dans les tissus dits "poids chemises" : au lieu de fournir une popeline vue et revue sur laquelle il est très compliqué de proposer une vraie valeur ajoutée, Emanuel Lang va plus loin dans la construction de ses collections.

Pour être franc, ce fut une très belle découverte car je pensais que seuls les Japonais étaient capables de faire preuve d'une telle créativité ! Leurs tissus sont très texturés, bruts, ou avec des motifs tissés assez impressionnants.

Les efforts vont payer, puisqu'elle va commencer à fournir plusieurs marques bien connues dans le prêt-à-porter haut de gamme.

Et pour la petite histoire, Geoffrey a grandi à 15km de Hirsingue, fief de Emanuel Lang. Cette collaboration a donc une valeur symbolique pour nous.

Pourquoi cette collaboration ?

Comme on l'a évoqué, Emanuel Lang fait preuve d’une grande créativité dans la création de tissus en oxford.

En collaborant avec eux, nous bénéficions donc du savoir faire d’un très ancien acteur du textile français.

Par ailleurs, Emanuel Lang fait partie du regroupement d'entreprises "Alsace Terre textile", qui regroupe les sociétés qui s’illustrent par un savoir-faire précis, respectant une tradition et qui possèdent leur outil de production dans la région.

emanuel-lang-agreee-alsace-terre-textile

Le label en image ! Là aussi, le tissu choisi pour illustrer le savoir-faire d'Emanuel Lang sur le site internet est d'une créativité inhabituelle pour un tisserand français. Je vous laisse compter le nombre de fils de couleurs différentes...

C'est une sorte "d'appellation industrielle contrôlée" qui assure aux client d'acheter un produit "local" qui a été conçu dans le respect des normes environnementales, sociales et écologiques (à noter qu'il existe aussi d'autres regroupement de type "Vosges Terre textile").

De plus, notre oxford est labellisé OEKO-Tex Standard 100, qui garantit l’absence de tout produit nocif dans ses tissus.

Certificat OEKO-TEX image

Maintenant, vous savez à quoi ressemble un certificat Oeko-Tex, fréquemment renouvelé pour s'assurer du respect des conditions d'obtention.

Le savoir-faire textile alsacien

La créativité d'Emanuel Lang vient des tests quotidiens sur les mélanges de fils, ou sur les nouvelles "armures" en combinant fils de chaîne et trame très spécifiques.

Ces connaissances sont très précieuses et permettent de créer sans limite de nouvelles matières.

Studio de création Emanuel Lang

Voilà le studio de création d'Emanuel Lang, c'est là que leurs idées prennent forme !

Emanuel Lang possède aussi des machines uniques au monde (oui, vous avez bien lu, certaines machines de son outil de production ne se retrouvent nul part ailleurs). Ces mêmes machines qui avaient failli tomber dans les mains de repreneurs...

Mais le savoir-faire d’Emanuel Lang intervient dans toutes les étapes du processus de fabrication : de la création des collections, aux techniques de tissage et au finissage.

Il faut savoir que le tissu oxford est tissé d’une manière bien particulière : deux fils verticaux bleus (appelés fils de chaîne) sont croisés avec un fil horizontal blanc (appelé fil de trame). On appelle cela un tissage semi-natté. Ne vous inquiétez pas, tout est expliqué dans la vidéo !

Christian Didier, actuel Directeur Général d'Emanuel Lang, a voulu préserver les secrets de fabrication de son oxford. Mais face à notre insistance, il a quand même bien voulu nous en dire plus !

tissu oxford

L'oxford est un tissu où on distingue facilement les fils de chaîne et de trame.

Un des éléments le plus important est la sélection de fils de qualité : les fils viennent d'Espagne, de Suisse, d'Italie et même du nord de la France. Christian parcourt de nombreux salons de fils (notamment le très réputé salon Filo à Milan) pour sourcer les meilleurs.

De plus, sur un oxford, l'élément déterminant est la qualité du fil de trame (le blanc, qui est un fil retors sur notre oxford) et la façon dont celui-ci est entrecroisé avec les fils de chaîne.

En effet, outre les fils, c'est la technique de tissage (grâce aux machine uniques au monde) qui permet de donner à l'oxford une main douce et un rendu visuel bien particulier. Mais là, il s'agit de la recette magique dont Christian n'a pas voulu nous dévoiler les secrets. Il se contentera simplement d'y faire allusion dans son interview vidéo. C'est le culte du secret version Emanuel Lang 😉

chemise tissu emanuel lang

Certaines marques font tout pour ne pas divulguer leur "sourcing matière". Nous, on met l'étiquette sur le vêtement 😉

On dit de la matière qui vient d'être tissée qu'elle est "tombée de métier" (autrement dit, brut). Il faut ensuite l'amener chez l'ennoblisseur pour la dernière étape, l'ennoblissage (ou finissage). Cela va permettre de fixer la matière et de lui donner sa main finale. Et c'est durant cette étape que l'on retire toutes les impuretés et les déchets résiduels dans le coton.

Emanuel Lang travaille avec un ennoblisseur de la région qui s'appelle ETC (Ennoblissement Technique de Cernay), basé à Cernay donc, soit à 30 minutes en voiture d'Hirsingue. On ne peut pas faire plus local !

Luxe, calme et volupté

Pour cette chemise, Emanuel Lang utilise un fil de trame particulièrement épais, ce qui lui donne une texture bien régulière.

Le rendu final est ni trop brut, ni trop lisse. Au toucher, la matière est plus douce qu’une popeline classique. La main est moelleuse avec toutefois du relief, entre le "grain" caractéristique des tissus japonais et la sobriété à la française.

On voulait s'éloigner de l’univers preppy américain (les coupes amples, le pli d'aisance dans le dos, ça ne nous parle pas trop). C’est pour ça que nous avons choisi notre col button-down caché habituel. Oui, c'est le même que nos deux chemises en chambray ! C’est un col qui restera en place quoi qu’il arrive, tout en ayant l’air d’un col français classique – pas besoin de sortir de Yale pour porter notre chemise –.

button down

Veste Suitsupply et cravate Boggi... en attendant nos costumes dans quelques jours...

col chemise oxford grise

Le col button down caché permet au col de rester immobile sans être trop connoté preppy.

La chemise oxford réinventée

Pour cette chemise, nous voulions rester fidèles à l’image de la chemise oxford : une chemise douce, confortable, et durable. Le genre de chemise qui évoque tout de suite la qualité, que l’on a plaisir à mettre, ou à prêter à sa copine le matin.

chemise oxford grise benoit

Chemise oxford, blazer en mesh de laine, poils de torse, deux textures différentes pour une tenue simple.

Deux coloris : un bleu ciel et un gris clair

On ne pouvait pas faire une chemise oxford sans proposer un bleu clair, couleur de l'oxford par excellence. Je ne vais pas épiloguer sur l'intérêt d'avoir une pile de chemises bleues dans son armoire, j'ai déjà traité ce point en long et en large 😉

hirondelle de renfort

Oui, l'hirondelle de renfort est toujours là !

L'oxford bleu clair permet d'apporter une touche de décontraction avec un costume, et une note élégante et intemporelle dans des looks beaucoup plus décontractés (chino, sneakers sobres, etc).

Le choix de la deuxième couleur a fait débat : Geoffrey ne voulait pas un oxford blanc, et moi je voulais quelque chose au moins aussi facile à porter que du blanc, vous imaginez bien les conversations houleuses ! On a trouvé un consensus avec du gris clair, une couleur finalement assez peu représentée, mais qui va très bien avec des couleurs fortes.

chemise oxford grise geoffrey

Gris + beige = pas d'erreurs possibles.

Comment porter une chemise oxford ?

look chemise en oxford grise bonnegueule 1

La chemise en oxford trouvant ses origines dans le style preppy, il est normal de l'associer à un blazer, autre pilier de ce style. Contrairement à la popeline, l'oxford a un touché plus rugueux : c'est un excellent moyen d'apporter du relief et de la texture à vos looks habillés. Ici, Florian a opté pour un blazer croisé en flanelle, le même que celui de Luca. Et comme Florian ne serait pas Florian sans accessoires, il choisit une cravate qui respecte l'harmonie bleu/gris du look et une pochette marron pour rappeler ses derby. (Blazer SuitSupply, jean BonneGueule, cravate Boggi, pochette PochetteSquare, derby Septième Largeur)

look chemise en oxford grise bonnegueule 2

Suivant le même principe, j'aime le rendu de l'oxford face à l'aspect si particulier du mesh de laine. Je voulais aussi vous montrer avec quelle facilité une chemise gris clair s'insère dans un look à dominance bleue, à condition bien sûr que les nuances soient variées. J'ajoute des bottines à semelle commando pour leur dimension bien masculine, et appuyer le côté casual de mon look. (Blazer BonneGueule, jean BonneGueule qui a pris de jolis reflets, ceinture WhenIWasSeventeen, bottines BGAV, bracelets Catherine Michiels).

look chemise en oxford grise bonnegueule 3

Le vrai twist de ce look réside dans le gilet, qui est en denim ! Cela ajoute une touche workwear à un look d'inspirations sartoriales, sans compter les contrastes que cela entraîne... (Chino DNM Pieces, gilet Mango Homme, blazer BonneGueule, pochette Made in Florian, cravate Gant Rugger, boots Mark McNairy).

look chemise en oxford grise bonnegueule 4

... Mais sans veste ni gilet, cela fonctionne aussi s'il fait chaud ! (Ceinture WhenIWasSeventeen)

look chemise en oxford grise bonnegueule 5

Une chemise en oxford peut aussi se porter dans une tenue complètement décontractée. Je suis parti sur une base plutôt streetwear, à travers le bomber notamment. Le kaki se marie très bien avec le beige et le bleu, mais comme il s'agit d'une couleur que beaucoup d'hommes n'osent pas porter (je ne comprends d'ailleurs pas pourquoi), on gagne en originalité sans trop de difficulté ! Et contrairement aux apparences, je vous jure que j'ai essayé de sourire sur ce cliché. (Sneakers Lanvin increvables, chino Marchand Drapier, bomber Norse Project)

look chemise en oxford grise bonnegueule 6

Perfecto, jean brut et bottines en cuir : le combo "badass" par excellence, ça donne un regard déterminé quand vous marchez dans la rue. Pour le coup, la chemise vient réellement adoucir l'ensemble, qui aurait été plus marqué avec un tee-shirt "loose" par exemple. Le bleu s'assortit facilement au marron, c'est une combinaison de couleurs que vous connaissez déjà bien. (Perfecto Les Chats Perchés, jean BonneGueule, bottines Zign)

look chemise en oxford grise bonnegueule 7

Sans prise de tête, un cardigan et des sneakers peuvent également suffire à une chemise en oxford ! Le cardigan apporte de la carrure, et ajoute une touche "confort" très agréable lorsqu'il est volontairement choisi légèrement plus large comme Geoffrey aime le faire. RAS niveau couleur, difficile de se tromper sur du gris et du beige. (Cardigan BonneGueule, jean BonneGueule, sneakers BGNS-02)

Comment choisir sa taille de chemise ?

Le sizing est très classique, prenez simplement votre taille habituelle ! Je sais que je dis ça à chaque lancement, mais c'est aussi simple que ça !

Les chemises en oxford alsacien Emanuel Lang sont à présent disponibles

Vous pouvez à présent commander :

Laisser un commentaire

Les commentaires sont validés manuellement, mais tous sont acceptés et publiés avec une réponse (il faut compter 24h en moyenne).

  • SnMai

    @laurentbreillat:disqus je viens seulement de voir ton message !
    Car si c’est fait sur le modèle de celle en lin/maruwa, elle me ferait un effet parachute trop prononcé 🙁 j’ai rendu celle en lin exprès pour ça.
    Je rêve d’un retour à des chemises comme la 1ère chambray celle en dobby 🙂

  • Mathieu

    Je crois qu’elles sont sur cet article aussi : https://www.bonnegueule.fr/japan-line-notre-jean-tres-haut-de-gamme-en-toile-kurabo/
    et du coup je penche pour les ZI112DA0T-O11 sur Zalando, dispo en 45 seulement :X Très belle paire en tout cas !

  • Benoit – BonneGueule

    Je vais demander à Luca !

  • Benoit – BonneGueule

    Bonne question ! La coupe de l’oxford se rapproche plus de la maruwa, mais je te conseillerai de rester sur du L, car j’ai peur que le M te soit trop serré si tu mets du L partout chez nous…

  • oui ça colle pile poil !
    par contre avec le gris clair, il faut bien réhausser la tenue, c’est moins évident.

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, c’est le but !

  • Ibrahim

    La chemise bleu s’accordera bien avec le cardigan beige et le pantalon en flanelle ?

  • Benoit – BonneGueule

    C’est le style Flo… Très structuré, très « tailoré » en haut, mais en bas, il aime les pantalons très très ajustés et très courts.
    Pour les plis sur le croisé, ça dépend, je trouve que certaines matières ça rend pas très bien, mais c’est vrai que parfois ça donne une petite touche de spontanéité sympathique. C’est vraiment en fonction des goûts de chacun !

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, cf les tenues avec nos costumes dans l’article de présentation des costumes en laine technique !

  • Joe Mocachen

    Merci beaucoup !
    Dernière question, est-ce que ces chemises se portent bien avec un costume classique ?

  • Benoit – BonneGueule

    Non c’est pas grave si ça dépasse 😉 C’est naturel !

  • Benoit – BonneGueule

    C’est un APC !

  • Benoit – BonneGueule

    Entre 600 et 650 €…

  • oui c’est possible aussi bien entendu 🙂
    même si on l’a davantage conçue comme une chemise casual.

  • Benoit – BonneGueule

    Oui bien sûr !

  • Benoit – BonneGueule

    Il devait sûrement être trop juste au niveau des marges. Un perfecto de cette qualité là, je suis pas surpris qu’il ait été obligé de le mettre à 850 €…

  • Chirstophe

    Je comprends 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, parce qu’on s’est aperçu qu’elles étaient malheureusement source de confusions pour pas mal de monde (‘ »je mets du S sur tel produit comme Luca, je mets du M sur un autre comme Benoit, et du coup pour cette chemise je prends du S ou du M ? Sachant que je fais du S partout… »)

  • Benoit – BonneGueule

    Sans hésiter, il te faut la S 😉

  • Chirstophe

    C’est top comme d’habitude.
    petite anticipation en terme de taille: j’ai chemise en Lin et maruwa en taille S, la dolby et chambray italien en M. Veste saharienne et blazer BG en 46 et S.
    Vers quelle taille dois-je m’orienter ?
    Merci

  • SnMai

    A vrai dire j’avais surtout peur que ça la déforme ou ça ne l’abime de la retirer :s Du coup pourquoi pas ! à voir si ça faut vraiment le coup niveau prix/cm à retoucher.

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, mais franchement, une chemise sans hirondelles de renfort, c’est tout à fait portable aussi !

  • Benoit – BonneGueule

    Rien à signaler, tout se passe très bien !

  • Yannick

    Le produit est attrayant mais qu’est ce que ça donne question froissage et repassage ?

  • Benoit – BonneGueule

    Ah oui effectivement… En tout cas, on se voyait pas retirer encore de la longueur au vu de l’immense majorité qui voulait qu’on en rajoute. Mais ça me semble curieux que la retouche est impossible, même si ça fait sauter l’hirondelle de renfort. Tu as demandé à quel retoucheur ?

  • Benoit – BonneGueule

    Elle est coupée comme la Japan Line au niveau de la carrure, mais elle est un peu plus long. Le tissage de l’oxford est plus serré, donc il va moins se détendre, mais je te conseille de partir sur du L pour une raison de confort.
    Pour la boutique, il n’y aura pas tout vendredi, mais en demandant gentiment ils pourront te montrer quelques éléments…

  • Xavier P.

    C’est une bonne nouvelle ! Sur la chambray japan line, hors du pantalon j’ai quasiment le nombril à l’air (j’exagère un poil …)

    Pour le fit, c’est comme la japan line ? Je pose la question pour les gars entre 2 tailles comme moi : la M était trop serrée de partout et la L est devenue un peu trop loose (la faute au tissu surement qui s’est détendu).

    J’attends la suite avec impatience (surtout le blazer, croisé je suppose…)

    PS : je suis sur Paris vendredi, si je passe à la boutique je pourrais avoir une preview de la ligne BG 4 ? (sans acheter, pour cela j’attendrai le dimanche)

  • Chris

    D’après leur FB, il s’agit d’un modèle de la collection AH 16-17. Attendons donc un an LOL !

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Ibrahim ! Du nouveau tout à l’heure 😉

  • Benoit – BonneGueule

    C’est ça le but ! Nous aussi cette maison était inconnue pour nous, mais elle recèle de pépites 😉

  • Benoit – BonneGueule

    Tout à fait, c’est Les Chats Perchés en M !

  • Benoit – BonneGueule

    Ah bon ? Tu mesures combien ? Parce que franchement, dans les petites tailles, elle est suffisamment courte pour être portée hors du pantalon !

  • Benoit – BonneGueule

    Oui, Emanuel Lang est une vraie pépite, ils ont des chambray magnifiques !

  • Benoit – BonneGueule

    Attends, ça ne fait que commencer 😉

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Pierre-M, tu as bien compris notre démarche : on essaye toujours de trouver des matières avec une vraie valeur ajoutée, que ça soit en terme de rendu, de qualité (le chambray Maruwa, l’oxford Emanuel Lang) mais aussi en terme de rapport Q/P (la toile grise du jean stretch à moins de 100 euros). De toutes façons, avec l’offre de chemises en oxford à tous les prix, on est un peu obligé de tirer notre épingle du jeu !

  • Benoit – BonneGueule

    C’est la même que la chambray maruwa !

  • Enrique

    C’est bien ce qui me semblait, merci 🙂

  • Pierre-M

    Je crois que ce que j’aime le plus dans vos vêtements c’est toujours son histoire, surtout celle du tissu. Et sur cette chemise, ça se vérifie. Elle « peut » sembler classique, mais son tissu fait toute la différence pour moi.
    Cela fait bien échos à votre entretien avec JF Noubel sur où mettre son argent. Typiquement, je préfère le mettre dans un atelier au savoir-faire historique, mais surtout de qualité, et, qui plus est, près de chez moi.

    J’ai hâte de voir le reste, surtout les costumes où bizarrement j’ai – sans le vouloir (inconsciemment ou pas) – attendu, alors que cela fait des mois que je pense à m’acheter un costume 🙂

  • Benoit – BonneGueule

    Merci Chris ! Au niveau des prix, ça sera dans les mêmes ordres de grandeur que la chemise en chambray italien…
    Pour la chemise en photo, malheureusement, c’est un prototype d’Emanuel Lang qui n’est pas en vente. Mais d’après ce que je vois, ils sont très actifs sur facebook, et comme ils ont une petite unité de confection, ils peuvent peut-être t’en fabriquer une ! Demande leur 😉

  • Benoit – BonneGueule

    Non, on les a un peu allongé, car on nous a demandé à l’unanimité de le faire !

  • Enrique

    Elle semble un poil plus longue que la Chambray Japan Line (ce qui serait tout à fait logique si vous voulez pouvoir la porter dans le pantalon), je me trompe ?

  • thanks 🙂

  • Merci ! Pas slim (on ne fait jamais de slim), mais suffisamment ajustée 🙂

  • merci Laurent, je viens de corriger 🙂

  • merci Abdel !

  • merco Pierre !
    (oui on a corrigé, merci)

  • merci !
    (oui on a corrigé)

  • Hello, cette fois-ci aussi, Benoît porte du M, comme pour les autres chemises (on a à nouveau un sizing tout à fait standart)

  • Bachir

    Hello ! Quelle taille porte benoit dans ces 2 modèles? Si je fais un M dans votre chemise en chambray italien ainsi que pour la dobby quelle taille dois je choisir ici?