Relooking Homme BonneGueule #7 – Matthieu

Temps de lecture : 6 minutes

54

Premier décryptage de relooking de l’année avec Matthieu, un jeune chef de projet web récemment promu à la tête d’une équipe. Il estime que son manque de connaissances vestimentaires s’avère problématique face à ses collègues et est décidé à reprendre en main son image en 2012.

Matthieu avant : des bases sur le fit et la coupe des vêtements, mais comme souvent une tenue un peu fade par crainte face à la prise de risques.

Quelques mots sur l’assurance lorsque l’on fait du shopping

Plusieurs choses bloquaient Matthieu et le faisaient un peu tourner en rond (nous parlons au passé ^^) :

« J'ai toujours l'impression d'être un peu perdu. Il m'arrive souvent de feuilleter (discrètement :)) le BGB en boutique, mais ce qui paraît évident en lisant devient beaucoup plus délicat une fois le nez dans les rayons. Et quand il m'arrive de trouver quelque chose qui me plaît, je m'aperçois qu'il s'agit d'un clone d'un élément de ma garde robe. Je n'ai pas encore suffisamment d'assurance ou d’expérience pour voir une pièce et l'imaginer dans une tenue.

 

Conséquence : pour la première fois depuis plusieurs semaines, j'ai enfin un samedi après-midi de libre, et je l'ai passé entre les Galeries et le Printemps… à bouger des cintres ! »

 

« Initialement, le but de la journée était d'aller essayer un trench en laine dans les petites boutiques, mais je suis toujours autant impressionné à l'idée d'entrer […] habillé dans une tenue dans laquelle je ne me sente pas à l'aise. »

 

« Dernier point qui me tient à coeur, je ne parviens pas à viriliser mon look. J'ai l'impression de toujours tendre vers le pull en V et la chemise en-dessous, sans parvenir à en sortir. »

Matthieu n’est pas forcément du genre timide, mais ce qu’il dit est assez courant : je retrouve ces points de blocage chez la moitié des hommes qui font le pas pour un relooking avec nous.

Se sentir plus confiant en magasin

Comme je l’ai dit : Matthieu a une attitude positive, mais il est vrai que l’on se sent souvent épié par les vendeurs quand l’on rentre pour la première fois dans des boutiques différentes des habituels Célio et Zara.

Plus dérangeant, on ressent parfois le sentiment de ne pas être à sa place dans un magasin plus qualitatif que d’habitude : et cela de devrait pas être le cas. Parce que vous êtes tout aussi légitimes que quiconque : tout le monde a eu ses hésitations stylistiques à ses débuts (à commencer par l’équipe BonneGueule) et il est parfaitement normal de se sentir gêné au début. La seule chose qui n’a pas lieu d’être : c’est que cela vous bloque.

Pour vous aider à franchir le pas :

  • Visitez les magasins avec votre plus belle tenue : celle dans laquelle vous vous sentez le mieux. Ou alors portez quelque chose de neutre mais bien coupé : jean brut Uniqlo et Tshirt Monoprix s’il vous faut sans attendre des vêtements corrects et accessibles.
  • Fixez-vous un objectif : essayez 2 jeans ou 2 manteaux avant de sortir, et pas avant.
  • Et n’achetez rien !

Vous avez bien lu : c’est très important d’essayer des pièces sans les acheter : parce que certains d’entre vous passent à l'achat un peu comme s’ils utilisaient leur carte « libéré de prison » au Monopoly… Ils ont tellement envie de sortir du magasin (et en même temps peur de paraître « illégitimes ») qu’ils en viennent à commettre l’erreur de base : l’achat précipité.

Eh bien nous ne voulons plus voir cela ! N’achetez un vêtement que si vous en avez besoin, s’il répond à TOUS les critères (vous pouvez relire votre BonneGueule Book) et s’il vous plaît. Et c’est encore plus vrai pendant les soldes…

De notre côté, des achats on en a bien sûr fait : le but étant de poser les bases de la nouvelle garde robe de Matthieu.

-> La pièce centrale, c’est ce trench Sandro (j’ai été positivement surpris de la qualité de certaines pièces cette saison : ce n’est d’habitude pas le cas).

-> Je ne me faisais par contre pas de soucis sur le fit.

 

Retenez que sur les manteaux tout particulièrement, il faut bien remplir les épaules. Et essayer les pièces avec un blazer / pull en dessous pour être sur de pouvoir tout porter avec.

-> En bas : un jean Edwin et des sneakers All Saints (plus qualitatives cette saison elles-aussi).

-> Le résultat final, c’est une tenue assez simple mais bien adaptée à la vie sociale et professionnelle de Matthieu : il peut venir comme cela au travail, mais c’est aussi suffisamment versatile pour aller boire un verre bien accompagné.

 

Et nous avons complété la tenue avec un t-shirt COS et un blazer en pure laine de chez Sandro. Il peut porter les deux pièces ensemble, mais aussi remplacer le t-shirt par des chemises pour les réunions pro.

Comment viriliser votre look et sortir des sentiers battus ?

Matthieu ne faisait pas d’achats précipités mais tombait dans l’excès inverse : la peur du mauvais achat.

Du coup je l’ai orienté sur deux achats qu’il n’aurait pas effectué tout seul, ceci pour le sortir de sa zone de confort (les pulls à col V et les Converse). Mais aussi pour lui faire comprendre que les règles sont faites pour être détournées, comme avec ce pull oversized ou l’association de sneakers avec un vêtement a priori formel comme le trench.

Avec un jean coupé droit, une grosse maille oversized ne fait pas de mal (trouvée chez American Vintage). De plus on a un contraste facile à refaire entre les coupes larges et celles plus ajustées.

Et quoi qu’il arrive l’écharpe (trouvée en friperie) revient donner des épaules au grand pull qui les camoufle (mais ça vous le savez à présent).

La chemise a été trouvée chez Isotery, une jeune marque qui vient de se lancer et qui fait des basiques assez corrects.

 

Petite anecdote : Pour pousser Matthieu à plus d’autonomie, je l’ai envoyé tout seul en repérage dans la dernière boutique pendant 5 minutes (Finsbury, un chausseur assez qualitatif). Avec pour consigne de choisir et d’essayer une paire de chaussures habillées. Il s’en est très bien sorti ; et la chose à retenir est que visiter une belle boutique est impressionnant les premières fois, mais que c’est finalement quelque chose de simple.

Le retour de Matthieu sur le relooking homme

"Geoffrey a réussi à intégrer à ma garde-robe des pièces que je n'aurais jamais imaginé porter ou même essayer : un cardigan oversized ou encore des sneakers montantes. Tout se fait dans la douceur : si une pièce ne remporte pas l'adhésion après réflexion, elle est tout simplement abandonnée et remplacée par une alternative. Malgré tout, les tenues constituées restent homogènes et en accord avec les désirs implicites du coaché - ceux formulés en amont via le questionnaire.

 

[…] Geoffrey a suffisamment d'expérience et d'aplomb (celui des gens déterminés) pour gentiment bouter en touche des vendeurs un peu trop zélés. Dès le premier magasin visité, il a su constituer autour de moi une bulle de confiance qui m'a permis d'acquérir une quantité de pièces versatiles. Et à ma grande surprise, elles s'accordent même à ma garde-robe actuelle, en lui donnant cet élément de personnalité tant attendu.

 

Au-delà des pièces acquises lors de la journée, mon but était de pouvoir gagner en confiance vis-à-vis de ma capacité à construire une garde-robe équilibrée, qui reflète ma personnalité et dans laquelle je me sente à l'aise. Bien évidemment, ce genre de changement ne s'opère pas en une journée, mais je suis heureux de constater que j'ai maintenant un regard plus critique sur la mode et que je dispose des compétences de bases pour déceler et éviter les grosses erreurs. Je me sens plus légitime dans les magasins haut de gamme, et n'hésite pas y entrer pour essayer de nouvelles tenues.

Sur le plan personnel, Geoffrey est quelqu'un de très ouvert et réellement passionné, qui arrive à transmettre son savoir d'égal à égal, sans créer chez le coaché le moindre sentiment de gêne ou d'infériorité. Et si comme moi vous prenez de longues minutes pour vous décider, il s'éclipsera tout naturellement pour aller discuter avec le vendeur, sans vous faire ressentir la moindre pression.

Dernier point de détail auquel je ne m'étais pas vraiment préparé et qui m'a agréablement surpris : le regard des gens. Pas forcément attendu ni espéré mais somme toute une manière bien sympathique de finir cette journée."

Et si vous arrêtiez d'acheter n'importe quoi...

Laisse-nous un commentaire

Questions de style, points de vue perso, bons plans à partager ? Nous validons ton commentaire et te répondons en quelques heures.